Crunchez vos adresses URL
|
Rejoignez notre discord
|
Hébergez vos photos
Page 321 sur 324 PremièrePremière ... 221271311313314315316317318319320321322323324 DernièreDernière
Affichage des résultats 9 601 à 9 630 sur 9696
  1. #9601
    Citation Envoyé par Ze Venerable Voir le message
    Oui mais ya de la vie ou pas ?

    (Parce qu'après avoir annoncé à tout le monde qu'on avait trouvé de la vie sur Vénus, suite à la lecture de ce fil :wink: et être passé pour un nul , il me faut un truc encore lourd pour que je me rattrape !)
    En parlant de Vénus, un article a debunké le récent article dans Nature. Ils ont utilisé les memes données mais n'ont pas trouvé de phosphine.

    - - - Mise à jour - - -

    Donc de l'eau sur la Lune. H2O et pas OH. Bonne nouvelle pour la conquete de l'espace car ça voudrait dire que les astronautes pourront utiliser cette ressource. Voilà.
    Et donc quand tu chies beaucoup , ça veut dire que tu manges beaucoup, et ça veut donc dire que tu est riche, CQFD

  2. #9602

  3. #9603
    Pour ceux que ça intéresse: https://arxiv.org/ftp/arxiv/papers/2010/2010.14305.pdf
    Un article soumis à Nature Astronomy qui affirme que le PH3 détecté récemment peut très bien etre du SO2, ce qui est moins surprenant et excitant. Parce que tu SO2 dans l'atmosphère de Vénus, c'est comme l'humour de qualité dans mes posts. Ca coule de source.
    Et donc quand tu chies beaucoup , ça veut dire que tu manges beaucoup, et ça veut donc dire que tu est riche, CQFD

  4. #9604
    Citation Envoyé par pseudoridicule Voir le message
    Pour ceux que ça intéresse: https://arxiv.org/ftp/arxiv/papers/2010/2010.14305.pdf
    Un article soumis à Nature Astronomy qui affirme que le PH3 détecté récemment peut très bien etre du SO2, ce qui est moins surprenant et excitant. Parce que tu SO2 dans l'atmosphère de Vénus, c'est comme l'humour de qualité dans mes posts. Ca coule de source.
    J'aurais plutôt dit un humour comme le mien, cad à variables cachées non-locales
    L'expertise CPC, c'est mon dada.

  5. #9605
    Citation Envoyé par fractguy Voir le message
    J'aurais plutôt dit un humour comme le mien, cad à variables cachées non-locales
    Et donc quand tu chies beaucoup , ça veut dire que tu manges beaucoup, et ça veut donc dire que tu est riche, CQFD

  6. #9606
    Sinon les astronomes ont trouvé une molécule rigolote sur Titan: du cyclopropénylidène C3H2, molécule normalement très instable trouvable jusque là dans le milieu interstellaire, c'est la première fois qu'on la voit dans une atmosphère.
    Je crois pas non plus que c'était une molécule attendue par les modélisateurs non plus, et ça montre principalement qu'il y a encore un tas de trucs qu'on ne connait pas sur les atmosphères réductrices comme celle de Titan.
    On va sans doute nous vendre des trucs à base de "brique élémentaire pour la vie", mais pas de panique, c'est juste pour avoir plus de financements...

  7. #9607
    Les rebonds de Philae sur la surface comète Shuri... shiru... shyu... la comète de la mission Rosetta n'auront pas été un échec.
    Plus qu'à rajouter du sucre.

    Ahah je déconne, il y a déjà du sucre sur les comètes.
    Et donc quand tu chies beaucoup , ça veut dire que tu manges beaucoup, et ça veut donc dire que tu est riche, CQFD

  8. #9608
    Je ne trouve pas le strip sur internet mais Maurice et Patapon avaient raison.
    une balle, un imp (Newstuff #491, Edge, Duke it out in Doom, John Romero, DoomeD again)
    Canard zizique : q 4, c, d, c, g, n , t-s, l, d, s, r, t, d, s, c, jv, c, g, b, p, b, m, c, 8 b, a, a-g, b, BOF, BOJV, c, c, c, c, e, e 80, e b, é, e, f, f, f, h r, i, J, j, m-u, m, m s, n, o, p, p-r, p, r, r r, r, r p, s, s d, t, t
    Canard lecture

  9. #9609
    Je pose ça là ...



    Ça commence à rentrer dans le sujet et c'est ça qu'c'est bon !
    C'est pile le niveau de complexité qu'il me fallait, un poil plus poussé que les science étonnante et epenser mais tout aussi intéressant !
    On dit que pétrir, c'est modeler,
    Moi j'dis que péter, c'est démolir.

  10. #9610
    Intéressant.
    Baalimologue - Le topic du The Voice of the X-Factor Canard's Got Talent & autres Vocalises.
    Battle.net (Diablo 3) : Fbzn#2658 ----- / ----- / ----- Steam ID

  11. #9611
    Citation Envoyé par ZenZ Voir le message
    Je pose ça là ...

    https://www.youtube.com/watch?v=WsPM-vdXmbY

    Ça commence à rentrer dans le sujet et c'est ça qu'c'est bon !
    C'est pile le niveau de complexité qu'il me fallait, un poil plus poussé que les science étonnante et epenser mais tout aussi intéressant !
    Le travail d'infographie est remarquable, rester schématique et géomètrique permet de se représenter le modèle sans forcément le comprendre mathématiquement, et c'est déjà beaucoup de parvenir à transmettre ça à des non-physicien. Bluffé je suis, merci pour la découverte.

  12. #9612
    Salut,
    Je commence à m'intéresser un peu à la physique quantique, et j'ai une question.

    En introduction, on me parle de l'expérience des fentes de Young, et on me dit: on balance des électrons sur un écran via deux fentes. Au début, la distribution paraît aléatoire, donc on voudrait dire que l'électron est un corps, puis après moultes lancés, on s'aperçoit que la distribution des électrons forme des franges d'interférences, donc c'est une onde.

    Donc c'est une onde qui devient un corps aussi tôt qu'elle est mesurée.

    Mais j'ai un peu du mal avec ça: pourquoi la distribution des électrons, donc les franges d'interférences formées ne seraient-elles tout simplement pas le résultat du pattern du matériel qui projette les électrons ? Qu'est ce qui me dit, que si je refais exactement la même expérience, en macro, en balançant par exemple des billes de peintures via deux fentes, pareil, je n'obtiendrai pas le même résultat, qui sera en fait tout simplement le tracé de mon canon ? La pour le coup je sais que mes billes de peintures sont des corps, et pourtant j'obtiendrai peut-être des franges d'interférences aussi sur mon écran, qui traduiront seulement le phénomène vibratoire de la machine qui les lance non ?

    De la même manière que si l'on place du sable sur une peau tendue par exemple, et qu'on fait vibrer à une fréquence fixe, on obtient un dessin: pourquoi les franges d'interférence qu'ils ont obtenus ne seraient-elles tout simplement pas le résultat graphique de la machine qui lance les électrons: au final elle vibre elle aussi et les lances à une fréquence donnée, donc elle finira forcément par dessiner quelque chose.

    Ca me bloque pour passer à la suite.
    "It has to start somewhere, it has to start sometime, what better place than here, what better time than now." RATM

  13. #9613
    Citation Envoyé par gdT Voir le message
    Mais j'ai un peu du mal avec ça: pourquoi la distribution des électrons, donc les franges d'interférences formées ne seraient-elles tout simplement pas le résultat du pattern du matériel qui projette les électrons ? Qu'est ce qui me dit, que si je refais exactement la même expérience, en macro, en balançant par exemple des billes de peintures via deux fentes, pareil, je n'obtiendrai pas le même résultat, qui sera en fait tout simplement le tracé de mon canon ? La pour le coup je sais que mes billes de peintures sont des corps, et pourtant j'obtiendrai peut-être des franges d'interférences aussi sur mon écran, qui traduiront seulement le phénomène vibratoire de la machine qui les lance non ?
    Non. Puisque tu as un "mur" qui fait qu'il n'est pas possible que des billes forment le même résultat.

    Pour une bonne explication, voir ces 2 vidéos qui te l'expliqueront mieux que moi:



    Avec un éléphant, tu fais 1000 pots de rillettes

  14. #9614
    Citation Envoyé par gdT Voir le message
    Qu'est ce qui me dit, que si je refais exactement la même expérience, en macro, en balançant par exemple des billes de peintures via deux fentes, pareil, je n'obtiendrai pas le même résultat, qui sera en fait tout simplement le tracé de mon canon ? La pour le coup je sais que mes billes de peintures sont des corps, et pourtant j'obtiendrai peut-être des franges d'interférences aussi sur mon écran, qui traduiront seulement le phénomène vibratoire de la machine qui les lance non ?
    Tu fais l'expérience et tu vois qu'il n'y a pas de franges d'interférence.

  15. #9615
    Ok, mais alors qu'est ce qui nous permet d'affirmer qu'un électron est une particule finalement, et non pas un champ électrique localisé ? On en a jamais vu mais on les mesures indirectement c'est ça ?
    Dans ce cas, ça expliquerait très bien pourquoi on obtient ces résultats: l'électron serait une onde, et pas une onde qui devient une particule/choisit la plus haute probabilité de présence quand elle est mesurée.
    Je discute hein, je pose des questions en néophyte.
    "It has to start somewhere, it has to start sometime, what better place than here, what better time than now." RATM

  16. #9616
    Un électron n'est ni une onde, ni une particule.

    Quand on fait l'expérience des fentes d'Young :
    1) si on envoie une particule, on observe un seul impact sur l'écran (la position varie en revanche),
    2) si on envoie une onde, on observe des franges d'interférence par diffraction.

    Si on s'arrange pour envoyer les électrons les uns après les autres, on voit :
    - des impacts ponctuels comme dans le cas 1 (donc ils se comportent comme des particules),
    - après avoir envoyé de nombreux électrons, la distribution des impacts révèle que la probabilité de présence d'impact ressemble à ce qu'on observe dans le cas 2.
    Or si on envoie plein de vraies particules, la probabilité de présence n'a pas cet aspect, donc ils se comportent comme des ondes.
    Si c'était seulement une onde, on verrait une très légère figure d'interférence en envoyant un seul électron.
    Si c'était seulement une particule, on verrait une autre distribution des impacts quand on en envoie plein.

    Ça se voit sur cette image (wiki) :

  17. #9617
    Citation Envoyé par gdT Voir le message
    Ok, mais alors qu'est ce qui nous permet d'affirmer qu'un électron est une particule finalement, et non pas un champ électrique localisé ? On en a jamais vu mais on les mesures indirectement c'est ça ?
    Dans ce cas, ça expliquerait très bien pourquoi on obtient ces résultats: l'électron serait une onde, et pas une onde qui devient une particule/choisit la plus haute probabilité de présence quand elle est mesurée.
    Je discute hein, je pose des questions en néophyte.
    Si l'électron était une onde, il interagirait avec les détecteurs en de multiples endroits plutôt qu'en un seul point localisé.

    Mais pour en revenir à ta métaphore du sable, et faire le lien avec la dernière vidéo qui en parle, il n'est pas impossible - bien que peu probable au vu des connaissances scientifiques actuelles - que l'électron soit bien une particule, mais guidée par une onde pilote qui nous est encore inconnue (le retour de la variable cachée: la vengeance).
    L'expertise CPC, c'est mon dada.

  18. #9618
    Pourtant un peu partout ils disent que c'est une particule,

    https://www.futura-sciences.com/scie...e-electron-68/
    https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lectron
    entre autres

    Donc ce n'en est pas une finalement ?

    Cette notion de "la particule choisie l'endroit ou elle a le plus de chance d'apparaître quand on la mesure", c'est étrange.

    Citation Envoyé par fractguy Voir le message
    Mais pour en revenir à ta métaphore du sable, et faire le lien avec la dernière vidéo qui en parle, il n'est pas impossible - bien que peu probable au vu des connaissances scientifiques actuelles - que l'électron soit bien une particule, mais guidée par une onde pilote qui nous est encore inconnue (le retour de la variable cachée: la vengeance).
    Eh bien c'est bien cela qui me fait poser question. Parce qu'effectivement, en fait, le flux d'electron il suit une onde.
    Pourquoi avoir directement interprété ce résultat d'une manière très complexe ? Leur histoire de dualité c'est un truc de fou.
    "It has to start somewhere, it has to start sometime, what better place than here, what better time than now." RATM

  19. #9619
    Alors attention, particule élémentaire ça veut pas dire corpuscule.
    Et une particule élémentaire (ex: un électron) n'est ni une onde ni un corpuscule. Ça n'a aucun équivalent macroscopique. Tout exemple a ses limites, que tu prennes une balle de tennis ou des vagues sur un lac.
    Et là où on est sûr que ce n'est ni une onde, ni un corpuscule, c'est que dans les expériences, on envoie particule par particule.
    L'interprétation d'une particule élémentaire qu'on peut se faire la plus proche de la vérité est de voir un électron comme une onde de probabilité qui se déplace dans l'espace et qui interagis avec son environnement (dans le cas d'un électron c'est par un échange de photons virtuelles) jusqu'à provoquer un "effondrement" de cette onde et l'électron va donc interagir à cet endroit-là et pas à un autre.
    On ne quote pas le message précédent !!!

  20. #9620
    J'veux pas sonner pédant mais faut que t'arrives dans le sujet en ayant en tête que c'est étudié depuis plus de 100 ans et que les mecs ont bien évidemment soulevé exactement les mêmes questions que toi suite à ces expériences. Sachant qu'intuitivement on avait encore beaucoup le modèle corpusculaire en tête.

    Quand tu dis

    Pourquoi avoir directement interprété ce résultat d'une manière très complexe
    C'est complètement à côté de la plaque, justement initialement tout le monde essayait de trouver une explication qui convenait avec l'entendement commun.

    Une grande partie de l'histoire de la physique quantique c'est qu'elle s'est prouvée expérimentalement à l'encontre de l'intuition, et notamment à l'encontre de l'intuition d'un certain Einstein.

    Donc y'a pas eu "d'interprétation directe compliquée" c'est tout l'inverse, y'a eu tout un tas d'expériences pour essayer d'établir la nature de ce qu'on observe.

    Après les termes français sont peut être mal choisis en effet. Dans tous les articles anglais c'est particle-like behavior et wave-like behavior, donc ça ressemble.

    L'interprétation corpusculaire est simplement l'héritage scientifique de la génération précédente (Descartes, Newton, etc.) et on sait qu'il n'y a pas de particules, c'est comme la relativité générale et la mécanique de Newton, toute la théorie corpusculaire de la lumière "fonctionne" à peu près à certaines échelles, on sait que c'est faux, ça n'en fait pas de mauvais outils pour autant.

    Et historiquement tu mélanges un peu tout, la partie "onde/corpuscule" c'est 1800, la physique quantique à proprement parler c'est 1925 on va dire.

    Donc on n'est pas vraiment sur le même sujet à vrai dire.

    - - - Mise à jour - - -

    Sinon à moins que j'ai manqué une ligne, faudrait peut-être que tu re considères le problème en sachant que la figure d'interférence apparait toujours même avec 1 seule particule (pas forcément des photons d'ailleurs) à la fois: https://www.sci-hub.ren/https://www....599?via%3Dihub
    Dernière modification par Kamikaze ; 02/11/2020 à 20h40.

  21. #9621
    D'ailleurs je conseille ce site qui a tout un tas d'animations super sympa: http://toutestquantique.fr/

    - - - Mise à jour - - -

    Entre autre:



    Parce que la double slit experiment c'est une expérience parmi tant d'autres, peut-être pas plus mal que tu jettes un oeil au reste. Sachant que dans tous les cas y'a toujours beaucoup de questions ouvertes, donc c'est tout à fait normal de ne pas nécessairement avoir d'affirmation définitives, péremptoires

  22. #9622
    Citation Envoyé par thedep Voir le message
    Alors attention, particule élémentaire ça veut pas dire corpuscule.

    L'interprétation d'une particule élémentaire qu'on peut se faire la plus proche de la vérité est de voir un électron comme une onde de probabilité qui se déplace dans l'espace et qui interagis avec son environnement (dans le cas d'un électron c'est par un échange de photons virtuelles) jusqu'à provoquer un "effondrement" de cette onde et l'électron va donc interagir à cet endroit-là et pas à un autre.
    Ah merci, ça c'est clair. Merci pr vos réponses, du coup ça m'intrigue vraiment sur qu'est ce qu'un électron, en fait. Je pars sur la piste du fermion.
    "It has to start somewhere, it has to start sometime, what better place than here, what better time than now." RATM

  23. #9623
    Tu peux me tutoyer.
    On ne quote pas le message précédent !!!

  24. #9624
    A new spin on atoms gives scientists a closer look at quantum weirdness

    When atoms get extremely close, they develop intriguing interactions that could be harnessed to create new generations of computing and other technologies. These interactions in the realm of quantum physics have proven difficult to study experimentally due the basic limitations of optical microscopes.
    Baalimologue - Le topic du The Voice of the X-Factor Canard's Got Talent & autres Vocalises.
    Battle.net (Diablo 3) : Fbzn#2658 ----- / ----- / ----- Steam ID

  25. #9625
    Alors le caractère corpusculaire des électrons, il n'était, il me semble, pas en doute au moment de l'expérience originale; à ce moment-là, la question c'était la nature de la lumière.

    Le fait que les électrons étaient des "petits morceaux de quelque chose" était, en apparence, clair par le fait que la charge électrique négative était toujours en multiples d'une même unité, de même que la charge électrique positive (les protons). Une onde, c'est un phénomène continu, tu peux la multiplier en amplitude par une constante et tu as toujours une onde; ce qui fait pencher, à ce niveau d'expérience, la balance du côté corpusculaire, c'est le fait que dans un atome par exemple, tu as toujours un nombre entier de "machins positifs" (des protons) et un nombre entier de "machins négatifs" (les électrons).

    Par contre, la lumière, c'était pas évident - surtout parce qu'on ne savait pas faire des sources lumineuses suffisamment faibles pour émettre les photons un par un. Et les fentes de Young, elles font pencher la balance du côté de l'onde, clairement: ce qu'on observe, les fentes d'interférence, c'est un phénomène aussi caractéristique des ondes: chaque fente agit comme si elle était une source, et les deux sources produisent chacun une onde, ces deux ondes s'ajoutent, on a des équations qui en rendent compte.

    Et là, patatras: quand on arrive à faire des sources lumineuses suffisamment faibles pour émettre des photons un par un, et des capteurs assez fins pour repérer les impacts des photons un par un, on observe de nouveau les impacts comme des points - un truc caractéristique des "petites billes" qui sont l'image naturelle d'une particule. C'est ce que montrent clairement les premières images postées par Souly. Du coup, la lumière, c'est des particules?

    Et là, re-patatras: si on continue la même expérience suffisamment longtemps, on continue à voir les impacts individuels, mais on constate qu'ils ne se répartissent pas du tout comme on s'y attendrait avec une source ponctuelle (une tache à peu près en face de la fente) ou avec deux sources ponctuelles (deux tâches en face des deux fentes), mais on voit réapparaître les fentes d'interférence. Exactement comme le prédit la théorie des ondes, sauf qu'on sait que la source est tellement faible que la particule qui passe dans la fente de gauche, la grande majorité des cas, elle n'a pas de particule qui passe dans la fente de droite pour interagir avec elle.

    C'est pour ça que cette expérience est magique: elle fait apparaître, à la fois (suivant la durée pendant laquelle on la mène), à la fois le caractère particulaire et le caractère ondulatoire des photons, et elle met en évidence qu'ils sont capables d'interférer avec eux-mêmes.

  26. #9626
    Citation Envoyé par Kamikaze Voir le message
    J'veux pas sonner pédant mais faut que t'arrives dans le sujet en ayant en tête que c'est étudié depuis plus de 100 ans et que les mecs ont bien évidemment soulevé exactement les mêmes questions que toi suite à ces expériences. Sachant qu'intuitivement on avait encore beaucoup le modèle corpusculaire en tête.
    Tu l'es un peu. Pour rappel, Einstein pensait que c'était des conneries...
    Je sais pas toi, mais moi je suis pas Einstein et gdT non plus.
    Là où je te rejoins, donc c'est probablement juste une histoire de formulation, c'est qu'effectivement, si on en est là avec ces explications contre-intuitive, c'est que des gens pourtant beaucoup plus intelligents que nous, n'ont pas trouvé mieux.

    Et sinon, gdT, si tu parles anglais, pour cette histoire de particule qui n'est pas une particule :



    Le début de la vidéo s'attarde en effet sur "ce que c'est", c'est à dire une fonction d'onde. Et la suite part un peu plus en live en étendant le concept d'entanglement au reste de l'univers, et ce que ça a comme conséquences

    Faut bien se mettre en tête qu'on a que des cerveaux façonnés par un processus aléatoire et qu'on n'est par conséquent que capable de voir la réalité par l'intermédiaire d'outil. Onde, corpuscule... Ce sont juste des représentations de la réalité. C'est dur d'admettre que c'est les deux à la fois (et encore, ça, c'est en l'état actuel de notre compréhension de la chose). Notre cerveau est fait pour trouver à manger et se reproduire. Pas aisé de faire rentrer de tels concepts dedans.
    Pas de signature.

  27. #9627
    Citation Envoyé par gdT Voir le message
    [...] c'est étrange.

    [...] c'est un truc de fou.
    Ça y est tu commences à comprendre.

    Si ce n'est pas déjà fait, je le redit, la chaine Science Clic est une pépite pour comprendre les bases.

    Une bonne explication aussi sur les principes de base de la physique quantique dans cette vidéo sur les ordinateur quantique (c'est long parce qu'il y a une grosse partie de la conférence ou il explique les 4 fondements de la physique quantique):
    Avec un éléphant, tu fais 1000 pots de rillettes

  28. #9628
    Citation Envoyé par Zepolak Voir le message
    Tu l'es un peu. Pour rappel, Einstein pensait que c'était des conneries...
    Je sais pas toi, mais moi je suis pas Einstein et gdT non plus.
    T'as pas du lire mon post car je fais exactement la même référence à Einstein en plein milieu

  29. #9629
    Après notre compréhension de la chose est peut-être complétement foireuse et à la fin on va se rendre compte que c'est Einstein qui a raison

  30. #9630
    Bon y'a bcp de choses à digérer là, ça va me prendre un peu de temps. Merci !
    "It has to start somewhere, it has to start sometime, what better place than here, what better time than now." RATM

Page 321 sur 324 PremièrePremière ... 221271311313314315316317318319320321322323324 DernièreDernière

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •