Crunchez vos adresses URL
|
Rejoignez notre discord
|
Hébergez vos photos
Page 5 sur 5 PremièrePremière 12345
Affichage des résultats 121 à 139 sur 139
  1. #121
    Citation Envoyé par LeLiquid Voir le message
    Est ce que le poisson qui pue fait partie de ce qu'il y a de mieux ?

    Je troll même pas, il me semble que c'était plus ou moins la traduction du nom du plat. dans l'Anhui.
    Je peux faire le tour rapide (attention, 100% subjectif)

    徽菜 - Hui Cai (cuisine de l'Anhui) : chiche, pas fan, faut vraiment vivre là-bas pour apprécier ou avoir une raison d'en bouffer.

    粤菜 - Yue Cai (cuisine du Guangdong) : celle du dim-sun, celle du canard laqué du sud, celle du sucré-salé... M'enfin ya pas photo, ne serait-ce que les bouchées en général, holala. Naturellement dans sa version luxe de Macao ou de Hong-Kong c'est toujours un succès. Un plaisir récurrent.

    闽菜 - Min Cai (cuisine du Fujian) : ne sort pas beaucoup de chez elle, du coup peu mangée à l'extérieur - faut aimer les fruits de mer et le poisson (mais bon en même temps c'est un peu normal).

    湘菜 - Xiang Cai (cuisine du Hunan) : à manger avec un extincteur à proximité. Ce qu'on mange dans le Hunan et le Jiangxi m'a toujours massacré les entrailles, c'est juste incompatible avec mon organisme on dirait. Dernière fois que je suis passé à Nanchang j'étais dans un resto bien classe où toutes les spécialités étaient là - benh c'est un peu l'illustration de ce que j'appelle la campagne. Pas fan du choix!

    苏菜 - Su Cai (cuisine du Jiangsu) : très distinguée, sophistiquée, mais tout donne le sentiment de radinerie pour qui serait Lyonnais ou du Sud Ouest en France. Les portions sont petites, les crabes sont maigres, les plats sont travaillés mais réduits... Enfin bon c'est un style (c'est aussi celui de Shanghai), c'est aussi dû à la configuration de la région (peu d'élevage, et pisciculture dans les lacs et les rivières, ce ne sont pas des fruits de mer), moins ma tasse de thé mais ça peut plaire à d'autres. Un peu comme les nanas, pincées et aux quatre épingles.

    鲁菜 - Lu Cai (cuisine du Shandong) : on est déjà dans le nord, les portions sont grosses, on ne fait pas spécialement dans la dentelle. Ca mange bien, et surtout ça s'arrose bien! Sa petite soeur du Henan, c'est pareil - c'est rural, mais c'est généreux, mais on y laissera toujours le foie parce que ça sert aussi de prétexte à l'éthanol qu'on absorbe immanquablement derrière! D'ailleurs, pour filer la métaphore du point précédent, les nanas me font le même effet: charismatiques et tordantes.

    川菜 - Chuan Cai (cuisine du Sichuan) : une des reines pour moi. C'est du sud, mais c'est tellement la teuf des saveurs... Les fondues, les plans relevés, le piment-ki-rend-pas-malade, le poulet dans toutes ses formes... Même les pommes dauphines, comme à la maison! Et puis des épices de tous les genres, bien sûr.

    浙菜 - Zhe Cai (cuisine du Zhejiang) : j'ai relativement peu pratiqué, je n'en dirai rien. J'aime beaucoup le jambon, sous toutes ses formes, et les salaisons en général, ça j'ai testé!

    东北菜 - Dongbei Cai (cuisine du Nord-Est) : pas une cuisine classique (enfin, pas assez élaborée pour ça), forcément plutôt une bouffe d'hiver, mais l'hiver vous ne le sentirez pas passer. J'aime beaucoup, mais je suis un rustre. Beaucoup de viande, brioches en tout genre, etc... Seul problème plus récurrent peut-être à mesure qu'on va dans le nord, ça a tendance à s'affadir. Et puis moins fan des boissons non alcoolisées (le jus de maïs chaud ça m'empêche de bien profiter du reste!)

    西北菜 - Xibei Cai (la cuisine du Nord-Ouest) : ce n'est pas l'une des cuisines classiques non plus - pêle mêle ce qu'on mange dans le Shaanxi, le Gansu et le Ningxia. Faut aimer le mouton et les pâtes - ça tombe bien, j'aime bien ça! Généreux et bien carné, et on boit moins du fait de l'héritage musulman, ce qui n'est pas un mal (en tout cas, moins de tord boyaux, la bière ça me va).

    新疆菜 - Xinjiang Cai (la cuisine ouighour) : brochettes à gogo, éviter les poissons (parce que bon c'est pas trop la zone pour ça, c'est quand même là qu'on trouve le point d'Eurasie le plus éloigné de la côte...). Bouffe d'été pour sûr, mais ça réchauffe l'hiver aussi.

    蒙古菜 - Menggu Cai (la cuisine mongole) : proche de la cuisine ouighur, mais avec quelques twists. Toujours le royaume du mouton. Et de trucs plus louches aussi (mais je vous laisse essayer la bière au lait fermenté de jument, moins mon truc). Comme pour les deux autres avant elle, c'est aussi chouette pour les yoghourts.

    西藏菜 - Xizang Cai (la cuisine tibétaine) : pas un grand moment de variété mais tout est bon. Faut aimer la cuisine de montagne - le yak, la chèvre etc... Mais aussi influences communes avec la népalaise, donc ya des curries, ya plein de choses sympas faites de peu. Sur ce plan là c'est plus agréable et nourrissant que beaucoup de bouffes plus perfectionnées mais frustrantes à l'usage.

    Bon et puis la pékinoise, pas grand chose à en dire sinon que naturellement le canard laqué difficile de se tromper...

    Voilà pour le tour de table, si je puis dire. Le parallèle avec ces dames aurait pu être mobilisé plus souvent, mais nous sommes sur un forum family-friendly :P

  2. #122
    Citation Envoyé par Darkath Voir le message
    La chine c'est le contraste entre l'anarchie totale dans la vie de tous les jours (tu ne peux compter que sur la famille et les amis pour t'aider dans la vie) et des instruments de controle de masses uniquement pour des trucs ultra spécifiques (comme contester le gouvernement) et derrière le système est ultra-capitaliste avec des règles du jeu trucquées pour ceux qui ont du pouvoir et des connexions (plus important que le fric là bas).

    Par contre pour les produits de luxe, les importations sont taxées à plus de 50% si ils ne sont pas distribués par une filiale chinoise. Donc venir les chercher en europe c'est purement économique. Les taxes sont tellement élevées que c'est plus rentable de faire un aller et retour pour 400€ et de remplir les valises de trucs pour tous tes potes et la famille, plutôt que de les acheter localement.

    Les ultra riches s'en foute, mais les classes aisées qui ont les moyens de s'offrir du bas de gamme Louis Vuitton préfèrerons aller le chercher en europe sachant que le cout de la taxe est probablement plus élevée que le cout du billet d'avion.
    [voix off M6] La Chine, entre tradition et modernité [/Voix off M6]
    Citation Envoyé par Flad Voir le message
    Moi j'y compris rien.

  3. #123
    Citation Envoyé par Amiral Crapaud Voir le message
    Je peux faire le tour rapide (attention, 100% subjectif)

    ...P
    Merci, à mettre en OP

    Si il y a un truc sur lequel Chinois et Français s'entendent bien, c'est la bouffe !
    Je vais parfois à Pékin et je trvaille beaucoup avec des chinois, et c'est toujours le sujet de conversation "safe"
    Et en plus, c'est une super occasion de se moquer des américains
    Le jeu vidéo est une chose trop grave pour le laisser aux canards

  4. #124
    Citation Envoyé par jeanba Voir le message
    Si il y a un truc sur lequel Chinois et Français s'entendent bien, c'est la bouffe !
    Moui, ils ont quand même un peu plus de mal à manger des trucs étrangers (sauf KFC qu'ils adorent).
    Der Klügste gibt nach. Deshalb regieren die Dummen die Welt.

  5. #125
    Citation Envoyé par Praetor Voir le message
    Moui, ils ont quand même un peu plus de mal à manger des trucs étrangers (sauf KFC qu'ils adorent).
    Pas mes collègues ou partenaires
    Le jeu vidéo est une chose trop grave pour le laisser aux canards

  6. #126
    Citation Envoyé par Praetor Voir le message
    Moui, ils ont quand même un peu plus de mal à manger des trucs étrangers (sauf KFC qu'ils adorent).
    Ca doit expliquer pourquoi tous les Coréens et les Japonais sont vides ou ont fermé j'imagine.
    Ou les chaînes de restos Malaysiens. Ou les Thai. Ou les Pizzeria américaines et italiennes. Ou les starbucks.

    On n'a pas dû voir le même pays, ou alors quelqu'un t'a fait une sacrée crasse et tu essaies de le faire payer au milliard restant.
    Mais même là, entre ton "Ceux qui en ont les moyens et la possibilité se font envoyer de la bouffe d'Europe" et ta dernière remarque, boire ou conduire va falloir choisir

    - - - Mise à jour - - -

    Citation Envoyé par jeanba Voir le message
    Merci, à mettre en OP

    Si il y a un truc sur lequel Chinois et Français s'entendent bien, c'est la bouffe !
    Je vais parfois à Pékin et je trvaille beaucoup avec des chinois, et c'est toujours le sujet de conversation "safe"
    Et en plus, c'est une super occasion de se moquer des américains
    Je nous trouve assez complémentaires aussi! La bouffe française que j'aime a l'avantage aussi d'être facile à conserver longtemps, ça couvre l'une des rares faiblesses de toutes les cuisines chinoises (celle de ne pas pouvoir sortir quelque chose du frigo avec un couteau et un crouton de pain et prendre son pieds) et c'est bien d'avoir le goût du pays dans la bouche deux ou trois fois par mois (enfin, sans compter l'italien!). En terme de fast food (parce que les baozi et les jiaozi c'est ça aussi) c'est assez imbattable et ça remplace avantageusement le régime américain pour la même fonction.

    Et puis au niveau bizarre, je ne rencontre que deux modèles de Français - ce qui bouffent tout ou, les comme moi, qui ne bouffent rien d'un tant soit peu ésotérique, ni en Chine... ni en France (les cuisses de grenouilles, le cheval et les escargots...). Dans les deux cas on est couvert, même si baragouiner la langue peut permettre d'éviter plus sereinement les drames dans les deux sens

  7. #127
    Citation Envoyé par Amiral Crapaud Voir le message
    Et puis au niveau bizarre, je ne rencontre que deux modèles de Français - ce qui bouffent tout ou, les comme moi, qui ne bouffent rien d'un tant soit peu ésotérique, ni en Chine... ni en France (les cuisses de grenouilles, le cheval et les escargots...). Dans les deux cas on est couvert, même si baragouiner la langue peut permettre d'éviter plus sereinement les drames dans les deux sens
    J'imagine qu'il doit y avoir un paquet de trucs chelous, comme la soupe de cocons de vers à soie en Corée. Ou encore le choux pourri épicé.
    D'ailleurs, ils mangent plutot épicés ou pas chez toi?
    C'est quoi ton plat chinois préféré?
    Et le climat est comment?
    Et pourquoi j'ai mal au pied moi?
    Et donc quand tu chies beaucoup , ça veut dire que tu manges beaucoup, et ça veut donc dire que tu est riche, CQFD

  8. #128
    Citation Envoyé par pseudoridicule Voir le message
    J'imagine qu'il doit y avoir un paquet de trucs chelous, comme la soupe de cocons de vers à soie en Corée. Ou encore le choux pourri épicé.
    D'ailleurs, ils mangent plutot épicés ou pas chez toi?
    Bah de nos jours où qu'on soit je suis sur mes gardes avant de commander, donc ce n'est plus vraiment un paramètre

    C'est quoi ton plat chinois préféré?
    Ca dépend - je dirais que j'ai des plats préférés dans chacune des cuisines précédemment citées que je vais commander automatiquement. Pas de plat absolu/ultime (mais en France non plus).

    Et le climat est comment?
    C'est l'automne, les quelques semaines les plus agréables de l'année (avec le retour du printemps) ou qu'on soit en Chine. La différence doit être probablement la durée des deux extrêmes que sont l'hiver et l'été, qui peut varier (ou tout simplement dans le cas de l'hiver, ne pas exister, en particulier dans le Guangdong ou à Hainan par exemple).

    Et pourquoi j'ai mal au pied moi?
    Tu dois êtes une jolie princesse chinoise comme on n'en fait plus!
    (mais même sans leur bander les pieds ça peut chausser du 34-35 facilement, j'imagine l'horreur s'il fallait que ce soit plus petit...)

  9. #129
    Citation Envoyé par Amiral Crapaud Voir le message
    Tu dois êtes une jolie princesse chinoise comme on n'en fait plus!
    (mais même sans leur bander les pieds ça peut chausser du 34-35 facilement, j'imagine l'horreur s'il fallait que ce soit plus petit...)
    Merci, c'est tout ce que je voulais savoir.
    Et donc quand tu chies beaucoup , ça veut dire que tu manges beaucoup, et ça veut donc dire que tu est riche, CQFD

  10. #130
    Citation Envoyé par jeanba Voir le message
    Pas mes collègues ou partenaires
    Laisse-moi deviner: ils vivent dans une très grande ville cosmopolite, ils ont fait des études universitaires, certains peut-être même à l'étranger? Quand j'accompagne des chinois venant d'une petite ville en visite ici, on fait le tour des restaurants chinois, le reste ne les intéresse pas, ils n'ont même pas envie de goûter. Et étonnamment beaucoup de groupes de touristes chinois qui visitent l'Europe font de même, il est rare que leurs bus s'arrêtent devant des restaurants servant la gastronomie locale

    Après ça reste de l’anecdote tout ça, si quelqu'un a une étude statistique montrant que les chinois sont aussi ouverts à la gastronomie étrangère que les européens qu'il poste!

    Citation Envoyé par Amiral Crapaud Voir le message
    Ca doit expliquer pourquoi tous les Coréens et les Japonais sont vides ou ont fermé j'imagine.
    Dans les petites villes il n'y en a pas des masses, effectivement Sans parler des restaurants servant de la bouffe occidentale, du Moyen-Orient ou d'Afrique, c'est même pas la peine de chercher. L'offre de restauration est bien plus diversifiée dans une ville européenne de 300.000 habitants que dans un "village" chinois avec la même population.

    Citation Envoyé par Amiral Crapaud Voir le message
    Mais même là, entre ton "Ceux qui en ont les moyens et la possibilité se font envoyer de la bouffe d'Europe" et ta dernière remarque, boire ou conduire va falloir choisir
    Mais bon sang tu as raison! Il est impossible de faire une recette chinoise avec des ingrédients européens, sinon ce n'est plus de la cuisine chinoise! Il n'y a donc pas de restaurants chinois en Europe! Et comme beaucoup de pattes de poulet sont importées des Etats-Unis, il s'agit d'un plat américain en fait! RDJ!
    Der Klügste gibt nach. Deshalb regieren die Dummen die Welt.

  11. #131
    Citation Envoyé par Amiral Crapaud Voir le message
    Je peux faire le tour rapide (attention, 100% subjectif)
    Concrètement, pour un Français pas trop aventureux question bouffe, laquelle de ces cuisines lui conviendrait le mieux (en gros, la plus proche de ce qu'il connait) ?
    "Mauvaise expérience aujourd'hui : j'ai éternué pendant que j'urinais. Pas terrible sur terre, désastreux ici" - Alan Bean, astronaute

  12. #132
    Citation Envoyé par Maalak Voir le message
    Concrètement, pour un Français pas trop aventureux question bouffe, laquelle de ces cuisines lui conviendrait le mieux (en gros, la plus proche de ce qu'il connait) ?
    Parmi les chinoises classiques, ne suis jamais déçu par la cantonaise - mais en même temps c'est aussi potentiellement l'un des terrains les plus glissants: dans la mythologie culinaire ceux sont eux les chiens, les singes bref... Au point qu'en Chine ils sont eux-mêmes connus comme "ceux qui mangent tout ce qui vole, sauf les avions ; et tout ce qui a quatre pattes, sauf les tables et les chaises", ce qui avouons-le n'est pas très sympa écrit comme ça
    Mais sa "branche" de Macao conjugue plusieurs forces agréables qui en font un vrai festival de saveurs assez safe: l'héritage portugais (les tartes à l'oeuf, les fritures...) qui se marie très bien à une cuisine cantonaise qui utilise les meilleurs ingrédients et reste prudente sur les écarts culturels, ayant une tradition cosmopolite qui reste malgré tout plus "locale" que celle de Hong-Kong (où du reste mourir de faim relèverait aussi de l'exploit). Tu peux avoir des surprises gustatives en croquant dans un brioche fourrée, mais ce sont plus souvent des saveurs neuves qui font découvrir quelque chose (les viandes laquées en sauce dans les brioches par exemple, ou des farces aux champignons) plutôt que quelque chose de repoussant la première fois.

    Si tu ne veux aucune surprise sinon, la bouffe du nord-ouest, celle du nord-est avec ses gros morceaux de viande, ou celle du Xinjiang (les Ouighours) c'est assez safe dans une bonne enseigne. En général dans le dernier cas les enseignes sont aussi du genre à tout faire devant toi ou à mettre des images, ne serait-ce que pour combattre l'image d'il y a quelques années de la communauté (c'est ce que j'appellerais le "syndrome kebab"). Sa version moins commerciale (c'est à dire tenue par les intéressés direct, pas un resto han avec des ouighours à la cuisine) c'est un resto du nord-ouest halal, en général la nourriture Hui reste un mélange intéressant d'influences chinoises et turco-arabes. Peu de risque, mais on est loin des saveurs des cuisines méditerranéennes équivalentes, et je peux m'en lasser assez vite.

    Sinon il y a quelques enseignes de cuisine régionales présentes partout en Chine qui peuvent avoir une bonne réputation au niveau des standards, mais cela dépend de l'environnement dans lequel tu te trouves et de l'offre bien entendu (les chaînes de bonne nourriture cantonaises peuvent être tout à fait absentes du paysage dans le Guangdong, simplement parce que ça n'a rien d'exotique, ou un Cantonais dira que c'est fait "pour les autres"...)
    Dernière modification par Amiral Crapaud ; 02/10/2020 à 04h43.

  13. #133
    Citation Envoyé par Praetor Voir le message
    Laisse-moi deviner: ils vivent dans une très grande ville cosmopolite, ils ont fait des études universitaires, certains peut-être même à l'étranger? Quand j'accompagne des chinois venant d'une petite ville en visite ici, on fait le tour des restaurants chinois, le reste ne les intéresse pas, ils n'ont même pas envie de goûter. Et étonnamment beaucoup de groupes de touristes chinois qui visitent l'Europe font de même, il est rare que leurs bus s'arrêtent devant des restaurants servant la gastronomie locale

    Dans les petites villes il n'y en a pas des masses, effectivement Sans parler des restaurants servant de la bouffe occidentale, du Moyen-Orient ou d'Afrique, c'est même pas la peine de chercher. L'offre de restauration est bien plus diversifiée dans une ville européenne de 300.000 habitants que dans un "village" chinois avec la même population.
    Je pense qu'il y a un léger malentendu sur les définitions. Oui, 300k hab c'est un village. Cela entre dans ce que j'évoquais plus haut, à de nombreux égards cela entre dans notre idée de la ruralité. Je n'ai pas dit le contraire - encore faudrait-il prendre la peine de relire tout ça

    La classification des villes en Chine fonctionne par *tier*. Ce que j'évoque et ce que tu appelles une "très grande ville cosmopolite" ou en tout cas selon mes critères propose de quoi bouffer en-dehors de la cuisine locale, c'est T1-T2. Cela représente une cinquantaine de villes dont la population conjuguée est de 250 millions d'habitants. On y ajoute les T3 (qui ont une offre commerciale et une ouverture moindre, intimement liée à leur fonction industrielle, touristique, etc... Mais en tout cas yaura des restos japonais ) on est à 300 millions, en passant quelque part au milieu la barre du million d'habitants en zone urbaine. A l'échelle du pays c'est une fraction du total, à l'échelle de la planète ce sont les USA. Dans ces villes, oui, il y a une classe moyenne, il y a des enfants qui font des études à l'étranger (on avait dépassé 650k annuel de départs avant la crise) des parents qui restent ploucs, des grand parents qui s'en foutent et pour qui tout va bien trop vite (parce que lorsqu'on a 70 ans ici, on en a vu, des vertes et des pas mûres) - comparez ça au microcosme d'une ville française, et je ne pense pas que cela semble si exotique que cela, à la différence que plus rarement chez nous on va proposer à papy et mamy de prendre l'avion pour aller à l'autre bout de la terre s'amuser en groupe. Cela ne représente qu'une partie de la population, mais elle fait aussi plusieurs fois la nôtre, et c'est elle qui tire la Chine vers la croissance depuis les années 1990s. L'échantillon est énorme, il apparaît biaisé puisque les gens avec qui nous interagissons en Chine ou à l'étranger sont effectivement des citadins en grande majorité - mais l'est-il vraiment en regard des gens avec qui vous interagissez au quotidien en France, ou du profil des gens qui lisent ces lignes?

    Après ça reste de l’anecdote tout ça, si quelqu'un a une étude statistique montrant que les chinois sont aussi ouverts à la gastronomie étrangère que les européens qu'il poste!
    Ya 2000 Pizza Hut, 4500 Starbucks & Costa dans ce pays. A un moment ou bien c'est un complot, ou bien ptete bien que comme tout le monde, ils peuvent se faire aux pizzas et au café dégueulasse. Est-ce que c'est représentatif de la population totale? Non. Est-ce que c'est une tendance chez les gens avec qui vous avez le plus de chance d'interagir? Oui. Est-ce que ça sert une population équivalente à 5 fois celle de la France? Oui, aussi.

    Mais bon sang tu as raison! Il est impossible de faire une recette chinoise avec des ingrédients européens, sinon ce n'est plus de la cuisine chinoise! Il n'y a donc pas de restaurants chinois en Europe!
    Si tu es en train de nous dire que "les Chinois qui ont de l'argent et un besoin impérieux de faire une ratatouille maison ou de préparer un canard préfèrent faire la démarche de demander à Mamie en tourisme de groupe d'en ramener dans sa valise ou à fifille d'en envoyer par la poste plutôt que de consommer local", erm, okaaay?

    Et comme beaucoup de pattes de poulet sont importées des Etats-Unis, il s'agit d'un plat américain en fait! RDJ!
    Là c'est dû à l'impossibilité du marché local de répondre à la demande locale, pour des raisons de capacité de production (les crabes par exemple) ou de compétitivité (difficulté par exemple dans une catégorie donnée de garantir une qualité et un contrôle qualité, le respect de standards et autres calibres pour la consommation de masse, etc...) - comme pour l'ail, le soja, ou à peu près tout ce qu'ils bouffent. C'est d'autant plus vrai à la ville puisque la production nationale du fait des circuits de distribution va d'abord servir les espaces ruraux et les villes plus réduites à proximité, ce qui convient aux citadins puisque les standards de qualité ne sont pas les mêmes partout, et in fine correspondent aussi aux caractéristiques de la cuisine régionale en dehors des quelques produits phares pour lesquels la région est connue.

    Sur le plan individuel ensuite, pour qui fait sa propre cuisine, tu accepteras bien j'imagine qu'acheter son chou chinois "origine Danemark" au Carrefour ou son jus de pomme "origine US" au Walmart n'équivaut pas à ce que je comprends quand je lis "Ceux qui en ont les moyens et la possibilité se font envoyer de la bouffe d'Europe" - M.X ou Y il prend ce qu'on lui vend. C'est le même phénomène de chaîne d'appro logistique globale qui fait que tu achètes des fraises marocaines ou des avocats mexicains dans ton Auchan parfois pour moins cher que ce que Gérard cultive dans son village à 5 bornes d'ici - ce n'est pas parce que ça vient de l'étranger que nous sommes incapables d'en faire, ou refusons par principe de manger les nôtres quand il y en a. Ou alors, tu veux dire que tu revendiques un acte politique chaque fois que t'achètes une brique de jus d'orange de Floride, et que tu considères que ce qui finit dans ton caddy est le résultat de ton contrôle absolu sur les obscures pratiques de la chaîne d'appro de M.Leclerc.

    J'ai le sentiment que tu t'emmêles un peu les pinceaux (à dessein?) en prenant des comportements/préférences de consommateurs pour des phénomènes macro logistiques. Tu surinterprètes passablement des phénomènes individuels que tu observes pour les réinterpréter et les généraliser à la population dans son ensemble, toutes tranches d'âges et catégories socio-professionnelles confondues - et ajouter à la fin une pincée de politique ou de chauvinisme n'aide rien à l'affaire. S'il était nécessaire de le préciser à l'assemblée, un Chinois "moyen" en transit depuis la France préférera j'imagine mettre si possible un Louis Vuitton qu'une aubergine ou un chou dans sa valise. Je le précise, au cas où, mais les aimables compagnons de route de ce fil qui entretiennent un lien spécial avec le sexe et l'hémisphère opposés peuvent toujours demander à Madame quel serait son ordre de priorité.
    Dernière modification par Amiral Crapaud ; 02/10/2020 à 04h26.

  14. #134
    Je m'attendais pas au débat culinaire mais c'est pas mal.

  15. #135
    Citation Envoyé par Amiral Crapaud Voir le message
    Parmi les chinoises classiques ...
    Ah oui, ça c'est de la réponse.
    Merci, c'est très intéressant. Je vais garder ça en tête s'il me prend l'envie de tester davantage la cuisine chinoise.
    "Mauvaise expérience aujourd'hui : j'ai éternué pendant que j'urinais. Pas terrible sur terre, désastreux ici" - Alan Bean, astronaute

  16. #136
    Citation Envoyé par Praetor Voir le message
    Si t'as des thunes la Chine c'est pas mal non plus. Si t'en a pas tu peux faire la queue plusieurs jours pour des soins à la qualité plus que douteuse.
    Pour avoir été consulter un neurologue en 2016 dans un hôpital public de Jinan, sans rendez-vous, j'ai attendu 1h30, pas plusieurs jours… Le personnel était très qualifié et l'équipement ultramoderne. Voilà voilà.

  17. #137
    Un épisode du Podcast Le collimateur consacré à la chine et à son action lors de la pandémie :

    "Dissiper les nuages noirs de l'épidémie" : la grande stratégie sanitaire chinoise

    Cette semaine, c’est sur les conséquences stratégiques et diplomatiques de l’épidémie de COVID-19 que se penche le Collimateur, notamment vis-à-vis de la Chine, grâce à Antoine Bondaz, chargé de recherches à la Fondation pour la recherche stratégique.

    Il revient en compagnie d’Alexandre Jubelin sur la chronologie du déclenchement de l’épidémie, et de son internationalisation (3:00), puis ils dressent un bilan de la gestion du problème par la Chine (7:45) et par le rôle de l’armée dans cette gestion (15:00).
    Ils analysent ensuite la manière dont la Chine se projette sur la scène internationale par l’aide sanitaire qu’elle fournit à l’étranger (23:00), les questions de souveraineté stratégique que pose la dépendance à la Chine sur certains produits sanitaires (31:30), et la manière dont la Chine aide des pays étrangers et rend publique cette aide au sein d’une stratégie globale des Routes de la Soie (37:00) et vers des cibles précises (44:00) dans le cadre d’une compétition d’influence globale (50:00)

  18. #138
    Merci Amiral pour ce tour culinaire de la Chine. C'est très intéressant.

  19. #139
    Un reportage sur Wuhan en septembre.


    On perçoit pas mal plusieurs facettes de la Chine dans le reportage.
    "Les faits sont têtus."


Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •