Crunchez vos adresses URL
|
Rejoignez notre discord
|
Hébergez vos photos
Page 4 sur 4 PremièrePremière 1234
Affichage des résultats 91 à 111 sur 111
  1. #91
    Citation Envoyé par Vevster Voir le message
    Le jeu video n'a, pour l'heure, que ses ventes.
    Heu... non, pas d'accord.
    - La fiscalité adaptée, dans certains pays (au hasard, le Canada, n'est-ce pas, Ubi?), qui permet de faire vraiment des économies. Ce n'est pas de l'argent que l'on reçoit, certes, mais c'est de l'argent aussi que l'on ne donne pas. Ce qui revient au même, nous sommes d'accord.
    - Des firmes qui payent pour avoir des exclus sur leur console. Au hasard, les DLC du dernier Tomb Raider (Microsoft), ou Uncharted (probablement).
    - D'autres, qui payent pour que les jeux utilisent au mieux leur techno, au hasard nVidia (Les Batman, Tomb Raider, etc).

    Ok Y'a pas l'avance sur recettes du CNC. Mais certains éditeurs s'en fichent un peu...
    I am Moanaaaaaaa !!! (et en version legit!)

  2. #92
    Citation Envoyé par Teto Voir le message
    Heu... non, pas d'accord.
    - La fiscalité adaptée, dans certains pays (au hasard, le Canada, n'est-ce pas, Ubi?), qui permet de faire vraiment des économies. Ce n'est pas de l'argent que l'on reçoit, certes, mais c'est de l'argent aussi que l'on ne donne pas. Ce qui revient au même, nous sommes d'accord.
    Ca diminue les couts sur une partie du developpement, ce n'est pas un revenu. Ca ne revient pas au même. C'est une réduction sur quelque chose que tu as dépensé. C'est donc limité (par ex, 3O% des charges sociales que tu as payées). Un revenu ne l'est que par le marché. Ce n'est pas comparable

    Si tu en parles, tu peux aussi dire que ce type d'aides existe aussi pour le cinéma (même aides que pour le JV dans certains pays, CNC et SOFICA en France, etc...)
    Après, tu peux dire "n'est-ce pas Ubi? mais il n'y a pas que Ubi au Canada, loin de là

    Citation Envoyé par Teto Voir le message
    - Des firmes qui payent pour avoir des exclus sur leur console. Au hasard, les DLC du dernier Tomb Raider (Microsoft), ou Uncharted (probablement).
    Idem, ce n'est pas un revenu, c'est le plus souvent une participation aux frais marketing (ie, le montant doit être dépensé par l'editeur qui accorde l'exclusivité de son jeu).
    Là aussi, le cinéma peut bénéficier de l'equivalent

    Et puis si tu vas là, on peut parler des kits de développement nécessaire à la programmation du jeu, que les même constructeurs de consoles facturent bien cher (+ les royautés payées sur chaque jeu fabriqué, qu'il soit vendu ou pas)

    Citation Envoyé par Teto Voir le message
    - D'autres, qui payent pour que les jeux utilisent au mieux leur techno, au hasard nVidia (Les Batman, Tomb Raider, etc).
    Idem, ce n'est pas un revenu et ça, c'est franchement très limité


    Pour ces deux derniers cas, même chose que pour le premier. Pousse ton raisonnement et demande toi si ce que l'on comparait n'en bénéficie pas?
    Pas de financement ou de materiel donné dans les films? Pas de pub faites à certains produits ou services moyennant une participation aux frais de prod?

    Bref, je te parle de revenus différents, tu me dis "pas d'accord" mais me parles de reduction de couts (non, ce n'est pas pareil que des revenus) et de fiscalite, en ne mentionnant que les avantages du JV et en omettant ceux du ciné....

    Le modele de revenu n'est pas le même: un jeu dans le modèle traditionnel a ses ventes, parfois des revenus de pub.
    Un film aura les entrées en salles + les télés (qui financent également) + les ventes de DVD

    La structure de couts n'est pas la même mais les 2 industries bénéficient d'aides de gouvernement (pas que d'avance sur recette dans le cas du ciné) et de l'apport de partenaires (pas sur que ce denier soit en faveur du JV)
    Dernière modification par Vevster ; 10/12/2011 à 23h48.
    _____________________________________________

  3. #93
    -
    Citation Envoyé par Vevster Voir le message
    Déjà, je doute que tu connaisses le cout de dév d'un DLC, et leurs revenus, donc à mon avis, tu tires des conclusions hatives

    Ca reste des ventes d'un developpement supplémentaires comparables à celles du jeu.
    Pas de passage télé comme pour les films.
    Attends tu es en train de nous dire que des skins et des maps ça prends du temps à concevoir et que de ce fait ça coute cher ?
    Le stream de la nullité
    Débute en tant que Heavy tout en faisant du spawnkill.

  4. #94
    Mouais. De l'écran de cinoch à la TV aux DVD, ce n'est qu'un changement de support. Tout comme de la galette au démat', au, bientôt, cloud gaming. Les vecteurs de ventes pour faire vivre une oeuvre longtemps existe, c'est juste qu'il y a une intertie pas possible de la part de l'industrie.
    Citation Envoyé par kenshironeo, enterrant le métier de game designer le 11/08/2011 à 12:35 Voir le message
    Tu avances, tu tires, tu contemples les effets spéciaux générés par tes pouvoirs.C'est ça le gameplay moderne.

  5. #95
    Citation Envoyé par Sim's Voir le message
    -

    Attends tu es en train de nous dire que des skins et des maps ça prends du temps à concevoir et que de ce fait ça coute cher ?
    Tous les DLC ne sont pas aussi simples, et je n'ai pas dis que ça coutait cher, j'ai dit qu'il ne connaissait ni les revenus, ni les couts associés.


    Et encore une fois, c'est le même type de revenus: ventes unique d'un développement. Les DLC ne sont pas vendus aux télés ou salles de ciné

    ---------- Post added at 01h39 ---------- Previous post was at 01h22 ----------

    Citation Envoyé par Leucha Voir le message
    Mouais. De l'écran de cinoch à la TV aux DVD, ce n'est qu'un changement de support. .
    Non point, c'est bien 2 marchés différents

    Ce n'est pas une question de temps ("longtemps"), c'est une question de marché. Les films ont bien 3 marchés, pour les français 2 gros (salles + télé), un petit (DVD).
    Les JV classiques en ont un (Retail y compris dématérialisé)


    La dématerialisation dans le JV prend la place du retail, essentiellement.
    L'achat par les télés d'un film vient en plus des recettes des salles.
    Même si tu considère que la démat des JV apporte des revenus supplémentaires par rapport au retail classique, ce n'est en rien comparable avec les revenus générés par l'achat d'un film par les chaines de télés.

    Voilà un exemple: p21
    http://www.cerna.ensmp.fr/Documents/..._contango2.pdf
    Recettes Télés = + de 50 % des Couts, sauf pour les petits films (< 3M d'€), où ils représentent quand même 14%

    En revanche, on voit que les DVD ne sont qu'un revenu additionnel, relativement faible (représentent 2% max des couts)
    Ceci pour la France.

    Aux US, c'est différent, les DVD représentent une part importante. Mais les Revenus télés représentent quand même 22%

    A la limite, un "nouveau" type de revenu pour les JV viendra de la location, différente de la vente traditionelle (ça existe déjà mais c'est très marginal).
    après, il y a d'autres modèles (abonnement, Free to play avec micro transactions etc..)
    Dernière modification par Vevster ; 11/12/2011 à 02h14.
    _____________________________________________

  6. #96
    Tous les DLC ne sont pas aussi simples, et je n'ai pas dis que ça coutait cher, j'ai dit qu'il ne connaissait ni les revenus, ni les couts associés.
    De toute façon ça ne veut strictement rien dire, chaque DLC a un coût propre, comme chaque jeu a un coût propre. Le seul truc qui compte c'est que pour les consommateurs ça revient à couper le jeu en pleins de morceaux.

  7. #97
    Reste que les DLC sont franchement cher.
    Mettons les DLC de Batman AC, 5/6 euro, par rapport à un jeu qui en coute 50/60; Est-ce qu'on peut considerer que le contenu du DLC equivaut à 1/10 du jeu complet ? Honnêtement 1 perso et 2 pauvre maps, pour ce prix là, c'est radin, surtout sachant que 90% des assets sont déjà dans le jeu de base.

    Le pire c'est qu'aujourd'hui sur PC et console, avec le "flicage intensif" (steam/origin/uplay/compte xboxlive ou psn), les éditeurs pourrait franchement éviter de faire repayer des trucs issus du jeu précédent si le joueur possède déjà le jeu précédent. Niveau respect du client, ça serait un énorme bénef, et les joueurs râleraient moins et suivraient plus les séries.
    Un joueur qui aurait payer "l'épisode 2" serait prêt à acheter "l'épisode 1" pour, en plus d'un "contenu du DLC", pouvoir revenir sur un "vieux jeu" ; et paf, on en reviendrait sur la pérennité ds ventes jeux sur la longueur et pas juste sur les 1er mois. Enfin, on appelle ça fidéliser le client.
    Par exemple sur le multi de ACR, les possesseurs de ACB pourraient avoir accés aux maps et aux persos de ACB (qu'on me dise pas que c'est du "travail" à payer, les perso de ACR sont basé sur les même squelette que ceux de ACB, et la moitié des map de ACB sont déjà dans ACR, les autres viendront sans doute en DLC).
    DE CHELONIAN MOBILE


  8. #98
    Citation Envoyé par Meuhoua Voir le message
    Reste que les DLC sont franchement cher.
    Mettons les DLC de Batman AC, 5/6 euro, par rapport à un jeu qui en coute 50/60; Est-ce qu'on peut considerer que le contenu du DLC equivaut à 1/10 du jeu complet ? Honnêtement 1 perso et 2 pauvre maps, pour ce prix là, c'est radin, surtout sachant que 90% des assets sont déjà dans le jeu de base.
    Si tu vas là, on peut se demander si le prix de base (50-60€) correspond à une valorisation du jeu complet?

    Il n'en est rien, le prix des JV est un prix de marché, ça ne rime à rien de faire un rapport de prix de DLC/ prix du jeu de base. En extrapolant, quand le prix du jeu baisse, on peut arriver à un prix DLC = 1/2 du prix du jeu ou plus....
    Si le prix ne te plait pas, tu n'achètes pas. Ca forcera les editeurs à s'adapter

    Je peux retourner l'argment: qu'est-ce que tu en as à battre d'1 perso et de 2 pauvres maps alors que tu as déjà le jeu complet? Que ce soit à 6€ ou à 2€....

    Citation Envoyé par Meuhoua Voir le message
    Le pire c'est qu'aujourd'hui sur PC et console, avec le "flicage intensif" (steam/origin/uplay/compte xboxlive ou psn), les éditeurs pourrait franchement éviter de faire repayer des trucs issus du jeu précédent si le joueur possède déjà le jeu précédent. Niveau respect du client, ça serait un énorme bénef, et les joueurs râleraient moins et suivraient plus les séries.
    Un joueur qui aurait payer "l'épisode 2" serait prêt à acheter "l'épisode 1" pour, en plus d'un "contenu du DLC", pouvoir revenir sur un "vieux jeu" ; et paf, on en reviendrait sur la pérennité ds ventes jeux sur la longueur et pas juste sur les 1er mois. Enfin, on appelle ça fidéliser le client.
    Par exemple sur le multi de ACR, les possesseurs de ACB pourraient avoir accés aux maps et aux persos de ACB (qu'on me dise pas que c'est du "travail" à payer, les perso de ACR sont basé sur les même squelette que ceux de ACB, et la moitié des map de ACB sont déjà dans ACR, les autres viendront sans doute en DLC).
    C'est une idée pour le multi; Cela dit, je suis persuadé que tu trouverais toujours des gens pour crier après le fait qu'il faudrait paye pour les maps on présentes dans ACB...
    Je doute que ça fasse grand chose de plus pour la perennité (la sortie d'ACR relance aussi les ventes d'ACB.) Le problème, c'est que après plusieurs mois (1 an), dans la majorité des cas, je jeu aura vu son prix baisser, par la pression des détaillants. Essayer de maointenir "l'épisode 1" a un prix elevé (pour bénéficier de la pérennité) serait difficile et sans doute mal reçu auss par les joeure$s, habitués à ces baisses de prix.

    Cela dit, je pense que c'est une bonne idée pour des multi semblables type ACR/ACB mais c'est limité
    Pas applicable pour le solo, qui dans ton exemple, représente tout de même la très grande majorité des acheteurs et joueurs
    _____________________________________________

  9. #99
    Uè mais à un moment il faut choisir, soit on vend un bien de consommation dont le prix de vente reflète le prix de production (comme une caisse ou une machine à laver), soit on vend un bien culturel, avec un prix fixé par le marché, et dont le revenu dépend du succès des ventes (comme un disque, un dvd ou une place de ciné).
    Pour l'heure, on est le cul entre deux chaise et les éditeurs cherchent à tirer leur épingle sur les deux aspects au détriment du client : on a un produit qui est quasiment un luxe pour certain (d'où la systématisation de l'occase sur console, surtout de l'occase qui tourne à mort, dès fois on pourrait croire à de la location), qu'on paye suffisamment cher pour estimer le posséder "concrètement", mais qu'en fait non, on possède rien de plus qu'une licence d'exploitation (sous prétexte d’œuvre de l'esprit), et si on veut les options, on raque (comme on le ferait pour une voiture - sauf que pour une caisse, généralement quand on est bon client et qu'on achète neuf, on a des prix préférentiels).

    Pour le reste, je te rassure, perso je compte pas payer pour du DLC minable, à ce jour, les seul DLC que j'ai payé (hors TRES GROSSE promo sur steam), c'est les GTA Episode from Liberty City, parce que se sont de vrais addons qui ont une valeur d'addon et pas de miettes vendues plein pot.
    Mais ça n’empêche pas de penser que c'est de l'arnaque, et que vis à vis du client qui paye le jeu complet, j'estime que ce genre de DLC soit ça devrait être offert pour tout achat neuf ou collector sur la durée (si le jeu est enregistré avec une clé unique aux service de l'éditeur, par principe, pour fidéliser, les DLC minable serait gratos), soit être vendu une vrai misère, soit devrait attendre d'avoir un contenu suffisamment conséquent pour le vendre en guise d'addon.
    DE CHELONIAN MOBILE


  10. #100
    Citation Envoyé par Meuhoua Voir le message
    Enfin, on appelle ça fidéliser le client.
    J'ai toujours pensé que les majors/editeur/studio devaient se focaliser la dessus.

    Pourquoi faire chier (drm et compagnie) ou ne pas avantager une personne/une famille qui investie dans une oeuvre réellement.

    Un exemple : une famille de 4 personnes allant voir AVATAR, payent ces 4 places de cinéma.Le film leur a plus, l'un voudra acheter le BR, l'autre le jeu et un 3 eme le poster et le 4 eme un la musique.Aucune réduction.Aucun avantage.Aucun petit "merci de soutenir nos oeuvres au lieu de télécharger comme des porcs".

    En enregistrant le produit aucun système de bon d'achat/de réduction/de goodies n'est en général offert ou a tarif avantageux.Rien n'est prévu pour récompenser la fidélité.Vous achetez un album de musique, vous payerez plein pot pour le concert.

    Un simple "sur présentation du ticket cinéma X€ offert pour tout achat du BR" n'a pas l'air compliqué a mettre en place.

  11. #101
    @Vevster : Je suis bien d'accord avec tout ce que tu as dit. C'était juste pour contrer l'affirmation un peu "rapide" et péremptoire : "Les éditeurs ne peuvent compter que sur la vente des jeux".

    Sinon, je pourrais sodomiser les drosophiles en disant que les soldes Steam ou autres 1 ou 2 ans après la sortie font office font office de "passage télé". L'essentiel des vente se fait les 3 première semaines de la sortie (passage cinéma). Ensuite, les promos un an après où ça peut descendre de manière conséquente font office de "premier passage sur Canal" où le client doit payer un peu (son engagement auprès de la chaine). Je trouve finalement que le cycle de vie jeu/film est relativement voisin.
    I am Moanaaaaaaa !!! (et en version legit!)

  12. #102
    Citation Envoyé par Teto Voir le message
    @Vevster : Je suis bien d'accord avec tout ce que tu as dit. C'était juste pour contrer l'affirmation un peu "rapide" et péremptoire : "Les éditeurs ne peuvent compter que sur la vente des jeux".

    Sinon, je pourrais sodomiser les drosophiles en disant que les soldes Steam ou autres 1 ou 2 ans après la sortie font office font office de "passage télé". L'essentiel des vente se fait les 3 première semaines de la sortie (passage cinéma). Ensuite, les promos un an après où ça peut descendre de manière conséquente font office de "premier passage sur Canal" où le client doit payer un peu (son engagement auprès de la chaine). Je trouve finalement que le cycle de vie jeu/film est relativement voisin.

    Toujours pas: les ventes style solde de Steam, ça ne représente pas grand chose en terme de revenus (/ au global). Contrairement au revenus venant des télés pour les films.

    Tu ne peux pas dire "je veux contrer "Les éditeurs ne peuvent compter que sur la vente des jeux"" en donnant comme argument, " ils ont des ventes steam...". Ça reste bien des ventes de jeux via un retailer. C'est le même marché, alors que le Ciné en a bien 3

    Et puis oublie le "l'essentiel des ventes se fait dans les 3 premières semaines", c'est globalement faux. C'est à peu près applicable à certains jeux, type CoD, mais
    - pas tant que ça, il vaut mieux élargir tes "3 semaines" à 2 mois
    - pas valable pour tous les jeux.


    Je ne vois même pas pourquoi tu cherches absolument à honorer les drosophiles et à qualifier mon affirmation de péremptoire: je parlais des différences de revenus entre le ciné et les jeux, tu parles de réduction de coûts (qui ne sont pas des revenus, et il y a bien une différence), dont bénéficient l'industrie du JV, en oubliant que le cinéma bénéficie de l'équivalent.
    Si tu veux absolument te taper une mouche, mentionne les produits dérivés générés par les jeux (films, figurines etc...), mais on sait tous les 2 que ça existe pour le cinéma, et à une échelle beaucoup plus grande, et que dans les 2 cas, ça ne concerne qu'un petit nombre de jeux ou films.

    Quand on cherches les différences, pas la peine de mentionner les points communs.

    C'est quoi le but de "contrer" à tout prix? Il n'y a aucun jugement de valeur dans ce que je présente, ce sont juste des faits.
    _____________________________________________

  13. #103
    Parce que je trouve (et tout ce que tu as présenté me conforte dans ma conviction) que dire "le jeu n'a que ses ventes" est une simplification inexacte. C'est tout.

    3 semaines -> 2 mois, peu importe, on s'est compris (il me semblait que tu avais sorti ce chiffre un jour, ou que cela venait de quelqu'un d'un peu informé). Quant aux autres, les jeux de niche, je me doute bien que c'est sur des mois que se font les ventes, voire des années.

    Sinon j'aurais dû préciser, mais le 2nd paragraphe n'avait rien à voir avec le 1er , j'avais embrayé sur les autres posts au-dessus.

    Quant à comparer les films et les jeux, c'est vrai que ce n'est pas pareil. Mais dans ce cas, arrêtons de prendre les films en exemple et se comparer à eux en disant "ouin, nous on a que nos ventes pour s'en sortir". Puisque ce n'est pas "pareil", arrêtons de comparer ce qui n'est pas comparable, vraiment.
    I am Moanaaaaaaa !!! (et en version legit!)

  14. #104
    Citation Envoyé par Teto Voir le message
    Quant à comparer les films et les jeux, c'est vrai que ce n'est pas pareil. Mais dans ce cas, arrêtons de prendre les films en exemple et se comparer à eux en disant "ouin, nous on a que nos ventes pour s'en sortir". Puisque ce n'est pas "pareil", arrêtons de comparer ce qui n'est pas comparable, vraiment.
    Ben justement, c'est parce que quelqu'un a commencé à comparer les films et les jeux que j'ai dit que les revenus n'étaient en rien comparable. Faut suivre. Et ne pas relancer comme tu le fais. Je pensais apporter un simple éclairage, pas me lancer dans un débat de 4 pages.

    Je n'est en rien dit "ouin". Aucune plainte dans mon propos. Juste une précision qu'il ne sert à rien de comparer film et JV car, entre autres, leur structure de revenus n'est pas comparable. Je parle de structure de marché, le montant total des revenus pourrait très bien être en faveur du JV, ce n'est même pas la question.

    C'est très symptomatique de joueurs qui n'acceptent aucune contradiction dans leurs certitudes que de prendre ce que j'écris pour une plainte.

    Regarde du coté des "ouin, les jeux, c'est cher..." aussi. Qui sert notamment à justifier tout et n'importe quoi.

    Citation Envoyé par Teto Voir le message
    Parce que je trouve (et tout ce que tu as présenté me conforte dans ma conviction) que dire "le jeu n'a que ses ventes" est une simplification inexacte.
    Je parlais des revenus, point. Tu répond "pas d'accord" en parlant de subvention...quel est le rapport?

    Tu peux trouver ce que j'ai dit "inexact" mais en attendant, tu n'as présenté rien d'autre que des ventes sur un seul marché, quelque soit leur durée...
    Marrant, tu te souviendrais que j'aurais dit 3 semaines (j'en doute fort) et tu me croyais suffisamment pour utiliser cette référence de quelqu'un "d'un peu informé", mais là, non...

    Bref, inutile de continuer si c'est pour voir ses écrits transformés.
    Apparemment, ce que tu souhaites, c'est un topic où vous pouvez vous egayer à sortir toujours les même choses, la moitié inexactes et bacher tranquillement sans qu'on ne puisse rien y répondre.
    Go on.
    _____________________________________________

  15. #105
    Attention, tu commences par parler comme... certains dans ce forum (non pas de nom!)

    Mais enfin soit. Je discutais de manière amicale, et je t'agace. C'est bon, allez.
    I am Moanaaaaaaa !!! (et en version legit!)

  16. #106
    Aller zou, on a rien vu.
    Citation Envoyé par iactus Voir le message
    L'an dernier j'avais une Ducati je pouvais pas

  17. #107
    Tu le dis toi même, le support n'est pas l'oeuvre fixée dessus.
    Le support suit le droit "normal" (usus abusus fructus), l'oeuvre obéit à la licence (qui implique l'usus, ça c'est sûr, mais pour le reste ??).
    Un tribunal pourra parfaitement estimer que la licence est abusive, que la mention de sa limitation n'est pas assez explicite, qu'une oeuvre "intégrale" doit fidurer au catalogue, etc ...
    Mais pas au regard du droit commun de la propriété.

  18. #108
    D'après la Cour de Justice de l'Union Européenne, il est désormais (depuis mardi) abusif de rendre incessible une licence d'utilisation d'un logiciel dématérialisé :
    "Lorsque le titulaire du droit d’auteur met à la disposition de son client une copie – qu’elle soit matérielle ou immatérielle – et conclut en même temps, contre paiement d’un prix, un contrat de licence accordant au client le droit d’utiliser cette copie pour une durée illimitée, ce titulaire vend cette copie au client et épuise ainsi son droit exclusif de distribution (...) En effet, une telle transaction implique le transfert du droit de propriété de cette copie. Dès lors, même si le contrat de licence interdit une cession ultérieure, le titulaire du droit ne peut plus s’opposer à la revente de cette copie"

    La Cour s'oppose aussi au éditeurs qui demandent un paiement complémentaire lors d'un achat d'occasion, le propriétaire des droits sur le logiciel ne pouvant "exiger, à l’occasion de chaque revente, une nouvelle rémunération alors que la première vente de la copie concernée aurait déjà permis audit titulaire d’obtenir une rémunération appropriée"

    Article sur Numerama : Il est illégal d'interdire la revente d'un contenu téléchargé légalement

    Communiqué de presse de la Cour Européenne de Justice.

  19. #109
    Citation Envoyé par barbarian_bros Voir le message
    D'après la Cour de Justice de l'Union Européenne, il est désormais (depuis mardi) abusif de rendre incessible une licence d'utilisation d'un logiciel dématérialisé :
    "Lorsque le titulaire du droit d’auteur met à la disposition de son client une copie – qu’elle soit matérielle ou immatérielle – et conclut en même temps, contre paiement d’un prix, un contrat de licence accordant au client le droit d’utiliser cette copie pour une durée illimitée, ce titulaire vend cette copie au client et épuise ainsi son droit exclusif de distribution (...)
    La solution pour contrer ça c'est de passer en mode abonnement


    Par ailleurs, l’épuisement du droit de distribution s’étend à la copie du programme d’ordinateur vendue telle que corrigée et mise à jour par le titulaire du droit d’auteur. En effet, même dans l’hypothèse où le contrat de maintenance est de durée déterminée, les fonctionnalités corrigées, modifiées ou ajoutées sur la base d’un tel contrat font partie intégrante de la copie initialement téléchargée et peuvent être utilisées par le client sans limitation de durée.
    A savoir aussi que tu es titulaire du logiciel en l'état au jour de la vente ou à la fin du contrat de maintenance. S tu as la version 1.001.xx et que 15 jours après il y a un patch qui passe en version 1.002.xy seul reconnu sur les serveurs (coucou blizzard) qu'est ce qu'il se passe ?

    T'es titulaire et tu peux revendre. Utiliser sur les serveurs officiels, c'est autre chose.

  20. #110
    On a eu quelques échanges sur le topic "les canards et la loi". Et sinon je vais faire une news de cette décision.

  21. #111
    Hâte de voir un avis éclairé sur la question.
    Parce que ça me semble bien compliquer à mettre en place tout ça. Quand à savoir si ce serait bénéfique sur le long terme (pour l'industrie en général, et donc pour le joueur)...
    Citation Envoyé par Dicsaw Voir le message
    c'était déjà beaucoup plus agréable que ces merdes de GTA
    :trollover9000:

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •