Crunchez vos adresses URL
|
Rejoignez notre discord
|
Hébergez vos photos
Page 1 sur 49 12345678911 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 1453
  1. #1

  2. #2
    Un truc cool sur le F35 pour changer


    Le rafale a des caméra similaires depuis le DDM NG mais je sais pas si il y a la couche logicielle pour surligner les avions alentours comme dans un jeu vidéo.
    Aussi sans le casque du F35 (qui a d'autres problèmes) c'est pas forcément aussi exploitable.

  3. #3
    L’overlay pour indiquer les positions amies / ennemies / etc. ça existe même sur de vieux Mirages (modernisés, certes).

    En projection sur la visière du casque on l’avait pour celui du Rafale il y a 15 ans mais le projet a été annulé (coupes budgétaires).
    Der Klügste gibt nach. Deshalb regieren die Dummen die Welt.

  4. #4
    Du coup on saurait refaire les casques avec projection sur le casque, ou bien les capacités ont été perdues depuis ?
    Citation Envoyé par Mdt Voir le message
    Le parisien est le moscovite du futur. Petit appart, boutiques pleines mais pas de fric pour acheter, heures perdues dans les transports (à défaut des queues), vendeurs et guichetiers désagréables...


  5. #5
    Citation Envoyé par AttilaLeHein Voir le message
    Du coup on saurait refaire les casques avec projection sur le casque, ou bien les capacités ont été perdues depuis ?
    Ce n'est pas très compliqué donc au pire on le refait "from scratch". Mais ce n'est pas pour tout de suite vu que l'armée se débrouille très bien sans et qu'il y a d'autres besoins sans doute plus important.
    Der Klügste gibt nach. Deshalb regieren die Dummen die Welt.

  6. #6
    Nouveau "trou capacitaire" en vue dans la Marine :

    http://www.opex360.com/2019/11/02/la...rs-oceaniques/
    Citation Envoyé par LeLiquid Voir le message
    Vous êtes encore plus cliché que le cinéma français que vous exécrez pourtant.

  7. #7
    Citation Envoyé par Helifyl Voir le message
    Nouveau "trou capacitaire" en vue dans la Marine :

    http://www.opex360.com/2019/11/02/la...rs-oceaniques/
    J'aurais même dit qu'il y en 3 pour le prix d'un :
    -le SCAF sans version marine
    -le patrouilleur maritime
    -les patrouilleurs de haute mer

    2 sur 3 en coopération avec les Allemands
    Change ta vie - Rejoins nous !

  8. #8
    Système de combat aérien du futur
    Maritime Airborne Warfare System ou « PATMAR futur »
    Système de lutte anti-mines du futur


    Le lobby du mot futur a encore frappé.


    Ou alors on utilise ce terme parce qu'on les aura jamais dans le présent.
    Dernière modification par LeLiquid ; 03/11/2019 à 11h27.
    Citation Envoyé par Bah Voir le message
    Jean-Henry LeLiquid, l'ébouillanteur de Monéteau.

  9. #9
    Citation Envoyé par LeLiquid Voir le message
    Système de combat aérien du futur
    Maritime Airborne Warfare System ou « PATMAR futur »
    Système de lutte anti-mines du futur


    Le lobby du mot futur a encore frapper.


    Ou alors on utilise ce terme parce qu'on les aura jamais dans le présent.
    Tu comprends vite
    Change ta vie - Rejoins nous !

  10. #10
    Citation Envoyé par Seymos Voir le message
    J'aurais même dit qu'il y en 3 pour le prix d'un :
    -le SCAF sans version marine
    La version marine est vraiment abandonnée ?

  11. #11
    Citation Envoyé par Krogort Voir le message
    La version marine est vraiment abandonnée ?
    Bah, en meme temps, vu que le temps qu’on se décide à faire un successeur au CdG...
    Ce qu'il faut savoir, c'est qu'on ment beaucoup aux minmatars, surtout lorsqu'ils posent des questions du style: "t'es sûr que ça vole, ce truc ?" Cooking Momo, le 30/08/09

  12. #12
    https://theaviationist.com/2019/11/0...-water-salute/



    Qui a bien pu vouloir tester la résistance du revêtement du F35B à des agents corrosifs largement disponibles ?
    « Sans puissance, la maîtrise n'est rien »

  13. #13
    Ce chalumeau enchaîne toutes les conneries.

    Ne le laisse pas tomber
    Il est si fragile
    Etre un zinc furtif tu sais c'est pas si facile

    Ne le laisse pas tomber
    Il est si fragile
    Etre un zinc furtif tu sais c'est pas si facile

    Une fin heureuse :

    L'appareil a immédiatement été rincé... à l'eau avant de suivre une inspection minutieuse. Il pourra revoler d'ici deux semaines.

  14. #14
    Tout neuf et déjà rincé.
    « Sans puissance, la maîtrise n'est rien »

  15. #15

  16. #16
    Si Trump voit ça, il va être persuadé de leur existence.
    Signature merde !

  17. #17

  18. #18

  19. #19
    Ils ont vraiment capté tout ce qui fait un soldat il se barre avec la chèvre
    Si ça ne marche toujours pas... Prend un plus gros marteau !
    Citation Envoyé par Daedaal
    Je crois que je cite.

  20. #20

  21. #21
    Citation Envoyé par Krogort Voir le message
    Un truc cool sur le F35 pour changer


    Le rafale a des caméra similaires depuis le DDM NG mais je sais pas si il y a la couche logicielle pour surligner les avions alentours comme dans un jeu vidéo.
    Aussi sans le casque du F35 (qui a d'autres problèmes) c'est pas forcément aussi exploitable.
    Ça serait pas du luxe d'avoir l'overlay sur le casque pour les Rafales, c'est tellement pratique, mais tellement cher

  22. #22
    Citation Envoyé par rafy800 Voir le message
    Ça serait pas du luxe d'avoir l'overlay sur le casque pour les Rafales, c'est tellement pratique, mais tellement cher
    Et lourd, donc problématique pour un avion manœuvrant.
    Suite à une suggestion, je vais utiliser cette signature pour des canards en manque de ranking pro. Ou des quotes idiots.

  23. #23
    Citation Envoyé par Neo_13 Voir le message
    Et lourd, donc problématique pour un avion manœuvrant.
    C'est pour ça que les pilotes de F-35 peuvent en avoir, leur avion ne manœuvrant pas.
    Citation Envoyé par Mdt Voir le message
    Le parisien est le moscovite du futur. Petit appart, boutiques pleines mais pas de fric pour acheter, heures perdues dans les transports (à défaut des queues), vendeurs et guichetiers désagréables...


  24. #24
    Citation Envoyé par AttilaLeHein Voir le message
    C'est pour ça que les pilotes de F-35 peuvent en avoir, leur avion ne manœuvrant pas.
    Ouais, mais eux c'est un overlay 100%, un casque de VR.
    Spour ça que c'est exclusif au F-35 : La techno sans fil en VR n'est pas au point et avec un fil, le champ d'action est assez... limité.
    Si ça ne marche toujours pas... Prend un plus gros marteau !
    Citation Envoyé par Daedaal
    Je crois que je cite.

  25. #25
    Citation Envoyé par Neo_13 Voir le message
    Et lourd, donc problématique pour un avion manœuvrant.
    Boah, ça éviterait d'avoir à rajouter des lests, non ?
    Citation Envoyé par tompalmer Voir le message
    tu brille de mille feux Ithilsul
    Apposement de texte en bas de message, crotte !

  26. #26
    Citation Envoyé par fycjibe Voir le message
    https://www.meta-defense.fr/2019/11/...els-europeens/

    Site protégé, pas de copié-collé possible :/
    ID Steam
    Citation Envoyé par Chapaf
    Liara: Oh Shepard vous avez des bouts de prothéens dans la tête, culbutez mon éternité s'il-vous-plait maitre

  27. #27
    Citation Envoyé par Marnus Voir le message
    https://www.meta-defense.fr/2019/11/...els-europeens/

    Site protégé, pas de copié-collé possible :/
    Citation Envoyé par le site
    Airbus Defense & Space a traditionnellement une image d’acteur secondaire dans le domaine de la conception des aéronefs de combat, et des systèmes aériens armés, n’ayant jamais mené en autonomie complète un programme de ce type. Face au français Dassault Aviation et de ses Rafales et Mirage, ou de l’anglais BAe et de ses Harrier ou Buccaneers, la collaboration d’Airbus DS au niveau du Typhoon et du Tornado apparaissait, en effet, en retrait. Et cette hiérarchie s’est ressentie au niveau du programme SCAF, dont la conception du NGF (Next Generation Fighter), le nouvel aéronef au coeur du système, a été confiée à Dassault Aviation, alors que le système de système était confié à l’industriel européen à fort accent germanique. De fait, la présentation du nouveau démonstrateur LOUT, pour Low Observable UAV Testbed, comme son nom l’indique un démonstrateur des technologies de furtivité appliquées à un drone, a non seulement surpris l’écosystème aéronautique défense européen, mais elle peut, potentiellement, faire évoluer sensiblement les lignes de forces qui sous-tendent ce même écosystème.

    Le premier point clé du LOUT, est sa confidentialité. En effet, le programme, entamé en 2007, est resté hors des scopes médiatiques pendant près de 12 ans, à l’image des programme du fameux Skunk Work de Lockheed, qui conçu, entre autre, le U2, le SR71, et le F117. La filiation avec ce group a d’ailleurs été évoquée, sans être confirmée, par Mario Hertzog, en charge du programme SCAF chez Airbus DS lors de la présentation du nouveau drone. Quoiqu’il en soit, l’entreprise aéronautique européenne a montré qu’elle aussi, était capable de mener à terme, et en toute autonomie, des programmes complexes et confidentiels.


    Le programme LOUT est resté confidentiel pendant prés de 12 années, un record pour un programme européen

    Le second point clé est l’approche systémique de la furtivité employée dans la conception du LOUT. Hâtivement présentée comme holistique, probablement pour surfer sur le buzz que génère ce mot clé aujourd’hui, le LOUT en effet a été conçu en prenant en compte l’ensemble des aspects concourant à la furtivité d’un aéronef, à savoir sa furtivité passive par le contrôle de l’ensemble des signatures du drone (électromagnétique, optique, infrarouge, sonore), le contrôle des émissions actives sur le spectre électromagnétique (radar, communication..), et les moyens de contre-détection actifs, comme les systèmes de brouillage. De fait, le LOUT a permis à Airbus DS d’expérimenter des interactions, des contraintes, et des compensations jusqu’ici inconnues des avionneurs, dans les domaines stratégiques de la furtivité globale (c’est une approche systémique ça, pas holistique..)


    Le programme LOUT repose sur une approche globale de l’ensemble des acteurs et effecteurs qui concourent à la furtivité d’un aéronef

    Le troisième point clé, moins évident, réside dans la maitrise du timing et de la communication dont a fait preuve Airbus DS dans ce dossier, un domaine dans lequel les avionneurs européens ont traditionnellement beaucoup de retard vis-à-vis de leurs homologues américains. En effet, en présentant le LOUT, Airbus DS se positionne au bon moment comme un acteur à très fort potentiel technologique, se portant en quelques minutes au mêmes niveau que les meilleures entreprises mondiales du secteur. Cette annonce intervient alors même que les Etats-Unis, l’OTAN, et dans une certaine mesure, une partie de la Luftwaffe, ont entrepris une nouvelle campagne visant à modifier la décision de Berlin concernant l’élimination du F35 pour le remplacement des Tornado, ou tout au moins à privilégier le Super Hornet à une version modernisée du Typhoon le cas échéant. Le groupe Européen, par cette annonce spectaculaire, à ce moment précis, permet à Berlin de justifier et défendre la préférence nationale avec le Typhoon, sachant que ce contrat est jugé par Airbus DS, ainsi que par la France, comme indispensable à la bonne évolution du SCAF.


    Avec le programme LOUT, Airbus DS justifie l’intérêt d’une préférence nationale en choisissant le Typhoon dans le cadre du remplacement des Tornado de la Luftwaffe
    Il est, à ce titre, interessant de constater que la présentation du programme LOUT faite hier laisse bien plus de questions en suspend qu’elle n’apporte de réponse. Ainsi, aucun programme de test en vol n’a été présenté, pas plus que des applications directes des technologies développées. On ignore également à quel niveau les autorités allemandes, ainsi que celles des autres pays européens membres du consortium Airbus, ont été impliquées dans ce developpement. Enfin, on ignore si le LOUT pourrait servir à concevoir un UCAV de combat à moyen terme, au sein du SCAF ou non, pour renforcer les capacités pour entrer en premier des forces aériennes européennes équipées principalement de Typhoon et Rafale jusqu’en 2040.


    Avec le LOUT, Airbus DS s’aligne, au niveau des compétences, avec Dassault Aviation
    Reste que cette présentation est également un message adressé à la France concernant le developpement du SCAF, Airbus DS étant déterminé à ne pas jouer les second rôle dans ce programme, même concernant la conception du NGF. En outre, elle va probablement renforcer la détermination parlementaire allemande, déjà exacerbée par les exigences de MTU, pour exiger des partages industriels en faveurs de son industrie. Et si le LOUT respecte ses promesses technologiques, cette exigence pourrait être plus que légitime, du moins du point de vue allemand. A noter que ce programme prend, en quelques sorte, les Français à leur propre jeu. En effet, Paris avait toujours soutenu une notion de partage industriel basé sur les compétences des industriels, plus que sur les investissements promis, certains d’avoir, dans le domaine, un ascendant technologique marqué. Mais, comme le montre le programme LOUT, l’Industrie allemande n’est plus aujourd’hui en retrait, et peut donc exiger une position similaire à celle de l’industrie française dans ce programme sur ces bases posées par la France elle-même. Il serait cocasse de voir désormais la partie française argumenter sur le montant des investissements pour justifier la répartition industriel dans le programme SCAF ….


    Le LOUT va probablement faire évoluer les lignes concernant le partage industriel autour du programme SCAF
    Le LOUT ne fait, en fait, que renforcer le constat que la BITD aéronautique française ne peut se contenter d’un programme en partenariat pour maintenir ses compétences technologiques globales. La coopération européenne autour du SCAF s’en trouve renforcée, avec des briques technologiques avancées en provenance de tous les acteurs. Mais du point de vu purement industriel, la France va nécessairement perdre, en ne se focalisant que sur le SCAF, une part significative de ses compétences aéronautiques, et les emplois qui en découlent. Une des solutions, comme cela a déjà été évoqué, serait pour la France de developper, concomitamment au SCAF, un programme de chasseur monomoteur léger de 5ème génération, en autonomie ou en partenariat avec des BITD européennes secondaires (Grèce, Portugal, …) qui permettrait non seulement de maintenir les compétences et les emplois, mais d’étoffer le catalogue français sur la scène internationale, notamment vers les pays n’ayant pas les moyens de s’équiper avec un SCAF.

  28. #28
    Citation Envoyé par Nieur Voir le message
    Article
    Ils sont gentils les teutons, mais faudrait déjà prouver que leur nouveau joujou tient toutes ses promesses avant de demander une plus grosse part du gâteau SCAF.

  29. #29
    Un épisode de la police de l'Air Belge.



    Pendant ce temps en Belgique, le ministère de la défense va devoir acheter des casques spéciaux de visualisation de l'espace de combat numérique qui n'étaient pas prévu avec le prix du F-35.



    Ca va le prix est honnête, il est estimé par pièce entre 270.000 € et 700.000 €.

    A ce prix là, fini les stickers Maverick, Viper et Iceman sur la tête.

    https://www.dhnet.be/actu/belgique/l...ad58130d8a9a4b

    https://www.lalibre.be/economie/entr...0d5a0c46bbc787

  30. #30

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •