Crunchez vos adresses URL
|
Rejoignez notre discord
|
Hébergez vos photos
Page 10 sur 10 PremièrePremière ... 2345678910
Affichage des résultats 271 à 298 sur 298
  1. #271
    Citation Envoyé par Helifyl Voir le message
    Le féminicide c'est le meurtre d'une femme du fait de son genre/sexe c'est ça?
    C'est ça.

  2. #272
    Yep. Et dans 85% des cas en France, le coupable est un proche. (conjoint++) Donc la grande majorité des féminicides c'est le drame de violence conjugale/crime passionnel malheureusement classique. Dans les 15% restant on doit trouver les agressions sexuelles qui dégénèrent, les violences liées à l'orientation sexuelle, à la prostitution, le terrorisme misogyne (c'est rare mais de plus en plus fréquent depuis l'explosion des mouvements "incels"), et d'autres causes plus rares dans nos pays.

  3. #273
    Citation Envoyé par Shosuro Phil Voir le message
    En tout cas le chiffre ne me surprend pas, il correspond assez à ce que j'ai en tête. Et oui, c'est énorme.
    Va falloir me trouver une source parce qu'en étudiant la population masculine en 2018 on trouve environs 20 millions d'hommes âgé entre 18 et 68 ans.
    Avec 200 tentatives par jours on peut supposer que c'est pas 200 fois le même gugusse (ou alors faut vraiment qu'il arrête le gingembre)

    J'arrives à la conclusion que tous les jours 1 hommes sur 1000100000 va violer un autre être humain.



    Edit: Erf erreur de calcul
    Citation Envoyé par rapport de la Délégation générale à la langue française et aux langues de France
    .Il est « presque impossible d’écrire en français correctement avec un clavier commercialisé en France »,

  4. #274
    Citation Envoyé par Super_maçon Voir le message
    C'est ça.
    Citation Envoyé par Luxunofwu Voir le message
    Yep. Et dans 85% des cas en France, le coupable est un proche. (conjoint++) Donc la grande majorité des féminicides c'est le drame de violence conjugale/crime passionnel malheureusement classique. Dans les 15% restant on doit trouver les agressions sexuelles qui dégénèrent, les violences liées à l'orientation sexuelle, à la prostitution, le terrorisme misogyne (c'est rare mais de plus en plus fréquent depuis l'explosion des mouvements "incels"), et d'autres causes plus rares dans nos pays.
    Donc vous considérez que dans le cas des victimes de violence conjugale c'est un meurtre du fait du sexe de la victime? Je ne comprends pas bien la logique: une lesbienne qui tue sa conjointe c'est un féminicide aussi du coup? Et quand c'est un homme la victime (que son conjoint soit une femme ou un autre homme) c'est quoi comme meurtre? Quand une personne tue son conjoint la raison principale du crime c'est la proximité des 2 personnes plus que le sexe de la victime.

    En fait je ne vois pas en quoi la violence conjugale est la preuve d'un "système" patriarcal. Sans aucune volonté par ailleurs de nier ou minimiser ces violences ainsi que leur gravité, je préfère le préciser... Pour faire un parallèle (qu'on va m'opposer comme trivial ou déplacé je m'en doute, mais c'est le 1er qui me vient à l'esprit...) en France il y a des centaines de milliers de cambriolages et vols divers (avec ou sans violence) chaque année, pour autant personne n'avance la thèse qu'on vit dans un "système du vol", qui aurait été intériorisé par l'ensemble de la société. C'est dans ce sens que la notion de "système patriarcal écrasant" me semble mal décrire le réel.
    Citation Envoyé par LeLiquid Voir le message
    Vous êtes encore plus cliché que le cinéma français que vous exécrez pourtant.

  5. #275
    Citation Envoyé par Helifyl Voir le message
    Et quand c'est un homme la victime (que son conjoint soit une femme ou un autre homme) c'est quoi comme meurtre?
    Ben c'est un homicide.

  6. #276
    Citation Envoyé par Helifyl Voir le message
    Donc vous considérez que dans le cas des victimes de violence conjugale c'est un meurtre du fait du sexe de la victime? [...].
    Ben ouaip.
    En effet les féminicides de femme sur femme ou les meurtres conjugaux d'hommes par des femmes existent... mais c'est l'exception, pas la règle. C'est même carrément marginal (sans dire que c'est pas des drames pour autant hein, loin de là). Le problème principal, de très loin majoritaire statistiquement c'est le meurtre de femmes par des hommes suite aux violences conjugales.
    Et c'est pour de nombreuses raisons un problème de genre, parce que sociétalement la domination masculine et les représentations qui vont avec sont toujours d'actualité (même si on progresse heureusement), c'est des crimes qui restent relativement impunis (on va encore une fois mentionner l'incompétence parfois volontaire des forces de l'ordre face à ces phénomènes), qui découlent d'un problème de société réel et ne sont pas juste des incidents "individuels". La violence conjugale en France c'est 21000 victimes par an (quasi totalement des femmes), c'est dans notre pays une des formes de violences contre personne humaine les plus répandues, et le nombre d'hommes condamnés est bien en deçà de ces chiffres. Faut pas s'étonner que ça finisse par dégénérer en féminicide après.

    On parle de féminicide pour dénoncer un problème structurel systémique, des crimes relativement tolérés par l'état, de représentations sociales de la virilité et du couple qui mènent les hommes à la violence. Après tout, t'es pas un homme si tu sais pas défendre ton honneur. C'est ça le soucis, c'est que le contexte social fait qu'on ne peut pas dire que c'est juste une malheureuse accumulation d'événements individuels, contrairement aux rares cas de meurtres d'hommes par leur conjointe et compagnie.

    Et c'est toxique pour les hommes aussi hein tout ça, parce qu'encore une fois on revient aux représentations de la virilité qui pourrissent la santé mentale de beaucoup d'hommes. On gagnerait tous à renverser le patriarcat.

  7. #277
    Citation Envoyé par Luxunofwu Voir le message
    Et c'est toxique pour les hommes aussi hein tout ça, parce qu'encore une fois on revient aux représentations de la virilité qui pourrissent la santé mentale de beaucoup d'hommes. On gagnerait tous à renverser le patriarcat.
    Bof.



  8. #278
    Citation Envoyé par Luxunofwu Voir le message
    En effet les féminicides de femme sur femme ou les meurtres conjugaux d'hommes par des femmes existent... mais c'est l'exception, pas la règle. C'est même carrément marginal (sans dire que c'est pas des drames pour autant hein, loin de là). Le problème principal, de très loin majoritaire statistiquement c'est le meurtre de femmes par des hommes suite aux violences conjugales.
    Les chiffres que j'ai en tête pour les victimes de violences conjugales c'est 4/5 de femmes et 1/5 d'hommes (avec un ratio similaire sur les décès), donc c'est effectivement très déséquilibré en défaveur des femmes, mais les victimes hommes ne sont pas "carrément marginales".

    Quant au lien entre la virilité, sa représentation sociale et la violence conjugale, est-ce qu'il y a des études qui démontrent ça? D'où vient le 1/5 d'hommes battus dans ce cas?

    Le sujet des violences conjugales (et par extension de toutes les violences au sein de la famille) est super complexe, casse-gueule et - soyons honnêtes - bien glauque mais le lier automatiquement et définitivement au "système patriarcal" je trouve que c'est une simplification et un raccourci un peu rapide.
    Citation Envoyé par LeLiquid Voir le message
    Vous êtes encore plus cliché que le cinéma français que vous exécrez pourtant.

  9. #279
    Citation Envoyé par perverpepere Voir le message
    Quand tu écris recensé c'est le nombre de plainte ou les stats viennent d'ailleurs ?
    Le chiffre me parait énorme ça en ferait plus de 200 par jour.
    Pour te donner une idée, en 2017 il y a eu 16 400 plaintes pour viol, en sachant qu'une femme sur 5 décide de porter plainte, on arrive facilement à ce chiffre.

    Si tu veux un autre chiffre alarmant qui marque bien l'ampleur de cette horreur : sur un échantillon de 27000 femmes (donc largement représentatif), 16% déclarent avoir été victime d'une tentative de viol ou de viol.

  10. #280
    Citation Envoyé par Da-Soth Voir le message
    Pour te donner une idée, en 2017 il y a eu 16 400 plaintes pour viol, en sachant qu'une femme sur 5 décide de porter plainte, on arrive facilement à ce chiffre.

    Si tu veux un autre chiffre alarmant qui marque bien l'ampleur de cette horreur : sur un échantillon de 27000 femmes (donc largement représentatif), 16% déclarent avoir été victime d'une tentative de viol ou de viol.
    ... Je suis certain qu'il y a une blague marrante à trouver pour en faire un T-Shirt d'enfer.

    Plus sérieusement (...) je me demande quels sont les chiffres en milieux carcéral et comment l'état prend ça en compte.
    En particulier comment celles qui sont très actives (à juste titre) sur le sujet du féminicide abordent ce problème, si elles l'abordent.

    Pour infos, les chiffres de 2016 (je ne trouve pas plus à jour) c'est 68 253 (dont 2 800 femmes ?) personnes écrouées dont 19 384 en attente de jugement.

    J'ai l'impression que là pour le coup c'est le grand silence. Le viol par une personne du même genre et sous la garde de l'état est sans doute pas un cheval de bataille sur lequel on est prêt à monter.

    Les stat de mortalités en prison sont ... pas trop détaillées pour ce que j'en sais :
    59 pour "causes naturelles" en 2017
    103 par suicide.

    Il n'y a donc ni homicide, ni (à fortiori) de féminicide en prison ?
    Tout est dans le pseudo - Vivre

  11. #281
    Citation Envoyé par Mastaba Voir le message
    Ben c'est un homicide.
    Si vous voulez, il y a eu une étude comparative des violences conjugual sur les victimes femmes et hommes : https://www.interieur.gouv.fr/fr/Act...sein-du-couple
    Signature merde !

  12. #282
    C'était quoi le projet derrière cette demande de précision sémantique ? Ça change quelque chose au constat ? Ça change réellement les moyens à mettre en oeuvre pour que ça change ?

  13. #283
    Citation Envoyé par Erreur Voir le message
    ... Je suis certain qu'il y a une blague marrante à trouver pour en faire un T-Shirt d'enfer.
    Ah oui, très drôle. J'en pouffe déjà.

  14. #284
    Citation Envoyé par Ruvon Voir le message
    C'était quoi le projet derrière cette demande de précision sémantique ? Ça change quelque chose au constat ? Ça change réellement les moyens à mettre en oeuvre pour que ça change ?
    Faut croire que si on trouve une solution faite aux femmes, on pourra pas l'appliquer pour les violences faites aux hommes
    Signature merde !

  15. #285
    J'aime bien votre idée du topic du féminisme 2.0 camouflé par contre.

  16. #286
    Voilà des sources sur la méthode utilisée pour calculer le nombre de viols en France :
    https://www.slate.fr/story/65729/750...ls-an-chiffres
    https://www.planetoscope.com/Crimina...en-france.html

    En fait, le chiffre de 75000 viols par an est une estimation basse... Elle ne comprend que les femmes de 18 à 75 ans. Or, de nombreuses mineures (et des enfants garçons aussi, d'ailleurs) sont aussi victimes de viols ou tentatives de viols.

    En prison, de ce que je sais, les problèmes de la société ont tendance à être multipliés en incarcération. L'Observatoire des prisons aurait sûrement des sources et des infos à ce sujet.
    J'avoue ne pas m'y attarder plus que ça dans ce topic, parce que la gestion des prisons en France est un scandale en soi, mais je ne serais pas étonnée que les crimes sexuels y soient proportionnellement plus élevés qu'en dehors.

    Citation Envoyé par Helifyl Voir le message
    Donc vous considérez que dans le cas des victimes de violence conjugale c'est un meurtre du fait du sexe de la victime? Je ne comprends pas bien la logique: une lesbienne qui tue sa conjointe c'est un féminicide aussi du coup? Et quand c'est un homme la victime (que son conjoint soit une femme ou un autre homme) c'est quoi comme meurtre? Quand une personne tue son conjoint la raison principale du crime c'est la proximité des 2 personnes plus que le sexe de la victime.

    En fait je ne vois pas en quoi la violence conjugale est la preuve d'un "système" patriarcal. Sans aucune volonté par ailleurs de nier ou minimiser ces violences ainsi que leur gravité, je préfère le préciser... Pour faire un parallèle (qu'on va m'opposer comme trivial ou déplacé je m'en doute, mais c'est le 1er qui me vient à l'esprit...) en France il y a des centaines de milliers de cambriolages et vols divers (avec ou sans violence) chaque année, pour autant personne n'avance la thèse qu'on vit dans un "système du vol", qui aurait été intériorisé par l'ensemble de la société. C'est dans ce sens que la notion de "système patriarcal écrasant" me semble mal décrire le réel.
    C'est pourtant lié. Les violences conjugales et sexuelles (et elles vont souvent de pair) sont des rapports de domination. Or, le patriarcat enseigne aux hommes à dominer les femmes, tout en imposant des critères de virilité pour les uns et de féminité pour les unes. Et voilà le résultat.

  17. #287
    Citation Envoyé par Da-Soth Voir le message
    sur un échantillon de 27000 femmes (donc largement représentatif), 16% déclarent avoir été victime d'une tentative de viol ou de viol.
    Tu compares un chiffre quotidiens (200 viols ou tentatives par jours) à un chiffre sur une vie, pas que ce soit normal qu'il y ait plus de 0% de victimes juste qu'à mes yeux c'est pas comparable.

    Edit:
    Plusieurs études j’arrête de contester.
    Y'a donc 1 homme sur 100 000 qui tous les jours va y aller gaiement
    Citation Envoyé par rapport de la Délégation générale à la langue française et aux langues de France
    .Il est « presque impossible d’écrire en français correctement avec un clavier commercialisé en France »,

  18. #288
    Citation Envoyé par ZyAvo Voir le message
    J'aime bien votre idée du topic du féminisme 2.0 camouflé par contre.
    Y'a bien un topic Star Citizen dans la catégorie "jeux", alors bon ...
    Howii#2999 / Growii#2643 / Sakhakaka#21278
    TABANE TABANE TABANE !! La tête dans l'platane !

  19. #289
    Citation Envoyé par Ruvon Voir le message
    C'était quoi le projet derrière cette demande de précision sémantique ? Ça change quelque chose au constat ? Ça change réellement les moyens à mettre en œuvre pour que ça change ?
    Je ne trouve pas anormal de bien nommer les choses (Camus si tu nous lis).
    Mais il faut tout de même être équitable, "homicide" n'est pas la désignation de la mise à mort du seul genre "homme" comme parfois on le laisse croire.
    (on a eu le même ressort avec le "mobilier" appliqué aux animaux dans la loi)

    Mais c'est de la politique (cette utilisation) et donc fatalement on l'utilise plus pour se faire sa place sur le devant la scène que par abnégation pour une cause.
    Tout est dans le pseudo - Vivre

  20. #290
    Citation Envoyé par Erreur Voir le message
    Je ne trouve pas anormal de bien nommer les choses (Camus si tu nous lis).
    Mais il faut tout de même être équitable, "homicide" n'est pas la désignation de la mise à mort du seul genre "homme" comme parfois on le laisse croire.
    (on a eu le même ressort avec le "mobilier" appliqué aux animaux dans la loi)

    Mais c'est de la politique (cette utilisation) et donc fatalement on l'utilise plus pour se faire sa place sur le devant la scène que par abnégation pour une cause.
    Le terme féminicide sert à la fois :
    - à faire prendre au sérieux les cas de meurtres de femmes par leurs conjoints, dans le cadre de violences conjugales.
    - à rappeler que notre grammaire est aussi sexiste. Et que le masculin n'est pas neutre. Donc distinguer homicide et féminicide participe à rappeler ce fait.

  21. #291
    Citation Envoyé par perverpepere Voir le message
    Plusieurs études j’arrête de contester.
    Toi t'es pas un expert CPC !
    Signature merde !

  22. #292
    Bof, les mots ont le sens qu'on veut leur donner y'a moult exemple dans l'histoire qui montre qu'un mot suivant l'époque peut vouloir dire une chose ou son contraire, en ce moment on se focalise sur l'homme donc on dit que hom quelques choses se rapporte à l'humain male, ca peut aussi avoir pour racine le mot hominidé qui défini la race humaine.

    L'erreur c'est peut être plus d'avoir pris comme nom pour l'individu mal de l'espece le préfixe Hom.
    Citation Envoyé par rapport de la Délégation générale à la langue française et aux langues de France
    .Il est « presque impossible d’écrire en français correctement avec un clavier commercialisé en France »,

  23. #293
    Citation Envoyé par Axaba Voir le message
    Le terme féminicide sert à la fois :
    - à faire prendre au sérieux les cas de meurtres de femmes par leurs conjoints, dans le cadre de violences conjugales.
    - à rappeler que notre grammaire est aussi sexiste. Et que le masculin n'est pas neutre. Donc distinguer homicide et féminicide participe à rappeler ce fait.
    Si tu savais parler français tu saurais que homicide a pour racine homo qui désigne homme et femme. Une lesbienne est une personne homosexuelle.
    Si on voulait appliquer un sexisme on dirait viricide. Racine vir, le mâle.

  24. #294
    Citation Envoyé par perverpepere Voir le message
    Bof, les mots ont le sens qu'on veut leur donner y'a moult exemple dans l'histoire qui montre qu'un mot suivant l'époque peut vouloir dire une chose ou son contraire, en ce moment on se focalise sur l'homme donc on dit que hom quelques choses se rapporte à l'humain male, ca peut aussi avoir pour racine le mot hominidé qui défini la race humaine.

    L'erreur c'est peut être plus d'avoir pris comme nom pour l'individu mal de l'espece le préfixe Hom.
    Les choix grammaticaux ne sont pas anodins. Le masculin est devenu le nouveau neutre dans la langue française, à dessein : parce qu'on considérait le masculin comme genre noble au détriment du féminin.

  25. #295
    La modération en ce moment, allégorie.

    Le travail n'épouvante que les âmes faibles.

  26. #296
    Citation Envoyé par Seymos Voir le message
    La modération en ce moment, allégorie.

    https://i.pinimg.com/originals/18/8b...0ac03cc3d6.gif
    En même temps y a rien à modérer, on sait se tenir.

  27. #297
    Citation Envoyé par Axaba Voir le message
    Le terme féminicide sert à la fois :
    - à faire prendre au sérieux les cas de meurtres de femmes par leurs conjoints, dans le cadre de violences conjugales.
    - à rappeler que notre grammaire est aussi sexiste. Et que le masculin n'est pas neutre. Donc distinguer homicide et féminicide participe à rappeler ce fait.
    Parce qu'ils ne sont pas pris au sérieux si on utilise pas le terme féminicide ?

    Quant à la grammaire sexiste, c'est un point de vue. Et je ne crois pas qu'il fasse l'unanimité, pour le moins que l'on puisse dire.


    Les chiffres semblent incontestables, mais c'est plus sur tes conclusions que je tique un peu.

    "Or, le patriarcat enseigne aux hommes à dominer les femmes, tout en imposant des critères de virilité pour les uns et de féminité pour les unes. Et voilà le résultat."

    Tu affirmes ça avec beaucoup d'aplomb..

  28. #298
    Citation Envoyé par Seymos Voir le message
    La modération en ce moment, allégorie.

    https://i.pinimg.com/originals/18/8b...0ac03cc3d6.gif




    On ferme pour l'instant.
    "Veuillez nous excuser pour ce désagrément"

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •