Crunchez vos adresses URL
|
Rejoignez notre discord
|
Hébergez vos photos
Page 1 sur 349 1234567891151101 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 10452
  1. #1
    Citation Envoyé par Draxx Voir le message
    Ah, je ne suis pas le seul à avoir noté ça.
    Sinon, une solution c'est de ne pas penser qu'à sa gueule et de se dire "bon ce soir je conduis, alors je fais pas le con. Au pire je fais une soirée chez moi pour picoler comme un trou"
    Et ca continu les raccourcis miteux. Quand tu sors au resto. Que tu prends apéro, vin, digestif. C'est un repas NORMAL. Tu t'es pas mis une charge, t'es pas un alcoolo, t'es pas défoncer... Et ben t'es positif quand même.
    T'es positif, on te fais passer pour un danger publique alcoolique etc (y'a qu'à voir les réactions d'ici) alors que pendant dans ce temps t'as des incapables limites polio du volant qui boivent pas une goutte, qui sont de vrai danger et qui ne sont jamais inquiétés.

  2. #2
    Citation Envoyé par Dar Voir le message
    Et ca continu les raccourcis miteux. Quand tu sors au resto. Que tu prends apéro, vin, digestif. C'est un repas NORMAL.
    Bien sur si tu fais ça de temps en temps. Par contre si c'est le tarifs tout les jours, c'est bien de l'alcoolisme.

  3. #3
    Sauf que certains peuvent être plus éméchés avec juste un apéro. Alors que chez d'autres, ba ça ne fera rien et ils marchent droit.

    Bien évidemment qu'il y a des dangers publics, surtout ceux qui téléphonent en conduisant, ou qui composent un/des SMS en conduisant. Mais faut arrêter de penser qu'en dessous d'un gramme il se ne passe rien et que les gens sont juste des golios qui ne savent pas conduire

  4. #4
    Mais 99% des gens ne font pas ça tout les jours. Le WE et puis voilà. Et ben même ça tu ne peux plus parceque si tu souffles t'es bon pour le poste.
    Et ca ca me fait chier. C'est pas être alcoolique que d'apprécier un bon resto le samedi avec l'apéro et le pinard qui va bien et ceci sans t'en foutre à raz le gosier.

  5. #5
    Citation Envoyé par Da-Soth Voir le message
    Bien sur si tu fais ça de temps en temps. Par contre si c'est le tarifs tout les jours, c'est bien de l'alcoolisme.
    Un verre tous les jours, non. C'est même très bien (surtout si c'est du vin).

    3 verres/Jr là on peut parler d'alcoolisme, avec tous les problèmes que cela entraine niveau santé, relationnel, social etc etc.

  6. #6
    Citation Envoyé par Draxx Voir le message
    Bien évidemment qu'il y a des dangers publics, surtout ceux qui téléphonent en conduisant, ou qui composent un/des SMS en conduisant. Mais faut arrêter de penser qu'en dessous d'un gramme il se ne passe rien et que les gens sont juste des golios qui ne savent pas conduire
    C'est pour ça que 0.5 c'était LARGEMENT suffisant et que là c'est du foutage de gueule.
    Je stoppe là le "HS"

  7. #7
    Citation Envoyé par Dar Voir le message
    De toute façon pour moi cette augmentation des chiffres de la sécurité routiere marque les limites de la démarche.

    Honnetement j'en ai plein le cul de trouver des radar bien planqué (les putes) tous les 10 km. J'en ai plein le cul chaque fois que je sors de pas pouvoir prendre apéro, vin, digestif parceque avec 4 verre t'es bon. Plein le cul des boulevards 2*2 voies limités à 30 km/h. Plein le cul de la rocade bordelaise 2*2 voir 3 limitée à 90 km/h.

    Ils se foutent de notre gueule. Ca n'a rien à voir avec la prévention, on est juste des pompes à pognon.

    Qui va réussir à quantifier l'impact d'une alcoolémie <0.7g/L dans les accidents. Sérieux c'est peanuts. Evidemment qu'à tous les accidents passé 20h on trouve des alcoolémies > au taux légal. Y'en a beaucoup d'entre vous qui ne boivent pas une goutte chaque fois qu'ils ne dinent pas chez eux ?
    PERSONNE.

    C'est du foutage de gueules les accidents c'est >1g/L et souvent bien plus. Ils ont qu'à être bien plus sevère dans ces cas là et arretez de nous pomper l'air quand on est à 94 au lieu de 90 ou qu'on a bu 4 bieres... "
    Je reviens sur un post de l'ancien notamment sur les chiffres que tu cites.
    J'ai fait une (très) rapide recherche sur les chiffres de l'impact de l'acolemie. Je n'ai pour l'instant regardé en détail qu'un seul lien qui vient du gouvernement canadien.
    http://www.saaq.gouv.qc.ca/preventio.../processus.php
    En bas de page il y a un graphisme sur la mortalité comparée des accidents en fonction de l'alcool. On observe une corrélation forte entre l'alcolémie et le risque de mourrir dans un accident, et ce dès un niveau faible (doublement du risque entre 0 et 50mg pour les jeunes conducteurs) . Le nombre de personne en état d'ivresse impliquées dans des accidents de la route n'est donc pas purement lié au fait que tout le monde boit le samedi soir.

  8. #8
    L'alcool dans le sang ralenti les reflexes et émousse la perception, même si a 0,5g ces effets sont très faibles, c'est toujours assez pour monter le risque d'accidents.

    Ceci dit, faire passer ça a 0,2 ne changera pas le problème, c'est n'importe quoi.
    Citation Envoyé par Sabrovitch
    Trump c'est la déchéance du capitalisme et de la superpuissance américaine en une personne, c'est un peu le Gorbachev orange du bloc de l'Ouest.

  9. #9
    Personnellement, je suis pour une tolérance zéro, c'est à dire pas d'alcool dans le sang. Cette limite de 0.2 permet d'éviter les problèmes (Baba au Rhum en dessert, reste d'une cuite de la veille, etc), du moment qu'on l'annonce bien comme "pas d'alcool dans le sang" et qu'elle s'applique à tous.

  10. #10
    Citation Envoyé par alucard le mordant Voir le message
    Le nombre de personne en état d'ivresse impliquées dans des accidents de la route n'est donc pas purement lié au fait que tout le monde boit le samedi soir.
    Rien n'est aussi tranché on est d'accord. Tout comme le fait de dire: "y'a un accident avec un gars qui a 0.6g dans le sang c'est forcement parcequ'il est bourré qu'il a eu l'accident et à 0g il ne l'aurait pas eu". C'est tout aussi ridicule.

  11. #11
    Je suis d'accord avec Mdt. On peut passer une très bonne soirée en buvant de l'eau au resto.

  12. #12
    Citation Envoyé par Darkath Voir le message
    L'alcool dans le sang ralenti les reflexes et émousse la perception, même si a 0,5g ces effets sont très faibles, c'est toujours assez pour monter le risque d'accidents.

    Ceci dit, faire passer ça a 0,2 ne changera pas le problème, c'est n'importe quoi.
    On reste le pays qui consomme le plus d'alcool par an et par habitant.

    C'est un moyen (débile je l'accorde) pour faire baisser la consommation. Maintenant il y a d'autres leviers pour, oui c'est sûr, mais faut bien se mettre dans la tête que le but est de faire baisser la consommation d'alcool.

  13. #13
    Citation Envoyé par Mdt Voir le message
    Personnellement, je suis pour une tolérance zéro, c'est à dire pas d'alcool dans le sang. Cette limite de 0.2 permet d'éviter les problèmes (Baba au Rhum en dessert, reste d'une cuite de la veille, etc), du moment qu'on l'annonce bien comme "pas d'alcool dans le sang" et qu'elle s'applique à tous.
    Je voit pas pourquoi il faudrait en arriver là. A 0.5 avec une conduite prudente on est suffisamment en possession de ses moyens, plus qu'un automobiliste qui utilise un kit main libre.
    Je reviens sur la conduite prudente, beaucoup d'accidents avec l'alcool sont une conséquence de la désinhibition, autant que la baisse des capacités nécessaires à la conduite.

  14. #14
    Je voit pas pourquoi il faudrait en arriver là. A 0.5 avec une conduite prudente on est suffisamment en possession de ses moyens, plus qu'un automobiliste qui utilise un kit main libre.
    Il faut interdire le kit main libre aussi, ce n'est donc pas un argument valable.

  15. #15
    Citation Envoyé par FAYFAY Voir le message
    Je suis d'accord avec Mdt. On peut passer une très bonne soirée en buvant de l'eau au resto.
    Bah parlez pour vous, sans asséner ça sous forme de vérité générale. Si vous n'êtes pas capable d'apprécier l'apport du bon vin pour le bon plat ne pensez pas que ça n'existe pas.
    Franchement quoi... Je comprends parfaitement que certain soit totalement indifférents à l'alcool n'en boivent jamais ni n'y voit le moindre interet. Essayer juste de penser que ca ne soit pas le cas de tout le monde et que vous n'en detenez pas la vérité.
    L'argument "D'aprés moi on peut passer une trés bonne soirée sans boire un goutte" c'est completement HS.

    Sinon pour le kit je suis parfaitement d'accord. Ca ne fait aucune différence entre kit et portable.

  16. #16
    Dar :

    J'ai une cave à vin... je ne conçois pas un bon repas sans vin... et ça ne change rien au fait que je suis contre l'alcool au volant.

    D'ailleurs, quiconque aime le vin ne peut pas finir à 0.5g après un resto : un apéritif, un verre pour l'entée, le plat et le fromage et hop, t'es mort.

    Mes solutions ?

    - marcher
    - métro
    - taxi
    - chauffeur non alcoolisé
    - recevoir à domicile

  17. #17
    Citation Envoyé par Mdt Voir le message
    Il faut interdire le kit main libre aussi, ce n'est donc pas un argument valable.
    C'est stupide comme façon d'argumenter, une arme peut tuer mais un pied de chaise aussi.
    Interdisons les pieds de chaises.

    Franchement a 2 verres de vin faut pas déconner quand même, je dirais même que quand je rentre du restau/soirée je me sent plus en danger à cause de la fatigue que de l'alcool.

  18. #18
    On pourrait aussi dire que le problème des accidents de voiture, ce sont les voitures. Ca choque personne que tout le monde ai la capacité universelle de conduire 1 tonne de métal, propulsée par une boule de feu et que le moindre écart de mouvement à 130km/h est systématiquement fatal?

    Moi, c'est le concept de voiture qui me choque. Fonder une économie sur l'idée simple de "la mobilité, peu importe les conséquences" est juste totalement irresponsable. Quand un accident survint je me pose souvent la question "mais pourquoi conduisait-il?", il allait faire ses courses? il revenait du travail à 80km d'ici? il rentrait de soirée?

    La vraie réponse, ce n'est pas de bricoler des lois répressives pour les 2 ou 3 débiles qui n'ont pas encore compris que l'alcool est un désinhibiteur alors que tu as besoin d'être TRES inhibé pour conduire (concentration tout ça). Non la réponse au problème des accidents de voiture c'est la voiture elle même, moins tu prends ta voiture moins tu as de chance d'avoir d'accident avec ou d'en être victime. Il faut fuir la voiture pour ce que c'est, un engin aléatoire de mort.

    Il existe une autre manière de concevoir sa mobilité. Personnellement je crois à un "tout transport en commun" et appliquer la logique de la voiture a un véhicule qui ne serait pas une fusée conduite par une ménagère de moins de 50 ans . Une chose est sûr, concernant le lobbying, je ne crois pas que le vin soit tout puissant au point de dicter la conduite économique d'un pays, par contre le pétrole oui.

    Je nous trouve particulièrement hypocrite sur ce sujet, surtout depuis l'invention de toute cette culpabilité écologiste à l'occidentale. Vous voulez moins d'accidents de voiture? Alors trouvez un autre moyen de vous déplacer, prévoyez vos voyages plus à l'avance, organisez vous, votez des budgets pour des transports en commun plus efficace, ne cherchez pas du boulot à 80km de chez vous (bon ça, on vous force un peu la main). Bref, réfléchissez autrement que par cet héritage des 30 glorieuses qui vous ont fait croire que chacun devait avoir une voiture pour exister. A 18 ans j'ai eu mon permis, j'ai eu une voiture, j'ai payé des assurances de merdes qui ne servent à rien, j'ai claqué tout mon fric en réparation diverses et variées à entretenir l'économie automobile et j'ai arrêté. Depuis je vis mieux, je suis dans une grande ville, je découvre mon quartier, je prend le temps de vivre et quand je dois me déplacer je prend le train avec tous les inconvénients que ça suppose MAIS NOUS N'AVONS PAS LE CHOIX. La voiture est une utopie malheureuse, un rêve partagé par tout le monde qui le transforme en cauchemar.

    Alors votre débat sur l'alcool au volant est bien sympa mais vous opposez ceux qui aiment boire à ceux qui n'aiment pas cela sans traiter la problématique réelle: pourquoi être dans une voiture ou à proximité d'une est la chose la plus mortelle en France?
    aka Sundstar

  19. #19
    Citation Envoyé par Mdt Voir le message
    D'ailleurs, quiconque aime le vin ne peut pas finir à 0.5g après un resto : un apéritif, un verre pour l'entée, le plat et le fromage et hop, t'es mort.

    Mes solutions ?

    - marcher
    - métro
    - taxi
    - chauffeur non alcoolisé
    - recevoir à domicile
    Et ce bon repas fait de toi un alcoolique et danger sur la route ?

    Dans 99% de mes sorties la seule solution possible c'est le taxi. Et si j'aime bien son Mouton j'ai pas la bourse à Rotschild :D
    Donc on en reviens à ce que je dis, c'est tellement disproportionnée comme mesure que ca en revient à interdire l'alcool.

  20. #20
    Citation Envoyé par Dar Voir le message
    Bah parlez pour vous, sans asséner ça sous forme de vérité générale. Si vous n'êtes pas capable d'apprécier l'apport du bon vin pour le bon plat ne pensez pas que ça n'existe pas.
    Franchement quoi... Je comprends parfaitement que certain soit totalement indifférents à l'alcool n'en boivent jamais ni n'y voit le moindre interet. Essayer juste de penser que ca ne soit pas le cas de tout le monde et que vous n'en detenez pas la vérité.
    C'est surtout pour répondre au "qui ne boit pas d'alcool quand il sort. Personne". De nombreuses personnes ne boivent pas en soirée.
    Vos fautes d’ortographe rentrent dans la classe des armes de catégorie 6. S’il vous plaît, posez cet imparfait du subjonctif par terre, vous pourriez blesser quelqu’un.

  21. #21
    Citation Envoyé par tenshu Voir le message
    C'est stupide comme façon d'argumenter, une arme peut tuer mais un pied de chaise aussi.
    Interdisons les pieds de chaises.

    Franchement a 2 verres de vin faut pas déconner quand même, je dirais même que quand je rentre du restau/soirée je me sent plus en danger à cause de la fatigue que de l'alcool.

    Mais parce qu'on est inclus dans une politique de prévention contre l'alcool. Pas contre la fatigue ou le portable. En France ça fait des années qu'on essaye de faire baisser la consommation... Limite (je dis bien limite) on s'en branle du coté sécurité routière (qui est en France, l'axe principal contre l'abus d'alcool).

  22. #22
    Padre : ça, c'est un raisonnement de mec qui habite dans le centre d'une grande ville. Je le sais, j'habite en centre-ville avec le métro à cinq minutes.

    Sauf que... SURPRISE ! Y'a des bouseux qui habitent à la campagne !

    Dar : si t'es pauvre, tu bois pas.

  23. #23
    @Padre: je sais pas trop comment on peut répondre à ça. J'aime profondément les voitures anciennes, mais la voiture utilitaire de tout les jours j'ai horreur de ça. Je prend le train pour aller bosser. Mais le week end je doit bien faire des courses, allez voir la famille au find fond de l'Essonne ou de la Seine et Marne.

    Mais bon une société qui ne repose pas sur l'automobile, c'est oublier que dans 90% de notre territoire le seul moyen de transport qui existe c'est bien la voiture.

  24. #24
    Autre argument en faveur de la tolérance zéro : le fait de pouvoir boire un ou deux verre active l'engrenage qui peut pousser à en boire trois (le temps qu'on sorte le premier sera éliminé), quatre (on a bien mangé, ça absorbe), cinq (je peux pas refuser le digo du patron), etc.

  25. #25
    T'as pensé au coupe-circuit? Avatar de Jeckhyl
    Ville
    Crétin des Alpes
    Quantifier la quantité d'alcool à partir de laquelle on est alcoolique n'a jamais fonctionné. C'est un raisonnement complètement faux. Mon voisin qui tourne à la Badoit va trouver que je suis alcoolo si je bois une bière tous les soirs. On ne peut pas si fier aux campagnes de sécurité routière (y'a quelques années jusqu'à trois verres ça allait) ni aux lois qui changent, ni même aux chiffres arbitraires fixés par l'OMS.

    La meilleur définition que j'ai trouvé à ce jour est : on parle de problème d'alcool quand l'alcool qu'on boit (qui ne nous posera pas de problème à nous) pose un problème autour de soi. Par exemple quand un abruti fini à la pisse va traverser sans regarder, et si tu n'avais pas eu les réflexes émoussés, tu ne l'aurais pas éclaté sur le pare-brise de ton véhicule d'une tonne cinq.

    Donc les chiffres fixés par la Sécu Routière - parce qu'ils sont obligés d'en fixer - sont cons. Mais le problème de fond persiste : même si tu ne conduit pas pété comme un coing, l'alcool que tu bois va poser un soucis autour de toi.

    Dans les faits, cette loi est celle de l'alcool zéro, en évitant l'écueil de cet alcool zéro : une alcoolémie résiduelle les lendemains de cuite .

    Elle ne devrait pas poser de problèmes : au resto il suffit de désigner un conducteur et basta. Et ramener pour lui une bouteille à la maison.

  26. #26
    Citation Envoyé par Jeckhyl Voir le message
    Quantifier la quantité d'alcool à partir de laquelle on est alcoolique n'a jamais fonctionné. C'est un raisonnement complètement faux. Mon voisin qui tourne à la Badoit va trouver que je suis alcoolo si je bois une bière tous les soirs. On ne peut pas si fier aux campagnes de sécurité routière (y'a quelques années jusqu'à trois verres ça allait) ni aux lois qui changent, ni même aux chiffres arbitraires fixés par l'OMS.

    La meilleur définition que j'ai trouvé à ce jour est : on parle de problème d'alcool quand l'alcool qu'on boit (qui ne nous posera pas de problème à nous) pose un problème autour de soi.

    Donc les chiffres fixés par la Sécu Routière - parce qu'ils sont obligés d'en fixer - sont cons. Mais le problème de fond persiste : même si tu ne conduit pas pété comme un coing, l'alcool que tu bois va poser un soucis autour de toi.

    Dans les faits, cette loi est celle de l'alcool zéro, en évitant l'écueil de cet alcool zéro : une alcoolémie résiduelle les lendemains de cuite .

    Elle ne devrait pas poser de problèmes : au resto il suffit de désigner un conducteur et basta. Et ramener pour lui une bouteille à la maison.


    Tu as deux raisonnements complétements différents. Les chiffres de l'OMS servent à de la prévention, donc à de la politique, donc à gérer une population.

    L'alcoolisme défini par une détérioration de ses liens sociaux, voire de sa santé, est un concept individuel qui est aussi utilisé (mais qui ne sert...Ben qu'à l'echelle individuelle).

  27. #27
    T'as pensé au coupe-circuit? Avatar de Jeckhyl
    Ville
    Crétin des Alpes
    Pourquoi ce ? Sors-moi une meilleur définition de l'alcoolisme.

  28. #28
    Finir dans un fossé, ça compte ?
    Être ou ne pas être Telle est la question Sinusoïdale De l´anachorète Hypochondriaque

  29. #29
    Citation Envoyé par Padre Voir le message
    On pourrait aussi dire que le problème des accidents de voiture, ce sont les voitures. Ca choque personne que tout le monde ai la capacité universelle de conduire 1 tonne de métal, propulsée par une boule de feu et que le moindre écart de mouvement à 130km/h est systématiquement fatal?

    Moi, c'est le concept de voiture qui me choque. Fonder une économie sur l'idée simple de "la mobilité, peu importe les conséquences" est juste totalement irresponsable. Quand un accident survint je me pose souvent la question "mais pourquoi conduisait-il?", il allait faire ses courses? il revenait du travail à 80km d'ici? il rentrait de soirée?

    La vraie réponse, ce n'est pas de bricoler des lois répressives pour les 2 ou 3 débiles qui n'ont pas encore compris que l'alcool est un désinhibiteur alors que tu as besoin d'être TRES inhibé pour conduire (concentration tout ça). Non la réponse au problème des accidents de voiture c'est la voiture elle même, moins tu prends ta voiture moins tu as de chance d'avoir d'accident avec ou d'en être victime. Il faut fuir la voiture pour ce que c'est, un engin aléatoire de mort.

    Il existe une autre manière de concevoir sa mobilité. Personnellement je crois à un "tout transport en commun" et appliquer la logique de la voiture a un véhicule qui ne serait pas une fusée conduite par une ménagère de moins de 50 ans . Une chose est sûr, concernant le lobbying, je ne crois pas que le vin soit tout puissant au point de dicter la conduite économique d'un pays, par contre le pétrole oui.

    Je nous trouve particulièrement hypocrite sur ce sujet, surtout depuis l'invention de toute cette culpabilité écologiste à l'occidentale. Vous voulez moins d'accidents de voiture? Alors trouvez un autre moyen de vous déplacer, prévoyez vos voyages plus à l'avance, organisez vous, votez des budgets pour des transports en commun plus efficace, ne cherchez pas du boulot à 80km de chez vous (bon ça, on vous force un peu la main). Bref, réfléchissez autrement que par cet héritage des 30 glorieuses qui vous ont fait croire que chacun devait avoir une voiture pour exister. A 18 ans j'ai eu mon permis, j'ai eu une voiture, j'ai payé des assurances de merdes qui ne servent à rien, j'ai claqué tout mon fric en réparation diverses et variées à entretenir l'économie automobile et j'ai arrêté. Depuis je vis mieux, je suis dans une grande ville, je découvre mon quartier, je prend le temps de vivre et quand je dois me déplacer je prend le train avec tous les inconvénients que ça suppose MAIS NOUS N'AVONS PAS LE CHOIX. La voiture est une utopie malheureuse, un rêve partagé par tout le monde qui le transforme en cauchemar.

    Alors votre débat sur l'alcool au volant est bien sympa mais vous opposez ceux qui aiment boire à ceux qui n'aiment pas cela sans traiter la problématique réelle: pourquoi être dans une voiture ou à proximité d'une est la chose la plus mortelle en France?

    Entièrement d'accord, par exemple le permis de conduire fait plus de morts chaque année que le permis de port d'armes aux US (mort par balles vs accident de la route). C'est dire.

    Les accidents de la route sont d'ailleurs parmis les premières causes de mortalité dans les pays occidentaux, après les joyeuseté comme le cancer, le sida etc.


    L'alcoolisme défini par une détérioration de ses liens sociaux, voire de sa santé, est un concept individuel qui est aussi utilisé (mais qui ne sert...Ben qu'à l'echelle individuelle).
    Boire de l'alcool =/= alcoolisme. L'alcool peut être au contraire un facilitateur de liens sociaux ou de relations professionelles (vu qu'on est désinhibé)
    Citation Envoyé par Sabrovitch
    Trump c'est la déchéance du capitalisme et de la superpuissance américaine en une personne, c'est un peu le Gorbachev orange du bloc de l'Ouest.

  30. #30
    Que vous soyez puissant ou misérable, vous serez alcoolique ou pas :

    - un ballon de blanc au PMU + un verre de villageoise avec la Fernande + un petit alcool de poire du garage en digo = alcoolique !
    - une petite coupe de champagne rosé en réunion + un martini en terrasse + un verre de Chateau Angelus au resto + un calvados/cigare au club privé = consommation normale et maîtrisée


Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •