PDA

Voir la version complète : Le topic des frontaliers



Page : 1 2 3 [4] 5 6

Zapp le Grand
01/06/2016, 17h13
Et du coup si ma femme n'a aucun revenu (elle ne touche pas le chomage, juste des allocations de la CAF mais c'est une broutille) on s'en tamponne que notre foyer français soit dans une haute tranche fiscale non?

dYnkYn
01/06/2016, 17h16
C'est ça...

+1 pour le conseiller fiscal: ça revient à un prix assez modique et ça t'économise un temps de fou !

Lennyroquai
01/06/2016, 17h19
Et du coup si ma femme n'a aucun revenu (elle ne touche pas le chomage, juste des allocations de la CAF mais c'est une broutille) on s'en tamponne que notre foyer français soit dans une haute tranche fiscale non?

Si je ne m'abuse : ca va rentrer dans des revenus imposable et tu vas raquer un gros pourcentage de cette broutille.
Faut juste le savoir quand elle retravaillera ou autre.

Zapp le Grand
01/06/2016, 17h19
Et si elle trouve du travail en Suisse? :)

Praetor
01/06/2016, 17h21
Pour les impôts et le 3e pilier ça dépend du canton où tu travailles. Genève tu es imposé en Suisse (à la source) et tu peux avoir un 3e pilier. Vaud tu es imposé en France (pas de prélèvement d'IR à la source) et pas de 3e pilier.

Cela car Vaud a un accord fiscal avec la France, donc le canton laisse le pays de résidence se charger de l'imposition et des transferts ont lieu après. Genève n'a pas d'accord fiscal donc le canton se sert et ne s'occupe pas de ce qui se passe en France.

Lennyroquai
01/06/2016, 17h38
Et si elle trouve du travail en Suisse? :)

Pas de soucis : car vous serez imposés les 2 à la source.
Ca ne concerne que les revenus "Français"

Alors tu vas chez qui ? que je sache si tu deviens un de mes concurrents et si donc je dois commencer à faire circuler des rumeurs scandaleuses sur tes mœurs sexuelles (par exemple)

Zapp le Grand
03/06/2016, 12h08
Et concernant les mutuelles (vu que je pense rester adhérent à la sécu francaise), ca picote vraiment ou ca reste envisageable avec un seul salaire?

Lennyroquai
03/06/2016, 16h58
Et concernant les mutuelles (vu que je pense rester adhérent à la sécu francaise), ca picote vraiment ou ca reste envisageable avec un seul salaire?

Ca pique pas je trouve si tu prends une mutuelle normale.
Si tu prends en plus la couverture sur le territoire Suisse : forcément ca douille plus.

Mais de mon côté j'ai pris que côté Français, en minimale (J'ai juste des lunettes) : bah c'est 30€ par mois...

William Vaurien
03/06/2016, 17h27
Ca peut paraître un peu "overkill" mais avoir un "conseiller fiscal" c'est très très très très intéressant quand tu es frontalier (Si tu veux une adresse, je peux te filer le mien... que j'aime particulièrement quand je vois la somme de retour d'impôts qu'il me ramène chaque année)

Je suis intéressé.
Après bientôt 5 ans au pays des bisounours (le CERN, gros salaire, plein de vacance, des primes pour partir en vacance :cigare:, et pas d'impôt B)) je vais devoir le quitter dans quelques mois, je vais devoir atterrir avec fracas dans la dur et triste réalité :'(

J'ai déjà trouvé un poste sur Genève, et en tant que frontalier, je me prépare à affronter les hordes de frouzes arrogants sur la route, les portuguais xénophobes du MCG et les impôts... J'avais pas capté cette histoire d'impôt prélevé en plus par la France, je sens que ça va faire mal! :sad:

Il gère quoi le conseiller fiscal ?

Lennyroquai
03/06/2016, 17h53
Je suis intéressé.
Après bientôt 5 ans au pays des bisounours (le CERN, gros salaire, plein de vacance, des primes pour partir en vacance :cigare:, et pas d'impôt B)) je vais devoir le quitter dans quelques mois, je vais devoir atterrir avec fracas dans la dur et triste réalité :'(

J'ai déjà trouvé un poste sur Genève, et en tant que frontalier, je me prépare à affronter les hordes de frouzes arrogants sur la route, les portuguais xénophobes du MCG et les impôts... J'avais pas capté cette histoire d'impôt prélevé en plus par la France, je sens que ça va faire mal! :sad:

Il gère quoi le conseiller fiscal ?

La boîte c'est Société MyProject (http://www.myproject.pro/)
Pour le lien de mon conseiller c'est en MP si besoin.

En gros : c'est de "l'optimisation fiscale", traduction de mon crue : Comment sauver ou récupérer de l'oseille en remplissant des formulaires dont tu ne connais pas l'existence. (Ou alors des ouvertures de compte qui... 10 ans plus tard ne sont plus imposables et à même de recevoir un paquet de sousous sans que Bercy puisse venir prendre sa part... PAR EXEMPLE)

William Vaurien
03/06/2016, 18h05
Et sinon, entre LAMAL et CMU, avec une femme (pas de revenu) et 2 enfants (4 et 8), il vaut mieux quoi ? Vu le desert médical dans mon patelin et le prix dérisoire du généraliste / dentiste en France, je voyais bien le combo LAMAL pour les spécialiste, gros bobo et hôpital et le rhume chez le généraliste.

D'après les simulations, avec des franchises moyennes, j'arrivais à environ 700 CHF par mois, mais je trouve que ça fait un peu cher (on dépense rarement plus de quelque centaines de francs dans les pires mois (visite pédiatre, virus choppé à l'école + médocs). Je voudrais juste ne pas avoir à vendre la maison en cas de gros pépin de santé.

C'est quoi pour vous le bon compromis ?

Praetor
04/06/2016, 00h54
La sécu française te coûterait combien?

humble.jok
07/06/2016, 11h05
Hello Messieurs,

J'ai donc eu une réponse positive pour venir bosser dans votre douce région :) Prestataire pour une ssii suisse (sur Genève), et habitant en France, et de fait, je suis un peu très paumé sur les histoires de pilier, d'impôt, et tout ce qui s'ensuit. Je n'ai pas encore le contrat final sous les yeux, mais quels sont les points critiques que je dois voir en priorité?

J'ai eu une simulation de salaire avec une ligne "impots à la source" (qui représente 5% du brut mensuel), mais la personne m'a fait une simulation pour célibataire sans enfant (sachant que je suis pacsé avec deux enfants), est-ce que ce sont tous les impots que je vais payer? ou j'ai ensuite l'IR français classique? ou un autre impôt?

Il y a également un papier à remplir concernant une demande d'allocations, ca peut représenter combien par mois?

Et pareil pour l'assurance maladie, il est fait mention d'un deuxième pilier, je dois demander d'autres informations à ce sujet?

En vous remerciant par avance :)

Euh, 5%, c'est peu probable, tu vas avoir quel salaire?

Le PACS hétéro n'est pas reconnu à Genève.

Je suis pacsé avec un gamin. Notre fiduciaire avait rempli les papiers (en 2013) comme si j'étais marié avec un gamin. En 2014, j'ai repris le machin de l'an passé et recopié.

Pour 2015, je trouvais ça louche, j'ai relu la paperasse et appeler les impôts genevois:
- Ils sont extrêmement agréables bien que difficiles à joindre.
- Le PACS n'est pas reconnu, tu es donc: célibataire sans enfant (A0 dans ce barème: http://ge.ch/impots/system/files/documents/IS/2016/bareme-is-2016b.pdf ). Oui, ça pique la rondelle ;) .
- Sauf qu'à la fin de l'année, tu reçois une feuille de correction à rendre avant fin mars de l'année qui suit. Dessus, tu demandes une correction de barème pour passer en H0 + x parts (chaque enfant vaut 0.5 parts car tu n'es pas marié == garde partagée, tu passes donc en H1 vu que tu as deux gosses). Tu peux ajouter dans la déclaration corrective, tout le pognon que tu as versé pour la garde (cantine, garderie, nounou, ...) et tout un tas de truc de frais. Là, le canton a un an pour te rendre l'argent trop perçu. Après plusieurs années, il semblerait que le canton accepte que tu te déclares directement en H1 (tu remplis la feuille chaque année).
- Si tu as un nombre impair d'enfant (1, 3, ...). Tu prends le barème le plus proche (H0, H1) et tu déduis 5039chf de ton salaire pour trouver ton barème.

Je te dis ça car il faut faire gaffe. Si tu déclares mal, tu te retrouves à leur devoir de l'argent et ça peut vite monter. Tu peux aussi trop payer et te faire baiser.

humble.jok
07/06/2016, 11h23
Pour les allocs, c'est 300chf par gamin sur présentation du formulaire E411 rempli par ta caisse des allocs. Tu touches la différence entre 300chf et ce que tu recois par la France. Dès que tu passes 45k€ (de mémoire), en France, t'as plus droit à rien de toute façon.

Pour les impôts français, tu as droit à un crédit d'impôts complet de la somme que tu aurais dû verser pour tes revenus Suisses (il y a 2 formulaires à remplir 2047 et 2047 Suisse plus le formulaire des comptes à l'étranger).
Si ta femme bosse, tu remplis comme d'hab sa partie et la tienne, il y a une case à remplir avec le montant qui a déjà était soumis à impots en Suisse (8tk il me semble) et tu paieras l'IR sur les revenus de ta femme (qui correspondent en gros à la tranche dans laquelle tu vas te trouver). Si tu as des revenus annexes (auto-entreprise, dividendes, plus-value, ...), ça reste dans ton IR français mais il faut les déclarer en Suisse (pour recalculer ton barème).

Tu verras vite que la France est un pays fiscalement bancal car le fait que ta femme bosse va te plomber velu...mais bon, il y a beaucoup de cocos sur ce forum qui trouve normal qu'un entrepreneur paye 75% de charges et d’impôts...

Vu que tu es pacsé, prend la LAMAL plutot que cette arnaque de CMU frontalier. Le PACS n'étant pas reconnu, tu n'es pas obligé de prendre la LAMAL pour toute la famille mais ça reste à voir si ta femme bosse pas (moi, elle est couverte par son employeur). La CMU, c'est 8% du net imposable de l'an passé (avec rattrapage en fin d'année comme d'hab dans le tiers monde administratif qu'est la France).
Tu as une feuille à remplir coté Suisse et à faire tamponner par la France (bon courage ;) ).

Pour le 2ième pilier, c'est ta retraite complémentaire qui est obligatoire. En général, c'est pris en charge à 50% par ta boite et à 50% par toi (ça fait parti des 10% de charges "sociales" Suisse qu'on trouve en moyenne).
Faut que tu te renseignes avec ton employeur et ses RH. Il y a des boites top qui la paye intégralement ou qui doublent leur part (tu payes 50% et eux payent 100%, tu as un 2ième pilier bien sympa).

humble.jok
07/06/2016, 15h23
Pour les impots, les cas sont expliqués ici: http://ge.ch/impots/system/files/documents/IS/2016/exemple_cas_de_figure_decla_prelevement.pdf

Bah
08/06/2016, 19h35
Je suis pacsé avec un gamin.

C'est peut-être pour ça que c'est pas reconnu à Genève :ninja:

William Vaurien
08/06/2016, 21h21
J'avais tiqué en lisant, mais pas osé reprendre ^_^

humble.jok
08/06/2016, 21h51
:( je suis tristesse...

William Vaurien
08/06/2016, 23h25
Ca peut paraître un peu "overkill" mais avoir un "conseiller fiscal" c'est très très très très intéressant quand tu es frontalier (Si tu veux une adresse, je peux te filer le mien... que j'aime particulièrement quand je vois la somme de retour d'impôts qu'il me ramène chaque année)

J'ai rendez vous avec ton conseiller fiscal qui à l'air super sympa. On verra ce que ça donne, mais ce qui à l'air bien c'est que sa boîte fait du conseil/courtier aussi sur les prêts immobilier, les mutuels,... bref tout en un. Je sens que ça va me plaire :)

Encore merci du tuyau: je n'aurais jamais pensé à faire appel à un conseiller et je me serais bien fais chier à tout gérer moi-même !

Lennyroquai
09/06/2016, 12h30
:cigare:

dYnkYn
09/06/2016, 12h32
Pour ceux qui cherchent à faire un 3e pilier, vous pouvez me mp :siffle:

Bah
14/06/2016, 12h55
Pour ceux qui cherchent à faire un 3e pilier, vous pouvez me mp :siffle:

Le 3ème pilier ça fait au moins 10 ans que je me dis qu'il faut que je le fasse et que je le fais jamais... C'est une horreur, je vais finir sous un pont.

dYnkYn
14/06/2016, 13h26
Le 3ème pilier ça fait au moins 10 ans que je me dis qu'il faut que je le fasse et que je le fais jamais... C'est une horreur, je vais finir sous un pont.

Faut organiser un après-midi "prévoyance-Tie-fighter" ^_^

Praetor
14/06/2016, 14h01
Le 3ème pilier ça fait au moins 10 ans que je me dis qu'il faut que je le fasse et que je le fais jamais... C'est une horreur, je vais finir sous un pont.

Pire, à l'aide sociale!

znokiss
14/06/2016, 16h59
Le 3ème pilier ça fait au moins 10 ans que je me dis qu'il faut que je le fasse et que je le fais jamais... C'est une horreur, je vais finir sous un pont.
Pareil.

Faut organiser un après-midi "prévoyance-Tie-fighter" ^_^
:bave:

Pire, à l'aide sociale!
Quand t'es à l'AI en Suisse, t'es un peu considéré comme un rebut j'ai l'impression.

dYnkYn
14/06/2016, 18h10
Pareil.

Vu où tu bosses, pour toi c'est mort. Car tu n'es pas prélevé à la source. Idem pour Bah s'il bosse sur Vaud.

Praetor
14/06/2016, 18h36
Bah est suisse et vit en Suisse, je ne vois pas pourquoi il ne pourrait pas en avoir un.

ylyad
14/06/2016, 19h16
Le fait d'être Suisse n'a rien à voir, c'est la même chose pour les résidents étrangers. Pour les frontaliers, c'est peut-être autre chose.

Praetor
14/06/2016, 19h19
Le 3e pilier c'est pour les gens qui travaillent et résident en Suisse, ou qui travaillent dans un canton sans accord fiscal avec le pays de résidence (par exemple Genève mais pas Vaud pour un résident français ).

dYnkYn
14/06/2016, 19h44
Bah est suisse et vit en Suisse, je ne vois pas pourquoi il ne pourrait pas en avoir un.

Au temps pour moi, je croyais qu'il résidait en France.


Le 3e pilier c'est pour les gens qui travaillent et résident en Suisse, ou qui travaillent dans un canton sans accord fiscal avec le pays de résidence (par exemple Genève mais pas Vaud pour un résident français ).

Tout juste. En plus de Genève, il y a également les gens travaillant dans les cantons d'Argovie, St-Gallen, Turgovie et Zurich (sait-on jamais).

Bah
16/06/2016, 00h30
Au temps pour moi, je croyais qu'il résidait en France.

Ouais. Chuis suisse. Juste sauvé par le fait que je suis pas valaisan...

dYnkYn
16/06/2016, 08h32
Ouais. Chuis suisse. Juste sauvé par le fait que je suis pas valaisan...

Dépend du point de vue ^_^

Bah
17/06/2016, 00h24
Dépend du point de vue ^_^

Je vous achète votre petite arvine, c'est déjà pas mal. Et je vais régulièrement au chalet d'un pote au col des planches pour manger raclette et fondue #jesuisimpreza

Praetor
17/06/2016, 00h29
Faut-il un visa pour aller au Valais ou le passeport suffit? Quels vaccins faut-il mettre à jour?

William Vaurien
17/06/2016, 01h57
Mefies toi de la quarantaine quand tu voudras en sortir :ninja:

Bah
17/06/2016, 10h08
Faut-il un visa pour aller au Valais ou le passeport suffit? Quels vaccins faut-il mettre à jour?

Tu dois simplement amener un deuxième foie dans une glacière. Et si possible tu débranches celuui que tu as actuellement et tu fais circuler ton sang dans le foie externe.

dYnkYn
17/06/2016, 15h03
#jesuisimpreza

:haha:

Bah
17/06/2016, 16h44
:haha:

T'as vu comme je me fonds bien dans le paysage...

Praetor
17/06/2016, 20h05
Les plaques VD te trahissent :p

Bah
18/06/2016, 22h19
Les plaques VD te trahissent :p

Je compense avec la queue de castor au rétro intérieur, le pot en forme de bouteille d’abricotine et le CD d'alliage qui tourne à coin,.

znokiss
19/06/2016, 01h43
Je préfère un bon vin qui le Vaud, plutôt qu'un vin qui le Valais.

dYnkYn
19/06/2016, 16h46
Je compense avec la queue de castor au rétro intérieur, le pot en forme de bouteille d’abricotine et le CD de Black Lion Genocide (https://www.youtube.com/watch?v=ikMvuZrw87g) qui tourne à coin.

fixed

Zapp le Grand
26/06/2016, 09h44
Bon le site officiel du gouvernement ne permet pas de faire une simulation en étant frontalier :( Vous avez un site sous la main pour le faire?

ylyad
06/08/2016, 13h00
Je continue ici une discussion d'un autre fil:

Parce que le Touran et le S-Max sont les mieux notés. :ninja:
Et pour l'autre assertion, cela vient des bruits de couloir quand je me déplace en Suisse. Pour commencer j'ai un collègue qui a décidé de ne pas se marier avec sa compagne parce qu'ils paieraient plus d'impôt sur une déclaration conjointe que sur deux déclarations séparées. Et je crois aussi que les Suisses, tout comme les Allemands, ont beaucoup de mal avec le concept des mamans qui veulent travailler.
Oui, mariage, ça c'est vrai - quand les deux travaillent. En revanche, sur le plan fiscal, c'est un peu comme la France, il y a globalement pas mal d'avantages fiscaux à avoir des enfants.

Globalement, oui, le schéma tradi qui veut que Madame ne travaille pas pour élever les enfants est considéré comme la norme. En revanche, il faut faire une première grosse différence avec la France: le marché du travail est quand même franchement dynamique, donc il est beaucoup plus facile pour une femme de retrouver un job correct quand par exemple les enfants sont tous à l'école, et le temps partiel choisi est quand même franchement développé et accepté même à des postes à responsabilité. Oui, sans doute pas autant qu'on le souhaiterait, mais je connais des femmes cadres (avec une équipe et tout) qui bossent à 60%, le truc inimaginable en France - et je pale bien au pluriel, c'est pas une personne unique. Donc le schéma tradi concerne surtout la période avant l'école (obligatoire à partir de 4 ans, mais le matin seulement au jardin d'enfants). Et à mon avis, il est aussi pas mal le fait du choix personnel des familles, tout simplement - si Madame avait pu faire ça sans trop risquer sa carrière, on aurait fait ça aussi à l'époque à Paris.

Après, même concernant les bébés, sur le plan pratique quand la mère travaille, c'est autre chose et surtout, c'est extrêmement variable d'un canton à l'autre et aussi d'une commune à l'autre. Ca va de crèches publiques uniquement (à la française) et donc limites en place à crèches privées uniquement (chez moi), à nombre de places limité également mais bien plus faciles à ouvrir - et potentiellement avec grosses réductions d'impôts à la clé - en passant par ni l'un ni l'autre. Après, il y a aussi des nourrices, en nombre plus ou moins important, mais celles qui prennent les enfants à 100% sont assez rares.

Si je prends dans ma commune, il n'y a que des crèches privées, chères (mais rapporté au salaire de la maman, pas forcément plus qu'en France), mais avec grosses réductions d'impôts - c'est un calcul individuel à faire - et par contre, une fois à l'école, il y a une structure publique carrément subventionnée qui ne coûte quasiment rien. Mais dans une commune à-côté, c'est très différent. Et l'autre à côté, c'est encore très différent.

Bref, quand je vois mes voisins ou mes potes Suisses, clairement, ils font des enfants et beaucoup plus qu'en Allemagne.

dYnkYn
06/08/2016, 14h17
Oui, mariage, ça c'est vrai - quand les deux travaillent. En revanche, sur le plan fiscal, c'est un peu comme la France, il y a globalement pas mal d'avantages fiscaux à avoir des enfants..

Sauf que pas mariés, avec des enfants, c'est encore plus rentable.

Ma femme et moi avons fait le calcul suivant:
Différence mariés-pas mariés sans enfant : 3000€ d'impôts
Différence mariés-pas mariés avec enfant : 7'000€ d'impôts

A savoir aussi que le temps partiel chez les hommes commence à devenir de plus en plus fréquent.

ylyad
06/08/2016, 14h42
Sauf que pas mariés, avec des enfants, c'est encore plus rentable.

Ma femme et moi avons fait le calcul suivant:
Différence mariés-pas mariés sans enfant : 3000€ d'impôts
Différence mariés-pas mariés avec enfant : 7'000€ d'impôts
Oui, ça confirme que si les deux travaillent, il faut éviter de se marier en Suisse - le second cas justifierait même de divorcer :ninja:


A savoir aussi que le temps partiel chez les hommes commence à devenir de plus en plus fréquent.
Oui - j'y pense pour moi, d'ailleurs...

Anonyme210226
06/08/2016, 16h42
J'en prends bonne note, merci !

Zapp le Grand
10/08/2016, 18h04
Hello les gens,

Mon arrivée dans votre belle région se précise (j'ai même une date) MAIS, j'ai un soucis avec l'administration française.

je suis actuellement gérant d'une EURL, affiliée au merveilleux régime du RSI. Pour des raisons de "factures dans la nature qu'on ne m'a pas encore payé", je ne peux pas fermer la dite entreprise, ni la mettre en sommeil.


Or, pour être affilié au régime général (avec le machin CMU frontalier) on me demande une lettre de radiation du RSI.


Mes factures ne seront pas payées avant septembre, donc je DOIS garder la société ouverte jusqu'à cette date au minimum, mais je vais commencer à être frontalier à partir du mois d'août. D'où ma question :

-Même étant frontalier, en tant que gérant d'une EURL en France, suis-je couvert par l'assurance maladie? Ou dois-je être inscrit day0 pour travailler sereinement?
-Lorsque j'aurais fermé ma société, et que je m'inscris à la CMU, (admettons au 1ier octobre) devrais-je payer rétroactivement la CMU depuis le début de mon contrat suisse?


La sécurité sociale a été incapable de me répondre, ce qui fait que je stresse un peu beaucoup là...

Merci d'avance !

ylyad
10/08/2016, 19h39
Si tu es affilié au RSI, tu es couvert, non? Tu pourrais très bien être frontalier à mi-temps et gérant à mi-temps, dès lors tu n'aurais pas besoin d'être à la CMU (ça marche aussi si tu es en temps partiel en France et si tu es m&rié et que ta femme bosse en France, tu devrais également être couvert). En tout cas, c'est comme ça que je comprends la chose.

Praetor
10/08/2016, 20h26
Alors attention, si tu es un nouveau frontalier tu as encore le choix entre la CMU et la LAMal (assurance Suisse). Selon ton niveau de revenu il peut être plus intéressant de prendre la LAMal (si je devenais frontalier je resterai probablement à l'assurance Suisse).

Il faut savoir que le droit prévois que l'on s'assure normalement dans le pays où l'on travaille, mais il y a un droit qui permet de renoncer définitivement pour s'assurer dans son pays de résidence. C'est l'aspect définitif qui a foutu dedans les anciens frontaliers car ils avaient tous choisi une assurance française privée. Or Hollande a mis fin à ce système et obligé tous ceux qui étaient assurés en privé de passer à la CMU. Et du coup ils ne peuvent pas revenir au système suisse, donc ne va pas à la CMU trop vite ;)

L'avantage de la LAMal frontaliers est que le tarif est fixé en fonction de ton âge, pas de tes revenus. Alors que la CMU prend un pourcentage de tes revenus. Autre point intéressant, la franchise de la LAMal n'intervient apparement qu'en Suisse, si on se fait soigner en France elle rembourse selon les conditions de la CMU. Corolaire: avec la LAMal tu peux te faire soigner des deux côtés de la frontière, avec la CMU ça risque d'être galère (à moins de prendre une complémentaire et de payer encore plus). Bref, renseigne-toi!

Zapp le Grand
10/08/2016, 20h53
Oui a ce niveau, je me suis renseigné, et c'est plus intéressant de passer par la CMU (j'ai un cas un peu particulier en fait), la Lamal est trop chère pour mes revenus avec femme ne travaillant pas et deux enfants.

@ ylyad oui je le comprends également comme ca, mais à priori quand tu es travailleur suisse tu es obligé de t'assurer dans les trois mois après le début du contrat (ce qui est normal )donc oue je suis je pense assuré, mais je veux surtout voir la "rétroactivité" du procédé.

ylyad
10/08/2016, 21h23
Oui, 3 mois, mais pas rétroactif - ça prend en compte que ton assurance santé précédente ne s'arrête pas du jour au lendemain tout en évitant de t'assurer en double. Aujourd'hui, tu es couvert par le RSI et tant que tu n'as pas résilié, tu es couvert (et éventuellement ta famille, je ne sais pas comment le RSI fonctionne). Quand tu résilieras ton RSI, ce sera la date de résiliation (plus éventuellement un délai) qui jouera, pas le moment où tu commences à bosser en Suisse.

znokiss
10/08/2016, 23h22
la Lamal est trop chère pour mes revenus avec femme ne travaillant pas et deux enfants.

Même situation que toi par ici, on paye 900 CHF/mois pour l'assurance de base pour toute la famille, un choix qu'on a fait pour le confort du système de santé suisse, mais ça commence à faire bien mal au cul ces derniers temps..
On a pour l'instant aucune complémentaire.

William Vaurien
11/08/2016, 12h41
Le conseiller fiscal recommandé chaudement sur ce forum m'a proposé de faire un mix: moi à la LAMAL (putain, ce nom d'assurance maladie !) et femme (pas de salaire) et enfant à la CMU. Par dessus tout ça on prend une complémentaire qui couvre tout le monde sur les 2 pays.

J'ai pas encore commencé à regarder les tarifs, mais j'espère sauver quelques francs tout en étant bien couvert !

Zapp le Grand
11/08/2016, 12h42
Le conseiller fiscal recommandé chaudement sur ce forum m'a proposé de faire un mix: moi à la LAMAL (putain, ce nom d'assurance maladie !) et femme (pas de salaire) et enfant à la CMU. Par dessus tout ça on prend une complémentaire qui couvre tout le monde sur les 2 pays.

J'ai pas encore commencé à regarder les tarifs, mais j'espère sauver quelques francs tout en étant bien couvert !

Ah tiens tu peux faire ca? je pensais que passant à la lamal j'étais obligé d'embarquer tout mon foyer fiscal avec moi?

dYnkYn
11/08/2016, 13h50
moi à la LAMAL (putain, ce nom d'assurance maladie !)

Formellement, c'est LAMal (avec trois majuscules et deux minuscules) pour Loi fédérale sur l'Assurance Maladie :ninja:

johnclaude
13/08/2016, 15h00
Et tu t'installes de quel côté Zapp?

Zapp le Grand
13/08/2016, 15h52
Aucune idée encore...Je viens en celib en squattant un appart hotel sur Archamps et du coup, on zieute tout ce qui a trois chambres et un jardin entre Annecy et Genève :)

Naity
17/08/2016, 14h06
Aucune idée encore...Je viens en celib en squattant un appart hotel sur Archamps et du coup, on zieute tout ce qui a trois chambres et un jardin entre Annecy et Genève :)

L'axe Annecy-Genève est motivé par quoi? Selon ou tu bosses, c'est peut être pas con de regarder plus à l'ouest (Valleiry-Viry) ou dans le Pays de Gex. Rien que d'un point de vue pratique, dépendre d'une autre douane que Bernex ca change la vie ;)

Zapp le Grand
17/08/2016, 19h29
L'axe Annecy-Genève est motivé par quoi? Selon ou tu bosses, c'est peut être pas con de regarder plus à l'ouest (Valleiry-Viry) ou dans le Pays de Gex. Rien que d'un point de vue pratique, dépendre d'une autre douane que Bernex ca change la vie ;)

Ah non on bloque pas sur l'axe mais sur la région quoi en gros 30min d Archamps en voiture dans n'importe quelle direction :)

Molina
01/09/2016, 15h37
M'étant trompé de topak, je reposte :

Dites, à partir de combien ça devient intéressant de bosser en Suisse ?

Par exemple, en début de carrière je peux compter sur 2500-3000 euros en France si je me démerde bien et les grands jours (sinon moins). En suisse, pour le début de carrière : 6350 CHF en moyenne (soit 5 788,8 euros).

Sachant que vers 3000 euros, le salaire est plafonné en France (ou alors avoir une chance de cocu ou devenir libéral complet). En Suisse au bout de 15 ans de carrière : 7800 CHF (soit 7 110,7 euros).

Vous en pensez quoi ? (Par exemple là, c'est le salaire pour aller à Renens).

Avant qu'on me pose des questions : J'ai pas le permis. Alors soit je me donne un an pour le passé, soit..Ben j'ai pas le permis. Deuxièmement, les salaires en France sont en brut. Pour les salaires suisses, j'en sais rien, j'imagine que c'est du brut aussi.

Ma situation en France : Soit je vends ma mère, et je pourrais peut être gagner 5000 euros sur Paris après concours (donc d'ici 5-10 ans) pour un petit boulot de fonctionnaire. Sinon, ce qui est aussi très probable, je pourrais difficile dépasser la barrière des 3k euros.

Sinon, on est deux, pas marié. Ma copine ayant un cursus littéraire (Bac +5 et en thèse), j'ai un peu l'impression que ça risque d'être tendu du slip pour trouver du boulot là bas, et puis faudra qu'on en parle. Là, j'essaye juste de voir mes possibilités.

Bah
01/09/2016, 15h50
M'étant trompé de topak, je reposte :

Dites, à partir de combien ça devient intéressant de bosser en Suisse ?

Par exemple, en début de carrière je peux compter sur 2500-3000 euros en France si je me démerde bien et les grands jours (sinon moins). En suisse, pour le début de carrière : 6350 CHF en moyenne (soit 5 788,8 euros).

Sachant que vers 3000 euros, le salaire est plafonné en France (ou alors avoir une chance de cocu ou devenir libéral complet). En Suisse au bout de 15 ans de carrière : 7800 CHF (soit 7 110,7 euros).

Vous en pensez quoi ? (Par exemple là, c'est le salaire pour aller à Renens).

T'es seul ? Si t'es seul avec 6300 (brut je suppose) ça ira très très bien. Par contre Renens et alentours c'est dur niveau logement. Ca commence à se détendre et ça construit énormément, mais pas encore facile de trouver je pense. La région est chouette (proximité de Lausanne qui a plein d'infrastructures, lac à côté, montagnes pas loin (Jura et alpes), y'a tout ce qu'il faut sur un périmètre très petit).

ylyad
01/09/2016, 16h06
Dans ta comparaison, ça dépend si tu parles de brut incl. charges patronales, brut, net de charges, net après impôts... surtout si c'est pas la même base selon le côté de la frontière. De quel métier parles-tu?


Je pense que tu parlais de moi, j'ai changé de topak :ninja:

Mais j'imagine que c'est du brut pour les deux. Et c'est pour être pharmacien chez une franchise là bas (Sunstore, ce genre de connerie).
Je ne suis pas spécialiste mais je suis super étonné du salaire que tu annonces. Ca ressemble plus à "préparateur en pharmacie" qu'à pharmacien...

Praetor
01/09/2016, 16h12
Sinon, on est deux, pas marié. Ma copine ayant un cursus littéraire (Bac +5 et en thèse), j'ai un peu l'impression que ça risque d'être tendu du slip pour trouver du boulot là bas, et puis faudra qu'on en parle. Là, j'essaye juste de voir mes possibilités.

J'ai l'impression inverse. Bac+8 littéraire en France? C'est soit prof soit une brillante carrière chez Paul Emploi, non? Ou McDo :ninja: Ici le taux de chômage est plus bas et puis ils adorent les PhD (influence germanique). Elle est française? Européenne? Pays tiers? Pour les non-européens c'est un peu galère, mais sinon il n'y a pas de raison. Sauf si elle veut absolument un poste qui correspond à sa formation, là ça risque effectivement d'être compliqué (le marché du travail à certes une meilleure tronche qu'en France, mais il est aussi beaucoup plus petit).

- - - Mise à jour - - -


Je ne suis pas spécialiste mais je suis super étonné du salaire que tu annonces. Ca ressemble plus à "préparateur en pharmacie" qu'à pharmacien...

Pareil, je voulais commencer mon post précédent en trollant que les pharmaciens sont mal payés mais je me suis retenu :ninja: D'un autre côté Sunstore sont surtout des vendeurs de bonbons pour la toux et autres compléments alimentaires donc ça ne m'étonne pas plus que ça.

Molina
01/09/2016, 16h19
J'ai l'impression inverse. Bac+8 littéraire en France? C'est soit prof soit une brillante carrière chez Paul Emploi, non? Ou McDo :ninja: Ici le taux de chômage est plus bas et puis ils adorent les PhD (influence germanique). Elle est française? Européenne? Pays tiers? Pour les non-européens c'est un peu galère, mais sinon il n'y a pas de raison. Sauf si elle veut absolument un poste qui correspond à sa formation, là ça risque effectivement d'être compliqué (le marché du travail à certes une meilleure tronche qu'en France, mais il est aussi beaucoup plus petit).

- - - Mise à jour - - -



Pareil, je voulais commencer mon post précédent en trollant que les pharmaciens sont mal payés mais je me suis retenu :ninja: D'un autre côté Sunstore sont surtout des vendeurs de bonbons pour la toux et autres compléments alimentaires donc ça ne m'étonne pas plus que ça.

C'est cool pour ma copine alors !

Préparateur, j'ai regardé, c'est 3k CHF (brut). Peut être que dans les pharmacies indépendantes c'est un peu plus, qui sait. Mais, de mon point de vu, c'est déjà énorme :XD:

ylyad
01/09/2016, 16h29
Le préparateur a 3k, il est dans la soute à traiter les cartons de livraisons. Les salaires que tu annonces, je pense que ça correspond à ceux qui sont au comptoir. Peut-être pas le titre de préparateur, mais un truc du genre "vendeur spécialisé en pharmacie". Mais ils ne sont certainement pas pharmaciens.

Bah
01/09/2016, 16h35
Préparateur, j'ai regardé, c'est 3k CHF (brut). Peut être que dans les pharmacies indépendantes c'est un peu plus, qui sait. Mais, de mon point de vu, c'est déjà énorme :XD:

3000 CHF c'est de la merde. C'est entre 700 et 1000.- de moins qu'un caissier de supermarché.

- - - Mise à jour - - -

6300.- à deux, là on commence à avoir besoin de savoir tes envies/besoins et à combien tu pourrais trouver un appart. Ce dernier point conditionne fortement ton niveau de vie vu la fluctuation des prix des logements.

Jaycie
06/09/2016, 18h10
Putain mais Molina, va dans l'industrie et fais toi des couilles en or chez Novartis ou Roche à Bâle.

Ou bien va chez UCB à Bulle (voire Shire à Neuchatel).

znokiss
06/09/2016, 18h49
3000 CHF c'est de la merde. C'est entre 700 et 1000.- de moins qu'un caissier de supermarché.

Je ne savais même pas qu'il y avait des salaires à moins de 4k en Suisse..

ylyad
06/09/2016, 19h02
Putain mais Molina, va dans l'industrie et fais toi des couilles en or chez Novartis ou Roche à Bâle.

Ou bien va chez UCB à Bulle (voire Shire à Neuchatel).
Cela dit, oui: si t'es vraiment pharmacien, l'officine n'est pas forcément la voie royale en Suisse...

Lennyroquai
07/09/2016, 12h09
Y'a Merck Serono aussi, pour se faire des balls en or (Vevey et Aubonne côté Leman)

Kecheu
10/09/2016, 21h52
Bonjours,
Je recherche des informations sur la fiscalité des frontaliers coté employeur.

Concretement voila ma situation: je suis résident francais et j'aimerais travailler pour une connaissance qui a une entreprise implanté en allemagne. On recherche donc ensemble la solution la plus avantageuse pour tout le monde.

Je me suis déjà un peu renseigné et de ce que j'ai trouvé il faudrait que l'employeur s'enregistre auprès de l'URSSAF d'alsace pour obtenir un numéro SIRET.
De mon salaire brut il devra reverser de mon salaire brut les charges salariales directement auprès des organismes francais concernés (doit-il payer chaque caisse individuellement ou bien est-ce un versement unique à L'URSSAF? ).
Concernant les charges patronales, devront-elles être reversée en allemagne ou bien en France? Si c'est pour la france: Quelles sont ces charges, leur montant (ou taux) et à qui doivent-elles être versées?

Et puis si il y a un topic plus approprié merci de me le signaler. ;)

ylyad
10/09/2016, 21h58
La toute première question: exerceras-tu ton activitié professionnelle en France ou non? Parce que le cas que tu décris, c'est si la réponse est Oui - mais dans ce cas, tu n'es pas frontalier ;)

Kecheu
11/09/2016, 02h11
Oui en effet, je ne serais pas frontalier. . . jme disais juste que comme les conditions se ressemblent, peut-etre que la fiscalité se ressemble aussi ?

ylyad
11/09/2016, 14h03
Non, justement. Tu es résident français avec un emploi en France - et l'entreprise se retrouve avec les mêmes obligations qu'uen employeur localisé en France. Quelques infos ici: https://www.urssaf.fr/portail/home/employeur/creer/quelle-urssaf-pour-votre-entrepr/firmes-etrangeres.html

Après, je doute que ce soit la solution la plus avantageuse, à la fois pour ton employeur et pour toi. Mais ça dépend aussi beaucoup du métier concerné, de ta localisation et la localisation de l'entreprise.

Naity
12/09/2016, 12h11
Pour les cas de frontaliers france/allemagne, je suis alle en mission sur un site de BSH pas super loin de la frontiere. J'avais discute un peu avec des inges francais qui m'avaient dit qu'en temps que frontalier resident en france ils pouvaient choisir leur lieu d'imposition. Le taux de conversion brut-net etant veaucouo plus interressant, ils se faisaient de belles orphelines en or.

Praetor
12/09/2016, 14h19
D'imposition (IR) ou de cotisation (prélèvements sociaux)?

Pour les prélèvements sociaux les accords européens disent que l'on dépend normalement du système social de son pays de travail, mais il y a un droit d'option qui permet de choisir son pays de résidence.

Par contre pour les impôts c'est toujours le pays de résidence (hors rebelles comme Genève).

Naity
12/09/2016, 14h32
Tout,

De ce qu'ils disaient en tout cas: ils "touchaient" l'intégralité de leur brut et cotisaient en France / s'imposaient en France. Avec, selon eux, un bien meilleur rapport brut/net que leur collègues allemands à salaire égal (Le net étant généralement la moitié du brut en Allemagne, les prestations sociales (sécu...) sont de moins bonnes qualité, la retraite privée est à payer en plus (et la publique est une blague)... etc)

Cheshire
25/09/2016, 02h37
Alors, suite à un improbable concours de circonstances, je viens de m'installer à Lausanne au mois d'août pour un nouveau boulot. C'est cool, bien payé, tout ça, mais socialement c'est un peu comme repoper à poil après avoir crevé dans les enfers en mode hardcore à Terraria. D'autant que la plupart des collègues sont frontaliers version ferry sur le Leman j'ai l'impression. Et là, au détour d'une exploration des recoins du forum CPC que je ne fréquente normalement pas (ne travaillant pas du tout dans l'informatique), je tombe sur ce topic.

J'en profite donc pour demander, est-ce qu'il y a des canards dans le coin qui connaissent la ville/les alentours, peuvent recommander des endroits sympas où sortir, voire, soyons fous, sont dispos pour prendre un verre un de ces quatre ?

Praetor
25/09/2016, 03h45
Pour sortir à Lausanne il y a le quartier Flon. Ou Riponne, si tu aimes les substances moyennement légales :ninja:
Pour te bourrer la gueule il y a la foire du Valais qui va bientôt commencer, c'est pas si loin en train.

Zapp le Grand
25/09/2016, 09h49
Hello les amis,

Bon ben mon aventure frontalière se termine en eau de boudin, au bout de 2 mois de contrat. J'ai envoyé ma démission, et j'ai donc mon salaire qui m'attend sur un compte de la banque postale en suisse.
Quel est le moyen le "moins cher" (en terme de devise légalement j'entends) pour rapatrier cet argent en euros bien de chez nous?
-si je suis encore sur place
-si je dois faire ca à distance.

Merci d'avance :)

johnclaude
25/09/2016, 10h53
Si t'es sur place le moins cher c'est d'aller à ta banque suisse et de tout retirer en liquide et en euros. Oui en suisse tu peux repartir avec 15000 balles en cash sans prendre rendez vous en avance, ça ne choque personne.
Tu auras eu le change au moins cher, et tu n'auras pas de frais en france pour les redéposer.
Après, si tu rentres de suisse jusque dans le 78 en covoiturage/train...se promener avec une grosse somme en cash c'est pas forcément l'idéal.
Sinon, ben un virement. Tu vas toujours dans ta banque suisse, tu leur expliques que tu as démissionné et que tu te barres, qu'il faut solder le compte et avec un IBAN de ton compte français ils vont te faire le transfert.
Là au moins tu as moins de risque de perte/vol et surtout à la douane c'est un peu moins louche si jamais t'es contrôlé.

dYnkYn
25/09/2016, 13h39
A Lausanne je recommande le Great Escape à proximité de la Riponne: toujours du monde, pas mal d'étudiants étrangers. Sinon oui la Foire du Valais c'est pas loin et j'y serai ;)

Zapp le Grand
26/09/2016, 12h11
Si t'es sur place le moins cher c'est d'aller à ta banque suisse et de tout retirer en liquide et en euros. Oui en suisse tu peux repartir avec 15000 balles en cash sans prendre rendez vous en avance, ça ne choque personne.
Tu auras eu le change au moins cher, et tu n'auras pas de frais en france pour les redéposer.
Après, si tu rentres de suisse jusque dans le 78 en covoiturage/train...se promener avec une grosse somme en cash c'est pas forcément l'idéal.
Sinon, ben un virement. Tu vas toujours dans ta banque suisse, tu leur expliques que tu as démissionné et que tu te barres, qu'il faut solder le compte et avec un IBAN de ton compte français ils vont te faire le transfert.
Là au moins tu as moins de risque de perte/vol et surtout à la douane c'est un peu moins louche si jamais t'es contrôlé.

Merci pour les informations ^^ et concernant les vacances ? Ils m'en doivent ? Je leur en dois ? Ai je cumule avec deux mois de travail ?

dYnkYn
26/09/2016, 12h20
Le droit prévoit que si tu démissionnes, tu dois prendre tes vacances, au pro-rata de la durée de l'engagement.

Source: https://www.seco.admin.ch/seco/fr/home/Arbeit/Personenfreizugigkeit_Arbeitsbeziehungen/Arbeitsrecht/FAQ_zum_privaten_Arbeitsrecht/kuendigung.html

Praetor
26/09/2016, 13h59
Pour le pognon le plus simple c'est le virement en euros. Un virement SEPA Suisse-France est sans frais. Et la banque postale a un des meilleurs taux de change du marché.

Pour les congés c'est au prorata, tu devrais donc avoir dans les 4 jours selon le nombre de jours de congés en vigueur dans l'entreprise (généralement entre 4 et 5 semaines). On m'a toujours laissé le choix entre les prendre et me les faire payer, faut voir avec ta boite. En période d'essai c'est peut-être différent.

Zapp le Grand
26/09/2016, 22h41
Je ne vais pas rentrer dans les détails, mais putain les SSII en suisse, elles tiennent largement la dragée aux pires des raclures parisiennes O_o J'ai eu ma journée la plus hallucinante depuis que j'ai commencé le travail, je pensais pas qu'on pouvait en arriver à un tel niveau de mesquinerie, d'encu**ade et de respect de la dignité. Je ne vais pas rentrer dans les détails car il s'agit d'un forum public, mais je n'ai jamais eu autant la haine au niveau professionnel que ce soir... Mais je vais surement avoir besoin de conseils "légaux" car je sens que la situation va s'aggraver, et je ne sais pas comment m'en sortir

En vous remerciant par avance amis canards :)

Bah
26/09/2016, 23h02
La Suisse c'est le paradis du patron. Y'a de fortes chances que ce soient des salopards qui ne sortent même pas du cadre légal du coup. Le code du travail en Suisse c'est de la grosse merdasse.

J'ai un petit bouquin sur le droit du travail rédigé par des avocats qui décortique un peu tout ça. Au pire pose tes questions par MP et je regarde s'ils en parlent.

Praetor
26/09/2016, 23h05
http://www.unia.ch/fr/

Ils ont des permanences dans les villes (je connais celles de Lausanne, Nyon et Morges, il y en a sûrement d'autres). Si t'as un problème avec un employeur indélicat, ils sauront te conseiller et t'expliquer tes droits.

Cheshire
27/09/2016, 00h05
Pour sortir à Lausanne il y a le quartier Flon. Ou Riponne, si tu aimes les substances moyennement légales :ninja:
Pour te bourrer la gueule il y a la foire du Valais qui va bientôt commencer, c'est pas si loin en train.

Hm, pas trop mon trip les substances douteuses et la biture... Mais je retiens pour la foire du Valais, merci pour la suggestion.

Praetor
27/09/2016, 01h24
Hm, pas trop mon trip les substances douteuses et la biture... Mais je retiens pour la foire du Valais, merci pour la suggestion.

Ah, quand tu parlais de sortir je pensais que tu cherchais des bars/boites/etc., c'est pour ça que j'ai parlé du quartier Flon.

Des coins sympa pour se balader il y a Ouchy au bord du lac avec le musée Olympique, ou le Lavaux à l'Est de Lausanne qui est très chouette (sauf quand on bosse aux chemins de fer, là c'est l'enfer :p).

Je ne connais pas beaucoup plus, ça ne fait qu'un an que je bosse à Lausanne ;)

nephyl
27/09/2016, 11h19
Je ne vais pas rentrer dans les détails, mais putain les SSII en suisse, elles tiennent largement la dragée aux pires des raclures parisiennes O_o J'ai eu ma journée la plus hallucinante depuis que j'ai commencé le travail, je pensais pas qu'on pouvait en arriver à un tel niveau de mesquinerie, d'encu**ade et de respect de la dignité. Je ne vais pas rentrer dans les détails car il s'agit d'un forum public, mais je n'ai jamais eu autant la haine au niveau professionnel que ce soir... Mais je vais surement avoir besoin de conseils "légaux" car je sens que la situation va s'aggraver, et je ne sais pas comment m'en sortir

En vous remerciant par avance amis canards :)

Sans entrer dans les détails, il va bien falloir cerner ta situation avant de lire tout et n'importe quoi sur le net.
Si t'as été placé par une entreprise dans une autre, c'est surement la LSE qui s'applique et c'est très différent du droit du travail "standard"
Si ce n'est pas le cas, il faut bien lire ton contrat. Il faut différencier si t'es en période d'essai ou pas, ça change pas mal de choses. La durée de la période d'essai est inscrite dans le contrat, c'est max 3 mois mais il n'y a pas de minimum.
Enfin, veille bien à faire ta démission par écrit.

johnclaude
04/10/2016, 16h20
L'info du jour par une boîte de placement qui m'a appelé aujourd'hui "il est très difficile de placer des frontaliers".
Ah bon?

Lennyroquai
04/10/2016, 19h18
L'info du jour par une boîte de placement qui m'a appelé aujourd'hui "il est très difficile de placer des frontaliers".
Ah bon?

Hahaha
C'était qui que je rigole ? "Talent connections" ?

Y'a eu une phase y'a pas longtemps où les annonces "résident Suisse" pullulaient... ça a duré un temps, et maintenant c'est revenu au même état qu'avant.

Par contre, un truc visible est le ralentissement des emplois par l'intermédiaire des boîtes de placement : dans la passé c'était la foire... et justement c'était la foire aussi au niveau des profils.
Là actuellement, c'est plus le réseau, Linkedin et les candidature spontanée qui font le taf.

Praetor
04/10/2016, 19h30
Genève n'a pas instauré une sorte de "préférence locale" pour faire plaisir au MCG? Il y a aussi les banques qui ne prennent plus que des résidents suisses (ils doivent avoir peur que des listings se baladent :p).

Lennyroquai
04/10/2016, 20h59
Genève n'a pas instauré une sorte de "préférence locale" pour faire plaisir au MCG? Il y a aussi les banques qui ne prennent plus que des résidents suisses (ils doivent avoir peur que des listings se baladent :p).

C'est toujours la même sérénade.
Les offres poussent, le marché prend de l'essor, les recrutements pleuvent, le chômage bouge, le MCG beugle, ils font un ajustement, les offres apparaissent toutes avec "résident Suisse", elles stagnent et donc ca se détend un peu et "Infinite Loop".

Pour les banques, majoritairement les gens en interne sont résident Suisse, mais ca commence doucement à se détendre là-dessus aussi... et puis quand ils n'ont pas le choix, ils prennent un frontalier sans lui demander de déménager ;)
Ils contrent aussi en passant par des prestas (pour les projets, et les délégations)

Au niveau IT : là c'est un peu le calme avec les industries du luxe qui freinent un peu, et qui donc calme les SSIIs dans la foulée... et y'a le gros Swisscom qui a bien mis le bazars en avalant certaine sociétés et donc fait un gros "golgot"
Mais c'est loin d'être un marché bloqué.

Zapp le Grand
11/10/2016, 14h43
Bon mon histoire s'est finalement résolue, par contre, je ne sais pas quels papiers je dois recevoir de mon ex-employeur (jai pour le moment un document comme quoi ils ont pris acte de ma fin de contrat avec date et signature, mais rien d'autre)

Praetor
11/10/2016, 14h55
Tu vas recevoir un papier pour ton 2e pilier (un formulaire pour que la caisse sache quoi faire de ton argent) et le dernier jour ils vont te remettre un certificat de travail. Je crois que c'est tout.

William Vaurien
07/02/2017, 21h52
Je dois bientôt passer une interview au consulat Suisse de Lyon pour ma demande de naturalisation.
Je devrais répondre à un questionnaire sur mes connaissances générales de la Suisse.

Quelqu'un a une idée du genre de contenu de ce test ?
Je passe celui-ci https://www.ge.ch/connaitre-la-suisse/ facilement; mais c'est quand même ciblé sur Genève et ça m'a semblé simple.

Du coup je ne sais pas trop quoi réviser et à quel niveau de détails je dois aller. Je voudras pas me rater avant sur cette étape préliminaire.

dYnkYn
07/02/2017, 22h26
Le plus important (selon moi car j'en ai aucune idée si c'est réellement pertinent), ce sont les institutions suisses, notamment politiques: les types de pouvoir, c'est quoi un conseil d'état, un grand conseil, le conseil des états, le conseil national, le nom des conseillers fédéraux, etc...

Praetor
07/02/2017, 22h26
Un collègue devait citer les noms de tous les tunnels entre deux villes. J'espère que tu connais la géographie de ton canton par cœur! Ainsi que sa recette de fondue. N'oublie pas de vanter la qualité du vin du canton, en précisant que le vin français n'est qu'infâme piquette (ainsi que le vaudois si tu veux devenir valaisan). Dire "soixante-dix" ou "quatre-vingt-dix" est éliminatoire. Et salue le patriotisme des employés du consulat qui acceptent de faire leur devoir dans un pays du tiers monde.

dYnkYn
07/02/2017, 22h27
Le truc du tunnel c'est sérieux ? Si oui, c'est sacrément débile...

J'ai un amis français qui avais bossé avec ça:

http://helvetiq.ch/fr/6-jeux

Praetor
07/02/2017, 22h35
Le truc du tunnel c'est sérieux ? Si oui, c'est sacrément débile...

Oui... le genre de truc que personne ne connait, même pas les natifs du coin.

William Vaurien
07/02/2017, 23h09
Un collègue devait citer les noms de tous les tunnels entre deux villes. J'espère que tu connais la géographie de ton canton par cœur! Ainsi que sa recette de fondue. N'oublie pas de vanter la qualité du vin du canton, en précisant que le vin français n'est qu'infâme piquette (ainsi que le vaudois si tu veux devenir valaisan). Dire "soixante-dix" ou "quatre-vingt-dix" est éliminatoire. Et salue le patriotisme des employés du consulat qui acceptent de faire leur devoir dans un pays du tiers monde.

Merde, j'espère que c'est du second degré...

Parce que le site du canton de Genève c'est plutôt des trucs du genre 'C'est quoi la fête de l'escalade' ou 'Quel est l'animal emblématique de Berne'.

Je 'révise' avec ça: http://library.epfl.ch/files/content/sites/library2/files/shared/images/suisse_mode_d_emploi.jpg

Mais les illustrations sont trop marrantes, j'arrive pas à me concentrer :)

dYnkYn
07/02/2017, 23h26
Oui c'est un excellent livre. Il y en a d'autres plus pointus sur les institutions (https://editionslep.ch/auteur/mix-amp-remix/institutions-politiques-suisses-131), la géographie (https://editionslep.ch/auteur/mix-amp-remix/geographie-de-la-suisse-211), l'économie (https://editionslep.ch/auteur/mix-amp-remix/economie-suisse-174) etc. Le dessinateur des dessins rigolos est décédé récemment, fin 2016 :'(

vectra
11/04/2017, 12h03
Coucou les franco-helvètes,

J'ai des entretiens de prévus avec une ESN pour un poste sur Lausanne. Je ne sais pas encore si j'ai les billes pour rebondir sur ce qu'elle me propose (du dev), mais je voulais déjà vérifier les aspects financiers et vie pratique avec vous.

Ils avancent un chiffre entre 90 et 120 000 CHF annuels. Je ne sais pas si c'est correct rapporté au coût de la vie sur place. De ce que je vois, ça semble délicat de faire l'A/R quotidien vers la France, j'ai l'impression que c'est trop loin. Sur place, je peux vivre assez frugalement dans un appart pas trop grand pourvu que ce soit propre et calme.

Vos premières impressions? :huh:

znokiss
11/04/2017, 12h11
Lausanne, ça dépend où, mais si c'est pas trop mal branlé niveau transports publics, tu peux tenter le bateau depuis Thonon ou Evian (http://www.cgn.ch/fr-ch/cgn-mobilite/home.aspx). A voir combien de temps tu mets à rejoindre le taf depuis le port. C'est pépère et si t'arrive à trouver à louer côté français, ça peut être intéressant.
Parce que loger sur Lausanne, à moins de se caser en coloc étudiante à 6 personnes dans un 5 pièces, tu peux oublier. Je caricature un poil. mais petit, le poil.

ylyad
11/04/2017, 12h38
A la tres gross louche, considere que ca equivaut a 45-60kEUR en France - ca reste un ordre de grandeur donc ne le prends pas au pied de la lettre... Apres, l'endroit ou tu bosses et celui ou tu habites influeront grandement sur le revenu disponible donc la comparaison a ses limites

vectra
11/04/2017, 12h43
Je suis à 35 sur Toulouse, donc ça ressemble à un assez bon plan.
Pas mal la traversée du lac :o

Bah
11/04/2017, 12h48
Lausanne, ça dépend où, mais si c'est pas trop mal branlé niveau transports publics, tu peux tenter le bateau depuis Thonon ou Evian (http://www.cgn.ch/fr-ch/cgn-mobilite/home.aspx). A voir combien de temps tu mets à rejoindre le taf depuis le port. C'est pépère et si t'arrive à trouver à louer côté français, ça peut être intéressant.
Parce que loger sur Lausanne, à moins de se caser en coloc étudiante à 6 personnes dans un 5 pièces, tu peux oublier. Je caricature un poil. mais petit, le poil.

Lausanne c'est tendu pour trouver, mais on trouve. Et surtout, Lausanne ville ça veut plus dire grand chose. Ce qui compte c'est l'agglomération. Y'a plein d'endroits proches et hyper bien desservis qui permettent de se loger. Surtout avec ce niveau de salaire pour une personne.

- - - Mise à jour - - -


Je suis à 35 sur Toulouse, donc ça ressemble à un assez bon plan.
Pas mal la traversée du lac :o

Hey ! J't'ai fais une ébauche de budget dans le précédent topic ou tu as posté.

William Vaurien
11/04/2017, 13h32
Tu peux trouver des locations airbnb a la semaine ou des collocs pour commencer.
Le plus compliqué ce sera de gérer tout a la fois. Tu pourras rien louer avec un contrat tout neuf...
Fais ta période d'essais et ensuite tu pourras chercher un vrai logement.
La France en bateau c'est à mon avis un peu moisi comme plan.
Par contre c'est une bonne fourchette de salaire et Lausanne est une ville sympa.

dYnkYn
11/04/2017, 14h23
Si tu as une voiture, ne pas hésiter à regarder dans les villages du gros de Vaud (au nord) car c'est nettement moins cher. Par contre faudra compter un abonnement au métro + parking relais en dehors de la ville, car trouver une place de parc en ville, c'est mort.

Autre possibilité, habiter un peu plus loin et venir en train, à condition que le lieu de travail ne soit pas trop éloigné de la gare (par exemple vers aigle ou Bex, ou dans la région de Fribourg, vers Bulle).

znokiss
11/04/2017, 14h30
Pas mal la traversée du lac :o
Yep, regarde bien les transports en communs, ça peut aller du très pratique au long et chiant selon la situation. Comme le dit William, la pression immo fait que ça va être chaud avec un contrat tout neuf, alors que de l'autre côté du Léman tu pourras louer pépère, voire même acheter, qui sait ?!

dYnkYn
11/04/2017, 15h22
Et sinon, le Valais c'est sympa, y a du bon pinard, les loyers sont plus bas et c'est à moins d'une heure de train :siffle:

Bah
11/04/2017, 17h06
Et sinon, le Valais c'est sympa, y a du bon pinard, les loyers sont plus bas et c'est à moins d'une heure de train :siffle:

Sauf qu'il faut être proche d'une gare et deux heures par jour (auxquels tu ajoute le déplacement dans la ville qui te rajoute du temps) c'est quand même chiant. Dans le grand Lausanne (tu peux aussi taper dans ce qui a une gare bien desservie style Morges) tu trouves des trucs. Faut bien chercher et beaucoup visiter , mais tu trouves et ensuite tu es pas très loin. Mais sinon à Lausanne même c'est possible aussi hein. Tu peux simplement pas être pressé.

vectra
11/04/2017, 17h13
J'ai discuté avec le manager sur la mission. A priori, ça se poursuit demain avec un entretien tech, on verra la suite après.
J'ai évoqué le logement, et effectivement faut pas trop compter sur un appart en Suisse dès le début. La traversée du lac, y'en a qui la font depuis Thonon déjà, et y'aurait possibilité de prendre des chambres d'hôtel voire du AirBnB sur du provisoire.

Mission à moyen/long terme évoquée, donc ça aurait du sens que de trouver un logement pas trop loin du client sitôt que je connaitrai les lieux et que j'aurai le temps de chercher.
J'ai l'impression qu'à Lausanne, même les wesh sont plus riches et plus polis que le canard moyen :XD: :lol:

Cheshire
11/04/2017, 21h16
Coucou les franco-helvètes,

J'ai des entretiens de prévus avec une ESN pour un poste sur Lausanne. Je ne sais pas encore si j'ai les billes pour rebondir sur ce qu'elle me propose (du dev), mais je voulais déjà vérifier les aspects financiers et vie pratique avec vous.

Ils avancent un chiffre entre 90 et 120 000 CHF annuels. Je ne sais pas si c'est correct rapporté au coût de la vie sur place. De ce que je vois, ça semble délicat de faire l'A/R quotidien vers la France, j'ai l'impression que c'est trop loin. Sur place, je peux vivre assez frugalement dans un appart pas trop grand pourvu que ce soit propre et calme.

Vos premières impressions? :huh:

Avec ~100kCHF/an tu as de quoi très bien vivre (tu es célibataire ?), même à Lausanne, n'exagérons rien ; le logement est certes cher mais tu auras sans problème les moyens de louer un studio ou petit appartement, ou plus si tu es prêt à y mettre le prix. En fait plus que le prix le problème est d'arriver à faire sélectionner ton dossier de locataire ; avant 3 mois de travail (et 3 fiches de salaires) ce sera difficile, en attendant il y a des AirBnb et autres locations moyenne durée (un peu chères).

Je ne connais pas ton profil, mais la fourchette que tu indiques me paraît en ligne avec les salaires des devs avec un peu d'expérience (trentenaires quoi) que je vois autour de moi.

Si un peu de trajet ne te fait pas peur pour économiser, l'A/R depuis la France se fait depuis Evian/Thonon (en gros 3/4h de traversée), sinon du côté de Pontarlier. Par contre c'est un peu contraignant si tu veux sortir le soir.

À part ça c'est plutôt agréable comme ville (surtout au printemps/été).

Lee Tchii
12/04/2017, 11h27
Dites, comment fonctionne le retour à la vie française après la suisse ?
J'imagine qu'il faut payer pour avoir les équivalences pour la retraite, et également payer pour avoir l'équivalent du chômage suisse en France, et payer aussi pour la Sécu/Mutuelle française ?
Mais à hauteur de quel pourcentage ?

William Vaurien
12/04/2017, 11h52
Pour le chômage, il me semble que la France doit te le payer, mais basé sur ton salaire Suisse... Du coup la caisse chômage de Haute Savoie tire la gueule (cas des frontaliers vers Genève). Je crois que ça va changer bientôt, ou j'ai lu un article qui parlait de faire changer ça.
Pour la retraite je crois que tu peux de la mettre derrière l'oreille et pour la sécu il faut prévoir de pas être trop malade le temps que la France traite ton dossier.

Toutes mes assertions sont à prendre avec les pincettes nécessaires avec toutes expertise CPC.

ylyad
12/04/2017, 11h56
Ca depend deja de: as-tu un boulot en France? t'es au chomage? t'es a la retraite? t'etais frontalier ou resident suisse? t'as bosse combien de temps en Suisse? t'etais assure comment? etc.

dYnkYn
12/04/2017, 13h09
Pour le retraite, il me semble que la Suisse te versera quelque chose au prorata des années que tu as cotisé.

vectra
12/04/2017, 13h15
Là, je suis en fin de contrat en France personnellement. Je serai forcément demandeur d'emploi avant que le dossier aboutisse côté Suisse.
Retour positif de l'entretien technique, va falloir prendre des décisions dans les jours à venir...

Si on part sur une base de 100K CHF annuels bruts, combien je devrais toucher nets par mois environ?
Je peux m'attendre à quoi comme impôts? Je devrai payer côté français et suisse, ou seulement en France?
Egalement, je ne peux pas me permettre de finir apatride du système français: y faut que je continue à cotiser là où qu'il faudra. Je prends tout bon conseil applicable... :unsure:

Praetor
12/04/2017, 13h24
Tu comptes habiter en Suisse ou en France?

100kCHF/an tu devrais avoir autour des 7kCHF net par mois (avant impôts et assurance maladie). Pour les impôts à la source et l'assurance maladie, comparis.ch

Si tu veux continuer à cotiser en France (pas vraiment nécessaire car la France et la Suisse reconnaissent les trimestres cotisés chez l'autre): caisse des français de l'étranger.

dYnkYn
12/04/2017, 13h31
100K CHF brut
4,2 % AVS (Assurance vieillesse et survivant)
0,7 % AI (Assurance invalidité)
0,225 % APG (allocation pour perte de gain)
1,1 % AC (Assurance chômage)
Soit 93'875 brut.

Auxquels il faut encore enlever:
Déduction ANP (accidents non professionnels) qui dépend de l'assurance choisie par l'employeur (1,411 % dans mon cas)
Déduction indemnités journalières de maladie qui dépend de l'assurance choisie par l'employeur (entre 0,5 % et 4,0 %)
Déduction LPP (caisse de pension) qui dépend de l'âge (25-34 7,0 %, 35-44 10,0 %, 45-54 15,0 %, 55-64 18,0 %)
La caisse maladie si tu es affilié en Suisse (dépend du canton de domicile, de la franchise, de l'âge, du modèle de soin et de la caisse d'assurance -> https://fr.comparis.ch/krankenkassen/default.aspx)
Les impôts soit à la source si tu résides en France, soit sur déclaration si tu résides en Suisse (entre 1,5 et 2,5 salaires mensuels).

En supposant que tu as 37 ans, pas d'enfant, célibataire, habitant Lausanne, ayant une assurance avec franchise maximum (2'500.-), cela donnerait environ 20k de charges sociales, 5k d'assurance maladie, 15k d'impôts, donc environ 60k net.

William Vaurien
12/04/2017, 14h42
la France et la Suisse reconnaissent les trimestres cotisés chez l'autre

RDJ pour moi :lol:

Il y a un truc à faire/engager pour déplacer les trimestres de la France à la Suisse ?
Ou il faut faire ça à la fin quand on prend sa retraite ?

Praetor
12/04/2017, 14h49
Petit bémol pour les impôts : si tu habites en France ça dépend du canton. Par exemple Vaud ne demande rien et s'arrange avec l'État français, alors que Genève prélève à la source et c'est pris en compte par le fisc français.

Si tu habites en Suisse c'est forcément prélèvement à la source les 5 premières années (ils ne font pas confiance aux vils étrangers :p). Comparis.ch permet de le calculer.

- - - Mise à jour - - -


RDJ pour moi :lol:

Il y a un truc à faire/engager pour déplacer les trimestres de la France à la Suisse ?
Ou il faut faire ça à la fin quand on prend sa retraite ?

C'est fait à la fin. La totalité est prise en compte pour le calcul de la retraite (ça permet d'avoir le taux plein) puis chaque pays applique un prorata en fonction du temps cotisé chez lui. On touche donc une retraite de chaque pays.

William Vaurien
12/04/2017, 14h57
Je me voyais déjà sous les ponts pour ma retraite: 7 ans en France, 5 ans au CERN (c'est à part) et maintenant en Suisse. Ma conjointe qui aura une misère...
Là je peux envisager plus sereinement les choses !

ylyad
12/04/2017, 15h03
Attention, pour les trimestres, c'est le premier pilier. Il y a aussi le deuxieme pilier, dont on peut sortir en capital si on quitte la Suisse ou qui constitue une retraite complementaire versee en francs suisses :ninja:

nephyl
12/04/2017, 16h14
Attention, pour les trimestres, c'est le premier pilier. Il y a aussi le deuxieme pilier, dont on peut sortir en capital si on quitte la Suisse ou qui constitue une retraite complementaire versee en francs suisses :ninja:

Si tu quittes pour un pays de L'UE. Tu ne peux plus sortir en cash ton deuxième pilier ou alors seulement une partie.

ylyad
12/04/2017, 16h52
Si tu quittes pour un pays de L'UE. Tu ne peux plus sortir en cash ton deuxième pilier ou alors seulement une partie.
OK, ca je ne savais pas... Enfin ca fait quand meme un complement de retraite

nephyl
12/04/2017, 17h54
OK, ca je ne savais pas... Enfin ca fait quand meme un complement de retraite

De toute façon c'est vraiment complexe comme domaine. Comment se passe l'export des droits dépend d'où tu vas et à quel âge.

ylyad
12/04/2017, 18h38
De toute façon c'est vraiment complexe comme domaine. Comment se passe l'export des droits dépend d'où tu vas et à quel âge.
Oui, et surtout un truc à ne pas oublier: d'ici la retraite, ça aura eu le temps de changer pas mal de fois... Mais bon, pour la question et en considérant le contexte actuel, les années de cotisation de chaque côté de la frontière ne sont pas perdues pour la retraite "de base", et il y a des retraites complémentaires des deux côtés. Après, c'est une histoire de calcul et d'histoire de vie...

Pour illustrer: j'ai bougé en Suisse à 36 ans. En considérant que je garde mon salaire actuel, sans chômage, et que je reste en Suisse jusqu'à la retraite, j'aurai une retraite réduite en Suisse - par-rapport à quelqu'un qui aurait eu la même carrière que moi mais totalement en Suisse. Mes années en France seront comptabilisées pour l'AVS (l'assurance vieillesse de base, le pilier 1), donc pas de baisse de ce côté-là vu que j'ai commencé tôt. En revanche, les 10-15 années perdues en capitalisation (le pilier 2) restent perdues. Je peux les compenser par des versements volontaires supplémentaires dans mon pilier 2 (avec réduction d'impôts) mais c'est un arbitrage à faire au niveau de mon épargne, entre ça, le pilier 3 et d'autres formes d'épargne plus disponibles et l'impact reste moindre malgré tout (pas d'intérêts cumulés). Certes, je toucherai également de la retraite complémentaire en France mais elle sera très loin de compenser étant données la différence de salaire - et que c'étaient mes "plus mauvaises années" (les projections envoyées par l'ARCCO/AGIRC évoquent des montants de l'ordre de la centaine d'euros au trimestre...). Après, vu les projections envoyées par mon fonds de pension (pilier 2 donc), cette retraite réduite reste correcte, voire très confortable si je décide de vivre ailleurs qu'en Suisse - pourquoi ils n'ont pas de neige au Portugal? :cry:

nephyl
12/04/2017, 19h18
Oui, et surtout un truc à ne pas oublier: d'ici la retraite, ça aura eu le temps de changer pas mal de fois... Mais bon, pour la question et en considérant le contexte actuel, les années de cotisation de chaque côté de la frontière ne sont pas perdues pour la retraite "de base", et il y a des retraites complémentaires des deux côtés. Après, c'est une histoire de calcul et d'histoire de vie...
...

Comme tu le dis d'ici 30-40 ans c'est dur de se projeter. Perso je m'en tape pour l'instant, je sais même pas si mon entreprise existera encore dans 1 an ^_^

ylyad
12/04/2017, 20h19
Déjà, le cassage de gueule des taux d'intérêt ces dernières années (jusqu'à des taux négatifs) a un impact direct sur les projections et c'est une des raisons pour lesquelles j'ai choisi de ne pas compenser dans mon 2e pilier. Mais j'habite dans un canton fiscalement favorable :trollface: donc j'ai moins d'incitations fiscales à le faire. Si j'habitais en Suisse romande :trollface:x2 j'envisagerais les choses différemment.

nephyl
12/04/2017, 20h42
Déjà, le cassage de gueule des taux d'intérêt ces dernières années (jusqu'à des taux négatifs) a un impact direct sur les projections et c'est une des raisons pour lesquelles j'ai choisi de ne pas compenser dans mon 2e pilier. Mais j'habite dans un canton fiscalement favorable :trollface: donc j'ai moins d'incitations fiscales à le faire. Si j'habitais en Suisse romande :trollface:x2 j'envisagerais les choses différemment.

Tu veux dire dans un de ces cantons parasite au sud de Zürich? :trollface:
De toute façon je préfère payer deux fois plus d'impôt que vivre chez les bourbines. Et en plus ce que je paye en plus en impôt je le récupère sur le loyer et le fait qu'il ne me faut que 5 minutes pour aller au boulot.

ylyad
12/04/2017, 20h54
Quand je dis que j'habite en banlieue de Zurich, la réaction des locaux :bave:

Au niveau loyer, c'est très discutable (je paie comme dans les coins pas top de Zurich et pareil voire moins qu'à 5 minutes du boulot). Je bosse pas à Zurich mais pas à 5 minutes non plus, j'ai même pas choisi l'endroit à cause des impôts - j'avais pas compris comment ça marchait, je croyais que c'était comme la taxe d'habitation en France donc pas critique non plus... J'ai chois pour le paysage, le lac et les montagnes pas loin. J'ai 35 minutes de voiture pour aller bosser, mais 20 min pour aller skier et 10 min de vélo pour aller me baigner :ninja:

znokiss
13/04/2017, 09h08
Yek yek yek, les petites bagarres intercantonales, j'aime.
En passant, ça va un peu chauffer ici au Jura avec le vote d'autodétermination de Moutier qui arrive.
(Résumé : Moutier, ville francophone, fait actuellement partie du canton de Berne. Ils votent en Juin pour savoir s'ils sont d'accord de se rattacher au Jura voisin.)
Ça va un peu chauffer.

nephyl
13/04/2017, 09h32
Yek yek yek, les petites bagarres intercantonales, j'aime.
En passant, ça va un peu chauffer ici au Jura avec le vote d'autodétermination de Moutier qui arrive.
(Résumé : Moutier, ville francophone, fait actuellement partie du canton de Berne. Ils votent en Juin pour savoir s'ils sont d'accord de se rattacher au Jura voisin.)
Ça va un peu chauffer.
Un peu mais pas trop :) La question de l'autonomie jurassienne ne déchaine plus les passions.

dYnkYn
13/04/2017, 14h32
"Vous préférez rester dans le canton riche mais qui parle allemand, ou rejoindre le canton de pauvres mais qui parle français ?"

nephyl
13/04/2017, 16h20
"Vous préférez rester dans le canton riche mais qui parle allemand, ou rejoindre le canton de pauvres mais qui parle français ?"

Non mais déjà ils ne parlent pas allemand. L'allemand c'est sympa comme langue. Le suisse allemand c'est comme le bruit d'une craie qui grince sur un tableau: insupportable. Et même si tu supporte le son il faut aimer que le vocabulaire soit autant riche qu'un yaourt 0% et rempli de petit sons qui donnent l'impression de parler à des enfants de 6 mois.

Sinon plus sérieusement, les cantons suisses allemands ne sont pas tous riches loin de là . Genève et Vaud sont du coté des cantons riches et contribuent à la péréquation financière nationale.

dYnkYn
13/04/2017, 16h21
Y'a des cantons riches à part GE, VD, BE et ZH ? ;)

vectra
13/04/2017, 16h26
Pré-offre à 100K de la part de l'entreprise de placement. C'est vraiment pas mal si j'ai bien compris, mais je déplore un peu que le contenu technique soit "moyen", même si ça semble relativement intéressant tout de même.

Le vrai problème, c'est que je ne suis pas encore certain de ma disponibilité (raisons familiales, en gros).
Ce qui m'ennuie, c'est qu'on parle d'une mission au relativement long cours, alors même que je ne suis pas forcément en mesure de m'implanter sur place. Une mission de quelques mois aurait été idéale pour me donner le temps de voir sur les plans pro, perso et surtout familiaux comment ça se passe.

Or, si je dois partir de moi-même, quels risques je prends par rapport à mon employeur? Si c'est pour me griller ad-vitam en Suisse, autant ne partir que quand j'aurai vraiment ma liberté de manoeuvre, non? :unsure:

nephyl
13/04/2017, 16h27
Y'a des cantons riches à part GE, VD, BE et ZH ? ;)

Rajoute ZG et enlève BE. Après ça dépend de tes critères. Si on prend celui de la péréquation, BE est pauvre et c'est celui qui reçoit le plus en nominale, après c'est un grand canton , j'ai pas fait les calcul par tête.

Bah
13/04/2017, 16h32
Et la richesse du canton n'a rien à voir avec la somme écrite à la fin de ta déclaration d'impôts.

nephyl
13/04/2017, 16h38
Pré-offre à 100K de la part de l'entreprise de placement. C'est vraiment pas mal si j'ai bien compris, mais je déplore un peu que le contenu technique soit "moyen", même si ça semble relativement intéressant tout de même.

Le vrai problème, c'est que je ne suis pas encore certain de ma disponibilité (raisons familiales, en gros).
Ce qui m'ennuie, c'est qu'on parle d'une mission au relativement long cours, alors même que je ne suis pas forcément en mesure de m'implanter sur place. Une mission de quelques mois aurait été idéale pour me donner le temps de voir sur les plans pro, perso et surtout familiaux comment ça se passe.

Or, si je dois partir de moi-même, quels risques je prends par rapport à mon employeur? Si c'est pour me griller ad-vitam en Suisse, autant ne partir que quand j'aurai vraiment ma liberté de manoeuvre, non? :unsure:

Te griller partout ça me semble exagéré à moins que dans ton domaine tout le monde se connaisse :) MMais tu risques au moins de te griller auprès de l'employeur et de l'agence de placement.
Après c'est l'opportunité d'une vie ou c'est un job comme un autre? T'as les moyens d'attendre ou t'es dans la galère? c'est le deux premières question à se poser.

Bah
13/04/2017, 16h41
Pré-offre à 100K de la part de l'entreprise de placement. C'est vraiment pas mal si j'ai bien compris,

Oui, on peut aisément dire que 100k c'est vraiment pas mal. Ca te met dans les 10 pour-cent des gens les mieux payés du pays (et de la région lémanique).

vectra
13/04/2017, 16h46
Je peux attendre honnêtement. Même si, comme tout le monde, j'aimerais bien trouver le poste idéal dès demain et en bas de chez moi :rolleyes:
Idéalement, j'aimerais rester dans la région quelques mois au moins le temps que ma situation se clarifie sur tous les plans. Mais j'aimerais bosser pendant ce temps, et c'est pas établi que je puisse le faire et que ça se passe bien (long story, j'ai une thèse et je sors de la fac).

Je ne pensais pas avoir l'opportunité d'être recruté en Suisse sans plus de formalité que cela, et vu mon éloignement géographique, je me voyais mal démarcher des employeurs en direct. Il faut dire que, précédemment, j'étais à Mulhouse près de Bâle, et que certains de mes camarades Mulhousiens et docteurs ont un peu calé sur l'exercice.

nephyl
13/04/2017, 17h00
Je peux attendre honnêtement. Même si, comme tout le monde, j'aimerais bien trouver le poste idéal dès demain et en bas de chez moi :rolleyes:
Idéalement, j'aimerais rester dans la région quelques mois au moins le temps que ma situation se clarifie sur tous les plans. Mais j'aimerais bosser pendant ce temps, et c'est pas établi que je puisse le faire et que ça se passe bien (long story, j'ai une thèse et je sors de la fac).

Je ne pensais pas avoir l'opportunité d'être recruté en Suisse sans plus de formalité que cela, et vu mon éloignement géographique, je me voyais mal démarcher des employeurs en direct. Il faut dire que, précédemment, j'étais à Mulhouse près de Bâle, et que certains de mes camarades Mulhousiens et docteurs ont un peu calé sur l'exercice.

Si tu sors de la fac et que t'as une offre, ça me semble pertinent d'y aller. Plus longtemps tu es inactif, moins ton profile est désirable pour un employeur.
En général, vaut mieux regretter d'avoir échoué que regretter de ne pas avoir essayé. Désolé pour les banalités ^_^

ylyad
13/04/2017, 17h19
Pré-offre à 100K de la part de l'entreprise de placement. C'est vraiment pas mal si j'ai bien compris, mais je déplore un peu que le contenu technique soit "moyen", même si ça semble relativement intéressant tout de même.

Le vrai problème, c'est que je ne suis pas encore certain de ma disponibilité (raisons familiales, en gros).
Ce qui m'ennuie, c'est qu'on parle d'une mission au relativement long cours, alors même que je ne suis pas forcément en mesure de m'implanter sur place. Une mission de quelques mois aurait été idéale pour me donner le temps de voir sur les plans pro, perso et surtout familiaux comment ça se passe.

Or, si je dois partir de moi-même, quels risques je prends par rapport à mon employeur? Si c'est pour me griller ad-vitam en Suisse, autant ne partir que quand j'aurai vraiment ma liberté de manoeuvre, non? :unsure:
Clairement, t'as une offre tres correcte pour tater le terrain, avec suffisamment de moyens pour essayer des trucs en termes de logement par exemple. Et la Suisse apprecie les docteurs ;)

William Vaurien
13/04/2017, 17h25
Si tu es prêt pour le déplacement et le changement, c'est le bon moment pour partir: tu as une belle offre, et ensuite si ce n'est pas reconduit, tu pourras tenter de retrouver un poste avec de l'XP en plus. Si tu ne vise pas un palace en plein centre-ville, tu pourras vivre peinard et mettre de côté. Et acheter une config au foie gras.

Je pense que le plus compliqué pour quelqu'un qui veut venir travailler en Suisse c'est de trouver un job et un logement. Tu as déjà la première partie. Si tu viens seul, tu peux vivre un peu en mode 'bohémien' au début (airnbnb, colloc, ...) avant d'avoir un contrat te permettant de louer un appart qui te convient mieux.

En tout cas cette offre à l'air d'une bonne opportunité par rapport à ton expérience en cours que tu as décris sur un autre topic :)

vectra
13/04/2017, 17h55
C'est clair!

Mais le gros souci, c'est que y'a visiblement pas de liaison entre Toulouse et Genève (à défaut de Lausanne). Il me sera impossible de voir ma famille en WE, je devrai impérativement poser des congés pour effectuer l'A/R.
Le plus rapide, c'est encore la voiture, et ça fait déjà 7h de trajet en passant par des coins bien merdiques...

William Vaurien
13/04/2017, 18h03
C'est l'émancipation ;)

ylyad
13/04/2017, 18h11
C'est clair!

Mais le gros souci, c'est que y'a visiblement pas de liaison entre Toulouse et Genève (à défaut de Lausanne). Il me sera impossible de voir ma famille en WE, je devrai impérativement poser des congés pour effectuer l'A/R.
Le plus rapide, c'est encore la voiture, et ça fait déjà 7h de trajet en passant par des coins bien merdiques...
Il y a juste EasyJet :siffle:

Bah
13/04/2017, 18h11
C'est clair!

Mais le gros souci, c'est que y'a visiblement pas de liaison entre Toulouse et Genève (à défaut de Lausanne). Il me sera impossible de voir ma famille en WE, je devrai impérativement poser des congés pour effectuer l'A/R.


Easy jet. A priori tous les jours.
T'es pas super doué en recherche là quand même.

smokytoks
13/04/2017, 18h15
Yek yek yek, les petites bagarres intercantonales, j'aime.
En passant, ça va un peu chauffer ici au Jura avec le vote d'autodétermination de Moutier qui arrive.
(Résumé : Moutier, ville francophone, fait actuellement partie du canton de Berne. Ils votent en Juin pour savoir s'ils sont d'accord de se rattacher au Jura voisin.)
Ça va un peu chauffer.
Tiens, ça me pose d'ailleurs pas mal de soucis au niveau boulot, cette histoire de rattachement...

Mais c'est encore étrangement plus simple que les bisbilles intra-cantonales comme sur Neuchâtel...

PS : Je suis pas frontalier et je ne vis pas en Suisse, j'ai juste beaucoup de projets en Suisse ces derniers temps. En particulier sur l'arc jurassien (NE, JU, Nord BE)...

vectra
13/04/2017, 18h53
J'ai regardé Easyjet.
Typiquement, de Genève, arrivée à Toulouse à 16h50 le Samedi et départ à 14h10 le lendemain. Ca fait short...
Pour partir le vendredi, il faut au moins poser une demi-journée de congé étant donné qu'on fait des semaines de 42h.

ylyad
13/04/2017, 19h00
C'est pas la meme chose que de dire "y a pas de liaison" ;) apres y a des options avec correspondance pour faire vendredi soir - dimanche soir, ca restera plus rapide que la voiture et similaire que si tu prenais le TGV depuis Paris...

Bah
13/04/2017, 19h43
Ben il a raison, c'est un peu chiant mais c'est la contrainte principale de l'expatriation. Celle qui définit si de toute façon tu pars pas (avant les histoires de salaire etc.)

vectra
13/04/2017, 20h15
Yep, en fait je me suis enflammé un peu rapidement suite à une proposition qui m'avait été soumise un peu par surprise, et qui était vraiment chouette semble-t-il.
J'ai d'abord eu droit aux bons côtés (la paie, la Suisse en général), mais là je commence à comprendre un peu le prix à payer.

Je pense que ça en vaut vraiment la peine malgré tout, mais il faudrait que je puisse partir sur une mission ponctuelle (genre 6-8 mois) et pas sur un départ sans retour prévu. Là, la boîte veut une période de formation et une mission longue, c'est pas pour que je me barre au bout de 6 mois. Si je veux revenir en Suisse après ça, je risque de me retrouver confronté à une prise de références auprès de mon dernier employeur, alors autant qu'elle soit bonne.

J'ai eu une autre prise de contact aujourd'hui de la part d'une autre boîte de placement Suisse, dans une autre ville francophone. On peut espérer que, quand je serai enfin prêt à partir, j'en trouve l'opportunité? :unsure:
J'aurais peut-être pas le choix d'ailleurs...

- - - Mise à jour - - -


Ben il a raison, c'est un peu chiant mais c'est la contrainte principale de l'expatriation. Celle qui définit si de toute façon tu pars pas (avant les histoires de salaire etc.)

Y'a des billets A/R à des heures "qui vont bien" via Lufthansa, mais les simulations que j'ai pu faire me donnent plutôt du 700 CHF comme tarot, même en s'y prenant en avance.
Bon point par contre, il y a un train direct entre le centre de Lausanne et l'aréoport de Genève, qui ne prend que 50 mins.

ylyad
13/04/2017, 21h04
Y'a des billets A/R à des heures "qui vont bien" via Lufthansa, mais les simulations que j'ai pu faire me donnent plutôt du 700 CHF comme tarot, même en s'y prenant en avance.
Tu t'en fous, pense "salaire suisse" :trollface:


Bon point par contre, il y a un train direct entre le centre de Lausanne et l'aréoport de Genève, qui ne prend que 50 mins.
Bienvenue en Suisse ;) dans l'autre sens, il t'emmène direct à l'aéroport de Zurich ce qui peut aussi être utile


Yep, en fait je me suis enflammé un peu rapidement suite à une proposition qui m'avait été soumise un peu par surprise, et qui était vraiment chouette semble-t-il.
J'ai d'abord eu droit aux bons côtés (la paie, la Suisse en général), mais là je commence à comprendre un peu le prix à payer.

Je pense que ça en vaut vraiment la peine malgré tout, mais il faudrait que je puisse partir sur une mission ponctuelle (genre 6-8 mois) et pas sur un départ sans retour prévu. Là, la boîte veut une période de formation et une mission longue, c'est pas pour que je me barre au bout de 6 mois. Si je veux revenir en Suisse après ça, je risque de me retrouver confronté à une prise de références auprès de mon dernier employeur, alors autant qu'elle soit bonne.

J'ai eu une autre prise de contact aujourd'hui de la part d'une autre boîte de placement Suisse, dans une autre ville francophone. On peut espérer que, quand je serai enfin prêt à partir, j'en trouve l'opportunité? :unsure:
J'aurais peut-être pas le choix d'ailleurs...

Un peu plus sérieusement: j'ai quitté Paris il y a 6 ans, en famille, pour m'installer en Suisse. Je suis provincial (Corrèzien, études à Bordeaux), je me suis jamais fait à Paris, ma famille non plus. OK, je n'habite pas en Suisse romande et il y a des différences selon l'endroit où tu habites mais pour résumer caricaturer: le pays combine une qualité de vie exceptionnelle (le seul véritable truc à lui reprocher c'est qu'il n'y a pas la mer) et un marché du travail digne de la Silicon Valley. Il n'est pas facile d'y entrer et de s'y adapter, mais vu ce que tu racontes sur le fil des salaires et comment tu avais galéré pour trouver ton poste actuel, je pense sincèrement que ce serait dommage de ne pas prendre une (belle) opportunité. Oui, ça va être pénible pendant quelques mois, oui, ça risque de pas marcher, oui, ça va te coûter un peu cher en avion et logement, etc. mais ils valorisent ton parcours comme ça n'a jamais été le cas à Toulouse, dans une région où tu peux retrouver une qualité de vie comparable (oui, je sais, Toulouse la plus belle ville du monde, le cassoulet, le rugby, etc. c'est pas comparable) qui plus est francophone ce qui simplifiera une intégration éventuelle de ta famille...
OK, ce n'est pas parfait, ils te proposent un CDI et une mission longue au lieu d'une mission interim de 2 semaines. Mais c'est à mon avis à envisager sérieusement.

TL,DR: t'as le cul bordé de nouilles, crache pas dans la soupe :)

William Vaurien
13/04/2017, 21h46
En gros tes questions c'est:
est-ce que tu dois voir ta famille souvent (pour une raison valable, hein, pas pour laver ton linge ou manger la blanquette).
est-ce que tu as une copine qui est probablement ta future femme à Toulouse et qui ne peut pas partir.
est-ce que tu as une vie sociale enflammée sur Toulouse avec ton club de motard, tes dizaines de potes et tes conquêtes à n'en plus finnir.

Si c'est oui à l'une d'entre elle, tu peux réfléchir et peser le pour et le contre. La Suisse avec le tapis rouge que l'on te déroule reste une offre alléchante.

Sinon, fonce: c'est un peu comme avoir une bonne main au poker: faut pas gâcher.

Praetor
13/04/2017, 22h44
J'ai regardé Easyjet.
Typiquement, de Genève, arrivée à Toulouse à 16h50 le Samedi et départ à 14h10 le lendemain. Ca fait short...
Pour partir le vendredi, il faut au moins poser une demi-journée de congé étant donné qu'on fait des semaines de 42h.

Alors si tu as des horaires flexibles te barrer à 13-14h le vendredi aprem n'est pas un soucis en Suisse, personne ne fera de réflexion comme on peut s'en prendre en France (déjà parce que la moitié de la boîte se barre dans ces eaux là :p).

Bah
13/04/2017, 22h49
Yep, en fait je me suis enflammé un peu rapidement suite à une proposition qui m'avait été soumise un peu par surprise, et qui était vraiment chouette semble-t-il.
J'ai d'abord eu droit aux bons côtés (la paie, la Suisse en général), mais là je commence à comprendre un peu le prix à payer.


Du coup y'a que du bon dans cette discussion et dans ta réflexion plus globale. Si ça permet de calmer un peu cet effet de surprise qui effectivement peu amener à un emballement artificiel, c'est vraiment bien.

vectra
16/04/2017, 15h38
En effet, c'est bien mon impression.

Je vais déjà me donner 1 mois de plus pour aboutir à quelque chose sur Toulouse, vu que ça pose des problèmes assez lourds de m'en éloigner beaucoup cette année.
Après cela, faute de progrès suffisants, je prendrai les mesures qui s'imposeront, mais en connaissance de cause cette fois.

C'est toujours dommage de manquer une opportunité, mais encore plus d'en faire foirer une de mon point de vue.
En tous cas, merci à tous les participants pour leurs nombreuses infos, ce n'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd et ce n'est peut-être que partie remise.

dYnkYn
18/04/2017, 09h51
N'oublie pas qu'en Suisse le droit du travail est très souple. Okay, tu peux te faire virer subitement, mais tu peux aussi te casser un peu comme tu veux et personne ne t'en tient rigueur. C'est même parfois vu comme normal de changer fréquemment de job au début. Rien n'empêche de changer d'avis dans 6 mois...


Alors si tu as des horaires flexibles te barrer à 13-14h le vendredi aprem n'est pas un soucis en Suisse, personne ne fera de réflexion comme on peut s'en prendre en France (déjà parce que la moitié de la boîte se barre dans ces eaux là :p).

Je valide.

Azrabremen
20/04/2017, 12h52
Vectra, en dernier recours, tu peux aussi avoir du Airfrance à Lyon, c'est ce que je fais quand je dois rentrer sur Toulouse pour un week end.
C'est à peu près le prix d'un easyJet pris au dernier moment mais au moins il y a plus de vols vendredi soir et samedi matin.
Bon après c'est quand même 2 h de route + le parking mais ça me sauve de temps en temps.

Kamikaze
21/04/2017, 14h09
Je viens de débarquer à Genève récemment pour bosser. Mon grand kiff serait d'habiter dans un coin paumé en pleine cambrousse mais d'avoir le taff' pas loin (oui chacun son truc :ninja:).

Ça a l'air relativement faisable avec Genève (un peu de transport à faire), mais je suis aussi très intéressé pour aller bosser dans d'autres cantons, genre des villes comme Nyon, Eysins, Gland, ça a l'air pas mal pour mon plan. Mais je regarde aussi du côté de la suisse alémanique.

Mon truc serait carrément de devenir propriétaire :o du coup je me demande si c'est pas une idée à la con et j'ai quelques questions si jamais des canards savent:
- Proprio en Suisse c'est pas trop galère en terme d'impôts fonciers etc? J'ai vu que dans certains canton côté suisse alémanique y'a carrément pas d'impôt foncier, du coup ça me dérange pas trop d'investir dans ce genre de cas
- C'est un gros investissement, très grosso modo vous avez un avis niveau risque? Genre: "Non n'y va pas tu va te faire virer au bout de 2 ans et tu feras pas long feu, personne te reprendra, dur de trouver du travail etc."
- Pour bosser en suisse alémanique, allemand obligatoire ou pas? Ça me dérange pas d'apprendre, j'ai un peu commencé, mais je risque pas d'avoir un niveau divin rapidement. J'ai des avis partagés là-dessus, des potes me disent qu'ils font tout en anglais mais je vois pas mal d'offres en allemand, ou demandant allemand, etc.

- Des tips et avis en tout genre concernant la recherche de taff' en suisse

- Votre avis sur les cantons? Quels sont les cantons top tiers top moumoutes? :lol: (Sachant que je suis notamment très attiré par les beaux paysages et le calme?)


N'oublie pas qu'en Suisse le droit du travail est très souple. Okay, tu peux te faire virer subitement, mais tu peux aussi te casser un peu comme tu veux et personne ne t'en tient rigueur. C'est même parfois vu comme normal de changer fréquemment de job au début. Rien n'empêche de changer d'avis dans 6 mois...



Je valide.

Ouais je suis un peu dans ce cas, j'ai fait pas mal de changements mais j'aimerais bien me caser en Suisse là.

TL;DR: Casser ma tirelire et vendre mes pogs collectors pour devenir proprio en cambrousse suisse en ayant du taff potentiellement dispo à une distance raisonnable, idée de merde?

vectra
21/04/2017, 14h20
Alors si tu as des horaires flexibles te barrer à 13-14h le vendredi aprem n'est pas un soucis en Suisse, personne ne fera de réflexion comme on peut s'en prendre en France (déjà parce que la moitié de la boîte se barre dans ces eaux là :p).

Putain, j'avoue que j'en tombe de ma chaise, là... :o
Je comprends pas trop comment on peut concilier ça avec des semaines de 42 heures (comme ça m'était proposé).

dYnkYn
21/04/2017, 15h21
Putain, j'avoue que j'en tombe de ma chaise, là... :o
Je comprends pas trop comment on peut concilier ça avec des semaines de 42 heures (comme ça m'était proposé).

Facile: tu fais 9h par jour et 6h le vendredi.

Perso mon horaire habituel c'est 7h00-11h30 puis 12:15-16:45 tout en partant le vendredi vers 16:00 (42:30 par semaine).

Praetor
21/04/2017, 15h27
Putain, j'avoue que j'en tombe de ma chaise, là... :o
Je comprends pas trop comment on peut concilier ça avec des semaines de 42 heures (comme ça m'était proposé).

Un truc qu'on ne t'as pas dit: on commence à 7h du mat' (voire encore plus tôt). En bon français je me pointe tard, j'arrive souvent en dernier ou pas loin le matin, vers 8:15.

Bah
21/04/2017, 15h38
Je viens de débarquer à Genève récemment pour bosser. Mon grand kiff serait d'habiter dans un coin paumé en pleine cambrousse mais d'avoir le taff' pas loin (oui chacun son truc :ninja:).

Ça a l'air relativement faisable avec Genève (un peu de transport à faire), mais je suis aussi très intéressé pour aller bosser dans d'autres cantons, genre des villes comme Nyon, Eysins, Gland, ça a l'air pas mal pour mon plan. Mais je regarde aussi du côté de la suisse alémanique.

Mon truc serait carrément de devenir propriétaire :o du coup je me demande si c'est pas une idée à la con et j'ai quelques questions si jamais des canards savent:
- Proprio en Suisse c'est pas trop galère en terme d'impôts fonciers etc? J'ai vu que dans certains canton côté suisse alémanique y'a carrément pas d'impôt foncier, du coup ça me dérange pas trop d'investir dans ce genre de cas
- C'est un gros investissement, très grosso modo vous avez un avis niveau risque? Genre: "Non n'y va pas tu va te faire virer au bout de 2 ans et tu feras pas long feu, personne te reprendra, dur de trouver du travail etc."



Un truc concernant l'achat en Suisse, faut amener 20% de fonds propres avant d'obtenir un prêt. Donc pour un bien "standard" (pour autant que ça puisse exister), qui sera dans une fourchette de 700'000 à 1,2 millions (je prends un appart pas cossu en région lémanique, ou une petite villa en dehors) faut pouvoir sortir de 140'000 à 240'000 francs de ton chapeau compte en banque, avant d'avoir le droit de t'endetter pour 20 ans.

Kamikaze
21/04/2017, 15h45
Ouais j'ai vu ça, je dois pouvoir le faire si je vends ce que j'ai en france, mais bon j'en suis pas encore là. Mais j'y réfléchis sérieusement.

Lazyjoe
21/04/2017, 16h14
Un truc qu'on ne t'as pas dit: on commence à 7h du mat' (voire encore plus tôt). En bon français je me pointe tard, j'arrive souvent en dernier ou pas loin le matin, vers 8:15.

https://68.media.tumblr.com/3b00ad5d921266dbcfaa861c6d3b0ada/tumblr_inline_nyx6hdI08J1sfog71_500.gif

Lee Tchii
21/04/2017, 17h35
Un truc qu'on ne t'as pas dit: on commence à 7h du mat' (voire encore plus tôt). En bon français je me pointe tard, j'arrive souvent en dernier ou pas loin le matin, vers 8:15.

Oh My Holy Pony :o

ylyad
21/04/2017, 18h26
Je viens de débarquer à Genève récemment pour bosser. Mon grand kiff serait d'habiter dans un coin paumé en pleine cambrousse mais d'avoir le taff' pas loin (oui chacun son truc :ninja:).

Ça a l'air relativement faisable avec Genève (un peu de transport à faire), mais je suis aussi très intéressé pour aller bosser dans d'autres cantons, genre des villes comme Nyon, Eysins, Gland, ça a l'air pas mal pour mon plan. Mais je regarde aussi du côté de la suisse alémanique.

Mon truc serait carrément de devenir propriétaire :o du coup je me demande si c'est pas une idée à la con et j'ai quelques questions si jamais des canards savent:
- Proprio en Suisse c'est pas trop galère en terme d'impôts fonciers etc? J'ai vu que dans certains canton côté suisse alémanique y'a carrément pas d'impôt foncier, du coup ça me dérange pas trop d'investir dans ce genre de cas
- C'est un gros investissement, très grosso modo vous avez un avis niveau risque? Genre: "Non n'y va pas tu va te faire virer au bout de 2 ans et tu feras pas long feu, personne te reprendra, dur de trouver du travail etc."
- Pour bosser en suisse alémanique, allemand obligatoire ou pas? Ça me dérange pas d'apprendre, j'ai un peu commencé, mais je risque pas d'avoir un niveau divin rapidement. J'ai des avis partagés là-dessus, des potes me disent qu'ils font tout en anglais mais je vois pas mal d'offres en allemand, ou demandant allemand, etc.

- Des tips et avis en tout genre concernant la recherche de taff' en suisse

- Votre avis sur les cantons? Quels sont les cantons top tiers top moumoutes? :lol: (Sachant que je suis notamment très attiré par les beaux paysages et le calme?)



Ouais je suis un peu dans ce cas, j'ai fait pas mal de changements mais j'aimerais bien me caser en Suisse là.

TL;DR: Casser ma tirelire et vendre mes pogs collectors pour devenir proprio en cambrousse suisse en ayant du taff potentiellement dispo à une distance raisonnable, idée de merde?

En vrac:
- si t'aimes le calme et les beaux paysages: un peu partout en vrai, mais j'aime bien Valais, Fribourg en Romandie, Zug (là où j'habite) et plus généralement la Suisse centrale
- si tu veux limiter tes impôts: Zug (le même qu'au-dessus)
- chercher du taf en Suisse alémanique: en gros, il ne faut pas hésiter à répondre aux annonces en allemand - et dans l'ensemble, les Suisses apprécieront surtout que tu fais des efforts pour parler allemand mais ne te tiendront pas forcément rigueur que tu n'aies pas un gros niveau (ça dépend beaucup de ton taf' bien entendu: si t'es dév dans une start-up, ça passera; si t'es commercial sur la zone alémanique, ça passera pas)
- achat immo: les seules règles à connaitre: il faut que tu aies 20% d'apport minimal (tu peux taper dans ton fonds de pension pour apporter jusqu'à la moitié de cete somme), il faut que tu aies amorti 33% (donc 13% supplémentaire) quand tu pars à la retraite
- dit autrement: les Suisses ne remboursent généralement pas leurs prêts (prêts in fine rénouvelés régulièrement), ils paient juste les intérêts - et vu les taux actuels, c'est bien inférieur à un loyer, donc c'est comme si tu payais un loyer (réduit) à la banque

Bah
22/04/2017, 00h11
Oh My Holy Pony :o

Ouais enfin ça dépend beaucoup des jobs hein. Moi j'ai jamais commencé à ces heures là et je crois pas avoir des potes qui commencent à 7h. Me semble que c'est plutôt 8.

Cheshire
22/04/2017, 00h31
Dans ma boîte c'est plutôt autour de 8h30 en moyenne (sauf moi qui arrive à 9h :ninja:).

dYnkYn
22/04/2017, 10h29
- achat immo: les seules règles à connaitre: il faut que tu aies 20% d'apport minimal (tu peux taper dans ton fonds de pension pour apporter jusqu'à la moitié de cete somme), il faut que tu aies amorti 33% (donc 13% supplémentaire) quand tu pars à la retraite

Faut avoir amorti 35% en 15 ans selon les nouvelles règles en vigueur (donc 20% de base + 1% annuel sur 15 ans).

Lee Tchii
22/04/2017, 11h21
- dit autrement: les Suisses ne remboursent généralement pas leurs prêts (prêts in fine rénouvelés régulièrement), ils paient juste les intérêts - et vu les taux actuels, c'est bien inférieur à un loyer, donc c'est comme si tu payais un loyer (réduit) à la banque

Mais du coup, quand tu es propriétaire et que tu décèdes, c'est la banque qui récupère ta maison ?

Praetor
22/04/2017, 14h10
Mais du coup, quand tu es propriétaire et que tu décèdes, c'est la banque qui récupère ta maison ?

Ben non, les héritiers. Mais la maison vient avec la dette associée.

Bah
22/04/2017, 17h56
Surtout que tu peux déduire ton prêt des impôts je crois. Alors qu'une baraque complètement à toi je crois que ça douille bien.

Praetor
22/04/2017, 19h29
Oui, vu le prix des baraques les propriétaires à 100% doivent prendre cher niveau impôt sur la fortune.

Et aussi en Suisse le loyer qu'on se paie à soi-même est imposé comme revenu. Mais on peut déduire les intérêts.

ylyad
23/04/2017, 11h54
Faut avoir amorti 35% en 15 ans selon les nouvelles règles en vigueur (donc 20% de base + 1% annuel sur 15 ans).
Oui, j'avais raté ça mais c'est semble-t-il pas strict, ça dépend beaucoup de la banque et de ta négo (et de ta "surface financière"...). Mais le principe reste le même: il est courant en Suisse de ne pas amortir la majorité de son hypothèque...

Mais du coup, quand tu es propriétaire et que tu décèdes, c'est la banque qui récupère ta maison ?
Voilà, garder le prêt permet de déduire les intérêts et la dette, et les héritiers récupèrent la maison et la dette - et en général, revendent, remboursent la dette et empochent la plus-value...

dYnkYn
23/04/2017, 19h50
Oui, j'avais raté ça mais c'est semble-t-il pas strict, ça dépend beaucoup de la banque et de ta négo (et de ta "surface financière"...).

Genre la Raiffeisen :ninja:

Praetor
23/04/2017, 20h16
Genre la Raiffeisen :ninja:

Alors toi t'es en Valais, les banques là-bas c'est spécial. Déjà de base un non-valaisan va payer au moins 1% de plus, et encore, ça c'est si le banquier lui adresse la parole :p

ylyad
23/04/2017, 21h28
Genre la Raiffeisen :ninja:
Tu peux préciser ? Ma curiosité est sincère (et je suis à la Raiffeisen)

dYnkYn
23/04/2017, 21h36
On va dire qu'ils sont assez laxistes sur les règles et représentent de fait près de 40% des hypothèques en Suisse.

William Vaurien
24/04/2017, 12h01
Pour les frontaliers à Genève, il y a quoi comme banque 'efficace et pas cher' ?
Je suis chez UBS: avant j'étais fonctionnaire Internationale et du coup je ne payais quasiment aucun frais de gestion.
Maintenant je suis un quidam normal et UBS se gave à mort (2 CHF par retrait de cash en automate, 5 CHF par transfers de fond, la carte de base coûte une blinde...), et je voudrais bien arrêter la tonte.
Vous conseillez quoi ?

ylyad
24/04/2017, 12h26
Perso, je suis plutot satisfait de la Raiffeisen (societaire) mais j'ai que la Maestro chez eux (pour les retraits, en faisant attention de ne retirer que chez eux) et j'ai la Mastercard Cumulus pour les paiements (gratuite avec 1% de cashback). L'e-banking de la Raiffeisen est tres bien fait. Mais je ne suis pas frontalier ni a Geneve...

Praetor
24/04/2017, 12h51
Je suis à la banque cantonale Vaud, aucun frais sauf retrait à un distributeur autre qu'une banque cantonale. Mais pas frontalier non plus.

dYnkYn
24/04/2017, 13h38
Idem: Banque Cantonale (Valais, Vaud ou Genève) ou Raiffeisen sont je pense les moins chères.

William Vaurien
24/04/2017, 14h33
Merci, je vais aller prospecter chez ces banques alors.

Sinon autre question existentiel pour frontalier (il n'y a pas assez d'expertitude sur les autres forums). Vous avez quoi comme forfait mobile ???
J'utilise un tel dual-sim avec d'un côté free et de l'autre sunrise par cartes prépayés (qui ne sont pas trop de l'arnaque comparé à la France et la durée de vie des crédits de 12 jours...). C'est satisfaisant, mais quand même un peu pénible:
- au bureau je capte pas Free/Orange
- le roaming Free coûte quand même assez cher, et je dois parfois appeler sur France (ou j'utilise sans faire gaffe la sim Suisse pour appeler en France et vis-versa)
- Le réseau Free dans mon patelin est très passable (2G partielle)
- la data Free, c'est de la merde.
- le choix des tel est vite limité en dual-sim


Bref je voudrais simplifier un peu la formule. Sur d'autres forums les gens parlent de Bouygue comme formule magique (en gros frais de roaming de 6xà 10x moins cher que la concurrence et possibilité de se connecter au net).
En gros ça ferait un forfait à 35 ou 40€ plus quelques euros de roaming par mois (contre ma solution actuelle à 15€/mois - Free - + de 10 à 20 CHF de crédit Suisse + environ 5 à 15€ de roaming).
Un peu plus cher mais peut être un poil plus confortable. Et d'après certains la Suisse serait incluse dans certains forfaits, mais c'est pas clair du tout.
De plus je ne connaît pas du tout la force du signal B. chez moi... J'ai un peu peur d'avoir encore pire.

Les frontaliers Franco-Suisse, vous faites comment ?

Bah
24/04/2017, 15h08
Je confirme. Les banques cantonales c'est bien au quotidien. Avec la raiffeisen t as aussi pas mal d avantages il me semble. (musées gratos je crois par exemple). Par contre je crois qu'on t accepte pas si tu viens sans ta fourche.

ylyad
24/04/2017, 15h27
Je confirme. Les banques cantonales c'est bien au quotidien. Avec la raiffeisen t as aussi pas mal d avantages il me semble. (musées gratos je crois par exemple). Par contre je crois qu'on t accepte pas si tu viens sans ta fourche.
:p :p :p

znokiss
24/04/2017, 16h14
Sinon autre question existentiel pour frontalier (il n'y a pas assez d'expertitude sur les autres forums). Vous avez quoi comme forfait mobile ???

J'ai Transatel, je recommande pas.

Le principe : 1 carte SIM, 2 numéros. Si t'es en France, c'est le français qui est actif et inversement si t'es en Suisse. Ce qui est sympa, c'est que si quelqu'un compose ton numéro français alors que t'es au boulot, ben ça sonne quand même et l'appel se fait de façon transparente.
En plus c'est pas cher.

Sauf qu'un GROS truc cloche : si les appels d'un num à l'autre passent sans soucis, c'est pas le cas des SMS, qui restent coincés "à la frontière". Si on m'envoie un SMS sur le num français, tant que je suis en Suisse (par ex. pour 1 semaine de vacances chez dYnkYn), ben je ne l'aurais pas. Je ne le réceptionnerais qu'à mon retour en France. Ou pas.
Dommage, pour moi c'est très très foireux. Surtout que c'est signalé en ultra petit sur le site, j'avais évidemment pas noté ce détail avant de prendre 1 an d'engagement.

William Vaurien
24/04/2017, 16h33
J'avais vu Transatel et je trouvais que c'était un peu cher pour l'offre. Avec ce truc des SMS c'est clairement pas super comme forfait.
Merci pour ton retour, un truc de moins à considérer ;)

Praetor
24/04/2017, 19h14
Alors si tu as du fric, Swisscom a des forfaits luxueux avec de genereux quotas pour tel, SMS et data à l'étranger sans frais de roaming et tout illimité en Suisse. J'avais ça par le boulot (infiniti XL), c'est royal. Le tarif aussi est royal (c'est putain de cher). Salt (aka Free) a aussi des offres avec de l'étranger dedans, à des tarifs plus raisonnables.

ylyad
24/04/2017, 20h45
Sunrise a la même chose aussi

William Vaurien
25/04/2017, 00h25
Le truc c'est que j'appel pas des masses sur Suisse et le fixe de Free permet en plus de passer des appels gratuits sur les fixes et les mobiles (je ne suis pas sûr de ça).
Je pense qu'un forfait 'luxueux' français me serait plus adapté (et me counteract moins cher), mais c'est le cafouillage niveau tarif chez les opérateurs (la Suisse apparaît puis disparaît des forfaits 'all inclusive' mobiles).

Pour Sunrise en tout cas il n'y a pas de forfait avec la France en roaming gratuit, ou alors le conseiller que j'ai vu ce midi était pas au courant :)

ylyad
25/04/2017, 08h05
Pour Sunrise en tout cas il n'y a pas de forfait avec la France en roaming gratuit, ou alors le conseiller que j'ai vu ce midi était pas au courant :)
Si, il y a, le très cher bien entendu (Freedom super max). La "region 1" c'est l'Europe et les US en gros.

William Vaurien
25/04/2017, 08h33
130 CHF le forfait, je vais passer mon tour.

ylyad
25/04/2017, 09h40
130 CHF le forfait, je vais passer mon tour.
Bienvenue en Suisse :trollface: (oui, Internet et mobile, ca fait tres tres mal...)

dYnkYn
25/04/2017, 10h24
Faut guetter les offres anniversaire sur www.qoqa.ch

Les trois dernières années il y a eu une offre avec Sunrise (dont un forfait tout illimité, roaming EU + USA compris, pour 60 CHF). Là j'ai un abonnement tout illimité en Suisse pour 22 CHF :cigare:

ylyad
25/04/2017, 10h49
Bien vu, mais la saison pour ces offres, c'est decembre...

William Vaurien
25/04/2017, 10h52
En fait je trouve que le système à recharge marche plutôt bien en Suisse pour mon utilisation. Je suis à 15 CHF en moyenne par mois, donc bien en dessous des abonnements.
Maintenant je me demande s'il n'y aurait pas un forfait en France (clairement moins cher) avec un prix plancher et un du roaming gratuit ou pas cher pour la Suisse.

talouche
02/05/2017, 16h36
Hey!
Je cherche des idées de (petits) cadeaux pour un collègue prestataire qui part travailler en Suisse...

Teocali
02/05/2017, 16h42
Hey!
Je cherche des idées de (petits) cadeaux pour un collègue prestataire qui part travailler en Suisse...

Une cotisation au syndicat du coin ? (Cf. topic de Jonhclaude :p )

znokiss
02/05/2017, 17h32
Hey!
Je cherche des idées de (petits) cadeaux pour un collègue prestataire qui part travailler en Suisse...

Des vrais croissants croustillants. Histoire de bien marquer le souvenir, quand il grignotera un de ces petit truc rabougri et desseché qu'on trouve par ici.

William Vaurien
02/05/2017, 20h28
Une révision complète de sa dentition, pour qu'il n'ai pas de crise cardiaque en allant faire son premier détartrage à 2300 CHF (à peine exagéré)...

Cedski
02/05/2017, 22h36
Une photo finish d'un sympathique radar fixe bien français à 150km/h, pour la modique somme de 45€/1pt. Après ce sera deux reins en moins pour être passé à 100km/h sur une courbe autoroutière limité à 80 qui passe à l'aise à 130.....

(et non, par je ne sais quel miracle, ce n'est même pas du vécu :p )

dYnkYn
03/05/2017, 09h20
Offre lui une vignette autoroutière s'il vient en voiture (~40€) ;)

znokiss
03/05/2017, 09h26
Ça c'est une vraie bonne idée, cadeau utile et sympa.

Praetor
03/05/2017, 19h33
Un dictionnaire français - allemand :ninja:

Larry Coche
10/05/2017, 19h52
Dites, j'ai mon beau fils qui a une opportunité pour un boulot en Suisse mais qui se demande comment ca fonctionne vis a vis des impôts et des trimestres pour sa retraite.
Vous me direz d'aller voir l'ami google ou legifrance ou legisuisse , sauf que je préfère l'avis de gens expérimentés.
Merci.

ylyad
10/05/2017, 20h12
Il a quel âge?

Larry Coche
10/05/2017, 20h12
Il a 23 ans.

C'est important ? :tired:

ylyad
10/05/2017, 20h28
Il est pas un peu jeune pour penser à sa retraite? :ninja: un poil sérieusement, il a tout à gagner à venir en Suisse jeune. Une courte explication ici (http://forum.canardpc.com/threads/40225-Le-topic-des-frontaliers?p=10795015&viewfull=1#post10795015), mais qui concerne plutôt quelqu'un qui a bossé pas mal en France et vient plus tard. Pour faire simple s'il passe quelques années en Suisse et revient en France:
- pour la retraite de base, les années d'un côté ou l'autre de la frontière sont comptabilisées à peu pareil, donc peu de souci (j'avoue, je ne sais pas comment sont calculées les "25 dernières années" côté français mais le risque est plus le plafonnement qu'autre chose)
- pour la retraite complémentaire, du fait des différences de salaire, il aura mis plus de côté qu'en France donc touchera plus

Le mauvais calcul est de bosser en France et de vouloir prendre sa retraite en Suisse. Toute autre combinaison est plus intéressante... Mais comme j'ai écrit dans mon autre post: ça aura largement le temps de changer d'ici sa retraite (d'un côté ou de l'autre), donc très sincèrement, considérer sa retraite dans la décision à son âge, c'est une vraie connerie. Il y a plein de choses pertinentes à considérer, mais la retraite ne l'est pas.

Pour les impôts, il sera prélevé à la source, du moins au début. Les deux éléments prépondérants sont sa situation familiale (marié, Madame qui travaille ou pas, célibataire, enfants ou pas) et l'endroit où il va habiter. Ce dernier point est un gros changement par-rapport à la France car il influe énormément sur l'impôt sur le revenu - un rapport de 1 à 4 n'est pas déconnant... - au point que ça se ressent aussi sur les loyers. Bref, là, c'est difficile de donner des détails, ça va clairement dépendre où son opportunité est située, et aussi selon qu'il décide d'être frontalier ou non.

Larry Coche
10/05/2017, 20h37
Du coup il va etre frontaliers et va bosser a Genève ou Lausanne.
Il va payer ses impots en Suisse mais pas du tout en France ?
Pour la retraite il se demande comment fonctionne les cotisations, il ne voudrait pas perdre 2 ans sur sa retraite francaise.
Désolé pour les questions un peu idiotes et merci de nous avoir deja repondu ylyad.

ylyad
10/05/2017, 20h50
Pas de souci, les questions sont légitimes :) pour la retraite, j'ai répondu je pense - en gros, pas trop de souci à se faire. Pour la situation de frontalier, je laisserai les vrais frontaliers expliquer plus en détail ;)

Praetor
10/05/2017, 22h05
j'avoue, je ne sais pas comment sont calculées les "25 dernières années" côté français mais le risque est plus le plafonnement qu'autre chose

Au prorata. Si tu as fait la moitié de ta carrière de chaque coté, la France prendra les 12,5 meilleures années (ce sont les meilleures années pour le privé, les 6 derniers mois sont pour les fonctionnaires). Et c'est de toute façon limité par le plafond de la sécu. C'est pareil pour le montant touché. En supposant que tu as assez travaillé de part et d'autre pour avoir la retraite à taux plein, chaque pays applique une règle de trois en fonction de la durée effectivement cotisée pour calculer la retraite.

Par exemple j'ai cotisé au plafond français pendant en gros 1/4 des trimestres nécessaire pour avoir la retraite entière. Si je reste en Suisse jusqu'au bout et que je pars suffisamment tard pour avoir le taux plein, je toucherais environ 1/4 de la retraite sécu max. Plus quelques clopinettes de ma complémentaire du temps ou je bossais en France. Coté Suisse j'aurais environ 7/8 de la retraite suisse (oui, 1/4 + 7/8 ça fait plus que 1, c'est parce que mon employeur cotisait à la caisse des français de l'étranger les premières années, j'ai donc cumulé les 2 systèmes) plus ce que j'aurais épargné par capitalisation.

Bon, ça c'est le système actuel. Mais en 30 ans il peut se passer plein de choses. Quand on compare les années 80 où la France avait le contrôle des changes et des capitaux (la galère que ça devait être pour les frontaliers) et maintenant, c'est le jour et la nuit.

Praetor
10/05/2017, 22h17
Du coup il va etre frontaliers et va bosser a Genève ou Lausanne.
Il va payer ses impots en Suisse mais pas du tout en France ?

Nein. S'il est frontalier et bosse à Genève, il sera taxé à la source et ne paiera que le reliquat au fisc français. S'il bosse à Lausanne il est imposé en France.


Pour la retraite il se demande comment fonctionne les cotisations, il ne voudrait pas perdre 2 ans sur sa retraite francaise.


On cotise dans le pays où l'on travaille. S'il a plus de 2 ans (je crois que c'est 2 ans le seuil) de cotisations en France il touchera une retraite (faible évidemment), mais s'il a moins il ne touchera rien! S'il a moins maintenant mais retourne en France plus tard ce ne sera pas perdu, le compteur n'est pas mis à zéro.

Ce qui est intéressant par contre, c'est qu'à partir du moment où l'on touche une retraite française on a droit à l'assurance maladie. Donc ça peut être une bonne idée de se renseigner sur le nombre de trimestres minimal, quitte à cotiser un peu à la caisse des français de l'étranger pour l'atteindre (attention, c'est que pour les non-résidents, pas pour les frontaliers).

Larry Coche
10/05/2017, 22h20
:wub:Merci les mecs.

Bah
11/05/2017, 10h34
On cotise dans le pays où l'on travaille. S'il a plus de 2 ans

Vous voyez ! Tout le monde se plaint du droit du travail Suisse, mais concernant les travailleurs de moins de 2 ans, on te prélève même pas la cotisation retraite. Franchement on est quasi des communistes !

bydox
20/08/2017, 15h40
Salut les canards !

Je suis en recherche d'emploi dans le web (webdesign - développement front-end) et je commence à me renseigner sur le marché suisse.
On m'a souvent dit que mis à part pour aller bosser en usine, le marché de l'emploi "technique" ou qualifié était plutôt fermé pour les étrangers, ou en tous cas qu'il fallait être au minimum plutôt très bon dans son domaine pour espérer quoi que ce soit. Est-ce que ça se vérifie ?

Merci ;)

Praetor
20/08/2017, 16h24
Non. Il y a pénurie de main d’œuvre qualifiée.

Par contre ne te fais pas avoir en acceptant un salaire trop bas. Certains employeurs indélicats profitent de la méconnaissance des nouveaux arrivants pour pratiquer le dumping social. 4000CHF ça à l'air énorme pour un français, donc il y a des ingénieurs qui signent à ce tarif, mais c'est ce que gagne la caissière chez Aldi...

William Vaurien
21/08/2017, 00h48
Il y a pas mal d'opportunités, mais en effet il faut que tu te renseignes un peu sur le pays d'abord. Et sur comment tu envisages les choses. Devenir frontaliers vers Genève commence à devenir compliqué. Venir travailler à Lausanne est un peu plus simple. Aller en Suisse allemanique t'ouvre plus d'opportunités, mais requiert de parler Allemand la plus part du temps (sauf grosse boîte américaine). Se loger est compliqué presque partout....
Petit pays plein de particularités locales !

ylyad
21/08/2017, 06h48
Il y a pas mal d'opportunités, mais en effet il faut que tu te renseignes un peu sur le pays d'abord. Et sur comment tu envisages les choses. Devenir frontaliers vers Genève commence à devenir compliqué. Venir travailler à Lausanne est un peu plus simple. Aller en Suisse allemanique t'ouvre plus d'opportunités, mais requiert de parler Allemand la plus part du temps (sauf grosse boîte américaine). Se loger est compliqué presque partout....
Petit pays plein de particularités locales !
Pour l'allemand, ça dépend des métiers. Dév web/front , tu trouves sans problème à Zurich sans parler allemand ;)

William Vaurien
21/08/2017, 10h20
C'est quand même plus simple de le parler un peu, et pas mal d'annonces donne cette langue en pré-requis, voir sont écrite uniquement en Allemand.
Donc oui, il y a plein de jobs où ce n'est pas nécessaire, mais c'est à prendre en considération avant de partir. Je voulais simplement illustrer que la Suisse est pleine de particularités qui peuvent perdre un français.

ylyad
21/08/2017, 12h04
C'est plus simple, on est d'accord, et oui, l'allemand est souvent un pré-requis par ici. Mais spécifiquement pour un dev web/frontend, c'est sans doute un des métiers où c'est le plus facile de trouver un job par ici pour un non-germanophone - même hors "grosse boîte américaine" ;) - j'ai plusieurs exemples dans mon entourage, donc je pense savoir un peu de quoi je parle...``

Edit: ça ne signifie pas qu'il suffit de se présenter les mains dans les poches pour être pris n'importe où, c'est juste que pour ce métier, l'allemand n'est pas un truc bloquant. Et oui, ça l'est beaucoup plus pour à peu près tous les autres métiers :p

William Vaurien
21/08/2017, 12h25
Entre 2 candidats équivalent, le mec qui parle un peu allemand sera peut-être avantagé par rapport à quelqu'un qui ne parle pas du tout cette langue.
Les français sont plutôt bien appréciés à Zurich, donc il y a même des chances qu'un français qui parle un peu allemand soit avantagé par rapport à un allemand :p

Praetor
21/08/2017, 16h25
Les alémaniques n'aiment pas les allemands, alors que les français sont bien vus. En Suisse romande c'est l'inverse.

William Vaurien
21/08/2017, 16h54
Sur Genève de plus en plus de sociétés demandent à ce que les candidats soient résident Suisse en plus d'être au moins européens. C'est plus d'être frontalier qui dérange que d'être français...
Même si dans certains cas ces derniers peuvent se sentir un peu méprisés...

Praetor
21/08/2017, 17h34
Oui, la résidence suisse commence à devenir un critère car le parti xénophobe genevois MCG (dont un des leaders est un binational italien appelé Mauro Poggia, ça fait très genevois :p) fait un ramdam pas possible contre les frontaliers. Qu'il n'y ait pas assez de logements à Genève et que la banlieue de Genève soit située aux 3/4 en France semble leur échapper totalement. On dirait qu'ils n'ont jamais regardé la situation de leur ville sur Google Maps.

William Vaurien
21/08/2017, 17h46
Dans mon petit village de la frontière, les 3/4 des nouveaux résidents sont des Suisses qui ne pouvaient pas se payer un logement sur Genève (les jeunes travailleurs et les couples avec enfants).
Entre l'UDC qui n'aime pas les bi-nationnaux, le MCG qui n'aime pas les frontaliers et l'Europe pas très en forme on sent bien que la Suisse est sous tension...

Mais bon, il y a encore de la place pour les dev en Suisse. Si tu viens seul, tu devrais essayer de venir t'installer directement en Suisse, en évitant peut-être Genève.

Extrait de proposition de loi du MCG pour donné le ton (Lancement d’une initiative – « Stop au racket du parking »):

A quoi servent ces 180 francs payés par les Genevois? A financer les pertes engendrées par les parkings relais (P+R) destinés aux frontaliers, qui pour la somme dérisoire de 110 francs par mois ont droit à un abonnement TPG (70 francs) et, pour 40 francs par mois, à une place de parking 7 jours sur 7 (1 franc 35 par jour). Ces tarifs sont dignes des œuvres sociales, à croire que les frontaliers sont des assistés sociaux.

Zapp le Grand
21/08/2017, 17h50
Sur Genève de plus en plus de sociétés demandent à ce que les candidats soient résident Suisse en plus d'être au moins européens. C'est plus d'être frontalier qui dérange que d'être français...
Même si dans certains cas ces derniers peuvent se sentir un peu méprisés...

On m'avait parlé de cas où certains travailleurs frontaliers travaillant chez des clients sensibles (au hasard, les banques hein), étaient arrêtés arbitrairement à la frontière pour devenir lanceur d'alerte à l'insu de leur plein grè.

Et du coup, les banques se prémunissaient de ca en obligeant leurs travailleurs à rester au maximum en Suisse.

bydox
21/08/2017, 17h53
Hello,

Merci pour toutes vos réponses.
Effectivement j'habite près de la frontière Suisse mais je ne connais pas bien les spécificités sur le marché de l'emploi. Il va falloir que j'étudie tout cela, surtout en ce qui concerne les candidatures, j'imagine qu'il va falloir que j'adapte mon CV.
J'ai fait 6 ans d'allemand scolaire et je n'en ai gardé à peu près que "Guten tag", "danke" et "auf wiedersehen", ça devrait le faire au niveau de la politesse déjà. ^_^

Du coup je guette plutôt du côté des cantons proches de la frontière française, et uniquement les annonces en français qui ne nécessitent pas de savoir parler allemand (et encore moins suisse-allemand).

William Vaurien
21/08/2017, 18h00
Là où je bosse (grande entreprise publique) il y a un filtre 'MCG' officieux : tous les CV des non-résidents ou non-suisses dégagent directement à la poubelle...
Sur les annonces il n'est fait aucune mention de cette condition. Le 'problème frontalier' est sûrement un iceberg plus grand que ne le laisse penser les annonces: de nombreuses entreprises veulent éviter le 'scandale' en engageant des frontaliers.

Les grandes entreprises internationales ne sont probablement pas (ou moins) concernées, mais je ne conseillerais à personne de venir tenter sa chance en frontalier à Genève sans avoir signé un contrat au préalable. Se loger à Genève étant problématique, je recommanderais plutôt de tenter sa chance à Lausanne (ou autre grande ville) et de s'installer localement.

dYnkYn
21/08/2017, 19h39
Venez en Valais :D

Bah
21/08/2017, 22h02
Venez en Valais :D

Ils tentent de quitter le tiers-monde les gars, pas d'y retourner.

Praetor
21/08/2017, 22h43
Venez en Valais :D

Vous acceptez les étrangers en Valais? Toute cette racaille française ou vaudoise?

dYnkYn
22/08/2017, 04h42
Du moment que tu aimes la raclette et le fendant...

Félire
22/08/2017, 05h09
Là où je bosse (grande entreprise publique) il y a un filtre 'MCG' officieux : tous les CV des non-résidents ou non-suisses dégagent directement à la poubelle...

Ma copine rencontre cette difficulté, elle est Suisse, mais... résidente en France. Forcément si t'as pas de taf' en Suisse, c'est dur de s'installer à Genève.

znokiss
22/08/2017, 07h29
Ma copine rencontre cette difficulté, elle est Suisse, mais... résidente en France. Forcément si t'as pas de taf' en Suisse, c'est dur de s'installer à Genève.

Viens au Jura.
Ok, c'est un peu le Bangladesh de la Suisse, mais les gens sont très cool.

Praetor
24/08/2017, 15h08
Avis à ceux qui veulent changer de job: les CFF recrutent !

Dans mon département on cherche plusieurs ingénieurs à Lausanne. Aucune connaissance du domaine ferroviaire n'est demandée, on vous forme quand vous commencez. Une expérience de gestion de projet est un plus (mais pas bloquant, on a déjà recruté des jeunes diplômés). Il faut par contre parler un minimum d'allemand. Si votre niveau est mauvais ce n'est pas grave, il faudra juste convaincre que vous êtes motivés à suivre des cours pour atteindre au moins le niveau B1.

5 semaines de congés, horaires très flexibles (annualisation du temps de travail, on peut prendre une journée sur les heures sup', ça ne pose aucun problème), 41h par semaine, abonnement général gratuit (1ere classe parce qu'on n'est pas des prolo), etc.

Si intéressé, me MP pour que je vous file mes références (c'est bien vu de connaître quelqu'un aux CFF, le réseau est roi ici).

Et pour que ce soit dit et éviter toute polémique : je touche une prime de cooptation si quelquelqu'un que je recommande est embauché.

znokiss
24/08/2017, 15h27
Hum, miam !
Dans quel domaine ? Parce que "gestion de projet", c'est hyper vague.

Du transport ? Logistique ? Informatique ? Bâtiment ? (concernant ce dernier, j'ai déjà bossé pour vous ;))

Praetor
24/08/2017, 15h37
Le lien de l'annonce pour mon département : http://direktlink.prospective.ch/?view=eafeb915-5f32-4267-963f-22dfbd2a83ed

Après on recrute des profils très variés. Mais si tu viens du bâtiment tu trouveras sans doute des offres plus adaptées dans le département génie civil qui recrute aussi très souvent (il y a énormément de trucs en cours sur l'arc lémanique ).

Dans tous les cas si quelqu'un veut postuler aux CFF, me MP. Déjà parce que je peux toucher du pognon ( :ninja: ) et aussi parce que je commence à connaitre du monde et comme dit au-dessus on entre plus facilement si on connait déjà quelqu'un.

trashdotcom
28/08/2017, 11h52
Intéressant de savoir que t'es CFF je note pour quand je voudrais cahnger (mais domaine informatique / Gestion de projet / Gestion d'équipe)

Zapp le Grand
28/08/2017, 17h56
Hello les canards,

J'ai travaillé pendant quelques semaines pour une boite suisse l'an dernier. Du coup, j'ai ressorti tous mes papiers pour la déclaration d'impots, et je viens de me rendre compte que j'avais de l'argent disponible sur un compte. Un truc qui s'appelle "compte de passage"

La somme n'est pas mirobolante, mais elle me dépannerait bien pour la rentrée, et je rentre bien dans les conditions pour la débloquer.. Mais je voulais savoir si ca valait le coup de demander son déblocage? Sachant que je n'ai aucune raison de penser que je retournerai en Suisse prochainement.

Merci !

Bah
28/08/2017, 18h21
Je parle sous contrôle d'huissier et je dirais :
Faut le prendre. Si tu le fais pas et que tu reviens pas en Suisse ce sera perdu. Apparemment au bout d'un moment ça peut même se perdre tout seul. Ca sert à rien de laisser le pognon de ta prévoyance à ces escrocs d'assureurs qui te le refileront pas.

dYnkYn
28/08/2017, 18h52
Ca sert à rien de laisser le pognon de ta prévoyance à ces escrocs d'assureurs qui te le refileront pas.

:carton:


Après un délai de dix ans à compter de l'âge ordinaire de la retraite selon l'art. 13, les avoirs déposés sur des comptes ou des polices de libre passage conformément à l'art. 10 de l'ordonnance du 3 octobre 1994 sur le libre passage sont transférés au fonds de garantie; celui-ci les affecte au financement de la Centrale du deuxième pilier.

Source: https://www.admin.ch/opc/fr/classified-compilation/19820152/index.html#a41


Mais sinon, oui, il faut le retirer. Le rendement est merdique de toute façon donc si en plus tu as besoin de l'argent, je pense qu'il ne faut pas hésiter. Par contre, logiquement, tu devras payer des taxes sur le montant, qui sera assimilé à un revenu.