Crunchez vos adresses URL
|
Rejoignez notre discord
|
Hébergez vos photos
Page 1 sur 6 123456 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 171
  1. #1
    Voilà, un topic pour nous raconter vos bons moments et histoires qui vous sont arrivé en jeu.

    J'ai remarqué dans le topic des screenshots que certain aimait raconter leurs aventures. Donc je me suis dit qu'un endroit pour regrouper tout ça serait pas mal.

    Racontez nous vos déboires en RP ou pas, ça n'a pas d'importance, mais faites nous partager tout ça. ( Si vous voulez l'agrémenter de Screen n'hésitez pas )

  2. #2
    J'vais voir si j'en fais un plus conséquent qu'hier (que j'ai fait sur un coup de folie, et c'est pas fini, folie, fini...) avec mes aventures du jour :P .

  3. #3
    J'alimente un peu le topic :


    Hier je vais à la conquête d'un nouveau mot de pouvoir et donc d'un dragon pour m'alimenter de son âme.

    Un dragon de feu et on peut dire qu'il soufflait fort ! Je me suis dit que le combat allait être long et harrassant. Pensant déjà aux mixtion que j'allai devoir ingurgité. Lorsque tout à coup, sûrement attiré par le bruit de voix résonnantes, le voici qui s'envole et s'éloigne à une centaine de mètres de moi. Je le vois au loin multiplier les allers-retours en crachant du feu de ses entrailles. Et sous les gerbes de feu je distingue plusieurs silhouettes qui se découpent dans la nuit. J'arrive à percevoir des Parjures ainsi que des gardes impériaux essayant vainement de faire fuir leur assaillant volant.

    Je profite qu'il soit occupé pour sortir mon arc et le transpercer de dizaine de flèches pendant qu'il carbonise les malheureux. Soudain une vive douleur s'empare de ma jambe droite. Un foutu parjure est arrivé dans mon dos en contrebas pour me poignarder lachement pendant que ses camarades vivent l'enfer. J'envoie ce fourbe rejoindre ses aïeux défonçant sa cage thoracique avec ma fidèle hache. Je me retourne pour faire à nouveau face à l'ancestral dragon pour le voir se pose enfin ! C'est ma chance ! Je n'hésite pas un instant et me rue, ma hache d'arme à la main, pour occire mon vaillant ennemi. Après quelques coups habilement portés en y mettant toute ma puissance je fini par le terrasser. Je regarde autour de moi mon fidèle compagnon me suit toujours : vivant. Ainsi qu'un garde de l'empire qui a miraculeusement survécu. Je jubile j'ai de nouveau vaincu un grand dragon !

    Mais la joie fait vite place à l'horreur, en faisant le tour du dragon je vois les cadavres qui jonchent le sol. Je vois d'abord 2 chasseurs orc qui devaient passer là par hasard, puis 2 gardes impériaux. Un peu plus loin 3 parjure. J'imagine déjà la scène : les gardes impérieux devaient affronter les parjures lorsque le dragon leur a fondu dessus. Je termine ma macabre découverte par 3 thalmor et encore 1 Parjure au côté d'un nouveau chasseur orc.

    Avant de rendre son dernier souffle ce dragon à massacrer 12 personnes... un carnage.

  4. #4
    Il y a quelque jours de cela, après avoir écumé quelques recoins obscure de la région de skyrim, je me suis décidé à revendre un peu tout mon fourbis.
    Accompagné de Lydia je commence à vendre ce que je peut à whiterun et décide de prendre la route pour morthal et finir de vendre mes poubelles.
    Arrivant sur place, je fais mes ventes, je parle au jarl qui m'envoie enquêter sur une affaire suspect et résolu avec brio (autoléchagedegland) , la dessus elle me propose d'aider 2 autre de ses citoyens pour être nommé thane du patelin.
    J'accepte et en sortant du hall de la jarlesse surgit une attaque de dragon.
    Pas un ma bonne dame mais bien deux dragons et comble de malchance un groupe de 4 vampires qui en profitent pour attaquer en fourbe la ville.
    Le combats fut long, désespéré m'a couté mon stock de potion mais au final après 15 minutes de combats intense la clameur des combats s'arrête , je regarde autour de moi et au comble de malheur la ville à été vidé de ses habitants... et de ses gardes, une bonne vingtaine de cadavre entassé un peu partout ne subsistent que la jarlesse n'ayant que pour sujet un orc barde et une redguard aubergiste et quatre cinq enfants.

    Le patelin est condamné


    Mon titre de thane aussi.
    Tout ce que je mets est trop gros

  5. #5
    Citation Envoyé par Jasoncarthes Voir le message
    ne subsistent que la jarlesse n'ayant que pour sujet un orc barde et une redguard aubergiste et quatre cinq enfants.

    Le patelin est condamné


    Mon titre de thane aussi.

    L'orc qui chante comme un pied ?

    Punaize il a réussit à survivre celui là !

  6. #6
    Anecdotes marrantes :

    -Lydia, tellement zélée qu'elle attaque a vue Vilkas lors du "combat" pour tester mes aptitudes à l'entrée de la guilde des Compagnons, pas moyen de l’arrêter.

    -Le 2eme dragon du scénar (Solokhinir il me semble), le combat débute, il s'envole et se barre dans la foret, je pars à sa recherche avec l'autre andouille de serveuse/agent secret, et paf, mission accomplie... un géant l'a éclaté à ma place.

    DE CHELONIAN MOBILE


  7. #7
    Hum, y a donc des evenements de ce genre, hors dragons ? Des mechants qui viennent en ville des fois ?


  8. #8
    Citation Envoyé par Aosia Voir le message
    L'orc qui chante comme un pied ?

    Punaize il a réussit à survivre celui là !
    je l'ai pas entendu chanté, il chante parfois?

    si c est le cas ....
    Tout ce que je mets est trop gros

  9. #9
    Citation Envoyé par Shourka Voir le message
    Hum, y a donc des événements de ce genre, hors dragons ? Des mechants qui viennent en ville des fois ?
    C'est tout à fait possible pour les villes "ouvertes" (Dawnstar/Aubétoile, Morthal, Fordhiver/Winterhold)

  10. #10
    ça se passait à morthal et elle est ouverte sinon invock tu oublie flakreath aussi (connais pas son nom camemberisé)
    Tout ce que je mets est trop gros

  11. #11
    Même à Whiterun, une fois 3 brutes m'ont attaqué alors que j'entrais en ville. (via fast travel) Les malandrins furent vite défaits par la garde et moi même.

  12. #12
    Petit moment "Echec critique"... Je me baladais tranquillement à l'est de Whiterun, à la fraîche, décontracté du gland ...

    Au loin, une tour de guet surplombant une falaise. D'humeur guillerette, je descend de cheval, et me dirige vers le lieu, histoire de profiter du paysage. Manque de bol, la tour en question était investie par une bande de gens pas très aimables, qui commencent à me chercher des noises car j'ai oublié de quitter mes bottes à l'entrée de la tour. En même temps, c'est chiant à enlever ces saloperies de bottes, et après toute une matinée à mariner dedans, mes pieds frôlent la classification en arme bactériologique. Bref, ça me gonfle, moi qui me trouvais très civilisé dans ma démarche, je me décide à inculquer quelques règles d'hospitalités aux tenants du coin, à grand coups de hache à deux mains leur tronche.

    Une fois le camp rasé de près, je reprend ma chevauchée, en suivant un petit chemin à flanc de falaise qui redescend vers la Rivière Blanche. Quelques dizaines de mètres plus bas, je trouve un homme, allongé, à côté du passage. Le gonze a pas l'air folichon, alors je descend de cheval, histoire de lui causer. Là, il me raconte toute une histoire comme quoi il a été attaqué par "je sais plus qui/quoi", qu'il est blessé et me demande de l'aide pour le raccompagner à son camp. D'humeur magnanime (faut que j'arrête les ballades à cheval au grand air, ça me fait faire des trucs étranges), je décide de lui filer un coup de main. Le gus se relève, et part en courant (tiens t'étais pas blessé et à demi-mourant il y a deux secondes ?), se dirigeant vers ... le haut de la colline, et la tour de guet. Et là je me dis : "Nooooooon, me dites pas que c'est pas vrai .....".

    Et bah si.

    Arrivé à la tour de guet, le bonhomme me remercie pour son aide, se retourne, et contemple le massacre... Sous le choc, il commence à baragouiner un truc du genre :"Mais ... Mais ... Que s'est-il passé ?" : se retourne vers moi, et dégaine.

    Bref, je me suis baladé à cheval ...
    Dernière modification par Dragati ; 21/11/2011 à 22h55.
    Sauvez un arbre, mangez un castor.
    Arknights: Dr Dolittle et le syndrome de la tourelle

  13. #13
    Combat furieux contre un Frost Dragon. Furieux, car les animations genre "Argonien, apéritif pour dragons" me montaient au nez (la joie de jouer en expert). Puis, j'arrive à lui renvoyer la balle et le finir avec une execution Dragon Age-style. Enivré par la victoire pyrrhique que je venais de remporter, je me dirige vers le mur afin d'y absorber les mots de pouvoir inscrits dessus. Pas de chance, le couvercle d'une tombe cachée sur le côté vole en l'air, une liche en sort. Deux trois lances de givre dans le corps plus tard, je presse la touche F9 et me fais sauter l'émail des dents. Mon écran a survécu à mon ire, Dieu sait comment.

    Par contre, je suis rassuré, car en début de partie, les géants atomisaient les dragons (et moi avec, d'un petit revers de manche), mais maintenant c'est inversé. Et un dragon s'est même posé dans Solitude, dans la garnison, créant juste après sa mort un large gouffre démographique dans la ville. Ca montre un peu que c'est la merde.
    Spoiler Alert!
    MAIS PUTAIN Y'A TROP DE DRAGONS MAINTENANT
    I will be the first, and you will go... oh wait.

  14. #14
    Un enchaînement de trucs cons:

    Je vois un cheval scellé comme le mien, je saute dessus. Mince il était pas à moi, mais trop tard je me suis déjà barré avec. Volé pour volé... Et là 20m plus loin un troll. Je descend de cheval, je le butte, mon cheval se tire, tombe sur des bandits. Un garde arrive, me demande l'amande pour avoir volé le cheval. Heureusement j'arrive à lui dire de lâcher le morceau contre des piécettes. Et là mon cheval se fait tuer, et le garde se barre sans rien dire avec les bandits qui me tombent dessus.
    Meh

  15. #15
    chenoir à investit ton avatar :D
    Tout ce que je mets est trop gros

  16. #16
    Les géants sont des ingrats...

    Alors que je me baladais dans la toundra à la recherche d'âmes de lapins, je suis tombé sur un épique combat entre un géant, un mammouth et un dragon de sang.

    Du coup, je les regarde faire, amusé, le géant se débrouille plutôt pas mal, contrairement à son pote l'éléphantidé qui se fait pas mal dérouiller.
    cela dit, au bout d'un moment, je m'aperçois que le colosse commence à accuser le coup et je décide alors de lui filer un petit coup de main.

    On se retrouve donc tout les deux à se friter contre le lézard volant, c'est marrant, j'ai l'impression qu'on forme un bon binôme avec le grand steak.
    Le combat se termine, le sang et le poussière que j'ai dans les yeux masque l'âme de dragon que je suis en train d'absober.

    Dans cette ambiance apocalyptique, le géant me regarde, l'air hagard, peut-être se demande-t-il pourquoi un humain, créature qui, habituellement, fini dans sa soupe, est venu l'aider à combattre.

    Je sens qu'il hésite, on se jauge, on se tourne autour, ça va finir en eau de boudin, cette histoire.
    Finalement, il décide de voir quel effet donnerai une rencontre entre ma tête et sa masse.

    Cette expérience restera, hélas, un concept pour notre grand ami, un déferlement suivi d'une visite d'Aubéclat dans son intestin ont eu raison de lui...

  17. #17
    Moi j'ai plein d'histoires !

    Par exemple, la fois où j'explorais un fort rempli de bandits et où j'ai malencontreusement collé une flèche dans les fesses de Lydia agonisant suite aux coups répétés de 3 malandrins. Qu'est ce qu'on a rigolé. Enfin surtout moi.

    Ou la fois où, acculé par un Smilodon sanguinaire , j'ai usé d'un Cri de Déferlement pour le repousser dans le vide. C'était bien jouasse aussi (sauf pour Lydia qui était à côté du Smilodon. RIP)

    Ah et y'a aussi la fois où Lydia était coincé dans un encadrement de porte, je ne pouvais plus sortir de mon cagibi. tips: une hache décoince n'importe quoi.

    Qu'est ce qu'on se marre avec Lydia.
    Tiens, ce soir je la lâche chez les géants pour qu'elle tâte leurs gros gourdins.
    Citation Envoyé par Dicsaw Voir le message
    c'était déjà beaucoup plus agréable que ces merdes de GTA
    :trollover9000:

  18. #18
    Les géants se cachent....

    En me baladant dans la toundra, je croise un géant aux prise avec trois bandits,ils sont à peu près à 3/400 mètres de moi, les bandits frappe leurs bouclier avec leurs armes en signe de provocation, au milieux de cette scène un lapin, pris d’affolement qui court en tous sens enfin surtout dans celui des bandits, la dessus le géants se fatigue et passe à l'action, il charge les bandit, arme sa massue et frappe dans le tas, et la je vois un projectile me foncer dessus et bam! plein de sang à l'écran : je me suis pris le cadavre du lapin dans la gueule

    ....pour jouer au golf avec des lapins
    Tout ce que je mets est trop gros

  19. #19
    Tout simple, mais comme pour les fourmis, ça m'a mis le sourire : j'ai levé les yeux pour voir la cimes des arbres. Là, je vois un truc blanc dans l'arbre, je me dis "oh, un p'tit bug visuel". J'approche pour voir mieux. Une ruche ! Je tire dessus à l'arc, ne pouvant l'atteindre en sautant : la ruche tombe et se récolte, ainsi que quelques abeilles. Première fois que j'en remarquais une, après 90h de jeu...
    * Jeux1d100 ? Le blog Jeux1d100.net sur les jeux indécents et Linux, et la chaîne YouTube *

  20. #20
    Les histoire de Jason et Cacao sont pas mal^^. Cacao j'espère que tu nous prépare un recueil de tes plus belles bourdes. J'ai collé pas mal de flèche dans le dos de Lydia aussi, la tuant 2 ou 3 fois^^

  21. #21
    Non ça deviendrait vite répétitif quand même.

    Ca manque d'options du genre "Pousser Lydia dans le bassin de la forge" ou "lui poser la tête sur le billot".
    Citation Envoyé par Dicsaw Voir le message
    c'était déjà beaucoup plus agréable que ces merdes de GTA
    :trollover9000:

  22. #22
    Hier j'ai quand même bien rigolé , je chassais gentillement un petit lapin qui est allez tout droit se blottir entre deux gros rochers. J'avance doucement , l'œil aux aguets.
    En un centième de seconde , Un ours apparaît de nul part , se mettant entre moi et le lapin ! il me file deux trois torgnoles et j'ai bien du mal à me dégager.
    Comme si ça suffisait pas , deux smilodons se pointent !
    Après un combat très rude il ne me reste qu'un smilodon à abbatre mais il sent bien que j'ai encore de la ressources et que du haut de ses 10% de vie il n'en impose plus autant qu'à son arrivée ...
    Il décide donc de se tirer , il se retourne , ébauche un mouvement de saut ( je crois ) qui met son auguste postérieure bien en vue et j'y aligne une fleche orc en plein ! "FLOUTCH"
    Le pauvre à fait plusieurs cumulets et j'étais mort de rire sur ma chaise. .

    Hier aussi je suis rentré dans ma maison alors qu'une petite fille me parlait , elle est alors rentrée avec moi ( pas vite gênée ! ) pour finir sa petite phrase. Mais bizarement elle n'arrive pas à ressortir , elle court contre la porte , s'abaisse etc ... je ne sais pas trop ce qu'elle cherche à faire.

    Je vais ranger mon bazard dans mes placards et quand je reviens elle est toujours là. J'ouvre alors la porte pour sortir et elle est éjectée à travers blancherive , rebondissant sur deux maisons façon flipper. Ca m'a déjà bien fait sourrire , mais le petit garçon posté à côté de moi qui me dit "c'est pas drôle de se faire bousculer" m'a achevé
    Citation Envoyé par Monsieur Cacao Voir le message
    Tu sais que dans le fond j'aime beaucoup Fallout 3 ?

  23. #23
    Citation Envoyé par Monsieur Cacao Voir le message
    Non ça deviendrait vite répétitif quand même.

    Ca manque d'options du genre "Pousser Lydia dans le bassin de la forge" ou "lui poser la tête sur le billot".
    Dans le genre, j'ai malencontreusement aspiré l’âme de Lydia avec mon arc enchanté spécial capture de pokemon.

    DE CHELONIAN MOBILE


  24. #24
    Citation Envoyé par Dragati Voir le message
    Petit moment "Echec critique"... Je me baladais tranquillement à l'est de Whiterun, à la fraîche, décontracté du gland ...

    Au loin, une tour de guet surplombant une falaise. D'humeur guillerette, je descend de cheval, et me dirige vers le lieu, histoire de profiter du paysage. Manque de bol, la tour en question était investie par une bande de gens pas très aimables, qui commencent à me chercher des noises car j'ai oublié de quitter mes bottes à l'entrée de la tour. En même temps, c'est chiant à enlever ces saloperies de bottes, et après toute une matinée à mariner dedans, mes pieds frôlent la classification en arme bactériologique. Bref, ça me gonfle, moi qui me trouvais très civilisé dans ma démarche, je me décide à inculquer quelques règles d'hospitalités aux tenants du coin, à grand coups de hache à deux mains leur tronche.

    Une fois le camp rasé de près, je reprend ma chevauchée, en suivant un petit chemin à flanc de falaise qui redescend vers la Rivière Blanche. Quelques dizaines de mètres plus bas, je trouve un homme, allongé, à côté du passage. Le gonze a pas l'air folichon, alors je descend de cheval, histoire de lui causer. Là, il me raconte toute une histoire comme quoi il a été attaqué par "je sais plus qui/quoi", qu'il est blessé et me demande de l'aide pour le raccompagner à son camp. D'humeur magnanime (faut que j'arrête les ballades à cheval au grand air, ça me fait faire des trucs étranges), je décide de lui filer un coup de main. Le gus se relève, et part en courant (tiens t'étais pas blessé et à demi-mourant il y a deux secondes ?), se dirigeant vers ... le haut de la colline, et la tour de guet. Et là je me dis : "Nooooooon, me dites pas que c'est pas vrai .....".

    Et bah si.

    Arrivé à la tour de guet, le bonhomme me remercie pour son aide, se retourne, et contemple le massacre... Sous le choc, il commence à baragouiner un truc du genre :"Mais ... Mais ... Que s'est-il passé ?" : se retourne vers moi, et dégaine.

    Bref, je me suis baladé à cheval ...
    Génial!
    Citation Envoyé par poneyroux Voir le message
    Alors que Williams finira sur un podium, vous verrez

  25. #25
    Je m'arrete un moment pour regarder le paysage depuis un rocher surplombant le vide au sommet d'une montagne.
    Impressionnant quand même, avec le blizzard dans les oreilles et tout, ça claque.

    Au moment où je me retourne pour repartir, j'ai la tête de Lydia en gros plan, elle était venue se coller juste derrière moi.
    Sursaut, faux-mouvement, chute.
    Pute.

  26. #26
    ça me rapelle le premier shout qu'on apprend (relentless force) on monte sur le mont du haut hrothghar et bien évidemment notre amis troll des glaces nous y attendais, j'avais hate de testé mon shout sur lui (c'était le premier week end et j'était niveau 7/8 donc pas à la hauteur de la bestiole.
    Lydia avec moi évidemment, donc notre ami le troll commence à troller (forcément) et descendre de son petit parapet pour nous courir après, ni une ni deux je sprint en avant sur le chemin pour arrivé dans le coin ou on est coincé entre un surplomb de glace, le chemin et le vide (un terrain donc de 2/3 mètre) j'attend le troll , lydia est a ses trousses, je m'arrange pour me mettre bien en position et lance mon shout en plein dans sa tête à bout portant juste avant de recevoir un de ses coup de pattes, victoire !!! ça marche le troll s'envol par dela le gouffre.... avec lydia à sa suite, le deux ont rebondit tout le long du flanc de montagne... adieux lydia ^^ (j'ai rechargé derrière pour ce coup-ci)
    Tout ce que je mets est trop gros

  27. #27
    Pour faire le lien avec mon screen :



    Spoiler Alert!
    Un des peigne-zizi du Jarl de Vandeaume me donne comme
    mission de buter le Dragon des Glaces du col d'à côté.

    Je m'y rends à pinces, Lydia pas loin derrière (mais un peu quand même, vu qu'elle se trimballe tout mon merdier magique).

    Arrivé sur zone, je vois le Dragon au loin qui décrit de grandes circonvolutions sans avoir l'air plus inquiet que ça. Je m'apprête à dégainer mon arc, quand un ours surgit d'un amas de rochers. Je m'écarte, laisse Lydia au CaC et m'éloigne pour arroser de flèches (je suis archer spé magie de destruction). L'ours cogne fort, Lydia aussi et pare avec le bouclier Dwemer que je lui ai filé. Finalement la bête s'affaisse comme une merde dans un grondement rauque. Je récupère sa peau, (mais pas grave elle en avait une autre dessous, il fait froid dans le coin ) et ses griffes.

    Je me relève, cherche une silhouette de Dragon dans le ciel, mais je l'aperçois finalement dans le lointain, posé. Je m'approche doucement, il est en train de s'expliquer avec deux mammouths. L'un d'eux, en feu, quitte la zone, le deuxième résiste aux larges jets de flammes dont l'arrose le Dragon. Finalement, un dernier coup de défense, et le Dragon s'écroule en rotant du sang.

    Il ne me reste plus qu'à looter comme un goret avant de revenir en héros en ville. Ni une, ni une, je m'approche du squelette lorsque la terre se met à trembler. Je me retourne : deux géants alertés par l'odeur de fourrure brûlée ont accouru et me regardent en tapant leur gourdin dans leur main. Je ressens alors comme un frisson, cette impression malsaine d'être à poil dans une boîte de nuit glauque, entouré par deux grands vigiles habillés en indien et en flic

    Je récupère os et écailles de Dragon sans faire de vague et rentre en courant
    Spoiler Alert!
    à Vandeaume
    , acclamé par tout un peuple.
    Spoiler Alert!
    Enfin, par l'intendant du Jarl, c'est déjà ça.


    Moralité : il ne faut pas vendre la peau du Dragon avant d'avoir tué l'ours.

  28. #28
    Citation Envoyé par Monsieur Cacao Voir le message
    Ah et y'a aussi la fois où Lydia était coincé dans un encadrement de porte, je ne pouvais plus sortir de mon cagibi. tips: une hache décoince n'importe quoi.

    Qu'est ce qu'on se marre avec Lydia.
    Tiens, ce soir je la lâche chez les géants pour qu'elle tâte leurs gros gourdins.
    Hé, moi je l'aime bien, la Lydia. Perso, c'est (New Vegas mis à part) la seule compagnon de Bethesda que j'arrive à blairer plus de 20m. Pour le bloquage de l'encadrement de la porte, un bon sprint avec Alt la bouscule, puis tu passes en force. Comme je peux pas tuer les gosses, c'est mon seul moyen de me venger contre leurs sales gueules et leurs répliques de kékés ("toi aussi tu viens pour lécher les bottes du Jarl" :rage.
    I will be the first, and you will go... oh wait.

  29. #29
    Je viens d’accepter un contrat d’assassinat, ma cible se trouve à Vendaume, je monte sur mon fidèle destrier et c’est partie pour une petite balade, entre feu de camp à la belle étoile et écoute de ragots dans les auberges. Deux jours plus tard j’arrive à Vendaume, il est plus 15h, je me rends sur la place principale histoire d’observer ma cible. En attendant la nuit je fais un peu d’artisanat et je peaufine mon plan d’attaque : « Attendre 1h00, crocheter la porte, assassiner discrètement ma cible, saccager la maison pour faire passer le crime pour un simple cambriolage (dans le jeu ca n’a aucun impact, mais j’essaye de jouer RP) … Le plan parfait ». Le soleil se couche, je vais à l’auberge pour me reposer un peu avant mon forfait.
    C’est bon il est 00h45, j’entre dans sa maison, jusque là aucun problème. Mais la cible entend le bruit des lames qui sortent de leurs fourreaux (première erreur), elle se lève et commence à jurer et à crier au meurtre. Je n’ai plus le temps, j’utilise mon Thu'um pour ralentir le temps ce qui me laisse une marge de manœuvre pour tuer ma cible et m’enfuir après. Elle est morte, je sors de la maison mais des gardes commencent à me poursuivre, je cours dans les rues de Vendaume jusqu’à la porte principale. J’arrive au pont, je suis encerclé par les gardes, je me rapproche de plus en plus du bord ; à ce moment je suis sur que c’est la fin du voyage. Désespéré, je saute du pont pour atteindre la rivière sans aucune égratignure. Je m’extirpe de l’eau et je m’enfui à pied jusque dans les montagnes, où j’ai trouvé un donjon confortable et chaud.

    C’était les aventures du célèbres Khajiit : Al’Khaa Traz
    E:"Commandant, vous manquez de puissance de feu !" C:"C’est la taille qui compte" E:"Bien reçu. Défoncez-les, boss"

  30. #30
    Le jour décline lorsque je décide de quitter Blancherive, le froid risque d'être mordant en cette saison. Mais peu importe j'ai suffisamment de vivres et de toute façon je n'aime pas voyager de jour, me servant de l'obscurité pour surprendre mes ennemis ou pour éviter le combat. Mon périple sera assez long pour ne pas me faire retarder par quelques brigrands sans intérêt.

    Je selle mon cheval et me met donc en route. Toujours suivi par mon fidèle compagnon Lydia. Je lui ai interdit de prendre un cheval les voyages à pied endurcissent. Et je dois dire qu'elle apprend plutôt vite, mais je me refuse de la complimenter, cela pourrait lui faire relâcher sa vigilance. Je me rappelle encore quand j'ai accepté qu'elle me suive. Elle était toute frêle et regarder la maintenant, une fière guerrière. Pas tout à fait aguerrie mais je discerne beaucoup de bravoure dans ces yeux. Je profite de chaque arrêt pour parfaire sa technique à l'épée et travailler ses parades à la lueur du feu. Les Compagnons se moquent d'elle, et de moi par la même occasion, mais je suis sûr qu'elle finira par défaire chacun d'entre eux un de ces jours.

    Je profite du trajet pour relire mon journal et de me remémorer ma mission. Je dois récupérer des sels du néant au nord-est de Blancherive pour un capitaine de navire débordé à Aubétoile. Bon sang c’est au moins à 10 lieues! Le voyage de retour risque d’être aussi harassant que la quête en elle-même. Qu’est ce que m’a pris d’accepter ce travail ! Tant pis je dois faire avec.

    **

    Me voilà bientôt à destination, je décide de finir à pied pour contourner la montagne, un peu de grimpette de ne fera pas de mal ! Je saute de rocher en rocher lorsque qu’un hurlement déchire la nuit ! Je lève les yeux et voit au loin ses ailes qui masquent les étoiles. Un dragon ! Je décide de continuer à pas de velours pour ne pas attirer son attention avec un peu de chance je pourrai éviter l’affrontement, j’ai encore des séquelles de mon dernier combat et Lydia à bien failli y passer, je ne veux pas risquer sa vie encore une fois.



    Je continue ma lente progression lorsque j’aperçois un groupe d’orcs avançant, armes brandîtes, vers le dragon. Les inconscients ! Ils ne savent pas à quoi ils ont affaire. Leur létale proie les a repéré, fait volte-face et leur fond dessus. Je m’arrête pour observer le combat.

    Il passe une première fois hurlant, les obligeant se s’arrêter. Il se retourne entame un vol stationnaire et finis par se poser. Je sens déjà la détermination de ces vauriens s’évanouir, mais ils font face après tout ce sont des orcs ! Puis le dragon passe à l’offensive, il ouvre grand se gueule et souffle un flot discontinue de glace ! C’est un dragon de glace, ils n’ont aucune chance !

    Et déjà une première victime chez les 4 orcs. Après avoir soufflé, le dragon s’est précipité sur l’un d’entre eux pour en saisir un dans sa mâchoire, le déchiqueter et l’envoyer valser comme une simple poupée désarticuler. C’est la chaos dans le rang des peaux vertes. Ils paniquent, le dragon décollent pour refaire un passage mortel. C’est à ce moment que les orcs en profitent pour fuir. Le rapport de force c’est inversé la proie est devenu chasseur. Je les vois décamper et le dragon fondre à nouveau sur eux.



    Mais que font-ils ? Ils foncent droit sur moi ! Moi qui voulais éviter le combat… Mais fasciner par le spectacle je décide de ne pas bouger pour regarder, cependant je reste sur mes gardes prêt à sortir ma hache.

    Le dragon se pose et envoie un énorme amas de glace dans le dos de ses adversaires, les rate et le projectile passe 3m de moi et vient s’écraser sur un rocher. Acculés les orcs n’ont d’autre solution que de faire face. Et de mon surplomb j’assiste certainement à leur dernier combat.



    Je suis aux premières loges, à quelques mètres de la scène, Lydia est restée derrière à une vingtaine de mètres. Il ne reste plus que 3 orcs, ils lancent l’assaut et leurs armes rebondissent sur les écailles du dragon n’entaillant même pas sa chair. Le dragon quant à lui se rue sur un de ses agresseurs, une orc, la saisie dans la gueule broyant ses membres et la projette en l’air. La cadavre se dirige droit sur moi et passe à quelques centimètres de ma tête, comme un avertissement.






    Puis sans explication le dragon s’envol et suspend son attaque.



    Les 2 derniers orcs sûrement sous l’effet de l’adrénaline décident de s’en prendre à moi, voulant me dépouiller. Mais lorsque je dégaine ma hache elfique s’embrasant sous leurs yeux ils ne sont plus aussi sûr d’eux et hésitent, campant sur leurs positions. Pour mettre un terme aux menaces je passe à l’attaque, j’abats ma hache sur la clavicule d’un des malheureux, lui brisant les os et découpant les chairs lui séparant presque l’épaule du reste du corps, une blessure mortel, il ne se relèvera pas. Puis un grondement retenti, lorsque je m’attaquais au dernier survivant. Le dragon revient.

    Je cours me mettre à l’abri sur les rochers. Le dragon se pose au même endroit que précédemment, il inspire un grand coup et projette un souffle de sa gueule, glaçant l’orc sur place, il est parti rejoindre des conjoints.

    Je m’apprête alors à prendre les armes face à cet ennemi redoutable, guettant le moment où il me prendrait pour cible. Mais non, rien de tout cela n’arrive. Le dragon reprend son envol et disparait presque dans les étoile pour finalement s’éloigner.



    Je reste là sans comprend ce qui vient d’arriver, assaillit de questions. Pourquoi ne m’a-t-il pas attaqué ? Etait-il rassasié ? Où alors est ce parce que je n’ai pas été hostile envers lui et que nous avions un ennemi commun ?

    Les dragons seraient-ils doués de conscience ? Voilà une interrogation que me préoccupe bien plus que ces sels de néant que j’étais parti récupérer initialement…

    Néanmoins je termine ma quête récupérant les précieux sels au détriment de quelques ours occupant l’antre désigné par le marin. Je ressors de la grotte, pensant déjà au butin que je vais amasser, lorsque d’une ombre passe au dessus de moi : un dragon de glace !

    Est-ce le même que celui de toute à l’heure ? Je crois que je ne le saurai jamais. Néanmoins celui-ci est clairement hostile et m’a pris pour cible. Je sors ma hache, serrant de toutes mes forces le pommeau de cuir de mes deux mains, et je me précipite vers lui. Le jour se lève…
    Dernière modification par Redlight ; 23/11/2011 à 13h55.

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •