Crunchez vos adresses URL
|
Rejoignez notre discord
|
Hébergez vos photos
Page 2 sur 667 PremièrePremière 123456789101252102502 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 60 sur 20008
  1. #31
    Citation Envoyé par OMar92 Voir le message
    Par contre pourquoi, plutôt que de la supprimer, ne pas transférer la taxe professionnelle (toute ou en partie) qui représente quand même 8 milliards par an, dans la caisse des retraites.

    On pourrait aussi envisager une taxe sur les mouvements boursiers/financiers, du genre taxe Tobin.
    Proposition n°1 : taxer les entreprises. On sait ce que ça donne. Baisse de la compétitivité, hausse du chômage, délocalisation. En France, nous avons un problème avec les entreprises. Quant on en parle, tout le monde voit Total et ses milliards de bénéfice. La réalité est tout autre dans les PME, le vrai poumon économique de la France.

    Proposition N°2 : une telle taxe franco-française provoquerait le déplacement de ces fameux mouvements boursiers/financiers en dehors de la France, ce qui provoquerait une énorme perte au final. Pas vraiment l'effet espéré.

  2. #32
    Citation Envoyé par OMar92 Voir le message
    Par contre pourquoi, plutôt que de la supprimer, ne pas transférer la taxe professionnelle (toute ou en partie) qui représente quand même 8 milliards par an, dans la caisse des retraites.
    Nan mais ho t'es pas fou! Je cotise déjà à ma caisse de retraite (même si en tant qu'indépendant j'aurai des nèfles) c'est pas pour que je doive payer en plus la retraite des autres régimes. La taxe pro a été supprimée et c'est très bien comme ça vu qu'elle servait à alimenter les collectivité territoriales totalement pléthoriques en termes d'agents doublons (qui doivent être d'ailleurs en train de manifester à cette heure-ci...)

  3. #33
    Citation Envoyé par Anton Voir le message
    Le système juste n'existe pas, sinon dans la littérature : utopie . Une fois qu'on a intégré ça, ça va mieux... malheureusement.
    Disons qu'il y a des systèmes moins pires que d'autres, mais qui demande une autre vision de ce qui existe actuellement.

    A l'instar d'un économiste qui avait proposé un projet (un poil utopiste) consistant à supprimer toutes les aides fournies par l'état (sécu -partiellement-, rsa, alloc familiales, retraite, ...), en un salaire citoyen que toucherait toute personne de sa naissance à sa mort et qui permettrait de remplacer les allocs pour un enfant, de se faire soigner (hors grosses maladies), d'avoir un socle de retraite et une assurance chomage tout intégrée, à chacun derrière de faire en sorte d'avoir une retraite complémentaire, de prendre sa retraite quand il le souhaite, etc...

    En restant un peu dans l'utopie, peut-être que l'idéal serait d'avoir un minimum retraite, qui permettrait à chacun de vivre décement (càd plus que le minimum actuel) payé par le système actuel, et obliger chaque citoyen à avoir une complémentaire qui permettrait d'avoir une retraite un peu plus en rapport à leur salaire...
    Tout a commencé par une nuit sombre, alors que je cherchais un raccourci clavier que jamais je n’ai trouvé.
    Citation Envoyé par Djal Voir le message
    Omar est drôle. Toujours.

  4. #34
    En fait, on est tous d'accord, la solution réside dans un outbreak de zombies.

    Préparez les stocks de nourriture.

  5. #35
    Citation Envoyé par Zythum Voir le message
    Je ne dis pas que c'est une panacée, juste que c'est la seule option (presque) crédible en pratique. La politique, ce n'est pas le choix d'un idéal, c'est le choix du moins pire.
    Ya aussi le choix de pas empirer la situation en filant les rennes a des enculés.
    Dans tous les cas, pour avoir envie de donner les clés de la fiscalité à une organisation qui contrôle le commerce, donc régie par des intérêts privés, faut être soit con, soit avoir toutes ses billes chez carlyle.

  6. #36
    Citation Envoyé par mescalin Voir le message
    Perso j'espère même que ça va être encore pire, qu'on va nous coller du Steevie à la culture, du Hortefeu à Matignon et du Lepen à l'intérieur histoire que ce soit bien la merde et que les gens commencent à se motiver pour agir.
    Franchement, même si le système publique c'est bien dans la théorie, dans son ensemble il est tellement gangréné de l'intérieur par ses luttes politiciennes intestines, ses technocrates et son népotisme de fait que je ne vois qu'une solution : tout péter. Les fondations sont pourries, ya plus rien a faire, faut raser et reconstruire. Merci la génération d'enfants gatés des trentes glorieuses et du fait ce que je dit pas ce que je fait.
    C'est marrant, en remplaçant "Hortefeu" par "Melenchon", "LePen" par "Besancenot" et surtout "trentes glorieuses" par "soixante-huitards", ca fonctionne aussi comme raisonnement.

    Gauche-droite, même bateau ? L'idée comme quoi un "nouvel ordre" économique mondiale ne pourrait émerger que du chaos me plait bien. Reste à savoir qui de Besancenot ou de LePen pourrait nous y mener au plus vite

  7. #37
    Citation Envoyé par Zythum Voir le message
    Proposition n°1 : taxer les entreprises. On sait ce que ça donne. Baisse de la compétitivité, hausse du chômage, délocalisation. En France, nous avons un problème avec les entreprises. Quant on en parle, tout le monde voit Total et ses milliards de bénéfice. La réalité est tout autre dans les PME, le vrai poumon économique de la France.

    Proposition N°2 : une telle taxe franco-française provoquerait le déplacement de ces fameux mouvements boursiers/financiers en dehors de la France, ce qui provoquerait une énorme perte au final. Pas vraiment l'effet espéré.
    Je n'ai pas parlé de nouvelle taxe hein...
    Maintenant je ne vois pas pourquoi l'état ferait de cadeaux aux entreprises, à chaque fois qu'il l'a fait, elles lui ont chié dans les bottes...
    Je ne dis pas non plus qu'il faille étrangler financièrement les entreprises, mais il y a certainement un juste milieu...


    Je n'ai pas dis qu'elle devait être franco-française...
    Tout a commencé par une nuit sombre, alors que je cherchais un raccourci clavier que jamais je n’ai trouvé.
    Citation Envoyé par Djal Voir le message
    Omar est drôle. Toujours.

  8. #38
    Citation Envoyé par Super_Newbie Voir le message
    La taxe pro a été supprimée et c'est très bien comme ça vu qu'elle servait à alimenter les collectivité territoriales totalement pléthoriques en termes d'agents doublons (qui doivent être d'ailleurs en train de manifester à cette heure-ci...)
    Communes, intercommunalités, département, région, ...etc. Faut-il vraiment être d'un quelconque bord politique pour s'alarmer d'une telle gabegie ? J'ai du mal à comprendre qu'il n'y ait pas un consensus politique sur ce genre de sujet. Tout cela pour quoi ? protéger les petits roitelets et autres co-princes de province ? Il serait temps que la gauche et la droite cessent de s'opposer systématiquement sur tout, uniquement pour faire fructifier leurs fonds de commerce perso.

  9. #39
    Citation Envoyé par Zythum Voir le message
    C'est marrant, en remplaçant "Hortefeu" par "Melenchon", "LePen" par "Besancenot" et surtout "trentes glorieuses" par "soixante-huitards", ca fonctionne aussi comme raisonnement.
    Tu n'as pas du voir beaucoup des débats de Melenchon, c'est peut-être un connard suffisant, mais aussi l'un des seuls politiques qui lorsqu'il parle économie sait de quoi il cause, ça change des politiques actuels qui nous mettent du "effet de levier" et "économies d'échelles" à toutes les sauces.
    Vous savez, tous ces monstres ? J'crois qu'ils vont pas s'en tirer !

  10. #40
    Citation Envoyé par Johnny Ryall Voir le message
    Ya aussi le choix de pas empirer la situation en filant les rennes a des enculés.
    Dans tous les cas, pour avoir envie de donner les clés de la fiscalité à une organisation qui contrôle le commerce, donc régie par des intérêts privés, faut être soit con, soit avoir toutes ses billes chez carlyle.
    Plutôt d'accord. Le temps libre non-travaillé est trop précieux dans une vie pour être laissé à l'appétit de groupes financiers. Et on voit les dégâts que la finance peut causer en obligeant de vieux retraités à aller turbiner car toutes leur économies sont parties en fumées. C'est pourquoi je suis profondément attaché à la redistribution à condition d'être réaliste du point de vue des réalités économiques. Le problème n'est évidemment pas les riches qui sont une minorité et qui rapportent que dalle à l'Etat (et qui s'en branlent de cotiser car ils ont du capital pour leur vieux jours). C'est à la classe moyenne de faire des efforts car c'est elle qui profite des retraites et du système de répartition donc forcément c'est elle qui est touchée par les réformes. Ça ne sert à rien de trouver des boucs émissaires ailleurs pour détourner l'attention genre Bettancourt, les banques ou les niches fiscales.

  11. #41
    Citation Envoyé par OMar92 Voir le message
    Maintenant je ne vois pas pourquoi l'état ferait de cadeaux aux entreprises, à chaque fois qu'il l'a fait, elles lui ont chié dans les bottes...
    Tu as raison pour certains cas. Mais la faute à qui ? Quand l’état offre quelques milliards aux restaurateurs avec la TVA réduite et que les promesses ne sont pas tenues, qu'attends donc l'état pour supprimer cette aide ? Ah oui, ça ferait manifestations, grèves et re-grèves à répétition... La faute à l'état, aux restaurateurs ou aux français en général ?

  12. #42
    Citation Envoyé par Tetsuro999 Voir le message
    Tu n'as pas du voir beaucoup des débats de Melenchon, c'est peut-être un connard suffisant, mais aussi l'un des seuls politiques qui lorsqu'il parle économie sait de quoi il cause, ça change des politiques actuels qui nous mettent du "effet de levier" et "économies d'échelles" à toutes les sauces.
    En tout cas sur les retraites et sur d'autres sujets, il est très cohérent et il connaît son dossier, loin de l'angélisme de certains.

  13. #43
    Citation Envoyé par Tetsuro999 Voir le message
    Tu n'as pas du voir beaucoup des débats de Melenchon, c'est peut-être un connard suffisant, mais aussi l'un des seuls politiques qui lorsqu'il parle économie sait de quoi il cause, ça change des politiques actuels qui nous mettent du "effet de levier" et "économies d'échelles" à toutes les sauces.
    Ah ça c'est sur : tant qu'on est pas au pouvoir, en position de réellement faire ce qu'on dit, il est très simple de soliloquer dans son coin avec des concepts utopiques parfaitement irréalisables en pratique, à moins de fermer ses frontières et de vivre en autarcie...

  14. #44
    Citation Envoyé par Super_Newbie Voir le message
    Plutôt d'accord. Le temps libre non-travaillé est trop précieux dans une vie pour être laissé à l'appétit de groupes financiers. Et on voit les dégâts que la finance peut causer en obligeant de vieux retraités à aller turbiner car toutes leur économies sont parties en fumées. C'est pourquoi je suis profondément attaché à la redistribution à condition d'être réaliste du point de vue des réalités économiques. Le problème n'est évidemment pas les riches qui sont une minorité et qui rapportent que dalle à l'Etat (et qui s'en branlent de cotiser car ils ont du capital pour leur vieux jours). C'est à la classe moyenne de faire des efforts car c'est elle qui profite des retraites et du système de répartition donc forcément c'est elle qui est touchée par les réformes. Ça ne sert à rien de trouver des boucs émissaires ailleurs pour détourner l'attention genre Bettancourt, les banques ou les niches fiscales.
    Ouais mais c'est un peu la classe moyenne qui se fait sévèrement enfler.

    Les dernières crises ont, à contrecoup et à chaque fois, contribué a déplacer la thune depuis les caisses des états, donc des contribuables, vers les comptes en banques des plus riches....et qui ne payent pas d'impots comme tu le dis.
    La classe moyenne commence a s'en apercevoir, elle grince des dents.
    Donc le problème n'est pas simple. Hu hu.

  15. #45
    Pour les expatriés, je suis pour l'instauration d'une "dette éducative".
    Les individus ayant grandis en France (profitant des infrastructures, de la culture), ayant été scolarisés en France (coût de leur éducation) puis ayant fait leurs études en France (même en école de commerce, il y a des subventions) ont une dette intellectuelle et culturelle envers le pays.

    En s'expatriant, ils ne participent pas au remboursement de cette dette, ils ne rentabilisent pas l'investissement qu'à fait la France sur leur tête.

    Aussi, ils devraient être taxés chaque année d'un % fixe de leur salaire jusqu'à remboursement de leur dette sociale. Cela se ferait aisément par des accords diplomatiques.



    Pour les hauts revenus, inutile de s'emmerder avec l'ISF, qui est une connerie. Je suis pour un impôt sur le revenu déplafonné. Le système proportionnel est déjà très bien comme il est.

    Actuellement, les tranches d'imposition 2010 sont les suivantes :

    Jusqu’à 5 875 euros : 0%
    de 5 875 euros à 11 720 euros : 5,50%
    de 11 720 euros à 26 030 euros : 14,00%
    de 26 030 euros à 69 783 euros : 30,00%
    au-delà de 69 783 euros : 40,00%

    Ajoutons :

    de 70 000€ à 100 000€ : 45%
    de 100 000€ à 200 000€ : 50%
    de 200 000€ à 300 000€ : 55%
    de 300 000€ à 400 000€ : 60%
    de 400 000€ à 500 000€ : 65%
    de 500 000€ à 600 000€ : 70%

    Au delà de 1 000 000 : 90%

    Avec la possibilité de lisser son imposition sur la moyenne des revenus de x années, pour le cas des professions ou activités rapportant gros une année, puis rien ensuite (musiciens, écrivains, footballeurs).

    Un tel système laisse des revenus pas plus imposés qu'avant aux professions bien payées mais produisant de la richesse sociale ou économique (médecins, avocats, gros cadre supérieurs, artistes) tout en taxant de plus en plus au fur et à mesure de la décorrélation entre utilité et revenus.

  16. #46
    Rha vous postez trop vite. Mon dieu, qu'ai-je fait, j'ai créé un monstre

    Citation Envoyé par Zythum Voir le message
    Proposition n°1 : taxer les entreprises. On sait ce que ça donne. Baisse de la compétitivité, hausse du chômage, délocalisation. En France, nous avons un problème avec les entreprises. Quant on en parle, tout le monde voit Total et ses milliards de bénéfice. La réalité est tout autre dans les PME, le vrai poumon économique de la France.
    J'crois que les PME/PMI sont déjà assez prises à la gorge comme ça.

    Citation Envoyé par mescalin Voir le message
    Franchement, même si le système publique c'est bien dans la théorie, dans son ensemble il est tellement gangréné de l'intérieur par ses luttes politiciennes intestines, ses technocrates et son népotisme de fait que je ne vois qu'une solution : tout péter. Les fondations sont pourries, ya plus rien a faire, faut raser et reconstruire. Merci la génération d'enfants gatés des trentes glorieuses et du fait ce que je dit pas ce que je fait.
    Citation Envoyé par Zythum Voir le message
    Gauche-droite, même bateau ? L'idée comme quoi un "nouvel ordre" économique mondiale ne pourrait émerger que du chaos me plait bien. Reste à savoir qui de Besancenot ou de LePen pourrait nous y mener au plus vite




    Le problème, c'est que ça me parait réellement impossible. C'est effectivement la solution la plus intelligente, probablement la plus saine, mais aussi la plus radicale (quand on voit rien de moins que les Codes et toutes leurs lois qui devraient être abrogées ou modifiées et qui sont toujours juridiquement en place depuis Napoléon, malgré le ménage entrepris récemment pour justement simplifier et réorganiser tout ça...).

    L'économie et la fiscalité, c'est le cœur d'un pays, où sa population en est le système sanguin. On ne peut pas dire "bon les gars stop, PAUUUUSE, on nomme des commissions, des gars qui s'y connaissent parce que nous on est des politiques, pas des économistes ou des gars du privé, on élague tout ça et on repart sur de bonnes bases" pendant que le pays doit continuer à tourner.
    On pourrait bien faire comme certaines boîtes qui demeurent ouvertes pendant les travaux : progressivement, on ferme un département le temps de le rénover, le reste continue, et on progresse comme ça jusqu'à ce que tout soit refait. Mais c'est une autre envergure, là

    Et surtout et enfin, qui déciderait ce que seraient ces nouveaux fondamentaux tellement super que désormais tout va aller mieux. Qui sera apte à en juger ? Pourquoi ça marcherait si bien ? Ca fait des années qu'on nous parle en politique de tous nous rapprocher, du Changement, etc... à chaque élection on vote pour un Grand Changement, par essence c'est tout sauf productif à cause de l'inertie nécessaire qui se compte en année et qui finit toujours avant d'avoir fait ses preuves, par se heurter à la grogne du peuple.

    Pour l'instant, j'ai l'impression que depuis tout petit je vis en fait dans un gigantesque triple pontage à l'échelle nationale, où on ne progresse pas, on ne va pas de l'avant : on fait tout pour sauver les meubles. On écope. On rustine.

    Du reste l'économie et la consommation des ménages se reposent comme justement évoqué plus haut, pas mal sur la délocalisation donc les coûts de productions en amont, moindres.
    Quand les millénaires séculaires de domination de l'Europe et des USA depuis 200 ans sur l'Asie et l'Inde seront terminés, à savoir d'après les plus optimistes en 2050, on va faire quoi, exactement ? On a prévu un plan ou comme avec l'écologie on attend d'être dans le mur avant de se réveiller et de réagir ? Réagir au lieu d'agir ?


    "Ce topic est parrainé par la
    Ligue Pour la Contraception, l'Avortement et la Stérilisation (LPCA). Vous vivez déjà mal aujourd'hui, ne faites pas subir le pire à vos enfants demain."


  17. #47
    Citation Envoyé par Johnny Ryall Voir le message
    Ya aussi le choix de pas empirer la situation en filant les rennes a des enculés.
    MMmmmmuuuuuh ?
    You want to grab a politician by the scruff of the neck and drag him a quarter of a million miles out and say, "Look at that, you son of a bitch." — Edgar Mitchell, Apollo 14 astronaut

  18. #48
    Citation Envoyé par Mdt Voir le message
    Au delà de 1 000 000 : 90%

    Un tel système laisse des revenus pas plus imposés qu'avant aux professeurs bien payées mais produisant de la richesse sociale ou économique (médecins, avocats, gros cadre supérieurs, artistes) tout en taxant de plus en plus au fur et à mesure de la décorrélation entre utilité et revenus.
    Tu utilises quel type de cachot et quel type de menotte pour les convaincre de rester en France ?

  19. #49
    Citation Envoyé par Super_Newbie Voir le message
    Ça ne sert à rien de trouver des boucs émissaires ailleurs pour détourner l'attention genre Bettancourt, les banques ou les niches fiscales.
    Ouais enfin les banques, hein...
    Mais bon, c'est un autre débat...
    Tout a commencé par une nuit sombre, alors que je cherchais un raccourci clavier que jamais je n’ai trouvé.
    Citation Envoyé par Djal Voir le message
    Omar est drôle. Toujours.

  20. #50
    Citation Envoyé par Zythum Voir le message
    Gauche-droite, même bateau ? L'idée comme quoi un "nouvel ordre" économique mondiale ne pourrait émerger que du chaos me plait bien. Reste à savoir qui de Besancenot ou de LePen pourrait nous y mener au plus vite
    Pour moi, le jour où la France s'écroule, c'est la fin de sa place dans le monde. Et la place qu'elle a actuellement est surévaluée, donc on aurait tout à perdre, et pas forcément à gagner d'un "ordre nouveau".

    Faut se dire que dans 50 ou 100 ans, on sera peut-être un petit pays vieillissant sans plus trop d'influence ni d'importance au niveau mondial.
    Je pense aussi que notre avenir est dans l'Europe, mais sous quelle forme ?

  21. #51
    Citation Envoyé par Johnny Ryall Voir le message
    Ouais mais c'est un peu la classe moyenne qui se fait sévèrement enfler.
    C'est sûr. Elle n'est pas assez pauvre pour pouvoir être assisté et pas assez riche pour pouvoir dire merde. Elle tient quand même à son train de vie mais finalement ne se plaint pas trop car elle vote depuis 15 ans pour ceux contre lesquels elle défile aujourd'hui.

  22. #52
    Citation Envoyé par Super_Newbie Voir le message
    C'est sûr. Elle n'est pas assez pauvre pour pouvoir être assisté et pas assez riche pour pouvoir dire merde. Elle tient quand même à son train de vie mais finalement ne se plaint pas trop car elle vote depuis 15 ans pour ceux contre lesquels elle défile aujourd'hui.
    La classe moyenne ne défile pas tellement, elle a plus tendance à fermer sa gueule.

    Et je sais de quoi je parle, depuis ce matin, je crache ma frustration sur un forum de jeux vidéos

  23. #53
    Tu utilises quel type de cachot et quel type de menotte pour les convaincre de rester en France ?
    Le coût social de leur existence est supérieure à ce qu'ils rapportent économiquement.

    Un chef d'entreprise n'a rien de si exceptionnel intellectuellement qu'il ne pourrait être remplacé facilement.

    De plus, le système de dette sociale rendra moins intéressant l'expatriation. S'ils doivent 500 000 euros à la France pour leur éducation, ils seront bien taxés, même à l'étranger (ce qui, je le répète, est très facile à faire diplomatiquement en prenant des gants et en abusant par sur le % de prélèvement).

    Enfin, quand ils constateront l'état des services publics à l'étranger, et seront obligés de payer écoles et hôpitaux privés, tandis qu'en France, on aura nos acquis gratuits, ils réfléchiront à deux fois.

  24. #54
    Citation Envoyé par LaVaBo Voir le message
    Pour moi, le jour où la France s'écroule, c'est la fin de sa place dans le monde. Et la place qu'elle a actuellement est surévaluée, donc on aurait tout à perdre, et pas forcément à gagner d'un "ordre nouveau".
    Tout dépend si les autres pays s'écroulent en même temps que nous ou pas.

    Citation Envoyé par LaVaBo Voir le message
    Faut se dire que dans 50 ou 100 ans, on sera peut-être un petit pays vieillissant sans plus trop d'influence ni d'importance au niveau mondial.
    peut-être ? Je ne vois pas comment il pourrait en être autrement. C'est tout aussi inéluctable que de dire "Dans 50 ou 100 ans, l'Arabie saoudite ne vivra plus du pétrole".

  25. #55
    Citation Envoyé par Mdt Voir le message
    Avec la possibilité de lisser son imposition sur la moyenne des revenus de x années, pour le cas des professions ou activités rapportant gros une année, puis rien ensuite (musiciens, écrivains, footballeurs).
    Moui enfin l'impôt sur le revenu, c'est une taxe sur de l'argent que tu as gagné l'année d'avant, à part quelques cigales qui dépensent tout en une année, tu sais très bien que tu vas raquer pas mal l'année suivante...
    Tout a commencé par une nuit sombre, alors que je cherchais un raccourci clavier que jamais je n’ai trouvé.
    Citation Envoyé par Djal Voir le message
    Omar est drôle. Toujours.

  26. #56
    Citation Envoyé par OMar92 Voir le message
    Moui enfin l'impôt sur le revenu, c'est une taxe sur de l'argent que tu as gagné l'année d'avant, à part quelques cigales qui dépensent tout en une année, tu sais très bien que tu vas raquer pas mal l'année suivante...
    OMar92 : ce n'est pas la raison, c'est plutôt pour lisser le taux réel d'imposition sur plusieurs années, comme c'est le cas actuellement pour les écrivains : tu payes moins d'impôt si tu déclares une moyenne de 20 000 euros sur 5 ans que si tu déclares 100 000 euros la première année, puis rien les quatre suivantes.

  27. #57
    Citation Envoyé par Mdt Voir le message
    Le coût social de leur existence est supérieure à ce qu'ils rapportent économiquement.

    Un chef d'entreprise n'a rien de si exceptionnel intellectuellement qu'il ne pourrait être remplacé facilement.

    De plus, le système de dette sociale rendra moins intéressant l'expatriation. S'ils doivent 500 000 euros à la France pour leur éducation, ils seront bien taxés, même à l'étranger (ce qui, je le répète, est très facile à faire diplomatiquement en prenant des gants et en abusant par sur le % de prélèvement).

    Enfin, quand ils constateront l'état des services publics à l'étranger, et seront obligés de payer écoles et hôpitaux privés, tandis qu'en France, on aura nos acquis gratuits, ils réfléchiront à deux fois.
    Tu prônes un modèle communiste fermé mondialisé (paradoxe!) ou tu abolis la propriété privée tout en déniant les capacités individuelles (tout le monde vaut la même chose, tout le monde est interchangeable). Sur une simulation information, ça fonctionne, avec des hommes, non. Ou alors sous un régime autoritaire.

  28. #58
    Citation Envoyé par Zythum Voir le message
    peut-être ? Je ne vois pas comment il pourrait en être autrement. C'est tout aussi inéluctable que de dire "Dans 50 ou 100 ans, l'Arabie saoudite ne vivra plus du pétrole".
    Inéluctable, ça serait en présupposant que la situation reste globalement la même pendant plusieurs décennies.

    Une grosse pandémie, une guerre pour le pétrole, des millions de possibilités, et impossible de prévoir ce qui en sortira, tout peut changer.

    Être sûr de ce qui se passera dans l'avenir, c'est soit un super moyen de découvrir le bouclier fiscal, parce que ça rapporte, soit le meilleur moyen de se tromper.

  29. #59
    Citation Envoyé par Mdt Voir le message
    OMar92 : ce n'est pas la raison, c'est plutôt pour lisser le taux réel d'imposition sur plusieurs années, comme c'est le cas actuellement pour les écrivains : tu payes moins d'impôt si tu déclares une moyenne de 20 000 euros sur 5 ans que si tu déclares 100 000 euros la première année, puis rien les quatre suivantes.
    Ok, mais du coup, je vois pas trop l'intérêt pour l'état...
    Tout a commencé par une nuit sombre, alors que je cherchais un raccourci clavier que jamais je n’ai trouvé.
    Citation Envoyé par Djal Voir le message
    Omar est drôle. Toujours.

  30. #60
    Citation Envoyé par LaVaBo Voir le message
    Inéluctable, ça serait en présupposant que la situation reste globalement la même pendant plusieurs décennies.

    Une grosse pandémie, une guerre pour le pétrole, des millions de possibilités, et impossible de prévoir ce qui en sortira, tout peut changer.

    Être sûr de ce qui se passera dans l'avenir, c'est soit un super moyen de découvrir le bouclier fiscal, parce que ça rapporte, soit le meilleur moyen de se tromper.
    Certes, certes. On est effectivement en droit de penser que d'ici 50 ans, une guerre nucléaire totale associée à une guerre bactériologie à grand coup de virus de la grippe A pourrait avoir changé l'ordre mondial, mais la, on revient dans le chaos que j'évoquais avant.

Page 2 sur 667 PremièrePremière 123456789101252102502 ... DernièreDernière

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •