Crunchez vos adresses URL
|
Rejoignez notre discord
|
Hébergez vos photos
Affichage des résultats 1 à 20 sur 20
  1. #1
    Je vais faire court, j'ai un but dans la vie, c'est de comprendre comment fonctionne le hardware qu'on fout dans nos machines, et éventuellement en faire mon métier.

    Sachant que je dois absolument avoir une source de revenu, que j'ai l'équivalent d'un BTS IG option dev' et que j'habite en Île de France, vous auriez des pistes ?

    Je me suis rapidement penché vers le CNAM, mais ils proposent trouzmilles cycles ingé en electro.
    Dernière modification par Monsieur Odd ; 09/02/2012 à 18h44.

  2. #2
    Citation Envoyé par Monsieur Odd Voir le message
    Je vais faire court, j'ai un but dans la vie, c'est de comprendre comment fonctionne le hardware qu'on fout dans nos machines, et éventuellement en faire mon métier.
    Tu peux faire un peu plus long ?
    C'est quoi qui t'intéresse exactement dans le hardware ? C'est quoi le métier que tu veux faire ? Tu es sûr que c'est bien de la microélec ?

  3. #3
    Je suis sur de rien, je me demandais si un X86 passerait dans le coin.

    Je veux comprendre le fonctionnement et être, au moins théoriquement, capable de les fabriquées, le code plus ou moins au niveau c'est cool, monter un PC, c'est cool aussi, mais un processeur, ça doit être fascinant à concevoir.
    J'y bite absolument que dalle en vrai mais c'est un rêve de gosse et j'aimerais vraiment comprendre l'essence de la machine.

    J'ai du mal à m'étendre, même en essayant de lire un peu dans mon coin, je suis perdu je dois pas avoir la base des bases, pour ça que j'ai fais court.

  4. #4
    En gros, tu veux faire de l'architecture des ordinateurs?
    La microélectronique, c'est plus bas niveau, ça concerne l'art de tailler des transistors.

    Sans vouloir te décourager, ça risque d'être dur de trouver un boulot d'architecte en dessous du niveau doctorat, et encore c'est en supposant que tu es prêt à t'expatrier...
    Par contre, des boulots de programmeurs qui demandent des connaissances en archi, ça se trouve déjà plus facilement, et c'est même assez recherché (prog bas niveau, tuning de code pour archi parallèles...)

    Pour ce qui est de ne pas avoir les bases : les X86-Adv sont des humains aussi, hein.
    Je ne suis pas sûr qu'il y ait beaucoup de formations continues/en alternance dans ce domaine, vu que c'est une niche et qu'il y a un certain background théorique à avoir. Le parcours classique est diplome d'ingé ou master.

    Je suggèrerais que tu commences par lire un ou deux bouquins pour te faire une meilleure idée.
    Les références sont :
    - Le Patterson-Hennessy, qui cause d'aspects haut niveau comme le jeu d'instruction et est plus accessible que son grand-frère.
    - Le Hennessy-Patterson, la bible du domaine.

    Sinon il y a aussi un topic micro-archi chez les fous :
    http://forum.canardpc.com/threads/22...o-Architecture

  5. #5
    Merci pour ta réponse et merci pour les bouquins, je vais me trouver ça.
    La prog' bas niveau me branche bien aussi (c'était dans cet esprit que j'ai commencé la prog, mais là, j'me retrouve un peu coincé dans le web parce que ya que ça qui recrute), mais c'est difficile d'y parvenir à force de travail uniquement, déjà que pour bêtement faire du web ça recherche du qualifié avec 5 ans dans les pattes.
    Pour le coup, un parcours ingé en micro (au CNAM du coup), ne me permettrait pas d'aborder le milieu ?
    Dernière modification par Monsieur Odd ; 11/02/2012 à 00h40.

  6. #6
    Citation Envoyé par Monsieur Odd Voir le message
    ...mais là, j'me retrouve un peu coincé dans le web parce que ya que ça qui recrute
    NOPE !

    Sinon, la dernière fois je pensais à toi (oui, ça m'arrive ), si t'arrives à te plonger dans le cobol et à connaitre le DB2, y'a moyen que tu te fasses un maximum de pépettes en bossant sur les systèmes AS400. Quand je vois le tarif des consultants dans ce domaine (et encore, sans le côté dev), je regrette de ne pas avoir exploré cette piste plus tôt...
    Pouet.

  7. #7
    Plutôt crever que de me foutre au windev hein.

    Cobol/DB2, c'est pas nouveau que ça paye, forcément, personne n'a le courage de remettre un système aussi lourd que celui d'une banque à jour.
    Mais là on tape un peu dans la gamme "J'veux faire du temps réel en C", vas y pour te faire un trou dans le milieu en junior, déjà qu'ailleurs c'est pas la joie pour trouver un truc sans avoir un doctorat en génie informatique et 12 ans de métier pour faire du wordpress.

    PS : Le PHP ça pue.
    PS2 : Møgluglu, si tu repasses par ici, j'veux même bien te payer une bière pour en parler.
    Dernière modification par Monsieur Odd ; 14/02/2012 à 19h51.

  8. #8
    Citation Envoyé par Monsieur Odd Voir le message
    PS2 : Møgluglu, si tu repasses par ici, j'veux même bien te payer une bière pour en parler.
    Si tu viens me l'amener ici au pays de la samba, du futebol et des jolies filles, pas de souci.

    Un diplôme d'ingé en microélec peut effectivement être un bon moyen de démarrer. Un diplôme d'ingé en informatique aussi, d'ailleurs. En fait, je suis informaticien et je ne connais pas trop le côté électronique.
    De mon point de vue, l'archi, c'est beaucoup de développement logiciel : simulateurs, compilateurs, benchmarks...

    À un niveau plus bas, il y a la réalisation proprement dite des composants dans des langages de description hardware (RTL, comme Verilog ou VHDL). Mais c'est une étape relativement courte dans le processus, comparé à tout le reste, la conception et à la validation...

    Par exemple, tu peux devenir ingénieur en informatique, bosser 1 ou 2 ans comme ingé dans un labo de recherche qui fait des applis parallèles, de l'archi ou de la compil, et ensuite t'orienter plus près du matos.
    Dans tous les cas, ne t'attends juste pas à commencer le mois prochain...

    On peut en causer en MP si ça te dit, même si je ne suis pas forcément de meilleur conseil ici.
    Dernière modification par Møgluglu ; 14/02/2012 à 21h47.

  9. #9
    Je fais de la place dans ma boite à MP et je me ferai un plaisir de te harceler de question, même si tu n'es pas du meilleur conseil de ton propre aveux, quelqu'un à plus haut niveau que moi en saura toujours plus.

  10. #10
    En attendant, je t'encourage à rejoindre la secte. Ne cherche pas d'excuse bidon genre mais-je-suis-un-n00b : il y a des x86-adv qui ne sont pas diplomés en informatique ni en électronique (sans vouloir dénoncer).

    En plus, ça donne droit à un quota de 500 MP. :privilège:
    Dernière modification par Møgluglu ; 15/02/2012 à 04h31.

  11. #11
    Je reviens ici, j'vais revoir mes plans je crois.

    Quitte à repartir niveau 0, avec mon titre de niveau III, je peux prétendre au contrat pro avec une rémunération pas dégueulasse.
    Donc repartir pour 5ans d'études me dérangerait moyennement.

    Après, soit DUT génie électrique et informatique industrielle (mais je ne sais pas si alternance/contrat pro possible), soit Télécom et Réseau, soit BTS système électronique. Je sais pas trop vers lequel me pencher.

    J'ai un gros doute sur l'admission au CNAM avec un titre de dev'.
    Dernière modification par Monsieur Odd ; 20/02/2012 à 16h42.

  12. #12
    Télécom et réseau, t'apprends comment fonctionnent les systèmes de communication. Pour le BTS, t'apprends visiblement plutôt à faire de l'électronique/electrotechnique (conception/routage PCB et systèmes). C'est un peu loin de la microélec, non ?

  13. #13
    J'suis complètement perdu, je trouve rien qui soit plus pointu que l'électro/électricité pour un cycle +2, même en ingé (electro option electro au cnam ?), rien de très concret et ciblé micro et/ou archi. Les masters j'en sais rien, je trouve rien. Je pige que dalle au système scolaire français en fait.
    Les mecs ils parlent de micro sur les forums puis "Youpie je suis pris en polytech"...

    L'avantage du DUT Télécom et Réseau, c'est qu'il y a de l'électro au programme et que ça permet au pire de se planquer dans un taf pas trop chiant et pas inintéressant derrière.
    le DUT GEII à l'air d'être le plus pertinent, à voir si c'est vrai et si c'est faisable en contrat pro.
    Dernière modification par Monsieur Odd ; 20/02/2012 à 18h49.

  14. #14
    Je fais une réponse plus élaborée dès que j'ai une vraie connexion au ternet, mais déjà, non tu ne trouvera rien au niveau bac +2, et pas-grand chose à bac +5. L'archi, c'est un domaine trop pointu et qui évolue trop vite pour une formation généraliste. Ça s'apprend en thèse et après, et ce qu'il faut avant c'est une formation scientifique généraliste.
    C'est un peu comme si tu cherchais un BTS ou DUT en physique nucléaire. Peut-être même pire, la théorie derrière la physique nucléaire est stable depuis presque un siècle... Je cherche pas à te décourager, mais c'est à garder à l'esprit...

  15. #15
    Je suis prêt à faire à peu prêt n'importe quoi sur n'importe quel laps de temps, il sera toujours temps de me démotiver ensuite.
    Ma seule contrainte, c'est que je dois garder un revenu.

  16. #16
    Citation Envoyé par Monsieur Odd Voir le message
    L'avantage du DUT Télécom et Réseau, c'est qu'il y a de l'électro au programme et que ça permet au pire de se planquer dans un taf pas trop chiant et pas inintéressant derrière.
    le DUT GEII à l'air d'être le plus pertinent, à voir si c'est vrai et si c'est faisable en contrat pro.
    L'idéal serait peut-être de rentrer dans une boîte suffisamment grande comme développeur, puis évoluer avec des formations et mutations internes vers des boulots plus proches du matériel. Mais là j'ai strictement aucune visibilité. Surtout en France... Et ça reste difficile d'y rentrer sans au moins un diplôme d'ingé ou équivalent.

    Sinon, il reste l'autoformation. En lisant des bouquins et des articles de recherche. C'est de toute façon un passage obligé, parce que ce n'est pas en cours que tu apprendras les technos pointues datant des 5 dernières années (un cours d'archi de Licence s'arrête aux processeurs RISC des années 80, et en Master tu as au mieux un survol des principes des archis superscalaires et VLIW). Si ça t'intéresse vraiment, tu n'auras probablement pas de problème à trouver la motivation pour étudier tout seul, et si tu as un boulot qui paie à côté tu n'auras pas la pression pour obtenir des résultats immédiats.
    Et pour le reste il y a le forum x86-adv.

  17. #17
    J'ai eu une envie similaire il y a quelques années. Vous êtes prévenus, c'est un roman ...

    Développeur info, j'ai eu une "révélation" suite à un boulot de volontaire civil : je pouvais non seulement penser (=coder) mais je savais aussi faire quelque chose de mes mains (=manipuler du matos, démonter, utiliser des oscillos, etc...). Et ça me bottait un max ! Super, mais je n'avais pas le sous pour recommencer à zéro mes études.

    Du coup, boulot alimentaire (codeur dans le jeu vidéo ) et cours CNED + GRETA en soirée/WE pour préparer le BTS électronique. Faut s'accrocher et je ne pratiquais pas autant qu'un "vrai" étudiant... le problème en électronique c'est que le matos coûte cher si on veut se monter des circuits et faire des mesures (c'est toutefois de moins en moins vrai).

    Ensuite coup de pot, je prend un job de dev' dans une équipe d'instrumentation : avec des électroniciens hardware (concevant des circuits), software (programmant le coeur de ces circuits) et des dev' programmant les softs communicant avec ces coeurs.

    J'ai fini par savoir faire des montages avec des cartes d'acquisition, vérifier les signaux, voire souder de temps en temps..., faire de la programmation embarquée, lire des schémas et les valider par rapport aux IO du processeur...

    Bref, sans arrêter de travailler, j'ai pu me rapprocher de "la machine". Je suis très loin de pouvoir concevoir une carte et mettre les bonnes capa/resistances/transistor autour d'un processeur, transformer les signaux d'entrées ... mais je sais lire un schéma ...

    Bref, si tu veux comprendre mais pas forcément concevoir, il y a moyen ! Le BTS a changé depuis que je l'ai passé et il est maintenant moins proche des montages (j'ai l'impression). Si tu peux faire le DUT GEII + licence pro (le tout en alternance par ex.), je pense que tu serai sur la bonne voie.

    Il y a des thésards en microélec où je suis, mais ils font des boulots tellement pointus que certes, ils ont la culture pour comprendre ce qu'il se passe sur un ASIC et ce qui provoque du crosstalk (et je m'arrête dans le charabia), mais ils bossent au final sur une toute petite partie en faisant des simus par rapport au matériau, la T°... ils s'éloignent de l'assemblage de composants pour se concentrer sur un seul (je caricature légèrement). Et là c'est presque des études de physique théorique qu'il faut faire.

    En tout cas, bon courage, il y a des possibilités !

  18. #18
    Tiens vu que tu parles du GEII, j'ai un pote qu'a fait ça, puis une école d'ingé (ISTIC/IFSIC) puis un doctorat (IRISA) et qui est maintenant chercheur dans les systèmes distribués pair à pair, ce qui est pas très loin. Comme quoi, même en partant d'une formation technique, on y arrive.
    Every time we try to impose order we create chaos we create chaos

  19. #19
    Merci messieurs, je pense que je vais m'inscrire en GEII, d'autant plus que je toucherai autant qu'actuellement à me former.
    Trouver les bouquin de Møgluglu et les lire aussi.

    Puis passer plus de temps chez les barges, rejoindre le groupe le jour où j'me sentirai de contribuer.

    Ou directe en ingé informatique (en suivant ce qui dit Møgluglu), si j'peux éviter de me retaper le +2.
    Dernière modification par Monsieur Odd ; 01/03/2012 à 00h34.

  20. #20
    Informaticien pur et dur enseignant un peu en GEII, je devrais être de bon conseil sur ce sujet, sauf que non. Rien que dans le coin, il y a 4 DUT GEII différents, avec chacun sa spécialité. Et même dans un DUT, on trouve des gens qui s'orientent en génie logiciel vers leur poursuite d'études comme des gens qui vont bosser dans l'électrotechnique de puissance. Je me demande parfois si GEII, c'est pas un peu trop généraliste des fois, mais c'est très généraliste quand-même.

    GEII, ca peut être la bonne filière pour faire des cartes contrôleur spécialisées, des robots, des ptits trucs en Arduino, mais ca n'ouvre pas les portes de chez Nvidia ou chez Intel a priori (quoi que Intel a ouvert un centre R&D à Toulouse: un coup de fil de coûte rien). En tous cas, savoir programmer et être bon en code, ca ne ferme pas les portes de chez Nvidia et Intel, oh que non. Pöur piloter leur bordel, il faut des compilateurs maison et des bibliothèques scientfique / multimédia maison et ca demande de TRES grandes quantités de pisseurs de code.

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •