Crunchez vos adresses URL
|
Rejoignez notre discord
|
Hébergez vos photos
Page 1 sur 2 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 56

Discussion: FIJ 2020 - Cannes

  1. #1
    Allez, dans 5 semaines, le FIJ 2020.

    Comme d'hab, un petit thread pour recenser les Canards qu'on peut croiser, s'organiser un resto (oui oui, ce sera l'Ardoise !), etc...

    Je peux déjà vous dire que comme chaque années, Rekka, Crayle et ma pomme seront sur le stand Days of Wonder (pas de nouvelles sorties, Deep Blue qui date d'Essen 2019 et l'extension des Avernturiers du Rail Italie/Japon).

    D'autres Canards ?

  2. #2
    Val & moi on passera vous dire coucou On arrive jeudi soir et on repart dimanche soir.

  3. #3
    J'y serai aussi.
    Chez Funforge l'aprèm (je pense) et en vadrouille dans les allées le matin.
    Venez participer au beta test de Offworld Empires sur tabletop simulator. Canards Needed!

  4. #4

  5. #5
    J'y serais tout du long normalement. Faut que je prenne mes pass VIP d'ailleurs.

    sinon j'avais créé un post à l'époque (mais on s'en fou il est tombé dans l'oublie ^^):
    https://forum.canardpc.com/threads/1...nn(ard)es-2020

  6. #6
    J'y serais, chez Asmodée, pour ma part.
    24/10/2019 : toujours pas de signature depuis 2006.

  7. #7
    A priori, j'y serai aussi... chez flipflap editions.

  8. #8
    Ah ben t'as quand même réussi c'est cool.

    Pour l'Ardoise, du coup, faudra me prevenir assez tot pour que je puisse faire les resa. le jour meme, ce sera chaud si on passe de 5-6 à 10-12 !

  9. #9
    Comme chaque année, il tente le même sketch d'interdire la nourriture (même sous vide), comme chaque année ils vont rétropédaler parce que leur maigre buvette est incapable d'encaisser le monde.

  10. #10
    Moi j'ai la technique: "Ah bah ... je savais pas monsieur ... en plus promis y'a que du bon pain et du bon fromage !". Ca passe depuis maintenant 3 ans

  11. #11
    Comme je m'en voudrais de polluer l'autre topic en parlant jeux , je vais poster ici mes découvertes du jour :

    - Magic Maze on Mars : Loin d'être une simple skin, je trouve qu'ils ont bien réussi à garder le concept en même temps à renouveler le système de jeu même si on va pas se mentir, la base c'est que chaque joueur a un type d'action précis, il y a un sablier et on a pas le droit de communiquer. Mais au lieu d'avoir le sens d'un déplacement, on a le contrôle d'une couleur et chaque chemin a une couleur précise. Ca rajoute une chouette couche de profonder et le thème me parle beaucoup plus.

    - Catalyst : De l'achat dans une rivière de cartes mais pas de de construction de decks puisqu'on s'en sert tout de suite. Un thème prétexte et un système de jeu vu 100 fois malheureusement même s'il est bien gaulé.

    - Eminent Domain : Pour reprendre l'expression de mon collègue, une copie sans complexe de Race for the Galaxy. Du deck building dans l'espace qui n'a pas vraiment fait mouche.

    - Dominations : Une jeu de civ avec des dominos en forme de triangles en guise de terrain. Superbes mécaniques mais charte graphique datée et une ergonomie à revoir. Dommage

    - Quartet : Un proto chez Bombyx donc il changera peut être de nom. Un jeu de pioche de cartes avec des éléments (feu, eau, etc.) et des petites mécaniques de points avec objectifs persos et globaux pour une forte rejouabilité. Là encore du très classique... mais qui marche à fond. Un vrai gout de reviens-y. Un de mes collègues zieute la sortie.

    - Paire 2D : Une sorte de yatzee (de loin) mais avec une lecture originale des dés. En fait, après avoir sélectionné les dés après un tour, on les lit dans l'ordre : Genre vous poser un 6, un 3 et un 2 et bien votre valeur est 632 dans un sens et 236 dans l'autre. C'est un jeu sans prétention mais rien que cette chouette idée le fait sortir de lot. Le jeu est quand même plus tactique qu'il n'y parait et je trouve qu'il a un peu le cul entre deux chaises. C'est un vrai famililal+ qui ne se dit pas... et en même temps il est un cran en dessous.

    - Just One : Du parti game coopératif avec des mots à faire deviner. Très sympa.

    Je fais mon blasé mais c'était une bonne journée. Si je n'ai pas eu de coup de cœur, je peux pas dire qu'un seul des ces jeux étaient mauvais, loin de là même. Et j'ai pu en tester pas mal mine de rien même si je n'ai pas réussi à chopper une des deux tables de Barrage. Mais demain il y aura plus de mal et cette fois on achètera à manger sur place pour ne pas finir le ventre vide. L'organisation empire décidément d'année en année et pour avoir parler un peu avec les exposants, ça a été encore pire pour eux.

    Edit Jour 2 : Barrage s'échappe toujours à moi mais plusieurs bonnes suprises

    Meeple Circus : Un dexterity game. C'est pas ca gamme mais le jeu est très bon et choupi tout plein. Ça doit faire un carton auprès des gosses.

    Santorini : Ca change agréablement des échecs et on a joué l'extension qui rajoute des pouvoirs, ça enrichit sympathiquement le jeu

    Totem : Un... party game ? Pas vraiment un jeu en fait mais ça nous met en situation pour dire des compliments à un autre membre du groupe. C'est un peu l'anti-roasting, très atypique et éminement positif. Ca fait niais dit comme ça et ça l'est mais c'est très sympa et pour le coup ultra original. J'imagine bien ça entre amis voire en team building en fait.

    Mystic Vale : Mon premier vrai coup de coeur. J'avais lu vite fait sur le net que c'est du deck crafting (et ça l'est) mais pas que c'est fondamentalement du deck building à la Splendor et consorts avec surtout - et j'ai trouvé ça brillant - une mécanique de stop ou encore. Le thème est prétexte mais une vraie perle ce jeu. Un peu long à 4 ceci dit mais à 2 ça doit être une vraie bombe. J'ai vu qu'il y avait une app sur tablette que j'ai déjà achetée dans la foulée.

    DC Comics Deck building : Alors thématiquement c'est chelou avec les villains qui se battent dans notre équipe une fois "achetés" et c'est autrement du deckbuilding ultra classique MAIS je suis fan du thème et les illustrations sont géniales (quoiqu'un poil caricaturale, on croirait que c'est du Jim Lee). Je vois cependant qu'il y a un mode coop et solo dans un reboot, je suis curieux.

    Genesia : Un vrai jeu de civilisation, en raccourci. J'aime pas la guerre en général (dans les jeux j'entends, j'essaye pas de concourir pour Miss France) mais il y en a pas tant que ça, pour le coup la mécanique des combats est brillante. A la fin de chacun des trois âges, chaque joueur révèle un jeton côté guerre ou côté paix puis ceux qui ont choisi la guerre font UN combat et après une nouvelle phase de bluff avec tous les joueurs. Sauf que faire la guerre t'affaiblit donc tu peux être tenter de temporiser avec la paix pendant que les autres s'échinent. Sauf que si tout le monde choisit la paix, on passe à l'âge suivant (ou la partie s'arrête) Du coup j'ai fini la partie avec le territoire central le plus cher (en PV) justement car tout le monde se regardait en chien de fayence. Ce qui ne m'a pas suffit pour gagner, preuve qu'il n'y a pas vraiment de martingale (même si le coup des ampoules qui se cumulent m'a l'air un poil fumé). Outre les phases de jeu un peu longues, le jeu ne m'a quand même pas spécialement fait vibrer sans que je sache mettre la main sur le "le truc". Puis j'ai compris c'est évident : il manque toute la partie exploitation (et la partie exploration, il n'y a pas de brouillard de guerre) qui est ma préférée donc on est face à un 2X qui ne dit pas son nom. Un bon 2X avec du super matos mais dans la catégorie jeu de civ, j'ai largement préféré mon bout de partie sur Dominations hier. Curieux quand même de voir le mode par équipe ou le solo. J'imagine qu'on doit même pouvoir jouer en coop.

  12. #12
    Voilà, Cannes 2020 terminé.
    C'était la 12e édition pour moi et encore une fois je suis à la fois content de rentrer et déprimé que ce soit fini.

    Finies les matinées à arpenter les allées à discuter avec les éditeurs et à distibuer des cartes de visite à tour de bras ; ce n'est pas non plus ce que je préfère faire au festival mais c'est l'occasion de rencontrer pas mal de monde et prendre 5 minutes pour discuter, et éventuellement de repérer des bons plans. C'était aussi la seule partie de la journée où j'étais libre ce qui m'a permis samedi matin de jouer à Jaws : les Dents de la Mer avec York et Mme York, un bon petit jeu à la Scotland Yard où on rejoue le film en traquant le requin (incarné par un joueur muni d'un petit carnet sous-marin) et en lui lançant des barils à la gueule. On a aussi joué à IWW que j'ai eu le sentiment de mieux maîtriser que la dernière fois sans encore être conquis. Les autres matinées je n'ai pas beaucoup joué mais j'ai fait du repérage, j'ai par exemple pu écouter un début d'explication de Daimyo qui m'est apparu extrêment touffu et peu lisible mais j'imagine qu'une fois qu'on connaît le plateau ça se passe bien.

    L'aprèm je faisais des explications de Zone-A chez Funforge. Table prise d'assaut chaque jour sauf dimanche. Alors c'est du gros jeu, même si j'avais adapté les règles pour le salon et permettre des parties plus rapides mais moins complètes. Malgré tout je suis encore un peu mitigé. Le jeu a du potentiel sous le capot, la trame narrative est sympa, mais un salon n'est clairement pas le meilleur moyen de le découvrir : j'y rejouerai en tweakant 2-3 trucs et dans une ambiance plus posée : musique d'ambiance, environnement calme... là on était sur un salon avec un brouhaha ambiant et des sollicitations permanentes : autres joueurs, clients, gens qui passent autour, etc. C'est aussi un jeu qui repose quand même pas mal sur les jets de dés même si l'équipement permet de les contrôler un peu. Donc clairement ce n'est pas pour les allergiques au hasard.

    Le soir c'était bien souvent resto suivi du off, noir de monde jusque 23h, un peu plus clairsemé ensuite. J'ai malgré tout trouvé un coin de table pour montrer mon proto de rugby qui a tourné et m'a permis de faire des réglages. Le off n'est à mon avis pas le meilleur endroit pour montrer des prototypes (beaucoup de monde, beaucoup de bruit, des protos très inégaux car plus ou moins aboutis) mais au moins ça permet de faire quelques crash tests avec pas mal de gens.

    Enfin Cannes c'était aussi l'occasion de rencontrer les canards et ça c'était chouette : Rekka, Crayle, Medjes, Thigr, Bilbut et Mme, York et Mme, Ourso, Moquette... toujours un plaisir de voir tout le monde et de discuter quelques instants. Et merci à York (et Mme Bilbut si j'ai bien suivi) qui ont pris une balle pour l'équipe, c'est un peu l'épreuve du feu mais tout le monde y est passé #YouKnow WhatIMean

    Bon retour et à bientôt !
    Venez participer au beta test de Offworld Empires sur tabletop simulator. Canards Needed!

  13. #13
    J'en suis qu'à ma 2eme édition perso, mais ça change pas le constat : Cannes c'est trop cool. On a pu boire des bières avec les canards, se baffrer avec les canards, et même jouer avec les canards En plus nos valeureux DaysOfWonder boys étaient hyper sexys
    dans leur marinière, donc on a pu bien se rincer l'oeil.

    Côté jeu, on a pu tester des jeux bien sympa, malgré quelques déconvenues. Sans plus tarder, mon classement, du pire au meilleur.

    Les bofs

    - Mysterium Park : alors ça n'a rien à voir avec Mysterium. Ici il s'agit pour un fantôme de communiquer avec les autres joueurs uniquement à l'aide de cartes représentant des scènes étranges/oniriques/illustrées avec les pieds, afin que ces autres joueurs déterminent quel personnage est innocent, et dans quel lieu le crime n'a pas eu lieu. Le tout en 6 tours. Rien à voir on vous dit. Ceci dit, ce n'est pas tout à fait faux : à l'inverse de Mysterium, il n'y a aucune cohérence entre les illustrations des persos et des lieux (années 50, cirque de l'étrange) et celles des cartes à disposition du fantôme (époque moderne, dessin naïf). Du coup notre pauvre fantôme a vécu un véritable calvaire. La grosse loose du week-end.

    - Zona : heureusement, l'explication était hyper claire. Parce que le reste du jeu a été un long pensum : on se balade dans la région de Tchernobyl, on choppe de l'équipement, on affronte des monstres ou des anomalies, pour enfin percer le secret du sarcophage de la centrale. Dis comme ça, ça a l'air trop cool. Mais au final, notre tour de jeu se résume à 2 pauvres actions, on passe son temps à lancer des dés, les tests à résoudre font une fois sur deux appel à une carac qui est évidemment notre point faible, les équipements sont hors de prix et le loot trop aléatoire pour se reposer dessus. Rentrer dans le sarcophage en sachant qu'on ne pourra plus en ressortir pour se stuffer, et y affronter un test dont on ne connait pas la nature à l'avance (t'es une grosse brute avec 0 en intelligence ? Pas de bol, il s'agissait de trouver la combinaison qui déverrouille une porte blindée), tout ça au bout de 2h de jeu (en mode rapide), n'est pas exactement ma définition d'un bon moment.

    - Dominations : un jeu de civilisation (s'étendre, développer son arbre de techno, construire des merveilles, business as usual), mais avec des dominos en guise de tuiles terrains. On pose les dits dominos, on gagne les ressources affichées sur les bords ainsi associés, ressources que l'on dépense pour construire ou améliorer nos cités, des merveilles, ou pour encore acquérir des savoirs. Et ainsi de suite pendant 15 tours, et puis on compte les points. C'est au final surtout un jeu d'optimisation, au niveau des tuiles terrains évidemment mais aussi au niveau des savoirs : là aussi il s'agit de dominos, et placer côte à côte les bons savoirs dans votre arbre technologique vous donnera des bonus et vous aidera à accomplir les objectifs de votre peuple (qui vont différer de ceux des autres joueurs). La mécanique est intéressante mais l'ergonomie n'a clairement pas été revue, et au final y en a trop. Ça devient du coup hyper calculatoire et comme l'interaction est quasi nulle, j'ai pas trouvé le jeu très marrant à jouer. Surtout pour un jeu de Civ : on n'est pas en train d'explorer un nouveau monde ou de faire de notre peuple une puissance commerciale ou militaire, on pose des dominos. Tout le temps.


    Les ça va

    - Oriflamme : le jeu qui a battu entre autres Little Town à l'As d'Or. Je n'ai pas compris. Comme le disait Zno, un mélange de Love Letter et de Citadelles : les joueurs ajoutent au fur et à mesure des persos face cachée à un bout ou à l'autre d'une file centrale. Puis chacun son tour, ils décident de révéler ou non les persos qu'ils ont placé à ce tour là ou lors des tours précédents. Sachant qu'une fois révélé, le perso active son pouvoir (et le fera pendant tous les prochains tours, tant qu'il est encore là) qui va concerner les cartes adjacentes (qu'elles soient au joueur ou pas), les cartes en début ou fin de file, etc. Le but du jeu étant d'éliminer les cartes adverses et de faire comboter les différents pouvoirs pour gagner des points d'influence. Le petit twist quand même : on peut placer les persos au-dessus d'autres persos, révélés ou non, pourvu qu'ils soient au même joueur. L'intérêt : tenter de déclencher 2 pouvoirs à la suite (le perso sur le dessus de la pile puis le perso en dessous si le pouvoir du 1er le fait se défausser). Y a donc un peu de bluff, quelques coups à jouer, et surtout beaucoup de chaos.

    - Troyes, le jeu de dés : un Roll&Write qui reprend la thématique du jeu originel, mais pas grand chose d'autre. Sur 8 manches, chacun va choisir un dé et l'utiliser soit pour bâtir son quartier (ce qui va ramener des habitants, la principale source de points de victoire, et d'autres bonus), soit pour choper des ressources qui serviront à mitiger les résultats des dés. Et bien sûr, des pillards viendront régulièrement foutre le boxon dans votre jolie bourgade en cassant les zones que vous n'aurez pas fortifiées. Un peu plus de riche que le Roll&Write de base (y a moyen de tenter plusieurs approches), mais pas forcément de quoi donner envie de relancer une partie juste après.

    - Tiny Towns (Les Petites Bourgades) : petit jeu de Tetris plutôt malin où chacun son tour les joueurs décident quel type de ressource tout le monde devra poser sur son petit plateau de 3 par 3. Le but étant de réaliser des patterns spécifiques (plus ou moins tarabiscotés) avec ces ressources. Une fois cela fait, on dégage les ressources et on pose le bâtiment correspondant au pattern. Évidemment, pas question de poser une ressource sur une case déjà occupée par une autre ressource ou un bâtiment, du coup ça peut devenir vite compliqué de continuer à jouer. L'animateur avait oublié de préciser une petite règle de rien du tout (les patterns ne sont pas orientés, tu peux les tourner dans n'importe quel sens, voir utiliser leur miroir), du coup on a beaucoup souffert pour rien. A réessayer avec toutes les règles.

    - Nidavellir : jeu d'enchères avec un très beau matos, pour une ambiance viking/nain. A chaque tour, il s'agit de miser nos sous pour recruter des nains dans 3 tavernes différentes. On révèle ensuite les mises et dans l'ordre, les joueurs prennent un nain et l'ajoutent à leur armée. Le but étant de créer des synergies synonymes de points et de bonus, soit en amassant plein de nains dans une même couleur, soit en réalisant des lots de couleurs différentes, soit en mixant. A priori toutes les stratégies se valent, et je pense qu'après quelques parties, la contre-draft doit rendre le jeu bien tactique. C'est pas trop mon type de jeu, mais ça reste un jeu facile à sortir avec une belle marge de progression pour des parties entre 45mn et 1h30 (suivant l'expérience des joueurs).

    - Last Bastion : a priori un reskin de Ghost Stories, mais comme je ne connais pas, je crois Rekka sur parole. Coop jusqu'à 4 où les joueurs incarnent de valeureux guerriers (avec chacun leur bonus) devant défendre leur bastion (un carré de 3 par 3 l) contre des hordes de monstre. Chacun son tour, on peut se déplacer et attaquer ou utiliser le bonus de la case qu'on occupe. Et comment on ne peut attaquer uniquement les monstres adjacents... Des choix cornéliens apparaissent rapidement, parce que 1 action par tour, c'est pas Byzance, et parce que les attaques se résolvent à coups de dés, qui ont le don pour jamais tomber correctement. L'ambiance est cool, le graphisme impec, mais j'ai regretté de pas pouvoir mieux mitiger/exploiter le résultat des dés (pas comme un certain Guardians, hum).


    Les biens

    - Dual powers : le Wait... what ? du weekend, un jeu de duel au moment de la révolution de 1917, avec les conservateurs d'un côté et les bolcheviks de l'autre. Et une excellente surprise. Le but est d'amener le marqueur de PV dans son camp, et ça passe par se foutre sur la gueule dans les différents quartiers de la ville à chaque fin de manche. Pour ça il faut des troupes, que vous allez déployer, déplacer et soigner via des cartes jouées à tour de rôle (4 par manche). Le petit twist, c'est que chaque carte fait avancer le calendrier (de janvier à octobre/novembre), ce qui peut engendrer certains événements assez impactants (genre l'arrivée de Trotski chez les bolcheviks). Attention donc à ne pas laisser à l'adversaire l'opportunité de toucher le jackpot parce qu'il a pu déclencher tel événement. Rajouter le peuple que chacun va tenter de rallier à ses côtés, 3 persos stars/tsars de chaque côté qui donneront de gros bonus one shot quand ils seront joués, une petite asymétrie, et une gestion de la fatigue assez maligne, et vous obtenez un jeu bien fun d'1h/1h30. La VF sort en avril mais honnêtement y a aucun texte à part du fluff. J'en connais 4 qui sont repartis avec une boîte.

    - Daimyo : le prochain KS de La Boîte de Jeu, un jeu de conquête (??) dans un monde post-apocalyptique mâtiné de Japon féodal. Parce que pourquoi pas. Il y a encore un petit côté proto en terme d'ergonomie et de lisibilité du plateau (d'apres le créateur, tout le monde leur a fait la remarque donc ils sont en train de chercher des solutions), mais c'est déjà très sympa. A chaque début de manche, on constitue un pool de dés dans lequel les joueurs vont piocher chacun leur tour pour effectuer une des actions de leur plateau perso. Sachant que la couleur du dé choisi détermine quelle action vous pouvez faire, et le nombre va vous permettre d'activer potentiellement l'un des héros que vous avez dans la main, ce qui donne un petit bonus sympa. Façon plutôt intéressante de créer des contraintes au moment de choisir son action. Les points de victoire s'amassent en développant son royaume, parce que les persos et les bâtiments que vous allez placer sur le terrain vont vous permettre de gagner en influence (en plus de vous permettre de produire des ressources) et donc en PV (si vous êtes du coup majoritaire dans une région donnée), et parce qu'ils rapportent eux-mêmes des points en fin de partie. Le KS sort en avril/mai, et il y aura une version meeples à 50€ et une version figouses à 90€ (a priori).

    - Paladins : avant le KS Vicomtes, le dernier rejeton en date de la lignée Pillards. Un gros cran au-dessus de Pillards justement, mais aussi d'Architectes, en termes de profondeur et d'embrication des mécaniques. Ici les ouvriers n'appartiennent à personne mais correspondent plutôt à différents corps de métiers. A vous de choisir à chaque début de tour lesquels 6 vont vous êtes le plus utiles, sachant qu'une fois que vous les aurez utilisés, ils seront perdus. Et comme un grand nombre d'actions nécessitent des prérequis (sur 3 échelles différentes) pour pouvoir être réalisées, vous commencez à comprendre que si vous voulez missionner, il va d'abord falloir construire cette forteresse, ce qui nécessite d'abord d'implanter une garnison, et ainsi de suite. Les méninges sont bien sollicitées, mais ça reste fun. Une super introduction aux bons gros jeux experts.

    - Caylus : allez, un dernier jeu avant de partir du salon. Et finalement mon coup de coeur du week-end. De la pose d'ouvrier sur un plateau principal qui va s'enrichir au fur et à mesure d'actions possibles lorsque les joueurs vont construire des bâtiments dessus. Le but étant de participer à la construction du château, soit en livrant des ressources, soit en aidant à leur production. Je n'ai pas joué au précédent Caylus, et il paraît qu'il a été simplifié, qu'il plaira moins aux puristes que son ancêtre. Tout ce que je sais, c'est que c'est hyper fluide, hyper fun à jouer, et que certaines actions rendent l'ensemble très malin (les meeples deviennent une ressource comme une autre). On n'a pas vu passer les 2h de jeu. C'est aussi un beau jeu à coups de pute, avec quelques actions mémorables. Que rajouter de plus ? Grosse rejouabilité parce que la config du plateau change à chaque partie et parce que les persos de chaque joueur (donnant des bonus sympas) changent également. Très jolis graphismes également et les ressources sont toutes mignonnes.

    Avec tout ça, on est encore reparti avec 5/6 jeux sous le bras

  14. #14
    Merci pour les retours !
    Caylus dans sa version originale est super bien. J'ai l'impression que la différence majeure ici est dans la pose d'ouvriers qui est gratuite, mais on a qu'un nombre limité d'ouvriers. A mon avis ça limite le côte hyper calculatoire de l'original qui pouvait complètement nous pourrir si on avait mal planifié son tour + son tour suivant.
    L'ajout des rôles est également un plus sympa pour la différenciation des parties.
    Il y avait plus simple !

  15. #15
    Citation Envoyé par Bilbut Voir le message
    - Zona : [...] on passe son temps à lancer des dés, les tests à résoudre font une fois sur deux appel à une carac qui est évidemment notre point faible, les équipements sont hors de prix et le loot trop aléatoire pour se reposer dessus. Rentrer dans le sarcophage en sachant qu'on ne pourra plus en ressortir pour se stuffer, et y affronter un test dont on ne connait pas la nature à l'avance (t'es une grosse brute avec 0 en intelligence ? Pas de bol, il s'agissait de trouver la combinaison qui déverrouille une porte blindée), tout ça au bout de 2h de jeu (en mode rapide), n'est pas exactement ma définition d'un bon moment.
    Je suis bien d'accord et sans trop partir dans le HS ça fait partie des tweaks que je proposerais bien :
    - permettre d'utiliser le marché à la fin de ton tour s'il n'y a pas de mutant ou d'anomalie dans ta région : ça permettrait de récupérer des sous beaucoup plus facilement (en vendant les trophées) et d'acheter de l'équipement (qui sinon reste toute la partie dans le marché sans que personne n'y touche ou quasi) ;
    - permettre de gagner un "point fort" quand tu découvres un secret (un jeton point faible placé à l'envers fera l'affaire) pour booster une caractéristique ;
    - autoriser la pioche de 2 cartes Sarcophage pour en choisir une (la moins pire) pour éviter le cas que tu décris.

    Commencer à 0 fatigue et 0 dégât me paraît aussi une meilleure idée que de charger ton perso d'entrée de jeu.
    J'essaierai comme ça et je vous dirai ce que ça donne.
    Venez participer au beta test de Offworld Empires sur tabletop simulator. Canards Needed!

  16. #16
    Vous m'avez bien refroidi sur Zone A ... Je voulais y croire a ce post apo à la sauce stalker

  17. #17
    Dites les coincoins qui étaient à Cannes, y en a parmi vous qui ont pu tester "Cowboy BeBop : Space Serenade" ?

  18. #18

  19. #19
    C'est un peu fade le retour au boulot aujourd'hui, bizarrement...
    Mais alors cette nuit, quel bonheur ! Enfin mon lit à moi, une bonne nuit de sommeil vraiment réparatrice...

    4 jours très chargés, et j'ai pu faire deux parties ! Woooohoo ! Pour une poignée de Meeple, qui ne nous a pas super enchanté (principe de l'awalé au far west, bof bof), et Tiny bourgade, qui est sympa, gestion de place sur le plateau. Pas le jeu de l'année, mais qui se fait en 20 minutes, et simple à comprendre.

    Sinon... ben on a donc enquillé les explications Deep Blue / Aventurier du Rail, et on a pu faire la bise aux York, aux Bismuth, et se faire des miams, même si... "#YouKnow WhatIMean"

  20. #20
    Citation Envoyé par Bilbut Voir le message
    Avec tout ça, on est encore reparti avec 5/6 jeux sous le bras
    Lesquels, du coup ?
    Citation Envoyé par DeadFish Voir le message
    The Witcher 3. GTA chez les lutins, ou comment Gérardowski - immigré polonais et ancienne star du boulard dans les années 70 - part sauver le monde de Sauron avec sa bite et son Uno.

  21. #21
    #RIP ma voix. On dirait que je fume 3 paquets de clopes par jour. 4 jours ma foi forts sympathiques même si le dimanche a été compliqué niveau voix j'ai tenu bon jusqu'au bout!
    Jeux de société et BDs en vente (màj le 05/07) - Petites annonces Okkazeo
    Profils Steam / CPC Gifts / SteamGifts (CPC Gifts : None / SG : None)

  22. #22
    Merci pour les retours
    J'ai voulu mettre une alerte sur Caylus sur Philibert et... je l'avais déjà fait... ah bon

  23. #23
    Citation Envoyé par znokiss Voir le message
    Lesquels, du coup ?
    Dual Powers, Caylus 1303, Paladins, Tiny Towns, Last Bastion.

  24. #24
    Ah mais vous avez aussi acheté Tiny Towns? Je croyais qu'on arrêtait d'acheter les jeux en double...
    Jeux de société et BDs en vente (màj le 05/07) - Petites annonces Okkazeo
    Profils Steam / CPC Gifts / SteamGifts (CPC Gifts : None / SG : None)

  25. #25
    Citation Envoyé par Rekka Voir le message
    #RIP ma voix. On dirait que je fume 3 paquets de clopes par jour. 4 jours ma foi forts sympathiques même si le dimanche a été compliqué niveau voix j'ai tenu bon jusqu'au bout!
    Ce matin, la mienne évoque un adolescent en train de muer, et lui aussi fumeur inveteré #TEAMANIM !

    Et du coup, grâce à la supra gentillesse d'Elvi que je remercie encore, j'ai pu repartir avec un Nemesis sous le bras.

  26. #26
    Citation Envoyé par Rekka Voir le message
    Ah mais vous avez aussi acheté Tiny Towns? Je croyais qu'on arrêtait d'acheter les jeux en double...
    Il se trouve que le mec qui vendait Last Bastion vendait également Tiny Towns, donc bon...

  27. #27
    Pas mal pour moi aussi ce Cannes. J'ai pu jouer à... rien du tout ^^;
    Enfin si, le soir, j'ai joué à des protos de jeux, c'est tout. Rien de follement intéressant ceci étant, à part, peut-être, Ricochet qui fut sympathique (et dont j'ai refilé la démo aux Bilbuts d'ailleurs).
    J'ai pu assister à la cérémonie qui fut fort sympathique et n'a duré qu'une heure (visiblement, y'a eu un traumatisme l'année dernière ^^; ). Plein d'humour et des maîtres de cérémonies québécois bien choisis !
    Chose étrange, même si j'avais seulement deux jeux à expliquer (Crazy Time, Robby One), je me suis retrouvé à expliquer Skyjo, Colt super express, Draftosaurus et Chakra en plus ^^;

    Un peu déçu de n'avoir qu'entraperçu les canards mais merci à tous ceux qui sont venus me faire un petit "coucou". (Bilbut family, Yorkmouth family...)

  28. #28
    15ème édition du festival pour moi, et première grippe post festival . Je profite d'être cloué à la maison avec 39 de fièvre pour vous faire mon compte rendu sur les jeux auxquels on a joué durant ces 3 jours.

    Les coups de cœur:

    Les dents de la mer - On a joué avec Elvi, je jouais le requin. Je ne vais pas le paraphraser, ca marche, c'est fun, hâte qu'il sorte cet été pour jouer avec madame.

    Fantasy Brawl - Je regrette un peu de pas avoir pledger. Mme m'a mis une rouste monumentale (5 - 0) comme à peu prêt à tous les jeux auquel on a joué. C'est rapide (une partie dur environ 20min). Niveau gameplay c'est un peu comme Guardian of atlantis sans les mobs. On tire 4 ou 5 carte (je ne me souviens plus), on a 3 essences de chaque couleur, bleu, rouge, jaune, qui permettent d'activer les cartes de cette même couleur. Le premier qui arrive à 5 points de victoire à gagner. Pour gagner des points de victoire 2 possibilités: Tuer un ennemi (qui pourra repop en jouant une carte du perso) ou accomplir un objectif qui rapport 1 ou 2 points de victoire.

    Little Town - De la pose d'ouvriers avec blocage de zone. Un ouvrier se pose sur une case et remporte les ressources sur les 8 cases autour de lui. On peut construire des bâtiments qui rapportent des ressources ou des points de victoires. Si c'est notre bâtiment on empoche directement les gains. Si c'est le bâtiment de quelqu'un d'autre on peut payer une pièce pour bénéficier des ressources du voisin. On comprend vite l’intérêt d'optimiser le placement des bâtiments pour bloquer l'accès à certaines ressources et pour faire des combos.

    Dual Powers - Pareil que bilbut. On a acheté direct. Dit comme ça, un jeu sur la révolution bolchevik en 1917, ça fait pas rêver. Mais le thème est bien retranscrit au profit des mécaniques très solides.

    Mauwi - Un jeu de bataille/rami dans un univers de chats maoris. Du même auteur que Contract qui est aussi l'illustrateur de Bruxelles. On doit créer 3 piles de 3 cartes qui multiplies par 9 le résultat de la dernière carte posée. De jolies illustrations, ca se joue en 15minutes. Apparemment le jeu est sorti depuis 3 ans mais il est complétement passé en dehors de mes radars. Du coup on l'a acheté et fait dédicacer !

    Les "ça fait le taf sans vraiment révolutionner le genre":

    Deep blue - Le dernier de chez Days of wonder. On envoie des plongeurs récupérer des joyaux dans les profondeurs. On pioche les joyaux dans un sac, on choisi quand est ce qu'on veut s'arrêter. Les joyaux noirs (monstre des profondeurs) et les joyaux bleus (manque d'oxygène) vous font perdre tout ce que vous avez récolté.

    Les aventuriers du rail - Italie. - Honte sur nous, nous n'avions jamais essayé un "ticket to ride". En fait c'est fun, ca passe bien, je me vois bien jouer à ça en famille.


    Les mouais :


    Domination - Je rejoins l'avis de Bilbut. Trop plein de trucs qui servent à rien et des soucis d'éditions. Peut être plus sympa sur une v2 qui corrige certains soucis ?

    Isle of cats (L'ile des chats en vf, oui c'est moche) - On pose des chats qu'on achète avec des poissons qui sont la monnaie du jeu. On doit optimiser les placements pour marquer un maximum de points. le jeu est sympa, la mécanique fonctionne mais c'est trop long pour ce que c'est. 45min a 1h la partie, au bout d'un moment on s'ennuie à poser nos chats.

    Watergate - On a pas eu le même ressenti madame et moi. Moi je jouais Nixon, elle, les journalistes. Le principe du jeu est pour Nixon, d'empêcher les journalistes de relier Nixon aux preuves en bloquant l'accès à certaine routes via la pose de preuves face caché et pour le journaliste, de poser des preuves pour relier 2 journalistes à Nixon. De mon côté j'ai surtout eu l'impression de jouer des carte ace des chiffres pour déplacer le jeton de victoire (rouge) de mon côté. Résultat j'ai mis 5 points de victoire sans difficulté. Madame de son côté trouvait ça plus sympa car plus de mécaniques et de possibilités pour arriver à la victoire.

    Les "Jamais!":

    Black Angel
    - Juste trop trop ! Une heure d'explication, aucun fun. J'avais l'impression d'aller au travail. De la pose d'ouvrier symboliser par des dès qui vont permettre d’enclencher des éventements qui permettront soit de poser d'autres ouvriers (des robots) soit de purger le plateau des mauvais événements.

    Tea for 2 : Une jeu de bataille/deck building dans l’univers d’Alice au pays des merveilles. Trop de hasard car le deck est sous forme de pile face cachée, du coup le jeu tire plus du côté de la bataille que du deck building. Un jeu de roulette russe pour moi. Il y ' a bien des ressources annexes qui essayent de mitiger le côté aléatoire mais clairement on a fait mieux depuis.

    Deathwager - Un jeu de bataille aussi, tout est complétement cassé. On pioche des cartes sur le plateau central que l'on joue immédiatement. Chaque carte a 2 côté, un côté cœur et un côté crane. On marque les points en fonction du nombre de coeur ou de crane sachant que ce qui fait qu'on marque coeur ou crâne dépend de la carte "roi" qui est tiré aléatoirement. En cas d'égalité entre 2 joueurs c'est le roi qui gagne. Résultat sur notre partie, j'avais 2 points de victoire, un adversaire aussi, celui qui avait le roi était a -8 points (il avait pas eu de chance, il jouait côté coeur alors que c'était crane qui marquait). Résultat le roi gagne car égalité. On était là en mode "WTF?!" avec Mme York.

    Les "peut être si on avait eu de bonnes explications !":


    Paris new eden
    - Aprés 20 minutes d'explications on ne savait toujours pas quel était le but du jeu. On a lu les règles avec une personne de passage qui s'est joint à nous, au bout de 10 min on a décidé de lâcher l'affaire et de passer à autre chose.
    Bon point: Joli design !


    Pour finir, un grand merci aux canards pour ces 3 jours. Que de bons moments passés, ça fait BEAUCOUP de bien au moral ! Du coup, mal grès le bordel ambiant dans nos vies en ce moment à madame et moi, on va essayer de venir à l'UCGC. J'espère juste que mon changement de taf ne m’empêchera pas de faire le pont de l'ascension ...
    Dernière modification par Yorkmouth ; 25/02/2020 à 11h37.

  29. #29
    Jour 3 :

    - Tajuto : Tu pioches des pièces de pagode dans un sac, il y a 6 pagodes à construire chacune de couleur différente. On peut donc estimer la taille d'une pièce (de la plus grande vers la plus petite) mais pas la couleur. Constuire des pagodes ou poser une offrance sur l'étage en cours de la pagode (mais il y a qu'un emplacement par étage donc il y a compétition) permet d'avoir des points de méditation qui peuvent permettre de faire plus d'une action à son tour ou bien d'acheter des tuiles de PV ou de moteur. C'est fondamentalement zen, un poil random avec la pioche mais le matos est joli. Ca reste un jeu osef

    - Time Stories Saison 2 : On a tellement triché que je ne me garderai bien de jauger du gameplay (qui est quand même un poil différent de la saison 1) mais l'histoire est sympa sans plus : ça restait le modèle pour salon prévu justement pour faire découvrir la mécanique de jeu.

    - Endeavor : Je sais pas si c'est le matos ou le thème mais je croyais à un Eurogame alors que pas du tout, c'est du jeu bien agressif de contrôle de territoire. Et j'ai étonnement bien aimé. Le matos de cette nouvelle édition est indécent de qualité mais ça prend une place certaine sur la table.

    - Barrage : Mon deuxième coup de cœur du salon. Pourtant toutes mes inquiétudes se sont révélées. Le jeu prend une place dingue sur la table, c'est long, c'est ultra punitif sans vraiment de mécanique de comeback et la compétition sur le plateau est féroce. Le matos est parfois discutables (les plateaux en récession ne servent à rien en revanche les pièces sont moches comme jamais) et pourtant on a fait une partie à 4 sur tabletopia hier soir et j'ai déjà commandé ma boîte pour en faire une autre partie ce week-end. Car malgré quelques défauts, le matos est quand même super joli (avec une chouette DA) et surtout les règles sont assez simples pour un jeu d'une grosse profondeur stratégique. Hier soir on a suivi deux stratégies opposés : celui qui a gagné a fait un peu d'énergie tout le temps (et beaucoup à la fin) et a grappillé PV et argent en mettant ses turbines en location (son pouvoir lui permettait d'en placer pour pas cher) à l'opposé moi qui était quand même pas trop loin derrière j'ai sacrifié mes deux premiers tours pour construire au début et donc me faire un gros moteur, en un tour je suis passé 3 PV à presque 50 ! In fine j'ai fait des mauvais choix qui m'ont interdit la victoire mais ce move de milieu de partie a été très gratifiant. En revanche, j'aime autant prévenir : les deux autres ont fait des mauvais départs et ne s'en sont jamais relevés et ils se sont ennuyés sec à la fin. Sur une partie de 4h à 4 (avec plusieurs interruptions mais ça reste du long et gros jeu) il faut s'y préparer.

  30. #30
    Comme ceux au dessus, je suis claqué malgré le lundi "reposant" (dédicace particulière aux gamins qui gueulent pendant 5h dans le TGV bondé, toujours un bonheur)

    Merci à tout ceux qui sont passés nous voir, même si je n'ai pas pu discuter avec vous autant que je l'aurais voulu !

    Citation Envoyé par Rekka Voir le message
    #RIP ma voix.
    Pas mieux, j'ai attendu 1h au bureau avant de prononcer mon premier mot.
    Et hier j'étais couché à 20h. :medjes:

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •