Crunchez vos adresses URL
|
Rejoignez notre discord
|
Hébergez vos photos
Page 41 sur 43 PremièrePremière ... 313334353637383940414243 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 201 à 1 230 sur 1284
  1. #1201
    Citation Envoyé par Orhin Voir le message
    (snip)

    Un joli graphe pour illustrer les différents cas, un très bon graphique de la chaîne Youtube Hygiène Mentale :
    http://laelith.fr/Zet/Episodes/image...Graph-Full.jpg

    D'ailleurs cette classification ne se limite pas à la religion.
    On peut très bien l'appliquer pour analyser le positionnement des gens vis à vis du réchauffement climatique, des vaccins, des complots, etc.
    Ce graphe est incorrecte, en tout cas dans la partie inférieure gauche:
    - on ne peut pas prouver la non-existence de quelque chose. On peut, à la rigueur, avancer des arguments pour montrer qu'une telle existence violerait les lois de la physique connues actuellement mais pas techniquement le prouver.
    - "je sais que ça n'existe pas" devrait être remplacé par "je n'ai aucune raison de croire que cela existe". Si des gens m'affirment l'existence d'une chose sans pouvoir apporter aucun éléments en dehors de leur intime conviction, je ne vois aucune raison pour les croire. On connait suffisamment de "sagesses populaires" pour savoir que ce qui est "connu" de tous n'est pas forcement vrai.

  2. #1202
    Citation Envoyé par dralasite Voir le message
    Ce graphe est incorrecte, en tout cas dans la partie inférieure gauche:
    - on ne peut pas prouver la non-existence de quelque chose. On peut, à la rigueur, avancer des arguments pour montrer qu'une telle existence violerait les lois de la physique connues actuellement mais pas techniquement le prouver.
    On peut prouver qu'une chose n'existe pas si la description de ce "quelque chose" est bien définit. On peut prouver qu'il n'y a pas d'éléphant dans ma tasse de thé, mais on ne peut évidemment pas prouver qu'il n'y a pas "d'éléphant liliputien invisible aimant le thé" dans ma tasse. Le truc cool avec Dieu, c'est qu'on (les judéo-chrétiens) lui attribue tellement de pouvoir qu'il n'est effectivement pas possible de démontrer qu'il n'existe pas.

    Note qu'en science (à part en math, et si ça se trouve non, je connais pas les math) on ne peut jamais être sûr à 100 %.

  3. #1203
    Citation Envoyé par cailloux Voir le message
    Note qu'en science (à part en math, et si ça se trouve non, je connais pas les math) on ne peut jamais être sûr à 100 %.
    En maths, on est sur à 100%, mais les axiomes de départ sont arbitraires. Par exemple, "la somme des angles d'un triangle fait 180°", c'est prouvé et ça restera prouvé de toute eternité... mais seulement avec certains axiomes. En prenant d'autres axiomes, la somme des angles peut être différente, par exemple, un triangle à 3 angles droit, ça existe dans certaines géométries. Et aucun des deux choix n'est plus "vrai" que l'autre dans l'absolu.

  4. #1204
    Citation Envoyé par cailloux Voir le message
    Note qu'en science (à part en math, et si ça se trouve non, je connais pas les math) on ne peut jamais être sûr à 100 %.
    Ben à partir du moment où tu démontres par l'expérience, tu ne pourras jamais assurer à 100% que ton expérience ne pourras pas, à un moment donné avoir un résultat différent de celui attendu.

  5. #1205
    Citation Envoyé par dralasite Voir le message
    Ce graphe est incorrecte, en tout cas dans la partie inférieure gauche:
    - on ne peut pas prouver la non-existence de quelque chose. On peut, à la rigueur, avancer des arguments pour montrer qu'une telle existence violerait les lois de la physique connues actuellement mais pas techniquement le prouver.

    Bien sur que si on peut pour prouver la non existence de quelque chose.
    Faut juste bien définir le cadre.
    Sinon on s'emmerderait pas à faire des études pour démontrer l'absence de nocivité des médicaments par exemple.

    Citation Envoyé par dralasite Voir le message
    - "je sais que ça n'existe pas" devrait être remplacé par "je n'ai aucune raison de croire que cela existe".
    Non, "je sais que ça n'existe pas" est une phrase qui peut avoir du sens selon le contexte (cf au dessus).

    Citation Envoyé par dralasite Voir le message
    Si des gens m'affirment l'existence d'une chose sans pouvoir apporter aucun éléments en dehors de leur intime conviction, je ne vois aucune raison pour les croire.
    Oui et ?
    Ça montre juste que tu te positionnes personnellement sur la diagonale du graphe pour ces sujets là.

    Citation Envoyé par Playford Voir le message
    Oui chipotons.

    Plusieurs choses me gênent avec ce graphique mais revenons au définition de base, dixit Wikipédia:

    - L'athéisme est défini, comme l'absence ou le refus de toute croyance en quelque divinité que ce soit ou doctrine niant l’existence de quelque dieu ou divinité que ce soit.
    - Selon les agnostiques, il est impossible de trancher le débat sur l'existence d'un dieu ou d'une divinité. Il n'y a aucune preuve définitive sur le sujet et il n'est pas possible de se prononcer.
    Oui enfin si on s'arrête aux définitions Wikipédia, on va pas aller loin (surtout qu'elle est différente dans les versions de Wikipédi d'autres langues...).

    Déjà la définition de athéisme est foireuse vu qu'elle contient 2 positions philosophiques différentes "absence ou refus de toute croyance".
    Si on veut débattre, généralement on le fait avec des termes précis (d'où le graphe pour essayer de cadre mieux les choses).

    Citation Envoyé par Playford Voir le message
    Athée ce n'est pas l'absence de croyance tout court, c'est l'absence de croyance en dieu.
    Je n'ai pas dit (et le graphe non plus) que l'athéisme était l'absence de croyance tout court.

    Citation Envoyé par Playford Voir le message
    Pour en revenir au graphique, ce qui me gène principalement, c'est d'impliquer le savoir à la croyance.
    La religion n'est pas une question de ce que l'on sait ou pas.
    On ne sait pas. S'il y a une connaissance, il n'y a plus de croyance.
    La croyance et la connaissance sont toujours liée.

    Prenons un exemple non religieux : comment te positionnes tu vis à vis de la dangerosité (ou non) du Glyphosate ?
    Tu auras d'une part les connaissances (articles et études scientifiques notamment) et tes croyances personnelles sur le sujet.
    Si t'es raisonnable, normalement tu essaies d'accorder les unes avec les autres.
    Mais ce n'est clairement pas le cas de tout le monde quand on regarde les débats de sociétés à ce propos.
    Dernière modification par Orhin ; 26/02/2019 à 21h12.
    C'est la faute à Arteis

  6. #1206
    Citation Envoyé par Orhin Voir le message

    Bien sur que si on peut pour prouver la non existence de quelque chose.
    Non, on peut a la rigueur prouver qu'une chose n'existe pas dans un endroit précis dans des conditions précises (et ça devient spécieux à ce niveau là) mais pas que cette chose n'existe pas du tout.
    Pour prouver l'existence d'une chose, il suffit de produire cette chose, pour prouver la non-existence, on peut juste avancer des éléments qui indiquent qu'elle ne devrai pas pouvoir exister selon les connaissances actuelles.
    Citation Envoyé par Orhin Voir le message
    Faut juste bien définir le cadre.
    Sinon on s'emmerderait pas à faire des études pour démontrer l'absence de nocivité des médicaments par exemple.
    Prends un médicament, n'importe lequel, et lis la liste des effets secondaires. Tout les médicaments peuvent être nocifs, au minimum avec des interactions, des allergies, des doses dépassées, des intolérances rares et j'en passe.
    Aucun scientifique ou médecin n'utilisera le terme "prouver" sans utiliser de longues pincettes, à moins de ne pas avoir peur d'être ridiculisé. Ce que peut faire un labo, c'est déterminer si la toxicité d'un médicament est acceptable ou non en fonction de divers facteurs (dose, condition du patient, interactions et autres).
    Même un placébo peut être toxique dans certaines conditions.


    Citation Envoyé par Orhin Voir le message
    Non, "je sais que ça n'existe pas" est une phrase qui peut avoir du sens selon le contexte (cf au dessus).
    Dans le contexte en question (les dieux), cela n'a aucun sens. Les dieux sont magiques par nature donc s'ils existaient ils pourraient trés bien utiliser leur "magie" pour cacher leur existence. On ne peut même pas dire que leur existence violerai telle ou telle loi de la physique puisque par nature ils seraient l'incarnation du "ta gueule c'est magique".

  7. #1207
    Citation Envoyé par dralasite Voir le message
    Dans le contexte en question (les dieux), cela n'a aucun sens. Les dieux sont magiques par nature donc s'ils existaient ils pourraient trés bien utiliser leur "magie" pour cacher leur existence. On ne peut même pas dire que leur existence violerai telle ou telle loi de la physique puisque par nature ils seraient l'incarnation du "ta gueule c'est magique".
    Tu analyses ce graphique comme un truc mathématique et logique alors qu'il s'agit d'un outil d'analyse du ressenti. A partir du moment où des gens disent "je sais que ça existe", pourquoi d'autres ne pourraient pas dire "je sais que ça n'existe pas" ? Faut sortir d'une analyse complète et logique du truc, c'est un outil pour placer des croyances. Je suis pas allé plus loin que ça pour savoir si cet outil avait un sens ou pas hein, mais on ne peut pas affirmer "non mais personne ne peut dire : "je sais que ça n'existe pas", parce que c'est pas logique". Les gens ont la capacité de croire des trucs illogiques et d'être sûr qu'ils sont réels et basta. Je vois bien qu'on veut leur enlever la légitimité de le faire, mais on ne peut quand même pas leur enlever le fait qu'ils le font...
    Citation Envoyé par Flad Voir le message
    Moi j'y compris rien.

  8. #1208
    Citation Envoyé par Orhin Voir le message
    Oui enfin si on s'arrête aux définitions Wikipédia, on va pas aller loin (surtout qu'elle est différente dans les versions de Wikipédi d'autres langues...).

    Déjà la définition de athéisme est foireuse vu qu'elle contient 2 positions philosophiques différentes "absence ou refus de toute croyance".
    Si on veut débattre, généralement on le fait avec des termes précis (d'où le graphe pour essayer de cadre mieux les choses).
    Larousse c'est mieux ?
    L'athéisme, affirmation de l'inexistence de Dieu, ne se confond pas avec l'agnosticisme, refus délibéré de penser que Dieu existe ou n'existe pas.

    Ou le Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales:
    Doctrine ou attitude fondée sur la négation d'un Dieu personnel et vivant.

    Ou Encyclopædia Universalis:
    En philosophie, doctrine, attitude de ceux qui nient l'existence de Dieu.

    Je n'ai pas dit (et le graphe non plus) que l'athéisme était l'absence de croyance tout court.
    La graphe si, puisque l'athéisme n'est présent dans l'axe des croyance que sur "Je ne crois pas".


    La croyance et la connaissance sont toujours liée.

    Prenons un exemple non religieux : comment te positionnes tu vis à vis de la dangerosité (ou non) du Glyphosate ?
    Tu auras d'une part les connaissances (articles et études scientifiques notamment) et tes croyances personnelles sur le sujet.
    Si t'es raisonnable, normalement tu essaies d'accorder les unes avec les autres.
    Mais ce n'est clairement pas le cas de tout le monde quand on regarde les débats de sociétés à ce propos.
    Liées, indubitablement.
    Mais la croyance n'a de sens sur l'axe des connaissance que sur la ligne "Je ne sais pas".
    A partir du moment ou tu sais, tu n'a plus à croire.
    Si tu sais que les glyphosates sont dangereux, ça n'a pas de sens de dire "je crois qu'il sont dangereux" ou "Je crois qu'il ne sont pas dangereux".
    Avec un éléphant, tu fais 1000 pots de rillettes

  9. #1209
    Oui déjà le "je sais que ça n'existe pas" est forcément subjectif puisque ton observation est forcément limitée dans le temps (on n'est pas éternels) et dans l'espace.

  10. #1210
    Citation Envoyé par Playford Voir le message
    La graphe si, puisque l'athéisme n'est présent dans l'axe des croyance que sur "Je ne crois pas".
    Sous-entendu "je ne crois pas en dieu" et pas "je ne crois pas tout court".
    Les labels qui sont placés dans les différentes cases du graphes le sont pour l'exemple de la religion.
    Mais si on prenait un autre exemple (Glyphosate comme précédemment) les termes seraient différents.

    Citation Envoyé par Playford Voir le message
    Liées, indubitablement.
    Mais la croyance n'a de sens sur l'axe des connaissance que sur la ligne "Je ne sais pas".
    A partir du moment ou tu sais, tu n'a plus à croire.
    Si tu sais que les glyphosates sont dangereux, ça n'a pas de sens de dire "je crois qu'il sont dangereux" ou "Je crois qu'il ne sont pas dangereux".
    Ça c'est ton positionnement (et le mien aussi au passage hein).
    Mais ce n'est clairement pas le cas de tout le monde.

    Citation Envoyé par Bah Voir le message
    Tu analyses ce graphique comme un truc mathématique et logique alors qu'il s'agit d'un outil d'analyse du ressenti. A partir du moment où des gens disent "je sais que ça existe", pourquoi d'autres ne pourraient pas dire "je sais que ça n'existe pas" ? Faut sortir d'une analyse complète et logique du truc, c'est un outil pour placer des croyances. Je suis pas allé plus loin que ça pour savoir si cet outil avait un sens ou pas hein, mais on ne peut pas affirmer "non mais personne ne peut dire : "je sais que ça n'existe pas", parce que c'est pas logique". Les gens ont la capacité de croire des trucs illogiques et d'être sûr qu'ils sont réels et basta. Je vois bien qu'on veut leur enlever la légitimité de le faire, mais on ne peut quand même pas leur enlever le fait qu'ils le font...
    Ceci.

    Citation Envoyé par dralasite Voir le message
    Non, on peut a la rigueur prouver qu'une chose n'existe pas dans un endroit précis dans des conditions précises (et ça devient spécieux à ce niveau là) mais pas que cette chose n'existe pas du tout.
    Pour prouver l'existence d'une chose, il suffit de produire cette chose, pour prouver la non-existence, on peut juste avancer des éléments qui indiquent qu'elle ne devrai pas pouvoir exister selon les connaissances actuelles.
    Je peux te prouver aisément qu'il n'existe pas un éléphant dans chaque tasse de café sur terre.

    Citation Envoyé par dralasite Voir le message
    Prends un médicament, n'importe lequel, et lis la liste des effets secondaires. Tout les médicaments peuvent être nocifs, au minimum avec des interactions, des allergies, des doses dépassées, des intolérances rares et j'en passe.
    Aucun scientifique ou médecin n'utilisera le terme "prouver" sans utiliser de longues pincettes, à moins de ne pas avoir peur d'être ridiculisé. Ce que peut faire un labo, c'est déterminer si la toxicité d'un médicament est acceptable ou non en fonction de divers facteurs (dose, condition du patient, interactions et autres).
    Même un placébo peut être toxique dans certaines conditions.
    Mais justement, "déterminer si la toxicité d'un médicament est acceptable" c'est sur l'axe de "je sais".
    C'est un hypothèse de travail et on essaie de déterminer si elle est vraie (= je sais que la toxicité supérieure au seuil demandé n'existe pas) ou fausse (= je sais que la toxicité supérieure au seuil existe).

    Citation Envoyé par DjudjRed Voir le message
    Oui déjà le "je sais que ça n'existe pas" est forcément subjectif puisque ton observation est forcément limitée dans le temps (on n'est pas éternels) et dans l'espace.
    Oui enfin ça c'est valable aussi pour le "je sais que ça existe".
    C'est la faute à Arteis

  11. #1211
    Citation Envoyé par Orhin Voir le message
    Oui enfin ça c'est valable aussi pour le "je sais que ça existe".
    Ben non ... observer un phénomène une seule fois montre qu'il existe.
    Ne jamais observer un phénomène ne démontre en rien son inexistance.

  12. #1212
    Citation Envoyé par DjudjRed Voir le message
    Ben non ... observer un phénomène une seule fois montre qu'il existe.
    Ne jamais observer un phénomène ne démontre en rien son inexistance.
    Mais pourquoi oh grand pourquoi vous vous échinez à rationaliser un graph qui parle de croyances et de ressenti !

    Jean-Jacques il voit un truc qu'il pense miraculeux et du coup il sait en son for intérieur que Dieu existe.
    Est-ce que ça prouve l'existence des miracles ?
    Est-ce que ça prouve l'existence de Dieu ?
    Même si on répond non à ces deux questions, il sen fout Jean-Jacques, il le sait, vu qu'il l'observé.
    Citation Envoyé par Flad Voir le message
    Moi j'y compris rien.

  13. #1213
    Je rationalise pas... j'explique

    Je cherchais pas à expliquer ton graph Bah, je voulais juste préciser pourquoi il n'est pas possible de démontrer que quelque chose n'existe pas.

  14. #1214
    Citation Envoyé par DjudjRed Voir le message
    Je rationalise pas... j'explique

    Je cherchais pas à expliquer ton graph Bah, je voulais juste préciser pourquoi il n'est pas possible de démontrer que quelque chose n'existe pas.
    C'était pas le mien.

    Du coup y'a un petit problème de compréhension mutuelle alors. La discussion sur l'existence, la croyance et le savoir elle vient en direct ligne de ce graph, donc si tout à coup ça part sur la connaissance de manière générale et objective, (qui n'a plus rien à voir avec la discussion de base), forcément que les gens vont avoir de la peine à se comprendre. Si on remonte le fil, on voit que dralasite, Orhin et Playford font explicitement référence à ce graph (avec déjà parfois des erreurs de référentiel en tentant l'analyser comme une source logique et scientifique)
    Citation Envoyé par Flad Voir le message
    Moi j'y compris rien.

  15. #1215
    Citation Envoyé par Orhin Voir le message
    (snip)


    Je peux te prouver aisément qu'il n'existe pas un éléphant dans chaque tasse de café sur terre.
    (snip)
    Argument spécieux, je parle d'existence d'une chose, toi tu parles de la présence d'une chose dans un endroit spécifique. Si tu imposes un cadre dans lequel tu spécifies des conditions antinomique, forcément c'est pratique.

    Dans ma phrase originale, je disais que l'on ne peux pas prouver la non-existence d'une chose, pas que l'on ne peut pas prouver l'absence d'une chose dans une localisation spécifique limitée.

    - - - Mise à jour - - -

    Citation Envoyé par Bah Voir le message
    Mais pourquoi oh grand pourquoi vous vous échinez à rationaliser un graph qui parle de croyances et de ressenti !

    Jean-Jacques il voit un truc qu'il pense miraculeux et du coup il sait en son for intérieur que Dieu existe.
    Est-ce que ça prouve l'existence des miracles ?
    Est-ce que ça prouve l'existence de Dieu ?
    Même si on répond non à ces deux questions, il sen fout Jean-Jacques, il le sait, vu qu'il l'observé.
    Le graphe lui-même parle explicitement de preuves, pas de conviction.

  16. #1216
    J'abandonne.

  17. #1217
    Citation Envoyé par Bah Voir le message
    J'abandonne.
    C'est la conclusion habituelle de toute discussion sur les croyances

  18. #1218
    Citation Envoyé par Bah Voir le message
    J'abandonne.
    Homme de peu de foi
    Le travail n'épouvante que les âmes faibles.

  19. #1219
    Tant que je conserve mon foie, ça me va !
    Citation Envoyé par Flad Voir le message
    Moi j'y compris rien.

  20. #1220
    Citation Envoyé par Orhin Voir le message
    Sous-entendu "je ne crois pas en dieu" et pas "je ne crois pas tout court".
    Les labels qui sont placés dans les différentes cases du graphes le sont pour l'exemple de la religion.
    Mais si on prenait un autre exemple (Glyphosate comme précédemment) les termes seraient différents.
    C'est pas comme ça que je le comprend car dans ce cas quelle différence fait-tu entre "je ne crois pas en dieu" et "je crois que dieu n'existe pas" ?
    Autant les labels Agnostique, théiste, etc. sont pour la religion, autant les description "ne pas croire par manque de preuve" sont valable tout le temps.

    Ça c'est ton positionnement (et le mien aussi au passage hein).
    Mais ce n'est clairement pas le cas de tout le monde.
    Bin non. C'est de la sémantique.
    Après comme le dis Bah, ce que l'on considère comme un savoir peut être subjectif. Le savoir n'est pas forcement la vérité.
    Si on pense savoir que dieu existe, on rentre aussi dans la case théiste mais là il vaudrait mieux parler d'appartenance religieuse plutôt que de croyance.

    Je peux te prouver aisément qu'il n'existe pas un éléphant dans chaque tasse de café sur terre.
    Mais tu ne peux pas prouver qu'il n'existe pas un éléphant dans une tasse de café sur terre.
    Avec un éléphant, tu fais 1000 pots de rillettes

  21. #1221
    Citation Envoyé par Bah Voir le message
    C'était pas le mien.

    Du coup y'a un petit problème de compréhension mutuelle alors. La discussion sur l'existence, la croyance et le savoir elle vient en direct ligne de ce graph, donc si tout à coup ça part sur la connaissance de manière générale et objective, (qui n'a plus rien à voir avec la discussion de base), forcément que les gens vont avoir de la peine à se comprendre. Si on remonte le fil, on voit que dralasite, Orhin et Playford font explicitement référence à ce graph (avec déjà parfois des erreurs de référentiel en tentant l'analyser comme une source logique et scientifique)
    Je ne réagissait pas au graph, j'appuyais juste l'affirmation de Dralasite : il est impossible de prouver que quelque chose n'existe pas.
    C'est une des règles fondamentales de la démonstration scientifique.
    (Ça vient de là le principe de ne pas spécifier un soft à base de "le logiciel ne doit pas faire tel truc" - pardon j'ai la tête dans les specs).

    Après oui tu as totalement raison sur le fait qu'il faut interpréter le graph dans le sens de croyance et de conviction plutôt que dans l'idée de preuve irréfutable de l’existence ou non d'un truc.

  22. #1222
    Citation Envoyé par dralasite Voir le message
    Dans ma phrase originale, je disais que l'on ne peux pas prouver la non-existence d'une chose, pas que l'on ne peut pas prouver l'absence d'une chose dans une localisation spécifique limitée.
    Sauf que les démonstrations absolues et sans contexte et ni limites, ça n'a (généralement) pas de sens en science.

    Citation Envoyé par Playford Voir le message
    C'est pas comme ça que je le comprend car dans ce cas quelle différence fait-tu entre "je ne crois pas en dieu" et "je crois que dieu n'existe pas" ?
    On touche la source d'incompréhension dans nos échanges.
    Je ne crois pas en dieu = je n'ai pas de croyances spécifiques relative à dieu = je ne crois ni en son existence ni en son inexistence.

    Citation Envoyé par Playford Voir le message
    Mais tu ne peux pas prouver qu'il n'existe pas un éléphant dans une tasse de café sur terre.
    Ah mais bien sur, je n'ai pas dit le contraire.

    Citation Envoyé par DjudjRed Voir le message
    Ben non ... observer un phénomène une seule fois montre qu'il existe.
    Quand on parle d'un phénomène simple oui (et encore on peut toujours rétorquer que le phénomène observé en est un autre).
    Dans le cas d'un faisceau d'indices qui convergent vers ce phénomène, on est limité par le cadre théorique et statistique d'observation du dit phénomène.

    Citation Envoyé par DjudjRed Voir le message
    Ne jamais observer un phénomène ne démontre en rien son inexistance.
    Cela ne démontre pas son inexistence de façon absolue (ce qui de toute façon n'a pas vraiment de sens).
    Par contre dans un cadre statistique donné, cela peut faire tendre la probabilité de son existence vers 0.

    Citation Envoyé par DjudjRed Voir le message
    que dans l'idée de preuve irréfutable de l’existence ou non d'un truc.
    Par définition une preuve "irréfutable" est dogmatique et non scientifique.
    C'est la faute à Arteis

  23. #1223
    Citation Envoyé par Orhin Voir le message
    On touche la source d'incompréhension dans nos échanges.
    Je ne crois pas en dieu = je n'ai pas de croyances spécifiques relative à dieu = je ne crois ni en son existence ni en son inexistence.
    C'est là que j'ai un problème.

    C'est quoi les sens de "je ne crois ni en son existence ni en son inexistence" ?

    Pour moi ne pas croire en quelque chose c'est croire en son inexistence.

    On peut dire "je ne sais pas" mais c'est ce retirer de l'équation de la croyance. C'est ça agnostique, "je ne sais pas donc je refuse de faire un choix".

    D'où mon problème avec ce graphique qui met sur un même plan des choses qui ne le sont pas (d'où aussi le problème de définition).
    Avec un éléphant, tu fais 1000 pots de rillettes

  24. #1224
    Citation Envoyé par Playford Voir le message
    C'est là que j'ai un problème.

    C'est quoi les sens de "je ne crois ni en son existence ni en son inexistence" ?

    Pour moi ne pas croire en quelque chose c'est croire en son inexistence.
    Si tu préfères, remplace "croire" par "être persuadé de".

    On peut très bien ne pas être persuadé que Dieu existe, ni qu'il n'existe pas, mais simplement être dans une position de doute, avec toutes les nuances entre "c'est peu probable que Dieu existe, mais je n'en suis pas persuadé" et "c'est peu probable que Dieu n'existe pas, mais je n'en suis pas persuadé"

  25. #1225
    Il est impossible de prouver un négatif ?
    C'est faux. Et je le prouve.

    Il existe de nombreux cas en maths où on fait exactement cela, on prouve un négation. Du genre "il est impossible d'écrire la racine de 2 sous la forme d'un nombre rationnel", démontré par les grecs il y a plus de 2500 ans, d'où l’introduction des nombres irrationnels (c'est à dire qui ne s'écrivent pas sous la forme a/b). Ou la quadrature du cercle, pour faire dans le connu, c'est à dire construire un cercle qui a la même aire qu'un carré. Ce qui est bien entendu impossible puisque π est un nombre irrationnel.
    En physique on sait qu'il est impossible d'excéder la vitesse de la lumière, ou de connaître à la fois la position et la vitesse d'une particule quantique. Ou alors les fameuses machines perpétuelles, qui sont impossibles car elles violeraient les lois de conservation de l'énergie.

    Maintenant si il était vraiment impossible de prouver un négatif, il s'ensuit qu'il serait tout aussi impossible de prouver un positif !
    Bref à moins de vouloir vivre dans ce drôle de monde où strictement rien n'est démontrable, "il est impossible de prouver un négatif" est un sophisme.

  26. #1226
    Moui je suis pas sûr du vocabulaire, mais en sciences on distingue les démonstrations déterministes (théorèmes) de celles où l'on admet que c'est vrai parce qu'on a pas encore su démontrer que c'était faux (théories).
    On part du principe que c'est vrai et on avance dans les recherches ... et tant que ça marche, ben on conserve la théorie. Sinon on recommence (avec un plus gros marteau).
    Dernière modification par DjudjRed ; 27/02/2019 à 19h09.

  27. #1227
    Ou la quadrature du cercle, pour faire dans le connu, c'est à dire construire un cercle qui a la même aire qu'un carré. Ce qui est bien entendu impossible puisque π est un nombre irrationnel.
    Sauf que c'est pas le fait que pi soit irrationnel le problème. Par exemple, si on avait pi = racine 10, on pourrait résoudre la quadrature du cercle. Les nombres constructibles à la règle et au compas sont d'ailleurs bien connus

    En physique on sait qu'il est impossible d'excéder la vitesse de la lumière
    Non. On sait qu c'est interdit par la théorie de la relativité, et que la théorie de la relativité est, jusqu'à preuve du contraire, bien vérifiée. Mais on ne sait pas, dans l'absolu, si c'est possible ou pas. D'ailleurs c'est pour ça que pendant que les scientifiques cherchaient la cause d'une probable erreur expérimentale dans l'affaire des neutrinos supraluminiques, d'autres cherchaient comment adapter les théories si il s'avérait au bout du compte qu'il n'y avait pas d'erreur expérimentale.

  28. #1228
    Pi est un nombre transcendant, cela te convient mieux ?

    Pour la vitesse de la lumière il faut être cohérent deux minutes. Si tu refuses de dire que c'est impossible de la dépasser alors tu devrais aussi refuser de dire que les machine perpétuelles sont impossibles (et me reprendre sur l'ensemble des exemples en physique). Les deux s'appuyant sur des théories vérifiées.

    Mais surtout ceci n'infirme en rien ce que je disais. "Il est impossible de prouver un négatif" est un sophisme. Si tu n'es pas d'accord, prouve le.

  29. #1229
    Je suis le seul à ne pas comprendre cette phrase "Il est impossible de prouver un négatif" ?
    Bon blog de critique littéraire : https://gnossiennes.wordpress.com/

  30. #1230
    Citation Envoyé par Grosnours Voir le message
    Pour la vitesse de la lumière il faut être cohérent deux minutes. Si tu refuses de dire que c'est impossible de la dépasser alors tu devrais aussi refuser de dire que les machine perpétuelles sont impossibles (et me reprendre sur l'ensemble des exemples en physique). Les deux s'appuyant sur des théories vérifiées.
    Mais justement, on ne sait pas si les machines perpétuelles sont impossibles. On sait juste qu'elles sont impossibles dans le cadre de la physique connue actuellement, c'est à dire qu'une machine perpétuelle serrai basé sur un principe inconnu de la physique actuelle.

    Alors bien sur, c'est très improbable que ça soit possible. Donc si quelqu'un me dit qu'il en a fabriqué une, je serrai ultra-sceptique (pour ne pas dire plus).

Page 41 sur 43 PremièrePremière ... 313334353637383940414243 DernièreDernière

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •