Crunchez vos adresses URL
|
Rejoignez notre discord
|
Hébergez vos photos
Page 312 sur 318 PremièrePremière ... 212262302304305306307308309310311312313314315316317318 DernièreDernière
Affichage des résultats 9 331 à 9 360 sur 9526
  1. #9331
    Merci infiniment pour tous ces avis, clairement ça m'aide à y voir plus clair et ces différents points de vue sont vraiment intéressant !

    Je retiens principalement qu'en début de carrière, l'expérience sera bien plus importante que le salaire (comme je le pense également), et que quelle que soit la structure dans laquelle on évolue, mieux vaut un poste où on pourra apprendre plusieurs compétences différentes autours de la conception logicielle que se spécialiser trop rapidement. En l’occurrence, cela peut arriver dans les deux structures, mais avec une chance plus élevée dans les startup du fait d'être un peu responsable de tout, et le ratio temps de travail / experience valorisable acquise y est plus elevé. Toutefois, tomber sur un bon projet en ESN peut également permettre d'apprendre plein de choses très valorisables, le risques étant de ne pas se retrouver sur un bon projet ou avoir de mauvais collègues, tandis qu'avec les startup ces risques ne vont à priori pas empêcher de toucher à tout (voire favoriser l'autonomie), mais il y a également un risque non négligeable de "fragilité" de la structure (et pour avoir fait 6 mois dans une startup qui a levé environ 10 millions, je sais que même dans ce cas, quand ça ne va pas, ce sont les éléments les moins "essentiels" type junior qui partent les premiers).

    Pour mon cas, de ce que j'ai pu voir jusqu'ici, la startup semble trouver des projets mais il y a vraiment des lacunes en gestion des projets et j'ai quelques craintes quand au manque de rigueur. Au niveau de l'ESN, j'ai eu du mal à obtenir des avis personnels, mais je suspecte que la gestion du projet et des différentes technos et leur manière de s'imbriquer soit un peu meilleure (mais je peux me tromper).
    Au niveau de mes compétences, je pense être quelqu'un qui apprends relativement vite, mais je n'ai pas fait mes études dans le domaine et je n'ai pas encore suffisamment de connaissances et d'expériences pour me qualifier de "bon" (juste normal quoi, techniquement parlant).

    Si je summup mes besoin actuellement, je dirais que le "sens" de mon travail se retrouvera, pour l'instant dans ma vie et situation, dans la stabilité et la possibilité, grâce au salaire, de vivre convenablement et d'aider financièrement mes proches. J'ai un bon espoir que cela n'aille qu'en s’améliorant et que je puisse rapidement commencer à chercher du travail dans lequel le produit sur lequel je travaille ait également du sens en lui-même, mais ce n'est pas la priorité dans ma situation actuelle, aujourd'hui (même si j'aimerais bien le contraire). Par conséquent je ne peux pas mettre cela au niveau de mes priorités pour l'instant.

    Tout cela mis bout-à-bout, j'ai pas mal l'impression que l'ESN (pour autant qu'ils arrivent à m'envoyer leur offre à temps comme prévu initialement...) soit la meilleure option, quitte à y travailler 1.5-2 ans avant de trouver un travail en startup par exemple. L'ESN pourra aussi faire un petit "+" sur le cv, la startup moins je pense (car j'y serai aussi "juste" junior).
    Au final, je retiens aussi beaucoup que tout reste nuance de gris, et pouvoir avoir une bonne situation c'est surtout un coup de chance (ou une capacité à forcer sa chance comme on dit parfois) plus qu'une taille ou forme de structure.
    Dernière modification par sosoran ; 28/09/2021 à 07h14.

  2. #9332
    Citation Envoyé par sosoran Voir le message
    et pouvoir avoir une bonne situation c'est surtout un coup de chance plus qu'une taille ou forme de structure.
    Je dirais que c'est d'abord des rencontres.

  3. #9333
    Citation Envoyé par sosoran Voir le message
    Au final, je retiens aussi beaucoup que tout reste nuance de gris, et pouvoir avoir une bonne situation c'est surtout un coup de chance (ou une capacité à forcer sa chance comme on dit parfois) plus qu'une taille ou forme de structure.
    S'il n'y qu'un seul truc à retenir, c'est ça. Et oui, les rencontres sont pour beaucoup dans ces coups de chance (ou de malchance)

  4. #9334
    Citation Envoyé par Hargun Voir le message
    Je dirais que c'est d'abord des rencontres.
    Je n'osais pas la faire

  5. #9335
    Citation Envoyé par sosoran Voir le message
    J'ai un bon espoir que cela n'aille qu'en s’améliorant et que je puisse rapidement commencer à chercher du travail dans lequel le produit sur lequel je travaille ait également du sens en lui-même, mais ce n'est pas la priorité dans ma situation actuelle, aujourd'hui (même si j'aimerais bien le contraire). Par conséquent je ne peux pas mettre cela au niveau de mes priorités pour l'instant.
    Tu fais bien de pas le mettre dans tes priorités, c'est hyper dur d'avoir le combo "salaire-sens du travail-ambiance et organisation". J'ai assez vite abandonné la case "sens du travail" (ma limite est le militaire : ma 1e mission était pour un concepteur d'obus d'artillerie, plus jamais j'approche ce milieu).

    EDIT : hésites pas à passer en MP si tu as d'autres questions

  6. #9336
    J'ai travaillé 6 mois dans la start up nation... plus jamais ça. Entre les mecs qui en sont à leur 6ième création d'entreprise, les prestataires comme nous qui mentaient comme des arracheurs de dents, les "on crée de la vraie valeur ajoutée !" mais qui mendiaient à toutes les bourses régionales, nationale, locales, internationales en modifiant complètement leur techno pour rentrer dans les appels à projet, les petits patrons qui agissaient..comme des petits patrons, les "attends, t'as fait l'ENS et t'es payé 35k ? Ah, ok. Ils te promettent de doubler ton salaire dans 10 ans" , les "on galère, mais c'est follement intéressant ! Bien plus que dans les grosses boites ou dans le public !"*, les vautours qui vendent du marketing digital et j'en passe. Et je passe du lourd, comme des essais cliniques fait à la zob dans un CH de campagne...

    C'est pour moi le pire des grosses boites et le pire des TPE. J'ai rarement vu autant de bullshit au mètre carré. Même les commerciaux des big pharmas n'en disent pas autant.


    *C'est faux.

    PS: j'ai oublié le baby foot que personne n'utilisait bien sur.

  7. #9337
    Citation Envoyé par Molina Voir le message
    J'ai travaillé 6 mois dans la start up nation...
    Alors tu as sûrement vu des trucs bien merdique, mais on va dire que 6 mois ce n'est pas très représentatif non plus...

  8. #9338
    Citation Envoyé par William Vaurien Voir le message
    Alors tu as sûrement vu des trucs bien merdique, mais on va dire que 6 mois ce n'est pas très représentatif non plus...
    Assez pour me dégoûter à vie de ce milieu. Parce que bon, c'est pas très agréable d'avoir ce genre de conversation : "Attendez... y'a pas une étude qui dit que ça serait dangereux d'utiliser ce dispositif chez ces patients ?
    -Ho, t'inquiète, suffit de ne pas citer cette étude lors de l'enregistrement
    [plus tard]
    -Merde, j'ai un préavis de trois mois..".


  9. #9339
    Mon frère bosse depuis 15 ans dans la startup nation, il s'éclate vu qu'il peut faire ce qu'il veut comme il veut en gagnant plein de sous. Par contre il y passe beaucoup d'heures et doit travailler à Paris. Moi je n'ai bossé que dans de grosses boites plutôt tranquilles, j'ai pu me balader à l'étranger, changer de poste régulièrement et je gagne aussi plein de sous, par contre le boulot est un chouilla moins intéressant (beaucoup d'administratif) et on est contraint par les process. C'est vraiment une histoire de caractère et de préférences.
    Liste d'ignorés: LeLiquid Logan Maximelene Ruvon dragou

  10. #9340
    Hello,

    Après 21 mois passé chez le même client pour une ESN, je dois bientôt en changer. Mon dernier jour étant vendredi et le commercial n'ayant à priori pas prévu de démarrage lundi prochain je devrais me retrouver en inter-contrat.

    Je viens de relire le contrat et il n'y a rien à ce sujet. On est d'accord que l'ESN n'a pas le droit de m'imposer de prendre des CP ? (je n'ai pas de RTT c'est un contrat cadre 35h)
    Ils ne m'ont rien demandé hein mais je préfère anticiper la douille si jamais.
    Battletag : Sariyah#2734 / ID PS5 : Oo_Sariyah_oO



  11. #9341
    Citation Envoyé par Molina Voir le message
    Assez pour me dégoûter à vie de ce milieu. Parce que bon, c'est pas très agréable d'avoir ce genre de conversation : "Attendez... y'a pas une étude qui dit que ça serait dangereux d'utiliser ce dispositif chez ces patients ?
    -Ho, t'inquiète, suffit de ne pas citer cette étude lors de l'enregistrement
    [plus tard]
    -Merde, j'ai un préavis de trois mois..".
    Moui alors ça, c'est un (grave) problème de personne, éventuellement de culture de boîte, mais pas directement de taille de boîte... Des comportements pas éthiques dans les grosses boîtes ou même dans le public, c'est loin d'être du jamais vu non plus, hélas.

  12. #9342
    Citation Envoyé par Cheshire Voir le message
    Moui alors ça, c'est un (grave) problème de personne, éventuellement de culture de boîte, mais pas directement de taille de boîte... Des comportements pas éthiques dans les grosses boîtes ou même dans le public, c'est loin d'être du jamais vu non plus, hélas.
    Dans le public... Ca dépend. Maintenant ils peuvent grave déconner j'en conviens. Par contre, les grosses boites, elles ont pas intérêt à jouer avec le feu. Il y a toujours un service juridique qui veille au grain. Alors pas forcément au niveau RH, mais pour tout le reste... j'ai rarement entendu des problèmes éthiques qui concernent un gros laboratoire par exemple. Parce qu'en plus de la juridiction française qui est chiante, il y a les autres juridictions, dont américaine qui est ultra chiante.

  13. #9343

  14. #9344
    Citation Envoyé par Garrluk Voir le message
    Alors que ce soit Servier, Purdue ou PIP, c'est pas ce que j'appelerais des grands labos. on parle "normalement" de Big Pharma pour les 10 plus grand labos pharmas : J&J, Roche, Novartis, MSD, GSK, Abbvie, Sanofi, BMS, Pfizer, Takeda (si on parle en CA en 2020). On peut aller un peu plus bas et tu rajoutes Lilly, Astra Zeneca, Amgen, Gilead et Bayer aussi dans le lot.

    Maintenant oui, je pense qu'il y a quelques un dans le lot avec des affaires de corruption .

    Mais oui dans le pharma " de base" c'est beaucoup plus cadré que d'autres industrie (avec le nucléaire, en terme de contrôle réglementaire). Non c'est pas vraiment "tous pourri", en tout cas dans la production de base.

  15. #9345
    Et pour les 3 cas que tu cites, je pense que les causes sont quand mêmes diverses. La crise des opioïdes c'est autant la faute du laboratoire que du régulateur et des règles particulièrement laxistes aux US concernant la publicité pour les médicaments.

    Pour en revenir au sujet, l'esprit start-up c'est quand même particulier et comme c'est une petite structure l'ambiance et les conditions de travail vont énormément dépendre de la personnalité du Cher Leader qui dirige la boite. Si tu as un connard égocentrique ça va être la merde et tu vas devoir éponger chaque jours les grandes idées du chef. Globalement dans les structures plus grosses, tu as des normes et des processus (notamment dans le domaine RH) qui viennent quand même réguler les choses. Certes ça alourdit les choses mais ça limite les abus. J'ajoute également que dans les structures plus grosses tu as normalement des "contrepouvoirs" plus forts, notamment via les représentants du personnel, même si ça dépend des boites, de leur culture et des élus.

  16. #9346
    Question con, c'est quoi la startup nation ? (jamais entendu cette expression)

  17. #9347
    Citation Envoyé par ursule15 Voir le message
    Question con, c'est quoi la startup nation ? (jamais entendu cette expression)
    Je ne pense pas qu'il y ait une définition unique mais pour moi c'est inspiré d'une déclaration de notre Glorieux Leader qui avait évoqué l'idée de mettre l'esprit start-up partout en France. En fonction du contexte, ça désigne soit la France d'une manière globale, soit les start-up en France.

  18. #9348
    Merci.
    J'ai regarde un peu les definition (wiki ou autre), et de fil en aiguille je suis tombe sur la liste des licornes francaise, et je n'en connais que 3 (blablacar, deezer et OVH). Je ne suis plus alapage

    Au passage, du coup, je ne comprends pas vraiment ce que veulent dire les messages precedents:
    "je bosse dans la start up nation"
    Ca voudrait donc dire: je bosse dans une startup en France ? (puisque l'expression a cette connotation)

  19. #9349
    Citation Envoyé par ursule15 Voir le message
    Merci.
    J'ai regarde un peu les definition (wiki ou autre), et de fil en aiguille je suis tombe sur la liste des licornes francaise, et je n'en connais que 3 (blablacar, deezer et OVH). Je ne suis plus alapage

    Au passage, du coup, je ne comprends pas vraiment ce que veulent dire les messages precedents:
    "je bosse dans la start up nation"
    Ca voudrait donc dire: je bosse dans une startup en France ? (puisque l'expression a cette connotation)
    Quand on parle de start up, on parle surtout d'un état d'esprit. En France, du moins, les entreprises qui se disent "start up" travaillent souvent en communauté et sont, en vrai, très diverses. Tu as effectivement des jeunes entreprises qui se mettent réellement sur l'innovation, des prestataires, des entreprises qui ont été créées il y a 10 ans mais veulent épouser cet esprit, des boites de conseil jeunes et dynamiques, des grosses structures (tu me l'apprends pour deezer) etc.
    Quand je disais que je bossais dans la start up nation, c'est que j'étais dans une boite de conseil, principalement sur la pré-production et le prototypage. Et vu que c'était dans le secteur de la santé, dès le prototypage faut penser à toutes les phases de la recherche et réglementaires avant commercialisation qui demandent d'autres compétences que celles d'ingénieurs. On était dans un grand bâtiment avec peut être une 30 aines d'autres "start up", qui étaient donc nos clients naturels. On ramenait aussi des clients un peu partout en France et un peu en Europe dans des coins paumés... parce que jeune entreprise rime avec faible trésorerie pour payer un loyer.
    C'est une petite communauté qui a très peu de contact avec les grosses boites du secteur, à part si bien sur il y a un produit intéressant qui mérite d'être racheté. C'est une communauté qui a souvent les mêmes problèmes : peu de moyen, quasiment que des salariés bac + X, souvent très spécialisé sur un champs de compétence avec des personnes multi-casquettes, en recherche chronique de financement. Et comme toutes communauté, il y a des valeurs qui sont mises en avant et qui, à mon sens, ne rejoignent pas souvent la réalité. Comme l'excellence, l'ultra expertise, l'horizontalité du management, l'agilité (...) ou l'adaptabilité etc. Ce qui explique la grande diversité des profils d'entreprises, parce qu'afficher ses valeurs c'est bien vu auprès des clients, des recruteurs, des jeunes salariés etc, et surtout les investisseurs. L'idée d'une start up, c'est qu'il y a beaucoup de moyen à mettre au début, mais quand ça marche, tu as une croissance énorme avec un gros retour d'investissement.

    Dans mon message, la "start up nation" était utilisée ironiquement. Il y a quelques années le président français avait vanté les start up pour leurs qualités affichées en sous entendant que toute la nation devait en prendre de la graine. Le problème, à mon sens, c'est que c'est incompatible avec l'environnement français justement. Les banques restent frileuses à te prêter, tu as souvent des ingénieurs qui font de la recherche, le management à la française reste très présent, il y a énormément d'effet de mode, les salaires ne sont pas mirobolant, le termes "innovation" c'est souvent "c'est comme le produit X, mais en moins cher avec de l'intelligence artificielle", etc. Du coup, je reste assez sceptique sur notre capacité à faire une silicon valley. Et ce d'autant plus où autour de cette communauté, tu as tout un système de prédation, avec des "experts", des conseillers, des boites de conseils. Faut penser que les start up, c'est donc une boite d'ingé/bac +8 avec très peu d'effectif qui ont un produit qu'ils doivent commercialiser en France, en Europe et aux USA. Donc ils se prennent un mur en termes réglementaire, marketing, de production. Du coup, faut faire appel à des compétences externes et le moins cher étant des free lances, mais tu as de tout. Le gros hic, c'est que... ces entreprises n'ont pas les moyens de juger de la qualité des services qui leur sont fournis.

    A mon sens, il y a un règne du "good enough" qui va à l'encontre de la volonté de qualité affichée par beaucoup de ces entreprises, et qui moi, a fait un choc. D'autant plus en tant que jeune salarié "qui doit apprendre". Parce qu'en fait, au vu de la tonne de domaines qu'il faut gérer, le good enough ne permet pas tellement d'apprendre. C'est plutôt "faire et si c'est pas trop casse gueule on garde", avec beaucoup de bout de ficelle pour faire tenir le tout. En presta, les informaticiens faisaient principalement de la qualité ou de la procédure et pisser du code en quelques jours et se plaignaient d'ailleurs qu'ils apprenaient plus grand'chose.
    Dernière modification par Molina ; 29/09/2021 à 10h39.

  20. #9350
    Tu ne peux quand même pas généraliser toute l'expérience startup à travers tes 6 mois d'expérience... Je partage toutefois ton point de vue sur la capacité à faire une Silicon Valley française.
    J'ai aussi des retours d'amis/famille/connaissance sur la vie en startup et j'ai vu du bon et du mauvais. Je ne suis pas sûr que ce soit vraiment possible de généraliser comme tu le fais la vie de l'employé en startup, à part peut être qu'il faut être prêt à s'investir (temps), à être autonome et débrouillard, et à ne pas espérer une paie mirobolante (du moins au début). Tout le reste semble extrêmement variable, allant du pire au meilleur (comme en ESN en fait...)

    Et je crois avoir vécu le pire avec ma première ESN/SSII qui avait "l'esprit startup" sauce franchouillarde tout en restant une SSII. En gros l'employé est payé une misère, ne compte pas ses heures, travaille dans un appartement parisien et fait des apéro en tutoyant les patrons tous les jeudi, mais est affecté sur des missions merdiques sans avoir son mot à dire et est loué en douce à d'autres SSII pour faire de la sous sous-traitance.
    Et à la fin les patrons empochent plein de sous et s'achètent une Ferrari quand leur boîte est racheté par une plus grosse SSII.
    Je suis resté un an, le temps d'avoir un peu d'XP sur mon CV et ai profité du rachat pour me casser rapidos ailleurs.

  21. #9351
    Citation Envoyé par William Vaurien Voir le message
    Tu ne peux quand même pas généraliser toute l'expérience startup à travers tes 6 mois d'expérience... Je partage toutefois ton point de vue sur la capacité à faire une Silicon Valley française.
    J'ai foi à ma capacité d'observation (j'ai peu de qualité, mais je sens très vite quand ça va pas )*. Alors ce que tu veux dire, c'est qu'il y en a des biens. Oui, il y en a des biens, et même des très bien de start up. J'en pensais à une, qui était moins une start up qu'un petit laboratoire pharma de 15 personnes... Et c'était le paradis sur terre avec un patron compétent et qui savait s'entourer. Mais pour moi, c'est l'arbre qui cache la forêt. Même en 6 mois, entre les démarchages et les clients, j'en ai vu des dossiers à la con et le ratio "galère/bonne entreprise" me fait dire qu'avant d'aller dans une start up, mieux vaut se renseigner à fond avant de tomber dans un traquenard. Parce que fondamentalement, ça reste des TPE/PME. Et les TPE... bah... déjà faut aimer et faut tomber sur la bonne TPE.

    Et je parle en France, j'ai un pote en Allemagne, il va chanter une autre musique où tout est merveilleux (sauf les viennoiseries) avec un salaire décent.
    Par contre, là où tu as raison, c'est que du coup j'étais dans un marché très spécifique (immature diront certains). Et que, surement, les start up dans d'autres domaines sont moins sujettes à ces défauts.
    *D'autant plus que mon travail, c'était de dérouler la stratégie "marketing" avec ces patrons de TPE. Et quand je dis marketing, ça veut dire toutes la paperasse du monde en plus du marketing.
    Dernière modification par Molina ; 29/09/2021 à 11h48.

  22. #9352
    Pour moi : Jeune diplomé dans une start-up naissante = mauvaise idée. Sauf s'il fait partie des associés fondateurs.
    Suite à une suggestion, je vais utiliser cette signature pour des canards en manque de ranking pro. Ou des quotes idiots.

  23. #9353
    Pour moi: c'est quand même super variable en fonction du contexte. Un jeune diplômé qui n'a pas encore de crédit ou de responsabilité familiale peut s'y essayer (ce n'est apparement pas le cas de sosoran qui a besoin de stabilité financière dans un premier temps).
    Tu peux aussi vivre l'enfer en ESN en tant que jeune diplômé, car tu n'as pas encore assez d'assurance pour te défendre quand on voudra t'envoyer à 2h00 de chez toi dans une zone industrielle pour un projet pourrave.
    Ou quand on te vendra en tant qu'expert d'un domaine que tu ne connais pas...

    Je n'ai pas fait ce choix quand j'étais un jeune et naïf provincial, je le regrette un peu aujourd'hui. J'ai refusé récemment une proposition dans une startup, mais si j'avais été plus jeune et sans attache, j'aurais foncé car le projet et le cadre était particulièrement stimulant.
    J'ai aussi pas mal d'exemple de jeunes (et des moins jeunes aussi) autours de moi qui ont choisi la voie de la start-up et qui sont heureux de leurs choix.

  24. #9354
    Faut préciser que pour Molina c'est pas de la start-Up IT hein (ou pas que). Je trouve perso que d'être dans une "petite ESN" c'est peut-être plus simple.

    Ah et sinon ESN en dehors de la France. Je travaille pour une grande ESN française qui a été gobée par une encore plus grande française, JAMAIS je ne travaillerais en France pour eux.

    En Belgique j'ai aucun souci, c'est pas du tout la même mentalité.

  25. #9355
    En Suisse aussi c'est différent, vu que les prestataires ne servent pas à contourner les lois du travail.
    Liste d'ignorés: LeLiquid Logan Maximelene Ruvon dragou

  26. #9356
    Pour rester sur les ESN, ma question sur les CP imposés est passé à la trappe dans la précédente discussion mais je voudrais aborder un autre point.

    Après 21 mois passé chez le même client, je suis en inter-contrat à partir de lundi. Je n'avais pas de nouvelle de mon commercial et hier il m'envoi un sms me demandant de venir au siège à 1h30 d'autoroute de chez moi pour faire le point avec lui + son supérieur. N'étant pas rattaché au siège régional mais à un autre local et bien plus proche de chez moi j'ai refusé.

    J'ai expliqué que cet échange pouvait très bien se faire à distance, comme tous les précédents sans exception au passage. J'ai aussi évoqué le fait qu'à distance ou en physique je ne serais pas plus malléable ou enclin à tout accepter car je comprenais leur jeu, celui d'éviter à tout prix l'inter-contrat par soucis de rentabilité. Il l'a pas très bien pris, m'a remercié de ma compréhension et m'a dit que c'était ok pour une visio.

    D'après votre expérience, c'est quoi ce cirque de me faire venir à leur siège ? A quel genre d'enculade je dois m'attendre ?
    Ce qui m'inquiète c'est que j'ai une clause de mobilité nationale et qu'en plus je suis engagé avec eux jusqu'en février via un avenant que j'ai signé en contrepartie du financement partielle d'une licence, en formation continue, que je viens d'obtenir. Je ne suis absolument pas mobile sur le plan national, marié, emprunt immo etc.

    Je précise que jusqu'à maintenant ils étaient réglo et que j'ai par ailleurs un profil de junior en reconversion. (2 ans d'exp)

    Cette situation me gonfle particulièrement et je veux bien quelques conseils pour la suite.
    Battletag : Sariyah#2734 / ID PS5 : Oo_Sariyah_oO



  27. #9357
    Je ne peux pas t'aider mais je te souhaite bon courage pour cette affaire Sariyah.

    De mon côté, l'ESN tarde à répondre (j'ai déjà demandé un délai de 1 semaine avant de répondre à la startup, selon la respo rh de l'esn ca devrait suffire à pouvoir m'envoyer une offre, mais aucune nouvelle depuis le debut de la semaine). Je me prépare mentalement à accepter l'offre de la startup vendredi aprèm sauf proposition surprise de dernière minute.

  28. #9358
    Citation Envoyé par sosoran Voir le message
    Je ne peux pas t'aider mais je te souhaite bon courage pour cette affaire Sariyah.

    De mon côté, l'ESN tarde à répondre (j'ai déjà demandé un délai de 1 semaine avant de répondre à la startup, selon la respo rh de l'esn ca devrait suffire à pouvoir m'envoyer une offre, mais aucune nouvelle depuis le debut de la semaine). Je me prépare mentalement à accepter l'offre de la startup vendredi aprèm sauf proposition surprise de dernière minute.
    Envoie un mail à l'ESN maintenant pour dire que tu as une proposition ailleurs que tu accepteras sans retour de leur part. Ça ne te coûte rien et ça peut aider à avoir le choix.

  29. #9359
    Citation Envoyé par Sariyah Voir le message
    Pour rester sur les ESN, ma question sur les CP imposés est passé à la trappe dans la précédente discussion mais je voudrais aborder un autre point.

    Après 21 mois passé chez le même client, je suis en inter-contrat à partir de lundi. Je n'avais pas de nouvelle de mon commercial et hier il m'envoi un sms me demandant de venir au siège à 1h30 d'autoroute de chez moi pour faire le point avec lui + son supérieur. N'étant pas rattaché au siège régional mais à un autre local et bien plus proche de chez moi j'ai refusé.

    J'ai expliqué que cet échange pouvait très bien se faire à distance, comme tous les précédents sans exception au passage. J'ai aussi évoqué le fait qu'à distance ou en physique je ne serais pas plus malléable ou enclin à tout accepter car je comprenais leur jeu, celui d'éviter à tout prix l'inter-contrat par soucis de rentabilité. Il l'a pas très bien pris, m'a remercié de ma compréhension et m'a dit que c'était ok pour une visio.

    D'après votre expérience, c'est quoi ce cirque de me faire venir à leur siège ? A quel genre d'enculade je dois m'attendre ?
    Ce qui m'inquiète c'est que j'ai une clause de mobilité nationale et qu'en plus je suis engagé avec eux jusqu'en février via un avenant que j'ai signé en contrepartie du financement partielle d'une licence, en formation continue, que je viens d'obtenir. Je ne suis absolument pas mobile sur le plan national, marié, emprunt immo etc.

    Je précise que jusqu'à maintenant ils étaient réglo et que j'ai par ailleurs un profil de junior en reconversion. (2 ans d'exp)

    Cette situation me gonfle particulièrement et je veux bien quelques conseils pour la suite.
    Je ne connais pas tout ton passif avec eux mais il n'y a pas forcement d'enculade.

    Je ne sais pas quelle était ton suivi pendant ta mission mais la fin de celle-ci est souvent le moment où les manager se réveillent et se disent "Alors, c'est qui lui ?". Donc c'est souvent le moment de se voir ("c'est plus sympa/conviviale") pour faire un point sur ton profil, tes souhaits (pour faire genre ils tiennent compte de ton avis) et parfois te présenter à d'autres manager pour voir si les collègues aurais pas des opportunités sous le coude.
    Le présentiel n'est pas vraiment nécessaire, c'est plus par habitude et par ce qu'ils retiendront mieux ta tète et ton dossier que juste s'ils transférerait un pdf aux collègues (et pour montrer aux autres qu'ils sont occupés).

    Bon après si tu leur balances des trucs du genre "je ne serais pas plus malléable ou enclin à tout accepter car je comprenais leur jeu" t'attend pas non plus à ce qu'ils prennent des pincettes et qu'ils tentent le forcing à la moindre opportunité.
    Le truc étant généralement de leur faire comprendre qu'avec les frais qu'ils faudra qu'ils allongent (mais qu'il faudra négocier fort), leur marge ne sera pas au rendez-vous et qu'il vaudrait mieux investir un peu de temps en intercontrat pour trouver un truc plus près.
    Avec un éléphant, tu fais 1000 pots de rillettes

  30. #9360
    Je comprends le point de vu mais honnêtement ils ont absolument tous les éléments car le suivi sur ma mission a été fait. La transmission de mon profil entre collègue se fait déjà très bien. La semaine dernière une de ses collègues m'a proposé une mission sur de L'AS400 alors que ça fait quasi 2 ans que je fais du Java.

    Honnêtement j'ai du mal à croire qu'ils aient rien derrière la tête et je n'ai aucun passif, ils sont venu me chercher il y a quasi 2 ans et j'ai eu qu'une seule longue mission pour le moment.

    C'est quand même étonnant de me demander de venir alors qu'on s'est vu qu'une seule et unique fois en vrai à l'occasion d'un restau le midi avec tous les presta en mission dans le coin. Vous trouvez que je suis parano sur ce coup ?
    Battletag : Sariyah#2734 / ID PS5 : Oo_Sariyah_oO



Page 312 sur 318 PremièrePremière ... 212262302304305306307308309310311312313314315316317318 DernièreDernière

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •