PDA

Voir la version complète : Les jeux vidéos sont-ils dangereux ?



t-buster
28/12/2006, 19h47
bah si c'est l'huma qui le dit....

L’humanité des débats - Jeux vidéos (http://www.humanite.presse.fr/journal/2006-12-23/2006-12-23-842757)


L’humanité des débats . Jeux vidéos
« Un véritable outil thérapeuthique »
Par Michaël Stora, psychologue clinicien (1).

Les jeux vidéos sont-ils dangereux ?

Comment répondez-vous à la question posée dans notre débat : les jeux vidéo sont-ils dangereux ?

Michaël Stora. Cela revient à poser la question de la dangerosité de toute forme artistique. Car, cible trop facile à mes yeux, c’est avant tout une contre-culture qui désacralise l’image classique, celle de la télé. Moi, ce qui m’inquiète, c’est que 90 % des téléspectateurs croient TF1 ! Or les jeux vidéo mettent à mal ce rapport sacré aux images. On peut s’amuser, les déformer et donc se les approprier. Symptomatique : après le 11 septembre, les ventes de Fly Simulator se sont envolées. Il est vrai que, d’après Médiamétrie, si les parents restent devant la télé, les enfants, eux, sont devant leur ordinateur. Et lorsqu’on est simple spectateur, on ne perçoit de ces jeux que la violence, comme cette mère choquée de voir sa fille jouer à Doom. Peut-être aurait-elle aimé pouvoir se libérer de son carcan de petite fille, et elle semble avoir oublié qu’elle avait dû, comme tout le monde, torturer sa poupée. Il y a donc derrière un mélange de jalousie et d’amnésie. In fine, la peur que l’on a face au jeu vidéo n’a plus rien à voir avec ce jeu. Comme ces députés UMP qui veulent interdire les jeux violents : non seulement, ils ne savent pas ce que c’est, s’arrêtant au seul aspect graphique, et, derrière, on sent la patte des lobbies. Résultat : les éditeurs ont peur et la créativité est en recul. Avec le risque que les jeux vidéo se rapprochent de la télé et non du cinéma.

N’êtes-vous pas, face à ces polémiques, le meilleur des contre-exemples ?

Michaël Stora. Je soigne en effet les troubles du comportement dits violents grâce aux jeux vidéo. Car, pour des enfants qui sont plus dans l’acte que dans la parole, il fournissent un cadre, une narration dans laquelle il faut persévérer et d’où va émerger la parole. Outre que jouer à Deus Ex m’avait fait énormément de bien, comme un antidépresseur, je m’ennuyais avec les enfants reçus en consultation car ils ne rentraient pas dans le cadre de la psychothérapie : ce qu’ils voulaient, c’était des jeux à enjeu. Alors j’ai amené ma console et je me suis rendu compte que c’était un véritable outil thérapeutique pour ces enfants qui répriment toute forme de fantasme ou de pensée angoissante. Or le jeu vidéo leur permet de combattre ce qui s’apparente à des métaphores et de faire émerger leur sadisme afin de pouvoir en jouer. Car tout jeu est une mise en scène des pulsions refoulées. Avec, chez les enfants une jubilation dans l’esthétique de la mise en scène de la mort. Voyez-les en train de jouer à la guerre ! Et même si GTA n’est pas un bon jeu, je pense que son succès vient avant tout de son aspect transgressif. Plus un jeu est interdit, plus il excite l’ado...

In fine, ne faudrait-il pas que les parents jouent avec leurs enfants ?

Michaël Stora. Il faudrait au moins qu’ils s’y intéressent. Une addiction à un jeu en ligne traduit souvent des problématiques familiales. Même s’ils sont parfois déscolarisés, 80 % des ados que je reçois ont été diagnostiqués comme précoces et souvent élevés au rang de héros par leurs parents : il y a donc chez eux un besoin de réussite, de valorisation et donc de reconnaissance.

(1) Travaillant au CMP de Pantin où il a monté un atelier jeux vidéo, il est aussi le fondateur de l’Observatoire des mondes numériques en sciences humaines (www.omnsh.org).

Entretien réalisé par S. H.

Toxic
28/12/2006, 19h56
Même s'il dit du bien d'un loisir que j'apprécie, j'ai du mal à accorder le moindre crédit à un gars qui nous dit que les jeux vidéos sont un art et emploie l'expression "in fine".

Guest
28/12/2006, 19h56
J'ai lu un excellent article sur les JV dans le magazine Sciences Humaines de Janvier.

Les chercheurs sérieux n'ont rien contre les JV, c'est des abrutis qui n'y connaissent rien qui s'en plaignent en général.

KikujiroTM
28/12/2006, 19h57
Alors on apprend a tuer des gens ?

Toxic
28/12/2006, 20h01
Les chercheurs sérieux n'ont rien contre les JV, c'est des abrutis qui n'y connaissent rien qui s'en plaignent en général.

En même temps lui il est pas "chercheur", hein, il est psychologue à Pantin... Certes, c'est bien qu'il mette pas la délinquance aux Courtilières sur le dos de GTA, mais le coup de "Maman aime pas Doom parce que quand elle était petite, elle en était réduite à arracher la tête de Barbie et maintenant elle se fait pwn'd comme une n00b à CS", c'est moyennement convaincant. N'importe quel bon psychanalyste vous dira qu'en réalité, si Maman n'aime pas que sa fille joue à Doom, c'est parce que quand elle était petite, elle voulait coucher avec son père.

Guest
28/12/2006, 20h47
En même temps lui il est pas "chercheur", hein, il est psychologue à Pantin...

Je suis bien d'accord, ça veut rien dire ... Et puis "psychologue clinicien", laissez-moi rire... Quelle absurdité.
Non je parlais des vrais, des couillus, des psychiatres qui faisaient des vraies études et pas des boulets qui ont un master en psycho et qui se lancent en faisant jouer 10 personnes à une bouse de l'Est quelconque pendant trois jours et qui prennent de la frustration pour de l'agressivité.

t-buster
28/12/2006, 20h52
mais le coup de "Maman aime pas Doom parce que quand elle était petite, elle en était réduite à arracher la tête de Barbie et maintenant elle se fait pwn'd comme une n00b à CS", c'est moyennement convaincant. N'importe quel bon psychanalyste vous dira qu'en réalité, si Maman n'aime pas que sa fille joue à Doom, c'est parce que quand elle était petite, elle voulait coucher avec son père.

encore un drame des familles monoparentale....

tien c'est un truc que nos cher élu et associations genre famille de france, n'ont pas encore reproché aux jeux vidéo, c'est l'auguementation des divorces....

TomTom
28/12/2006, 21h11
Bientot on dira qu'on a chopé la gastro sur WoW, avec tout l'monde qui s'y promènent... :|

Guest
28/12/2006, 22h19
Bientot on dira qu'on a chopé la gastro sur WoW, avec tout l'monde qui s'y promènent... :|

Une MST quelconque plutôt, cf le topic "Mort à World of Warcraft" :lol:

Shane Fenton
01/01/2007, 22h16
Houlà, c'est pas sur Stora qu'il faut taper le plus. D'abord, dans l'article, je le trouve très modéré. Ensuite, il est toujours partant pour défendre les jeux vidéo à la télé (notamment chez Bern).

Non, en France, je trouve que les joueurs sont plutôt bien lotis en "experts-qui-disent-quoi-penser-à-la-télé" : Stora, Valleur, Tisseron... Aux Etats-Unis, on aurait droit à Dave Grossman (http://www.killology.com/), Craig Anderson (http://www.psychology.iastate.edu/faculty/caa/), Jim Taylor (http://www.positivepushing.com/) ou même Jack Thompson puisqu'il est parfois présenté comme un "expert". Et au Canada, on aurait peut-être droit à Jacques Brodeur (http://www.edupax.org/), Valerie Smith (http://www.fradical.com/) ou encore Rose Dyson (http://www.c-cave.com/).

Et des comme ça, j'en ai encore plein d'autres...

Akodo
02/01/2007, 03h21
C'est fou ce que les "spécialistes" peuvent dire comme conneries :XD:

Shane Fenton
02/01/2007, 20h23
C'est fou ce que les "spécialistes" peuvent dire comme conneries :XD:


Tu penses à qui, en particulier ?

Tu me diras, il y en a qui pensent la même chose, et beaucoup se connaissent entre eux (Grossman et Thompson sont copains, de même que Smith, Dyson et Brodeur sont collaborateurs de longue date. De plus, Smith et Dyson ont déjà travaillé avec Grossman et Thompson. Enfin, Anderson est cité abondamment par Grossman, Smith et Brodeur). Cela dit, ils ont chacun leur "petite touche particulière". C'est pour ça que je te pose la question : lequel t'a le plus frappé ?

Akodo
02/01/2007, 20h28
Je n'ai pas retenu les noms, je parlais juste de l'article présent dans le post.
Mais ce n'est pas la première fois que j'ai l'occasion de lire des élucubrations qui font sourire, en tant que joueur qui a commencé très tôt et qui joue encore.

jeanba
02/01/2007, 20h50
Outre que jouer à Deus Ex m’avait fait énormément de bien
C'est un homme de bon goût qui ne peut qu'avoir raison

Ash
03/01/2007, 10h18
Même s'il dit du bien d'un loisir que j'apprécie, j'ai du mal à accorder le moindre crédit à un gars qui nous dit que les jeux vidéos sont un art et emploie l'expression "in fine".


Je pense au contraire que le jeu video est un art. Pas sacré, certes, mais un art quand même. Avec des gens qui, comme pour un flim, réfléchissent et inventent une histoire... Ca n'empêche ni les bouses, ni les chefs-d'oeuvres.

t-buster
03/01/2007, 18h03
Je pense au contraire que le jeu video est un art. Pas sacré, certes, mais un art quand même. Avec des gens qui, comme pour un flim, réfléchissent et inventent une histoire... Ca n'empêche ni les bouses, ni les chefs-d'oeuvres.

et comme das l'art, il y a bien plus de bouses que de chefs-d'oeuvres. :P

Flox
05/01/2007, 19h17
Je pense au contraire que le jeu video est un art. Pas sacré, certes, mais un art quand même. Avec des gens qui, comme pour un flim, réfléchissent et inventent une histoire... Ca n'empêche ni les bouses, ni les chefs-d'oeuvres.


Merci...

Je commençais à désepérer de trouver des personnes partageant mon point de vue ;)



et comme dans l'art, il y a bien plus de bouses que de chefs-d'oeuvres.

c'est, je pense, ce qui fait l'atrait de la chose. Si ça avait été le contraire, les chefs-d'oeuvres seraient bien mornes...

Michael d'Amour
05/01/2007, 19h34
Tout à fait d'accord avec Flox et Ash.

Toxic
06/01/2007, 17h01
Les dangers du jeu vidéo, version grosse déconne, c'est le sujet du 6 janvier sur Something Awful (http://www.somethingawful.com), et c'est très con mais plutôt rigolo.

Mad
08/01/2007, 09h33
Moi, ce qui m’inquiète, c’est que 90 % des téléspectateurs croient TF1 !


Et là, tout est dit.

Shane Fenton
09/01/2007, 12h58
Moi, ce qui m’inquiète, c’est que 90 % des téléspectateurs croient TF1 !

Ou france 2, hein, parce qu'ils sont pas mal non plus (après tout, les 147 suicides à la silicone, c'est eux)