Crunchez vos adresses URL
|
Rejoignez notre discord
|
Hébergez vos photos
Affichage des résultats 1 à 23 sur 23
  1. #1
    Bonjour les canards,

    J’ai suivi ma femme courant 2020 qui a eu une opportunité professionnelle en Islande. On est là pour au moins 3-4 ans. Après réflexion et échange, notamment avec Sariyah qui a partagé ici son expérience de reconversion, j’ai décidé de profiter de ce temps là pour me former dans le développement web. C'est un domaine qui me plaît depuis un bon moment, mais mes études et mon parcours pro m'ont amené dans un tout autre domaine.

    J’ai regardé les formations à la Wild Code School, au Bus et chez O’clock car j'ai 41 ans et je ne veux pas repartir dans un parcours d'étude trop long.
    J’ai choisi O’clock car le distanciel est leur cœur de métier et depuis l'Islande ça m'arrange.
    J’ai réussi leurs tests d’admission pour les deux formations qu’ils proposent.
    Une formation développeur web (dont voici le programme )et une autre formation développeur « fullstack » orienté JavaScript (programme ici). Elles durent 6 mois et permettent de prétendre à un titre pro "Développeur Web et Web Mobile" équivalent à un Bac+2.

    N’ayant autours de moi personne travaillant dans ce milieu, j’aimerai avoir votre avis de professionnels. Quelle formation vous paraît la plus intéressante, pertinente pour le marché du travail parmi ces 2 ? Avez-vous des remarques particulières ou alertes ?
    Personnellement après plusieurs lectures je serai allé sur la formation fullstack. A mais yeux elle laisse plus de portes ouvertes pour travailler dans le développement web et JavaScript me paraît très demandé; mais peut-être je me trompe.
    Je suis bien conscient qu’on ne devient pas développeur pro en 6 mois mais je vois ça comme un moyen me permettant de mettre un pied à l’étrier. Par la suite je compte faire des stages ou des petites missions pour continuer à développer mes connaissances, mais je voudrai éviter de rater la première marche.

    Je suis à l'écoute de vos remarques. Merci.

  2. #2
    J'ai regardé rapidement les deux formations, moi je pencherai vers développeur web, ça permet de voir du php et du javascript alors que autrement tu vois que le javascript. Et du coup quand tu auras vu les deux tu pourras prendre soit une spécialité php avec Symfony ou la spécialité front avec react (vuesjs c'est mieux ). Après peut être que c'est mieux de se concentrer en sur un seul langage en six mois et non deux.

    Après une fois que tu as commencé et acquis les bases tu peux apprendre par toi même d'autres langages et te perfectionner, faire des projets perso pour t'entraîner, t'amuser et montrer ce que tu peux faire
    Venez voir mon site, Geek Passion, avec entre autres : Mon super casse brique - The Witcher 3 en 360°.
    Venez vider votre backlog grâce aux events du backlog sur cpc-backlog-event.

  3. #3
    Idem, le programme "fullstack" (LOL ! ) est vraiment orienté node.js alors que le premier te fait voir toutes les technos fondamentales pour t'en sortir avec ta bite et ton couteau. T'auras bien le temps de te spécialiser plus tard.
    6 mois en intensif me semble solide, mais si c'est à distance, c'est chaud quand même, je trouve. T'auras pas l'émulsion d'un groupe en présentiel et ça risque de pas mal piquer en cours d'apprentissage. Et avoir le prof avec soi dans la même pièce c'est autre chose que de converser sur Slack. Le HTML / CSS c'est de la gnognotte à côté du PHP, du JS et de l'orienté objet. Tu vas morfler mais si tu t'accroches et que t'es intéressé, y'a pas de raison que tu n'y arrives pas.

    Attention, malgré toutes les belles promesses et tes boosts d'égo pendant tous ces mois où tu vas en baver, en sortie de formation tu seras un bleu. Vraiment. Alors joue-là humble et sur la retenue lors des entretiens d'embauche et pendant ton premier taf, parce que des cadors tu vas en rencontrer pas mal et ils vont vite te remettre les pieds sur terre. Mais t'apprendras vraiment à bosser sur le terrain avec eux. Laisse tomber les stages, tu vas perdre du temps et de l'argent. Avec ton titre, tu peux te vendre comme dev junior. Les boîtes savent à quoi s'attendre avec ce genre de profil et ne rechignent que rarement pour former des nouveaux entrants. Fonce !

    Si t'es pas une super-quiche, t'auras pas trop de mal à trouver du taf et à palper pas mal de brouzoufs en quelques années. Merci le marché tendu en faveur des salariés.
    Dernière modification par RogerLeBanni ; 08/01/2021 à 23h56.

  4. #4
    Merci Madgic et RogerLeBanni pour vos retours.

    J'ai bien fait de poser la question car vos réponses vont à l'inverse de ma première impression. Je vais creuser encore plus pour enlever tout doutes.

    Je suis conscient que pendant 6 mois ça ne va pas être facile et qu'à la fin je serai un parfait débutant. Mais c'est un projet "familial", je ne serai pas seul et ça ne me pose pas de problème d'égo de redevenir un débutant dans un nouveau domaine pro.

    Merci également pour vos encouragements

  5. #5
    C'est marrant, je suis dans une situation très similaire.

    J'ai toujours voulu aller vers l'info, mais j'ai choisi la facilité en faisant une fac d'anglais. Ma copine partant vivre trois à quatre ans sur une île danoise, je me suis motivé à faire une formation de dev web (c'était, et c'est toujours à mon sens, la meilleure porte d'entrée pour devenir dev si le but est de pouvoir se vendre au plus vite). Mon plan était de lancer mon autoentreprise et de me débrouiller en freelance dès le départ.

    Dans les faits, c'est tout à fait gérable. C'est pas forcément facile, surtout si comme moi tu es allergique au piston/réseautage, et vu que toi comme moi, on ne va pas dans les pays les moins chers du monde, bien au contraire.

    J'ai été surpris des opportunités. Avec un tarif journalier de débutant, il y a quand même un créneau qui existe pour nous.

    Je dirais qu'il ne faut pas se prendre trop la tête avec le choix de la formation. Il peut être important pour certains postes, mais au final l'important est de mettre le pied dans la porte. Peu importe les technos, une fois que tu as compris les concepts, tu peux très bien bifurquer vers autre chose rapidement si besoin pour un poste/une mission.

  6. #6
    Je me permets de me greffer ici, je suis un peu dans la même dynamique que osasuna en ce moment.

    J'ai pris pas mal de renseignements du côté du Réacteur (bootcamp de 3 mois - où ils conseillent de continuer sur un stage de 6 mois). Pour l'instant j'ai eu à la fois des retours positifs et négatifs (discussion avec d'anciens élèves). Ce qu'il s'en dégage c'est que c'est possible de se former / reconvertir en si peu de temps, mais faut clairement s'accrocher et accepter de plus avoir de vie à côté pendant cette période.

    J'avais dans l'idée également de faire une formation entièrement à distance, vu que le but de la reconversion c'est justement de me permettre de faire un job qui ne fait plus être en déplacement pro 5 jours par semaine. Vos retours me rassurent en tout cas, les échos les plus fréquents que j'ai eu sur l'après étaient que étant donné qu'il y a du boulot dans cette branche, PE envoie un peu tout le monde là dessus et le marché se retrouve inondé de devs juniors.

  7. #7
    Quitte à faire un stage, je m'orienterais plutôt vers de formations en alternance, à ce moment-là. Au moins t'es pas complètement pris pour un pigeon et ça peut déboucher sur une vraie embauche derrière.
    Sinon de mon expérience, je dirais que 60 % des gens que j'ai rencontrés en formation intensive ont trouvé du boulot (les autres ont abandonné en cours de route, se sont réorientés en fin de cycle ou n'étaient là que pour approfondir un autre taf en relation avec le métier de dev web). Certes, il faut un petit coup de pouce du destin pour trouver le 1er emploi qui va vraiment te lancer sur le marché mais j'ai pas l'impression que ce soit si difficile que ça.

  8. #8
    Citation Envoyé par Ethyls Voir le message
    C'est marrant, je suis dans une situation très similaire.

    J'ai toujours voulu aller vers l'info, mais j'ai choisi la facilité en faisant une fac d'anglais. Ma copine partant vivre trois à quatre ans sur une île danoise, je me suis motivé à faire une formation de dev web (c'était, et c'est toujours à mon sens, la meilleure porte d'entrée pour devenir dev si le but est de pouvoir se vendre au plus vite). Mon plan était de lancer mon autoentreprise et de me débrouiller en freelance dès le départ.

    Dans les faits, c'est tout à fait gérable. C'est pas forcément facile, surtout si comme moi tu es allergique au piston/réseautage, et vu que toi comme moi, on ne va pas dans les pays les moins chers du monde, bien au contraire.

    J'ai été surpris des opportunités. Avec un tarif journalier de débutant, il y a quand même un créneau qui existe pour nous.

    Je dirais qu'il ne faut pas se prendre trop la tête avec le choix de la formation. Il peut être important pour certains postes, mais au final l'important est de mettre le pied dans la porte. Peu importe les technos, une fois que tu as compris les concepts, tu peux très bien bifurquer vers autre chose rapidement si besoin pour un poste/une mission.
    C'est le plan que j'avais en tête Ethyls. Me former pour ensuite essayer de m'installer en freelance. Je suis conscient que ça ne sera pas facile d'autant que comme toi le piston/réseautage c'est pas trop mon truc. Ton message me rassure, je suis content de voir que tu arrives à prendre des missions et en vivre.

    J'ai regardé pas mal d'offres sur "Welcome to the Jungle" et effectivement il n'y a pas une techno qui écrase toutes les autres. Je pense effectivement que l'important est de comprendre les concepts et apprendre à apprendre pour s'adapter à un poste ou mission.

  9. #9
    Citation Envoyé par osasuna Voir le message
    C'est le plan que j'avais en tête Ethyls. Me former pour ensuite essayer de m'installer en freelance. Je suis conscient que ça ne sera pas facile d'autant que comme toi le piston/réseautage c'est pas trop mon truc. Ton message me rassure, je suis content de voir que tu arrives à prendre des missions et en vivre.

    J'ai regardé pas mal d'offres sur "Welcome to the Jungle" et effectivement il n'y a pas une techno qui écrase toutes les autres. Je pense effectivement que l'important est de comprendre les concepts et apprendre à apprendre pour s'adapter à un poste ou mission.
    J'pense que si tu peux ne pas te lancer en freelance, c'est quand même plus simple de s'y lancer après une expérience "propre" type CDD/CDI, mais pour toi comme pour moi, c'est pas forcément possible.

    Pour un freelance débutant, y'a quand même une foule de missions pour... du Wordpress. Perso j'y touche pas, mais il y en a des tonnes sur les plateformes en ligne. Ça peut être intéressant de faire un peu de PHP/Wordpress du coup, à voir, quelqu'un d'autre pourra donner son avis là dessus. Après en Wordpress comme il y a des tonnes de missions, c'est aussi là où il y a les missions les plus débiles (type "j'ai besoin de ça, refaire ça, aussi j'ai des soucis récurrents et mon dev me répond plus, btw mon budget c'est 25€").

  10. #10
    Niveau emploi, je connais pas mal de personnes qui sortent de formations de reconversion en 4 à 6 mois en région lyonnaise, et aucune n'a eu de mal à trouver de boulot en quelques semaines même depuis le COVID.
    Je rejoins le fait que ces formations sont très très intenses. Il y a un peu d'abandon, pas tant que ça, mais par contre t'as plus de vie jusqu'au potentiel stage (certaines formation en ont un obligatoire, ce qui n'est pas une mauvaise chose pour le premier emploi derrière, sans même parler de pré-embauche c'est toujours bien une première expérience sur le CV).
    Une fois le titre obtenu, par contre, hors de question de continuer les stages hein. Déjà c'est illégal en France hors formation en cours et convention tri partite il me semble, et vous méritez un emploi de développeur junior. Ça brasse pas des miyons bien sur, mais vous avez lutté pour obtenir des compétences en quelques mois, ça se respecte, et le marché est de loin assez dynamique pour pas avoir besoin de se dévaloriser. Si une boîte vous dit autre chose, fuyez, ils vous mentent. Stou.

    Niveau contenu, j'ai aussi une préférence pour la formation Dev Web avec du PHP. Quand on ne connaît qu'un langage (et c'est quelqu'un qui fait le même langage depuis 10 ans qui parle... ), surtout au début, ça limite vachement les idées de "comment faire" que tu peux avoir, et le recul critique. C'est bien d'en voir 2, surtout plutôt simples à apprendre comme PHP et JS, pour tout de suite avoir une meilleure idée des possibles, et te permettre de plus facilement aborder d'autres langages aussi.

    Pour se lance en freelance post diplôme, je dirai que c'est chaud. Pas impossible, mais difficile de se faire recruter sur un truc un peu gros, intéressant et pérenne avec une très faible expérience. Je pense que c'est plus facile avec 1 an ou 2 en salarié, et qu'on est aussi mieux armé avec un peu d'expérience (même si vous avez déjà bossé ce qui change beaucoup, et en bien, par rapport à un pioupiou sorti d'école) pour savoir dans quel projet s'engager, où on veut mener sa carrière et qu'est ce qui est intéressant que ça soit niveau contenu, expérience ou pognon. Mais ce n'est qu'un ressenti, je n'ai pas de données pour appuyer ce sentiment, et ça doit aussi dépendre de votre état d'esprit et de votre capacité à aller pêcher du client.
    Citation Envoyé par Arteis Voir le message
    scie pieds sous terre

  11. #11
    Je vous remercie tous pour vos retours. Vos avis vont tous dans le même sens sur le choix de la formation, je vais vous suivre.

    Je pense être prêt pour l'intensité de la formation, j'ai déjà connu professionnellement des périodes de boulot très forte, et comme je disais, ma femme sera aussi à mes côtés en cas de baisse de moral. Je vais m'inscrire sur la session du mois d'octobre pour faire la formation pendant l'hiver en Islande. Le climat et les 4 petites heures de lumières par jour permettent d'éviter les distractions.

    Pour la reprise d'emploi, je pensais essayer débuter en freelance pour petit à petit me faire un book à présenter à des employeurs car je crains un peu leurs sentiments devant un junior de 41 ans. Mais bien sûr je préfèrerai, un poste salarié.

    Je vous tiendrai au courant de comment ça se passe, ça peux éventuellement intéresser d'autres canards.

  12. #12
    vous avez une idée du salaire moyen après cette formation ?

  13. #13
    Dev web junior ça démarre à 25/30k en principe. Ca varie selon les régions, évidemment.

  14. #14
    Citation Envoyé par RogerLeBanni Voir le message
    Dev web junior ça démarre à 25/30k en principe. Ca varie selon les régions, évidemment.
    Des techno également
    Citation Envoyé par GrosDudule Voir le message
    Bon madame est pas chaude, je me retire

  15. #15
    Oui en effet. Par contre je suis pas trop au courant des montants. Y'a de grosses différences ?

  16. #16
    Citation Envoyé par RogerLeBanni Voir le message
    Dev web junior ça démarre à 25/30k en principe.
    En fonction des diplômes et de lʼinexpérience, jʼen ai vu pas mal autour de moi démarrer plutôt autour de 21~22k.
    (autour de Bac+2, façon formation AFPA en quelques mois)

  17. #17
    Faudrait voir effectivement les technos et les lieux mais j'ai l'impression qu'ils se sont fait avoir à ce tarif.
    J'ai vu des annonces de dev php débutant à Grenoble à 28k, par exemple. Paris/Lyon, ça tape plutôt à 30-32k.

    C'est pas parce que tu débutes, que tu dois te brader. Les salaires sont en notre faveur, faut en profiter.

    Après c'est pas perdu. Ils peuvent se barrer au bout de 2 ans et demander 40k aux suivants.

  18. #18
    J'ai pas une grosse expérience mais mon sentiment c'est qu'il y a une belle marge de manœuvre dans la négociation. Concrètement :

    -en janvier 2020, (profil en reconversion 35 ans) je sortais d'un bootcamp de 5 mois + stage de 4 mois et je n'avais même pas encore passé mon titre professionnel. J'ai été recruté par une ESN basée à Lyon à 30k. (il m'avait proposé 29k, en prenant des infos auprès de scie notamment j'ai négocié à 30k histoire de)

    -à la même période, car on est arrivé chez le client à une semaine d'intervalle et avec une autre ESN basée à Lyon aussi, un de mes collègues est à 26k.
    Il a un DUT Info, une licence et un peu d'expérience malgré son jeune âge. Il est bien meilleur que moi, il m'aide encore aujourd'hui régulièrement quand je pige rien à un ticket.
    Le pire c'est qu'il n'a pas de statut cadre et qu'il fait 39h alors que moi 35 et je prends 4k de plus par an... On fait exactement le même travail, on est d'ailleurs dans la même team depuis quelques mois maintenant.

    Bref rien ne justifie ça donc à mon avis pas mal de recruteurs n'hésitent pas à te l'a mettre si tu laisses faire donc ça ne coûte vraiment rien de négocier.
    Battletag : Sariyah#2734 / ID PS4 : Oo_Sariyah_oO



  19. #19
    Les personnes aux salaires ridiculement bas que j'ai connues sont plutôt du style à négocier sur ce modèle :
    « — Hmm, on m'a dit que je peux prétendre à 26k, mais je ne suis pas sûr de moi. Je vais plutôt demander 24k pour être sûr d'être pris.
    — Bonjour monsieur Noob, vous nous avez demandé 24k, on vous propose 22k parce que c'est la Crise™.
    — Tiens, sur ma fiche de paie c'est 20k, pas 22k comme annoncé, j'aurais peut-être dû lire mon contrat avant de le signer. Bah, je ne vais quand même pas les déranger avec ça. »

    Je ne sais pas comment ça se passe pour ceux qui sont passés par des écoles d'ingénieur et autres machins du style, mais dans les formations accélérées type Grandes Écoles du Numérique il n'y a aucune notion de négociation salariale. Au contraire, on y apprend plutôt à se plier aux moindres désirs des entreprises.

  20. #20
    Citation Envoyé par vv221 Voir le message
    Je ne sais pas comment ça se passe pour ceux qui sont passés par des écoles d'ingénieur et autres machins du style, mais dans les formations accélérées type Grandes Écoles du Numérique il n'y a aucune notion de négociation salariale. Au contraire, on y apprend plutôt à se plier aux moindres désirs des entreprises.
    Je n'ai jamais été formé à ça.
    Liste d'ignorés: LeLiquid Logan Maximelene Ruvon dragou

  21. #21
    Citation Envoyé par vv221 Voir le message
    Au contraire, on y apprend plutôt à se plier aux moindres désirs des entreprises.
    Même ça, on apprends pas : On est les meilleurs, c'est tout. Ensuite, il y a la recherche de stages/les premiers entretiens, et ça te remets sur Terre.
    Suite à une suggestion, je vais utiliser cette signature pour des canards en manque de ranking pro. Ou des quotes idiots.

  22. #22
    Citation Envoyé par vv221 Voir le message
    Les personnes aux salaires ridiculement bas que j'ai connues sont plutôt du style à négocier sur ce modèle :
    « — Hmm, on m'a dit que je peux prétendre à 26k, mais je ne suis pas sûr de moi. Je vais plutôt demander 24k pour être sûr d'être pris.
    — Bonjour monsieur Noob, vous nous avez demandé 24k, on vous propose 22k parce que c'est la Crise™.
    — Tiens, sur ma fiche de paie c'est 20k, pas 22k comme annoncé, j'aurais peut-être dû lire mon contrat avant de le signer. Bah, je ne vais quand même pas les déranger avec ça. »

    Je ne sais pas comment ça se passe pour ceux qui sont passés par des écoles d'ingénieur et autres machins du style, mais dans les formations accélérées type Grandes Écoles du Numérique il n'y a aucune notion de négociation salariale. Au contraire, on y apprend plutôt à se plier aux moindres désirs des entreprises.
    Dans mes souvenirs, en sortant d'école j'avais une idée du salaire moyen pour mon profil dans ma ville (30k à l'époque pour un ingé en dev Web d'école reconnue débutant sur Lyon, 28k pour la fac et les écoles non reconnues). Je sais plus trop où je l'avais sortie, mais je pense que les stats d'embauche de l'école étaient de la partie (et les journées dans les salons d'emploi aussi). Je me rappelle pas que nous ayons été formés à négocier par contre, mais déjà avoir les chiffres je trouve que c'est important.

    Quand j'ai cherché mon premier job, les entreprises ne laissaient aucune place à la négociation, c'était "La Grille", mais du coup j'ai vu virer celles qui proposaient en dessous du marché, en me disant que si la plupart de la promo précédente avait été embauchée à ces tarifs là y'avait pas de raison que je prenne en dessous, au moins tant que j'étais pas en galère.

    Après bon, évidemment, contexte tout ça, y'a 10 ans c'était ni la crise ni le covid. C'est sur que le niveau de galère est surement pas le même aujourd'hui et je serai bien incapable de donner des conseils pour ceux qui chercheraient un poste maintenant.
    Citation Envoyé par Arteis Voir le message
    scie pieds sous terre

  23. #23
    Si je peux me permettre un conseil, vu les circonstances, proposez un salaire dans les clous pour débuter, ni plus, ni moins, tout en restant ouvert aux négociations (vérifiez avant la grille salariale selon votre région/techno, quand même).

    Attendez la propal adverse et acceptez la plus haute ou la plus intéressante à salaire équivalent si vous courrez plusieurs lièvres en même temps (ce qu'il faut faire, de toute façon).

    Signez et restez 2 ans en poste, minimum. Après vous pourrez chercher une autre boîte, vraiment négocier à ce moment-là, et démissionner quand vous aurez une autre entreprise qui vous offrira ce que vous voulez pour vous faire les yeux doux. En gros, assurez-vous une branche solide avant de sauter sur la prochaine.

    Le Covid ne freine pas trop les embauches (le télétravail est quand même super accepté dans le milieu), de ce que j'ai pu voir.

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •