Crunchez vos adresses URL
|
Rejoignez notre discord
|
Hébergez vos photos
Page 48 sur 52 PremièrePremière ... 3840414243444546474849505152 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 411 à 1 440 sur 1546
  1. #1411
    Citation Envoyé par Ckao Voir le message
    Ce que j'aime dans cet âge d'or de la SF c'est le côté un peu suranné des technologies décrites, ce mélange entre un futur lointain (sauts en hyperespace, terraformation, voitures volantes...) et des éléments archaïques (pas de numérique...). Ce n'est pas du Steampunk, mais ça s'en rapproche par certains côtés. Un peu comme des futurs à la Fallout avant l'apocalypse.
    Perso je préfère la "New Wave" en S-F mais c'est vrai que l'âge d'or a fait naître des oeuvres majeures qui ont souvent bien vieillies.
    Weng Weng Weng Weng two feet nine, He kicks you in the nutsack from behind

  2. #1412
    Citation Envoyé par madgic Voir le message
    Ah tiens, oui, comme la collection Ancien Monde qu'ils ont fait et qui est excellente car très accessible, merci!
    J'aime pas les signatures.

  3. #1413
    Citation Envoyé par Ckao Voir le message
    Pour les préquelles je pensais à "Prélude à Fondation" et "l'Aube de Fondation". Je ne sais pas si ils sont indispensables à l'unité de l'œuvre ou de simples rajouts facultatifs.
    Le cycle des Robots je ne sais pas, le sujet m'intéresse moins même si je sais que c'est aussi une œuvre fondatrice du genre. D'un côté ça ne coûtera pas grand chose de lire le premier tome, et plus si affinités.
    Hum, ils sont souvent inclut dans les intégrales, du coups sur les deux éditions que j'ai lu je suis passé par les préquels avant de lire Fondation. Et ma foi, c'était très bien comme ça donc je ne recommande pas particulièrement de faire autrement. Même si en règle générale je serais clairement contre et recommanderait de lire dans l'ordre d'écriture de l'auteur.

    Sinon pour les robots, pour moi c'est clairement une hérésie de ne pas le lire avant fondation (et encore plus de ne pas le lire tout court en privilégiant fondation ) tant les deux sont liés. Les robots ça décrit l'évolution de l'humanité d'aujourd'hui jusqu’à Trantor et Fondation ça décrit l'après. Les deux sont très liés et la quête finale de fondation, qui fait une bonne part du cycle, est directement lié à la fin du cycle des robots.
    Je ne sais pas d’où est venu cette idée de lire le cycle de fondation avant ou à la place des robots, soit disant que c'est plus « accessible », mais bon, on est plus des gamins, c'est pas la légère rudesse du cycle des robots qui effraieraient quiconque sur ce topic ... du coups je vois vraiment pas, mais c'est devenu peu à peu la norme de recommander fondation avant les robots.
    Pour ma part je trouve les Robots bien plus riche sur le fond que Fondation, qui est plus une aventure de SF « classique », et je trouve ça bien dommage et assez réducteur de recommander Fondation avant tout du coups.

    Quoi qu'il en soit, c'est un peu du gâchis vis à vis d'un gros bout de la fin de fondation...

    (Et il n'y a pas vraiment d'ordre d'écriture ici : les deux cycles ont été écrit en parallèle et le cycle des robots finit un an avant celui de Fondation environ, si on voulait lire Asimov dans l'ordre d'écriture il faudrait lire les deux cycles en intermélés)

    Enfin bon, tout ceci n'est que mon avis, faites bien comme vous voulez

    Citation Envoyé par Bordeliec Voir le message
    Il faut les lire dans l'ordre où ils ont été écrits (c'est ce que tu sembles faire, donc tu fais bien) pour ne pas te divulgâcher. Ne va même pas regarder de loin les jaquettes des autres tomes, il y a des éditeurs qui ne respectent rien !
    Perso j'ai pu mater trois intégrales d'Asimov et à chaque fois les préquels furent inclut avant Fondation dans l'intégrale. Pourquoi ce choix, je n'en sais trop rien, mais c'est plus la norme que l'exception du coups ... même dans les anciennes éditions assez classique comme Omnibus.
    Dernière modification par Nilsou ; 20/02/2021 à 18h43.

  4. #1414
    J'avais en effet lu l'Omnibus avec les préquelles avant. Je n'ai connu l'ordre de publication plus tard, ça ne m'avait pas choqué à l'époque, ça m'avait plu.
    Mais lorsque je suis arrivé à Fondation, c'est vrai que c'était époustouflant, j'avais bien ressenti un saut qualitatif
    Tutos Youtube Dwarf Fortress, Dungeon Crawl Stone Soup, Cataclysm DDA et Aurora 4X : Gobbostream (synopsis et vidéos à télécharger ici). Chaîne Twitch. Chan CPC mumble Dwarf Fortress dans la section Divers

  5. #1415
    Citation Envoyé par Gobbopathe Voir le message
    J'avais en effet lu l'Omnibus avec les préquelles
    une balle, un imp (Newstuff #491, Edge, Duke it out in Doom, John Romero, DoomeD again)
    Canard zizique : q 4, c, d, c, g, n , t-s, l, d, s, r, t, d, s, c, jv, c, g, b, p, b, m, c, 8 b, a, a-g, b, BOF, BOJV, c, c, c, c, e, e 80, e b, é, e, f, f, f, h r, i, J, j, m-u, m, m s, n, o, p, p-r, p, r, r r, r, r p, s, s d, t, t
    Canard lecture

  6. #1416
    Perso j'ai les éditions de la collection "Lune d'encre" chez Denoël, "Fondation" et "Fondation foudroyée". Elles sont très bien, avec une jolie couverture en plus...
    Dans la préface, il est expliqué que les romans "préludes" n'y figurent pas parce qu'ils sont tout pourris...( bon, il ne le disent pas comme ça...).
    Le cycle des robots est génial également, mais pour vraiment l'apprécier il ne faut surtout pas l'appréhender comme un vrai complément au cycle de Fondation, c'est vraiment un truc différent. C'est Asimov sur ses dernières années qui a cédé à la mode du "tout est lié", mais ça n'était absolument pas prévu dès le début, à part quelques références communes à Trantor, et les derniers romans qui essayent de lier tout ça sont vraiment dispensables.
    Citation Envoyé par Grosnours Voir le message
    Reconnaitre qu'on ne sait pas est un premier pas sur le chemin du savoir...

  7. #1417
    Je n'osais pas dire que je les trouve tous pourris moi aussi, mais bon, puisque tu as osé... yes.

    Et oui, c'est vrai : L'éditeur qui a osé mettre les préquelles en premier dans le même tome que le cycle principal n'est qu'un goujat qui mérite clairement d'être fouetté en place publique, pendu et écartelé !

  8. #1418
    C'est marrant j'ai un meilleur souvenir des préquelles que des suites

  9. #1419
    Citation Envoyé par Manu71 Voir le message
    C'est Asimov sur ses dernières années qui a cédé à la mode du "tout est lié", mais ça n'était absolument pas prévu dès le début
    Tu veux dire qu'il a fait son Lucas ?
    Citation Envoyé par Jack Bonheur Voir le message
    L'anglais c'est jamais que du français mal prononcé

  10. #1420
    Mais non, il est devenu gâteux, c’est tout. Je ne le critique pas, je nous souhaite de vivre assez vieux pour faire de même.

  11. #1421
    Citation Envoyé par Manu71 Voir le message
    C'est Asimov sur ses dernières années qui a cédé à la mode du "tout est lié", mais ça n'était absolument pas prévu dès le début, à part quelques références communes à Trantor, et les derniers romans qui essayent de lier tout ça sont vraiment dispensables.
    C'est quand même tout les dernier tomes ^^ . On peut ne pas l’apprécier, mais difficile de le mettre de coté à cause de l'age de l'auteur ou que sais je.
    Quant à son gâtisme, il écrit aussi l'excellente fin du cycle des robots dans ces eaux là. Donc bon, on peut aussi dire que c'est là qu'il a pondu certains des meilleurs morceaux de ses romans ...

  12. #1422
    Ha ha, évidemment j’exagère, mais quand même dans ces « préquelles », c’est très appuyé, les personnages passent leur temps à commenter leurs états d’âmes et leurs attirances les uns pour les autres, c’est parfois un peu niais, tout est explicite, alors que dans les tomes originaux on était dans l’ellipse, avec une part de mystère malgré le style faussement explicatif.

  13. #1423
    Vous me donnez envie de replonger dans Asimov

    J'ai lu les cycle de Fondations et des robots il y'as bien longtemps, en français. Maintenant que j'ai un niveau d'anglais un peu plus évolué je me demandais si ça serait pas l'occasion de tout relire en VO. Ça se fait bien ? Pas trop de difficultés ?

    Pour situer j'ai lu le dernier tomes de The Expanse en VO, mon kindle m'aidant bien pour le vocabulaire par moment. Et j'ai du passer à côté de certaines expressions. Et quelques tomes de Jack Reacher aussi, plus facile pour le coup.

    La je suis sur le premier tome des Laundry Files et j'ai quand même un peu de mal...
    Steam : Monsieur Toorop

  14. #1424
    Je viens d’écouter tout Fondation en livre audio en v.o. dans ma voiture, j’arrive juste à la fin et c’est très facile. Le premier tome était plus difficile, je ne pense pas que ce soit une question d’habitude parce que c’est un peu pareil en français. Le style est assez « carré », les termes techniques comme blaster ou hyperspace (tiens, d’ailleurs je me demande si ce n’est pas lui qui l’a inventé, ou Dick) sont plus connus que sword ou realm...

  15. #1425
    Citation Envoyé par Nilsou Voir le message
    Je ne sais pas d’où est venu cette idée de lire le cycle de fondation avant ou à la place des robots, soit disant que c'est plus « accessible », mais bon, on est plus des gamins, c'est pas la légère rudesse du cycle des robots qui effraieraient quiconque sur ce topic ... du coups je vois vraiment pas, mais c'est devenu peu à peu la norme de recommander fondation avant les robots.
    C'est bien simple, j'avais une grosse envie de Space Opera à l'échelle d'une galaxie à côté de mes sessions d'Elite Dangerous et Fondation me semblait tout à fait approprié. Je lirai sûrement les Robots plus tard mais rien ne presse, le thème des robots m'intéresse moins que l'exploration spatiale (bon y'a peut-être aussi de l'exploration spatiale dans les Robots hein, mais ça me paraît moins important que dans Fondation).

  16. #1426
    Dans mes vagues souvenirs, il y a de l'exploration spatiale dans les Robots.

    Attention, dans Fondation, même si on parle de la Galaxie à toutes les pages, il s'agit surtout de personnes qui tournent en rond dans leur cabine ou qui causent dans leur salon (parfois ils sont tous assis parfois il y en a un qui doit rester debout parce que ce n'est pas le chef même si c'est le meilleur) avec des discussions qui durent un jour standard galactique et où chacun parle à tour de rôle pendant 2 h pour démonter le précédent. Il n'y a que dans le cinquième tome (le second de ceux parus dans les année 80, trente ans après les trois premiers) qu'il y a vraiment de l'exploration spatiale et où même, parfois, ils se coupent la parole, mais il faut avoir lu les autres tomes avant.

  17. #1427
    Citation Envoyé par Ckao Voir le message
    C'est bien simple, j'avais une grosse envie de Space Opera à l'échelle d'une galaxie à côté de mes sessions d'Elite Dangerous et Fondation me semblait tout à fait approprié. Je lirai sûrement les Robots plus tard mais rien ne presse, le thème des robots m'intéresse moins que l'exploration spatiale (bon y'a peut-être aussi de l'exploration spatiale dans les Robots hein, mais ça me paraît moins important que dans Fondation).
    En vrai aucun des deux cycles ne traitent réellement d'exploration spatiale je trouve. En tout cas c'est très léger dans Fondation. Et on peut même dire que dans les Robots, c'est même un peu plus central sur le fond que dans Fondation parce qu'il y a une réflexion de fond tout du long sur les conséquence sociales de l'expansion spatiale avec le thème central des spatiens.
    Alors que dans Fondation ce n'est juste là que pour établir des tableaux narratif différents. (et le tout petit peu d'exploration spatiale à la fin de Fondation est très lié à la fin du cycle des robots finalement ...)

    Du coups honnêtement je trouve que c'est surtout dans les robots qu'on parle d'espace, pas trop dans Fondation finalement

    Ce qui est logique d'ailleurs, dans les robots on suit l'évolution de l'humanité à ses débuts de l'exploration spatiale avec tout ce que ça implique de difficulté, alors que dans Fondation c'est déjà acté.

    Mais au final si le but c'est d'avoir une épopée spatiale, ni l'un ni l'autre ne sont de bons candidats, le premier se concentrant sur les conséquences sociales de l'expansion spatiale et sur les raisons qui pourrait pousser l'humanité à partir vraiment, et le second n'utilisant l'espace que pour établir des tableaux narratif différents sur différentes planètes. Du coups c'est un peu une erreur de casting amha .

    - - - Mise à jour - - -

    Citation Envoyé par Bordeliec Voir le message
    Dans mes vagues souvenirs, il y a de l'exploration spatiale dans les Robots.

    Attention, dans Fondation, même si on parle de la Galaxie à toutes les pages, il s'agit surtout de personnes qui tournent en rond dans leur cabine ou qui causent dans leur salon (parfois ils sont tous assis parfois il y en a un qui doit rester debout parce que ce n'est pas le chef même si c'est le meilleur) avec des discussions qui durent un jour standard galactique et où chacun parle à tour de rôle pendant 2 h pour démonter le précédent. Il n'y a que dans le cinquième tome (le second de ceux parus dans les année 80, trente ans après les trois premiers) qu'il y a vraiment de l'exploration spatiale et où même, parfois, ils se coupent la parole, mais il faut avoir lu les autres tomes avant.
    Exactement.

  18. #1428
    Oui, je vois ce que vous voulez dire. C'est davantage de la géopolitique galactique que de l'exploration, mais je trouve le thème de Fondation extrêmement intéressant et je fais avec ce que j'ai sous la main (j'avais le premier tome depuis longtemps dans ma bibliothèque).

  19. #1429
    Pas de stress, Fondation c'est bien, au final le crossover avec les robots il ne commence que vers les tomes 4 et 5, et ces tomes sont plutôt différents des autres. Fondation "classique" c'est les 3 premiers tomes.

    Sinon Asimov se lit très facilement, le gars était professeur de Chimie à la base pas académicien. Et à l'époque on écrivait simplement.
    Général de canapé : Jamais devant, toujours vivant !

  20. #1430
    Je viens de lire Armada en VO de l'auteur de Ready Player One et j'ai bien aimé.
    On pense pas mal à Ender en le lisant mais c'est assumé, toutes les références SF font parti de l'univers du bouquin.

    Il est en cours d'adaptation au ciné d'ailleurs.

    http://neurabloc.com/index.php/fr-fr/
    LA référence STEM, robot éducatif et tech (Enfin LA référence si vous m'aidez ...)

  21. #1431
    Pas de saison pour l'enfer - Kent Anderson

    Receuil de différents textes (nouvelles, chapitres supprimés de certains livres), publié avant la sortie du troisième tome de la trilogie Hanson. Ca parle de son passage au vietnam, de sa vie après, de son boulot comme scenariste ou comme enseignant. Il cause beaucoup de lui et de ses difficultés, du traumatisme qui l'accompagne depuis le vietnam. Pour ceux qui ont aimé la trilogie Hanson c'est clairement à lire. Pour ceux qui aiment les récits d'ex beret verts à moitié fou aussi. Je regrette tellement qu'il n'ai pas écrit plus de livres.

  22. #1432
    De mon côté je viens de finir le second tome du cycle de Syffe, La peste et la vigne de Patrick K. Dewdney. On est sur un cycle de medevial Fantasy assez sympa, j'ai beaucoup aimé le premier que j'ai lu en 3 jours. Je ne sais pas si c'est l'enchaînement à haute dose mais la fin du 2nd m'a semblé moins bon.

    Pour ceux n'ayant pas commencé le cycle, je vous conseille de lire au moins le premier. Si tant est que vous aimez la Fantasy bien sûr, l'univers est assez bien construit et le héros est assez chouette. Je trouve qu'on s'attache assez bien, et ses prises de décisions sont compréhensibles (Hello Fitz, je pense à toi)
    Un poil de magie, plutôt sous-jacent pendant une grosse partie de l'oeuvre qui me fait quand même pas mal penser à Hobb. J'y trouve un mix d'assassin royal et de soldat chamane.

    Fin bref, plutôt bon et je pense que j'achèterai le 3è tome à la sortie.

    La je viens de commencer Les cerfs-volants de Romain Gary, autre style

  23. #1433
    Citation Envoyé par fycjibe Voir le message
    Pas de saison pour l'enfer - Kent Anderson

    Receuil de différents textes (nouvelles, chapitres supprimés de certains livres), publié avant la sortie du troisième tome de la trilogie Hanson. Ca parle de son passage au vietnam, de sa vie après, de son boulot comme scenariste ou comme enseignant. Il cause beaucoup de lui et de ses difficultés, du traumatisme qui l'accompagne depuis le vietnam. Pour ceux qui ont aimé la trilogie Hanson c'est clairement à lire. Pour ceux qui aiment les récits d'ex beret verts à moitié fou aussi. Je regrette tellement qu'il n'ai pas écrit plus de livres.
    Vendu !
    De toutes manières, suis aussi très client du bonhomme.
    Citation Envoyé par Grosnours Voir le message
    Reconnaitre qu'on ne sait pas est un premier pas sur le chemin du savoir...

  24. #1434
    Citation Envoyé par sosoran Voir le message
    Alors quelqu'un que j'aime beaucoup m'a offert " Pauvre petit Blanc Le mythe de la dépossession raciale" de Sylvie Laurent. Ça parle de comment se sont crées des concepts tels que le "racisme anti-blanc" et l'impression d'une perte culturelle des personnes blances. a l'air ultra intéressant et j'ai hâte de m'y plonger.

    Et sinon je lis ce manga très très chou d'un amour lesbien tout à la fois mature ( pour du yuri japonais), cute et badass. Je ne peux que chaudement recommander https://dynasty-scans.com/series/accept_my_fist_of_love
    J'ai terminé Pauvre Petit Blanc de Sylvie Laurent. Une lecture très instructive du problème raciale, surtout aux usa (mais bon, ca s'importe quand même très bien en europe aussi). Pas désagréable à lire dans le style, je recommande pour qui voudrait mieux comprendre les tenants et aboutissants de la situation actuelle aux usa. Surtout, ca explique pourquoi dans les communautés blanches, ça pense très fort que les aides accordées aux communautés non blanches constituent en réalité une atteinte à leurs propre situation, et pourquoi ce sont donc eux les vraies victime du racisme aujourd'hui, en dépit de toute la littérature scientifique qui leur prouverait aisément le contraire s'ils la lisaient

  25. #1435
    Citation Envoyé par Manu71 Voir le message
    Vendu !
    De toutes manières, suis aussi très client du bonhomme.
    J‘ai eu pas mal de difficultés à le trouver par contre, uniquement d‘occasion. D‘ailleurs j‘ai récupéré un exemplaire que l‘éditeur avait envoyé à quelqu‘un chez l‘éditeur américain avec un petit mot en anglais de sa part sur un marque page.

  26. #1436
    Citation Envoyé par fycjibe Voir le message
    J‘ai eu pas mal de difficultés à le trouver par contre, uniquement d‘occasion. D‘ailleurs j‘ai récupéré un exemplaire que l‘éditeur avait envoyé à quelqu‘un chez l‘éditeur américain avec un petit mot en anglais de sa part sur un marque page.
    Maintenant que tu le dis, ça ma rappelle quelque chose. Je crois que j'avais essayé sans succès de me le procurer au moment de la sortie du dernier Hanson...
    Citation Envoyé par Grosnours Voir le message
    Reconnaitre qu'on ne sait pas est un premier pas sur le chemin du savoir...

  27. #1437
    J’ai fini ça :


    Enfin, le roman psychédélique est nettement plus intéressant que les précédents : une bonne grosse critique sociale, notamment sur la maternité.
    Les nouvelles sont très courtes (une dizaine de pages chacune) et bien tranchantes… pour des tranches de vie revues et corrigées à la sauce Boris Vian.

    Je commence ça :


    Que j’ai fini. C’est un premier jet de son style, déconnant. À lire par curiosité.

    Je commence ça :


    Que j’ai fini aussi.
    C’est le déroulé du parcours du graphe ci-dessus en une seule phrase de 80 pages.

    Je commence ça :


    Fini itou.
    Une belle absente est un texte en vers où chaque vers contient toutes les lettres de l’alphabet (sauf w, x, k, z…) et une seule autre lettre, dans le style d’un acrostiche mais lipogrammatique.
    Un beau présent ne contient que les lettres d’une personne. Une variante épigrammatique du beau présent mélange les lettres de deux époux.

    Je commence ça :


    Que j’ai encore fini.
    Des anagrammes amusantes, par exemple Le canard enchaîné devient canne de l’anarchie.

    Je commence ça :


    Fini aussi.
    Si vous avez aimé les poèmes attribués à George Sand et à Alfred de Musset, ce livre est pour vous.

    J’ai lu ça :


    Des poèmes de Boris Vian illustrés, en hommage à Martin Martje.

    Je commence ça :
    Dernière modification par ducon ; 03/03/2021 à 11h14.
    une balle, un imp (Newstuff #491, Edge, Duke it out in Doom, John Romero, DoomeD again)
    Canard zizique : q 4, c, d, c, g, n , t-s, l, d, s, r, t, d, s, c, jv, c, g, b, p, b, m, c, 8 b, a, a-g, b, BOF, BOJV, c, c, c, c, e, e 80, e b, é, e, f, f, f, h r, i, J, j, m-u, m, m s, n, o, p, p-r, p, r, r r, r, r p, s, s d, t, t
    Canard lecture

  28. #1438
    Je ne l'ai pas fini, mais je rebondis sur Ckao et ses "technologies surannées" :

    Donc The great american jet pack de Steve Lehto, sur la fabuleuse histoire des "jet belts" et "rocket belts" qui devaient nous emmener en promenade du pas de nos portes.

    Des années que je le reniflais celui-là, puis je l'ai vu à 30 $ sur Mamazon avec pas trop de frais de port, et hop, directly from the States !

    Texte simple (donc ça passe pour mon anglais technique), mais avec l'essentiel. Il mériterait un peu plus d'images. Il date de 2013, donc à part la plate-forme volante du 14 juillet que le monde entier nous envie et un ou deux autre gadgets récents, ça va, c'est bien couvert : par exemple il parle un peu du "Ludion" que j'ai vu il y a quelque temps au Musée du Bourget, c'est donc bien assez exhaustif, je pense.
    Belle lecture donc, comme mes livres sur le superbe XB-70 Valkyrie. Symboles d'une époque où l'on avait encore des rêves qui se sont heurtés à des contraintes physiques et financières...


    Le temps des changements de Silverberg.

    Bon texte bien écrit mais je n'ai pas très bien accroché, il m'a servi à meubler mes files d'attente au marché ou aux tests Covid... Sur une lointaine colonie terrienne, l'usage de la 1ère personne est proscrite. Commencer une phrase par "Je" est une grossièreté impardonnable. Puis un notable local, suite à l'initiation d'un Terrien via une drogue "de fusion", va vouloir renverser le système.
    Texte précis, pas mal mené, je ne regrette pas au final. Un peu comme "La quête de la sorcière blanche" chroniquée plus avant.


    Histoires mécaniques, dans la série "La grande Anthologie de la science-fiction".

    Ça faisait longtemps que je n'en avais pas lu de celles-là, et paf, trois achetées d'un coup. Avec les couvertures qui se décollent, sont moins bons sur ce coup chez Momox... Si j'ai bien compté, je dois être à 34 sur 36 ou 38, presque fini.

    Textes toujours intéressants, je trouve que ce lot d'ouvrages donne une vision assez large des nouvelles de SF (de l'époque, parce que ça date de fin 70s- mi-80s excepté deux volumes plus récents).


    Au passage, petite pub : grâce au site "70s Sci-Fi art", j'ai découvert que Asimov avait pondu une anthologie annuelle de la SF entre 1939 et 1963. Ça me fera de lecture pour mes vieux jours.

    https://70sscifiart.tumblr.com/

    https://archive.org/details/isaacasi...sfstories11939 pour la première, mais on doit pouvoir trouver tout d'un coup, environ 500 Mo (EDit : ah ben non, je ne sais plus comment j'ai fait sur archive.org pour avoir le fichier global, ce n'était pas via un site chelou).

  29. #1439
    Terminé "Sales Caractères, petite histoire de la typographie"/Simon Garfield, qui j'avais vu conseiller ici il me semble. Merci au prescripteur, c'était intéressant, ça reste un peu trop dans l’anecdote (c'est très anglais dans le traitement), mais ça donne envie d'en apprendre plus. Moins merci au lecteur précédent de la BM de Lille qui a mis 6 mois à la rendre...(il est pardonné, il l'a quand même retourné).



    J'enchaîne, avec Les Petrov, la grippe, etc.../Alexei Salnikov. La 4ème semble indiquer que ce sera un genre de trip éthylique. J'aime pas mal l'éditeur, spécialisé dans les mondes slaves (tendance Russe blanc), que ce soit en documentaire (j'avais adoré "A la conquête du Caucase", et j'attends la sortie en poche du livre du même auteur sur la conquête de la Sibérie) ou en littérature.


  30. #1440
    J’ai fini ça :


    Un classique, paraît-il.
    Une pré-adolescente termine son enfance à Oxford, dans une Angleterre alternative où religion et science se mélangent. Les gens ont un dæmon, un animal familier.
    Elle s’enfuit dans le grand nord à l’aide de Gitans pour retrouver son oncle.
    L’histoire est assez téléphonée (l’aléthiomètre, c’est quand même pratique pour faire avancer l’intrigue sans se fouler la rate) mais ça se lit.

    Je commence ça :
    une balle, un imp (Newstuff #491, Edge, Duke it out in Doom, John Romero, DoomeD again)
    Canard zizique : q 4, c, d, c, g, n , t-s, l, d, s, r, t, d, s, c, jv, c, g, b, p, b, m, c, 8 b, a, a-g, b, BOF, BOJV, c, c, c, c, e, e 80, e b, é, e, f, f, f, h r, i, J, j, m-u, m, m s, n, o, p, p-r, p, r, r r, r, r p, s, s d, t, t
    Canard lecture

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •