Crunchez vos adresses URL
|
Rejoignez notre discord
|
Hébergez vos photos
Page 152 sur 152 PremièrePremière ... 52102142144145146147148149150151152
Affichage des résultats 4 531 à 4 540 sur 4540
  1. #4531
    Metroid Dread (Samus à Rennes, 2021)



    Alors que le développement de Prime 4 n'en finit pas, Nintendo ressort de ses cartons le projet avorté d'un nouveau Metroid 2D, pour en confier le développement aux Espagnols de MercurySteam. Sur le papier, il y avait un certain potentiel d'accident industriel, mais les premiers trailers ont calmé tout le monde : ce Dread allait devenir l'une des exclusivités first party les plus attendues de cette fin d'année.

    Première chose à noter : c'est beau. Pas ce vague floutage dégueu propre à la Switch, un rendu en 2,5D plus que correct (coucou Bloodstained), une direction artistique cohérente et inspirée (coucou Bloodstained aussi). Plutôt propre techniquement aussi, il n'y que quelques rares frame drops, largement circonscrits à des salles spécifiques.

    Ca bouge bien . Samus court vite, les commandes sont réactives, les affrontements nerveux (l'adjonction d'un système de parade est la bienvenue). Plusieurs capacités débloquées en cours d'aventure augmenteront encore la fluidité des déplacements, aussi bien pour l'exploration que pour les combats.

    L'ambiance est une réussite absolue. Le pitch de ce Dread est que "la chasseresse devient proie" ; autrement dit, Samus va être traquée par des adversaires face auxquels elle n'a aucune chance en combat frontal. Ce sont les fameux robots EMMI, qui scannent inlassablement leurs zones de contrôle, dans lesquelles il faudra absolument ruser pour éviter la capture synonyme de game over. Je sais que leur présence et leur implémentation ne fera pas l'unanimité, mais pour ma part j'ai trouvé ces séquences non seulement en parfaite cohérence avec l'atmosphère, mais aussi bien dosées : elles nous obligent à aborder certaines salles différemment, avec une pression inhabituelle pour ce genre de jeu, tout en restant assez brèves et jamais bien punitives (le game over ne renvoie qu'à l'entrée de la zone de contrôle).

    Le level design est aux petits oignons et ravira les fans de la licence. La carte est segmentée en plusieurs zones interconnectées, avec une ouverture progressive et très contrôlée, quoique le jeu s'abstienne de trop nous tenir par la main. Tout est conçu avec intelligence et dynamisme, avec de multiples allers-retours plutôt qu'une logique style "je torche une zone puis je passe à la suivante". L'exploration est un pur bonheur, et la recherche de secrets est à l'avenant : tout ou presque se découvre sans soluce, mais il faudra faire preuve d'ingéniosité (et parfois d'une sacrée dextérité) pour atteindre les upgrades les plus difficiles d'accès.

    La mise en avant des EMMI dans les trailers m'avait laissé craindre un Metroid atypique dans lequel on ne ferait que fuir sans vraiment se battre. Il n'en est rien : plusieurs gros combats de boss viennent ponctuer l'aventure, et mieux vaut vous dire que certains clients seront gratinés. Souvent en plusieurs phases, ces affrontements sont de grande qualité : pas d'attaque injuste, pas de dégâts inévitables, mais une pression constante qui interdit de bourriner n'importe comment en priant pour que ça passe. L'équilibrage m'a semblé idéal : on n'y arrive généralement pas du premier ou du deuxième coup, mais ensuite on commence à comprendre comment s'y prendre et, le temps de bien intégrer les mécaniques, ça finit par passer sans prendre un Ragix 1000. Pour ne rien gâcher, la mise en scène a sacrément de la gueule (tous ces boss font peur, et la Samus les défonce de manière hyper badass).

    Certains avaient également exprimé des craintes sur la durée de vie par rapport au prix. Pour ma part, le fichier de sauvegarde affiche 14h (pour un 100% en aveugle), donc sûrement un peu plus de temps de jeu effectif (je ne suis pas sûr que soient décomptés les cinématiques, le temps passé dans le menu carte ou bien les essais infructueux face aux boss et aux EMMI). Commencé samedi dernier, fini hier soir en y jouant tous les jours ou presque. Je trouve ça honnête, d'autant plus qu'il y a un peu de post game (mode hard et speedrun en moins de 4h pour débloquer des merdouilles) et, surtout, que c'est un jeu que j'aurai certainement plaisir à refaire d'ici quelques années, de même que je relance régulièrement Super Metroid et les Prime 1 & 2 (d'ailleurs ça commence à me démanger là ).

    Sérieux candidat au GOTY 2021 pour ma part.

  2. #4532
    Citation Envoyé par Aza Voir le message
    Street of rage 4 je l'avais prit pour le faire en coop avc un pote. Sauf que y'avait de gros soucis serveur,je le voyais taper des ennemis invisibles, lui pareil, énormes desynchro etc... On a refund, dommage il semblait cool
    Il n'y a pas de serveur, vous communiquez en p2p.

  3. #4533
    J'ai fini Cloudpunk cet après-midi. 12h de jeu pour voir le bout de l'histoire principale et de toutes les quêtes secondaires. 75/79 succès, il en reste 4 bien relous à chopper, et qui demandent pour certains de refaire tout le jeu... Non merci...



    Mon impression sur le jeu est mitigée.
    L'ambiance, portée par les graphismes voxels et la musique, est vraiment très réussie. On se sent tout petit dans cette ville gigantesque, on se perd, et on sent bien le poids de tout cela sur les personnages que l'on rencontre. Personne n'est heureux à Nivalis, personne ne sait trop pourquoi il est là.
    L'histoire est assez intéressante et les dialogues plutôt réussis dans l'ensemble (mention spécial à notre IA de chien qui nous sert de compagnon pendant toute l'aventure) mais il y a beaucoup, beaucoup de textes, sans doute trop à mon goût.

    Le gameplay est ultra simpliste et consiste à conduire dans la ville, se poser pour marcher jusqu'à livrer un colis ou parler à quelqu'un. Donc en gros, on a un dialogue de 3 minutes, on conduit 1 minute, on marche 2 minute et on a un autre dialogue... ça devient vite très répétitif.

    Le souci aussi c'est qu'à pied, on galère souvent à trouver son chemin, avec les multiples niveaux et ascenseurs à trouver pour y accéder.
    Autre point négatif, si la ville est très jolie, elle est aussi très monotone, il n'y a pas de vraies différences entre les quartiers à part quelques exceptions, tout se ressemble. Et il fait toujours nuit (logique on joue la première nuit de notre personnage comme livreur) et il pleut, cyberpunk oblige j'imagine.

    Au final, je pense que même 12h c'est un peu long pour ce type de jeu, très proche du walking-sim. 8/9h de jeu avec moins de détours et blablas inutiles auraient suffis je pense et auraient été plus appréciables. Mais ça reste une bonne expérience assez unique en son genre.

  4. #4534
    Citation Envoyé par Kriegor Voir le message
    Il n'y a pas de serveur, vous communiquez en p2p.
    Pourtant on est tous les 2 fibrés c'est étrange.

  5. #4535
    C'était peut-être pas le bon soir. J'ai 130H sur ce jeu mais jamais eu les soucis décrits.

  6. #4536
    Citation Envoyé par JulLeBarge Voir le message
    J'ai fini Cloudpunk cet après-midi. 12h de jeu pour voir le bout de l'histoire principale et de toutes les quêtes secondaires. 75/79 succès, il en reste 4 bien relous à chopper, et qui demandent pour certains de refaire tout le jeu... Non merci...

    https://i.ibb.co/4W9vQFB/t-l-chargement.jpg

    Mon impression sur le jeu est mitigée.
    L'ambiance, portée par les graphismes voxels et la musique, est vraiment très réussie. On se sent tout petit dans cette ville gigantesque, on se perd, et on sent bien le poids de tout cela sur les personnages que l'on rencontre. Personne n'est heureux à Nivalis, personne ne sait trop pourquoi il est là.
    L'histoire est assez intéressante et les dialogues plutôt réussis dans l'ensemble (mention spécial à notre IA de chien qui nous sert de compagnon pendant toute l'aventure) mais il y a beaucoup, beaucoup de textes, sans doute trop à mon goût.

    Le gameplay est ultra simpliste et consiste à conduire dans la ville, se poser pour marcher jusqu'à livrer un colis ou parler à quelqu'un. Donc en gros, on a un dialogue de 3 minutes, on conduit 1 minute, on marche 2 minute et on a un autre dialogue... ça devient vite très répétitif.

    Le souci aussi c'est qu'à pied, on galère souvent à trouver son chemin, avec les multiples niveaux et ascenseurs à trouver pour y accéder.
    Autre point négatif, si la ville est très jolie, elle est aussi très monotone, il n'y a pas de vraies différences entre les quartiers à part quelques exceptions, tout se ressemble. Et il fait toujours nuit (logique on joue la première nuit de notre personnage comme livreur) et il pleut, cyberpunk oblige j'imagine.

    Au final, je pense que même 12h c'est un peu long pour ce type de jeu, très proche du walking-sim. 8/9h de jeu avec moins de détours et blablas inutiles auraient suffis je pense et auraient été plus appréciables. Mais ça reste une bonne expérience assez unique en son genre.
    J'ai toujours pas osé le prendre en supposant qu il allait finir en bundle, mais j'avoue qu'il prend son temps. Vu comme Humble nous sort de la merde chaque mois, je pense finir par choisir UN jeu à 10 balles (typiquement celui-ci soldé) plutôt que d'acheter un bundle de trucs randoms mouaif que finalement je ne lance jamais.
    Citation Envoyé par Flubber Voir le message
    Mais du coup Oldnoobie c'est le Highlander d'Evolve.

  7. #4537
    Rage 2
    Je ne peux qu'aller dans le sens de la majorité: Les fusillades sont bonnes (encore que ça devient assez vite répétitif et que les armes ne font pas assez de dégâts), tout le reste est franchement mauvais: Level design insipide, monde ouvert pénible, véhicules ratés, histoire anecdotique, des bugs à la pelle, des designs étrange comme les combats de boss dans des arènes sans munitions, donc si t'en as pas assez (et ce sont des putain d'éponges en hard) ben... T'es bloqué ?!

  8. #4538
    J'ai terminé Persona 5, Vanilla.
    120h de jeu au total. C'est une bombe. La direction artistique est au top, l'ambiance générale "cool" est vachement bien retranscrite, le système de combat est dynamique, les musiques sont supers et n'ennuient pas même après les avoir entendues pendant des dizaines d'heures de suite. Enfin le scénario se laisse très bien suivre. Si le fait de jouer à un visual novel ++ aggrementé d'un système de combat au tour par tour dynamique avec pas mal de customisations possibles au niveau des monstres que l'on joue vous tente, avec une aventure longue mais jamais (du moins pour moi) ennuyeuse, foncez.
    Je mettrai quelques bemols par rapport aux palaces, qui dans leur côtés graphiques sont chouettes mais sont plutot mous au niveau de leur architecture et restent, avec les mementos, le point faible du jeu.
    En gros des combat cool mais de l'exploration en donjon nul, à rusher selon moi.
    Et des relations à construire avec des gens, pas forcément palpitant mais sans être chiant pour autant.
    Malgré ces points négatifs, une appréciation générale très positive, je vous recommande si le style rpg vous plait et que vous avez du temps.

  9. #4539
    Eastward (2021), enfin. Aka le jeu qui m'aura rappelé que la hype, c'est mal.



    Aventure. John le clodo muet et Sam la gamine hyperactive partent ensemble sauver le monde.

    Bon, je suis pas trop d'humeur à l'écriture en ce moment, une fois de plus. On va donc faire le jeu des + et des -. C'est tipar'.

    + C'est super beau. La gestion de la lumière est hyper réussie.
    + Les musiques sont très cools.
    + L'histoire se laisse suivre, et les personnages sont attachants.

    - Lancer le jeu c'est lent.
    - Les menus sont lents.
    - La narration est lente.
    - Les déplacements sont lents.
    - Les dialogues sont lents.
    - Les combats sont lents.
    - La linéarité de l'aventure est lente.
    - Les énigmes sont lentes.
    - Le chara-design est lent.
    - Y a 3 quêtes annexes, lentes.
    - Le début est lent.
    - Le milieu est lent.
    - La fin est lente.

    En fait ça fait une semaine que je suis dans la dernière salle juste devant le boss final, et je n'arrivais pas à me motiver à relancer le jeu, écœuré par toute cette lenteur. Je me suis foutu un gros coup de pied au cul ce soir, pour enfin pouvoir en parler.

    Je le disais sur jenesaisplusquel topic, mais bordel, j'ai rarement vu un jeu avec un rythme aussi mal maitrisé. On se tape 30mn de passage excitant, puis 5h à se faire chier en allant d'un point A à un point B pour résoudre une quête dans 3 tableaux, puis on retourne au point A pour continuer la-dite quête, qui nous demande d'aller à un point C, et là, surprise! on doit retourner au point B. Et si comme moi, vous êtes du genre à vouloir parler n fois à tous les persos pour vérifier qu'ils n'aient pas de nouvelles lignes de dialogue, vous allez vous retrouver à passer 28h sur un jeu mou du genou qui se joue à une main sur le pad: se déplacer, parler.

    En plus de ça, le trailer est mensongé au possible. Je m'attendais tellement à une grande aventure, avec plein de zones à visiter, des biomes différents, des ennemis variés, etc... En fait pas du tout, Eastward c'est 4 zones différentes, 10 ennemis différents, et une poignée de boss plutôt réussis... qui deviennent des formalités dès qu'on comprend qu'en bourrant tout ce qu'on a, ça passe super facile.

    Pourtant, en remplissant ma liste de jeux finis, j'y ai quand même mis un petit smiley content. Un seul hein, il ne faut pas déconner, on n'est pas sur Celeste qui en a eu au moins 18. Mais un smiley quand même, parce que le scénario est assez sympa à suivre, et que j'ai bien apprécié la fin.

    Pour conclure, je dirai que pour une première expérience, l'équipe chinoise responsable du développement ne s'en sortent pas si mal: j'espère sincèrement qu'ils vont apprendre de leurs erreurs et que leur second jeu sera une pure pépite, je pense qu'ils en sont capables. Mais du coup, en l'état, et si je peux donner un conseil à ceux qui voudrait quand même s'essayer à Eastward: quand vous arrivez dans une zone, explorez la à fond (c'est assez rapide), puis tracez en ligne droite jusqu'à la zone suivante.

  10. #4540
    Terminé Ori and the Blind Forest.

    Je pense que tout a déjà été dis, ce jeu est excellent : Très joli, un gameplay parfait, un level design intelligent et une durée de vie assez correct. Il me reste 2 prouesses non déverrouillées et quelques items à collecter par çi par là, ce qui devrait encore m'occuper 1-2H.
    Uplay & Steam : DespendoFR | Playstation : Despendo | Switch : SW-0754-3750-0518

Page 152 sur 152 PremièrePremière ... 52102142144145146147148149150151152

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •