Crunchez vos adresses URL
|
Rejoignez notre discord
|
Hébergez vos photos
Page 6 sur 9 PremièrePremière 123456789 DernièreDernière
Affichage des résultats 151 à 180 sur 252
  1. #151
    Super cool le dossier Riot Le fait d'y intégrer des tests de jeux, et tout simplement de parler d'un univers (celui de Lol) qui est ultra populaire dans le monde mais beaucoup moins dans le lectorat de CPC.
    Juste peut-être qu'on passe un peu rapidement sur les accusations portées sur un PDG dont la parole nourrit par ailleurs une grande partie du dossier et qui a été dédouané par... un cabinet mandaté par lui-même.

    Par contre c'est normal le nombre de fautes que je relève dans ce numéro ?
    p.16: "on l'a annulé et recommencé 150 fois fois"
    p.21: "le jeu se déroule en deux phrases"
    p.50: "le reste de la sélection comportait Warshmallows du studio Digital Mania de même que le Ghana et le Kenya avec le jeu Africa's Legend" (? syntaxe ?)
    (ça sent le dossier Riot finalisé en toute fin de bouclage )

    Par contre génial le papier sur les jeux africains :keur: Ca fait plusieurs années maintenant que je regarde un peu ce qu'a fait jusqu'ici le Continent du Futur (et si on l'appelait comme ça ?), j'ai vu Kissoro Tribal Game par le Centrafricain Teddy Kossoko ou Ananse: The Origin au Ghana. J'espère que CPC essaiera de suivre un peu cette actualité dans la mesure du possible.

    J'avais fait un topic sur ce thème: https://forum.canardpc.com/threads/8...video-par-pays
    Pour moi, faire des jeux vidéo, c'est une manière de s'insérer dans la mondialisation. Il n'y a pas de meilleur biais : mobiliser une industrie ultra-populaire, qui convoque à la fois l'expertise technologique, le sens esthétique et l'attractivité ludique.

  2. #152
    Citation Envoyé par Catel Voir le message
    Super cool le dossier Riot Le fait d'y intégrer des tests de jeux, et tout simplement de parler d'un univers (celui de Lol) qui est ultra populaire dans le monde mais beaucoup moins dans le lectorat de CPC.
    Juste peut-être qu'on passe un peu rapidement sur les accusations portées sur un PDG dont la parole nourrit par ailleurs une grande partie du dossier et qui a été dédouané par... un cabinet mandaté par lui-même.

    Par contre c'est normal le nombre de fautes que je relève dans ce numéro ?
    Pour les fautes, ça arrive, on ne peut pas toutes les détecter et les corriger, rien d'anormal même si bien sûr c'est dommage.

    Pour le passage sur les accusations, le problème est dû à un cafouillage de notre part car normalement ce paragraphe était un encadré, à part du texte principal donc, alors que là il a été par erreur intégré au texte entre deux paragraphes qui n'ont rien à voir, ce qui lui donne un aspect un peu lacunaire. Pour le magazine papier c'est trop tard, mais je viens de corriger sur le site.


  3. #153

  4. #154

    Merci à Flad de m'avoir redirigé vers le bon endroit !

    @Oni (merci pour ce premier niveau d'explication sur la mémoire cache !)
    https://www.canardpc.com/hardware/le...nt-et-de-pain/
    Vous verrez souvent dans ce magazine des termes [comme ?] « mémoire cache de niveau 1, niveau [2 ?], etc. » (parfois aussi L2, L3, etc., le L signifiant level, niveau en anglais).

  5. #155

  6. #156
    Oui il est sympa cet article sur la cache et j'espère qu'il y en aura d'autres dans le style!

    Par contre, écrire dans l'article sur le CPL que ça plaît aux "gens crédules" qui ont peur des "méchantes zondes" c'est limite je trouve...

    A moins qu'il y ait maintenant un consensus scientifique pour dire que les ondes n'ont strictement aucun effet néfaste sur l'être humain à long terme, la prudence reste de mise et ce n'est pas être crédule qu'être prudent. Et dans ce cas, je veux bien les références de ce consensus.

    Je précise que je reconnais le côté pratique de toutes ces ondes qui se baladent et s'ajoutent à notre quotidien pour nous permettre d'accéder à des données, de jouer ou de transmettre des données/informations. Et je sais bien aussi que les signaux transmis dans les câbles via CPL peuvent rayonner pas mal.

    Mais ça ne m'empêche pas d'essayer de m'en passer quand je le peux (le wifi de mes voisins ne pollue pas ma maison et je préfère donc brancher mes appareils avec des câbles Ethernet quand car possible). Et est-ce là être crédule?

  7. #157
    Citation Envoyé par Poussin Joyeux Voir le message
    Oui il est sympa cet article sur la cache et j'espère qu'il y en aura d'autres dans le style!

    Par contre, écrire dans l'article sur le CPL que ça plaît aux "gens crédules" qui ont peur des "méchantes zondes" c'est limite je trouve...

    A moins qu'il y ait maintenant un consensus scientifique pour dire que les ondes n'ont strictement aucun effet néfaste sur l'être humain à long terme, la prudence reste de mise et ce n'est pas être crédule qu'être prudent. Et dans ce cas, je veux bien les références de ce consensus.

    Je précise que je reconnais le côté pratique de toutes ces ondes qui se baladent et s'ajoutent à notre quotidien pour nous permettre d'accéder à des données, de jouer ou de transmettre des données/informations. Et je sais bien aussi que les signaux transmis dans les câbles via CPL peuvent rayonner pas mal.

    Mais ça ne m'empêche pas d'essayer de m'en passer quand je le peux (le wifi de mes voisins ne pollue pas ma maison et je préfère donc brancher mes appareils avec des câbles Ethernet quand car possible). Et est-ce là être crédule?
    On doit prouver que les ondes ont bien un impact sur la santé, pas l'inverse. Et pour l'instant on n'a pas démontré qu'elles en avaient un.
    Biendébuter.net : les guides de la commu CPC || Guide SoT
    Screens : FFXIV | Star Citizen || Bnet/OW : Howii#2999 || Discord : Howii#1000

  8. #158
    Citation Envoyé par Poussin Joyeux Voir le message
    Oui il est sympa cet article sur la cache et j'espère qu'il y en aura d'autres dans le style!

    Par contre, écrire dans l'article sur le CPL que ça plaît aux "gens crédules" qui ont peur des "méchantes zondes" c'est limite je trouve...

    A moins qu'il y ait maintenant un consensus scientifique pour dire que les ondes n'ont strictement aucun effet néfaste sur l'être humain à long terme, la prudence reste de mise et ce n'est pas être crédule qu'être prudent. Et dans ce cas, je veux bien les références de ce consensus.

    Je précise que je reconnais le côté pratique de toutes ces ondes qui se baladent et s'ajoutent à notre quotidien pour nous permettre d'accéder à des données, de jouer ou de transmettre des données/informations. Et je sais bien aussi que les signaux transmis dans les câbles via CPL peuvent rayonner pas mal.

    Mais ça ne m'empêche pas d'essayer de m'en passer quand je le peux (le wifi de mes voisins ne pollue pas ma maison et je préfère donc brancher mes appareils avec des câbles Ethernet quand car possible). Et est-ce là être crédule?
    Ben y a consensus sur le fait que les ondes, aux niveaux de puissance du Wi-Fi and co., n'ont pas d'effet avérés. Le seul effet reconnu, il est thermique, et le Wi-Fi (et 3G/4G/5G) est largement en-dessous du seuil.

    Et les études, ça marche dans l'autre sens : on peut pas réellement prouver qu'un truc a pas d'effet, donc on a quand même plutôt tendance à prouver qu'il en a un. Et là, justement y a consensus compte tenu du ratio entre les rares études qui trouvent un souci et les autres (qui trouvent rien)

    Et sur la phrase, y a un double effet kiss cool : faut quand même bien se rendre compte que le CPL, c'est des ondes électromagnétiques au même titre que le Wi-Fi (et que les ondes du courant électrique, du reste).

  9. #159
    J'ai l'impression que tu généralise un peu à partir de données obsolètes et que tu mélanges bien des choses.

    Tout d'abord il y a de plus en plus un consensus, au contraire, sur le fait que les ondes wifi ont bel et bien un effet.

    Non seulement il y a une tonne de documentation sur les effets thermiques, qui, si si, sont loin d'être négligeable sur la santé humaine en générale : Tout effet négatif est loin de provenir des rayonnements ionisants, sinon on pourrait prendre des bains d'UV constant sans craindre de cancer de la peau ou dormir tranquilou dans un micro-onde. Les effets de résonance entrainant des effets thermiques ciblés (comme le micro-onde) ou thermique pur (comme les UV sur la peau) peuvent dégrader l'ADN, causer des cancers etc.
    La généralisation : « non ionisant = OK » provient d'un autre temps et devrait finir à la benne si on veut être sérieux.

    Enfin, il y a de plus en plus d’études solides sur les effets non-thermiques de ces rayonnements. Même l'article Wikipedia est assez à jour sur ce point, et liste bien la ribambelle d’étude récente, c'est dire ^^ :

    Spoiler Alert!

    Effets sanitaires « non-thermiques »

    D'autres études (répétées) ont trouvé que le Wi-Fi peut avoir des effets biologiques non-thermiques.

    Ainsi, récemment (2018), en se basant sur 23 études scientifiques contrôlées faite sur le modèle animal, sur des cultures cellulaires (dont cellules humaines) et/ou sur l'être humain, Martin L. Pal (Professor émérite de biochimie et sciences médicales à l'Université de Washington à Portland) estimait dans le journal Environmental Research que d'après les données alors disponibles, le Wi-Fi peut induire :

    un stress oxydatif (42,43,44,45,46,47,48,49,50) ;
    des dommages aux spermatozoïdes et/ou aux testicules (42,51,52,53,54,43,55,56) ;
    des effets neuropsychiatriques (dont changements EEG, exposition in utero au Wi-Fi troublant le développement neuronal post-natal, augmentation de la cholinestérase ; trouble de l'apprentissage ; réduction de la capacité à discriminer les objets familiers d'objets nouveaux ; neuromodulation, via des changements dans le GABA qui est le principal neurotransmetteur inhibiteur du système nerveux central et un trouble de la transmission neuronale cholinergique) (57,58,48,59) ;
    des apoptoses (et/ou une élévation des biomarqueurs apoptotiques) (60,52,61,50) ;
    des dommages à l'ADN (53,42,56) ;
    une perturbation endocrinienne (portant sur les catécholamines, les hormones du système pancréatiques, la prolactine, la progestérone et les œstrogènes) (62,47,50) ;
    une perturbation des canaux calciques (63) (et donc de la gestion du transport du calcium dans l'organisme) (61,46) ;
    des troubles du sommeil, qui semblent liés à une perturbation de la mélatonine (44) ; expression anormale de Micro-ARNs dans le cerveau (64) ;
    des anomalies dans le développement post-natal (48) ; disruption du développement dentaire (45) ; anomalies cardiaques (perturbation de la tension artérielle et dommages érythrocytaires, c'est-à-dire aux globules rouges) (62) ;
    un effet de stimulation de la croissance des cellules souches adipeuses (ce qui pourrait éventuellement laisser suspecter un rôle dans l'épidémie mondiale d'obésité) (65)... ;

    M.L. Pal note que la plupart de ces effets ont aussi été observés pour des expositions à d'autres champs électromagnétiques en hyperfréquences (au sens anglophone du terme) (66). Selon lui, l'activation des canaux calciques dépendants du voltage, l'un des premiers effets décrit, serait le mécanisme d'action prédominant des CEM sur les cellules vivantes, expliquant d'autres des effets des CEM, même si d'autres mécanismes semblent aussi en cause (ex : activation d'autres canaux ioniques voltage-dépendants, résonance cyclotronique calcique et mécanisme de magnétoréception géomagnétique).
    Comme d'autres, il rappelle que les EMF[Quoi ?] pulsés[Quoi ?] semblent presque toujours biologiquement plus actifs que les EMF non-pulsés ; ajoutant que les champs électromagnétiques artificiels sont polarisés, ce qui pourrait les rendre beaucoup plus actifs que les champs électromagnétiques non-polarisés. Des courbes dose-réponse semblent exister, mais non-linéaires et non monotones ; Les effets des CEM pourraient être cumulatifs et les jeunes pourraient y être plus vulnérables que les adultes.

    En 2018, Martin L. Pal reproche à F&M (Foster & Moulder) (qu'il juge proches de l'Industrie), d'avoir affirmé67 qu'il n'existait que sept études importantes sur le Wi-Fi, montrant toutes une absence d'effet Or, selon Martin L. Pal « aucune de celles-ci n'était des études sur le Wi-Fi, chacune différant du Wi-Fi authentique de trois manières distinctes. F&M pouvaient tout au plus conclure qu'il n'y avait aucune preuve statistiquement significative d'un effet. Les petits nombres étudiés dans chacune de ces sept études liées à F&M montrent que chacune d'elles n'a pas le pouvoir de tirer des conclusions substantielles »68.

    De son côté, l'OMS a dans un premier temps (en mai 2006), suivi les avis de l'ICNIRP) et estimé que l'exposition prolongée aux ondes du Wi-Fi ne présentait aucun risque pour la santé69, puis en mai 2011 elle a inclus le Wi-Fi (et la téléphonie mobile) dans la liste des éléments possiblement cancérigènes pour l'être humain (groupe 2).


    Donc en bref je rejoins l'avis de Poussin Joyeux, mais en plus sévère : à mon sens vous êtes actuellement en décalage vis à vis du consensus scientifique, qui a énormément évolué sur ce point ces 10 dernières années.

    En résumé de ce que je lis régulièrement : il y a de plus en plus un consensus sur le fait que dans des conditions spécifiques il peut y avoir des effets déleteres thermiques, même si il y a débat sur les conditions en question.
    Sur les effets non thermiques par contre le consensus semble assez solide sur pas mal de point, notamment stress oxydatif, dommage à l'appareil reproducteur, troubles dans diverses zones du cerveaux. (en plus, sur les effets sur l'apprentissage j'ai eu l'occasion de voir un bout de conf sur le sujet il y a quelques années (c'est dans mon domaine de travail) et c'était assez solide)
    Les mécanisme sur ce dernier point sont également actuellement en phase d'être bien identifiés (activation des canaux calciques etc.). Sur ces trois points il semble y avoir une bonne quantité de travaux solide actuellement.

    Après ça ne change en rien ce que tu dis : le CPL dégage lui aussi des ondes, qu'il faudrait sans doute comparer. Mais dire « qu'il reste à démontrer que les ondes wifi ont un effet » me semble un peu en décalage d'une dizaine d'année avec l'état de l'art.
    Attention, tout ceci ne veut pas dire qu'il faut se passer de Wifi, c'est une question d'avantage/cout et les effets observés actuellement sont souvent faible de toute façon. Mais dire qu'aucun effet n'a été démontré me semble très faux.

    Note, ce n'est pas la première fois que je vous le dit (enfin je dis je, mais d'autres avaient déjà fait la remarque de même) : mais vous devriez sérieusement envisager de consulter des spécialistes de certaines disciplines scientifiques récurrentes abordées dans vos pages. Ce n'est pas la première fois que je remarque des erreurs, des confusions ou des affirmations de vérités qui n'en sont plus... en général je le remarque sur ma discipline de spécialité (l'IA) mais de temps en temps je le remarque également sur d'autres domaine, et ça ne fait pas forcément sérieux amha.
    Il ne doit pas être impossible de prendre conseil envers des spécialistes de chaque domaine sur certains points amha. Il doit bien y avoir un spécialiste en physique des ondes et santé qui accepte de venir discuter avec vous à l'occasion quelque part ^^.
    Dernière modification par Nilsou ; 04/01/2022 à 11h48.

  10. #160
    Merci Nilsou, je me sens moins seul.

    Je ne nie pas l'expertise des journalistes de CanardPC HW pour tout ce qui touche à l'électronique et aux composants/periphériques informatiques et c'est d'ailleurs pour cela que j'y suis abonné.

    Mais parfois, il serait bon aussi de faire appel à certains experts d'autres domaines qui interviendraient dans le magazine. Ou bien de s'abstenir d'aborder ces domaines en restant dans le côté pûrement électronique, à moins de faire une étude poussée sur le sujet avant (recherche de plusieurs semaines/mois en compilant plein de données, comme le ferait tout bon magazine scientifique).
    C'est pour cette raison que je n'ai pu m'empêcher de réagir hier, après avoir lutté plusieurs jours, car ce n'est pas la première fois que certaines phrases/articles me titillent depuis toutes ces années de lecture.

    Mais sinon, tout le reste du magazine est très bien et intéressant.

  11. #161
    Dans le domaine des ondes, j'ai discuté avec des spécialistes, justement.

    Après, ça va dépendre de ta notion de consensus. C'est franchement cliché, mais on est sur un forum : "un résultat significatif à 5% signifie que l’on a une chance sur 20 de se tromper en l’acceptant ; pour certains, cela signifie que ce résultat est démontré, même s’il sort d’une liste de 20 résultats dont 19 non significatifs".

    Sur le côté thermique : un appareil qui suit les normes (et on est d'accord que certains appareils les suivent pas) est considéré comme sans danger. Evidemment qu'il y a des effets thermiques à forte puissance, mais prendre comme exemple "dormir dans un micro-onde", c'est au mieux fallacieux. Personne va nier (et sûrement pas moi) qu'avec une puissance de plusieurs centaines de watts, y a un effet. Mais sur un réseau WI-Fi aux normes, on est plutôt aux alentours de 1 W (et probablement moins, en fonction de la distance/des appareils).

    Sur les effets non-thermiques, toute la littérature que j'ai pu lire (alors, OK, je peux être biaisé dans mes choix) tendent à montrer que dans le cas du Wi-Fi, c'est totalement négligeable quand il y a un effet mesurable (et dans une bonne partie des études, y a pas d'effets). Ça se voit pas nécessairement, mais on discute avec des spécialistes, on essaye de suivre l'état de l'art, etc. J'attends pas de voir un électro-sensible détecter un réseau sans indications (c'est caricaturale, mais ça montre bien le problème) mais j'attends quand même des choses avec une base scientifique solide.

    Les extraits en spoiler, je suis désolé, mais ça vaut pas tripette à la première lecture. Y a des trucs qui semblent hautement improbable (l'expression de Micro ARN...), des erreurs factuelles sur la traduction, et le fait que la version anglophone de Wikipedia parle absolument pas de ça (alors que le texte est visiblement une mauvaise traduction de l'anglais). Même la page du docteur émérite (en anglais), elle montre bien qu'il y a un souci. Je connais pas votre avis sur Raoult, mais ça ressemble à un texte qu'on pourrait avoir sur le Covid avec Didier Raoult comme caution scientifique, et c'est problématique. J'ai un peu de mal à voir ça comme une preuve qu'il y a un consensus sur les effets non-thermiques. Cette partie de la page Wiki francophone nécessite très clairement des vérifications (mais j'avoue que j'ai pas spécialement le temps de le faire).


    C'est un peu compliqué d'en discuter sur un sujet de forum, surtout sur un sujet si polémique. Ici, je réponds rapidement, mais quand j'écris un article *sérieux* dans le magazine, c'est plusieurs semaines de taf', de la lecture de livres/études/articles, etc. Quand je dis sérieux, c'est aussi parce qu'on a eu des articles sur le sujet qui ne l'étaient pas totalement, dans le sens ou quand je traite les "dix objets anti-ondes", le niveau de recherche est évidemment pas le même. Idem quand j'achète (sans a priori, d'ailleurs) une clé USB "anti-ondes" et qu'il y a littéralement rien dedans. Dans ce cas de figure, je dois faire quoi : me moquer ou essayer de comprendre les arguments sur la magie du truc (au sens littéral) ? Les (anciens) articles sur les ondes, c'est vraiment pas la même chose (même si j'en suis pas l'auteur, j'ai hérité d'une partie de la documentation de Doc T.

    Surtout que bon, la base de votre réaction, c'est un bête blague sur le fait que des gens ont peur des ondes (bon, pas la meilleure du monde, soit) couplée au fait que le CPL émet des ondes qui rayonnent dans les câbles (ce qui est assez factuel).

  12. #162
    J'avais bien rigolé avec la clé anti-ondes et ça ne m'avait pas contrarié cette fois.

    Ok pour le reste. Et merci d'avoir fait un deuxième retour sur le sujet.

  13. #163
    Citation Envoyé par Dandu Voir le message
    Sur le côté thermique : un appareil qui suit les normes (et on est d'accord que certains appareils les suivent pas) est considéré comme sans danger. Evidemment qu'il y a des effets thermiques à forte puissance, mais prendre comme exemple "dormir dans un micro-ondes", c'est au mieux fallacieux. Personne va nier (et sûrement pas moi) qu'avec une puissance de plusieurs centaines de watts, y a un effet. Mais sur un réseau WI-Fi aux normes, on est plutôt aux alentours de 1 W (et probablement moins, en fonction de la distance/des appareils).
    Tu me comprends bien mal : toutes les études citées plus haut sont faites en respectant les normes en vigueur du wifi « classique ». Mon exemple du micro-ondes n'était là que pour l'illustration.

    Citation Envoyé par Dandu Voir le message
    Sur les effets non-thermiques, toute la littérature que j'ai pu lire (alors, OK, je peux être biaisé dans mes choix) tendent à montrer que dans le cas du Wi-Fi, c'est totalement négligeable quand il y a un effet mesurable (et dans une bonne partie des études, y a pas d'effets). Ça se voit pas nécessairement, mais on discute avec des spécialistes, on essaye de suivre l'état de l'art, etc. J'attends pas de voir un électro-sensible détecter un réseau sans indications (c'est caricaturale, mais ça montre bien le problème), mais j'attends quand même des choses avec une base scientifique solide.
    Tout ce que j'ai pu lire montre que c'est « parfois faible », « parfois parfaitement mesurable » non « négligeable ». Les mots ont une importance ici, je pense. Un effet faible reproductible est un effet faible reproductible. De plus, d'autres effets sont loin d'être négligeables, mais on en ignore simplement les conséquences. Les modifications sur le rythme du sommeil et ce genre de chose sont ainsi parfaitement documentées, ça fait même partie du rapport de l'Anses.
    Spoiler Alert!

    « On ne peut pas exclure le fait que dans certaines conditions (notamment avec des expositions à des signaux modulés), les radiofréquences puissent favoriser l'oxydation de l'ADN. Les modifications observées sur l'état d'oxydation de la guanine (dans 2 études seulement) ont été corrélées avec une augmentation du stress oxydant dans la cellule ou l'organisme ; induisent des cassures de l'ADN (effet clastogène) » (p. 14). « Chez l'Homme, un effet physiologique à court terme a été observé sur le sommeil. Il s'agit d'une augmentation de la puissance spectrale de l'électroencéphalogramme (EEG) dans la fréquence des fuseaux de sommeil, avec une modulation autour de 14 Hz. Cet effet est reproductible, mais non expliqué, nécessitant donc d'être investigué. De plus, des diminutions significatives de la durée du sommeil de stade 2 et des augmentations de la durée du sommeil paradoxal dans le 3e quart de la nuit ont été observées (une augmentation du nombre de périodes de sommeil paradoxal a également été rapportée dans la seule étude disponible chez le rat) » (p. 19). Comme le mentionne le rapport (p. 9), « il n'est pas possible aujourd'hui d'établir un lien de causalité entre ces effets biologiques décrits et d'éventuels effets sanitaires qui en résulteraient ».

    Donc il y a des effets mesurables et certains sur le corps dans cet exemple, on ne sait juste pas si ça cause des conséquences négatives à long terme et c'est en cours d'investigation.

    Les effets oxydatifs de même, il y a une bonne trentaine de papiers, solides, et de différents auteurs, sur le sujet. Avec de sérieux doutes levés par beaucoup d'auteurs de ces études sur des différences significatives sur la puberté, etc.
    Citation Envoyé par Dandu Voir le message
    Les extraits en spoiler, je suis désolé, mais ça vaut pas tripette à la première lecture. Y a des trucs qui semblent hautement improbable (l'expression de Micro ARN...), des erreurs factuelles sur la traduction, et le fait que la version anglophone de Wikipedia parle absolument pas de ça
    Jamais rien lu d'aussi peu scientifique comme raisonnement ... le point important du passage en spoiler c'est les dizaines d'articles, solides, qui étayent chaque ligne. Quand tu vois une ligne avec marqué «
    un stress oxydatif (42,43,44,45,46,47,48,49,50) ; » tu regardes le 42/43/44/45/46/47/48/49 et 50, et tu jauges de leur pertinence. Tu ne regardes pas le nom du mec qui a réuni les ref, ça on s'en fout, mais alors complètement ... fut-il Raoult. Que ce soit non présent sur le wikipedia Anglais est complètement hors sujet de même et c'est un critère complètement WTF dans la bouche d'un journaliste. (la plupart des articles sont en plus publiés dans de grandes revues ... anglaises ... au passage revu par les pairs et de bon niveau)

    Quant au truc hautement improbable, ce n’est pas vraiment à toi d'en juger d'un coup d’œil comme ça sans lire le papier, c'est vraiment une mauvaise habitude de balayer d'un revers de main ce qui ne colle pas à ta vision de la réalité ... c'est ridicule. Le papier il est là : https://www.sciencedirect.com/scienc...82668917301151 il est solide, fais 39 pages, viens d'équipes solides pluridisciplinaires, il est revu par les pairs, précis, et explique parfaitement les mécanismes sous-jacents étudiés. Même si pour le coup il est très large sur ses observations et ne porte pas que sur la microphrase, probablement mal formulée à l'arrache, qui le décrit plus haut.

    La discussion et la conclusion complète du papier au passage, pour ceux qui n'y ont pas accès :
    Spoiler Alert!

    The present study was aimed at examining the effects of the in utero exposure to WiFi signal (2 hours
    per day throughout gestation period) on offspring neurodevelopment, emotional and motor behavior
    as well as cerebral oxidative stress response and cholinesterase activity. The main results revealed that
    prenatal WiFi exposure did not affect delivery endpoints and pups physical development. Behaviorally,
    exposed offspring exhibited neurodevelopment impairments at the first 17 PNDs but no alteration in
    the emotional and motor behavior at 28 and 40 till 43 days old. Furthermore, gestational WiFi
    irradiation disrupted cerebral oxidative stress equilibrium only on PND 28, raised cerebral
    14
    acetylcholinesterase activity on PNDs 28 and 43 and decreased seric butyrylcholinesterase activity on
    PND 43.
    The current results showed no deleterious effects of prenatal exposure to WiFi radiations on gestation
    delivery outcomes and physical post development of pups. These findings are in agreement with the
    study of Poulletier de Gannes et al. (2012) reporting no signs of teratology during pre- or postnatal
    development following the in-utero exposure to a 2.45 GHz Wi-Fi signal even at a high specific
    absorption rate (SAR) of 4 W/kg. Likewise, according to Ogawa et al. (2009), gestational exposure to
    wideband code division multiple access (W-CDMA) signal at a 1.95 GHz did not induce embryotoxicity
    or affect offspring viability, sex ratio and physical development in rat.
    However, our data are in contrast with other previous investigations proving negative impact of
    gestational radiofrequencies exposure. Indeed, prenatal exposure to 2.45 GHz signal triggered
    postnatal growth restriction in rat (Dasdag et al. 2012; Sangun et al. 2014). Detrimental effects on pre-
    and post development were also linked to 2.45 GHz signal when irradiation occurred only before
    gestation (mating period) (Singh et al. 2009) or both before and during pregnancy (Shahin et al. 2013).
    Moreover, intrauterine exposure to Global System of Mobile (GSM) radiations at a frequency varying
    from 850 to 1 800 MHz was shown to be harmful for pregnant dams and their newborns in term of
    embryogenesis pre and post development in rabbit (Budak et al. 2009), rat (Alchalabi et al. 2016),
    mouse (Yang et al. 2013) and avian species (Al-Qudsi 2012; Tsybulin et al. 2013). This conflict in results
    regarding the effects related to radiofrequencies exposure could be explained by the variety of
    experimental designs and methods as frequency, power density, radiation sources, head only/whole
    body exposure, exposure duration and used testing apparatus and methods.
    For pups’ neurodevelopment, we noticed sensorimotor impairments in all performed tests except
    vibrissae placing response. Such neurodevelopment disorders could be due to several RF-induced
    effects at cellular, biochemical and electrophysiological levels. Indeed, prenatally exposed rodent
    offspring to RF radiation exhibited apoptosis and neurodegeneration of Purkinje neurons and granule
    15
    cells in the cerebrellum (Kokturk et al. 2013), loss of pyramidal cells and glia fibrilliary acidic protein
    (GFAP) overexpression in the hippocampus (Stasinopoulou et al. 2016), a decrease in neuronal
    excitability of Purkinje neurons (Haghani et al. 2013) and an impairment of glutamatergic synaptic
    transmission onto pyramidal cells in the prefrontal cortex (Aldad et al. 2012). Furthermore, in vitro
    investigation showed that RF exposure inhibited neurite outgrowth in embryonic neural stem cells
    differentiated neurons (Chen et al. 2014). Moreover, Fragopoulou et al. (2012) reported a transient
    ossification defect in mouse foetuses following mild exposure to GSM 900 MHz radiations during
    pregnancy, which may explain, at least in part, the neurodevelopment alteration found in our study.
    Concerning progeny behavior at adult age, our study held that prenatal WiFi exposure did not affect
    emotional behaviour on PND 28, nor motor coordination at 40 to 43 days of age. We suggest (one of)
    two reasons to explain this finding. Already detected neurodevelopment disorders might be not
    persisting into adulthood. In this vein, Bornhausen et Scheingraber. (2000) demonstrated that
    continuous exposure of pregnant rats to GSM 900 MHz did not induce any measurable cognitive
    deficits in the offspring tested at the adult stage. On the other hand, adult offspring might display
    behavior disorders that could not be noticed in our investigation due to either the chosen behavioral
    tests or the non distinction between genders while testing. Indeed, mouse fetal exposure to GSM 800–
    1900 MHz radiations elicited memory impairment, hyperactivity and anxiety decrease at adulthood
    (Aldad et al. 2012). In addition, the exposure of mice to 9.417 GHz microwaves during pregnancy
    increased anxiety and decreased depression-related behavior in both male and female offspring and
    impaired learning and memory in only males tested from 5 weeks old (Zhang et al. 2015).
    Prenatal WiFi exposure impact on neurodevelopment as well as behavior could be due to an effect at
    biochemical level. Biochemical analysis in the offspring brain on PND 28 showed that prenatal exposure
    to WiFi 2.45 GHz signal induced numerous indicators of oxidative stress response. This included a
    decrement of the activity levels of antioxidants such as CAT and SOD and an increase in the hydrogen
    peroxide level as well as lipid peroxidation biomarker. This redox imbalance showed to be reversible
    16
    on PND 43 probably due to the defending role of thiol groups which were not affected by RF prenatal
    exposure neither on PND 28 nor 43. Besides, the delay after the treatment (43 days) may perhaps
    explain the oxidative equilibrium recovery.
    These results are in agreement with previous studies concluding a causative link between
    radiofrequencies emitted from wireless technologies and oxidative brain damage (see reviews (Dasdag
    et al. 2015; Kaplan et al. 2016). According to Çelik et al. (2016), 2.45 GHz WiFi signal exposure from
    pregnancy to 3 weeks old (1 h/day for 5 days/week) augmented lipid peroxidation levels and
    decreased glutathione peroxidase (GSH-Px), Glutathione (GSH) activity as well as antioxidant vitamin
    concentrations (vitamin A, E and C) and beta-carotene in the brain and the liver of developing rats. In
    this vein, the 900 MHz and 1800 MHz radiations exposure during pregnancy and neonatal
    development caused oxidative brain and liver injury in growing rats. Gestational exposure to GSM 1800
    MHz induced oxidative stress response in pregnant dams of rat (Alchalabi et al. 2016).
    Intra-uterine stage is very sensitive to electromagnetic radiations. Indeed, apart from the prominent
    water content in cells, the fetus is contained within the amniotic fluid. Thus, once exposed to
    radiations, water decomposition occurs releasing ROS that yield oxidative injury particularly in the
    brain of newborns (Naziroğlu and Gümral, 2009; Selaković et al. 2013). Indeed, the brain is lowly
    protected, especially against radiations; given skull thinness during development (Cetin et al. 2014),
    high oxygen consumption, paucity of antioxidant system (Halliwell, 2006) and the important level of
    polyunsaturated fatty acids that are amongst the main targets of ROS (Ozmen et al. 2007).
    As for cholinesterase activity, prenatal exposure to 2.45 GHz WiFi signal increased cerebral
    acetylcholinesterase activity on both PNDs 28 and 43 and diminished seric butyrylcholinesterase
    activity at 43 days of old. Previously, it has been demonstrated that exposure to radiofrequencies
    induced changes in different cholinergic parameters such as acetylcholine concentration (Modak et al.
    1981) and release (Testylier et al. 2002), choline uptake (Lai et al. 1987; Lai et al. 1989) and
    acetylcholinesterase activity (Dutta et al. 1992; Ahmed et al. 2006; Valbonesi et al. 2016). Such
    17
    alteration of neurotransmitter system may influence behavior. Indeed, the hippocampus was revealed
    to be injured by long-term microwave exposure resulting in cognitive function impairment as a
    consequence of neurotransmitter disruption (Zhao et al. 2012).
    5. Conclusion
    In summary, the present investigation revealed that maternal exposure to radiofrequency (WiFi 2.45
    GHz signal) impaired the neurodevelopment of rat offspring aged 1 to 17 days but had no adverse
    effects on its behavior (emotional and motor behavior) on postnatal days 28 and 43. Furthermore,
    gestational WiFi exposure induced oxidative damage in brain tissue of the progeny on postnatal day
    28 and affected cholinesterase activity at both cerebral and seric levels. Ultimately, the study held that
    WiFi signal is not completely safe at home near the animal or human body. Furthermore, human being
    and animal studies are needed to answer the question of whether radiofrequency waves emitted from
    Wi-Fi devices placed so close have long term bioeffects.

    Tu lis chacun de ces quelques articles, ils renvoient eux-mêmes vers des dizaines d'articles, récent, sérieux qui pointent tous dans la même direction, qui font toutes les mêmes expé sur de nombreux animaux différents, convergents vers les mêmes résultats, et ceux dans de multiples laboratoires du monde entier. On est loin d'un hurluberlu seul dans son labo hein. Il y a consensus total sur le stress oxydatif, le fonctionnement anormal de nombreuses cellules du cerveau, du cervelet, etc... et sur très nombreux autres points observé dans de nombreuses expé très diverses.

    Lire la littérature scientifique ce n’est pas regarder le nom d'un auteur, tirer des conclusions à l'emporte pièce ou chercher des résumés dans des journaux ou des bouquins généralistes. C'est faire une bibliographie : tu prends les 20 articles ou d'autres gros articles (scholar est ton ami), tu les lis, tu remontes à la source de chacun et tu regardes les articles qu'ils citent (ne serait-ce que la trentaine d'articles solides cités uniquement dans cette conclusion ci-dessus), tu en lis certains, tu te fais de plus en plus une idée du domaine dans son ensemble, quels sont les gros auteurs, les trucs sur lesquels les gens s'écharpent ou non, tu fini par identifier les trucs sur lesquels les gens convergent ou non, les consensus, les points de divergence. Les effets délétères sur le cerveau des ondes dans la gamme Wifi, aux doses usuelles, c'est depuis quelques années un consensus solide, avec de multiples expé dernières pour l'étayer. On en connait même les mécanismes micro-biologiques. Il n'y a aucun article qui n'affirme aujourd'hui le contraire.

    Bien entendu, le résultat final sur le corps dans son ensemble reste à identifier (le cerveau compense en partie, la chimie du corps vient lisser le stress via de nombreux mécanisme de défense etc.), mais déjà des études commencent à bien le montrer chez les animaux (trouble du développement, de l'apprentissage, du sommeil, trouble sur la gestation, les foetus etc.) . On est très loin des balbutiements d'il y a 10 ans.

    Écrire aujourd'hui qu'il reste à prouver que les ondes Wifi ont un effet sur le corps est un complet décalage avec la réalité.

    Citation Envoyé par Dandu Voir le message
    C'est un peu compliqué d'en discuter sur un sujet de forum, surtout sur un sujet si polémique.
    La polémique n'est qu'entre les infos majoritairement admise par le grand public et l'état de l'art actuel. Il n'y a absolument rien de polémique dans l'état de l'art actuel seul sur tout les points ci-dessus.

    Citation Envoyé par Dandu Voir le message
    Surtout que bon, la base de votre réaction, c'est un bête blague sur le fait que des gens ont peur des ondes (bon, pas la meilleure du monde, soit) couplée au fait que le CPL émet des ondes qui rayonnent dans les câbles (ce qui est assez factuel).
    Certes mais c'est formulé à la mode d'il y a 15/20 ans, comme si tout effet des « ondes non ionisante » sur le corps étaient un non sujet ou au mieux un sujet de blague sur les gens qui portent leur chapeau en alu, alors que ça fait 20 ans que des travaux nombreux, lourds, documentés, sérieux, de centaines de scientifiques partout sur le globe ont démonté méthodiquement cet a priori et se sont rendu compte que c'était pas si anodin finalement. C'est ce genre de travaux qui ont fait bouger l'ANSES et autre OMS qui ont complétement changé leur fusil d'épaule. Les travaux de 2018 des équipes italliennes ont achevé de planter le clou dans le cercueil et ont même fait inscrire dans divers état US (et ailleurs) les ondes electromagnétique dans les listes des trucs à surveiller sérieusement (et on parle d'officine qui disaient tout l'inverse quelques années avant). Bref, il y a eu une fulgurante évolution sur le sujet, porté par de nombreuses équipes talentueuses.
    Continuer avec ce genre de blague c'est un peu une insulte, je trouve, à cette multitude d'avancées dans le domaine et aux gens qui y travaille.

    J'insiste et je reinsiste, vous devriez faire une veille constante sur les points scientifiques attenant à votre discipline, via des experts du domaine, surtout si votre formation n'a pas porté sur le fait de faire des bibliographie scientifiques. Notamment : Onde, Physique quantique et informatique quantique, IA, Optique/fatigue visuel (ce que vous aviez bien fait d'ailleurs, une fois), bonne pratique pour le corps vis à vis de l'ordinateur (position optimale etc.), batterie. Ce sont les quelques domaines que j'identifie mais il y en a surement d'autres.
    Ne le faire que quand vous ecrivez des dossiers sur le sujet peut vous amener à négliger certains points qui reviennent de façon récurrentes par petites touches.

    Tout ceci n'étant évidemment que mon avis. Mais croyez bien que je le donne parce que j'aime beaucoup votre journal et que je trouve dommage que vous surfiez parfois sur de vieilles généralités en complet décallage avec l'état de l'art du moment dans de nombreux domaines.
    Dernière modification par Nilsou ; 04/01/2022 à 20h44.

  14. #164
    Citation Envoyé par Nilsou Voir le message
    Le papier il est là : https://www.sciencedirect.com/scienc...82668917301151 il est solide, fais 39 pages, viens d'équipes solides pluridisciplinaires, il est revu par les pairs, précis, et explique parfaitement les mécanismes sous-jacents étudiés. Même si pour le coup il est très large sur ses observations et ne porte pas que sur la microphrase, probablement mal formulée à l'arrache, qui le décrit plus haut.

    La discussion et la conclusion complète du papier au passage, pour ceux qui n'y ont pas accès :
    Merci, c'est bien intéressant à lire. La prudence reste donc de mise.

  15. #165
    Citation Envoyé par Izual Voir le message
    , ce qui lui donne un aspect un peu lacunaire.
    Ah ça explique tout. Ca m'a limite choqué aussi: blabla Riot jeux blabla agressions sexuelles mais osef retournons parler des jeux et de Riot...



    Le débats sur les ondes, my two cents complètement profane: toute technologie a ses avantages et ses inconvénients. Il ne s'agit pas de dénier que celles-ci puissent avoir un effet "négatif", plutôt de voir la balance bénéfice/progrès/risques.
    Sinon on serait encore à cheval et pas en voiture. Voir à pied parce que ces cons de canassons s'emballent, parfois. Personnellement je pense que ce qui est transporté via ces ondes (la connerie télévisuelle/internetesque de masse) fait énormément plus de dommages "humains" que celles-ci, mais personne ne semble vouloir l'interdire, alors keep cool et laissons nous irradier dans la bonne humeur...
    Citation Envoyé par Bah Voir le message
    Je me moque souvent de Cacao, mais en vrai je l'aime !

  16. #166
    Citation Envoyé par Monsieur Cacao Voir le message
    alors keep cool et laissons nous irradier dans la bonne humeur...
    Mais puisque ces messieurs te disent qu'on parle maintenant des effets non ionisant ici, point d'irradiations !
    Sinon oui, je suis d'accord, en voulant préciser/différencier plus directement les différentes strates impliquées (en restant sur le domaine des innovations techniques uniquement) :
    1) politique / éthique où, idéalement, une "communauté" (peuple au sens large) devraient être à même de décider en conscience les usages et mésusages des innovations et ce continuellement (tout peut évoluer à la lueur de nouvelles connaissances)
    2) scientifique où il s'agit, idéalement toujours, de faire progresser "objectivement" (idéal non réalisable mais approchable via la "méthode scientifique") les connaissances autour d'une innovation servant à éclairer politiquement les choix éthiques prisent en commun (point 1))
    3) médiatique où, idéalement encore, soit le/un lien entre les 2 strates précédentes.

  17. #167
    Le débat sur les ondes est presque hors de propos (et inutile ). Ce qui pose problème à la base c'est de tourner en ridicule une poignée de gens pour faire une blague.

    Déjà bon, je suis pas un fin spécialiste de l'humour, mais se moquer d'une minorité pour faire rire la majorité acquise c'est juste malaisant. Un peu comme aller à un spectacle de [insérer ici l'humoriste stand up des années 90/2000 de votre choix], se faire tirer au sort pour se faire moquer et faire rire la salle.

    Et à la limite tu fais ça sur un sujet où il n'y a pas d'équivoque, OK. Un bon mot envers les platistes pourquoi pas, c'est facile, hypothétiquement pas drôle, mais ça passe.
    Le truc avec "les méchantes ondes" (d'ailleurs on ne sait pas si vous parlez des ondes EM, du champ EM, du champ électrique ou si vous faites un joli paquet cadeau) des appareils dont il est question c'est que c'est pas si équivoque justement. Les gens qui s'en méfient ne sont pas du même bois que les platistes et consort. On ne peut pas les taxer de naïveté. Ou alors vous mettez ces gens dans le même sac que ceux qui empilent des cailloux magique sur leurs appareils ce qui serait tout autant dommage.

  18. #168
    Citation Envoyé par Monsieur Cacao Voir le message
    Sinon on serait encore à cheval et pas en voiture. Voir à pied parce que ces cons de canassons s'emballent, parfois.
    tututu si l'humain était intelligent il ne se déplacerait qu'en chaise à roulette. Et par internet pour les longues distances (supérieur à 10m)
    Citation Envoyé par rapport de la Délégation générale à la langue française et aux langues de France
    .Il est « presque impossible d’écrire en français correctement avec un clavier commercialisé en France »,

  19. #169
    Not For Broadcast:
    https://www.canardpc.com/jeu-video/t...r-broadcast-2/

    Pour la conclusion (je n'ai pas encore lu le test en entier):
    Not for Broadcast commence comme une simulation du métier de régisseur d'un plateau de journal télévisé
    C'est un détail mais le métier de régisseur de TV ce n'est pas tout à fait cela. Régisseur c'est quelqu’un qui gère la logistique.
    C'est un genre de majordome.

    https://www.onisep.fr/Ressources/Uni...enerale-cinema (c'est ciné mais pour un plateau TV c'est grosso modo la même chose)
    Lors du tournage d'un film, le régisseur général assure la logistique. Il accueille les comédiens, trouve des places de parking, achemine le matériel technique... À lui de gérer le quotidien des plateaux pour que tout se passe au mieux.
    Là, on est plus sur un rôle de réalisateur TV (même si le personnage, à l'origine, au début du jeu, ce n'est pas son métier).

  20. #170
    Yep, du coup j'ai corrigé !

  21. #171


    @Dandu, merci pour ce récap Hardware ! Une petite remarque :
    https://www.canardpc.com/hardware/re...u-hardware-28/
    Nvidia devrait 1,25 milliard de dollars à Softbank (l'actuel propriétaire d'ARM)

  22. #172

  23. #173
    J'invite l'auteur du télex sur Wordle, qu'il conclut de cette phrase : "faire perdre tout son capital sympathie à Wordle en le farcissant immanquablement de pubs, de paywalls et de liens sponsorisés", à lire l'article du Guardian sur le même sujet.
    https://www.theguardian.com/games/20...ut-paywall-ads

    Où l'on apprend entre autres que le NYT dispose de son propre studio de développement (!) et surtout qu'ils ont plutôt bonne réputation en ce qui concerne l'accessibilité de leurs jeux aux non-abonnés.
    Dernière modification par panchocolatine ; 03/02/2022 à 08h57.

  24. #174
    Dans le dernier Cpc, dans l'article sur football manager on retrouve une légende du numéros précédent "le soft 2D des conceptions de fusées blablabla"

    J'exige un patch!
    Citation Envoyé par rapport de la Délégation générale à la langue française et aux langues de France
    .Il est « presque impossible d’écrire en français correctement avec un clavier commercialisé en France »,

  25. #175
    Deux petite remarques concernant la version papier (je ne sais pas ce que ça donne sur le site je n'y vais jamais )


    Les initiales du rédacteur en noir sur fond noir c'est pas hyper lisible :




    Et la légende de l'image du test de Football Manager n'est pas la bonne (ou alors le foot a bien changé )




    Edit : ha merde j'avais pas vu le message du Pervers...
    Citation Envoyé par Wikipédia
    Le psychisme des trolls est depuis peu un sujet d'étude. Il en ressort une corrélation entre le comportement de troll et le sadisme, la psychopathie et le machiavélisme.

  26. #176
    T'es pas le seul, la rédaction non plus.
    Citation Envoyé par rapport de la Délégation générale à la langue française et aux langues de France
    .Il est « presque impossible d’écrire en français correctement avec un clavier commercialisé en France »,

  27. #177
    Je tiens à remercier Mr. Malware pour ses trois articles, Not for Broadcast, Des jeux à la con et Midnight Scenes : The Nanny, qui m'ont fait ma journée, en me donnant deux petits jeux à la con en plus à explorer, des ré-éditions de comics dont je connaissais pas l'existence (les ré-éditions) à acheter, trois petites scénètes d'horreur à me faire sur la semaine et un nouveau jeu vidéo qui utilise le medium pour t'offrir un gameplay différent et te faire ressentir de nouvelles émotions à découvrir.

    Soldiers live. And wonder why.

  28. #178
    Petit point de détail dans le dernier CPC : page 85, Noel Malware parle de l'adaptation de Yakuza et il y a un petit point linguistique que je trouve cocasse, en effet il écrit :

    Il suffisait de sortir le jeu sur toutes les plateformes [...], de proposer un épisode qui n’intimide pas les nouveaux joueurs [...], de ne pas faire de localisation à la truelle en censurant la moitié du contenu ou en doublant ça n'importe comment et même [...]
    Localisation dans ce contexte est un anglicisme (voir ici ou ), on lui préfère régionalisation ou adaptation (quand le contexte s'y prête, mais c'est le cas ici).
    On utilise certes localisation dans ce sens là, assez rarement, dans le milieu de l’informatique commerciale, mais comme tout plein d'autres anglicismes (ça n'en fait donc pas une bonne ref).

    C'est assez cocasse parce que l'article critique la mauvaise adaptation aux autres cultures qui a été faites pour les jeux Yakuza, notamment la mauvaise traduction.

  29. #179
    N'importe quoi.



    Ton "anglicisme" est passé dans la langue depuis plus d'une dizaine d'années (j'ai ouvert le Larousse 2010 au hasard). À ce compte-là, "week-end", c'est un néologisme.


    EDIT : On saluera au passage l'intégrité éditoriale de l'une des "références" que tu convoques : https://www.lalanguefrancaise.com/sponsoriser-article

  30. #180
    Le Larousse est ici un cas très particulier. j'ai ouvert des dico avant de poster hein . Si tu ouvre le Robert il n'y a rien : https://dictionnaire.lerobert.com/de...n/localisation . De même sur les autres bases de la langue française comme CTNRL : https://www.cnrtl.fr/definition/localisation qui sont pourtant trèèèèèèèèèèès large sur la définition du mot avec de nombreux cas particuliers proposés.

    Le Larousse est donc un cas ultra spécifique en l’occurrence et ce n'est pas la première fois qu'il intègre des anglicismes de certains département commerciaux ou marketing alors que ceux-ci ne sont pas passés dans le « langage commun » comme tu dit (je ne connais personne employant « bore-out » autour de moi hein). Ton contre-exemple de Week-end est un peu caricatural, c'est un terme dont l'emploi se fait dans les bouquins depuis déjà plus d'un siècle...

    Je discute souvent avec pas mal de gens dans le domaine de la traduction, dans de nombreux contextes. Je n'ai personnellement jamais entendu ce mot employé ainsi en dehors des départements marketings de l'informatique. Et encore, bien souvent en interne...

    Donc je maintiens, à mon sens c'est une mauvaise traduction. En plus, canard-pc me semble, jusque là, comme pas mal de journaux pour des questions de lisibilité au plus grand nombre, avoir une politique plus stricte que les mots intégrés par le Larousse en terme d'anglicisme. Donc je garde ma petite note.
    Dernière modification par Nilsou ; 15/02/2022 à 15h26.

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •