Crunchez vos adresses URL
|
Rejoignez notre discord
|
Hébergez vos photos
Page 54 sur 55 PremièrePremière ... 44446474849505152535455 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 591 à 1 620 sur 1645
  1. #1591
    Citation Envoyé par vectra Voir le message
    On t'a grillé
    C'est avec les collègues que ça risque de devenir complicated... mais bon courage!
    Non plus aucun risque !

  2. #1592
    Citation Envoyé par Helix Voir le message
    Délicat comme argument car cette situation n'est pas spécifique aux SHS. En science expérimentales tu peux avoir des manips très longues à mettre en place qui ne te donneront des données qu'après de nombreux mois.
    Bien sûr. Mais tu peux aussi finir par faire une thèse "bon, j'ai pas de résultat, mais j'vais vous expliquer la méthode et ce que j'attendais". En SHS, tu peux difficilement dire "j'vais vous expliquer la méthode pour chercher dans 10 cartons avec plein de papier dedans" ou "comment on parle à des gens qui pue en interview". .

    Après, si ça tenait qu'à moi, en science expérimentale aussi il devrait être possible d'allonger la thèse si besoin est. Après mon ED est un peu chiante, mais n'impose pas vraiment les 3 ans (d'ailleurs en moyenne, les thèses se finissent en 3,8 mois).
    Bon blog de critique littéraire : https://gnossiennes.wordpress.com/

  3. #1593
    Citation Envoyé par Molina Voir le message
    Bien sûr. Mais tu peux aussi finir par faire une thèse "bon, j'ai pas de résultat, mais j'vais vous expliquer la méthode et ce que j'attendais".
    Ça me paraitrais compliqué. Je n'ai pas trop vu ce genre de chose. C'est plus dans l'autre sens : Voila mes données, voila ce que je peux rapidement en tirer, mais je n'ai pas eu le temps d'aller plus loin.
    Mais bon, j'ai déjà fait passer des thèses ou le doctorant a passé la moitié de son temps à construire la manip et collecter des données. Ce qui n'a pas empêché des soutenances dans les 3 ou 4 ans. C'est pour ça que je ne vois en quoi ce point peut justifier des thèses aussi longues en SHS.
    Rien ne me choque moi, je suis un scientifique ! - I. Jones

  4. #1594
    Pour la durée, en bio par exemple, tu as 3 ans financé (en général) et l'ED fera tout pour que tu finisses en 3 - 4ans avec une extension, that's it. Les rares qui font des 5eme années sont sur raisons médicales ou perso très particulières, mais chez nous c'était genre 1 cas tous les 3-4 ans.
    Mais la grosse différence est le fait qu'il est interdit de faire une thèse sans VRAI financement.

  5. #1595
    Citation Envoyé par Nitch Voir le message
    Pour la durée, en bio par exemple, tu as 3 ans financé (en général) et l'ED fera tout pour que tu finisses en 3 - 4ans avec une extension, that's it. Les rares qui font des 5eme années sont sur raisons médicales ou perso très particulières, mais chez nous c'était genre 1 cas tous les 3-4 ans.
    Mais la grosse différence est le fait qu'il est interdit de faire une thèse sans VRAI financement.
    Oui ce que tu décris me semble grosso modo la règle en "sciences dures": pas de thèses non financées, pressions pour que ça se termine dans les 3 ans (avec souvent une extension possible à la fin de l'année civile, ce qui fait 3 ans et 3-4 mois si elle a débuté en septembre-octobre), 4e année accordée plus ou moins facilement (c'est de plus en plus surveillé), et au-delà c'est vraiment censé être exceptionnel.

    Un résultat de cette pression, c'est que de plus en plus, la 4e inscription en thèse est dévalorisée. J'étais récemment dans un comité de suivi pour un doctorant qui demandait une autorisation de 4e année pour pouvoir rédiger proprement, et avant de la lui accorder, il y a eu une discussion assez pointue avec les directeurs pour vérifier que vraiment, les chapitres qui restaient à rédiger changeaint significativement la valeur de la thèse: d'une certaine manière, si ce n'était pas le cas, il aurait mieux valu une thèse avec un peu moins de contenu, mais soutenue dans les temps (bon au final il a eu droit à son extension).

  6. #1596
    En bio, tu peux rédiger ta thèse comme un cochon à partir du moment où tu as 1 ou plusieurs papiers PUBLIÉ(S) (et encore, j'en connais qui ont soutenu avec des papiers soumis seulement, voire même soumis à un journal la veille au soir et refusé le lendemain): l'ED n'en a rien à foutre et poussera pour la soutenance, le jury acceptera la défense, les encadrants pareil... Bref, tu soutiendras en 3 ans.

    En général, la 4eme année est plus présente dans le cas où tu doives finir des manips cruciales pour un manuscript.

  7. #1597
    Dans la discussion à laquelle je faisais référence, la question était plutôt de savoir ce qui était le mieux pour le doctorant: soutenir dans les 3 ans avec une thèse rédigée rapidement et avec un peu moins de résultats, ou soutenir avec une quatrième année (pour laquelle il avait un financement) avec une thèse contenant un peu plus de résultats. Ce qui a emporté le morceau, c'est le commentaire du directeur de thèse, qui disait que sans le chapitre manquant il manquait les applications des résultats un peu fondamentaux de la thèse: il développait des trucs mais sans les mener à bout.

    Je ne dirais pas que l'ED s'en foutait: elle cherchait ce qui était le mieux pour le doctorant (tout en tirant, si possible, pour réduire la durée des thèses - c'est clairement un critère dans l'évaluation des ED). Mais on ne parle pas de sciences expérimentales (ou alors, s'il y a des expériences, c'est de la simulation pure et elles ne prennent pas des mois).

  8. #1598
    La durée de la thèse, c'est une question compliquée.
    Disons que, dans l'optique d'une continutation dans le public, si tu tires bien parti d'une extension pour sortir des résultats, ça me semble cohérent. Mais quelqu'un qui finit plus tôt pourra enchainner avec des post-docs qui seront beaucoup plus publiants que des postes d'ATER. Même si, pour des postes de MdC, l'expérience d'enseignement reste indispensable.
    Dans le privé, on m'a souvent demandé de justifier la durée de ma thèse en entretien (prolongée pour gros résultats, justement). Donc c'est quand-même pas anodin.

  9. #1599
    Doctorat en informatique (option détection d'intrusion) ici aussi. Et thèse soutenue officiellement en 3 ans tout pile, vu que commencée un mois de mai mais que l'université m'a inscrit à partir du septembre d'après
    Et maintenant je fabrique des voitures

  10. #1600

  11. #1601
    Report de thèse...
    Je n'aime pas critiquer les camarades en lutte. Mais ils font chier quand même.
    Bon blog de critique littéraire : https://gnossiennes.wordpress.com/

  12. #1602
    Tu devais soutenir quand et tu vas soutenir quand finalement ?

  13. #1603
    Dans quelques jours, et finalement, j'ai décidé de repousser début 2020. C'était galère, plus de la moitié du jury était coincé et la salle que j'avais réservé pouvait difficilement permettre des visio-conf confortable.

    C'est un peu soulant, mais en même temps... j'ai déjà l'impression d'avoir terminé et de pouvoir passer à autre chose.
    Bon blog de critique littéraire : https://gnossiennes.wordpress.com/

  14. #1604
    patpat Molina. C'est un moment qui peut être relou.

    Après, si t'es un branleur qui se respecte, ça te laisse le temps de (faire) finir ta présentation.

  15. #1605
    Haha.
    Non en vrai, tout est fait. Heureusement, attendre deux mois sachant qu'il faudrait encore faire les diapos, organiser des sessions d'oraux blancs...Je deviendrais fou. Non, là ce soir je pars en vacances payées par le contribuable.

    Des vraies vacances, putain.
    Bon blog de critique littéraire : https://gnossiennes.wordpress.com/

  16. #1606
    On ne te souhaite pas mieux !
    Bonnes vacances Molina
    Tu rentreras en forme pour mieux roxxer !

  17. #1607
    Parce que la vie ne s'arrête pas à la fin de la thèse...

    Antoine Petit, directeur du CNRS, a signé une tribune dans Les échos, dans laquelle il dit de bien belles conneries choses. Et ça a fait réagir un certain nombre de collègues (il y a une pétition qui va avec)

  18. #1608
    Citation Envoyé par Shosuro Phil Voir le message
    Parce que la vie ne s'arrête pas à la fin de la thèse...

    Antoine Petit, directeur du CNRS, a signé une tribune dans Les échos, dans laquelle il dit de bien belles conneries choses. Et ça a fait réagir un certain nombre de collègues (il y a une pétition qui va avec)
    Autant je suis d'accord avec ce qu'il dit, autant, je suis certain, doit avoir des papiers qui doivent dire que faire des pétitions ne sert aussi à rien.
    Bon blog de critique littéraire : https://gnossiennes.wordpress.com/

  19. #1609
    Curieux de savoir si au budget global du CNRS, l'argent rentré par les permanents via des demandes de financements excède la ligne "salaire" desdits permanents...

    Je relance d'un "Allez, après ta thèse et tes X années de postdoc t'as pas vraiment envie d'être un permanent en fait, si?" (https://www.inria.fr/institut/carrie...n/presentation et https://www.inria.fr/institut/carrie...s/presentation)

    Mais bon, c'est de la recherche excellente donc ça va.
    Citation Envoyé par François
    L'ordinateur cantique, c'est l'avenir.

  20. #1610
    Citation Envoyé par Thamior Voir le message
    Curieux de savoir si au budget global du CNRS, l'argent rentré par les permanents via des demandes de financements excède la ligne "salaire" desdits permanents...
    Globalement, je serais pas surpris, parce qu'il y a des disciplines où la moindre expérience coûte plus que le salaire de l'équipe qui va la faire (équipe dont une toute petite partie est salariée par le CNRS).

    Mais la question n'a pas grand sens de toute manière: l'argent des financements en question, le CNRS n'en voit jamais la couleur. Même quand les labos ou autres établissements prélèvent un petit pourcentage sur les contrats, cet argent va au fonctionnement des établissements, pas au CNRS.

  21. #1611
    Ca se tient, mais je ne pensais pas à tenter d'équilibrer le budget, vu que l'argent des des financements sert à payer des thésards ou de l'équipement (y'a-t-il vraiment une différence? ). Peut-être qu'une autre manière de formuler est de demander si la recherche est/devrait-être l'activité principale d'un chercheur (CNRS, donc pas enseignant-chercheur), ou si c'est la recherche de financement. Après philosophiquement, rechercher des financements c'est pour faire de la recherche, mais moi je trouve ça discutable d'embaucher un expert total dans un domaine scientifique et d'en faire un expert en dossiers de demandes de financements qui passent.
    Citation Envoyé par François
    L'ordinateur cantique, c'est l'avenir.

  22. #1612
    Citation Envoyé par Thamior Voir le message
    Curieux de savoir si au budget global du CNRS, l'argent rentré par les permanents via des demandes de financements excède la ligne "salaire" desdits permanents...

    Je relance d'un "Allez, après ta thèse et tes X années de postdoc t'as pas vraiment envie d'être un permanent en fait, si?" (https://www.inria.fr/institut/carrie...n/presentation et https://www.inria.fr/institut/carrie...s/presentation)

    Mais bon, c'est de la recherche excellente donc ça va.
    Mais lol.
    Je sais pas trop le genre de profil qu'ils veulent pour le futur chercheur en fait. Peut être que des étrangers du coup ?
    Bon blog de critique littéraire : https://gnossiennes.wordpress.com/

  23. #1613
    Citation Envoyé par Thamior Voir le message
    Après philosophiquement, rechercher des financements c'est pour faire de la recherche, mais moi je trouve ça discutable d'embaucher un expert total dans un domaine scientifique et d'en faire un expert en dossiers de demandes de financements qui passent.
    C'est le principe de Peter à l'oeuvre: on a des concours organisés de manière à être sûr de recruter le meilleur parmi tout plein de bons candidats, et si c'est réussi, il passera sa vie le nez dans les demandes de financement...

  24. #1614
    Citation Envoyé par Thamior Voir le message
    Je relance d'un "Allez, après ta thèse et tes X années de postdoc t'as pas vraiment envie d'être un permanent en fait, si?" (https://www.inria.fr/institut/carrie...n/presentation et https://www.inria.fr/institut/carrie...s/presentation)

    Mais bon, c'est de la recherche excellente donc ça va.
    Mais allez mourir à l'INRIA sérieusement !

  25. #1615
    Pour les starting c'est clairement des profils pour des postes de types post-doctorat (qui, dans pas mal d'EPST et d'Université est remplacé par le poste de ... CDD chercheur). Bref, c'est un changement de dénomination. Pour les advanced on est sur une grille d’ancienneté différente. Bref pas de quoi hurler à la mort, c'est assez usuel.

    Je vais même être plus franc : ce n'est pas fatatlement une mauvaise chose ce genre de poste. Pourquoi ? Parce qu'un recrutement sur concours, c'est le principe du "beaucoup d'appelé peu d'élu" et il est rare (mais pas impossible) d'avoir un poste de CR ou de MdC direct au sortir de la thèse ou après un premier doctorat. En attendant, ce type de CDD peut donner la chance à certain(e)s de continuer la recherche sans avoir à essuyer des échecs aux concours. Et je sais de quoi je parle, ce type de profil crève-coeur, j'en trouve chaque année pour les concours pour devenir Chargé d'Affaires (soit dans l'administratif et la valorisation).

    Enfin quelques considérations à ne pas perdre de vue :

    - L'INRIA à un fonctionnement de mémoire super particulier avec des notion d'Equipe-Projet qui sont un peu des équipes de recherche temporaires travaillant sur une thématique précise (voire un projet précis si il est ambitieux). A ce niveau, construire une équipe non perenne se fait plus par du CDD gravitant autour d'un ou plusieurs titulaires qu'avec une équipe de fonctionnaires...

    - J'aurais pu avancer la notion de recrutement sur projet mais le site est mal branlé donc impossible de dire si il s'agit d'un recrutement pour une Equipe-Projet ou pour un projet de recherche plus classique. A vue d'oeil j'aurais tendance à dire que les plus jeunes sont sur les projets "classique" et les plus ancien sont plus sur des postes flechés vers les Equipes-Projets mais bon ... j'en sais rien donc cela reste ce que c'est : un avis au doigt mouillé

    - Les trois ans par contre, c'est clairement une stratégie RH de limiter les risques envers la loi Sauvadet qui peut amener à la CDIsation d'agents de la fonction publiques (je listerai pas les conditions c'est chiantos au possible) et aussi parce que des projets (avec financement assurés) au delà de trois ans c'est super rare. Pas impossible, mais super rare.


    Bref pour dire que ça me choque pas et que, pour le coup, les chercheurs sont CLAIREMENT mieux lotis que les administratifs ou la moyenne pour un recrutement c'est... un an sans aucune visibilité forte sur le recrutement (et au delà de trois ans pas la peine d'espérer un renouvellement).
    j'suis donc sympa, j'arrive à presque dire que l'herbe est plus verte ailleurs... ou moins jaune parce qu'en vrai, à degré différent, c'est la memerde quand même

  26. #1616
    Citation Envoyé par Thamior Voir le message
    Curieux de savoir si au budget global du CNRS, l'argent rentré par les permanents via des demandes de financements excède la ligne "salaire" desdits permanents...

    Je relance d'un "Allez, après ta thèse et tes X années de postdoc t'as pas vraiment envie d'être un permanent en fait, si?" (https://www.inria.fr/institut/carrie...n/presentation et https://www.inria.fr/institut/carrie...s/presentation)

    Mais bon, c'est de la recherche excellente donc ça va.
    Mhhh je vais sciemment écarter l'aspect un peu caustique de la question pour tenter d'y répondre.

    Pour faire court : Très rarement pour ne pas dire jamais. Pour se faire il faudrait soit des frais entièrement forfaitisés ou un schéma d’éligibilité des dépenses qui permette ce cas de figure.
    En vrai cela n'est pas censé arrivé car les financeurs posent des règles éligibilité notamment en terme d'implication de chercheur permanent qui permettent d'éviter ce cas de figure. On ne se fait pas de l'argent avec une subvention, on couvre simplement les dépenses nécessaires à la réalisation du projet et (idéalement) les frais de gestion (notamment administrative mais pas que) ainsi que l’environnement.

    Attention, je réponds ici du point de vue établissement (donc employeur) et non du point de vue laboratoire où, oui, il est possible d'obtenir plus de fonds qu'il n'y a de dépenses directes. Après, le devenir de cette petite "manne" financière dépend beaucoup de la politique des établissements ainsi que celle du laboratoire. J'en connais qui se gavent comme des porcs avec des taux honteux et d'autres qui ne ponctionnent rien et laisse le soin à chaque équipe d'avoir un peu son petit coussin financier. C'est extrêmement variable...

    Mais jamais ces overheads vont correspondre à un montant supérieur aux couts RH des permanents.

  27. #1617
    Citation Envoyé par schnak Voir le message
    - L'INRIA à un fonctionnement de mémoire super particulier avec des notion d'Equipe-Projet qui sont un peu des équipes de recherche temporaires travaillant sur une thématique précise (voire un projet précis si il est ambitieux). A ce niveau, construire une équipe non perenne se fait plus par du CDD gravitant autour d'un ou plusieurs titulaires qu'avec une équipe de fonctionnaires...
    Les équipes-projets Inria que je vois, elles fonctionnent surtout avec un petit nombre de chercheurs Inria (permanents) et des enseignants-chercheurs, souvent plus nombreux (plus des doctorants et des postdoc, effectivement). C'est à dire principalement des fonctionnaires, mais ce n'est pas l'Inria qui assure la "prise de risque"; l'investissement de l'institut c'est de la mise à disposition de moyens, y compris des possibilités accrues de délégations pour les enseignants-chercheurs. Les chercheurs permanents, le jour où leur projet s'arrête, sont priés de trouver un autre projet auquel se rattacher, voire d'en monter un nouveau; éventuellement, l'institut les mute d'office dans un autre centre, c'est pas hyper fréquent mais ça arrive.

    Ces postes de CDD chercheur, c'est la plaie parce que c'est un moyen d'éviter de recruter des permanents sur statut protégé, que ce soit chercheurs ou enseignants-chercheurs. Manifestement le but est à assez court terme de faire disparaître les postes de MCF et de CR pour les remplacer par des CDD ou "tenure track à la française"...

  28. #1618
    Pour l'INRIA, Starting c'est au moins après deux ans de postdoc, donc le ticket d'entrée est globalement le même qu'avec CR. Avec un peu de chance, comme ce ne sont pas des postes permanents, certains financement ANR sont hors de portée (JCJC?). Pas sûr mais après tout pourquoi se priver.

    En attendant, ce type de CDD peut donner la chance à certain(e)s de continuer la recherche sans avoir à essuyer des échecs aux concours.
    Et j'imagine les empêcher de candidater à un poste de CR Inria pendant 3 ans (c'est un CDD, on n'en sort pas comme ça, surtout si c'est le même employeur pour les deux postes). A part pour des situations personnelles bien particulières, j'ai du mal à voir ce que le chercheur contractuel y gagne.
    Citation Envoyé par François
    L'ordinateur cantique, c'est l'avenir.

  29. #1619
    Citation Envoyé par schnak Voir le message

    Enfin quelques considérations à ne pas perdre de vue :

    - L'INRIA à un fonctionnement de mémoire super particulier avec des notion d'Equipe-Projet qui sont un peu des équipes de recherche temporaires travaillant sur une thématique précise (voire un projet précis si il est ambitieux). A ce niveau, construire une équipe non perenne se fait plus par du CDD gravitant autour d'un ou plusieurs titulaires qu'avec une équipe de fonctionnaires...
    J'ai un peu de mal à voir le lien entre équipe non pérenne et CDDisation obligatoire des postes. Tu peux parfaitement reconfigurer tes équipes à l'issue du projet, avec des titulaires. J'ai quand même un sérieux doute que les connaissances et compétences nécessaires à un projet soient orthogonaux à un autre projet.

    Citation Envoyé par schnak Voir le message
    - Les trois ans par contre, c'est clairement une stratégie RH de limiter les risques envers la loi Sauvadet qui peut amener à la CDIsation d'agents de la fonction publiques (je listerai pas les conditions c'est chiantos au possible) et aussi parce que des projets (avec financement assurés) au delà de trois ans c'est super rare. Pas impossible, mais super rare.
    C'est assez cynique non ? Poser le recrutement d'une personne comme "à risque", sachant que de toute façon tu auras besoin de matière grise sur le long terme.

    Citation Envoyé par schnak Voir le message
    Bref pour dire que ça me choque pas et que, pour le coup, les chercheurs sont CLAIREMENT mieux lotis que les administratifs ou la moyenne pour un recrutement c'est... un an sans aucune visibilité forte sur le recrutement (et au delà de trois ans pas la peine d'espérer un renouvellement).
    Un bel exemple de nivellement par le bas. Plutôt que d'améliorer la situation de certains, on la prend comme référence pour abaisser celle d'autres.

    Après, je ne suis pas surpris. La recherche et l'enseignement supérieure prennent clairement le chemin d'une gestion où une poignée de titulaires géreront des équipes de contractuels. Mais ça me déprime (pour rester correct).
    Rien ne me choque moi, je suis un scientifique ! - I. Jones

  30. #1620
    Mon ED m'a transmis cette annonce.
    https://www.economie.gouv.fr/cge/concours
    Vu ma situation, cela titille ma curiosité.
    Savez-vous que fait un ingénieur des Mines ?
    Savez-vous où se fait la formation mentionnée ?
    Des bisous !

Page 54 sur 55 PremièrePremière ... 44446474849505152535455 DernièreDernière

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •