Crunchez vos adresses URL
|
Rejoignez notre discord
|
Hébergez vos photos

Sondage: Alors, quel vaisseau pour quel capitaine?

Ceci est un sondage public : les autres utilisateurs peuvent voir le ou les choix que vous avez sélectionnés.

Page 63 sur 66 PremièrePremière ... 1353555657585960616263646566 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 861 à 1 890 sur 1951
  1. #1861
    Attention Spoilers!!!!

    Bon, à la fin de cette épisode, je suis circonspect.
    Le début de l'épisode est très convaincant, avec une première scène très émouvante, qui fait directement écho à la dernière scène de la série Tng.
    Le quotidien du vieillissant Picard est très joliment décrit et empreint d'une immense mélancolie et les conditions de son retrait de Star fleet sont très crédibles, car à l'image du personnage.
    Avec tout ça, des dialogues aux petits oignons et une mise en scène calme, qui prend son temps. On se dit alors que les scénaristes vont creuser pendant un ou deux épisodes cette veine mélancolique et ce Picard dépassé...
    Et là, Paf, je te colle un combat Ninja typique de Discovery, du genre:
    Kurtzman:"C'est sympa ton début Michael, mais on va les perdre là"
    Chabon"Mais vous vouliez un ton adulte... "
    Kurtzman :" Oui, mais il faut valider rapidement une deuxième saison"
    Chabon:"..."
    Le lien entre la ninja pas humaine et Picard va être révélé assez finemment, par quelques indices, tous liés à des épisodes de Tng, jusqu'à la révelation. On se dit que les scénaristes vont creuser la fibre filiale de Picard sur quelques épisodes...
    Et Crack, réapparition des ninjas(habillés comme le héros du jeu Dead Space) et mort de la fille Ninja... 10 MN, plus court qu'une blind date.
    Picard, pas trop perturbé, mène son enquête sur la fille ninja et se rend à Daystrom institute et apprend qu'elle a... Une jumelle!!!(Roulements de Tambours) et révèle que les ninjas sont... Romuliens(Waoouuu).
    Et l'épisode se termine sur un centre de récupération romulien, qui n'est autre... Qu'un Cube Borg!
    En résumé, ça commence comme un Bon Tng et ça se finit comme un épisode de Discovery, avec complot intergalactique à la clé.
    On va laisser une chance, mais ça ressemble furieusement au pilote de Discovery, très respectueux de St... Sauf que ça dure ici un demi-épisode.
    Pour un show intimiste qui prend son temps, on repassera...

  2. #1862
    [big Bear on] C'est quand la saison 3 de ST Discovery ?

    Parce que j'ai vu Picard qui sulfate ses vignes en mode Mosento, Data qui a pris du poids, Picard qui est vieux. [big bear off].
    Non, Emile Zola n'est pas un fromage italien.

  3. #1863
    Brent Spinner va sur ses 70 et Stewart sur ses 80...la première scène fait très mal.
    Mais comme le film Logan(avec Stewart), y avait moyen de creuser cette veine du héros fatigué. Là, ça sure 30 MN...
    On va rester optimiste, hein! :-)

  4. #1864
    Comme toi, j'ai trouvé les combats ninja un peu too much et hors-sujet. Il y a effectivement 2 ambiances mais j'ai tout de même l'impression que l'aspect actionner et là un peu par défaut et que les auteurs semblent vouloir un peu évacuer tout ça. Tu pourrais évacuer les scènes d'actions et la finalité de l'épisode serait exactement la même. Cela fait un peu rajout de dernière minute.
    Je reste optimiste, surtout qu'il me semble que Kurtzmann est un peu mis de côté par CBS depuis quelques temps.

    Après si Picard retombe dans les travers de Bad Robot, je vais sans doute faire mon deuil de cet univers.

  5. #1865
    Bizarrement les combats ne m'ont pas trop choqués. Je trouve au contraire qu'ils sont resté soft dans les chorégraphie.

    Au moins on n'a plus le syndrome des vieilles série, où les combats avec des races comme les klingons étaient ridicules. Ce qui était gênant pour une race mettant autant en avant le guerrier.

  6. #1866
    Ce ne sont pas les combats en tant que tells qui m'ont choqués, c'est leur irruption incongrue, alors qu'on avait une mise en scéne et un rythme paisible auquel je commençais à m'habituer...
    Mais Bon, tout n'est pas perdu, ça n'est que le début.

  7. #1867
    Qui vivra verra.

    Mais "POUR MOI", "POUR MA VISION PARTICULIÈRE" de ce qu'est Star Trek je ne peux m’empêcher de pleurer la perte de l'utopie.
    L'idée qu'un jour nous pourrions devenir "meilleur". Pas seulement un petit nombre d'individu a titre individuel mais meilleur en temps que société.

    Sinon rigolo la traduction française du nom du tableau.

  8. #1868
    L'utopie c'était quand même un point absolument déterminant dans ce qui fait de Star Trek ce qu'il est.
    Et c'était quand même un point de vue rarissime quand à peu près tous les films et séries de SF (sans doute financées par le lobby amish) s'échinent à montrer en boucle à quel point le progrès technique n'apporte que des sociétés dystopiques totalitaires déshumanisées.

  9. #1869
    Citation Envoyé par Nasma Voir le message
    Mais "POUR MOI", "POUR MA VISION PARTICULIÈRE" de ce qu'est Star Trek je ne peux m’empêcher de pleurer la perte de l'utopie.
    Je vais attendre au moins la fin de la saison avant de juger là-dessus.
    L'utopie Trekienne est mise à mal depuis au moins TNG et DS9, principalement à cause d'une série de crises difficiles à résoudre.
    Le message est sauf si la finalité reste de renouer avec l'utopie et les principes fondateurs de la Fédé.

    Le procès de l'Humanité est toujours en cours, rien ne dure jamais éternellement et l'utopie n'est jamais vraiment acquise.
    Dernière modification par Ruadir ; 26/01/2020 à 01h26.

  10. #1870
    Je n'ai pas eu le temps de regarder, mais je suis d'accord avec Ruadir sur le fait que rien n'est définitivement acquis.

    Citation Envoyé par Mastaba Voir le message
    L'utopie c'était quand même un point absolument déterminant dans ce qui fait de Star Trek ce qu'il est.
    Et c'était quand même un point de vue rarissime quand à peu près tous les films et séries de SF (sans doute financées par le lobby amish) s'échinent à montrer en boucle à quel point le progrès technique n'apporte que des sociétés dystopiques totalitaires déshumanisées.
    Je ne vois pas l'ensemble de la SF comme toi, pour moi c'est plus le capitalisme, les écarts entre riches et pauvres, les manques à venir de ressources (notamment l'eau) qui rendent l'optimisme difficile. Bien plus que la technologie. Soleil Vert, Dredd, Robocop... Ces œuvres sont légion avec ces problèmes qui nous rendent inquiets aujourd'hui. Et généralement ça a cloué l'humanité au sol. Ceux qui sont sortis du système solaire comme Starship Troopers vivent dans un fascisme bien établi.

    Star Trek n'y a pas échappé dans son univers. L'humanité a frôlé la catastrophe (le mot extinction est parfois utilisé), une 3ème guerre mondiale, du totalitarisme, les guerres eugéniques...
    C'est ce qui rend l'utopie Star Trek intéressante pour moi, elle n'est pas venue gentiment parce qu'un jour les peuples se sont réveillés en se disant que ça serait sympa.

    Et ce qu'ont montré les séries avec le maquis, la difficulté de certaines colonies, ça m'a vraiment intéressé. Tout n'est pas rose partout, ça apporte de la profondeur selon moi.

  11. #1871
    Citation Envoyé par Ruadir Voir le message
    Je vais attendre au moins la fin de la saison avant de juger là-dessus.
    L'utopie Trekienne est mise à mal depuis au moins TNG et DS9, principalement à cause d'une série de crises difficiles à résoudre.
    Le message est sauf si la finalité reste de renouer avec l'utopie et les principes fondateurs de la Fédé.

    Le procès de l'Humanité est toujours en cours, rien ne dure jamais éternellement et l'utopie n'est jamais vraiment acquise.
    Par encore vu l'épisode de Picard (je me réserve ça pour ce soir, dans des conditions optimales )

    Mais pour rebondir sur ce qui a été dit : plus qu'une fin de l'utopie, je trouve que Star Trek a juste naturellement évolué vers plus de maturité au fil des saisons (fin de TOS, TNG, DS9, etc.).
    On est passé d'une série SF avec des enjeux d'actions : sauver les gentils en atomisant les méchants qui menacent l'utopie (Klingons, Romuliens), à quelque chose de plus délicat et complexe: désarmorcer des situations de crise où "tout le monde a un point de vue défendable".

    Picard (et les autres : Sisko, Archer, Janeway), sont identifiables avant tout par leurs qualité de diplomates.
    Et c'est bien de cela dont nous avons besoin des personnes à même de résoudre des problèmes complexes tout en arrivant à faire fi des problèmes passés, plutôt que de se mettre sur la gueule et de voir lequel restera debout... Mais ce n'est pas toujours possible, et il y a parfois des questions difficiles à trancher ou cautionner (section 31 par ex.).

    Pour conclure en beauté: le nouveau logo de la "sixième branche des forces armées US": United States Space Force, inauguré ce vendredi 24 janvier par notre ami Donald T.

    Peut être les prémices d'une future "origine story de la Section 31" ?
    En tout cas les Trekkies (américains?) n'apprécient guère, et je les comprend...

    https://www.courrierinternational.co...re-des-fans-de
    Dernière modification par Mortadelle ; 26/01/2020 à 13h07.
    Le calendrier des matchs à venir CPC-BB2: TeamUp

  12. #1872
    Pour les :expertscpc: ; Star Trek Picard est dans quelle continuité ?
    - Films de JJ Abrams + série Star Trek Discovery ?
    - Originale ? (bah ya Picard etc, mais la continuité JJ pourrait aboutir à un Next Generation tout de même, mais un poil différent)

    Spoiler Alert!
    Ils parlent de la destruction de Romulus par une supernova, et si je me rappelle bien c'est ce qui a motivé le voyage dans le passé pour vengeance du méchant (Nero) du premier film de JJ, son peuple (et sa famille) ayant disparu à cause de la supernova. Or là on dit que Picard a fait des pieds et des mains pour les sauver, donc ils sont sauvés.
    Code parrainage Star Citizen : STAR-93DX-YP96
    Nombre de recrues : 1

  13. #1873

  14. #1874
    Citation Envoyé par Endymion Voir le message
    Pour les :expertscpc: ; Star Trek Picard est dans quelle continuité ?
    - Films de JJ Abrams + série Star Trek Discovery ?
    - Originale ? (bah ya Picard etc, mais la continuité JJ pourrait aboutir à un Next Generation tout de même, mais un poil différent)

    Spoiler Alert!
    Ils parlent de la destruction de Romulus par une supernova, et si je me rappelle bien c'est ce qui a motivé le voyage dans le passé pour vengeance du méchant (Nero) du premier film de JJ, son peuple (et sa famille) ayant disparu à cause de la supernova. Or là on dit que Picard a fait des pieds et des mains pour les sauver, donc ils sont sauvés.
    Je dirais dans l'originale.

    Spoiler Alert!
    Car la supernova a lieu dans l'originale.

    Nos 2 compéres remontent ensuite le temps et en modifiant le passé crée l'autre timeline.

    Et donc pour moi Picard se déroule dans 'l’originale après la supernova.


    Edit : Discovery est dans timeline kelvin? j'ai un gros doute dessus.

  15. #1875
    Picard se déroule bien dans la continuité originale. Les références aux événements de TNG sont nombreuses, La fédération semble proche de sa situation connue après la guerre contre le Dominion et nous savons qu'il y aura des membres du Voyager.
    L'élément de la Destruction de Roumulus est un élément propre à la continuité originale, le seul élément apporté par les films d'Abrams. C'est quelque chose que je trouve plutôt intéressant d'ailleurs, voir une nation impérialiste devenir une diaspora.

    Discovery s'inscrit également au sein de la continuité originale. C'est très étrange mais elle n'a rien à voir avec la "Kelvin". Cette dernière a été plus ou moins abandonnée depuis le dernier film. Il faut dire qu'elle n'a absolument aucun véritable intérêt.

    Citation Envoyé par Mortadelle Voir le message
    Par encore vu l'épisode de Picard (je me réserve ça pour ce soir, dans des conditions optimales )

    Mais pour rebondir sur ce qui a été dit : plus qu'une fin de l'utopie, je trouve que Star Trek a juste naturellement évolué vers plus de maturité au fil des saisons (fin de TOS, TNG, DS9, etc.).
    On est passé d'une série SF avec des enjeux d'actions : sauver les gentils en atomisant les méchants qui menacent l'utopie (Klingons, Romuliens), à quelque chose de plus délicat et complexe: désarmorcer des situations de crise où "tout le monde a un point de vue défendable".
    Je ne peux qu'approuver ce message. C'est exactement mon sentiment.
    D'ailleurs, cela amorce l'idée que la Fédération n'est pas une utopie mais une société qui espère tendre vers elle. C'est une nuance importante pour moi.
    Q avait prévenu Picard que le chemin que l'Humanité empruntait n'était pas de tout repos.

    Citation Envoyé par Mortadelle Voir le message
    Sisko est identifiable avant tout par ses qualités de diplomates.
    Le maquis se souvient encore de son art de la négociation.
    Perso, c'est clairement ce passage qui m'a fait comprendre que la fédération était entrain de se perdre avec des gens comme Sisko.
    Si au départ, il est une sorte de Picard, toujours prêt à la négociation et au compromis, il se transforme progressivement en politicien bureaucrate. Là où Picard privilégie l'humain, Siko privilégie les intérêts de la Fédération. Ce n'est pas non-plus un gars digne de la Section 31 mais il me semble tout de même se perdre en cours de route. Il n’hésite pas à mettre de côté ses idéaux où à fermer les yeux par pragmatisme lors de certaines situations.
    Je pense notamment à son rôle dans l'entrée en guerre des Romuliens.

    Quand je vois l'état de la Fédé à la fin DS9, je ne suis pas étonné, 30 ans plus tard de la voir dévier de son chemin et de céder tout doucement à une forme de facilité. Elle n'est pas dystopique, elle n'est pas xénophobe ou cruelle ni même autoritaire, elle traverse une crise de confiance en ses propres valeurs. Aux scénaristes de rebondir sur cette idée et sans cynisme.
    Dernière modification par Ruadir ; 26/01/2020 à 16h23.

  16. #1876
    Vulcain en est où dans tout ça ? Elle n'est pas détruite par abrams ? J'avoue les avoir tellement pas aimés (ceci dit je ne supporte pas ce réalisateur quoiqu'il fasse. Enfin ses films, il fait peut-être de bons gâteaux) que je peux confondre.

  17. #1877
    Vulcain est toujours là au sein de la continuité originale.

  18. #1878
    La SF en général tire énormément la corde sur le caractère dystopique de la technologie, qui apporte des moyens de contrôle (Minority Report) ou qui montre des sociétés totalitaires renforcées par la technologie.
    Les écarts de richesse et les problèmes de ressources sont aussi amplifiés par la technologie (Elysium) de même que le racisme est simplement transposé (District 9).

    La SF parle après tout de notre société, et une technologie futuriste ne sert qu'à amplifier les problématiques actuelles pour mieux les faire ressortir, ou pour en montrer une vision indirecte comme quand des épisodes de Star Trek mettent en scène une civilisation extra-terrestre en proie à des problèmes de racisme ou de guerres de religion devant les membres effarés de Starfleet dont l'Humanité du 24e siècle a dépassé depuis longtemps ces choses qui concernent par contre directement l'Humanité du monde réel du spectateur qui en aura ainsi une vision externe par richochet, parce qu'il va naturellement plutôt s'identifier aux membres de Starfleet.

    Star Trek a eu une période sombre dans son histoire (WW3, guerres eugéniques...) mais c'est une partie du background sur laquelle les séries ne mettent pas directement l'accent. On y fait allusion dans le pilote de TNG justement pour mettre en valeur (via le discours explicite de Picard dans le procès de Q) le fait que l'Humanité a dépassé cette condition.

    Star Trek montre une société qui a réussi à éradiquer pauvreté, famine, maladie, racisme, guerres (entre humains tout du moins) et inégalités; et ce via la technologie qui est ici synonyme de progrès et non de multiplicateur des problèmes cités.
    Même les catastrophes naturelles sont désormais contrôlés (il y a d'ailleurs un épisode de DS9 "Let He Who Is Without Sin..." qui met l'accent sur la mollesse induite par cette absence de tout danger, et un autre qui nous montre une Fédération ayant du mal à prendre la mesure de la menace posée par le Dominion.)

    Le but de la Section 31 est d'ailleurs de protéger cette utopie en faisant le "sale boulot" qu'elle juge nécessaire de manière volontairement illégale.
    L'officialisation de la Section 31 serait donc son plus grand échec, parce que ca impliquerait l'abandon des valeurs de l'UFP qu'elle s'efforce de défendre clandestinement malgré elle.

    Ca pose la question de la fin qui justifie les moyens (il y a un superbe épisode "Inter Arma Enim Silent Leges" avec les Romuliens, et "In the Pale Moonlight" bien sûr avec un Sisko dans le rôle de Colin Powell)
    L'arc avec Luther Sloan, Bashir & Odo penche cette fois dans l'autre sens quand on prends en compte le dénouement de la série.


    C'est rare que la technologie et la science soit montrées comme des choses explicitement positives, comme permettant l'amélioration de la condition humaine (même si évidemment ca va de pair avec une prise de conscience) dans la SF et non comme quelque chose d'effrayant parce que susceptible d'amplifier les inégalités en déséquilibrant les rapports de force, ou de permettre des horreurs qui étaient jusque là impossible.

    Star Trek propose une vision non seulement augmenté technologiquement (warp drive, téléporteurs, holodecks, réplicateurs...) mais aussi éthiquement, et ca c'est rarissime.
    La SF joue trop souvent sur l'aspect purement technologique pour déséquilibrer encore plus les rapports éthiques qui n'évoluent pas voir régressent par rapport au monde contemporain; au lieu de montrer une vision globalement progressiste où l'éthique suit le progrès technologique. (C'est certainement une question de facilité parce que l'utopie est bien plus difficile que la dystopie.)

    Quand le "Star Trek" nouveau de jjabrams se complait dans le dark pour essayer de se donner une allure "mature" (comme ces séries qui abusent de sexe & violence pour paraître "adultes" alors que ce genre de poudre aux yeux n'attire que les ados) c'est juste catastrophique, et pas seulement parce que la réalisation est consternante, mais aussi parce que ca va à l'encontre de l'idéal poussé par la licence.

    DS9 a mis en place des épisodes qui posaient question sans pour autant détruire cet idéal, justement parce que ca posait un débat et en effet en donnant de la profondeur à la série, au lieu d'être simplement un revirement scénaristique basé sur la facilité qui n'apporte rien.

    Paradoxalement, Stargate SG-1 propose lui aussi une vision humaniste et progressiste via le personnage de Daniel Jackson alors que l'époque est contemporaine et que les enjeux d'efficacité devraient largement primer au vu du gap technologique entre la Terre et ses ennemis.

    J'ai l'impression qu'aujourd'hui les séries de SF sont bien plus désabusées et cyniques, parce que c'est plus simple à fabriquer, que c'est plus puissant émotionnellement, que ca donne un semblant de maturité et que ca permet des scénarios plus intenses au niveau cliffhangers et twists faciles.

    On a perdu ces notions d'idéaux éthiques et de progrès qui étaient bien plus profonds et enrichissants sur le long terme et je le regrette.
    Star Trek n'aurait sans doute pas eu le même succès si ca avait été une simple série futuriste dénuée de tout progrès humain.

  19. #1879
    Citation Envoyé par Mortadelle Voir le message
    Mais pour rebondir sur ce qui a été dit : plus qu'une fin de l'utopie, je trouve que Star Trek a juste naturellement évolué vers plus de maturité au fil des saisons (fin de TOS, TNG, DS9, etc.).
    On est passé d'une série SF avec des enjeux d'actions : sauver les gentils en atomisant les méchants qui menacent l'utopie (Klingons, Romuliens), à quelque chose de plus délicat et complexe: désarmorcer des situations de crise où "tout le monde a un point de vue défendable".
    Nope, il n'y a jamais eu de méchants qui sont méchants pour être méchants dans Star Trek (à la limite les Borgs, et encore). Les Klingons et Romuliens ne menaçaient l'utopie que parce qu'elle empiétait sur leurs propres intérêts. Le principal message de Star Trek est justement que c'est l'ignorance qui mène au conflit, mais que si on fait l'effort de faire la connaissance de l'autre, de le comprendre, et de discuter avec lui, on trouvera toujours une solution pacifique.

    La grande différence entre Star Trek et les autres univers de SF, c'est qu'il n'y a pas de méchants. Tout le monde à une bonne raison de faire ce qu'il fait. Même les Founders ont une bonne raison d'envahir la galaxie. DS9 met plusieurs saisons avant de déclencher la guerre, car il s'agit justement de montrer que tous les moyens pour l'éviter ont été tentés mais ont échoués. La guerre est le dernier recourt, quand on n'a plus le choix.
    Der Klügste gibt nach. Deshalb regieren die Dummen die Welt.

  20. #1880
    Citation Envoyé par Ruadir Voir le message
    Quand je vois l'état de la Fédé à la fin DS9, je ne suis pas étonné, 30 ans plus tard de la voir dévier de son chemin et de céder tout doucement à une forme de facilité.
    La Fédération est triomphante à la fin de DS9. Elle émerge en superpuissance, alliée aux Klingons et aux Romuliens avec plus rien en face. Les Cardassiens n'existent plus, les Breens se sont prix un gros coup sur la gueule qui devrait les clamer pendant un moment, le Dominion est reparti se terrer dans le Quadran Gamma. La Fédération a prouvé que, sous ses allures de bisounours, elle était capable de sortir une sacrée puissance de feu. Rule Foederatio!

    La vassalisation des Klingons est même quasiment actée à la fin de DS9, jamais Martok ne se séparera de la Fédération, Worf y veillera Et le peuple suivra, c'est un héro. Les Romuliens auraient éventuellement pu faire un peu chier, mais ils ne sont pas idiots, vu ce que le Dominion s'est mangé ils savent très bien qu'il ne font pas le poids. Le coup d'état de l'armée mené par Shinzon est une ultime tentative de la vieille garde pour rétablir un Romulus conquérant, mais ça foire. Et puis ils se mangent la Supernova qui détruit leur planète et affaiblit durablement l'Empire, donc case closed.

    S'il arrive quelque chose à la Fédération c'est qu'elle s'endort sur ses lauriers. Un peu comme les ricains dans les années 90. Seule superpuissance, plus aucune menace (même les Borgs ne sont plus un danger), elle est éventuellement devenue léthargique.

    Mais le début de Picard, quand il dit que
    Spoiler Alert!
    Starfleet n'a pas secouru Romulus
    va falloir l'expliquer . Les relations étaient bien meilleures qu'à l'époque de Praxis et pourtant la Fédération s'était précipitée à la rescousse de son meilleur ennemi.
    Der Klügste gibt nach. Deshalb regieren die Dummen die Welt.

  21. #1881
    Citation Envoyé par Praetor Voir le message
    S'il arrive quelque chose à la Fédération c'est qu'elle s'endort sur ses lauriers. Un peu comme les ricains dans les années 90. Seule superpuissance, plus aucune menace (même les Borgs ne sont plus un danger), elle est éventuellement devenue léthargique.
    C'est un petit peu où je veux en venir. Pour moi elle a gagnée mais ses idéaux n'ont pas forcément tous tenus face à cette adversité. De manière générale, l'honneur est sauf mais la guerre y laisse quelques traces.
    Perso en dehors du maquis, de l'entrée en guerre contre les romuliens ou encore de l'apparition de la Section 31 c'était surtout sa volonté d'inclure à court terme le peuple Bajoran au sein de la fédération qui me turlupine. Pour moi ils n'étaient pas encore prêts.

    Citation Envoyé par Praetor Voir le message
    Mais le début de Picard, quand il dit que
    Spoiler Alert!
    Starfleet n'a pas secouru Romulus
    va falloir l'expliquer . Les relations étaient bien meilleures qu'à l'époque de Praxis et pourtant la Fédération s'était précipitée à la rescousse de son meilleur ennemi.
    Il faut que je revois mais il me semble que Starfleet a bien porté secours à Romulus à l'époque. Il y a sans doute eu quelques dissensions ( celles que mentionne Picard) mais en définitive, Starfleet a bien envoyé sa flotte pour aider à l'évacuation de la planète.
    Pas vraiment possible de savoir si la posture de la journaliste est une posture pour une confrontation ou un sentiment partagé par une partie de la Fédé (un peu des 2 j'imagine). Vu que Picard se déroule 30 ans plus tard, il a dû se passer pas mal de choses pour que les romuliens soient considérés comme des Parias.

    J'aimerais bien en savoir plus sur le sort des enfants de Romulus. Apparemment, il y a des pirates, des ferrailleurs spatiaux mais j'imagine que les colonies de l'empire sont toujours là. Je sais que dans STO il y avait les débuts d'une République Romulienne soutenue par la fédération contre le Tal Shiar et des groupes de maraudeurs mais je doute que cela soit canon.
    Dernière modification par Ruadir ; 27/01/2020 à 13h03.

  22. #1882
    Picard "Map and Legends" E2S1

    Attention Spoilers!!!

    Un épisode de transition médiocre.Trois axes développés dans cette épisode:
    1)Picard
    Ici,un excellent travail des scénaristes. Picard est définitivement un dinosaure, d'ailleurs le mec à l'accueil du siège de Star fleet ne le reconnait pas lol. Amusant de voir Picard vexé(on a sa fierté). Fierté enfoncée quand l'Amiral lui refuse sa réintegration et un vaisseau, ulcérée par ses déclarations à la presse(à vexé, vexée et demi) lol.
    Picard est mourant(belle référence à "All good things...") et c'est son médecin du Stargazer qui le lui apprend. Dernière mission donc, celà présage une fin déchirante,(grosse pression sur les scénaristes).
    2)la recherche de la Jumelle
    Bof. Le passage CSI(10m)est rempli de technobabble(normal pour du ST) mais sans enjeu, on apprend juste que la Jumelle n'est pas sur Terre. Wahou. :-(.
    3)Le complot intergalactique
    Comme prévu... Ras le bol. On apprend l'existence d'une organisation romulienne secrète(le Zhat Vash), anti synthétique(Pourquoi? On ne sait pas) , en plus du Tal Shiar. Organisation qui a de plus infiltré Starleet Command(quelle surprise...), qui est aussi complice de la mort de Dhaj. What?!
    A celà s'ajoute des dialogues et interprétations caricaturaux(mention spéciale à l'amiral Ho, Fu Manchu n'est pas loin)
    La scène d'intro, purement illustrative, nous montre la rebellion des synthétiques, probablement hackés par Zhat Vash.

    Allez, on peut saluer le rythme posé(pas de ninjas), la justesse de jeu des proches de Picard(les deux anciens du Tal Shiar(?) qui protègent Picard sont plus humains que les vrais), l'introduction pleine d'humour et de camaraderie d'un nouveau personnage et du fan-service sympa(Asimov, les holos des Enterprise à Starleet...).

    4/10

  23. #1883
    Je suis a 4 minutes.

    On va faire des synthétiseurs qui donne l'impression de servir une nourriture de merde dans des plateaux de merde pour des employé de merde....

    24 minutes

    Spoiler Alert!
    14 espèces de la fédération ont menacé de faire sécession si on arrêtais pas l'aide a des civiles.

    Nan l'utopie n'est pas morte...
    Dernière modification par Nasma ; 31/01/2020 à 19h27.

  24. #1884
    Citation Envoyé par Nasma Voir le message
    24 minutes
    Spoiler Alert!
    14 espèces de la fédération ont menacé de faire sécession si on arrêtais pas l'aide a des civiles.

    Nan l'utopie n'est pas morte...
    Oui, j'ai à ce moment. Qu'ils le fassent, ils n'étaient manifestement pas prêts pour l'intégrer en premier lieu.

    Concernant Starfleet noyautée jusqu'à l'os, c'est un classique
    Der Klügste gibt nach. Deshalb regieren die Dummen die Welt.

  25. #1885
    Bon, personne n'en parle. Vous trouvez ça pas très bon ?
    Je préfèrais le format 1 épisode/1 histoire, pourtant, j'y reviens chaque semaine. J'ai envie de connaître l'histoire.
    Pseudo WOT : Guiguix1
    Elite Dangerous : Cmdr Freshmint

  26. #1886
    Desole, j'ai pas encore demarre Picard, mais je viens faire un petit point d'avancement sur Star Trek Voyager. J'en suis a la fin de la saison 5.
    Alors deja, les 3 premieres saisons sont une tannee. C'est lent, c'est nul, l'equipage est sans saveur, les "tensions initiales" disparaissent en deux episodes, et c'est lassant de se rendre compte que meme a l'autre bout de la galaxie, tous les aliens sont des humanoides avec des nez plus ou moins elabores (sauf les Kazons, qu'ont en plus des cheveux en polystyrene). Certains episodes tentent d'explorer l'aspect survie, avec la penurie des ressources, ou la baisse de moral de l'equipage, mais tout se resout toujours a la fin de l'episode (et souvent de maniere expediee, voire en voix off juste avant les credits), ce qui detruit ces tentatives d'enjeux.
    Pi arrive enfin Seven of Nine, l'egerie des fans, et le personnage qui relance l'interet. Et surtout, enfin un personnage qui offre une certaine opposition au Capitaine Janeway. Je dois avouer que si ce personnage ne s'etait pas avere a la hauteur, j'aurais abandonne la serie a la moitie de la saison 4.
    Cela dit, meme si les episodes centres sur elle sont cool, il reste toujours beaucoup trop d'episodes inutiles, des histoires secondaires nazes, des episodes holodecks, et globalement, le reste de l'equipage reste tres fade.
    Outre Seven of Nine, je ne sauverais que le Docteur (quoiqu'il est moins present depuis la saison 5) et Tuvok (idem). Les autres sont des humains generiques (meme B'elana) qui font toujours ce que la Capitaine dit, vu qu'elle a toujours raison. Et Neelix est insupportable.

    Bon pour l'instant, Voyager est tres loin derriere DS9 et TNG pour moi. Surtout qu'il faut attendre quasi une saison de plus pour que la serie devienne mieux
    Les calipers, c'est pas garanti

  27. #1887
    Et Voyager par rapport à Discovery?

  28. #1888
    Parfaitement résumé.

    - - - Mise à jour - - -

    Picard "The End Is the Beginning" E3S1

    Attention Spoilers!!!!!

    Dernière partie de ce qui devait être au départ un épisode pilote.Un léger mieux par rapport à l'épisode précédent mais les principaux défauts demeurent, notamment des personnages caricaturaux.:
    Les méchants ne s'améliorent pas, notamment l'amiral Ho, transfomée en inquisitrice. On apprend (enfin) qu'elle est vulcaine, mais pourquoi a t elle les oreilles de Yoda? Et surtout, pourquoi porte t elle des lunettes de Soleil, alors que tous les trekkies savent depuis TOS que les vulcains ont une troisième paupière?
    Le duo frère et soeur infiltré, membres du Zhat Vash, est bien gratiné aussi. La soeur reproche à son frère sa relation physique avec l'androïde, les Romuliens sont ils devenu incestueux?
    Sinon les ninjas romuliens sont de retour et c'est pour eux un deuxième échec sur trois tentatives. A leur place je changerai de métier... :mrgreen:

    Quant aux gentils, on n'est pas beaucoup mieux loti:
    La courte introduction de Raffi dans l'épisode précédent laissait présager une relation tendre mais vacharde avec Picard.. Que Nenni!
    On apprend dans une scène(qui est à nouveau une redite visuelle sans intérêt de ce qu'on sait déja) que Raffi était le bras droit de Picard à Star fleet et que sa démission a provoqué sa disgrâce. Disgrace qu'elle noie depuis 14 ans dans les vapeurs de Marijuana(vapotée évidemment, on est au 21eme... Pardon, 24ème siècle :mrgreen: )) et l'alcool(au goulot tant qu'on y est). Une femme aigrie donc et on se demande pourquoi:Ce Picard, qu'elle admire pour sa droiture, a démissionné au nom de ses valeurs.En quoi celà l'a t elle empêché de refaire sa vie? Absurde.D'autant plus qu'elle finit par aider Picard en lui trouvant un pilote.. :roll:
    Un pilote caractérisé sommairement badass. Comment messieurs dames? Il accueille Picard avec un éclat de shrapnel de 10 cm dans l'épaule, cautérisé à l'eau de vie, malgré la présence d'un holo médical... :mrgreen:

    Allez quelques bons points:
    -on sait pourquoi les serviteurs romuliens de Picard sont du Tal Shiar:c'était pour le protéger des ninjas de cet épisode :mrgreen:
    -on en sait un peu plus sur le pourquoi du cube Borg étudié par les Romuliens. Apparemment, l'assimilation d'un vaisseau romulien a provoqué sa panne complète, ainsi que la folie des passagers romuliens. Comment des individus organiques peuvent ils par nature empêcher leur assimilation? :?: Surtout qu'on a l'exemple d'un romulien goûlument assimilé dans l'épisode Unity de Tng.
    A moins que... Nan... Ils ne vont pas oser quand même?!? :mrgreen:
    -D'ailleurs, apparition de Iou, célebre Borg assimilé de Tng, mais rôle totalement accessoire pour l'instant.
    -Attendu, mais Picard se retrouve à nouveau à sa vraie place, sur un vaisseau parmi les étoiles :D Et Il prononce son ordre fétiche, sans la moindre opposition du capitaine badass d'ailleurs :uhuh:

    Allez, 6/10

  29. #1889
    Hugh, pas Iou.

    Au moment où il allait donner l'ordre j'étais :fanboy:
    Der Klügste gibt nach. Deshalb regieren die Dummen die Welt.

  30. #1890
    Ouais, sauf que ça n'est pas son vaisseau lol

    Au Moins dans Star Trek :Generations, le capitaine demandait à Kirk s'il lui ferait l'insigne honneur de sortir le vaisseau du dock. Ça paraissait plus logique.

Page 63 sur 66 PremièrePremière ... 1353555657585960616263646566 DernièreDernière

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •