Crunchez vos adresses URL
|
Rejoignez notre discord
|
Hébergez vos photos
Page 89 sur 124 PremièrePremière ... 3979818283848586878889909192939495969799 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 2 641 à 2 670 sur 3697
  1. #2641
    Citation Envoyé par Arteis Voir le message
    A coup sur je vais faire des cauchemars cette nuit
    Si dans tes rêves tu as des personnes charmantes qui s'approchent très très près de toi, genre tout contre toi, au point de pénetrer ton espace vital, d'habitude ça ne s'appelle pas des cauchemars

  2. #2642
    Citation Envoyé par Ruvon Voir le message
    Si dans tes rêves tu as des demoiselles charmantes qui s'approchent très très près de toi, genre tout contre toi, au point de pénetrer ton espace vital, d'habitude ça ne s'appelle pas des cauchemars
    Il est peut-être gay.
    Der Klügste gibt nach. Deshalb regieren die Dummen die Welt.

  3. #2643
    Citation Envoyé par Praetor Voir le message
    Il est peut-être gay.
    J'ai reformulé.

  4. #2644
    Du coup le verbe pénétrer prend un tout autre sens.
    Change ta vie - Rejoins nous !

  5. #2645
    Citation Envoyé par Ruvon Voir le message
    Si dans tes rêves tu as des personnes charmantes qui s'approchent très très près de toi, genre tout contre toi, au point de pénetrer ton espace vital, d'habitude ça ne s'appelle pas des cauchemars
    Il est peut-être pas attiré par les personnes charmantes.

  6. #2646
    Citation Envoyé par Seymos Voir le message
    Du coup le verbe pénétrer prend un tout autre sens.
    Le choix des mots, tout aussi important que le choix dans la date.

  7. #2647
    Patpat Seymos, Yarol et Pancho.

    Patpat aussi aux collectionneurs de naissances multiples, d'ailleurs. Même s'ils vivent dangereusement.

  8. #2648
    Citation Envoyé par Shosuro Phil Voir le message
    Patpat Seymos, Yarol et Pancho.

    Patpat aussi aux collectionneurs de naissances multiples, d'ailleurs. Même s'ils vivent dangereusement.
    Pour moi ça va mieux, c'était juste un moment de Sickness, ça m'arrive parfois mais je m'en remets bien.
    We're only in it for the Music

  9. #2649
    Hm, je suis en train de prendre conscience de certains éléments de ma personnalité et de mes comportements, et surtout de la façon dont c'est perçu par mon entourage.
    Et c'est pas agréable

    Aussi loin que je me souvienne j'ai toujours été en décalage avec les autres et jamais vraiment intégré à un groupe -- je suis passé à un cheveu de l'autisme apparemment --, mais ça fait une vingtaine d'années que je me suis fait une raison et que ça ne me tourmente plus. Pi bon, j'ai réussi à me marier et à trouver du boulot quoi, alors bon hein merde.

    Mais ma femme qui me dit assez régulièrement que dans sa famille et ailleurs, le discours est "oui bon bah, il est comme ça" et que je suis considéré comme étant un peu imprévisible et susceptible de changer d'humeur sans raison (alors que ma belle-mère aurait été une raison parfaitement valable aux petites sautes d'humeur de Jack l'Eventreur ), que je dis des trucs dont personne ne sait trop si je suis sérieux ou pas donc ça les met mal à l'aise, exemples à l'appui -- donc OUI, dans la quasi-totalité des cas c'était pour rire en mode sarcasme/humour grinçant, et je suis un peu sur le cul que quiconque ait même envisagé que j'étais sérieux.
    Donc en gros même elle qui me connait par coeur, des fois elle n'est pas trop sûre, et souvent elle sait comment c'est compris par les autres et ça l'énerve. Oups.

    Souvent d'ailleurs je constate que c'est interprété au premier degré, mais je m'en branle un peu.

    Genre hier soir à l'arrêt de bus, une dame que je croise tous les jours qui voit passer quelqu'un avec un masque et qui me parle --nan mais allo quoi-- en me disant en gros que le coronavirus ça fait peur. Donc je lui réponds très cordialement que pour ma part, aujourd'hui je suis assez motivé par l'idée de l'attraper et ne pas y survivre. Oui ben il était tard, j'avais froid, fatigué, et journée chiante au boulot.
    Bon, elle n'essaiera plus de me parler, c'est déjà ça.
    Mais j'ai trouvé ma réplique assez rigolote quand même.

    Là où ça peut commencer à poser un vrai problème, c'est au boulot... auparavant j'étais presque exclusivement en télétravail donc pas d'impact, là je côtoie des gens tous les jours, et l'image qu'ils ont de moi n'est pas forcément très favorable, j'ai l'impression (la réciproque est encore plus vraie cela dit).

    Exemple : une connaissance de l'équipe qui passe, et qui me donne à la demande du boss des noms de personnes à contacter dans une grosse boite où il travaille en ce moment. Je note, merci cool, et puis pour finir l'échange je lui dis "bon alors s'ils m'envoient balader je t'appelle pour me plaindre ok ? "
    Réponse du boss : "non mais tu vas certainement pas faire ça"

    Euh. Ben. Non, je, non. Je. Hein ?

    Et là, vraiment je ne comprends pas comment ça a pu être interprété comme une déclaration sérieuse.

    Il faut peut-être que j'arrête de parler, en fait, et m'en tenir à l'échange d'informations factuelles. Je vais tester ça.
    F*ck all.

  10. #2650
    :nelson:

    Perso mon comportement déviant dans le monde professionnel risque de me porter préjudice un jour ou l'autre. On a eu le droit à une réunion qui présentait les deux principes marketing-bullshit-RH que suivait ma boîte : le coefficient multiplicateur et le coéquipier idéal. En en parlant avec des collègues, ils étaient "d'accord" avec ça, et après on a parlé de se sentir "fier" d'être dans la société. Du coup, ça m'a fait rigoler, mais non, mes collègues sont vraiment fiers de bosser pour mon groupe.
    Sachant que je me barre bientôt et que c'est ma n-ième boîte, là où la majorité des gens cherche à être le plus stable possible, le problème doit venir de moi.

    En en discutant avec une ancienne collègue qui est presta dans ma boîte, elle me dit que je fais une connerie et que je devrais mettre de l'eau dans mon vin pour pouvoir évoluer. Mais en fait non, je n'ai vraiment pas envie de me faire chier au boulot, d'accepter des décisions qui ne me conviennent pas, etc.
    Je vais très certainement retourner en SSII, mais je me demande si je ne ferai pas mieux de devenir indépendant.
    Pouet.

  11. #2651
    T'as pensé au coupe-circuit? Avatar de Jeckhyl
    Ville
    Crétin des Alpes
    Citation Envoyé par Verygromf Voir le message
    je dis des trucs dont personne ne sait trop si je suis sérieux ou pas donc ça les met mal à l'aise
    ...
    je lui réponds très cordialement que pour ma part, aujourd'hui je suis assez motivé par l'idée de l'attraper et ne pas y survivre.
    ...
    bon alors s'ils m'envoient balader je t'appelle pour me plaindre ok ?
    En fait je crois qu'il faut que tu évite de faire de l'humour.
    Citation Envoyé par Angelina Voir le message
    S'il passe une 2ème fois, je me retire définitivement de ce topic, et j'irai m'installer sur l'île de Ré.

  12. #2652
    Citation Envoyé par Jeckhyl Voir le message
    En fait je crois qu'il faut que tu évite de faire de l'humour.
    C'est possiblement un premier pas vers l'intégration, ouais.

  13. #2653
    Citation Envoyé par Verygromf Voir le message
    Hm, je suis en train de prendre conscience de certains éléments de ma personnalité et de mes comportements, et surtout de la façon dont c'est perçu par mon entourage.
    Et c'est pas agréable

    Aussi loin que je me souvienne j'ai toujours été en décalage avec les autres et jamais vraiment intégré à un groupe -- je suis passé à un cheveu de l'autisme apparemment --, mais ça fait une vingtaine d'années que je me suis fait une raison et que ça ne me tourmente plus. Pi bon, j'ai réussi à me marier et à trouver du boulot quoi, alors bon hein merde.

    Mais ma femme qui me dit assez régulièrement que dans sa famille et ailleurs, le discours est "oui bon bah, il est comme ça" et que je suis considéré comme étant un peu imprévisible et susceptible de changer d'humeur sans raison (alors que ma belle-mère aurait été une raison parfaitement valable aux petites sautes d'humeur de Jack l'Eventreur ), que je dis des trucs dont personne ne sait trop si je suis sérieux ou pas donc ça les met mal à l'aise, exemples à l'appui -- donc OUI, dans la quasi-totalité des cas c'était pour rire en mode sarcasme/humour grinçant, et je suis un peu sur le cul que quiconque ait même envisagé que j'étais sérieux.
    Donc en gros même elle qui me connait par coeur, des fois elle n'est pas trop sûre, et souvent elle sait comment c'est compris par les autres et ça l'énerve. Oups.

    Souvent d'ailleurs je constate que c'est interprété au premier degré, mais je m'en branle un peu.

    Genre hier soir à l'arrêt de bus, une dame que je croise tous les jours qui voit passer quelqu'un avec un masque et qui me parle --nan mais allo quoi-- en me disant en gros que le coronavirus ça fait peur. Donc je lui réponds très cordialement que pour ma part, aujourd'hui je suis assez motivé par l'idée de l'attraper et ne pas y survivre. Oui ben il était tard, j'avais froid, fatigué, et journée chiante au boulot.
    Bon, elle n'essaiera plus de me parler, c'est déjà ça.
    Mais j'ai trouvé ma réplique assez rigolote quand même.

    Là où ça peut commencer à poser un vrai problème, c'est au boulot... auparavant j'étais presque exclusivement en télétravail donc pas d'impact, là je côtoie des gens tous les jours, et l'image qu'ils ont de moi n'est pas forcément très favorable, j'ai l'impression (la réciproque est encore plus vraie cela dit).

    Exemple : une connaissance de l'équipe qui passe, et qui me donne à la demande du boss des noms de personnes à contacter dans une grosse boite où il travaille en ce moment. Je note, merci cool, et puis pour finir l'échange je lui dis "bon alors s'ils m'envoient balader je t'appelle pour me plaindre ok ? "
    Réponse du boss : "non mais tu vas certainement pas faire ça"

    Euh. Ben. Non, je, non. Je. Hein ?

    Et là, vraiment je ne comprends pas comment ça a pu être interprété comme une déclaration sérieuse.

    Il faut peut-être que j'arrête de parler, en fait, et m'en tenir à l'échange d'informations factuelles. Je vais tester ça.
    Tu ne te rend peut être pas compte de l'intonation que tu donnes, et du coup, pour toi on doit percevoir l'humour alors que pour les autres, t'as juste le ton très "sérieux".

  14. #2654
    Citation Envoyé par Verygromf Voir le message
    C'est possiblement un premier pas vers l'intégration, ouais.
    Nan mais c’est surtout faire de l’humour avec des gens que tu connais ou à l’inverse pas d’humour avec ceux que tu connais pas suffisamment.
    On a tous tendance a surestimer l’interprétation de notre auditoire et moins on connait la personne plus on va prendre au pieds de la lettre ce qu’elle nous dit.

    Autre chose le cerveau aime bien mettre dans "des cases" pour simplifier donc si la première tu as fais de l’humour et que la personne ne l’a pas compris tu es peut être passé dans la case gars chelou ce qui aide pas le cerveau la prochaine fois a faire un effort pour comprendre.

    Et enfin on est pas tous réceptif de la même manière a l’humour/second degré donc en fonction de l’auditoire tu vas être plus ou moins bien compris.

    Les interactions sociales si j’étais un poil cynique je dirais que ça se travail et d’autant plus si tu attends quelque chose des personnes en face !
    Citation Envoyé par Lazyjoe Voir le message
    Très belle réponse d'expert pas CPC.

  15. #2655
    Citation Envoyé par Verygromf Voir le message
    C'est possiblement un premier pas vers l'intégration, ouais.
    Vu comme ça de l'extérieur, je me dis que ça peut venir de deux choses. La première c'est que le second degré c'est de la rupture. Si t'es en permanence comme ça, y'a pas de rupture et les gens savent pas si tu es second degré ou juste chiant/pessimiste/déprimé/associal (ce qui est aussi possible vu ta remarque quand quelqu'un t'adresse la parole dans la rue...). La seconde c'est que savoir quand et avec qui faire du second degré, c'est une compétence sociale. Tu le fais peut-être (probablement, vu ce que tu racontes avec la nana du bus) avec trop de monde sans gérer le contexte.

    - - - Mise à jour - - -

    Citation Envoyé par Arteis Voir le message
    Les interactions sociales si j’étais un poil cynique je dirais que ça se travail et d’autant plus si tu attends quelque chose des personnes en face !
    C'est surtout du ressenti à mon sens. Moi je fais énormément de second degré, avec mes potes, avec mes collègues, avec des gens que je connais pas depuis longtemps. Mais j'ai l'impression de pouvoir sentir comment ça peut passer, y'a une atmosphère de la rencontre, faut juste être un peu ouvert à tenter de la comprendre. Et faut aussi pas être en permanence dépréciatif, négatif etc. ça c'est le genre de truc qui saoule tout le monde. Faut varier les registres.
    Citation Envoyé par Flad Voir le message
    Moi j'y compris rien.

  16. #2656
    Putain mais j'ai plusieurs réponses sensées et utiles.
    Ce forum sombre dans la déliquescence.

    Mais en vrai merci, ça m'aide à comprendre

  17. #2657
    Citation Envoyé par Bah Voir le message
    C'est surtout du ressenti à mon sens. Moi je fais énormément de second degré, avec mes potes, avec mes collègues, avec des gens que je connais pas depuis longtemps. Mais j'ai l'impression de pouvoir sentir comment ça peut passer, y'a une atmosphère de la rencontre, faut juste être un peu ouvert à tenter de la comprendre. Et faut aussi pas être en permanence dépréciatif, négatif etc. ça c'est le genre de truc qui saoule tout le monde. Faut varier les registres.
    Justement je pense que ce ressenti n'est pas universel et que, sans tomber dans les extrêmes comme l'autisme, tout le monde n'est pas égal avec ce ressenti, et que ceux beaucoup moins sensible à ça, sont ceux qui ont le plus de mal à interagir avec autrui.
    Donc mon conseil d'expert CPC serait justement à ceux le moins à l'aise de pas penser que les autres en face vont instinctivement traduire notrecetat d'esprit sans nous connaître et de laisser des pistes dans la discussion.

  18. #2658
    Jérémie Lapurée Avatar de MisterJ
    Ville
    Marne la vallée
    Citation Envoyé par Verygromf Voir le message
    Putain mais j'ai plusieurs réponses sensées et utiles.
    Ce forum sombre dans la déliquescence.

    Mais en vrai merci, ça m'aide à comprendre
    Et arrêtes de regarder les vidéo de Bobbin. Il a une mauvaise influence sur toi...

    Citation Envoyé par Verygromf Voir le message
    mais je m'en branle un peu.
    Ça aide. Un peu. ²

  19. #2659
    Citation Envoyé par Verygromf Voir le message
    Putain mais j'ai plusieurs réponses sensées et utiles.
    Ce forum sombre dans la déliquescence.

    Mais en vrai merci, ça m'aide à comprendre
    On peut arranger ça si tu veux
    Citation Envoyé par rapport de la Délégation générale à la langue française et aux langues de France
    .Il est « presque impossible d’écrire en français correctement avec un clavier commercialisé en France »,

  20. #2660
    Citation Envoyé par Verygromf Voir le message
    Et là, vraiment je ne comprends pas comment ça a pu être interprété comme une déclaration sérieuse.
    Il faut peut-être que j'arrête de parler, en fait, et m'en tenir à l'échange d'informations factuelles. Je vais tester ça.
    patpat

    Il y a quelques mois, j'ai eu un truc similaire.
    J'ai dit une blague énorme, tellement énorme qu'on aurait pu mettre un panneau "blague" devant moi, ça aurait été jelb.
    Adressée à une personne avec laquelle je parlais genre tous les jours, toute la journée depuis plusieurs mois.
    Elle l'a interprété au premier degré mais elle ne me l'a même pas dit.
    Ça m'ait revenu en boomerang des semaines plus tard.

    Par contre, ça ne m'était jamais arrivé, et j'ai travaillé dans le public, dans le privé, dans des grosses structures et des petites.
    Selon moi, même s'il faut redoubler de prudence dans le milieu professionnel, le plus important, c'est l'ambiance et la perception que les autres ont de toi.
    Précédents jobs, aucuns problèmes, mes chefs super contents de mon travail, on a même pu s'engueuler ouvertement et on reste en bons termes.
    Actuel job, longue décente aux enfers, littéralement tout ce que je dis, je fais et j'écris est et peut-être retenu CONTRE moi.
    Ben je ne fais plus d'humour avec tout le monde, je surveille mes paroles, et j'évolue en plus petit groupe maitrisé (on repère assez vite qui a bavé sur soi) et je garde une oreille sur qui pourrait être aux alentours.

  21. #2661
    Hier j'ai fait une blage de beauf au boulot sur l'écologie, genre ça parlait de l'interdiction du plastique qui était bien car la mer en est envahi, moi j'ai dis un truc genre "rhooo ça va un bon colin farci à la poche Leclerc ça passe crème", blague qui aurait fait marrer mes potes, là gros blanc, regards gênés... ptdr (sérieux, sont pas très marrant non ? On peut rire de ces trucs sans pour autant les valider non ? ou c'est moi qui suis un gros con ? XD)

  22. #2662
    Citation Envoyé par Aza Voir le message
    On peut rire de ces trucs sans pour autant les valider non ? ou c'est moi qui suis un gros con ? XD)
    On doit vraiment choisir?






  23. #2663
    Citation Envoyé par Aza Voir le message
    Hier j'ai fait une blage de beauf au boulot sur l'écologie, genre ça parlait de l'interdiction du plastique qui était bien car la mer en est envahi, moi j'ai dis un truc genre "rhooo ça va un bon colin farci à la poche Leclerc ça passe crème", blague qui aurait fait marrer mes potes, là gros blanc, regards gênés... ptdr (sérieux, sont pas très marrant non ? On peut rire de ces trucs sans pour autant les valider non ? ou c'est moi qui suis un gros con ? XD)
    Tes collègues s'appellent peut être Colin !

  24. #2664
    Citation Envoyé par Verygromf Voir le message
    Hm, je suis en train de prendre conscience de certains éléments de ma personnalité et de mes comportements, et surtout de la façon dont c'est perçu par mon entourage.
    Et c'est pas agréable

    Aussi loin que je me souvienne j'ai toujours été en décalage avec les autres et jamais vraiment intégré à un groupe -- je suis passé à un cheveu de l'autisme apparemment --, mais ça fait une vingtaine d'années que je me suis fait une raison et que ça ne me tourmente plus. Pi bon, j'ai réussi à me marier et à trouver du boulot quoi, alors bon hein merde.

    Mais ma femme qui me dit assez régulièrement que dans sa famille et ailleurs, le discours est "oui bon bah, il est comme ça" et que je suis considéré comme étant un peu imprévisible et susceptible de changer d'humeur sans raison (alors que ma belle-mère aurait été une raison parfaitement valable aux petites sautes d'humeur de Jack l'Eventreur ), que je dis des trucs dont personne ne sait trop si je suis sérieux ou pas donc ça les met mal à l'aise, exemples à l'appui -- donc OUI, dans la quasi-totalité des cas c'était pour rire en mode sarcasme/humour grinçant, et je suis un peu sur le cul que quiconque ait même envisagé que j'étais sérieux.
    Donc en gros même elle qui me connait par coeur, des fois elle n'est pas trop sûre, et souvent elle sait comment c'est compris par les autres et ça l'énerve. Oups.

    Souvent d'ailleurs je constate que c'est interprété au premier degré, mais je m'en branle un peu.

    Genre hier soir à l'arrêt de bus, une dame que je croise tous les jours qui voit passer quelqu'un avec un masque et qui me parle --nan mais allo quoi-- en me disant en gros que le coronavirus ça fait peur. Donc je lui réponds très cordialement que pour ma part, aujourd'hui je suis assez motivé par l'idée de l'attraper et ne pas y survivre. Oui ben il était tard, j'avais froid, fatigué, et journée chiante au boulot.
    Bon, elle n'essaiera plus de me parler, c'est déjà ça.
    Mais j'ai trouvé ma réplique assez rigolote quand même.

    Là où ça peut commencer à poser un vrai problème, c'est au boulot... auparavant j'étais presque exclusivement en télétravail donc pas d'impact, là je côtoie des gens tous les jours, et l'image qu'ils ont de moi n'est pas forcément très favorable, j'ai l'impression (la réciproque est encore plus vraie cela dit).

    Exemple : une connaissance de l'équipe qui passe, et qui me donne à la demande du boss des noms de personnes à contacter dans une grosse boite où il travaille en ce moment. Je note, merci cool, et puis pour finir l'échange je lui dis "bon alors s'ils m'envoient balader je t'appelle pour me plaindre ok ? "
    Réponse du boss : "non mais tu vas certainement pas faire ça"

    Euh. Ben. Non, je, non. Je. Hein ?

    Et là, vraiment je ne comprends pas comment ça a pu être interprété comme une déclaration sérieuse.

    Il faut peut-être que j'arrête de parler, en fait, et m'en tenir à l'échange d'informations factuelles. Je vais tester ça.



  25. #2665
    Citation Envoyé par Flad Voir le message
    Tes collègues s'appellent peut être Colin !
    Qui m'appelle ?

    Quitte à me faire farcir, j'aime autant que ce soit pas "à la poche Leclerc"

    Sinon votre discussion me rappelle ma blague sur les olives ou le chocolat, je la sort pas avec tout le monde, comme ma bite d'ailleurs
    ---> Topic de Vente BDs JdS : L'Aquarium de fishinou }>(((((°)>

  26. #2666
    Citation Envoyé par Verygromf Voir le message
    Il faut peut-être que j'arrête de parler, en fait, et m'en tenir à l'échange d'informations factuelles. Je vais tester ça.
    Pas à ce point-là, non.

    Les autres ont déjà pas mal répondu.

    J'ai un cousin comme ça. On se connait bien, et il a tendance à être constamment dans le second degré un peu caustique limite sarcastique. Entre pote, c'est la marrade, mais ailleurs, c'est parfois (souvent) mal perçu et on le prends par moments pour un type pas très net, alors que c'est pas l'intention à la base.
    Comme l'ont dit les autres, le second degré, à la base c'est de l'humour, faut pas que ça devienne un réflexe (même si il suffit de lire un peu le forum pour voir que c'est souvent automatique). Pis comme dit, ça dépend des gens et du contexte. Un truc énorme dit sur un ton sérieux à des gens qui ne nous connaissent pas trop, ça sera très souvent pris au 1er degré, quelle que soit l'énormité de la chose.

    Tiens par exemple. Bobbin en sketch vidéo, c'est marrant. Je le sais car je regarde une vidéo sur le net ou je lis un post sur un forum.
    Mais si un type que je ne connais pas me racontais la même chose dans le bus, je serais hésitation entre humour noir bien caché ou grand malade qui se révèle, hésitation entre rire d'un air peu assuré, appeler les flics ou lui faire un atémi à la carotide.

    Bref, pour finir sur une banalité, le second degré, l'humour noir et le sarcasme, c'est bien, mais pas avec tout le monde.
    Citation Envoyé par DeadFish Voir le message
    The Witcher 3. GTA chez les lutins, ou comment Gérardowski - immigré polonais et ancienne star du boulard dans les années 70 - part sauver le monde de Sauron avec sa bite et son Uno.

  27. #2667
    Citation Envoyé par Verygromf Voir le message
    Hm, je suis en train de prendre conscience de certains éléments de ma personnalité et de mes comportements, et surtout de la façon dont c'est perçu par mon entourage.
    Et c'est pas agréable

    Aussi loin que je me souvienne j'ai toujours été en décalage avec les autres et jamais vraiment intégré à un groupe -- je suis passé à un cheveu de l'autisme apparemment --, mais ça fait une vingtaine d'années que je me suis fait une raison et que ça ne me tourmente plus. Pi bon, j'ai réussi à me marier et à trouver du boulot quoi, alors bon hein merde.

    Mais ma femme qui me dit assez régulièrement que dans sa famille et ailleurs, le discours est "oui bon bah, il est comme ça" et que je suis considéré comme étant un peu imprévisible et susceptible de changer d'humeur sans raison (alors que ma belle-mère aurait été une raison parfaitement valable aux petites sautes d'humeur de Jack l'Eventreur ), que je dis des trucs dont personne ne sait trop si je suis sérieux ou pas donc ça les met mal à l'aise, exemples à l'appui -- donc OUI, dans la quasi-totalité des cas c'était pour rire en mode sarcasme/humour grinçant, et je suis un peu sur le cul que quiconque ait même envisagé que j'étais sérieux.
    Donc en gros même elle qui me connait par coeur, des fois elle n'est pas trop sûre, et souvent elle sait comment c'est compris par les autres et ça l'énerve. Oups.

    Souvent d'ailleurs je constate que c'est interprété au premier degré, mais je m'en branle un peu.

    Genre hier soir à l'arrêt de bus, une dame que je croise tous les jours qui voit passer quelqu'un avec un masque et qui me parle --nan mais allo quoi-- en me disant en gros que le coronavirus ça fait peur. Donc je lui réponds très cordialement que pour ma part, aujourd'hui je suis assez motivé par l'idée de l'attraper et ne pas y survivre. Oui ben il était tard, j'avais froid, fatigué, et journée chiante au boulot.
    Bon, elle n'essaiera plus de me parler, c'est déjà ça.
    Mais j'ai trouvé ma réplique assez rigolote quand même.

    Là où ça peut commencer à poser un vrai problème, c'est au boulot... auparavant j'étais presque exclusivement en télétravail donc pas d'impact, là je côtoie des gens tous les jours, et l'image qu'ils ont de moi n'est pas forcément très favorable, j'ai l'impression (la réciproque est encore plus vraie cela dit).

    Exemple : une connaissance de l'équipe qui passe, et qui me donne à la demande du boss des noms de personnes à contacter dans une grosse boite où il travaille en ce moment. Je note, merci cool, et puis pour finir l'échange je lui dis "bon alors s'ils m'envoient balader je t'appelle pour me plaindre ok ? "
    Réponse du boss : "non mais tu vas certainement pas faire ça"

    Euh. Ben. Non, je, non. Je. Hein ?

    Et là, vraiment je ne comprends pas comment ça a pu être interprété comme une déclaration sérieuse.

    Il faut peut-être que j'arrête de parler, en fait, et m'en tenir à l'échange d'informations factuelles. Je vais tester ça.
    Faire de l'humour bobbinesque avec une personne qui vient te parler inopinément dans la rue... c'est franchement pas dans le domaine de l'autisme. Plutôt une tendance sociopathe je dirais.
    Citation Envoyé par Sidus Preclarum Voir le message
    Ben du caramel pas sucré alors...
    "Avant, j'étais dyslexique, masi aujorudh'ui je vasi meiux."

  28. #2668
    Citation Envoyé par znokiss Voir le message
    on le prends par moments pour un type pas très net, alors que c'est pas l'intention à la base.
    Ca existe les gens qui ouvre la bouche pour essayer de passer pour un psychopathe ?
    Citation Envoyé par rapport de la Délégation générale à la langue française et aux langues de France
    .Il est « presque impossible d’écrire en français correctement avec un clavier commercialisé en France »,

  29. #2669
    Citation Envoyé par znokiss Voir le message
    J'ai un cousin comme ça. On se connait bien, et il a tendance à être constamment dans le second degré un peu caustique limite sarcastique.
    Je suis comme cela aussi. Au boulot aussi. Et ça passe bien avec les collègues. Après tu repères vite les personnes hérmétiques à ce genre de choses et tu t'adaptes.

    Pour les inconnus je ne me prononcerais pas vu que je ne leur parle pas.
    Citation Envoyé par Seymos Voir le message
    La tactique c'est comme un tabouret. Avec 2 pieds c'est pas stable.

  30. #2670
    Citation Envoyé par Lazyjoe Voir le message
    Faire de l'humour bobbinesque avec une personne qui vient te parler inopinément dans la rue... c'est franchement pas dans le domaine de l'autisme. Plutôt une tendance sociopathe je dirais.
    Bon le message que je veux faire passer dans ce genre de situation, c'est aussi ''pas me parler sivouplait''

    Chuis commercial hein, je suis obligé d'être poli et bien habillé pour le boulot. Alors je compense en étant désagréable et déguisé en clodo le reste du temps.

Page 89 sur 124 PremièrePremière ... 3979818283848586878889909192939495969799 ... DernièreDernière

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •