Crunchez vos adresses URL
|
Rejoignez notre discord
|
Hébergez vos photos
Page 62 sur 71 PremièrePremière ... 12525455565758596061626364656667686970 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 1 831 à 1 860 sur 2106
  1. #1831
    Pour continuer avec Pohl, faudra peut-être tester Casse-tête chinois ou L'avènement des chats quantiques, par exemple. Tout ça a tout de même pris un petit coup de vieux technologique, sinon c'est un bon romancier.

    Ayé, c'est les vacances, on écoule quelques stocks.

    Pendant les longues correspondances d'avion (c'est pourtant pas si loin, la Corse), j'ai fini L'humanité en péril de Fred Vargas. Il faisait partie des bouquins disons écolo-pessimistes que je renifle de temps en temps, et en allant acheter autre chose à la librairie je l'ai vu, et hop, emballé.
    Bon ben c'est bien documenté, pas trop mal scientifiquement (pas d'incohérences sérieuses), et évidemment pas d'un optimiste délirant même si elle veut encore y croire. Une petite pointe d'humour sympa avec son "censeur".
    J'ai envie de dire "pas de chance", le livre a été réécrit juste en décembre 2019, avant qu'une gripette chinoise ne vienne semer encore plus la zone. Mais ça ne change rien à l'affaire, c'est juste encore pire.

    Pour aujourd'hui, c'est reparti avec Orson Scott Card, La stratégie Ender. Je relis la trilogie, puis surtout le volume 4, encore inconnu pour moi.

    Ça reste de la belle ouvrage, c'est bien mené, cohérent, lecture sympathique. Le souci venant des moustiques-tigres qui viennent lire par-dessus l'épaule. Or j'ame bien lire au calme, moi.

  2. #1832
    Citation Envoyé par Tremex Voir le message
    Pour continuer avec Pohl, faudra peut-être tester Casse-tête chinois ou L'avènement des chats quantiques, par exemple.
    Je les ai lus à l’époque mais ils étaient dans la bibliothèque du foyer.

    Tout ça a tout de même pris un petit coup de vieux technologique, sinon c'est un bon romancier.
    Oui mais pas toujours.
    C’est plutôt géopolitiquement que ça a vieilli.
    Les questions sociales, en revanche, sont tout-à-fait d’actualité.
    une balle, un imp (Newstuff #491, Edge, Duke it out in Doom, John Romero, DoomeD again)
    Canard zizique : q 4, c, d, c, g, n , t-s, l, d, s, r, t, d, s, c, jv, c, g, b, p, b, m, c, 8 b, a, a-g, b, BOF, BOJV, c, c, c, c, e, e 80, e b, é, e, f, f, f, h r, i, J, j, m-u, m, m s, n, o, p, p-r, p, r, r r, r, r p, s, s d, t, t
    Canard lecture

  3. #1833
    Personne n'achète Bifrost ici ?



  4. #1834
    Citation Envoyé par Stelarc Voir le message
    Personne n'achète Bifrost ici ?
    Non, je suis abonné depuis de très nombreuses années.

  5. #1835
    Citation Envoyé par docelche Voir le message
    Bon ce n'est pas dans mes habitudes, mais quelques retours sur mes lectures récentes :
    - J'avais demandé des conseils dans le genre '' Histoire Militaire '', et suite à ceux ci j'ai lu '' La Guerre Iran Irak'' de P Razoux, excellent avec une mise en perspective historique (avant et après), ça se lit très bien et ça éclaire beaucoup des enjeux géopolitiques de la région (en ayant quelques bases je dirais) ; ça fait pas mal écho à "Or Noir" que j'avais dévoré il y a quelques années sur l'histoire du pétrole. Du coup vue la qualité des conseils du forum, j'enchaîne sur '' La guerre Germano-soviétique'' de N Bernard, très intéressant et qui j'espère complétera ma dernière lecture sur Barbarossa (très chaudement recommandée, absolument passionnant)
    La Guerre Iran - Irak est très bien, finalement assez peu centré sur l'histoire militaire et donne une très bonne vision du conflit et de son impact sur la région. Les autres bouquins de Razoux sont également très bon, même s'ils sont moins larges :
    - Tsahal, nouvelle histoire de l'armée Israélienne est pour moi extrememnt éclairant sur la place de Tsahal et ses relations avec la société Israélienne.
    Juste une petite réserve de ma part sur la guerre des 6 jours que j'ai trouvé moins captivant, j'ai eu plus de mal à rentré dedans, alors que j'avais lu La Guerre Israéelo-Arabe d'Octobre 1973 beaucoup plus facilement.

    - Les bouquins de Jean Lopez sont excellents sur le front de l'Est de la WW2. Barbarossa est différent des autres car il est beaucoup plus large. La biographie de Joukov est également à part, à mon avis bien plus difficile à lire.

    Sinon j'aime bien les "romans de gares" des techno-thrillers qui se lisent vite et "sans prise de tête". Quelques retours :
    - Octobre Rouge de Tom Clancy, à mon sens l'un des meilleurs bouquins du genre.
    - Tempête Rouge de Tom Clancy, le meilleur livre sur un scénario WW3 en Europe, même si la fin arrive très vite.

    Globalement c'est un reproche que je fais à Clancy. Il passe beaucoup de temps à mettre en place son univers, il rend les choses crédibles, on devient baigné dans l'univers. Mais la fin s'accélère extrêmement rapidement et le dénouement arrive parfois un peu vite à mon goût.
    Notamment dans Octobre Rouge et Tempête Rouge, les adversaires ne sont pas des ignares illettrés, l'adversaire est quasiment au même niveau et ils se rendent coup sur coup. Pas de baguettes magiques ou de US Army qui roulent sur tout.

    Il a quelques fulgurances dans Tempête Rouge il imagine le F117, il imagine l'invasion de la Crimée par des petits hommes verts Russes (même si dans son bouquin le point principal est surtout dans les pays baltes). Par contre, c'est clairement un américain républicain (tendance Reagan). Je pense que c'est utile de l'avoir en tête pour pouvoir prendre un peu de recul de temps en temps. Dans les bouquins les plus récents, on sent clairement un traumatisme lié au 11 septembre. L'ennemi est différent, il a droit à moins d'égard que l'URSS. C'est aussi le reflet de l'Amérique (ou plutôt d'une pensée aux USA).

    Le Tom Clancy français pour moi c'est Fred Ray. Il a quelques bouquins sympa, j'ai beaucoup aimé Counter Strike (avec plein de frenchies dedans), Sleeper Cell est pour moi au niveau de Tom Clancy (peut être pas au niveau de ses meilleurs bouquins mais clairement meilleur que les derniers).

    Sea of Deception est agréable à lire aussi (conflit Chine vs USA autour de Taiwan). En tout cas, j'ai beaucoup plus accroché à ce bouquin plutôt qu'à la Flotte Fantôme que je n'ai pas réussi à finir (ce qui est exceptionnel chez moi).

  6. #1836
    Je lis actuellement La compagnie noire, suite aux trés bons retours ici, et ça me rappelle pas mal Les Trois Mousquetaires: dans un cas comme dans l'autre j'avais un peu peur de descriptions interminables de batailles ou de duels (et même de tortures dans le cas du premier) mais en fait ça passe presque complètement à l'as. Les deux livres jettent un voile pudique sur la majorité des combats et se concentrent sur les personnages et les divers péripéties, ce qui n'est pas plus mal au final.

    Perso ça m'avait beaucoup amusé dans les Trois Mousquetaires: les combats "épiques" étaient torchés en une ligne à postériori ("à St Conflans on a combattu des hommes du cardinal que l'on a vaincu mais le serviteur D'Aramis a pris une balle dans le cul et on l'a laissé à une auberge", je paraphrase fortement) tandis que Porthos qui refuse de sortir d'une cave remplie de vin et de sauciflards, ça va faire des pages entières!

  7. #1837
    La deuxième partie du cycle est moins palpitante et traine un peu en longueur.
    Mais c'est un problème récurrent dans la plupart des cycles.
    ZzZzZzZzZz

  8. #1838
    Et c'est toi qui dit ça, l'annaliste du deuxième cycle, c'est dire !

  9. #1839

  10. #1840
    Suite de Ender, La voix des morts.

    On gagne 50-100 pages à chaque volume, pas facile à résumer, je laisse tomber (le résumé, hein). D'autant que pas mal de gens doivent déjà connaître.
    Donc juste pour dire que c'est toujours bien maîtrisé et intéressant, une certaine part de religion (sans prosélytisme) -vu l'auteur, peu étonnant- et que c'est pas trop malhonnête technologiquement.
    On continue !

  11. #1841
    Citation Envoyé par Sigps220 Voir le message
    La Guerre Iran - Irak est très bien, finalement assez peu centré sur l'histoire militaire et donne une très bonne vision du conflit et de son impact sur la région. Les autres bouquins de Razoux sont également très bon, même s'ils sont moins larges :
    - Tsahal, nouvelle histoire de l'armée Israélienne est pour moi extrememnt éclairant sur la place de Tsahal et ses relations avec la société Israélienne.
    Juste une petite réserve de ma part sur la guerre des 6 jours que j'ai trouvé moins captivant, j'ai eu plus de mal à rentré dedans, alors que j'avais lu La Guerre Israéelo-Arabe d'Octobre 1973 beaucoup plus facilement.

    - Les bouquins de Jean Lopez sont excellents sur le front de l'Est de la WW2. Barbarossa est différent des autres car il est beaucoup plus large. La biographie de Joukov est également à part, à mon avis bien plus difficile à lire.

    .
    Merci beaucoup pour les conseils, tous notés !

  12. #1842
    Citation Envoyé par docelche Voir le message
    Merci beaucoup pour les conseils, tous notés !
    Thématique assez différente mais que j'ai trouvé également super intéressant c'est L'invention de la guerre moderne : Du pantalon rouge au char d'assaut (1871 - 1918) de Michel GOYA. Extrêmement instructif sur la façon dont l'armée française évolue de la défaite de 1870 jusqu'à la victoire en 1918. On voit clairement le passage d'une armée quasiment napoléonienne à une armée "moderne" qui arrive à articuler fantassin, blindés, artillerie et aviation. Le tout sur des fronts beaucoup plus larges qu'en 19870 et avec une mobilité très supérieure permettant notamment des "rocades" et le transfert d'unité d'un bout du front à l'autre (c'est particulier vrai pour l'artillerie lourde qui se déplace de point chaud en point chaud). Pour le coup, c'est très histoire militaire mais finalement les mécanismes d'évolution sont transposables à toutes les organisations.
    Attention, ce n'est pas un bouquin pour découvrir la WW1, celui qui cherche un livre sur le déroulement du conflit et les principaux combats sera déçu.

  13. #1843
    Journée tranquille, j'ai lu Xénocide, pour finir la trilogie Ender.

    Toujours bien écrit et maîtrisé, mais ptêt un peu trop gros pour son bien ? Les chapitres sur la Troisième Voie ne me semblent pas forcément indispensables au déroulement du scénario principal. Et ça ajoute du mysticisme oriental à un bouquin déjà assez garni en bondieuseries et autres interprétations philosophiques assez perchées (mais cohérentes). Finalement ça se résout un peu trop d'un coup sur la fin.

    Allez, on va enfin passer à du nouveau, avec le volume 4.

    Edit : Ah ben tiens, si j'ai bien compris Wikipedia, c'est en fait une trilogie en quatre volumes, comme Rama ! Les volumes 5 et 6 s'intercalant par ailleurs. Pas forcément besoin de les acheter tout de suite.

  14. #1844
    J'ai seulement lu la Stratégie Ender et j'ai trouvé que la fin était très satisfaisante, du coup j'ai zappé les tomes suivants. Ils apportent vraiment quelque chose ou sont un cran en dessous du premier?

  15. #1845
    Le deuxième est un chef d’œuvre qui traite de l'altérité (très différent du premier tome). Après, je sais pas.

  16. #1846
    T'as pensé au coupe-circuit? Avatar de Jeckhyl
    Ville
    Crétin des Alpes
    Citation Envoyé par Ckao Voir le message
    J'ai seulement lu la Stratégie Ender et j'ai trouvé que la fin était très satisfaisante, du coup j'ai zappé les tomes suivants. Ils apportent vraiment quelque chose ou sont un cran en dessous du premier?
    Il faut savoir que ce n'est plus du tout le même genre de récit.

    J'aime faire le parallèle avec Dune. Dans les deux cas le premier livre est un roman initiatique. Le second tome est plus... spirituel. Perso j'avais eu du mal.
    If cats looked like frogs we'd realize what nasty, cruel little bastards they are. Style. That's what people remember.


  17. #1847
    J'ai trouvé aussi les tomes 2 et 3 moins bien que le premier, que j'avais adoré ado.
    Pas lu les autres, le tome 3 à aussi une conclusion, je pensais que c'était fini.

  18. #1848
    Perso j'ai beaucoup aimé les 3, bien que différents comme dit au dessus.
    J'ai lu la Stratégie de l'ombre que j'ai trouvé sympa.
    Je pensais aussi que c'était fini et je n'irais pas plus loin.
    La loutre ça poutre !

  19. #1849
    Citation Envoyé par cosmicsoap Voir le message
    Perso j'ai beaucoup aimé les 3, bien que différents comme dit au dessus.
    J'ai lu la Stratégie de l'ombre que j'ai trouvé sympa.
    Je pensais aussi que c'était fini et je n'irais pas plus loin.
    Attention, c'est la série sur Bean la stratégie de l'ombre.
    Spoiler Alert!
    Retour sur Terre après l'école militaire tandis qu'Ender est envoyé dans les colonies spatiales des doryphores.

    Ce sont deux saga différentes du coup

  20. #1850
    Oui et non, perso j'ai plutôt pris ça pour un second point de vue.
    La loutre ça poutre !

  21. #1851
    Citation Envoyé par cosmicsoap Voir le message
    Oui et non, perso j'ai plutôt pris ça pour un second point de vue.
    Seul le premier livre sur Bean dépeint les événements du premier livre Ender durant l'école militaire (et c'est bien sympa !).
    Les bouquins suivants de la saga Bean n'ont aucun rapport avec Ender ou les colonies distantes (et c'est assez sympa aussi mais relativement classique).

  22. #1852
    Le cycle D'ender 4 : les enfants de l'esprit

    J'ai eu un peu peur au début, puis belle montée en puissance, et ça se maintient pas mal ensuite. Pas un mauvais volume donc, l'auteur est effectivement doué ! Des problèmes se résolvent : la menace sur Lusitania, l'avenir de l'IA, et certaines relations entre les protagonistes.
    D'autres restent ouvertes, comme le contact avec une autre race.
    Mais c'est bon, ça clôt l'histoire de bonne manière.
    Je vais m'arrêter là avec Ender et passer à d'autres (re)lectures.

  23. #1853
    The End of Ender
    ZzZzZzZzZz

  24. #1854

  25. #1855
    T'as pensé au coupe-circuit? Avatar de Jeckhyl
    Ville
    Crétin des Alpes
    Je suis en train de finir Le livre sans nom. C'est.. compliqué (de finir. Pas l'intrigue). Au début, j'ai trouvé ça sympa. Le Tarantino sur papier ça marchait bien. C'est fun, c'est facile à lire, il se passe plein de choses avec des punchlines, des personnages hauts en couleur et des hectolitres de sang. Mais... comment dire, j'aime bien me manger un burger maison. C'est bon, un peu décadent culinairement parlant et ça donne une crise cardiaque aux artères trop raisonnables. Mais tu m'en présente tous les soirs pendant une semaine, c'est pas encore l'indigestion mais je vais trouver ça chiant. J'ai le même effet avec le Bourbon Kid. Je vais me forcer à bouffer tous ces burgers, si appétissants au début, mais je doute continuer la série (ce qui serait facile car j'ai acheté un bundle des trois premiers titres).
    If cats looked like frogs we'd realize what nasty, cruel little bastards they are. Style. That's what people remember.


  26. #1856
    Vaut mieux en effet faire une pause.
    J'ai dû lire les 3 ou 4 sur une période courte et tu frises l'indigestion.
    Le cimetière du diable (le 3 je crois) avait bien relancé le bouzin mais je comprends que ça puisse paraître un peu trop.

  27. #1857
    Moi j'ai enchainé cette année, sans pause ni temps mort les tomes 2 à 8 pour terminer par le 6.5 et son conte de Noël avec Sanchez.

    José Bové je le prends je le retourne cet altermondialiste de pacotille. La mal bouche c'est super cool.



  28. #1858
    Je viens d'écouter une interview de Pierre Bordage, et il a fait une réflexion que j'ai trouvé assez pertinente/intéressante (enfin c'était plutôt un questionnement).

    On a tendance à voir les auteurs de SF/anticipation comme des lanceurs d'alerte (il évoquait notamment Huxley et Wells), les travers qu'ils décrivent dans leurs œuvres devraient nous pousser à la vigilance, à éviter de tomber dedans. Sur le papier ça marche bien.

    Mais dans les faits tout cela semble assez inefficace, et Bordage se demandait si au lieu de mettre en garde contre certains dangers, de prévenir certaines dérives, ce type d'œuvre n'avait pas tendance à nous "habituer", à nous "préparer" à ce genre de sociétés. Et d'une certaine manière à les rendre plus acceptables, normales.

    Je sais pas ce que vous en pensez mais j'avais jamais vu la chose sous cet angle perso. ^^


    Sinon j'ai terminé Rive Droite (de Bordage donc), c'était sympa (sans être révolutionnaire), et en attendant le 3e et dernier tome, je vais attaquer Dans la toile du temps de Tchaikovsky, en espérant que ce soit bien.
    Citation Envoyé par Bah Voir le message
    Jean-Henry LeLiquid, l'ébouillanteur de Monéteau.

  29. #1859
    Citation Envoyé par LeLiquid Voir le message
    Je viens d'écouter une interview de Pierre Bordage, et il a fait une réflexion que j'ai trouvé assez pertinente/intéressante (enfin c'était plutôt un questionnement).

    On a tendance à voir les auteurs de SF/anticipation comme des lanceurs d'alerte (il évoquait notamment Huxley et Wells), les travers qu'ils décrivent dans leurs œuvres devraient nous pousser à la vigilance, à éviter de tomber dedans. Sur le papier ça marche bien.

    Mais dans les faits tout cela semble assez inefficace, et Bordage se demandait si au lieu de mettre en garde contre certains dangers, de prévenir certaines dérives, ce type d'œuvre n'avait pas tendance à nous "habituer", à nous "préparer" à ce genre de sociétés. Et d'une certaine manière à les rendre plus acceptables, normales.

    Je sais pas ce que vous en pensez mais j'avais jamais vu la chose sous cet angle perso. ^^
    C'est vrai que ce n'est pas idiot de voir la science fiction comme un mécanisme d'adaptation psychologique des humains à un monde en changement permanent à cause du progrès technologique. (Du coup un moyen d'anticiper et de se préparer, de façon à ce que l'innovation intervienne de manière moins brutale).
    D'ailleurs, son essor coïncide avec le moment ou le monde se met à changer rapidement. (Alors que dans les temps anciens, avec une croissance quasi nulle, globalement d'une génération à l'autre, le monde ne changeait pas (et souvent tu faisais le même boulot que ton père d'ailleurs). Alors qu'aujourd'hui le boulot de tes enfants, il n'a peut être pas encore été inventé.

    Par contre, la voir comme un mécanisme de banalisation des dystopies, c'est peut être un peu pessimiste.
    Général de canapé : Jamais devant, toujours vivant !

  30. #1860
    Citation Envoyé par Stelteck Voir le message
    Par contre, la voir comme un mécanisme de banalisation des dystopies, c'est peut être un peu pessimiste.
    Ou alors c'est très optimiste, ça voudrait dire qu'il pense qu'une grosse partie de la population lit des romans de science-fiction, alors qu'en vérité c'est plutôt juste une frange.
    Jon Richardson: "There’s times I think about you in the week and I just don’t know what you do."
    Sean Lock: "I sit in a tree and spit at pigeons."

Page 62 sur 71 PremièrePremière ... 12525455565758596061626364656667686970 ... DernièreDernière

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •