Crunchez vos adresses URL
|
Calculez la conso électrique de votre PC
|
Hébergez vos photos
Affichage des résultats 1 à 8 sur 8
  1. #1
    Plop !

    Parce que j’ai posé quelques questions sur une éventuelle reconversion sur le Topic du chômage, les réponses on un peu pourri le fil de discussion...


    Après recherche sur le forum, n’ayant pas trouvé de truc équivalent, je prends donc l’initiative de créer un magnifique post - tout beau, tout neuf - consacré à celles et ceux qui envisagent, qui effectuent ou qui ont effectué une reconversion professionnelle afin de poser des questions, d’apporter des témoignages, de filer de judicieux conseils, de faire part des difficultés rencontrées, etc.


    Alors que vous vouliez devenir boulanger pâtissier, éleveur de poneys shetlands ou astronaute après avoir fait un bout de chemin dans l'informatique, la comptabilité ou le carrelage, ce topic est le vôtre.


    - - - Mise à jour - - -

    Devenir codeur à 50 ans si on n'a jamais touché à du code, c'est jouable ou c'est casse-gueule ?

    L'idée est de me réorienter vers un métier "d'avenir"* qui me donnera du taff. Et comme la formation va prendre un peu de temps et coûter un peu je n'ai pas le luxe de me planter car je suis vieux et pauvre.
    Comme ça peut potentiellement être un choix délicat d'orientation, j'en suis à la phase : why not ? Chopons un max d'infos, d'autant qu'il y a par ici des canards bien informés.

    Parce que bon, je ne ferais pas ça juste pour la gloire d'enrichir mon petit cerveau mais surtout pour trouver un travail avec un salaire.

    J'envisage une formation en alternance ou contrat pro d'OpenClassroom, quelqu'un a des retours là dessus ?

    Parce que c'est venu au détour d'une conversation avec une connaissance qui m'a dit : "ben comme t'es pas allergique au code, pourquoi tu fais pas une formation genre OC : https://blog.openclassrooms.com/blog...oft-au-canada/ sauf que t'iras pas au Canada."
    Le programme semble intéressant (développeur d'applications) mais quid du résultat dans la vraie vie ?

    En plus, tant qu'à faire du code, j'aimerais faire du développement d'applications de tous types (web ou pas) en front ou en back (ou les deux si j'y arrive).

    Après avoir goûté un peu Java et Python, pour le moment mon choix serait plus Python parce que ça me semble plus accessible.

    Est-ce que des canards développeurs d'applications (ou pas d'ailleurs) pourraient me raconter un peu à quoi ressemblent le taff, ce qu'ils font de leurs journées, leurs mois ?

    Parce que l'image du type qui tape sur un clavier sans discontinuer, ça me parait un peu loin de la réalité.

    Thx d'avance pour toutes les réponses.
    La loutre ça poutre !

  2. #2
    C'est quoi exactement ton projet ?

    Tu veux être codeur pour te faire embaucher comme salarié ensuite ?

    Je te pose la question car tout dépend aussi d'où tu viens.
    Si tu vises des SSII avec comme promesse de te faire balader sur des projets c'est aussi, au-delà du code, une façon peut-être très différente de vivre par rapport à ton "avant".
    En revanche si tu as une possibilité dans une structure identifiée qui "t'attend" (connaissance ou piston) c'est différent

    50 ans se lancer dans le codage pour devenir salarié ... Bon, quand j'avais 42-43 avec d'autres arguments que le seul code on me traitait déjà de senior trop vieux.

    J'ai un peu peur que sur des langages en vogues tu ne sois pas le premier choix d'une boîte, le gars de 50 ans qui débute au milieu d'une meute de 20-25 formés à ça et l'esprit formaté pour ça ...

    Ou alors hors des sentiers battus, du cobol par exemple. Mais faut avoir envie.

    Mais la motivation est vraiment importante, tu as déjà tenté de t'intéresser à "faire" des programmes (tiens rien que développé-couché proposé dans une feuille de chou confidentielle) ?
    Tout est dans le pseudo - Vivre

  3. #3
    J'aimerais développer des applis, ça correspond au titre de la formation mais dans l'absolu ça m'intéresse et que de ce que je peux en imaginer, ça doit être assez varié.

    J'ai assez goûté aux licenciements éco dans ma vie, alors l''idée de fond est de trouver un job stable sans que les diplômes ou l'âge soient de véritables obstacles. Il y a peu de jobs qui correspondent à ça, et le dév en fait partie puisque ça recrute à tour de bras et que ça risque de durer un peu.

    Parce que quel que soit le job, on me traite de senior depuis un certain temps déjà.

    Après rien ne m'attends. Dans l'idéal j'aimerais intégrer une grosse boite, histoire aussi de m'améliorer au sein d'un job en équipe.

    Pour les langages, j'ai bouffé quelques tutos en Java et en Python pour faire un choix de langage parce qu'il faut bien commencer quelque part.

    J'ai jeté mon dévolu sur Python et je tente d'aligner du code pour rigoler et assimiler les leçons, parce qu'il y a vraiment une gymnastique du cerveau assez particulière à choper.
    En ce moment je me frite avec les variables et les fonctions, avec les globales et les locales. C'est un casse tête d'autant que je fait en plus des erreurs de syntaxes (indentation, Majuscules, = au lieu de ==, des trucs à la con mais super importants).
    Mais c'est cool même si je ne suis loin d'être au point. En fait j'avais peur que ça me gonfle et en fait non.
    La loutre ça poutre !

  4. #4
    En développement comme ailleurs, ce qui est recruté à tour de bras c'est du jeune tout frais sortie de l'école qui ne coûte pas chère.
    Par contre, une piste à explorer, c'est de postuler dans une collectivité ou en préfecture. La fonction public ne paye pas super bien et à franchement du mal a recruter à cause de ce point. Par contre ça t'offre une stabilité non négligeable. A titre d'exemple, dans la mairie ou je bosse, on a une DSI (qui regroupe développement, système d'information cartographique, réseau et matériel) d'une 30aine de personnes, avec 2 postes vacants en dev encore le mois dernier. Le dernier recruté à été piqué au service info de la préfecture locale.
    Autre point pour se démarquer : maitriser une techno rare. Erreur le souligne bien. Certains langages sont boudés, mais il existe de réels besoins. Le cobol effectivement, encore beaucoup utilisé dans les banques pour des raisons historiques.

    Concernant un langage à apprendre, Python c'est sympa pour débuter, ça va te forcer à prendre quelques bonne habitudes (comme l'indentation). Mais c'est pas forcement très utilisé dans le monde pro. Java, par contre, ça l'est beaucoup plus. Et c'est aussi très bien pour apprendre. Après, pas de panique. Une fois un langage maitrisé, les autres s'apprennent très rapidement.
    "Dans le doute, frappe d'abord." _proverbe orque

  5. #5
    Du Cobol ?
    Nan, comme métier d'avenir ça me semble risqué parce qu'à un moment, même les boites qui l'utilisent encore vont logiquement passer à autre chose.
    J'ai aussi croisé dans ma vie quelques anciens prog en Cobol qui ont salement pris cher lorsqu'on leur a indiqué la porte. Ils n'ont pas tous retrouvé du taff.

    Après est-ce que je serais salarié, j'en sais rien, c'est l'idéal mais la vie n'est pas un long fleuve tranquille donc...

    Pour Python, au delà de la hype, c'est très bien et en plein boom parce que plein de boitent s'en servent pour l'analyse de données et l'IA, etc.
    D'autre part il y a un secret agenda, apparemment la rumeur voudrait que ça soit le langage choisi pour les futurs cours de code dans les écoles.

    Il y a aussi un autre truc c'est que dans la formation Python que je vise, il y a un gros module Java à un moment alors que l'inverse n'est pas vrai.

    Et pour avoir "goûté" au Java avant Python (notions de bases, genre variables/boucles/fonctions), ben, tu saignes des doigts et du cerveau.
    A côté Python semble d'une simplicité...

    Après les deux sont des langages robustes et l'idée n'est pas de se lancer dans une querelle de chapelle Python vs Java.

    Ceci dit, c'est quoi concrètement les journées et les mois d'un dév aujourd'hui après avoir dit bonjour à ses collègues et prit son café ?
    C'est pisser du code coller à son siège comme l'image d’Épinal ou c'est bien plus vaste que ça comme me le dit mon petit doigt ?

    Comme vous le voyez je pioche les infos pour avoir une vraie vue d'ensemble de gens qui pratiquent afin de définir si c'est possible et viable dans mon cas.

    La loutre ça poutre !

  6. #6
    Citation Envoyé par cosmicsoap Voir le message
    Plop !

    Après recherche sur le forum, n’ayant pas trouvé de truc équivalent
    Il y a ça sur la partie Emploi, Formation et métiers de l'informatique sinon ?
    http://forum.canardpc.com/threads/11...eloppeur/page2
    Nuh
    Vainqueur officiel de la GPO Stellaris.

  7. #7
    Le dev, ça ne se limite effectivement pas à pisser du code en effet. Alors après ça dépend des entreprises et de la division du travail qui y est pratiqué. Dans des très grosses boites ou on fragmente fortement le travail, on peut trouver des pisses codes. Mais c'est, je pense, de moins en moins pratiqué.
    En tant que dev, tu bosses souvent par projet. Donc t'as une partie pré production, avec une analyse du projet plus ou moins formel. Dans cette partie, à partir du cahier des charges, tu définis les contours techniques du projet. Tu modélise l'architecture de ton application/fonctionnalité, etc... Ça permet a la hiérarchie/client de comprendre (relativement) dans quoi tu te lances, et à toi ça te sert à ne pas te perdre dans un développement qui peut être tentaculaire. Ensuite tu as la partie développement à proprement parler. J'inclue dedans le débug qui représente une part non négligeable du temps mine de rien. Normalement, dans un monde parfait tu devrais avoir également un aspect rédactionnel important avec la documentation lié à ton application/fonctionnalité (aussi bien directement dans le code qu'une documentation plus formel et mieux structuré à part). Également, on peut être amené à jouer le rôle de formateur pour ce que l'on a développer.

    Toutes ces casquettes en plus du développement nous échoie souvent par commodité. Ou parce que l'entreprise est petite, ou parce qu'elle appréhende mal ce qui relève d'un dev ou non. Bref en tout cas tu abordes pas mal de choses différentes et c'est moins aliénant que de pisser du code à longueur de journée.

    Tu as également une part d'auto formation / documentation très importante. Ça fait clairement partie du boulot. Donc si on te demande un jour de te documenter sur ton temps libre, c'est niet. Le monde du dev évolue vite. Tu as des librairies/framework/outils qui sortent tous les jours, tu ne pourras jamais tout connaitre mais il faut tout de même passer du temps a se tenir au courant de ce qui sort, évolue, pour rester efficace.

    Au final il n'y a pas de journée type. C'est très variable selon ce qu'on te demandera de faire, de l'organisation de la boite, etc...

    Sinon je ne prêche plus depuis longtemps pour une paroisse en particulier. Java, python, c'est pas le plus important. Apprend avec ce qui te semble le plus agréable pour toi. Par contre, une fois que tu es à l'aise avec un premier langage, renseigne toi sur les technologies les plus usités dans ton secteur géographique mais aussi de manière plus globale et n'hésite pas te lancer dans leur apprentissage. Java est vraiment massivement utilisé en entreprise, c'est pour ça que j'insistais dessus. Mais le langage est ultra verbeux et plutôt lourd, donc pas très engageant. Tu peux aussi lorgner du côté du C# qui est pas mal utilisé. C'est microsoft derrière, donc accompagné de tout l'écosystème qui va bien.
    Python, ce n'est pas un secret, est le langage choisi par l'Education National pour l'enseignement de l’algorithmie au lycée. C'est justement parce que Python est un bon langage pour mettre un pied dans la programmation.
    De toute façon aucun langage n'est perdu, et tu devras en pratiquer plusieurs quoi qu'il arrive.
    "Dans le doute, frappe d'abord." _proverbe orque

  8. #8
    Citation Envoyé par Aramchek Voir le message
    Il y a ça sur la partie Emploi, Formation et métiers de l'informatique sinon ?
    http://forum.canardpc.com/threads/11...eloppeur/page2
    Pour ce cas précisément oui, mais imagine qu'une fois toute l'info collectée je me dise : "merde, finalement c'est pas pour moi, pourquoi pas devenir éleveur de chèvres à dents de sabre ?".
    En gros j'attaque avec mon cas général qui se pose une la question d'une reconversion dans le dév, mais j'ouvre la porte ouverte aux copains qui voudraient faire autre chose.
    Compte tenu du contexte, la reconversion c'est sans doute un peu un secteur d'avenir.


    Citation Envoyé par Lyanoward Voir le message
    Le dev, ça ne se limite effectivement pas à pisser du code en effet. etc.
    Il me semblait bien que ça incluait désormais pas mal de tâches annexes mais indispensables. Ce qui à mon sens est cool car ça permet de varier les plaisirs et de ne pas rester collé à bouffer des lignes.

    Quant à Java, ouaip, ça fait un peu peur
    Mais je sais que si je deviens dév, je devrais y passer à un moment, au moins pour en maîtriser les bases, pareil pour la veille techno qui permet de ne pas être dépassé.

    C# je me suis posé la question mais j'ai l'impression que c'est pas les mêmes usages.
    Du coup je pense continuer de me battre un peu par mes propres moyens avec python pour voir si mon cerveau pète pas une durite.
    Si ça colle alors j'irais faire toc-toc à la porte de la formation.
    Parce que j'en prendrais quand même, dans l'idée, pour deux ans en contrat pro. Donc j'ai pas intérêt à me louper.
    La loutre ça poutre !

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •