Crunchez vos adresses URL
|
Rejoignez notre discord
|
Hébergez vos photos
Page 6 sur 6 PremièrePremière 123456
Affichage des résultats 151 à 178 sur 178

Discussion: Ogm/gmo

  1. #151
    C'est effectivement la vraie question...
    Peut-on être pour la recherche sur les OGM et contre servir des produits à base d'OGM dans une cantine scolaire? (vous avez 2 heures)

    Ou alors la vraie question c'est de savoir si on respecte les engagements européens pris par la france (sous le gouvernement Jospin)ou si on sort de l'UE. (vous avez 5 minutes)

  2. #152
    Citation Envoyé par Elinol Voir le message
    C'est effectivement la vraie question...
    Peut-on être pour la recherche sur les OGM et contre servir des produits à base d'OGM dans une cantine scolaire? (vous avez 2 heures)

    Ou alors la vraie question c'est de savoir si on respecte les engagements européens pris par la france (sous le gouvernement Jospin)ou si on sort de l'UE. (vous avez 5 minutes)
    Déja pourquoi parles-tu uniquement de recherche?
    On l'a démontré lors de nos dernières discussions, personne ici (ou presque) ne conteste le fait de faire des recherches...
    Cette loi prévoit l'encadrement des cultures OGM qu'elles soient pour la recherche OU NON!
    Devedjian a voté un texte qui facilite la culture des OGM en France (quelles qu'elles soient), mais n'en veut pas dans ses cantines.
    Donc merci de revoir ta copie...

    Nos engagements vis à vis de l'Europe nous impose également de réduire notre déficit public en dessous de 3%, or sur les 15 dernières années on a été 9 fois en dessous (et d'autres pays sont pires), alors les engagements Européens, on les respecte bien quand ça nous arrange ou pas...
    Là visiblement, c'était urgent, même la loi Olivennes attendra la rentrée parlementaire pour être voté, c'est dire que les enjeux commerciaux sont biens différents...
    Tout a commencé par une nuit sombre, alors que je cherchais un raccourci clavier que jamais je n’ai trouvé.
    Citation Envoyé par Djal Voir le message
    Omar est drôle. Toujours.

  3. #153
    Je n'aurai qu'une chose à dire sur les OGM : OMG !

  4. #154
    Citation Envoyé par OMar92 Voir le message
    Déja pourquoi parles-tu uniquement de recherche?
    On l'a démontré lors de nos dernières discussions, personne ici (ou presque) ne conteste le fait de faire des recherches...
    Cette loi prévoit l'encadrement des cultures OGM qu'elles soient pour la recherche OU NON!
    Devedjian a voté un texte qui facilite la culture des OGM en France (quelles qu'elles soient), mais n'en veut pas dans ses cantines.
    Donc merci de revoir ta copie...
    La culture OGM est effectivement autorisé à condition qu'elle de contamine pas le champs du voisin. Mais pour moi le véritable enjeu était la recherche.
    Ensuite pour Devedjian, ce n'est pas forcément paradoxal. Ce n'est pas parce qu'on veut faire profiter d'une liberté aux français qu'on estime devoir s'en servir dans sa municipalité.

    On peut penser qu'il est bon que les chercheurs puissent étudier les OGM et que les agriculteurs puissent bénéficier d'un cadre juridique et appliquer le principe de précaution pour les cantine scolaires.

    De nombreux hommes politique de gauche sont bien pour l'école publique mais pas pour leurs enfants.

    Nos engagements vis à vis de l'Europe nous impose également de réduire notre déficit public en dessous de 3%, or sur les 15 dernières années on a été 9 fois en dessous (et d'autres pays sont pires), alors les engagements Européens, on les respecte bien quand ça nous arrange ou pas...
    Une directive européenne ça se transpose, c'est mécanique, nos engagements européens sur le deficit public sont plus de l'ordre d'une obligation de moyens renforcé.
    En plus là une directive approuvée par le gouvernement Jospin, ça aurait du passer tout seul. Je me demande bien ce que le PS a voulu faire dans cette affaire, sûrement alzheimer...

  5. #155
    Citation Envoyé par Elinol Voir le message
    La culture OGM est effectivement autorisé à condition qu'elle de contamine pas le champs du voisin. Mais pour moi le véritable enjeu était la recherche.
    Ensuite pour Devedjian, ce n'est pas forcément paradoxal. Ce n'est pas parce qu'on veut faire profiter d'une liberté aux français qu'on estime devoir s'en servir dans sa municipalité.
    Ben tiens, et on leur dit comment au pollen de ne pas contaminer le champ du voisin? On envoie le professeur Pélerin?
    La recherche en laboratoire n'a pas besoin d'une loi sur la culture des champs OGM à l'air libre!!
    Ben tiens, c'est un peu comme si on disait aux Français, vous êtes libres d'utiliser de l'amiante dans vos constructions, mais chez nous, on en veut pas...
    Le principe de précaution; oui à l'échelle du 92, non à l'échelle de la France...
    Alors tu m'excuseras, mais oui je trouve ça complétement contradictoire de dire à la France, par ce vote, "vous aurez des OGM partout", et d'un autre côté de dire aux parents du 92 "vous aurez des OGM nul part"

    Citation Envoyé par Elinol Voir le message
    On peut penser qu'il est bon que les chercheurs puissent étudier les OGM et que les agriculteurs puissent bénéficier d'un cadre juridique et appliquer le principe de précaution pour les cantine scolaires.
    Mais s'il y a un principe de précaution pour les cantines scolaires, pourquoi n'y en aurait-il pas pour tous? Les enfants sont plus sensibles aux OGM que les adultes? Et si le principe de précaution doit s'appliquer à tous, alors pourquoi en cultiver puisque personne n'en mangera? CQFD!



    Citation Envoyé par Elinol Voir le message
    Une directive européenne ça se transpose, c'est mécanique, nos engagements européens sur le deficit public sont plus de l'ordre d'une obligation de moyens renforcé.
    En plus là une directive approuvée par le gouvernement Jospin, ça aurait du passer tout seul. Je me demande bien ce que le PS a voulu faire dans cette affaire, sûrement alzheimer...
    Rappèle-moi ce qui s'est passé hier? Les députés ont voté la loi, c'est cela?
    Alors imagine qu'ils ne l'aient pas votée (par exemple, parce que les députés sont des gens élus par le peuple et qu'ils écoutent ce que le peuple leur dit), que ce serait-il passé?
    Le gouvernement en aurait pondu une nouvelle, qui aurait pu être encore refusée, et ainsi du suite...
    Une directive Européenne peut trés bien ne pas passer, si on veut s'en donner les moyens...

    Décidement, tu l'aimes bien Jospin, tu le cites 3 fois en 3 posts, je trouve ça louche...
    Et alors? Jospin a fait une connerie!
    Ca ne change pas le fait qu'hier la gauche a voté contre comme un seul homme, alors que la droite a votée pour dans sa grande majorité (et d'ailleurs pas dans un élan franc et massif..., certains ayant voté non, d'autres oui la mort dans l'âme)...

    Mais quid de la demande des socialistes de faire un référendum? Visiblement, avec l'UMP, le peuple n'a pas son mot à dire...

    Y'a pas à dire, c'est beau la démocratie...
    Tout a commencé par une nuit sombre, alors que je cherchais un raccourci clavier que jamais je n’ai trouvé.
    Citation Envoyé par Djal Voir le message
    Omar est drôle. Toujours.

  6. #156
    Citation Envoyé par OMar92 Voir le message
    Le principe de précaution; oui à l'échelle du 92, non à l'échelle de la France...
    Alors tu m'excuseras, mais oui je trouve ça complétement contradictoire de dire à la France, par ce vote, "vous aurez des OGM partout", et d'un autre côté de dire aux parents du 92 "vous aurez des OGM nul part"
    Mais s'il y a un principe de précaution pour les cantines scolaires, pourquoi n'y en aurait-il pas pour tous? Les enfants sont plus sensibles aux OGM que les adultes? Et si le principe de précaution doit s'appliquer à tous, alors pourquoi en cultiver puisque personne n'en mangera? CQFD!
    La loi n'oblige pas à manger des OGM (l'amendement a sûrement été rejeté ) donc les administrés peuvent demander à leurs élus de ne pas en avoir dans les cantines scolaires. Ils ne seront pas obligés d'en acheter non plus à leur supermarché, qui n'en vendra plus si les stocks s'accumulent.
    Mais ceux qui veulent en manger pourront.
    Enfin, ça reste des problèmes de riche tout ça.

    Les études sur les ondes électro-magnétiques, qui sont à peu près aussi fiables que celles sur les OGM, c'est dire leur pertinence, pourraient également conduire au principe de précaution dans ce domaines...ou pas.


    Décidement, tu l'aimes bien Jospin, tu le cites 3 fois en 3 posts, je trouve ça louche...
    Et alors? Jospin a fait une connerie!
    je fais souvent un rêve étrange dans lequel je suis dans une R19 décapotable avec Jospin, les cheveux au vent, en train de faire le tour de l'île de Ré. Et chaque fois que Yoyo tente de me caresser la cuisse je lui tape la main et il me dit "c'est pas moi c'est mon frère".
    Je suis d'accord que c'est assez louche.

    Ca fait des pages qu'on parle de ces salauds de droite pro-OGM, je pense qu'il était utile de rappeler que c'est à un gouvernement de gauche qu'on doit l'adoption de cette directive.


    Mais quid de la demande des socialistes de faire un référendum? Visiblement, avec l'UMP, le peuple n'a pas son mot à dire...

    Y'a pas à dire, c'est beau la démocratie...
    S'ils voulaient vraiment un référendum, il fallait le demander en 2001... Je trouve ça louche de leur part.
    Et on ne va pas faire un référendum sur tous les sujets non plus. Surtout que je ne crois pas que ce soit l'intérêt de la gauche et que pour les OGM on a pas vu un le peuple envahir les rues pour crier son indignation.

    A vrai dire, je me méfie plus du principe de précaution que des OGM.

  7. #157
    Bah de toute façon y a encore un labo/ensemencier qui a jeté l'éponge. Avec un peu de chance personne voudra perdre du fric dans cette histoire. Vive les arracheurs (dont je ferais bien parti du coup tiens) :D

  8. #158
    C'est bête, personne à écouté mon lien

    Car je pense que la dissemination entre champs ogm et non ogm est plus le véritable problème qu'autre chose.

    Comme cité en exemple mais je ne me rappelle plus la région, certains agriculteurs perdent leur label bio car les champs voisins ogm contaminent le leur...même à peu de %, ça suffit à leur faire perdre leur label bio. Ont t'ils un dédomagement quelconque pour le tort causé ? Je vous laisse deviner la réponse


    C'est qu'un exemple parmis tant d'autre...comme le juge qui s'offusque qu'ont crée un loi pour "délit de fauchage" que je trouve également....ridicule.

    Il y à beaucoups d'exemple comme cela.

  9. #159
    Citation Envoyé par Elinol Voir le message
    La loi n'oblige pas à manger des OGM (l'amendement a sûrement été rejeté ) donc les administrés peuvent demander à leurs élus de ne pas en avoir dans les cantines scolaires. Ils ne seront pas obligés d'en acheter non plus à leur supermarché, qui n'en vendra plus si les stocks s'accumulent.
    Le problème c'est que, comme le dirait le professeur Pélerin aujourd'hui ('tain, ça fait 2 fois que je le cite, faut que je fasse gaffe si je veux pas réver de lui la nuit, avec des R19 et tout et tout...), y'a pas de barrière entre les champs OGM et non-OGM qui empécherait les pollens de passer de l'un à l'autre, on risque donc de se retrouver avec de la nourriture bio qui contiendrait des OGM, à l'insu de tous... Déja qu'on a de la viande nourrie aux OGM et qu'on en sait rien...

    Citation Envoyé par Elinol Voir le message
    Mais ceux qui veulent en manger pourront.
    Enfin, ça reste des problèmes de riche tout ça.
    C'est bien le problème; on va créer une agriculture à 2 vitesses, une pour les riches qui sera (en théorie du moins) bio, et une pour les pauvres qui sera à base d'OGM...

    C'est un peu l'esprit de l'attitude de Devedjian...


    Citation Envoyé par Elinol Voir le message
    Les études sur les ondes électro-magnétiques, qui sont à peu près aussi fiables que celles sur les OGM, c'est dire leur pertinence, pourraient également conduire au principe de précaution dans ce domaines...ou pas.
    Les études sur les OGM, il en existe plusieurs, dont certaines montrent qu'ils sont sans dangers... Cool! Le problème, c'est qu'elles sont financées par les groupes producteurs d'OGM...
    On peut certes dire que certaines études condamnant les OGM sont produits par des groupes anti-OGM, mais il reste les reportages effectués par des journalistes à priori neutres et qui semblent tous à charge (en ce qui concerne les OGM de consommation et non ceux de recherche, bien entendu).

    On en peut probablement pas agir sur tout, mais on peut toute de même essayer de limiter les risques... voire d'annihiler certains risques inutiles... comme les OGM par exemple...


    Citation Envoyé par Elinol Voir le message
    je fais souvent un rêve étrange dans lequel je suis dans une R19 décapotable avec Jospin, les cheveux au vent, en train de faire le tour de l'île de Ré. Et chaque fois que Yoyo tente de me caresser la cuisse je lui tape la main et il me dit "c'est pas moi c'est mon frère".
    Je suis d'accord que c'est assez louche.
    Faudait voir un psy quand même...

    Citation Envoyé par Elinol Voir le message
    Ca fait des pages qu'on parle de ces salauds de droite pro-OGM, je pense qu'il était utile de rappeler que c'est à un gouvernement de gauche qu'on doit l'adoption de cette directive.
    De toutes façons, pour les "salauds de droite", tous les maux actuels sont dûs à la gauche, et si, dans 20 ans on n'avait que des gouvernements de droite, et bien ils continueraient à dire que c'est la faute à la gauche...
    La récirpoque est probablement vraie, mais ça ne fait pas beaucoup avancer le débat...
    Jospin a fait une connerie il y a 7 ans, seulement le vote, c'est aujourd'hui qu'il a lieu...
    Errare humanum est perseverare diabolicum...
    L'histoire retiendra donc peut-être que c'est Jospin qui l'a introduit, mais que c'est la droite qui l'a votée (de façon assez cavalière d'ailleurs), et que la gauche s'y est opposée...

    Citation Envoyé par Elinol Voir le message
    S'ils voulaient vraiment un référendum, il fallait le demander en 2001... Je trouve ça louche de leur part.
    Et on ne va pas faire un référendum sur tous les sujets non plus. Surtout que je ne crois pas que ce soit l'intérêt de la gauche et que pour les OGM on a pas vu un le peuple envahir les rues pour crier son indignation.

    A vrai dire, je me méfie plus du principe de précaution que des OGM.
    Peut-être, mais peut-être aussi qu'en 2001, les Français n'étaient pas encore trés au fait des OGM et que pour se forger une opinion, faut quand même savoir de quoi on parle, et, pour ma part, mon opinion sur les OGM, elle ne date que de quelques années (mais plus de l'ordre de 2-3 ans que de 7...).
    Le principe de la démocratie, c'est quand même que le peuple décide de ce qui est bon ou non pour lui, alors bien sur les députés sont leurs représentants et que de fait, ils votent les lois en leur nom, seulement, vu que les Français sont trés hostiles à leur culture en plein air et que l'assemblée a voté à contrario de l'opinion publique, on peut se demander si les députés représentent bien les électeurs...
    D'autre part, il ne s'agit pas de légiférer sur les taxes des vidéos pornos ou sur le nombre de fonctionnaires dans les douanes (dont les Français se foutent un peu... enfin surtout les douanes), mais il s'agit d'un problème de santé publique qui risque d'être néfaste et irréversible... Ce qui n'est quand même pas rien.

    Prudence est mère de sureté, et, dans le domaine de la santé, ne soyons pas des moutons de panurge, sachons garder les yeux ouverts, et pensons à l'avenir, au notre, pas à celui de groupes privés dont le seul but est de se faire du fric à court terme sans soucis d'éventuelles conséquences...
    Le principe de précaution est fondamental, et est d'ailleurs, en substance, intégré dans une loi française de 95 (sous un gouvernement de droite, comme quoi...).
    Tout a commencé par une nuit sombre, alors que je cherchais un raccourci clavier que jamais je n’ai trouvé.
    Citation Envoyé par Djal Voir le message
    Omar est drôle. Toujours.

  10. #160
    N'empêche après avoir matté le docu d'Arte sur les OGM, je me rend compte à quel point j'ai été stupide de croire au principe d'équivalence :q
    Quand on bombarde des brin d'adn sur une cellule évidemment qu'on a aucune idée sur le fait qu'on et put provoquer ou non des mutations à la marge de celles voulues.

    Le principe de précaution on s'en tamponne en France, la majeure partie du mais importé est OGM et ceux au mépris de tout. (surtout du citoyen)
    Alors le prochain épisode l'UMP va t'il forcer sa propre majorité a adopter un texte quelle rejette?

  11. #161
    Citation Envoyé par tenshu Voir le message
    (...)Alors le prochain épisode l'UMP va t'il forcer sa propre majorité a adopter un texte quelle rejette?
    :HS: Ce serait bien qu'un jour les parlementaires (sans distinctions) votent avec leur tête plutôt que de voter comme un seul homme ce qu'on leur dit de voter dans les instances de leurs partis... Ils ne sont pas élus pour ça, mais pour nous représenter et pour voter (ou non) les lois qui sont bonnes (ou mauvaises) pour nous... :/HS:
    Tout a commencé par une nuit sombre, alors que je cherchais un raccourci clavier que jamais je n’ai trouvé.
    Citation Envoyé par Djal Voir le message
    Omar est drôle. Toujours.

  12. #162
    Vous pensez sérieusement que les fruits et légumes que vous mangez actuellement ne sont pas le résultat de manipulations génétiques ? Les croisements et sélections spécifiques nécessitent des années, mais au final le résultat est le même : des plantes aux génes différents qui correspondent mieux aux conditions de culture.
    La culture bio, c'est mignon mais la majorité de ce qu'on cultive est élevé aux engrais et pesticides. Toujours dans un but de rentabilité. Aprés, je suis pour un label OGM histoire de pouvoir choisir ce qu'on consomme : bio, pesticides ou ogm.

    Par contre, l'habituel argument des pro-OGM de la faim dans le monde réglée par les OGM : ahah. Ce qui peut régler la faim dans le monde c'est que les US et l'EU arrêtent de subventionner leurs exportations, écrasant toute concurrence dans les pays acheteurs.

    Enfin, avec le principe de précaution, on aurait toujours pas accés au feu.
    "The world stole prosperity from the future for year after year, with the full collusion of governments, regulators, and central banks. Now the future has arrived."

  13. #163
    Citation Envoyé par Jeremy Voir le message
    Enfin, avec le principe de précaution, on aurait toujours pas accés au feu.
    lol

    Comme si nos ancêtres pas très évolués en avaient quelque chose à foutre du principe de précaution. Déjà entendu plein de fois cet argument, il ne veut rien dire, faut comparer ce qu'est comparable.

    Avec le principe de précaution on aurait pas eu Tchernobyl par exemple
    (bon et on se chaufferait à la bougie en France )

  14. #164
    Jeremy, y'a une énorme différence entre des croisements de différentes espèces d'une même plante, de façon naturelle, et l'ajout de portions d'ADN de bactéries à des plantes, de façon artificielle.

  15. #165
    Citation Envoyé par Jeremy Voir le message
    Vous pensez sérieusement que les fruits et légumes que vous mangez actuellement ne sont pas le résultat de manipulations génétiques ? Les croisements et sélections spécifiques nécessitent des années, mais au final le résultat est le même : des plantes aux génes différents qui correspondent mieux aux conditions de culture.

    Enfin, avec le principe de précaution, on aurait toujours pas accés au feu.
    Faux et idiot, pas mal comme message.
    Faux car évidemment le problème des OGM actuels n'est pas que ce soit des organismes génétiquement modifiés mais que ces modifications soient mutagènes sans que l'on sache jusqu''où ça peut aller, qu'elles soient sous copyright obligeant les agriculteurs à avoir toujours le même fournisseur, qu'elles soient liées à des produits chimiques dont on connait les résultantes désastreuses sur leur environnement, etc. etc. Y a dix mille raisons qui suffisent à, au minimum, invoquer le principe de précaution.
    Et pour ta remarque à ce sujet justement, on est plus à l'âge de pierre.

  16. #166
    Citation Envoyé par Jeremy Voir le message
    Enfin, avec le principe de précaution, on aurait toujours pas accés au feu.
    Ni au nucléaire ou même à internet. Le principe de précaution justifie toutes les interdictions.

    Il semble que la france est le pays européen qui a le plus durement transposé la directive adopté en 2001 (par le gouvernement Jospin : Kado ).
    La culture d'OGM est interdite s'il y a un risque de contamination des champs voisins. Donc les voisins d'un agriculteur ou d'un scientifique utilisant des OGM a les moyens juridiques de faire cesser l'exploitation en cas de risque de contamination.
    Les anti-OGM (enfin ceux qui ne sont pas des obscurantistes qui utilisent le problème des OGM pour leur noble combat contre la mondialisation de l'ultra-libéralisme sauvage qui tue des enfants alors qu'un autre monde est possible même si ça a lamentablement foiré partout) ont donc obtenus entière satisfaction. Et je souhaite bon courage à ceux qui voudront cultiver des OGM, les procès vont pulluler.

    @ Omar92: Je ne suis pas sûr qu'on puisse exploiter des sondages (enfin j'aimagine, je ne les ai pas vu) pour décréter que les français sont opposés aux OGM ou à la culture en plein air. Et encore moins réclamer un référendum sur le sujet (si on avait demander en 1970 ils auraient peut-être voté contre alors qu'aujourd'hui ils voteraient pour). La peur est l'ennemi du progrès mais l'ami du peuple (qui voterait en masse le rétablissement de la peine de mort par exemple).
    Le fait que des journalistes indépendants (ou pas) exploitent le filon inépuisable de la peur du progrès pour faire des reportages sur les OGM n'est pas non plus une preuve. Ils font la même chose avec le terrorisme, la délinquance, les jeux vidéos etc...
    Les reportages apocalyptiques se vendent mieux.

  17. #167
    Citation Envoyé par Elinol Voir le message
    La peur est l'ennemi du progrès mais l'ami du peuple (qui voterait en masse le rétablissement de la peine de mort par exemple).
    Le fait que des journalistes indépendants (ou pas) exploitent le filon inépuisable de la peur du progrès pour faire des reportages sur les OGM n'est pas non plus une preuve. Ils font la même chose avec le terrorisme, la délinquance, les jeux vidéos etc...
    Les reportages apocalyptiques se vendent mieux.
    Je crois que tu confonds peur et méfiance. D'ailleurs ton argument sur la peine de mort me semble difficile à croire, les derniers sondages que j'avais vu sur ce genre de question était sans appel, même chez les gens de partis extrêmistes.

  18. #168
    Citation Envoyé par Augusto Giovanni Voir le message
    Et pour ta remarque à ce sujet justement, on est plus à l'âge de pierre.
    Pas si sûr. Avec le principe de précaution, on analyse uniquement les risques, sans prendre en compte le coût qu'il y a à ne pas appliquer le progrès. L'exemple classique concerne les médicaments, ils mettent 3 à 10 fois plus de temps à être disponible sur le marché et coûtent 3 fois plus cher à cause des contraintes liées au principe de précaution. Le coût humain est plus important depuis l'application du sacro-saint principe.
    et ce phénomène risque de se reproduire avec les OGM à cause des millénaristes des lobbys du grand retour à la nature.

    Citation Envoyé par Augusto Giovanni Voir le message
    Je crois que tu confonds peur et méfiance. D'ailleurs ton argument sur la peine de mort me semble difficile à croire, les derniers sondages que j'avais vu sur ce genre de question était sans appel, même chez les gens de partis extrêmistes.
    En 1960, un sondage de l'Institut français d'opinion publique (IFOP) montrait que 50% des Français étaient contre la peine de mort et 39% pour. En 1972, dans un autre sondage IFOP, 27% des sondés seulement étaient contre la peine de mort et 63% pour. Enfin, un sondage du Figaro publié le lendemain du vote de la loi d'abolition du 9 octobre 1981 indiquait que 62% des français étaient pour le maintien de la peine de mort.
    Selon un sondage de l'institut IFOP en 1998[7], 54 % des français sont hostiles à la peine de mort. D'après un sondage réalisé en septembre 2006 par TNS Sofres, 52 % des Français sont opposés au rétablissement de la peine de mort[8].
    Je suis prêt à parier qu'elle passe. Avec un petit coup de pouce d'un Guy Georges ou d'un Fourniret la veille du vote, là ça ne ferait pas un pli.
    Dernière modification par Anon4782 ; 22/05/2008 à 13h47. Motif: Fusion automatique

  19. #169
    Citation Envoyé par Elinol Voir le message
    Ni au nucléaire ou même à internet. Le principe de précaution justifie toutes les interdictions.
    Oui, mais non, le feu, Internet et le nucléaire (encore qu'il peut y avoir un débat, mais là on part sur du gros HS), on sait les maitriser (ou tout du moins, on a les moyens de le faire), les OGM, apparement, ce n'est pas encore le cas, car le risque, c'est d'engendrer une contagion nefaste et inarretable...

    Citation Envoyé par Elinol Voir le message
    Et je souhaite bon courage à ceux qui voudront cultiver des OGM, les procès vont pulluler.
    Espérons, seulement entre le moment où on intentera un procés et le moment où il aboutira, il risque de se passer quelques (trop) longues années...

    Citation Envoyé par Elinol Voir le message
    @ Omar92: Je ne suis pas sûr qu'on puisse exploiter des sondages (enfin j'aimagine, je ne les ai pas vu) pour décréter que les français sont opposés aux OGM ou à la culture en plein air.
    Fais toi même ton propre sondage autour de toi, j'en connais peu qui sont pour la culture des OGM en plein air, et j'en connais aucun qui voudrait manger des OGM...

    Citation Envoyé par Elinol Voir le message
    Et encore moins réclamer un référendum sur le sujet (si on avait demander en 1970 ils auraient peut-être voté contre alors qu'aujourd'hui ils voteraient pour). La peur est l'ennemi du progrès mais l'ami du peuple (qui voterait en masse le rétablissement de la peine de mort par exemple).
    En 70 sur les OGM? Avec Jospin dans ta R19?

    Si tu veux ni sondage, ni référendum, autant zapper le peuple...

    La peur a fait disparaitre l'amiante des tours et bureaux... C'est dommage, c'était un trés bon produit contre le feu... Et un progrès de la science en moins par la faute de la peur de chopper un cancer... Queles gens sont mesquins...

    Citation Envoyé par Elinol Voir le message
    Le fait que des journalistes indépendants (ou pas) exploitent le filon inépuisable de la peur du progrès pour faire des reportages sur les OGM n'est pas non plus une preuve. Ils font la même chose avec le terrorisme, la délinquance, les jeux vidéos etc...
    Les reportages apocalyptiques se vendent mieux.
    Sauf que les sujets se basent sur des preuves, des faits troublants et avérés (on est pas dans un sujet traité par le réseau Voltaire...).
    D'autre part, on ne voit jamais de reportage sur les bienfaits des OGM (pour l'alimentation), contrairement aux autres thèmes sus-cités... (moyens pour lutter contre la délinquance, utilité des jeux vidéos, arrestation de terroristes...).
    Tout a commencé par une nuit sombre, alors que je cherchais un raccourci clavier que jamais je n’ai trouvé.
    Citation Envoyé par Djal Voir le message
    Omar est drôle. Toujours.

  20. #170
    Citation Envoyé par Elinol Voir le message
    Pas si sûr. Avec le principe de précaution, on analyse uniquement les risques, sans prendre en compte le coût qu'il y a à ne pas appliquer le progrès. L'exemple classique concerne les médicaments, ils mettent 3 à 10 fois plus de temps à être disponible sur le marché et coûtent 3 fois plus cher à cause des contraintes liées au principe de précaution. Le coût humain est plus important depuis l'application du sacro-saint principe.
    et ce phénomène risque de se reproduire avec les OGM à cause des millénaristes des lobbys du grand retour à la nature.
    T'es marrant en fait, tout dans l'extrême =)
    Même Augusto Giovanni vient de contredire ce qui fait que grâce a toi c'est même la deuxième fois que je trouve un point commun avec lui !

    Outre ça tu méconnais complètement les procédures de mise sur le marché des médicaments, où ne t'en déplaise les tests effectués sont complètement foireux surtout sur des risques de long termes.
    On a eu de beaux exemple dans les médias récemment, mais aussi de façon plus insidieuse.
    je vais pas détailler toute les péripéties de ma mère infirmière psy a qui on a intimé d'injecter un produit pas encore sur la marché sans posséder les contre indication. Contre indications assez lourde, qui ont provoqués des accidents qui ont bien été étouffés.
    Comment ça fonctionne? les labos sponsorisent les médecins a tour de bras de cadeaux qu'ils devraient pas accepter en temps que fonctionnaires: fournitures, restau, voyages et parfois cash.

    Si je parle de tout ça c'est apr ce que ce genre de connivence existe dans tout les secteurs de l'industrie et bien sûr vu comme les frontières entre politiques et industrielles sont faibles de nos jours.

    Tu te voile complètement la face, pourtant je sais que ça serait génial de croire a une progrès sans faille et sans borne, qui réglerait nos problèmes de société dans un élan de force collective. Mais franchement cette vision Gaulliste de la mondialisation progressiste, je peut te garantir qu'Halliburton ou Monsanto, il en on rien a foutre du bien commun.


  21. #171
    J'ai pas vraiment compris ton post mais j'aime beaucoup ta nouvelle signature.
    Dans la partie citée, je dis juste qu'il ne faut pas tomber dans l'admiration béate du principe de précaution, il comporte ses zones d'ombre. Et si on fait fi de la théore du grand complot, l'exemple des médicaments est pertinent.

    Comme je le disais plus haut, les anti-OGM ont obtenus ce qu'ils voulaient : l'interdiction par la loi de cultiver des OGM s'il y a risque de contamination. Je crois d'ailleurs que nous sommes les seuls à avoir transposé aussi strictement la directive.

    Donc désormais au lieu de faucher comme des sauvageons, on peut saisir le juge des référés pour faire constater par un expert judiciaire qu'un champ est illégal et le faire raser de près.

    Et au lieu de déboucher le champagne bio et de danser joyeusement autours d'un feu de bois dans le Larzac, les extremistes du principe de précaution continuent de râler parce qu'attention les méchantes entreprises avares de profits (seul l'Etat est bon, généreux et a une douce odeur de propre) peuvent continuer à travailler (difficilement mais c'est possible).

    Voilà un autre effet pervers du principe de précaution, il fait perdre toute lucidité à ses partisans, et surtout il rend paranoïaque.

  22. #172
    Voilà un autre effet pervers du principe de contradiction, il fait perdre toute lucidité à ses partisans, et surtout il rend paranoïaque.

  23. #173
    Je suis 100% d'accord avec Tenshu (et comme ça ça nous fait encore un point commun ohohoh).

  24. #174
    Citation:
    Envoyé par Elinol
    @ Omar92: Je ne suis pas sûr qu'on puisse exploiter des sondages (enfin j'aimagine, je ne les ai pas vu) pour décréter que les français sont opposés aux OGM ou à la culture en plein air.
    Citation:
    Envoyé par Elinol
    Selon un sondage de l'institut IFOP en 1998[7], 54 % des français sont hostiles à la peine de mort. D'après un sondage réalisé en septembre 2006 par TNS Sofres, 52 % des Français sont opposés au rétablissement de la peine de mort[8].

    Je suis prêt à parier qu'elle passe. Avec un petit coup de pouce d'un Guy Georges ou d'un Fourniret la veille du vote, là ça ne ferait pas un pli.

    Bon alors, il faut se baser ou pas, sur les sondages?

    Citation:
    Envoyé par Elinol
    Comme je le disais plus haut, les anti-OGM ont obtenus ce qu'ils voulaient : l'interdiction par la loi de cultiver des OGM s'il y a risque de contamination. Je crois d'ailleurs que nous sommes les seuls à avoir transposé aussi strictement la directive.

    Je ne suis pas sûr de te suivre, le projet de loi dit que si on ne respect pas les distances prévue entre les cultures ogm/non ogm et qu'il y a contamination, alors on peut saisir la justice. Le seuil est à 0.9%. Du moins c'est ce que j'ai compris en lisant ça: http://ameli.senat.fr/publication_pl/2007-2008/335.html (chapitre 2)

    Je vois pas pourquoi on serait plus clément dans un sens que dans l'autre. Tu voudrais pas quand même qu'on autorise les grosses entreprises à cultiver de l'ogm partout sans se soucier des autres cultures, non? Ben alors c'est normal de légiférer, pour punir les abus. D'ailleurs tiens, curieusement on risque plus à faucher qu'à contaminer.

    D'autre part je te comprends quand tu dis qu'il faut pas tout diaboliser avec le principe de précaution. Mais pourtant je pense qu'il est important de pas trop lacher la bride non plus et de ne pas croire que les "méchantes entreprises avares de profits" vont faire tout bien en pensant aux risques sanitaire et tout le tralala. L'amiante, c'est pas de la rumeur urbaine, hein, les industriels étaient au courant. D'ailleurs il se passe la même chose aujourd'hui avec la laine de verre.
    Dernière modification par nils ; 22/05/2008 à 23h32.

  25. #175
    Non, la preuve, ils sont trop fluctuants.
    Par contre il faut toujours s'adapter à son interlocuteur.

    Le projet de loi adopté le 20 mai:
    http://www.assemblee-nationale.fr/13/ta/ta0147.asp

    « Art. L. 663-2. – La mise en culture, la récolte, le stockage et le transport des végétaux autorisés au titre de l’article L. 533-5 du code de l’environnement ou en vertu de la réglementation communautaire sont soumis au respect de conditions techniques notamment relatives aux distances entre cultures ou à leur isolement, visant à éviter la présence accidentelle d’organismes génétiquement modifiés dans d’autres productions.
    « Ces conditions techniques sont fixées par arrêté du ministre chargé de l’agriculture, pris après avis du comité scientifique du haut conseil institué à l’article L. 531-3 du code de l’environnement et du ministre chargé de l’environnement. Leur révision régulière se fait sur la base de travaux scientifiques et des données de la surveillance biologique du territoire définie à l’article L. 251-1 du présent code.
    « Les conditions techniques relatives aux distances sont fixées par nature de culture. Elles définissent les périmètres au sein desquels ne sont pas pratiquées de cultures d’organismes génétiquement modifiés. Elles doivent permettre que la présence accidentelle d’organismes génétiquement modifiés dans d’autres productions soit inférieure au seuil établi par la réglementation communautaire.
    « Art. L. 663-3. – Le respect des conditions techniques prévues à l’article L. 663-2 est contrôlé par les agents mentionnés au I de l’article L. 251-18. Ces agents sont habilités à procéder ou à faire procéder, dans les conditions fixées par arrêté du ministre chargé de l’agriculture, à tous prélèvements et analyses nécessaires à l’exercice de cette mission.
    « En cas de non-respect de ces conditions, l’autorité administrative peut ordonner la destruction totale ou partielle des cultures.
    « Les frais entraînés par ces sanctions sont à la charge de l’exploitant. »
    Art. L. 663-4. – I. – Tout exploitant agricole mettant en culture un organisme génétiquement modifié dont la mise sur le marché est autorisée est responsable, de plein droit, du préjudice économique résultant de la présence accidentelle de cet organisme génétiquement modifié dans la production d’un autre exploitant agricole, lorsque sont réunies les conditions suivantes : « 1° Le produit de la récolte dans laquelle la présence de l’organisme génétiquement modifié est constatée est issu d’une parcelle ou d’une ruche située à proximité d’une parcelle sur laquelle est cultivé cet organisme génétiquement modifié et a été obtenu au cours de la même campagne de production ;
    « 2° Il était initialement destiné soit à être vendu en tant que produit non soumis à l’obligation d’étiquetage mentionnée au 3°, soit à être utilisé pour l’élaboration d’un tel produit ;
    « 3° Son étiquetage est rendu obligatoire en application des dispositions communautaires relatives à l’étiquetage des produits contenant des organismes génétiquement modifiés.
    « II. – Le préjudice mentionné au I est constitué par la dépréciation du produit résultant de la différence entre le prix de vente du produit de la récolte soumis à l’obligation d’étiquetage visée au 3° du même I et celui d’un même produit, présentant des caractéristiques identiques, non soumis à cette obligation.
    « Sa réparation peut donner lieu à un échange de produits ou, le cas échéant, au versement d’une indemnisation financière.
    « III. – Tout exploitant agricole mettant en culture un organisme génétiquement modifié dont la mise sur le marché est autorisée doit souscrire une garantie financière couvrant sa responsabilité au titre du I.
    A lire ton dernier post j'ai l'impression qu'on est presque d'accord (j'exagère à peine ). Je ne suis effectivement pas pour être plus clément avec les agriculteurs, même si je crains que l'obligation d'assurance spécifique puisse poser un problème pratique, elle se justifie dans son principe.
    Et même si je me méfie beaucoup de l'utilisation du principe de précaution, je ne suis pas non plus pour ne pas encadrer l'industrie et l'agriculture, mais je trouvais justement qu'en ce qui concerne les OGM la loi était tout sauf laxiste.

    A moins que tu veuilles l'interdiction pure et simple des OGM ou que leur exploitation soit strictement limité à des lieux entièrement confinés (donc en pratique sûrement uniquement à la recherche).

  26. #176
    Bon ben on est (presque) d'accord, alors. Et puis on a bien lu la même chose, c'est juste une différence de transcription.

    Hem, à vrai dire, à voir les antécédents (amiante, monsanto, sang contaminé...) à voir comment ça se passe aujourd'hui (je parlais plus haut de la laine de verre, on en refourgue à tour de bras tout en sachant très bien que y en a qui vont morfler dans 10 ans) je suis super méfiant. La loi sur les ogm et sur les problèmes de contamination dont on parle, ne punit que les exploitants. Comme de par hasard... un comble sachant que les semencier prétende un risque de contamination nul. Mais eux s'en lavent les mains... Enfin bref tant qu'il n'y aura pas dans la loi une responsabilité direct du décisionnaire, il y aura toujours des gros patrons pour faire du chiffre sans se soucier des conséquence. Mais c'est pas près de changer, à voir comment notre souverain nous a promis des classes actions envers les patron voyous pour finalement assouplir la loi pour les mêmes...

    Bref tout ça pour dire que quand on est pas sûr de ce qu'on fait, ben on prend le maximum de précautions, et tant pis si ça coute cher, tant que ça sauve des vies. En d'autre termes: on avance moins vite, mais on casse moins d'œufs.

  27. #177
    J'vais profiter du topic pour parler vite fait de la mésaventure d'une assoc' qui s'évertuait à préserver la biodiversité dans l'agriculture.
    L'association Kokopelli donc, s'attachait à préserver des variétés traditionnelles (plusieurs centaines) de différentes plantes en les vendant à des agriculteurs amateurs et militait aussi contre les "nécro-carburants" et les OGM.

    Malheureusement, ça n'a pas plus au grainetier Baumaux et à deux organismes de semenciers qui ont poursuivi l'association en justice.
    Le couperet est tombé en janvier dernier, et le président de l'assoc' a été reconnu coupable des chefs d'accusation qui leur étaient retenus.
    Elle est, du coup, condamnée à verser pour plus de 30000€ répartis entre le grainetier baumaux, l'État et les deux organismes. Somme qui dépasse, bien entendu, largement les moyens d'une telle association.

    D'aucuns diront peut-être que c'était mérité, que l'association vendait illégalement des graines non répertoriées dans le "catalogue officiel des espèces et variétés" (Wiki), mais ce serait oublier le questionnement qui peut exister sur la pertinence de ce catalogue. Kokopelli justement, ainsi que le Réseau Semences Paysannes lui reproche de nuire à la biodiversité à cause, notamment, du montant à débourser pour y inscrire une nouvelle variété.

  28. #178
    Il y a eu sur paris il y a peut une conférence : Les enclosures de biens communs : du logiciel au vivant

    Avec l'incontournable R.Stallman et Jean-Pierre Berlan (ancien directeur de recherche de l'INRA)

    J'avoue ne pas l'avoir (encore) écoutée mais on ma vanté a plusieurs reprise sa qualité : http://radio-ministere.bellinux.net/spip.php?article87 (attention mise en page qui bave :q)

    Ca doit de toute évidence recouper la problématique des brevets et autre joyeusetés ...


Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •