Crunchez vos adresses URL
|
Rejoignez notre discord
|
Hébergez vos photos
Page 1 sur 4 1234 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 108
  1. #1
    Première note : je ne donnerai pas le nom du jeu. Vu qu’il n’y a pas des masses de ressources francophones, ça évitera qu’un joueur de la partie tombe dessus sans le savoir en faisant une recherche google.



    Si par hasard vous êtes un des 14 joueurs engagés dans cette partie, arrêtez de lire !




    ______________________________________


    C’est donc un wargame napoléonien par correspondance avec arbitre. Si ça intéresse des gens je commence un Live Action Report et si ça intéresse pas j’arrêterai.


    Le but c’est de simuler un brouillard de guerre très dense, on part du principe que les protagonistes n’ont comme référence que ce que les généraux de l’époque avaient aussi. L’information sera donc cruciale et elle voyage lentement (80km par jour par estafette). L’arbitre est en charge de toute la gestion des règles, des mouvements de troupe selon les ordres donnés etc. Il transforme les chiffres du jeu en données plus nébuleuses pour le joueur (un moral de X devient un bon moral etc.) pour renforcer le côté indéterminé des facteurs pris en compte.

    On sera 14 joueurs et un arbitre. Un joueur peut être commandant de corps d’armée ou commandant en chef de l’armée. Le scénario c’est le début de la guerre d’Espagne, les espagnols se soulèvent suite à la nomination par Napoléon de son frère Joseph à la tête du Royaume d’Espagne. Je ne connais pas la répartition des forces, mais à priori je dirais 4 joueurs espagnols, 6 ou 7 français, 4 ou 3 anglais-portugais.


    Le but des Français est de pacifier la péninsule en occupant toutes les grandes villes du pays et de mettre fin à la révolte. S’ils se montrent incapables d’accomplir cette mission c'est un Empereur mécontent qui viendra prendre les choses personnellement en main...


    Le but des espagnols est de chasser les Français hors d’Espagne. Pour ce faire, un affrontement direct n’est pas forcément la meilleure solution (rapport de force défavorable), par contre le terrain joue en faveur des Espagnols et, si elles sont isolées et coupées de leurs bases arrières, les troupes françaises devront quitter le pays. Le but des Anglais et de leurs alliés portugais est de chasser les Français du Portugal, puis de toute la péninsule ibérique.


    Je jouerai du côté espagnol, le lieutenant Général Joaquín Blake y Joyes, chef d’un corps chétif de 14’500 fantassins et 16 canons, sans chevaux répartis en 3 divisions. C’est pas la joie.


    Grâce à Bopnc la carte et quelques pions ont été importés dans TTS, j’ai fait quelques tweaks et crée quelques objets pour que ça corresponde à ce que je veux comme renseignements. J’ai mis division et corps, les étoiles sont les centre de ravitaillement [5 branches un principal, 4 un secondaire] si y a de la couleur sur le point d’une ville c’est que c’est fortifié. Un drapeau indique une ville importante.

    Voilà la situation telle que je la connais au 3 mai 1808



    Côté ennemi il y’a 5 corps français de tailles indéterminées à Barcelone, Lisbonne, Madrid Tolède et Burgoz. Pour le moment dans le doute je pars du principe qu’ils ont entre 25’000 et 40’000 hommes par corps et qu’ils sont bien pourvus en cavalerie.

    Côté allié, il n’y a pour le moment que les espagnols. Les anglais vont venir nous aider mais on ne sait pas encore quand ni où.

    Armée de Castille 7’000 hommes
    Armée d’Andalousie 32’000
    Armée d’Aragon 40’000 (pour le moment explosée en 4 divisions réparties à gauche à droite).
    Armée de Galice 14’500


    Je suis là

    Loin de tout...


    Petit dezoom

    Je suis tout en haut à gauche. Au sud est du centre où il y’a les deux corps français, c’est Madrid

    zoom sur Madrid


    La situation plus à l’est


    et au Sud


    On n’a donc très clairement pas le bénéfice du nombre (je pense qu’en face ils sont dans les 150’000, donc le double). A priori on n’a pas pas non plus le bénéfice de l’expérience, ni celui de la vitesse de déplacement, ni celui de la cavalerie. On ne peut pas non plus attaquer de villes fortifiées, alors que je soupçonne le français d’en avoir les moyens.

    Notre seul avantage donc c’est celui du terrain. Là ou le français est en territoire hostile et va galérer à trouver son fourrage, nous on est autonomes. On arrive trouver quotidiennement ce que l’on consomme (hors munitions évidemment, mais on compense par le chorizo). Lui va devoir se reposer probablement presque entièrement sur ses convois de ravitaillement.

    Le français va aussi être entravé dans ses envois de communication, il recevra peu d’infos de la population etc.

    On part donc dans une tactique de guérilla. Nous on peut se planquer où on veut, lui pas, il doit s’assurer d’avoir du matos qui lui arrive régulièrement. Vu notre désavantage structurel, on ne va probablement pas pouvoir se reposer sur du hit and run (on run moins vite…) à moins de tenter de mettre en place des pièges.

    On va donc probablement devoir tenter de l’affaiblir en coupant son ravitaillement avant de l’attaquer.

    -----------------

    Depuis aujourd’hui on est dans la phase de planification. On a le droit à 1 semaine de communications instantanées et libres avec nos alliés (pour moi les autres généraux espagnols) pour simuler les préparatifs de la guerre. Ensuite ce sera communications à viresse de cheval, aller/retour avec en plus le problème de savoir où envoyer le messager...

    J’ai lancé la communication en proposant de donner nos compositions d’armée et les idées que l’on a pour dresser un premier plan.

    De mon côté je vois une solution vers Madrid. La ville n’est probablement pas capable de soutenir le ravitaillement des corps dans la région et doit probablement compter sur des convois venant de Bayonne. Il serait assez aisé de bloquer les routes dans les montagnes alentours pour intercepter les convois et pourquoi pas pouvoir attaquer Madrid (ville non fortifiée) dans un avenir proche.

    Vu notre manque de capacité de siège, je pense aussi qu’il serait bien de prendre rapidement quelques places fortes bien situées et permettant de contrôler des points de passage. Là aussi, autour de Madrid il en existe quelques unes.

    Je me pose la question de Lisbonne. Nous ne sommes pas capables de l’attaquer et elle dispose d’un dépôt qui doit probablement ravitailler sans trop de problème le corps français. Soit nous y allons en espérant que les anglais arrivent assez tôt ET nous amènent la logistique nécessaire à un siège, soit nous abandonnons temporairement cette ville avec le risque d’un corps dans notre dos.

    Une autre solution pourrait être de cacher une division près de Lisbonne, d’attendre que le français sorte et de lui couper le ravitaillement en passant dans son dos.

    Je mets pour le moment Barcelone de côté, trop loin de nous, trop isolé.

    Bref, pas facile de savoir quoi faire.

    Ah autre facteur important, les anglais dominent les mers. Les français en sont absents, donc pas besoin de prendre en compte d’éventuels débarquements ou envoi de vivres par la mer.

    Voilà où j’en suis actuellement, je ferai des update au fur et à mesure du jeu si des gens sont intéressés par le suivi de cette campagne.


    Je réponds volontiers aux questions.

    PS : pour les plus acharnés, j'ai uploadé un pdf envoyé aux joueurs qui donne des infos pratiques sur le jeu (reco, ordres, fatigue etc.).
    https://1fichier.com/?py2g3a0n9k91e9j2v8sj
    Dernière modification par Bah ; 18/12/2020 à 10h58.
    Citation Envoyé par Flad Voir le message
    Moi j'y compris rien.

  2. #2
    Je vais suivre vos glorieuses aventures... très patiemment. Bonne chance, amigos !

  3. #3
    Je savais que tu jouais à des jeux de ce genre mais j'avais pas réalisé avant de voir les images et l'explication. Je vais suivre la suite avec intérêt si tu continue la présentation comme ça.

  4. #4
    J'aime beaucoup le concept.

    Je vais suivre tout cela de près. Essaie de ne pas finir comme dans le tableau de Goya.

  5. #5
    Citation Envoyé par Seymos Voir le message
    La tactique c'est comme un tabouret. Avec 2 pieds c'est pas stable.

  6. #6
    Citation Envoyé par Pinkipou Voir le message
    Je vais suivre vos glorieuses aventures... très patiemment. Bonne chance, amigos !
    Merci !

    Oui, ça, ça va pas aller vite... On part sur deux données d'ordre par semaine, pas sûr que l'arbitre arrive à gérer facilement toute l'info que ça va représenter. Au début cela devrait aller, vu les distances ce sera simplement de la marche, donc on donnera un ordre assez global pour se rendre à l'endroit qui nous intéresse et on risque de faire une donnée d'ordre pour plusieurs semaines de jeu (une troupe française avance de 28 Km/jour en marche normale, une troupe alliée de 24). Moi par exemple je suis minimum à 20 jours du premier point intéressant et encore, 20 jours sans prendre de repos, ce que je ne me vois pas faire. Par contre les français avancent plus vite, mais ils doivent prendre du repos pour être ravitaillés. Nous on est autonomes.

    D'ailleurs je sais pas comment gérer ce repos. Vous avez une idée des usages de l'époque ? Genre 5 jours de marche 1 jour de repos ?
    Citation Envoyé par Flad Voir le message
    Moi j'y compris rien.

  7. #7
    Citation Envoyé par Tribe Voir le message
    Je savais que tu jouais à des jeux de ce genre mais j'avais pas réalisé avant de voir les images et l'explication. Je vais suivre la suite avec intérêt si tu continue la présentation comme ça.
    C'est la première fois que je fais un truc comme ça ! J'adore, y'a tellement de choses auxquelles réfléchir, c'est vraiment une situation assez unique. Faut déjà mettre au point un plan global tout en prenant en compte le brouillard de guerre extrêmement fort. Le truc rigolo chez les espagnols, c'est qu'il y'a pas de commandant en chef. Chacun est chef indépendant de sa troupe. Donc là on va déjà causer pour s'organiser.

    Typiquement, l'un des 4 avec qui je discute voulait attaquer Lisbonne. Je suis pas chaud parce que je vois pas ce qu'on va y gagner. J'adorerais prendre Lisbonne, mais on n'a pas de capacité de siège, on a demandé à l'arbitre et même l'anglais qui arrivera on ne sait pas quand ne pourra pas mettre ça en place avant un bon moment. Et comme Lisbonne a un dépôt, on ne peut pas non plus faire un siège pour l'affamer. Du coup ce serait bloquer des troupes longuement pour ne rien gagner. Je viens de leur faire une proposition moins conventionnelle.

    En envoyant une seule division au nord est de Lisbonne et en la planquant, il serait peut-être possible d'ensuite envoyer des hommes observer ce qu'il se passe (mes hommes par exemple sont galiciens, la langue galicienne c'est cousin du portugais, donc ils arriveront à glaner des infos auprès de la population)


    Si on voit que des convois sortent ou que des troupes en partent, il serait ensuite possible de se glisser derrière la troupe pour couper son ravitaillement. Sans ravitaillement les français seront vraiment mal.

    Au mieux on obtient des infos et on fait bien chier les troupes française.
    Au median pourri, on bloque une divsion pour rien.
    Au pire la division est découverte et seule, sans cavalerie, se fera probablement éliminer ou capturer.

    - - - Mise à jour - - -

    [QUOTE=GrandFather;13203435]J'aime beaucoup le concept.


    C'est chouette, ça à l'air d'intéresser des gens et moi ça me permet d'ordonner un peu mes pensées !

    - - - Mise à jour - - -

    Citation Envoyé par GrandFather Voir le message
    Je vais suivre tout cela de près. Essaie de ne pas finir comme dans le tableau de Goya.
    Ah ben je connaissais de vue le tableau, mais je savais pas que ça faisait référence à ça. On est justement pile le 3 mai, jour que décrit le tableau !
    Citation Envoyé par Flad Voir le message
    Moi j'y compris rien.

  8. #8
    Citation Envoyé par Bah Voir le message
    D'ailleurs je sais pas comment gérer ce repos. Vous avez une idée des usages de l'époque ? Genre 5 jours de marche 1 jour de repos ?
    C'est la guerilla pas le Club Med, boudiou !
    Tu dois être très mobile, toujours à un endroit différent pour embrouiller l'ennemi sur tes intentions et inversement que tu puisses en savoir un maximum sur lui pour lui tomber dessus au bon moment si possible, te positionner pour lui couper le ravito, être toujours présent pour maintenir une menace continue, l'obliger à faire des mouvements stériles incessants, le pousser à modifier ses plans... bref lui imposer ton tempo et le contraindre à la réaction pour qu'il ne puisse pas dérouler sa propre stratégie.

    Au moins au début il te faudrait un maximum de reco, donc diviser et disperser tes forces (si c'est possible en jeu). A te lire de toute façon, même groupé tu ne peux pas l'emporter tant que vous n'aurez pas préalablement bien usé l'ennemi. En attendant les Rosbeefs(*) tout ce que vous pouvez espérer c'est de réussir des coups de main opportunistes limités sur une petite force ou une localité qu'il faudra sûrement abandonner tout aussi vite et sans regrets.

    L'avantage de votre formule c'est que tu vas avoir tout le temps de te documenter en détails sur les guerres d'Indochine et du Vietnam qui ont beaucoup de points communs avec la votre.
    Hô Chi Minh sera ton meilleur conseiller.

    * Si les Anglais doivent forcément arriver au Portugal ne vaudrait-il pas mieux d'abord attirer l'ennemi le plus à l'est possible afin de leur assurer un débarquement facile et la constitution rapide d'une base terrestre solide ?

  9. #9
    Citation Envoyé par Bah Voir le message
    D'ailleurs je sais pas comment gérer ce repos. Vous avez une idée des usages de l'époque ? Genre 5 jours de marche 1 jour de repos ?
    Ca dépend de nombreux facteurs. De mémoire des troupes régulières à pied de l'époque napoléonienne pouvaient, sur route et à marche forcée, faire jusqu'à 80 km par jour pour rejoindre un champ de bataille. Mais c'est exceptionnel, ce n'est évidemment pas un rythme que tu pouvais maintenir plus de deux ou trois jours sans risquer d'épuiser complètement tes troupes...

    Mais vous ne vous appuyez pas sur une règle qui définit ce genre de choses ? Ou alors c'est l'arbitre qui a cette connaissance, et en fonction établit le résultat des actions ?

    [EDIT] ma mémoire m'a joué des tours, c'est plutôt 60 km que 80, ce qui reste énorme. Le record établi est de 112 km en 36 heures pour rejoindre Austerlitz (je parle de la bataille, hein, pas d'un jour de grève des transports à Paris, on pourrait faire la confusion )
    Dernière modification par GrandFather ; 13/12/2020 à 10h23.

  10. #10
    Ma question sur le repos c'est parce que tu perds du moral avec les marches et si je dois faire 20 ou 30 jours de marche sur mon premier déplacement, je voudrais pas arriver trop exténué avec des mecs pas motivés du tout. Je parle surtout des longs trajets là, pas des mouvements "tactiques" de quelques jours pour changer de position, embrouiller l'ennemi etc.

    La reconnaissance ça va être notre grande faiblesse. On n'a pas des masses de chevaux. Moi j'en ai aucun. Donc je vais naviguer à vue, tout ce que je pourrai faire c'est envoyer des types à pied en avant mais ça va pas faire bezef.

    On sait même pas où vont arriver les anglais. Ca pourrait être nord de l'Espagne aussi. En fait ça pourrait être partout, ils ont la domination des mers.

    - - - Mise à jour - - -

    Citation Envoyé par GrandFather Voir le message
    Ca dépend de nombreux facteurs. De mémoire des troupes régulières à pied de l'époque napoléonienne pouvaient, sur route et à marche forcée, faire jusqu'à 80 km par jour pour rejoindre un champ de bataille. Ce n'est évidemment pas un rythme que tu pouvais maintenir plus de deux ou trois jours sans risquer d'épuiser complètement tes troupes...

    Mais vous ne vous appuyez pas sur une règle qui définit ce genre de choses ? Ou alors c'est l'arbitre qui a cette connaissance, et en fonction établit le résultat des actions ?
    Les marches forcées tu peux faire beaucoup oui, mais les mecs sont rincés après (le jeu permet jusqu'à 20h de marche dans le jour sauf erreur. Les chiffres que je donne c'est 8h de marche, c'est le standard).

    Ca fait partie des chiffres que l'on n'a pas. Va falloir expérimenter. On sait que la marche normale fait avancer de X et que ça enlève un peu de moral, mais on sait pas ce que ça représente en terme de jeu. L'arbitre nous donnera une description en français de notre moral et pas en terme de jeux. Après c'est clair que si je fais 20 jours de marche et qu'ensuite je sais que j'aurai de l'attente, je peux gérer le moral à l'arrivée.

    Côté joueur le système est complétement transparent. On sait comment s'articulent les grands axes (genre comment recevoir du ravitaillements) mais on connaît pas les détails (genre combien on va recevoir exactement. Mais on sait que plus on est près du dépôt mieux c'est par exemple).
    Citation Envoyé par Flad Voir le message
    Moi j'y compris rien.

  11. #11
    Beaucoup de concertation ces derniers jours pour déterminer un plan. On est globalement d'accord sur quoi faire

    - Tenter de protéger Porto qui serait utile pour un débarquement anglais et dispose d'un dépôt, mais n'est pas fortifiée donc faut la protéger en amont.
    - Bloquer le chemin au sud de Barcelone pour que le français ne puisse pas facilement longer la côte.
    - Prendre place dans les montagnes autour de Madrid pour voir ce qu'il se passe et harceler. Problème, le français est plus proche des montagnes que nous, donc s'il sort de suite il y sera avant nous. Faut-il prendre position plus loin ?
    - Création d'un code pour éviter de donner en clair les noms des villes dans nos correspondances.
    - Création de 1 ou 2 hubs de communications (une ville dans laquelle on enverrait tous plusieurs messagers. Si l'on ne sait pas où est le général X, on envoie notre message dans le hub et un messager de X prend en charge l'acheminement jusqu'au général).
    - Envoi d'un message aux anglais pour leur expliquer ce que l'on tente de faire pour les aider.

    Le problème réside dans les détails de la mise en oeuvre. On a tous des idées un peu différentes sur quelles villes utiliser pour se défendre etc. On a donc décidé de nommer un Commandant en chef qui s'occupera de ça, sinon on risque de perdre trop de temps et de ne pas avoir une stratégie globale cohérente.
    Citation Envoyé par Flad Voir le message
    Moi j'y compris rien.

  12. #12

  13. #13
    On donne un nom donc oui. On va pas le tirer à la courte paille comme chez vous.

    Moi je suis plutôt pour qu'on nomme celui qui a amené le plus d'éléments au plan global, histoire qu'il garde la main sur son bébé. Et qu'on ait quelqu'un à blâmer autre que moi

  14. #14
    Ca se défend. Le risque étant qu'il rechigne à engager ses troupes et préfère engager les plus petits détachements dont l'échec aurait moins de conséquence, mais qui produiraient au final moins d'effets.

  15. #15
    Citation Envoyé par Bah Voir le message
    - Création d'un code pour éviter de donner en clair les noms des villes dans nos correspondances.
    Parce que l'espionnage est autorisé ?
    J'imagine que toutes les comms passent par l'arbitre ?
    En clair, tout ce que tu écris ici c'est du hors-jeu que les Français n'ont pas le droit de lire, même s'ils tombent dessus ?
    Je demande pour un ami à qui je pourrai monnayer des renseignements
    Venez participer aux tests de Offworld Empires et Dawnguard sur tabletop simulator. Canards Needed!

  16. #16
    Citation Envoyé par ElviejoDragon Voir le message
    Parce que l'espionnage est autorisé ?
    J'imagine que toutes les comms passent par l'arbitre ?
    En clair, tout ce que tu écris ici c'est du hors-jeu que les Français n'ont pas le droit de lire, même s'ils tombent dessus ?
    Je demande pour un ami à qui je pourrai monnayer des renseignements
    Tout ce que tu peux faire EN JEU est autorisé. L'idée c'est de simuler un truc assez réaliste, donc si tu penses à quelque chose de faisable, tu le proposes à l'arbitre (à priori par exemple, je pourrais envoyer des mecs en civils dans une veille tenue par l'ennemi).

    Tout ce que tu peux faire en dehors du jeu est interdit. Tu ne peux pas communiquer sans que l'arbitre soit au courant, tu ne peux pas chopper des infos dans le monde réel etc. Et pas seulement pour l'adversaire, mais pour ton camp aussi. Un autre joueur espagnol n'a pas le droit de lire ce que je mets là, parce que dès le début du jeu on n'aura plus du tout les mêmes informations.

    Si on code des trucs c'est pour rendre plus difficile la lecture des messages en cas d'interceptions du messager.

    - - - Mise à jour - - -

    Citation Envoyé par Seymos Voir le message
    Ca se défend. Le risque étant qu'il rechigne à engager ses troupes et préfère engager les plus petits détachements dont l'échec aurait moins de conséquence, mais qui produiraient au final moins d'effets.
    Par rapport aux vrais militaires on a l'avantage d'etre dans un jeu qui exclut les conséquences politiques. On va à priori tous jouer pour gagner même si ça nous met plus dans la merde localement, parce qu'il y'a rien après le scénario proprement dit. On n'aura pas de conséquences à gérer une fois que ce sera terminé donc je pense que ça va limiter ce genre de comportements.

    - - - Mise à jour - - -

    Ah et petit détail, on va jouer le début de la guerre sur ce scénario. Les 6 premiers mois il me semble. Sachant que moi il va déjà me falloir 20 jours pour aller à peu près où il se passera quelque chose...

  17. #17
    Citation Envoyé par ElviejoDragon Voir le message
    Parce que l'espionnage est autorisé ?
    Je me suis fait la même réflexion. Ca doit être assez complexe en terme de règles... Par contre, l'interception d'une estafette, selon la présence ennemie sur le chemin, ça doit pouvoir se conceptualiser relativement facilement.

  18. #18
    Le jeu prévoit pas l'espionnage, mais en fait c'est comme du jeu de rôle, l'arbitre regarde ce que ça peut vouloir dire. Il peut aussi l'exclure parce que ça rend son job trop compliqué si 14 mecs passent leur temps à faire ça.

    Par exemple un de nos généraux a décidé de tenter de créer un réseau de renseignement en utilisant les églises et leurs curé. C'est complètement pas prévu, mais il va essayer.

  19. #19
    Et ça peut rétablir l'équilibre avec les joueurs français. Parce que sur le plan purement militaire, vous partez pas gagnants...

  20. #20
    Ah ça... On attend avec impatience l'arrivée de l'anglais...

  21. #21
    Tiens, d'ailleurs, le déroulement peut être uchronique ? Les anglais pourraient très bien ne jamais arriver ?

  22. #22
    A priori non, ce sont des joueurs. Ils sont prévus en renfort. Nous on sait ni quand, ni où...

  23. #23
    Je vais suivre ça avec attention. Par contre je trouve ça chelou de devoir simuler la guerrilla avec des divisions entières. Peut etre que je me trompe mais je doute qu'on envoyait des divisions pour harceler les convois fr nan ?

  24. #24
    Je connais pas le conflit, du coup je sais pas du tout si c'est considéré comme une vraie guerrilla ou si c'est juste pour dire que c'est très déséquilibré et qu'il faut un peu ruser. Notre problème c'est qu'il y'a du gros morceau en face et que c'est dur de se dire qu'on va fractionner à mort pour couper des convois qu'on n'est pas sûrs de trouver, parce qu'il faut aussi qu'on bloque les armées. En utilisant les villes fortifiées, ça semble faisable.

    Ils sont à priori pour le moment deux fois plus nombreux, mais ils doivent tenir tout un pays, du coup le rapport est peut-être moins déséquilibré qu'il n'y paraît. Ce sera intéressant de voir ça. Après moi je suis sur un ligne qui veut prioriser le blocage du ravitaillement venant de France, mais j'ai été minorisé.
    Citation Envoyé par Flad Voir le message
    Moi j'y compris rien.

  25. #25
    La guerre d'Espagne est justement une des premières guerillas qui dépasse le cadre des jacqueries paysannes.

    Auparavant, à part la pacification de la Vendée, on a assez peu d'exemple d'armées modernes (au sens de l'époque, c'est-à-dire organisées en division, système qui est apparu avec Colbert et qui est mis à profit par Napoléon) confrontées à une insurrection.

    D'ailleurs c'est intéressant puisqu'un certain nombre d'officiers de l'armée impériale essayeront de mettre en œuvre des stratégies utilisées en Vendée. Mieux encore, un seul (Suchet) obtiendra des résultats probants, et servant sous ses ordres, on retrouve des jeunes officiers qui participeront plus tard à la conquête de l'Algérie. Dont un certain sous-lieutenant Bugeaud.

    De fil en aiguilles, ça nous mène aux campagnes de colonisation et de pacification de la fin du XIXe puis à celles de l'entre-deux guerres, et à la décolonisation. Et aux doctrines de contre-insurrections modernes.

    La guerre d'Espagne est la matrice de tout ça.

  26. #26
    Super intéressant, merci ! Avec nos connaissances de noob on va en chier à refaire ça...

  27. #27
    Non je pense que c'est bien aussi, j'ai déjà fait un genre de wargame comme ça sur le thème des Malouines, c'était sympa. Mais c'était en presentiel, et c'était déjà bordélique à gérer.

  28. #28
    Ça nous dit pas si l'armée régulière était utilisée pour harceler les lignes de ravitaillement française. Les français veulent savoir !

  29. #29
    Citation Envoyé par LeLiquid Voir le message
    Ça nous dit pas si l'armée régulière était utilisée pour harceler les lignes de ravitaillement française. Les français veulent savoir !
    Ca fait parti de la petite guerre effectivement.

    En même temps, couper les lignes de ravitaillement, ça fait partie des principes de base, même dans des confrontations classiques.

    Ca et mourir de froid dans la neige.

  30. #30
    Oui couper les lignes de ravtaillement, c'est une chose. Quand l'armée qui le fait n'est pas en état de combattre ou de fuir à temps ça me parait déjà un peu spécial.

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •