Crunchez vos adresses URL
|
Rejoignez notre discord
|
Hébergez vos photos
Page 35 sur 35 PremièrePremière ... 25272829303132333435
Affichage des résultats 1 021 à 1 045 sur 1045
  1. #1021
    Oui c'est fantastique, j'aimerais tellement me lancer et enfin écrire, rahh là là
    Tutos Youtube Dwarf Fortress, Dungeon Crawl Stone Soup, Cataclysm DDA et Aurora 4X : Gobbostream (synopsis et vidéos à télécharger ici). Chaîne Twitch. Chan CPC mumble Dwarf Fortress dans la section Divers

  2. #1022
    Faiseur d'opinion personnelle Avatar de Goji
    Ville
    3<-
    Citation Envoyé par Akodo Voir le message
    Sinon hier c'était ma première séance de dédicace, sortie et présentation officielle de mon 1er roman. Ça fait vraiment bizarre de se retrouver de l'autre côté de la table, de voir des gens que l'on ne connait pas s'intéresser à ce que l'on a écrit. Super expérience avec des gens agréables, ça fait du bien !
    Bravo Akodo ! Ça doit être tellement satisfaisant après des mois de travail
    Quand je réalise que j'écris depuis 4 mois (après plus d'un an de préparation), que j'en ai encore pour autant, plus la réécriture et tout le tintouin, pour que, peut-être finalement, cela reste au fond de mon tiroir (disque dur, mais on se comprend), je me dis parfois que je perds mon temps... et puis je me souviens pourquoi je le fais, ce besoin de sortir cette histoire de ma tête, alors je continue ^^
    Vaping is a crime: we're killing tobacco

  3. #1023
    Merci !

    Faut pas laisser tomber. C'est beaucoup de travail, d'attentes déçues, d'espoirs un peu fous, mais franchement la récompense est belle. J'ai du mal à redescendre de mon petit nuage depuis quelques jours, et encore les gens n'ont pas eu le temps de me faire de retour, et j'ai pas distribué tout mon stock prévu, genre les parents, les amis proches...
    Ne lâchez pas le morceau !
    Et franchement Goji, de ce que j'ai lu, il n'y a aucune raison que tes écrits restent éternellement au fond de ton disque dur. Après ce sont des coïncidences, le bon éditeur au bon moment, ou simplement une auto-édition qui marche qui vont faire la différence.

    Gobbopathe : Ben faut y aller !
    Je me répète, mais si on ne fait rien, il ne va rien se passer...

  4. #1024
    Citation Envoyé par Akodo Voir le message
    Sinon hier c'était ma première séance de dédicace, sortie et présentation officielle de mon 1er roman.
    Ca doit être un grand moment, félicitations!

    Citation Envoyé par Lee Tchii Voir le message
    Mais je n'ai plus trop envie pour le moment ...
    Courage Lee Tchii. La vie pro, ce n'est pas toute la vie.

  5. #1025
    Bravo Akodo !
    J'ai aussi signer mon premier bouquin il y a quelques jours haha.

  6. #1026
    Bon, Basique ! J'ai lu ton livre, Utopie\Viande, pendant les vacances. Petit retour qui vaut ce qu'il vaut, à savoir celui d'un lecteur pas forcément éclairé.

    Pour être honnête je ne sais pas si j'ai aimé ou pas. La lecture n'a pas été désagréable, c'est déjà ça ! Mais il faut admettre que le parti pris de l'absence totale de ponctuation est assez déstabilisant. Ça a parfois troublé ma lecture et ma compréhension du texte (j'ai vu au moins 2 fautes aussi ).
    Le sujet (la consommation de viande) est traitée de façon très crue, si j'ose dire, et la gravité des mesures annoncées par la politicienne sert bien le récit. L'exagération grotesque de l'annonce d'Eda sert de squelette au scénario et au développement des personnages. J'avoue tout de même avoir été happé, curieux de savoir comment cette histoire allait se terminer. J'ai vu que tu avais en effet touché des fonds pour monter un spectacle, je me demande ce que ça peut donner ! Bonne chance à toi en tout cas, si tu parviens à faire ce que tu veux !

    Un peu plus de développement en spoil :

    Spoiler Alert!
    Je trouve les personnages bien construits. Voilà comment je les ai perçus :

    Eda : Pour moi c'est une politicienne orgueilleuse, rongée par l'ambition sans qu'elle ne s'en rende vraiment compte. Gros point positif pour elle, cependant, elle ne s'exprime pas dans cette langue de bois sirupeuse commune à toute la classe politique. Son discours est sans détour, elle ose dire que c'est la merde, et en ces termes.
    Avec la taxation de la viande, elle compte bien changer la façon de consommer des gens, et si possible, le monde. Même si elle doute un peu de cette idée (elle doit goûter à nouveau la viande pour confirmer son entreprise), elle espère vraiment que ça va marcher, et se voit déjà présidente. Là on peut se demander si elle fait vraiment ça pour le bien commun, ou plutôt pour booster sa propre ascension politique. D'autant plus que lorsqu'on y réfléchit un peu, taxer la viande ne fait que l'interdire aux pauvres, les riches pourront toujours s'en procurer, ce qui ne fera que renforcer les inégalités sociales du pays... Je pense que finalement elle s'en fout un peu des gens, vu ce qu'elle pense de son agresseur à la fin, une fois la menace écartée. Ce n'est pour elle qu'un pauvre bougre de l'ancien monde, c'est à dire pas celui dont elle sera présidente.

    Auguste : Je le vois un peu comme un parasite accroché à une bête sauvage. La bête étant Eda, bien entendu. Il est conscient qu'elle lui est supérieure en tout point, et il l'admire et la déteste en même temps, pour cette raison. Elle a un pouvoir sur lui, elle brille à ses yeux comme des phares hypnotisent un lapin sur une route en pleine nuit. Il la supporte car il croit en son projet, en ses chances de réussir, de "sauver le monde" et de gravir les échelons. Mais, par son geste atroce envers Ines, il s'octroie un pouvoir sur elle, à son tour. Son viol pourrait provoquer un scandale qui mettrait fin à la carrière de sa femme. Il sent un moment qu'il a repris la main dans cette étrange relation. Lui, peut parler, et même Ines, dont il ne contrôle pas les décisions. Finalement il doute de son geste, mais pas un instant il ne regrette sa violence physique. Il ne veut juste pas qu'Ines puisse parler. Je n'ai pas bien saisi s'il se suicide ou pas à la fin, en tout cas il renonce à vivre, (acte exacerbé d'alcoolique, ou vraie décision ?) et laisse le sort d'Eda, et peut-être celui du monde entier, entre les mains d'Ines.

    Ines : La pauvre fille admire Eda pour tout ce qu'elle-même n'est pas : une femme forte et importante. Sa présence rappelle en tout point le "morceau de viande" qu'elle est aux yeux d'Eda et d'Auguste. "Joli petit cul", "salope", et bien entendu le viol. Elle est notre rapport à la consommation de viande, sale, brutal, sans aucune considération pour l'animal. Pourtant, elle n'a fait de mal à personne, ne veut que faire son travail correctement, vivre sa vie sans faire d'histoire. Un peu comme un animal innocent qu'on finit par mener à l'abattoir. J'aime bien la fin ouverte à son sujet. Rien ne dit qu'elle parlera un jour, même si la tentation est grande.

    Georges : A travers lui, tu mets en avant les atrocités faites aux animaux. Les scènes dans l'abattoir sont ignobles, ce qui tend à justifier l'annonce d'Eda. Georges ne se rend compte de rien, engoncé dans ce quotidien qui lui permet malgré tout de vivre. Pourtant il n'aime pas la viande, ou n'a pas l'envie ou les moyens (avant même la taxation), de s'en acheter de la bonne. Pour lui ce n'est qu'un moyen comme un autre de continuer à avancer, même si ce boulot lui attaque le cerveau à petit feu. Bien sûr il réagit violemment face à ce futur qu'annonce Eda, incapable de voir le "souffle de la destruction" derrière lui, uniquement le fait qu'il va être relégué au recyclage dans les poubelles de l'ancien monde, qui se construira sans doute sans lui. "Bel" aparté sur les violences policières de ces dernières années. Finalement il décide d'abattre Eda, apres tout c'est son métier, c'est quoi la différence, un coup de fusil, ou de machine à assommer. Il s'avère finalement qu'il n'est pas capable de tuer un être humain de sang froid, signe probablement que tout espoir n'est pas perdu pour lui. Cependant, son geste, et la position d'Ines, mettent bien en évidence la fragilité du projet d'Eda. Que ce soit à cause de ce qu'à subit la jeune femme, ou ce que d'autres personnes comme Georges pourraient faire.

    Enfin, le contexte : Tu insistes à plusieurs reprises sur l'air étouffant, la chaleur. On sent que derrière ces simples constats de la part des personnages, il y a une vraie urgence climatique. La production de viande consomme des quantités énormes d'eau, et produit des gaz à effet de serre à outrance. La chaleur ambiante est sans doute l'une des résultantes de notre consommation, dans un futur où rien n'a été fait pour endiguer la production de CO2, ou du moins pas suffisamment. D'où la mesure extrême envisagée.
    Enfin, j'aime beaucoup la dernière phrase, qui me rappelle l'horloge de la fin du monde. Le bus, qui représente l'espoir, ne vient pas, alors que le panneau lumineux indique 0 minute. Est-ce qu'il ne serait pas déjà trop tard pour sauver l'humanité ?


    Voilà, je ne sais pas si c'est ce que tu avais imaginé, en tout cas c'est ce que j'ai perçu, ou à peu près. J'espère avoir à peu près compris le message que tu voulais transmettre !

  7. #1027
    Wow merci. Franchement pour les fautes je suis dégouté. Je suis particulièrement nul à ça et quand je dois relire mon texte je ne vois plus rien. Ça vivra dans l'infamie la plus totale (jusqu'à réédition ?).

    Pour le retour, ce qui est amusant (et voulu) c'est que les lectures sont différentes suivant les personnes (texte contre les élites qui prennent des décision hors sol, la violence sexuelle comme extension du pouvoir, ou bien l'aspect essentiel de la mission qu'Eda s'est imposée, etc). Pour moi c'est important de mettre dans le chaudron des éléments contradictoires et opposés sans chercher la solution. Bien sûr il y a le sujet écologique, mais dans ce texte il n'est que mis en balance avec le fait social. Qui entraine la violence inévitable. Ce texte n'est qu'un empilement de violences, différentes et qui se jouent à différents niveau. Le but n'est pas de les mettre en opposition ou en miroir mais de faire un tableau de la violence contemporaine.

    Pour l'absence de ponctuation, ça m'aide à trouver le rythme que je veux pour le plateau. Mon écriture est essentiellement orale et rythmique. Cette façon d'écrire m'aide à ça.

  8. #1028
    Citation Envoyé par Basique Voir le message
    Wow merci. Franchement pour les fautes je suis dégouté. Je suis particulièrement nul à ça et quand je dois relire mon texte je ne vois plus rien. Ça vivra dans l'infamie la plus totale (jusqu'à réédition ?).
    C'est vrai que ça fait mal au cœur quand on se rend compte qu'il reste des fautes malgré plusieurs relectures. C'est en effet un peu dommage, mais c'est comme ça, comme tu le dis si bien au bout d'un moment on ne voit plus les coquilles, on lit le texte de manière automatique. Même avec plusieurs relecteurs différents, il arrive d'en rater...

    Citation Envoyé par Basique Voir le message
    Pour le retour, ce qui est amusant (et voulu) c'est que les lectures sont différentes suivant les personnes (texte contre les élites qui prennent des décision hors sol, la violence sexuelle comme extension du pouvoir, ou bien l'aspect essentiel de la mission qu'Eda s'est imposée, etc). Pour moi c'est important de mettre dans le chaudron des éléments contradictoires et opposés sans chercher la solution. Bien sûr il y a le sujet écologique, mais dans ce texte il n'est que mis en balance avec le fait social. Qui entraine la violence inévitable. Ce texte n'est qu'un empilement de violences, différentes et qui se jouent à différents niveau. Le but n'est pas de les mettre en opposition ou en miroir mais de faire un tableau de la violence contemporaine.
    Pour le coup l'aspect violence inévitable et omniprésente est très bien rendu. Le personnage d'Inès est même un espèce d'Agneau Sacrificiel, une victime toute de blanc vêtue perdue au milieu de ce carnage.

    Citation Envoyé par Basique Voir le message
    Pour l'absence de ponctuation, ça m'aide à trouver le rythme que je veux pour le plateau. Mon écriture est essentiellement orale et rythmique. Cette façon d'écrire m'aide à ça.
    Yes, je comprends. C'est difficile à lire, mais dans le cadre d'une œuvre qui est vouée au spectacle, ça peut avoir du sens !
    Beau travail, dans tous les cas !

  9. #1029
    Citation Envoyé par Akodo Voir le message
    Pour le coup l'aspect violence inévitable et omniprésente est très bien rendu. Le personnage d'Inès est même un espèce d'Agneau Sacrificiel, une victime toute de blanc vêtue perdue au milieu de ce carnage.
    Un des thèmes premiers est bien sûr celui du sacrifice. Qui sacrifie qui.

    Citation Envoyé par Akodo Voir le message
    Yes, je comprends. C'est difficile à lire, mais dans le cadre d'une œuvre qui est vouée au spectacle, ça peut avoir du sens !
    Beau travail, dans tous les cas !
    C'est peut être que je lis beaucoup de théâtre contemporain mais ça ne m'a jamais gêné (dans les textes d'autres auteurs, dans le mien évidement que non). Il faut le voir comme une indication de rythme, de respiration. Mais je sais qu'il peut y avoir des doubles sens qui peuvent ralentir la lecture voir faire tiquer.

  10. #1030
    Bon ça n'écrit plus des masses par ici !
    Pour ceux qui sont encore dessus, le concours de nouvelle "Autour du Temps" se termine à la fin du mois, ça vous laisse encore 3 semaines, vous n'avez aucune excuse !
    Et sinon, il y a un second concours de nouvelle, le prix Joseph Delteil, dont l'un des prérequis est de placer la phrase suivante dans le récit :
    "Toujours et partout, je suis en avance d'une heure."
    Ça peut éventuellement se caser facilement dans le texte du premier concours, et donc avec 1 seul texte vous participez à deux concours !

  11. #1031
    Bonne année Akodo ! Bonne année les canards écrivaillons (et publiés).

    Suite à de très gros problèmes professionnels, j'ai du abandonner ma participation au concours sur l'architecture.
    C'est dommage, parce que j'avais déjà fait pas mal de recherches, mais ma tête est pleine de procédures judiciaires et d'étapes à lancer.
    Je n'ai pas écris une ligne de fiction depuis les vacances de Noël.

    J'ai reçu le Livre de Davoust en cadeau
    Je l'avais suggéré comme cadeau.
    J'ai reçu beaucoup de livres cette année (j'en reçois tous les ans, mais cette année en particulier).
    Si j'avais su, j'aurais suggéré les livres des canards aussi.
    Promis, je me fais une liste à lire (et à m'offrir) et je vous mets dessus.

    Sinon j'ai testé plusieurs logiciels "d'aide" à l'écriture.
    Scrivener est génial, mais presque trop pourvu pour mes besoins.
    J'ai mis de côté tous les "logiciels" en ligne.
    QuollWriter était bien, mais il a très très vite buggué. A de nombreuses reprises.
    Bibisco ne m'a pas convaincue.
    Si vous avez d'autres suggestions open-source et physiques, je prends !

    PS : il faudrait peut-être songer à demander aux modérateurs de récupérer la gestion du fil, voire si on arrive à se développer assez, demander à passer dans la section générale du Forum ?
    Dernière modification par Lee Tchii ; 10/01/2022 à 17h21.

  12. #1032
    Désolé pour ton coup dur, j'espère que ça va aller.
    Scrivener j'avais testé, ça a l'air très bien, et très puissant. Inutile pour l'écriture de textes courts mais plutôt pratique quand on commence à lorgner vers le roman un peu péchu.

    On m'a bien fait comprendre que la place du topic c'était ici, à l'époque où j'ai suggéré un transfert dans Canard Café. J'ai tenté d'en parler récemment sur le topic de la lecture, mais je n'ai eu que de l'indifférence ou des remontrances pour le "hors sujet", ce qui est quand même un comble, puisqu'il n'y a pas de lecture sans écriture... Quant à récupérer le topic, pourquoi pas, mais il reste tout de même relativement peu actif...

  13. #1033
    Citation Envoyé par Lee Tchii Voir le message
    Bonne année Akodo ! Bonne année les canards écrivaillons (et publiés).
    j'ai du abandonner ma participation au concours sur l'architecture.
    Bonne année à toi, bonne année à tous.
    Dommage pour le concours, tu semblais t'y lancer avec enthousiasme.

    Citation Envoyé par Akodo Voir le message
    Bon ça n'écrit plus des masses par ici !
    Pour ceux qui sont encore dessus, le concours de nouvelle "Autour du Temps" se termine à la fin du mois, ça vous laisse encore 3 semaines, vous n'avez aucune excuse !
    J'ai dix pages sur un texte qui devrait en faire onze. J'attendais d'avoir bouclé le premier jet pour poster ici (ça devrait être fait ce week-end).
    Par contre, vu le peu de temps qu'il me restera pour les relectures, la question se posera: envoyer un texte qui sera fatalement inabouti ou continuer à bosser dessus jusqu'à atteindre une version qui me satisfasse? (mais pour en faire quoi? Mystère...)

  14. #1034
    Citation Envoyé par Akodo Voir le message
    J'ai tenté d'en parler récemment sur le topic de la lecture, mais je n'ai eu que de l'indifférence ou des remontrances pour le "hors sujet"

    ... ok ...
    patpat et merci d'avoir essayé en tout cas.

    Citation Envoyé par Saintvergetorix Voir le message
    Dommage pour le concours, tu semblais t'y lancer avec enthousiasme.
    J'avais une idée (pas forcément bonne, mais une idée) et l'architecture est un élément de contexte important dans mes textes.
    C'était l'occasion de décrire une maison et un style que j'adore : la maison Majorelle et l'Art Nouveau, avec la maison en personnage important.
    Je voulais mêler la petite histoire dans la grande Histoire (un peu comme le fait Agano) : j'ai lu dans plusieurs interviews que c'était un style qui plaisait, sur lequel je n'ai jamais travaillé avant, c'était le prétexte pour un exercice différent.
    Je le ferai peut-être a posteriori hors concours mais pour le moment, il faudrait surtout que j'arrive à écrire à nouveau tout court.

    Je n'écris pas, mais par contre je lis, contre Saintver, si tu as besoin de relecture, n'hésite pas !

  15. #1035
    Citation Envoyé par Lee Tchii Voir le message
    C'était l'occasion de décrire une maison et un style que j'adore : la maison Majorelle et l'Art Nouveau, avec la maison en personnage important.
    [...]Je n'écris pas, mais par contre je lis, contre Saintver, si tu as besoin de relecture, n'hésite pas !
    C'est marrant, j'avais pour ma part pensé à l'Hôtel Guimard de la rue Mozart, qui est aussi de l'art nouveau.
    Volontiers pour la relecture, merci. Je t'enverrai le texte par MP, si le timing le permet. Pour l'instant, non seulement ce n'est pas fini, mais c'est écrit à la truelle...

    Citation Envoyé par Akodo Voir le message
    Pour ceux qui sont encore dessus, le concours de nouvelle "Autour du Temps" se termine à la fin du mois, ça vous laisse encore 3 semaines, vous n'avez aucune excuse !
    On sera deux à participer, finalement, ou d'autres canards bossent dessus?

  16. #1036
    Je crois qu'on est que deux. Si ça te dit on peut s'envoyer nos textes, pour avoir un avis avant le grand saut !

  17. #1037
    Citation Envoyé par Akodo Voir le message
    Je crois qu'on est que deux. Si ça te dit on peut s'envoyer nos textes, pour avoir un avis avant le grand saut !
    Yes, avec grand plaisir.
    Je te mettrai un MP pour échange de textes quand j'aurai une version présentable.

  18. #1038

  19. #1039
    Faiseur d'opinion personnelle Avatar de Goji
    Ville
    3<-
    Je ne participe pas, mais c'est volontiers que je lirai vos textes si vous le souhaitez !

    Moi je suis toujours à corps perdu dans mon roman. Selon mon plan (qui ne bouge pas trop, finalement), j'en suis pile-poil à la moitié. J'ai eu un petit coup de mou entre Noël et le jour de l'an, alors j'en ai profité pour carrément faire un break et là je suis reparti sur une nouvelle partie, et ça ne se passe pas trop mal. C'est marrant, les deux premiers jours je me suis senti "rouillé", alors que je n'ai fait qu'une pause de dix jours.
    Vaping is a crime: we're killing tobacco

  20. #1040
    Citation Envoyé par Goji Voir le message
    C'est marrant, les deux premiers jours je me suis senti "rouillé", alors que je n'ai fait qu'une pause de dix jours.
    Ce n'est pas pour rien qu'on parle de routine, je pense.
    C'est comme le sport : tu arrêtes 15 jours, et c'est foutu ...

  21. #1041
    Citation Envoyé par Goji Voir le message
    C'est marrant, les deux premiers jours je me suis senti "rouillé", alors que je n'ai fait qu'une pause de dix jours.
    J'ai écrit un roman, il y quelques années. Ca m'occupait l'esprit en permanence, les phrases et les paragraphes ne cessaient de tourner dans ma tête dès qu'il y avait un temps mort dans ma journée. Je crachais ma demi page quotidienne sans peine excessive.
    J'ai fait une pause d'un an et, là, le processus me semble bien laborieux et le résultat, bancal.

    Bref, never stop writing.

  22. #1042
    Je fais des pauses assez régulièrement, et pour le coup je trouve ça pas mal des fois. Ça permet d'avoir un œil plus critique sur ce qu'on a écrit précédemment, d'avoir des idées nouvelles. J'ai pas vraiment de routine, c'est peut-être pour ça que je suis assez lent !
    Par contre je rejoins Saintvergetorix, les pauses c'est bien, mais c'est encore mieux si on arrête pas d'écrire tout court. Passer d'un projet à l'autre, à la limite, même si je pense qu'il vaut mieux avoir un gros projet et des petits à côté...

    Goji : Je t'enverrai mon texte

  23. #1043
    Citation Envoyé par Saintvergetorix Voir le message
    C'est marrant, j'avais pour ma part pensé à l'Hôtel Guimard de la rue Mozart, qui est aussi de l'art nouveau.
    Copaing
    J'ai désespéré de trouver un dictionnaire potable en architecture pour décrire convenablement tous les éléments, mais impossible de mettre la main sur un référentiel correct.
    J'en ai également besoin pour un roman que j'écris, l'exercice comptait double.
    Il se visite cet hôtel ? Le peu qu'en dit Wikipédia suggère que la maison Majorelle a eu plus de chance d'être rachetée par l'Etat, même si transformée en bureaux.

  24. #1044
    Citation Envoyé par Goji Voir le message
    Je ne participe pas, mais c'est volontiers que je lirai vos textes si vous le souhaitez !
    Merci
    Trois relecteurs potentiels, c'est plus que je n'en ai jamais eu.

    Citation Envoyé par Lee Tchii Voir le message
    Copaing
    J'ai désespéré de trouver un dictionnaire potable en architecture pour décrire convenablement tous les éléments, mais impossible de mettre la main sur un référentiel correct.
    Grammaire des immeubles parisiens de Claude Mignot est très bien. Il est centré sur Paris, comme son nom l'indique, mais il y suffisamment de diversité dans l'architecture de la capitale pour trouver le vocabulaire que l'on cherche.

    Citation Envoyé par Lee Tchii Voir le message
    Il se visite cet hôtel ?
    Ma compagne l'avait visité dans le cadre d'une formation. Mais je ne sais pas si c'est ouvert au grand public.

  25. #1045
    Sinon merci à je sais plus qui, au sujet des éditions Le Bélial qui recherchent des nouvelles de SF, ça va me permettre de corriger l'un de mes textes qui traine depuis longtemps et de le leur envoyer !
    Ils rouvrent d'ailleurs les réceptions de romans pour le mois de février uniquement, avis aux amateurs...

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •