Crunchez vos adresses URL
|
Rejoignez notre discord
|
Hébergez vos photos
Page 1 sur 2 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 55
  1. #1
    Coincoin
    J'ai cherché sans succès un topic dédié à l'opéra. Je me permets donc d'ouvrir un sujet pour recueillir les avis, conseils et coups de cœur des canards.

    Pour ma part, je découvre cette musique à mille lieux de mes goûts habituels (à base de hard rock, jazz, et d'un peu de blues et de rock des 70s).

    Tout est parti de manière fortuite ces dernières semaines, alors que je regardais la série Vikings avec ma femme et que j'ai fait un parallèle avec la tétralogie du "sympathique et guilleret" Wagner (pour la partie mythologique). Je me suis alors plongé dans la découverte de la narration, puis dans la musique, de ces quatre opéras... Ça a été une révélation pour moi. La musique, les chants, la trame mythologique, la démesure... Alors bien-sûr, je n'ai pas encore eu le temps de me plonger dans l'oeuvre entière (14 heures quand même...), mais je vois là un nouveau monde qui s'ouvre à moi.

    De fil en aiguille, j'ai voulu découvrir d'autres oeuvres. Ne connaissant personne capable de me guider sans me prendre la tête, j'ai opté pour un mode de découverte un peu tordu mais qui me va bien : je farfouille dans les trocandes et le bon coin pour trouver des cd ou des vinyles avec les opéras complets et, surtout, avec leurs livrets en VO et VF qui me permettent de me plonger dans l'oeuvre et son argument.

    J'ai donc acheté plusieurs coffrets de manière totalement aléatoire et à des vils prix. Je vous mets une liste avec les chefs d'orchestre :

    - Mozart - La flûte enchantée - Solti
    - Mozart - Les noces de Figaro - Fricsay
    - Rossini - Le barbier de Séville - Galliera
    - Verdi - La Traviata - Bonynge
    - Verdi - Nabucco - Sinopoli
    - Verdi - Un bal masqué - Votto
    - Wagner - Das Rheingold - Janowski
    - Wagner - Die Walküre - Karajan
    - Wagner - Tannhäuser - Solti

    Voilà, je voulais donc savoir si d'autres canards sont amateurs de cette musique, s'ils ont des conseils d'écoute ou de lecture ou des histoires à partager.

    J'aimerais une discussion bon enfant et sans jugement car, pour l'anecdote, il y a quelques années j'avais discuté avec deux types amateurs de cette musique. J'ai ressenti chez eux beaucoup de condescendance à mon égard, voire du mépris, parce que je n'étais pas connaisseur. Je me sentais un peu comme à un diner de con. Du coup, j'ai bu plein de bière et j'ai vomi sur leurs souliers vernis.

    That's all... je suis curieux de voir si ce sujet peut susciter un peu d'intérêt.

    Merci à ceux qui auront eu le courage de me lire jusqu'au bout et bisous aux autres.

  2. #2
    Oh un thread sur l'opéra. Chouette. Ca fait un moment que je pense à en lancer un moi même (et après je me souviens que je suis une larve).

    Donc oui je suis amateur d'opéra. Comme toi j'ai commencé au disque (attention à la collectionnite, on commence avec une walkyrie ou un Don Giovanni, et on termine avec quarante éditions, les disques classique d'occasion étant très peu chers). Et depuis une dizaine d'année je suis un fidèle abonné de l'opéra de Toulouse au Capitole.

    Des conseils? En fait ça serait idiot de t'en donner. Tu as de toute évidence la curiosité nécessaire à te lancer. Et dans ce que tu as listé, il y a déjà ce que je conseille aux gens qui ne connaissent pas l'opéra, à savoir les Mozart rigolos (on ne peut pas s'ennuyer pendant les noces de Figaro, c'est du Feydaux en musique) ou les Verdi flamboyants qui enchainent les moments de gloire et dissipent l'ennui (par exemple, je ne ferais pas découvrir l'opéra à quelqu'un avec Parsifal). Je suis admiratif par contre que tu ais eu le courage de démarrer par le monument Wagner. Je suis devenu avec l'âge un amoureux transit de la tétralogie, mais pour moi, ça a clairement été un gout acquis.

    Si tu es amateur de vinyles, profites à fond. Les boutiques de disques d'occase regorgent de classique, souvent en excellent état, et à vil prix. Il n'est pas rare de trouver des coffrets état Mint à 2 euros le disque.

    Sinon si le COVID nous fout la paix cette année, on commence à Toulouse la saison live d'opéra par un Cosi Fan Tutte de Mozart.
    Accessoirement si il y a d'autres abonnés, ou habitués, ou juste clients du Capitole chez les canards, ça sera un plaisir de vous croiser.
    "Mauvais caractère, mais bon camarade"

  3. #3
    Merci pour ta réponse.

    La tétralogie, j'y suis entré par l'histoire, avant même de connaître la musique. Quand je voyais ces histoires d'anneau magique, de dieux nordiques, de guerrières sexy... je me suis dis que c'était pour moi ! Du coup, j'ai lancé L'or du Rhin sur Spotify (la version de Solti) et dès le prologue, j'ai été subjugué. Cette tension dans la musique, ce bouillonnement... j'ai eu l'impression d'ouvrir un livre qui allait me raconter une histoire magique.

    Et puis il y a même un solo d'enclume !

    Pour ce qui est de l'achat des vinyles et des cd, c'est avant tout pour disposer des livrets afin de suivre l'histoire et d'avoir une écoute active. De plus, cela guide mes écoutes car sinon, l'offre est tellement pléthorique sur les plateformes de stream que je ne saurais pas par quoi commencer ou alors, je passerais mon temps à zapper d'une oeuvre à l'autre.

    Concernant les compositeurs que tu cites. Je n'ai pour l'instant pas eu le déclic sur Mozart. Je trouve un côté léger à sa musique, comme un manque de tension dramatique, qui ne retient pas mon attention pour le moment (je trouve que ta comparaison avec Feydaux est bonne).

    Verdi, par contre... ça claque ! Ça s'envole ! Ça exalte ! Un vrai bonheur. D'ailleurs, si tout va bien, je devrais récupérer La force du destin, ce week-end.

  4. #4
    Mon conseil perso pour les livrets? Un coffret vinyle de l'opéra recherché.
    Pas forcément directeur ou tes chanteurs préférés, mais le coffret avec le meilleur livret. J'ai acheté quelques Wagner exprès pour ça, au pire, même si tu ne l'écoute qu'une fois un coffret trois vinyles dans les boutiques spécialisées, c'est max 5 euros, et l'objet est joli. Genre j'en ai un ou deux avec le livret Français/Allemand imprimé bien large sur un livret taille 33 tours. Alors que les livrets taille CD, il faut limite une loupe.
    "Mauvais caractère, mais bon camarade"

  5. #5
    Oui. C'est exactement ce que je recherche. D'ailleurs, j'écoute plutôt sur Spotify en essayant de trouver un bon enregistrement et les bons interprètes.
    Typiquement, c'est ce que je fais avec la tétralogie. J'ai trouvé un très beau coffret vinyle de Janowski (L'or du Rhin seulement, pas les 4) mais j'écoute la version de Solti.

    Cela dit, je pense aussi qu'il est bien d'avoir une version physique pour avoir la mémoire de ces œuvres quand internet aura buggé !

    Et pour les prix, tu as raison. Je n'ai jamais dépensé plus de 4 euros pour un coffret. On trouve des trucs incroyables parfois dans un état presque parfait.

    Dommage que j'habite dans une petite ville où les bonnes occasions sont assez rares.
    Dernière modification par Valenco ; 12/08/2020 à 21h31.

  6. #6
    Merci pour le topic.

    Bizarrement, alors que le "classique" représente sans doute 70-80% de ce que j'écoute, je n'ai jamais vraiment développé la passion de l'opéra. J'en entends parler à longueur de temps, j'en ai beaucoup écouté, beaucoup vu aussi... mais rien qui ne soit parvenu à allumer une étincelle durable pour le genre au sens large.

    Enfin, si j'écris ici, c'est parce qu'il y a (heureusement) des exceptions. Et je suis frappé que tu parles de Wagner et de la Tétralogie, car c'est aussi la première œuvre du genre à m'avoir passionné. J'avais beau être étudiant au conservatoire, je ne connaissais rien de Wagner à l'époque... et puis on a décortiqué l'Or du Rhin (das Rheingold) pendant tout un semestre en cours d'analyse. Le texte, le contexte, la partition... c'était fascinant. La découverte que l'opéra pouvait être autre chose qu'un divertissement vocal aux conventions guindées.

    J'avais mis le doigt dans l'engrenage. J'ai enchaîné sur l'intégrale du Ring, en vidéo. C'est un point important pour moi car les opéras en disque, même en suivant le texte... j'ai du mal à ressentir quoi que ce soit et j'ai tendance à facilement décrocher. En voyant l'action, habitée et incarnée par les chanteurs, et en lisant les sous-titres plutôt qu'une notice minuscule et mal fichue (), c'est autre chose. Bien sûr, on court le risque d'être déçu (voire pire) par la mise en scène, mais en contrepartie, quand c'est bien fait, il y a moyen de vivre des choses assez fortes.

    Pour la Tétralogie, je recommande vivement la mise en scène de Patrice Chéreau, dans la version du "centenaire" enregistrée sous la direction de Pierre Boulez au festival de Bayreuth à partir de 1976 (je crois). C'est une magnifique mise en perspective de l'oeuvre et de sa symbolique (ainsi qu'une très belle réalisation théâtrale et musicale). Cela existe (ou en tout cas existait) en coffret DVD mais hélas, ce n'est vraiment pas donné...



    À ma grande honte, je n'ai jamais vu d'opéra de Verdi - mais j'en connais un peu la musique. Celle de la Force du destin est magnifique, cela a toutes les chances de te plaire.

    Sinon, quelques coups de cœur personnels :
    - Salomé de R. Strauss.
    - La petite renarde rusée et (dans un genre tout différent) De la maison des morts, de L. Janacek. La manière de ce compositeur est très particulière, la vocalité n'a rien à voir avec du Wagner ou du Strauss par exemple !
    - Dans un genre moins consonant, Wozzeck d'Alban Berg (ainsi que Lulu, mais je n'ai jamais vu celui-là). Un drame très malaisant, une musique incroyablement riche.
    - Pelléas et Mélisande, unique opéra de Debussy. La version d'H. von Karajan vaut le coup d'oreille.
    - Dans un genre très différent, j'ai pas mal apprécié la mise en scène des Indes Galantes de Rameau qui a été montée à Paris (Bastille ?) il y a un an ou deux. Je n'ai pas tout regardé, je ne sais pas si le parti pris du décalage esthétique (instruments d'époque / chorégraphies contemporaines) fonctionne sur la durée, mais il y a des passages qui ont franchement de la gueule.



    On trouvait le reste en replay sur le site d'ARTE pendant un temps, mais je ne sais pas si c'est toujours disponible.

  7. #7
    Citation Envoyé par Franky Mikey Voir le message
    Oh ! Cette version des Indes galantes est ouf !

    Pour ma part, je suis un bon amateur de musique classique au sens large mais, comme pour la musique de manière globale, j'ai toujours eu une approche, comment dire... plus orienté sur l'aspect purement sonore qu'intelligible des œuvres. C'est à dire que j'apprécie beaucoup plus l'aspect musicale et harmonique globale d'une chanson que ces paroles. Ainsi, j'ai plutôt une tendance à préférer les œuvres dénuées de parole comme dans l'ambiant, le post-rock, l'électro, etc.
    Après, ça m'empêche d'apprécier des œuvres avec paroles mais dans le cadre de l'opéra, je vais surtout apprécié certains morceaux mais par forcément vouloir suivre l'intégralité et me plonger dans les paroles pour suivre le récit. Un jour peut-être que je me plongerais un peu plus dans le sujet.

    Pour apporter mon grain de sel, j'aime bien certains morceaux des semi-opéra de Henri Purcell dont le fameux What Power Art Thou de King Arthur ou encore Come ye Sons of Art (même si c'est plus une ode qu'un semi-opéra ).

    Et en composition moderne, la trilogie de portrait de Phillip Glass est assez impressionnante ! Il y a des morceaux dans les trois opéra-portraits (Akhenaton, Einstein et Gandhi) qui sont magnifiques.



    En tout cas, sympa comme sujet !
    Dernière modification par Les Larmes du Styx ; 12/08/2020 à 22h33.

  8. #8
    Nous sommes trois !
    Edit : Ha ben non, nous sommes quatre

    Oui, j’entends souvent parler de "spectacle total" avec l'opéra. Très naïvement, je ne connais que les tubes de l'opéra sans être capable de les replacer dans leur contexte, ni même vraiment connaître leurs auteurs. C’est en me penchant sur la tétralogie (j'avoue que j’etais également intrigué par les similitudes avec le Seigneurs des Anneaux) que j’ai découvert, ou plutôt compris, que l’oeuvre va bien au delà du chant de gugusses en jupe qui poussent leurs cordes vocales entre deux orchestrations épiques. Mais je suis très loin de la connaître. J’essaye de m’imprégner très progressivement des différents volets dans l’ordre chronologique de l’histoire. Avec le peu de temps dont je dispose, autant dire que je ne suis pas au bout !

    Comme je le dis plus haut, ça a été comme une révélation. Un peu comme si j’avais côtoyé toute ma vie quelque chose de magnifique sans m’en rendre compte. Et quand je pense au nombre d'oeuvres que je vais découvrir, cela me donne un délicieux vertige...

    Je trouve d’ailleurs dommage que l'opéra soit souvent présenté uniquement à travers ses tubes, musiques de pubs ou de films. Les morceaux perdent à être sortis de leur contexte. Un peu comme quand on résume The Wall au morceau Another Brick In The Wall...

    Sinon, j’ai entendu parlé de la mise en scène de Chéreau. Il faudra que j'essaye de la voir dans de bonnes conditions.

    Enfin, ce qui me frappe, c’est la diversité des interprétations pour chaque oeuvre. J’ai l'impression qu’il est difficile de trouver l’alchimie parfaite entre le chef d'orchestre, les musiciens, les chanteurs, la qualité de la prise de son... c'est d’ailleurs assez rigolo quand je me ballade sur le net pour trouver LA version ultime d’un opéra. Les avis des amateurs sont souvent assez tranchés et régulièrement divergents. Du coup, c’est très bien d’avoir une plateforme de stream pour écouter les différentes versions et se faire sa propre idée.

    Et là, pendant qu'on cause, j'écoute Nabucco... Mais que c'est beau !
    Dernière modification par Valenco ; 12/08/2020 à 22h59.

  9. #9
    Je viens de regarder l'extrait du Ring de Chereau. C'est clair que la mise en scène semble géniale. Je vais farfouiller histoire de voir si l'intégrale est trouvable.

    J'ai aussi écouté l'extrait de Philip Glass. Je le trouve magnifique. Je ne connaissais pas du tout mais cela me donne clairement envie d'en écouter plus.

    Un grand merci pour la découverte.

    Edit - je vois que P Glass est très productif et qu'il a composé pas mal de musiques de film.
    Dernière modification par Valenco ; 13/08/2020 à 10h02.

  10. #10
    Les avis des utilisateurs sont effectivement très divergents, mais pour ce que j'aime, on voit régulièrement revenir les mêmes noms.
    En fait on se retrouve souvent avec deux ou trois versions unanimement appréciées, et des débats sans fin sur l'ordre du podium.

    Actuellement le bon plan (en tout cas je trouve) pour les gens qui veulent se faire une bonne discographie dans un domaine, c'est les coffrets "la discographie idéale de diapason". Ca n'est pas disponible pour tout, et on est pas toujours d'accord avec les choix, mais le rapport qualité prix est champion (par exemple le coffret des opéras de Mozart), le choix des enregistrements expliqué par le livret, qui donne souvent une liste d'enregistrements alternatifs.
    En tout cas pour les opéras de Mozart, ou bien les symphonies de Beethoven (autre coffret d'anthologie) ça permet d'avoir une solide discographie en un seul achat neuf à tarif très raisonnable.
    "Mauvais caractère, mais bon camarade"

  11. #11
    Les avis des amateurs d'opéra, c'est un peu comme les débats sur Canard PC à propos des jeux. Entre passionnés, ça fait parfois des discussions enflammées.

    Si tout va bien, samedi je récupère les coffrets vinyles de :
    - Boris Godounov (le livret est uniquement traduit en anglais mais tant pis)
    - Le prince Igor
    - Orféo
    - La force du destin

    La vendeuse me propose aussi le Roi Arthur mais je ne suis pas sûr d'aimer.

  12. #12
    King Arthur c'est spécial. La composante parlée/théâtre est tellement importante qu'une version disque perd beaucoup. C'est sans doute une œuvre qui mériterait d'en trouver une version filmée plutôt. Après l'ensemble des airs c'est sympa, mais je suis biaisé, je suis un baroqueux maladif.
    "Mauvais caractère, mais bon camarade"

  13. #13
    Tiens un sujet opéra. Perso ça fait longtemps que je me tâte à ouvrir un sujet théâtre pour voir s'il y a des amateurs.

    Je ne suis pas un fanatique d'opéra mais j'y vais assez régulièrement comme j'habite à Paris. Enfin moins depuis quelques temps vu que j'ai plus une thune et que je garde mon budget sorti pour du théâtre.
    Personnellement la mise en scène est aussi importante que interprétation musicale, où je dois le dire, je n'ai pas encore une oreille très subtile.

    Notons que l'opéra de Paris avait mis pendant le confinement plein d'opéra et de ballets en lignes. Ils ont disparus malheureusement. Ça m'a permis de voir le Don Giovanni mis en scène par Ivo Van Hove absolument magistral. J'ai détesté les indes galantes par contre que j'ai trouvé un peu concon et pas subtile pour un sou. Faut dire que je suis particulièrement hermétique à la danse donc c'était mal parti.

  14. #14
    Je n'ai jamais assisté à un opéra "en vrai". Bien sûr, je pense que ça me plairait mais je suis méfiant vis à vis des mises en scène qui transposent l'action dans le présent, sous prétexte de la moderniser.

    Voir des chanteurs en costard cravate ou en tenue de rappeur sur du Verdi... cela ne me tente pas. C'est un peu comme quand un homme politique essaye de prendre le langage de la rue, cela sonne faux et devient ridicule.

    Quitte à voir un spectacle, je préférerais que les décors, les costumes et la mise en scène soient fidèles à l'esprit originel. Même si ça a un côté un peu pompier et très premier degré.

    Mais comme je n'ai jamais assisté à un opéra, mes idées sont relativement préconçues et peut-être que Aida transposé dans les quartiers du Bronx me plairait...

  15. #15
    Alors pour le coup c'est vraiment des idées préconçues.

    Au contraire essayer de "respecter" l’œuvre originelle est généralement signe d'un spectacle musée absolument inintéressant. Ça peut être rigolo une fois, comme au théâtre voir des représentations de théâtre classique avec la façon de jouer d'origine mais vraiment dans une optique de curiosité historique. On en retire pas grand chose car cela parait un peu alien et figé, car plein de codes qui ont disparus aujourd'hui. Respecter la "tradition" et je met des gros guillemets, c'est souvent une démarche mortifère qui fera un spectacle plat. L'opéra est un peu sauvé par rapport au théâtre puisqu'il reste la musique.

    La mise en scène c'est bien avoir un point de vue sur une œuvre. Et ce point de vue peut magnifier l’œuvre. Il peut aussi la détruire complétement ou bien passer complétement à coté. Ou bien pire essayer de faire de la transgression bas de gamme.
    Au fond le débat c'est plutôt bonne mise en scène vs mauvaise mise en scène et non pas tradition vs modernité.

    Au fond comme toute démarche artistique, la mise en scène, de théâtre ou d'opéra (puisque maintenant elles sont très liées, nombres de metteurs en scènes de théâtre font de l'opéra), a vécu avec des codes, qui eux même sont en constante mutation. Aujourd'hui et depuis au moins un siècle la démarche globale c'est la destruction de ces codes. (Personnellement je pense que d'autres code ont remplacés les anciens mais ils sont plus cachés.) Vouloir rejouer avec ces codes, sauf dans une optique historique, n'a pas de sens si on ne vit pas dans l'époque qui utilise et connait ces codes.

    Bref il n'y pas de mauvaise transposition dans un contexte moderne a priori. En revanche il y a des très mauvaises mises en scène. Sur le site de l'opera de paris encore j'ai vu une représentation de Carmen transposé dans un univers Franquiste. C'était d'une telle vulgarité et d'une telle bêtise que j'ai du arrêté en cours de route.
    Dernière modification par Basique ; 14/08/2020 à 10h49.

  16. #16

  17. #17
    Vous avez sans doute raison.

    Je suis dans une phase de découverte et j’ai encore beaucoup d'idées préconçues et pleins de clichés en tête.

    Je suis sûr que mon point de vue va évoluer, et c'est tant mieux.

  18. #18
    C'est marrant, moi c'est l'inverse. A force de voir des "ré-interprétations" de metteurs en scène qui expliquent dans le livret qu'ils ont mieux compris l'idée que l'auteur (le pompon c'était le mec qui s'était mis lui même en scène dans un rôle non chanté sur scène) ou des trucs moches à crever genre mise en scène de Calixto Bieito, j'apprécierait une fois de temps en temps une mise en scène classique et sans effets putassiers.

    Maintenant chaque fois que je vais voir un classique, je me demande si mes noces de Figaro vont se passer en Allemagne en 44 avec des uniformes Kaki et des visages poudrés en blanc. Honnêtement des fois j'ai sincèrement une appréhension quand le rideau se lève.

    Et c'est encore pire avec le Baroque!
    "Mauvais caractère, mais bon camarade"

  19. #19
    Pour les interprétations, je trouve que les possibilités varient pas mal selon les œuvres aussi, une "modernisation" de la plupart des opéras de Mozart passe bien, idem pour un Verdi. En revanche, "moderniser" la plupart des opéras de Wagner relève de la gageure ama après je ne suis pas spécialiste, enfin les interprétations trop modernes que j'ai vues ne m'ont pas emballé.

    @Valenco : Pour Mozart si tu trouves que ça manque de tension dramatique, essaye Don Giovanni (c'est mon opéra de Mozart préféré perso) interprété par Furtwangler (n'importe quelle version) ou Mitropoulos, ils ont accentué le côté dramatique de l'oeuvre donc ça pourrait répondre à tes attentes peut être.

    Tu as une version dirigée par Jérémie Rhorer à Aix en 2017 qui est pas mal pour d'autres raisons

  20. #20
    Le Don Giovanni de Fürtwangler est merveilleux. Mais pas mon préféré et ça me coute de le dire, j'adore Fürtwangler découvert sur le tard avec ses Beethoven que j'écoute au moins une fois pas mois depuis.
    Perso je conseillerais n'importe lequel avec Cesare Siepi dans le rôle titre qui porte à lui tout seul tout le reste (d'ailleurs il a enregistré avec Fürt). Mon chouchou (un peu honteux, je crois bien être le seul à aimer) c'est Josef Krips en 1955. Cesare Siepi merveilleux dans le rôle titre, Lisa della Casa en Elvira et un Commandeur avec une voix à décoller le papier peint. Son "Don Giovanni, a cenar teco" quand il entre pendant la scène du souper au deuxième acte me fait dresser les poil à chaque fois que je l'entends.
    "Mauvais caractère, mais bon camarade"

  21. #21
    Je laisse ma crotte ici : je déteste l’opéra avec les voix qui bêlent.
    Rien à faire, j’ai essayé (France musique) mais dès que ça bêle, je zappe.
    Ça me fait le même effet que le rap. Rien à faire, ça m’emmerde.

    Sinon, j’ai ajouté le fil dans ma signature (entre noise et pop).
    une balle, un imp (Newstuff #491, Edge, Duke it out in Doom, John Romero, DoomeD again)
    Canard zizique : q 4, c, d, c, g, n , t-s, l, d, s, r, t, d, s, c, jv, c, g, b, p, b, m, c, 8 b, a, a-g, b, BOF, BOJV, c, c, c, c, e, e 80, e b, é, e, f, f, f, h r, i, J, j, m-u, m, m s, n, o, p, p-r, p, r, r r, r, r p, s, s d, t, t
    Canard lecture

  22. #22
    Hyper béotien, j'écoute du classique mais j'ai du mal avec l'opéra. Et je pense que la principale raison c'est que ne je comprends/connaît pas ce que j'écoute. Je suis allé voir Mme Butterfly et j'ai bien aimé.
    Ce topic me donne envie de me remettre un peu dedans, mais tristesse je n'ai pas le moindre lecteur CD ou Vinyle. Est-ce que vous auriez des recos en ligne? (genre spotify et autres?) Le souci que j'ai aujourd'hui c'est que je trouve plein d'opéras à écouter mais j'ai pas l'histoire qui va avec, je perds pas mal du coup

  23. #23
    Citation Envoyé par Xan Voir le message
    Hyper béotien, j'écoute du classique mais j'ai du mal avec l'opéra. Et je pense que la principale raison c'est que ne je comprends/connaît pas ce que j'écoute. Je suis allé voir Mme Butterfly et j'ai bien aimé.
    Ce topic me donne envie de me remettre un peu dedans, mais tristesse je n'ai pas le moindre lecteur CD ou Vinyle. Est-ce que vous auriez des recos en ligne? (genre spotify et autres?) Le souci que j'ai aujourd'hui c'est que je trouve plein d'opéras à écouter mais j'ai pas l'histoire qui va avec, je perds pas mal du coup
    Il y a le centenaire du festival de Salzbourg ici :

    --> https://www.arte.tv/fr/videos/RC-019...alzbourg-2020/

    C'est plus de la musique classique que de l'Opéra mais ça reste de bonne qualité.
    Non, Emile Zola n'est pas un fromage italien.

  24. #24
    Pour les débutants dans le domaine, le mieux est d'aller voir des opérettes d'Offenbach.
    Ensuite les opéras de Mozart, très accessibles. Mieux vaut réserver les Wagner pour le niveau "advanced".
    De toute manière Monteverdi FTW.

    http://forum.canardpc.com/signaturepics/sigpic1437_4.gif

  25. #25
    @Xan

    Si cela peut t'être utile, je t'envoie ma playlist sur Spotify. Elle est basée sur les opéras dont j'ai réussi à récupérer le livret. Pour l'instant, il n'y en a pas énormément, mais il y a quand même de quoi s'occuper quelques heures... Pour chaque oeuvre, j'ai mis la version physique dont je dispose et parfois j'ai mis un enregistrement réputé de grande qualité.

    Cette liste n'est pas un best of car elle est uniquement basée sur les hasards des achats d'occasion que je peux faire. Mais c'est une manière que j'aime bien pour découvrir ce monde nouveau pour moi.

    Et puis, je préfère avoir le livret pour suivre l'histoire. D'ailleurs, j'ai vu qu'il est possible de trouver des livrets sur le net. J'ai par exemple trouvé celui du Ring. Si ça t'intéresse, je pourrai mettre le lien en rentrant chez moi ce soir.

    Je t'envoie le lien vers mon profil en mp, peut-être que cela te donnera des idées.

    @ Baryton (un pseudo prédestiné )
    Au contraire, c'est Wagner qui me fait venir à l'opéra avec sa mythologie autour du Ring et toute la démesure qui va avec.

  26. #26
    Ah yes avec plaisir, tant pour la playlist que les livrets

    Merci!

  27. #27
    J'aime bien regarder un opéra en replay sur Arte, Francetv, à l'occasion, mais je ne suis absolument pas un expert.
    Hier, c'était l'Orfeo, de Monteverdi
    Par contre, je n'arrive pas à écouter un opéra complet, j'ai vraiment besoin de "voir".
    Le jeu vidéo est une chose trop grave pour le laisser aux canards

  28. #28
    Sinon... y'a ça...



    Mais c'est chaud.
    Non, Emile Zola n'est pas un fromage italien.

  29. #29
    Citation Envoyé par Maga83 Voir le message
    Sinon... y'a ça...

    https://www.youtube.com/watch?v=4MR6D7tL38U

    Mais c'est chaud.
    Ha oui ! En plus la photo de la chanteuse me fait penser que Cryo (les vieillards connaissent) avait adapté le Ring en jeu vidéo. Je suis sûr que je peux retrouver le boîtier chez moi.

  30. #30
    Leiji Matsumoto a aussi adapté le Ring. L'or du Rhin pour être précis. Avec Captain Harlock, dans l'espace.
    "Mauvais caractère, mais bon camarade"

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •