PDA

Voir la version complète : La violence, mais jusqu'à quel niveau ?



Page : [1] 2

Nonok
16/05/2008, 18h18
Bonjour les canards :),

Ceci n'est pas un topic intégriste de famille de france ou d'un frustré de la violence dans les jeux vidéos mais je me demandais ou pouvait s'arrêter la violence dans un jeu ?

Disons que de mon point de vue, un jeu comme Postal 2 tend vers la violence "humouristique" et des morts à la con soupoudré d'humour noir. On peut donc dire que la violence est plutot associée euh... à une chose fun, c'est donc pas vraiment terrible terrible et il faudrait etre coincé du cul pour ne pas avoir un petit sourire sadique quand un pauvre chat se fait enfoncer un canon de fusil à pompe dans son orifice et que les balles sortent par la bouche.

Mais y a aussi d'autres formes de violences et c'est ces genres de violence qui me gênent un peu d'un certain côté.

Apres tout jusqu'à quel niveau de violence peut on aller dans un jeu et quand faudra t'il s'arrêter ?

Par exemple, est ce que la communauté de joueurs pourrait accepter un jeu ou le personnage viole une femme ou tue des enfants (et pourquoi pas en vue FPS et de façon interractive), disons vraiment du hardcore de la violence apres tout si il y a bien des romans de tueurs en serie pédophiles pourquoi pas des jeux de... enfin si vous suivez mon raisonnement, on pourrait aller vachement loin.

De mon avis, il y a un limite à la violence dans les jeux même si je suis pas un coincé du cul qu'on se comprenne ^_^ j'ai deja fini Postal 2 et j'entame la troisieme ile de GTA IV alors j'en connais des road rage.


Et puis j'imagine qu'il faudra un certain temps avant que les violences "psychologiques" hardcore arrivent mais c'est quasiment certain que ça arrivera faut pas oublier que les developpeurs aiment aller au bout de leurs envies.


Au passage pour ou contre un jeu ou on jouerait un avion du 11 septembre qui doit s'ecraser sur une tour ?

:| je dis ça parce que visiblement, certains moddeurs pour Half Life² debordent d'inventivité et que de ce coté je trouve ça vraiment à chier comme si faire des attentats pouvait être drole.

Gros Con n°2
16/05/2008, 18h27
J'aime les jeux violents, je sais pas pourquoi, mais j'aime bien. Et perso y'aurait pas de limite à mettre, tant que le jeu est pris pour ce qu'il est : un jeu .

Apres, violer une femme faut pas déconner hein. Mais tuer des gosses, croyez moi ça soulage ( postal 1, boiling point, etc ), de ne plus les entendre crier ^_^ :aimepaslesgosses:

Après pour postal 2, le mod AWP est indispensable.

Tu as joué à manhunt 1 et 2 ? soldier of fortune 1 et 2 ? sword of the berserk ? et j'en passe :happy2: :Psychopate:

Nonok
16/05/2008, 18h36
J'aime les jeux violents, je sais pas pourquoi, mais j'aime bien. Et perso y'aurait pas de limite à mettre, tant que le jeu est pris pour ce qu'il est : un jeu .

Apres, violer une femme faut pas déconner hein. Mais tuer des gosses, croyez moi ça soulage ( postal 1, boiling point, etc ), de ne plus les entendre crier ^_^ :aimepaslesgosses:

Après pour postal 2, le mod AWP est indispensable.

Tu as joué à manhunt 1 et 2 ? soldier of fortune 1 et 2 ? sword of the berserk ? et j'en passe :happy2: :Psychopate:


Manhunt 1 et Sof 1&2 ouaip :p par contre sword of the berserk non xD jvais de ce pas voir sur google :psychopate aussi:

Gros Con n°2
16/05/2008, 18h47
Personnellement c'etait la version dreamcast non censurée. C'est un beat em all dérivé du manga.

Caca De Singe
16/05/2008, 18h57
...un jeu ou le personnage viole une femme...

Je viens de me faire banner un mois parce ce que je suis trop con et que je me moque des victimes de viol.

Pluton
16/05/2008, 19h12
Y'a violence et violence.
Franchement, j'ai jamais bien compris le buzz autour de GTA. Tout est tellement caricatural dans ce jeu... c'est comme SoF ou Postal (j'ai pas joué à postal, mais je vois de quoi il s'agit), c'est juste du délire quoi.

Par contre il y a certains trucs qui sont bien moins spectaculaires et beaucoup plus dérangeants car ils font appel à un faculté de jugement :
- Dans S.T.A.L.K.E.R. , quand les PNJ achèvent un ennemi qui geint au sol. Le type se tord de douleur, appelle à l'aide, je comprends pas le russe mais j'ai largement l'impression qu'il appelle sa maman. Et, de sang froid, il se fait tirer une balle dans la tête.

C'est encore plus dur de voir quelqu'un d'autre le faire, car on assiste à la scène dans son intégralité, pas en vue subjective. Le fait d'avoir un HUD avec une arme au premier plan permet de toute façon toujours de relativiser les choses. De plus, le cadre est hyper réaliste, car on se trouve dans des niveaux qui rappellent des paysages urbains qu'on voit tous les jours, il suffit de se balader dans une vieille station ferroviaire ou autre.

- Un autre exemple, c'est étrangement dans NOLF, ou à la fin de la première mission, malgré le ton délirant du jeu, on peut choisir de torturer un type avec une gégène dans une cutscene interactive.

Mais le pire c'est stalker, car rarement des "bots" ont été plus "humains". Ils ne servent pas que de cibles à dégommer, toute leur activité n'est pas dans une fusillade - contrairement à Bioshock, et même system shock. Ils mangent, te disent bonjour, te racontent des trucs, t'aident, traînent les cadavres ailleurs, se bourrent la gueule, jouent de la guitare, se la pètent, veulent rentrer chez eux, trainent au bar, deviennent fou et s'enferment dans des cabanes. Ils ont un certain degré de sociabilité.

Enfin, je crois que le passage de la 2D à la 3D a largement édulcoré les choses, et c'est certainement tant mieux dans pas mal de cas. Dans GTA 1&2, les missions étaient bien plus gores, les piétons se faisaient réellement écraser, voit-on le type en bouillie dans les GTA en 3D ? Non.
Diablo 2, je le vois mal aussi violent en 3D.
Fallout : pire que la disparition des putes - comment peut-on, sans mauvaise foi, sans être bien pensant, imaginer un monde réaliste sans prostitution - il ne sera *étrangement* plus possible de faire sauter les parties génitales lors d'un tir ciblé.

La violence dans un jeu video, c'est donner la possibilité au joueur de faire du mal - ou de laisser faire du mal - tout en lui laissant la possibilité de ne pas le faire. Là ça interpelle la conscience et donc la motivation - ou non - d'être violent.

--Lourd--
16/05/2008, 19h18
Pour le démembrement dans sof 1 et 2, c'est un poil exageré mais c'est pas si loin de la réalité.

Concernant la violence dans le jv, la seule limite c'est la loi.

El_Mariachi²
16/05/2008, 19h20
ben ouais tu peux facilment arracher un pied ou un bras avec un pompe.

Gros Con n°2
16/05/2008, 19h23
Je vais me méfier de vous :ninja:

--Lourd--
16/05/2008, 19h25
ben ouais tu peux facilment arracher un pied ou un bras avec un pompe.

Yes mais c'était systématique dans sof je crois. Par contre à la grenade c'était aléatoire, ce qui est plutôt dans le vrai.

Gros Con n°2
16/05/2008, 19h26
Dans sof2, c'est moins systématique.

Pluton
16/05/2008, 19h36
De toute façon je comprends pas l'intérêt de débattre de la violence dans les jeux. Un jeu est un jeu, on ferait mieux de régler d'abord les choses dans la vie.
Envoyer des types en tuer d'autres dans n'importe quel pays, violer des femmes, tabasser quelqu'un, réouvrir les bordels dans des pays dits civilisés, fabriquer des armes et les vendre, elle est là la violence. Ça dure depuis la nuit des temps et le jeu vidéo ça fait quelques années que ça existe, faudrait peut-être arrêter de faire le rapprochement.

Regardez moi cet extrait du résumé du rapport sur la violence à la télévision de Madame Blandine Kriegel à Monsieur Jean-Jacques Aillagon, Ministre de la Culture et de la Communication le 8 novembre 2002 :

" La dérive de la violence dans notre société républicaine démocratique particulièrement attachée à la liberté est un phénomène dont nous avons pris lentement et récemment conscience. Que nous est-il arrivé ? Comment avons-nous laissé filer les incivilités, les agressions et s'installer une situation particulièrement dommageable aux plus fragiles : les pauvre les femmes, les enfants ? Cette interrogation, les individus, les familles, les responsables, se la posent tous uniment et séparément. Il était inévitable qu'elle s'adresse aussi à ce qui constitue l'un des principaux vecteur de la culture et de la communication dans notre société : la télévision !

... blablabla le porno à la télé c'est mal [...]"

Les questions sont mal posées, elles sont mal orientées (les femmes et les pauvres sont les faibles !!!), elles sont mal comprises. Imaginez un peu avec le secteur du jeu vidéo.

Olipro
16/05/2008, 19h38
Par exemple, est ce que la communauté de joueurs pourrait accepter un jeu ou le personnage viole une femme ou tue des enfants (et pourquoi pas en vue FPS et de façon interractive), disons vraiment du hardcore de la violence apres tout si il y a bien des romans de tueurs en serie pédophiles pourquoi pas des jeux de... enfin si vous suivez mon raisonnement, on pourrait aller vachement loin.J'explique mon point de vue sur ce probleme :

Dans un livre, on s'attache au personnage, car il est le héro, on s'incarne dans sa peau. Lorsqu'il est un anti-héro (c'est à dire un héro dont les objectifs ne sont pas bien d'un point de vue moral), il présente souvent un coté humoristique, voir satirique, et on se plait à l'incarner, ainsi qu'à avoir l'envie qu'il réussisse.
MAIS : lorsque l'anti-héro ne présente aucun de ces traits, on ne s'attache pas à lui. On se plait à lire ses mésaventures et sa défaite finale, ou sa rédemption, ou le voir au contraire triompher, tout en se rendant compte de sa tristesse profonde. Ou alors on reste totalement impartial et on lit ses aventures d'un regard accusateur.

Or, dans un jeu, on s'attache autant au héro qu'à l'antihéro, car on le joue, il agit selon nos choix. On n'a aucun détachement impartial, au fond de nous, on se plait à le voir agir car il est notre marionnette dans un autre univers. Si l'anti-héro est un pédophile psychopathe violeur de chaton et mangeur d'enfant, et qu'en plus il est présenté comme un mec "trop cool", le tout dans un univers réaliste, il est, ici, très dangereux et malsain de l'incarner. C'est pour ça que Postal² fait autant polémique : non pas parce qu'il est extremement violent, mais parce qu'on s'attache beaucoup à Postal Dude. Heuresement, l'univers délirant nous permet un certain détachement du personnage.

Personnellement, je ne connais aucun jeu à blamer. Dans Manhunt le personnage n'est pas fondamentalement mauvais, dans Postal² l'univers est délirant, meme GTA n'est pas violent à proprement parler, s'agissant plus d'une transposition dans un univers virtuel du jeu de policier contre voleur auquel nous avons tous joué à l'école primaire.
Par contre, un jeu dont le but serait d'expérimenter des produits douteux à injecter à des enfants dans un camp de concentration, là je me poserais des questions, meme si le principe est de dénoncer la maltraitance des juifs durant la seconde guerre mondiale ...

chenoir
16/05/2008, 19h40
Je me rappelle des moments jouissifs de SoF avec des démembrements et acharnements sur des cadavres à la mitrailleuse lourde qui donne une balle=un membre en moins.

Après il y a violence et violence. Ca reste un jeu, et violer des femmes ca va beaucoup trop loin pour un jeu (à ce propos il y a un épisode des experts miami qui est assez intéressant sur ce thème, même si ca reste très axé sur le débat "Les JV rendent débile et meurtrier).

De même, la torture ne fait pas partie de ce qui devrait apparaitre dans un jeu. Car ca devient "Faire souffrir pour le plaisir et non pas pour se défendre ou gagner", même si ca reste un jeu.

Quant à savoir si tuer des gosses c'est moralement viable. Certes non, mais avec la quête de réalisme de certains jeux ca risque de devenir assez vite possible. Même si les jeux ou l'on voit des gosses sont quand même rares.

Maintenant le plus dur reste à définir franchement la limite et le pourquoi de cette limite entre violence acceptable ou non. Mais je crois sincèrement que cette limite se pose avec la phrase suivante :

"Il faut différencier clairement les personnages de jeu innocents ou non, et en déduire qui peut ou ne peut pas être victime de la violence dans les jeux.". Ainsi un personnage innocent (une femme normale ou un enfant par exemple) ne devrait pas pouvoir subir quoi que ce soit de la part du joueur (après si c'est un PNJ peut-être, et encore), mais à partir du moment ou ce personnage est hostile et/ou mauvais, la violence peut s'appliquer (on dirait franchement du Judge Dredd).

A propos d'enfants d'ailleurs, ceux de l'orphelinat de Painkiller : BooH sont un délice à décalquer :p.

Pluton
16/05/2008, 19h41
Sinon y'a prison tycoon avec les menottes que j'ai déjà vu en rayon. Tellement de mauvais goût que je me suis jamais intéressé à ce jeu, j'ai même pas retourné la boite pour voir le dos.

Gros Con n°2
16/05/2008, 19h43
Bientot un tycoon de club sado :ninja: Oui en tycoon y'a nawak, je me demande le titre du prochain.

Quoi manhunt 2 ? qui a parlé de manhunt 2 :ninja:

ElGato
16/05/2008, 20h38
Je pense que l'on peut absolument tout autoriser dans les limites de la loi. Tant qu'un organisme indépendant, pas bancal, bien clair, prévient l'éventuel joueur du contenu du jeu.

La "violence" a de multiples formes, que Pluton a bien décrites, mais elle me dérange moins que les idéologies nauséabondes parfois colportées çà et là.

Mais encore une fois, je suis plutôt contre la censure de ce genre de chose; simplement, on DOIT être prévenu à l'avance.
A partir de là, chacun prend ses responsabilités au moment où il décide de se procurer le jeu.

Slayertom
16/05/2008, 21h15
Je pense que le problème ne vient pas du fait qu'il y a de la violence dans des jeux vidéo ou non. Ca s'applique à d'autres supports de divertissements comme le cinéma, la littérature, l'art, etc...

L'homme est violent par nature et je soupçonne même que cette violence viens de notre instinct de survie et nous a permis d'atteindre le plus haut niveau de l'échelle alimentaire (avec l'intelligence bien entendu).
Aujourd'hui le problème principal est que l'homme étant privé de ses anciens ennemis (félin, canidé et toutes les saloperies avec des griffes et des dents qui bouffaient nos ancêtres), il a commencé à utiliser cette violence contre lui même. Notre évolution n'a pas supprimé cette violence lorsqu'on a commencé à dominer la planète et elle est encore en chacun de nous.

Résultat on a un dilemme, on ne peut pas empêcher cette violence de sortir en allant en opposition avec notre nature et il faut je pense des exutoires pour la laisser s'exprimer. Le sport en est un bel exemple, mais les jeux video aussi.
En empêcher son expression est bien plus dangereux a mes yeux que la laisser s'exprimer dans des systèmes contrôlés car elle finit toujours par explosé (l’effet "cocotte minute"). Il vaut mieux qu'un individu exprime sa violence sur un ballon de foot, tableau ou le dernier gta que contre ses proches.

C'est pour ca que je ne suis pas opposé à ce que tous les actes de violences soient représentés dans un jeu video (même les pires). Ca peut paraitre un peu extrême mais en reprenant l’exemple du viol que vous citez, si un pervers lâches sa frustration sexuelle en violant une femme virtuelle plutôt qu'une femme réelle, ca ne me dérange pas car il ne fait pas de victimes. Le mieux étant quand même d’identifier l’individu avant son passage a l’acte virtuel ou réel pour qu’il soit soigné mais ca serait utopique de penser pouvoir le faire pour tous.

Apres on rentre dans un débat complexe et épineux concernant la morale de l'acte mais je suis persuadé que la peine de mort par exemple n'empêche pas des individus de s'entre tuer et inversement avoir vu toutes ces vidéos de la seconde guerre mondial et des camp de concentration n’a pas fait disparaitre les guerres et les génocides alors supprimer la violence des media ne rendra pas l’homme meilleurs pour autant.

Mais il y a aussi le problème que certains individus puissent être influencé par ce qu’ils voient ou pratique virtuellement. Il faut être lucide ca représente un faible pourcentage je pense de la population mais quand on voit l’influence qu’a la pub sur certains, je me le demande.

Enfin il y a aussi le cas de l'éducation et je pense indispensable qu'un enfant soit préservé de certains contenus violent jusqu'a un certain ages pour l'equilibre de son developement, mais il faut etre lucide meme l'enfant en bas age sait se montrer violent. Il faut voir le plaisir malsain qu'a un enfant a arracher les pates d'une araigné,a genocider une fourmiliere ou a tirer les cheveux de son camarade d'école. Ca fait partie aussi de son développement mais je pense que c'est a ce moment la qu'on peut fixer des codes de conduites qu'il aura toute sa vie.

L-F. Sébum
16/05/2008, 21h27
Mais encore une fois, je suis plutôt contre la censure de ce genre de chose; simplement, on DOIT être prévenu à l'avance.
A partir de là, chacun prend ses responsabilités au moment où il décide de se procurer le jeu.

C'est aussi mon point de vue.

Ce qui est intéressant dans ce topic, et qui va un peu au-delà de l'éternelle question "violence et JV", c'est qu'il nous pousse à nous demander ce que nous sommes prêts à tolérer, comme individus et comme société.

Je vais me faire l'avocat du diable, pas dans le but de frôler le ban, mais pour atteindre le coeur de la question :

En quoi un viol est-il pire qu'un meurtre ? A titre personnel, je préfèrerais cent fois être violé plutôt qu'assassiné.

Pourquoi alors un jeu dans lequel on tue 50 ennemis à la minute est-il parfaitement accepté par les gamers (je ne parle pas ici de Jack Thompson) alors qu'un jeu où l'on viole serait universellement condamné, sauf par quelques détraqués ?

Deux hypothèses :
1- Le meurtre est "justifiable". On tue des "bad guys", c'est pour une bonne cause, tout va bien. Trouver une situation ou un viol est "justifié" est moins évident (à vrai dire je n'en vois pas, même en étant le plus cynique possible). D'un point de vue idéologique, tout cela est quand même assez puant : "tuer est utile", voilà ce que signifie notre acceptation du meurtre dans les JV (ou alors il faut y accepter le viol aussi).

2- Hypothèse "sociétale" : voir par exemple l'augmentation croissante des peines encourues pour crime sexuel depuis quelques décennies, la croisade antipédophiles, l'affaire Rose bonbon, etc... Le viol est devenu l'un des tabous absolus, au même titre que le meurtre d'enfant, il est donc hors de question de "jouer" avec ça. Cette hypothèse se défend en ce qui concerne les JV : la raison pour laquelle il n'y a pas d'enfants dans Oblivion est que, s'il y en avait eu, les joueurs auraient pu les tuer (tout comme on peut tuer n'importe quel civil dans ce jeu), et cela aurait valu à Bethesda les foudres de l'ESRB. Cela veut-il dire que "tuer des civils c'est bien, tant que ce ne sont pas des enfants ?" :huh:

Sans même parler du JV, poser ces questions permet de mettre le doigt sur beaucoup de petites choses qui se baladent dans notre inconscient collectif...

chenoir
16/05/2008, 22h27
Je crois qu'il y a aussi quelque chose à voir dans la différence entre le meurtre et le viol, c'est que le meurtre est quelque chose d'assez impersonnel, alors que le viol est une violation (c'est le cas de dire) de l'intimité profonde de quelqu'un. Que ce soit le viol d'un homme ou d'une femme d'ailleurs.

D'autant plus en ce qui concerne les femmes parce que dans l'inconscient des gens normaux, ces dernières sont plus fragiles et ont besoin d'être protégées. (Personnellement je ne peux pas supporter de voir une fille pleurer, même si ce n'est par exemple que parce qu'elle a foiré son année et doit redoubler, par contre un mec qui pleure, au pire ca me met mal à l'aise mais à part ca... C'est beaucoup moins insupportable).

Je crois qu'elle est la la différence entre le viol et le meurtre. L'un fait souffrir, l'autre offre au moins la possibilité d'être direct et sans (ou avec très peu) de souffrance. C'est pour cela que je pense qu'on accepte plus facilement le meurtre que le viol dans un jeu vidéo.

Gros Con n°2
16/05/2008, 22h42
Le viol peut être pris pour une humiliation, l'atteinte à l'intimité de quelqu'un comme le dit chenoir. Et cette personne en souffrira, alors que le meurtre, tu souffres moins. Apres, je n'ai ni été violé ni tué, donc mon avis est juste une pensée, une opinion.

CPC, le site où l'on parle de tout, mais alors vraiment tout :ninja: On devrait ptet pas d'ailleurs, surtout dans la partie jeux pc :\

L-F. Sébum
16/05/2008, 23h06
Je crois qu'elle est la la différence entre le viol et le meurtre. L'un fait souffrir, l'autre offre au moins la possibilité d'être direct et sans (ou avec très peu) de souffrance. C'est pour cela que je pense qu'on accepte plus facilement le meurtre que le viol dans un jeu vidéo.


Le viol peut être pris pour une humiliation, l'atteinte à l'intimité de quelqu'un comme le dit chenoir. Et cette personne en souffrira, alors que le meurtre, tu souffres moins.

Je ne pense pas que la "différence d'acceptation" vienne de là : beaucoup de meurtres mis en scène dans des jeux ne sont pas "propres". Au contraire, la course à l'agonie la plus trash semble être la règle (Postal, Soldier of Fortune, Manhunt...).


D'autant plus en ce qui concerne les femmes parce que dans l'inconscient des gens normaux, ces dernières sont plus fragiles et ont besoin d'être protégées.

Peut-être... Mais il y a néanmoins de nombreux jeux où l'on peut tuer des femmes.


Je crois qu'il y a aussi quelque chose à voir dans la différence entre le meurtre et le viol, c'est que le meurtre est quelque chose d'assez impersonnel, alors que le viol est une violation (c'est le cas de dire) de l'intimité profonde de quelqu'un.

Ca, par contre, je pense que c'est une bonne raison. On peut massacrer à la chaîne et à la chaingun des ennemis-cibles en finissant par ne plus vraiment réaliser que l'on tue. Alors qu'une scène de viol serait nécessairement plus "personnelle", cela pour différentes raisons qui viennent autant de la mise en scène que du côté "pratique" de la chose (c'est plus compliqué que de presser une gâchette).

Et pourtant certains jeux proposent des meurtres dans cet esprit "face à face", justement pour nous donner le plus possible l'impression qu'on tue un être humain et pas une vague cible humanoïde (je pense à Manhunt, par exemple).

Pourquoi est-ce que ces meurtres là nous semblent (ce n'est pas un "nous" rhétorique, hein, je m'inclus dedans) cependant toujours plus tolérables qu'un viol vidéoludique ?

(Désolé si ces posts sont scabreux, mais je cherche vraiment la réponse à cette question, et je suis obligé d'envisager certaines hypothèses, aussi malsaines soient-elles).

Gros Con n°2
16/05/2008, 23h20
C'est comme ( non pas le Ban :cry: ) tuer des terroristes en irak. Ca fait moins raciste que de tuer des noirs ( voir polémique de Resident evil 5 )

C'est ironique ce que je dis, mais c'est bien réel. Dans beaucoup de jeux on tue des terroristes au moyen orient, personne ne dit rien. Mais resident evil 5 en afrique alors la quelle honte ! quel racisme ! nous sommes outrés ! choqués ! :ninja:

chenoir
16/05/2008, 23h35
Je crois avoir un élément de réponse de plus qui peut déterminer la différence entre l'acceptation du meurtre et l'acceptation du viol dans un jeux vidéo :

Le viol touche généralement à un domaine ou l'on peut prendre d'habitude du plaisir. C'est le côté sombre des sentiments les plus forts qui puissent être chez les êtres humains (l'amour donc). Et voir le résultat de ce sentiment bafoué et détruit est moralement très dur.

Tandis que le meurtre, on y prend pas d'habitude du plaisir. Je veux dire, à part avec des pratiques sado-masochistes extrêmes, et encore, je ne pense pas qu'on puisse éprouver du plaisir soi même à souffrir ou à mourir. Et c'est encore moins habituel. Donc c'est moins immoral que le viol car il ne s'agit pas de la perversion de quelque chose ou on prend d'habitude du plaisir.

Je sais pas si je m'explique bien mais j'ai l'esprit un peu embrumé ce soir moi.

Gros Con n°2
16/05/2008, 23h36
C'est comme un sondage fait je ne sais plus où.

Les parents préfèrent voir leur gosse buter des types dans un jeu video que voir une scène de sexe. C'est un peu tabou en fait quoi.

L-F. Sébum
16/05/2008, 23h40
Les parents préfèrent voir leur gosse buter des types dans un jeu video que voir une scène de sexe.

Je n'avais pas pensé à ça, mais en effet, un jeu vidéo contenant des scènes de sexe entre adultes consentants serait aussi considéré comme inacceptable par beaucoup de gens. :p

Gros Con n°2
16/05/2008, 23h41
Je n'en sais pas plus, je ne suis pas psychologue :p

....mais psychopate ! :ninja:

L-F. Sébum
16/05/2008, 23h42
psychopate ! :ninja:

Ca veut dire que tu tues des gens en bouffant des nouilles ?

Gros Con n°2
16/05/2008, 23h43
Plus ou moins ça. Et en buvant du coca ! ;)

ou de l'alcool :rolleyes: :ninja:

chenoir
16/05/2008, 23h50
NAh, t'as dis que t'étais psychopathe, pas psychopalcoolique

Gros Con n°2
16/05/2008, 23h52
c'est psychologique tout ça :ninja:

Tyler Durden
16/05/2008, 23h59
En quoi un viol est-il pire qu'un meurtre ? A titre personnel, je préfèrerais cent fois être violé plutôt qu'assassiné.

ça me dérange un peu ce que tu viens de dire, quand on te viole on te tue et on te laisse vivre avec ta mort je pense qu'il est préférable d'être tué 100 fois plutôt que d'être violé...

Gros Con n°2
17/05/2008, 00h00
ou 101, comme les dalmatiens....

:Partisecacher:

Tyler Durden
17/05/2008, 00h01
ou 101, comme les dalmatiens....

:Partisecacher:

mais mais -________________________- revient la blackstorm !

Gros Con n°2
17/05/2008, 00h04
Si tu y tiens :p

Tyler Durden
17/05/2008, 00h06
Si tu y tiens :p

*prise d'élan, coup de batte sous le menton !

Gros Con n°2
17/05/2008, 00h07
*esquive royalement et s'enfuit en courant*

chenoir
17/05/2008, 00h19
A titre tout à fait personnel, je préfère 1000 fois qu'il ne m'arrive rien que d'être soit violé soit tué. Mais bon, ça n'engage que moi.

Pluton
17/05/2008, 00h23
Parlons gameplay et soyons cyniques :
Tuer un type, un gamin ou une pute dans un JV représente un petit défi, qu'il s'agisse de pas se faire prendre, de viser juste ou de lancer le plus vite la plus grosse roquette.
Défi = skill = plaisir.

Violer dans un jeu vidéo : on va dire que ça prend quand même au moins 5 minutes si le PJ est chaud comme la braise. 5 minutes c'est long. C'est chiant pour tout être humain un tant soit peu pas pervers. Chiant si c'est mal représenté, horrible si ça l'est (genre la scène dans irréversible).
Défi ? je vois pas.
Plaisir = zéro.

L-F. Sébum
17/05/2008, 00h32
ça me dérange un peu ce que tu viens de dire, quand on te viole on te tue et on te laisse vivre avec ta mort je pense qu'il est préférable d'être tué 100 fois plutôt que d'être violé...

Ca me gène un peu de répondre à ce genre de chose sur un forum Internet. Je ne te connais pas, ni tes proches, et je ne voudrais pas te blesser si jamais une histoire de ce genre te touche personellement.

Moi, c'est le genre de phrase "quand on te viole on te tue" qui me dérange par leur côté très lié à une vision "sacralisée" du sexe (on est pas loin des crimes d'honneur : "femme violée doit être caillassée").

Un viol est une aggression, une aggression abominable, aux conséquences graves, mais aller jusqu'à dire qu'il vaut mieux mourir plutôt que de vivre avec ?

Est-ce qu'il faudrait dire la même chose aux gens qui ont survécu à un attentat ? A la mort d'un enfant ?

La mort est n°1 dans ma hiérarchie personnelle des choses à éviter (pour différentes raisons, je ne vais pas m'étaler en digressions biographiques ici), et je pense que la plupart des êtres humains partagent mon point de vue : voir les témoignages de beaucoup de femmes violées (90% d'entre eux sont du genre "j'ai attendu que ça passe, je me suis laissée faire, je voulais juste qu'il ne me tue pas").

Avec de l'aide, avec le soutien de professionnels, on peut survivre à tout, même au pire.
Sauf à sa mort.

Mais stop, c'est hors-sujet (et pas loin du hors-charte en plus).


A titre tout à fait personnel, je préfère 1000 fois qu'il ne m'arrive rien que d'être soit violé soit tué. Mais bon, ça n'engage que moi.

Oui, là au moins je pense qu'on est tous d'accord.
Merci Chenoir, tu me sors d'une passe difficile. ;)

EDIT:

Parlons gameplay et soyons cyniques...

Excellent post. Je crois que tu as mis le doigt sur la différence fondamentale.
(Encore que j'ai connu des boss fights de 5 minutes bien chiants dans certains jeux... )

Erokh
17/05/2008, 00h42
Sinon y'a prison tycoon avec les menottes que j'ai déjà vu en rayon. Tellement de mauvais goût que je me suis jamais intéressé à ce jeu, j'ai même pas retourné la boite pour voir le dos.
prison tycoon se contentait de surfer sur la vague éprison breack", c'est tout
D'ailleurs, je ne vois pas le problème: je verrais bien un "theme prison", avec la gestion des prisonniers, et toujours le risque d'émeute à la moindre erreur. il existe bien "theme hospital" qui parle d'un endroit où on cotoit la mort chaque jour, alors on peut aussi édulcorer les prisons.

pour ce qui est de la violence...
un bouquin est beaucoup plus libre car la rigidité de la narration permet d'insérer plus de subtilités, plus de nuances. Et au final le "héros" tueur en série, bein on ne s'identifiera pas à lui. Dans un jeu vidéo, si un jour on nous met dans la peau d'un violeur... en gros pour faire du score il faudrait violer et pas se faire choper? ce serait valoriser un comportement ignoble, ce qui est loin d'être acceptable (et loin d'être le cas avec des bouquins).

La violence dans les jeux doit s'arrêter là où chacun le décide. Par exemple, un jeu va sortir sur Wii avec une espèce de concours de dépiotage de mec (tronçonneuse, panneau de signalisation,...). Les graphismes et l'univers ont l'air assez fantaisistes pour qu'on ne s'identifie pas au héros. Mais déjà là ce ne sera pas le genre de jeu à mettre entre toutes les mains. Après, pour d'éventuelles interdiction ou autre, je serais pour se référer à la loi: apologie de la drogue? interdiction. Apologie du racisme? interdiction. etc

edit: merde! je viens de lire les posts qui suivent... j'ai un peu l'impression d'être le cheuveu sur la soupe du resto gastronomique :sad:

chenoir
17/05/2008, 01h20
Oui, là au moins je pense qu'on est tous d'accord.
Merci Chenoir, tu me sors d'une passe difficile. ;)


Mais de rien, si je peux apporter ma maigre contribution, j'en suis ravi. Mais j'avoue que je ne suis pas peu fier de celle la, je pense qu'énoncer une vérité pareille mériterait que je figure dans un panthéon. Sans aucun doute celui des lapalissades les plus évidentes qui soient.

Nonok
17/05/2008, 11h36
Je vois que le sujet vous a plu ;) et ça me fait plaisir que les gens reflechissent toujours autant même sur des sujets de detente.


Pour moi, c'est pas tellement le fait qu'une femme puisse se faire violer dans un jeu qui est gênant mais plutot le fait que cela puisse être une scene jouable, je dirais que je place la torture au même niveau que le viol.

Certaine personnes ont un comportement assez macabres quand elles jouent à Postal 2 et il faut l'avouer,

j'ai deja vu des gens qui passaient une heure entière sur Postal 2 à pisser sur le corps d'une femme carbonisée qui pleure et à lui mettre des coups de pied puis mettre la video sur Youtube avec un petit morceau de Cradle of fith...

(Petite parenthese sur ce sujet, ce genre de personnes exteriorisent souvent leur enervement ou font ça pour s'amuser mais certain le font par sadisme et c'est legerement inquietant même virtuel)


C'est pas vraiment la violence qui me gene, avec tous les jeux violents que j'ai joué, je suis le premier à defendre la presence d'un peu de violence dans les jeux, ne serait-ce que par realisme mais ces derniers temps je me suis demandé si à etre trop permissifs sur le degré de realisme, on en finirait pas par avoir des jeux dénaturés mais vraiment le genre de jeu que des gens comme vous et moi refuserions de jouer parce que ce n'est pas moral.

Apres, il y aurait surement des gens pour defendre un jeu dans lequel on torture un homme ou une femme de façon interractive parce que c'est realiste et qu'on doit pas censurer et je le comprend, on a tous un certain degré de reaction face à la violence certain plus haut d'autre plus bas.

Sinon j'ai lu un post sur STALKER et je suis totalement d'accord, quand on est en vue FPS et qu'on voit des personnages avec une "vie sociale" même ridicule se mettre à pleurer sa mere en gisant dans son sang on est un peu mal parfois mais dans un GTA ça me gene pas d'ecraser des trucs à forme humaine qui ont pas de vie à part deambuler dans la rue.

Je pense que tout ça c'est relatif en fonction de la tolerance qu'on accorde à la violence. Y en a bien qui refusent de jouer à CS parce qu'on tue des gens, nous c'est parce qu'on viole des femmes, d'autre parce qu'on torture des enfants juifs dans un camp de concentration et peut etre certain ne seraient jamais genés par quoi que ce soit.

:) en tout cas je vous remercie pour vos réponses ^^

chenoir
17/05/2008, 11h58
Perso mon activité préférée dans Postal 2 restait sans conteste l'enfilage de canon dans le cul du chat et le dessin en flamme grace au bidon d'essence. Mis à part ca...

Azgh
17/05/2008, 12h05
j'ai deja vu des gens qui passaient une heure entière sur Postal 2 à pisser sur le corps d'une femme carbonisée qui pleure et à lui mettre des coups de pied puis mettre la video sur Youtube avec un petit morceau de Cradle of fith...


Huhu, c'était un de mes trucs préférés dans ce jeu (mais sans Cradle, hein, faut pas déconner) ^_^ Après, je faisais un finish him avec la pelle, je foutais le feu à la tête et je la lançais sur les gens.

Mais autant dans un jeu comme Postal ou GTA, je n'hésite pas à jouer les gros psychopathes génocidaires, autant dans n'importe quel rpg je suis incapable de jouer un méchant. Exemple tout con: Fallout, à chaque partie je choisis instinctivement de jouer le preux chevalier. Une fois, j'ai voulu tenter la voie de l'enfoiré, et... J'ai pas pu. Chaque pnj souffrant de mes actions me mettait mal à l'aise, je n'aimais pas fricoter avec les esclavagistes et chaque enfant sauvagement assassiné me remplissait d'effroi.
Et ce comportement est également valable pour KOTOR, Bioshock, Stalker... De la même façon, je me rappelle que dans Metal gear Solid 2, on pouvait tenir les soldats ennemis en joue, sauf que des fois ces petits cons ne nous prenaient pas au sérieux, et on était obligé de leur coller une balle dans un bras ou une jambe pour qu'ils se tiennent à carreau. Sauf que si le mec se prenait une balle dans le bras, il se mettait à gémir de douleur, ne se tenait plus droit, sa main tremblait et je crois même que le mec se mettait à nous supplier de ne pas le tuer. A chaque fois que je le faisais, ça me brisait le coeur :|

J'pense que ce qui explique mes différentes réactions face à la violence dans le jeu vidéo, c'est le ton donné par le jeu. Dans Postal et GTA, tuer, c'est fun; on te donne un flingue, on te met en face d'idiots et on peut les zigouiller sans jamais avoir l'impression de tirer sur quoique ce soit d'autre qu'une suite de 0 et de 1 ; à l'inverse, chaque little sister donne vraiment l'impression d'exister, elle pleure, supplie, crie de façon convaincante, les personnages de Fallout sont en général tellement bien écrits que chaque mauvaise action me voit rongé par le remord, et l'idée de flinguer un mec qui vient de raconter la blague des deux controlers devant un camp militaire me chagrine un peu (même si elle est pas bien drôle, cette blague).
En humanisant les pnj comme ça, on a plus du tout l'impression de torturer joyeusement une ia à la con, mais vraiment celle d'avoir fait du mal à quelqu'un, et du coup c'est tout de suite bien moins marrant.

Voilà, c'était ma minute introspection ;)

Gros Con n°2
17/05/2008, 12h10
Jouez au mod awp...vous allez pas vous reconnaitre :ninja:

Azgh
17/05/2008, 12h13
La première fois que j'ai joué à Postal 2, ma première réaction c'était: "beuh c'est nul, on peut pas les démembrer".

Pour moi, AWP a sauvé le jeu. :ninja:

chenoir
17/05/2008, 12h16
Idem que toi Azgh, que ce soit dans Bioshock, Kotor oou n'importe quel autre jeu du style, je n'ai jamais pu me résoudre à jouer un bad guys. C'est au dela de mes forces. Idem pour Dark Messiah of M&M. Voir Leanna transformée en Liche m'a fait souffrir le martyr.

Et maintenant que je reparle de DM, j'ai envie de le refaire d'ailleurs. Monde de merde.

Pluton
17/05/2008, 12h17
Dans Kotor j'ai commencé une méchante. Faut dire que le ton parfois un peu niaiseux donne envie d'être un enfoiré, surtout pour faire rager l'autre nénette qui se la raconte à mort là... je sais même plus comment elle s'appelle, mais j'attends grave le moment où elle va tellement être outrée qu'elle me proposera un duel à mort :ninja:
Mais sinon, dans Fallout j'ai vraiment du mal à être méchant.

Pangloss
17/05/2008, 12h21
Nan mais c'est normal d'être choqué par le kéké sadique de 12 ans qui prend son pied à pisser sur un cadavre de femme qu'il vient de brûler.

Mais les cons et les sadiques n'ont pas attendu le jeux video pour faire des conneries. Les rats morts avec des pétards dans le fion (en vrai hun, y'a des types qui font ça. Même sur des vivants), les arrachages d'ailes de mouches, les ébouillantage de fourmilières, les maltraitances sur animaux ou enfants... Rien de tout ça n'est nouveau. Par contre y'en a qui le font maintenant sur le média jeux vidéo. Bon. Voila quoi.

Après sur les jeux violent, y'a un truc gris et noir. Avec un chiffre dessus. Le truc dit à partir de quel age on peut y jouer. Les jeux vidéo violent font leur part du boulot en mettant ça. Si après le boulot n'est pas fait par les parents, vendeurs...

Nonok
17/05/2008, 12h35
Idem que toi Azgh, que ce soit dans Bioshock, Kotor oou n'importe quel autre jeu du style, je n'ai jamais pu me résoudre à jouer un bad guys. C'est au dela de mes forces. Idem pour Dark Messiah of M&M. Voir Leanna transformée en Liche m'a fait souffrir le martyr.

Et maintenant que je reparle de DM, j'ai envie de le refaire d'ailleurs. Monde de merde.




@#%$* de SPOILERRRRR ARGHHHH j'ai acheté le jeu hier ! je vais te donner ma version de la violence rhaaaaaaa.

Bon pas grave j'suis qu'a quelques secondes de la scene ou leanna... XD
j'suis bad guy dans ce jeu parce qu'il est relou :p
Bon voila j'ai passé la scene, en effet c'est assez triste. J'vais reload la save.

Sylvine
17/05/2008, 12h38
A propos du débat viol/meutre, je vais dire un truc absolument horrible mais terriblement logique.
Quand on te viole, tu peut encore te suicider si tu supporte plus de vivre.
Par contre quand on te tue, ba...
Le meutre a un coté irreversible bien plus important qu'un viol, mais bizarrement il choque moins.
Tuer pour du fric c'est pas bien. Violer pour son plaisir c'est un crime horrible qui mérite la triple pendaison.
Pourtant dans les 2 cas on "emmerde" quelqu'un (j'ai pas trouver d'autre mot) pour son petit plaisir personnel, sauf que dans le premier cas la victime ne pourra jamais venir se plaindre.
Je pense que les normes viol>meutre viennent en grande partie de tabous religieux.
Genre massacrer pour une croisade, c'est bien, baiser avant le mariage c'est mal.

Bon, après je dit tout ça mais je suis pas une gonzesse, et si j'avais pas une enorme paire de couilles entre les jambes il est probable que je tiendrais un raisonnement moins froidement logique.

Après pour savoir si on aura un jeu où doit/peut violer quelqu'un, quand je vois déjà le merdier qui a suivi la sortie de film comme Irreversible, j'ose même pas immaginer si un producteur de jeu osait franchire le Rubicon...


Tiens a propos, une des scenes de jeu qui m'a le plus marqué c'est dans Half Life.
Un passage où un scientifique se fait aspirer dans un conduit d'aération par on sait pas quoi, il gueule comme un malade, puis se met à chialer avant de ressortir en morceau du conduit. Les pleurs du mec m'ont vraiment marqué, beaucoup plus que de découper des cadavres à coup de pied de biche. Comme quoi c'est souvent où ils en font le moins que ça devient le plus marquant (à part les morceaux de cadavres, il n'y avait rien de violent dans cette scène, même en enlevant la partie où les morceaux ressortent je pense qu'on pourrait mettre ça dans un film tout public sans problèmes).

Killy
17/05/2008, 13h00
Je vais vous faire part de mon experience récente façe à la violence dans les jeux video. Rien à voir avec le viol cela dit.

Je viens de finir CoD4 et quelques scènes m'ont choquées, voir des pauvres mecs endormis se faire trouer la peau, ou voir un soldat se faire torturer et mettre une balle dans la tronche par notre superieur sans que ça choque personne moi ça me met mal à l'aise.
Et pourtant il m'arrive d'être un pur salopard dans les jeux. GTA je m'amuse à rouler sur les gens, postal à jouer au foot avec une tête, oblivion à trucider les gens qui me parlent mal.

J'aime bien jouer un rôle et m'y tenir, quitte à jouer le méchant vantard et détestable; ça peut être fun. Mais là c'était trop réaliste, ce genre de choses me répugnent et pourtant je suis content que les devs ne se soient pas censurés.

On peut montrer oui, faire jouer c'est autre chose. Enfin c'est mon avis.

Nonok
17/05/2008, 13h08
Je vais vous faire part de mon experience récente façe à la violence dans les jeux video. Rien à voir avec le viol cela dit.

Je viens de finir CoD4 et quelques scènes m'ont choquées, voir des pauvres mecs endormis se faire trouer la peau, ou voir un soldat se faire torturer et mettre une balle dans la tronche par notre superieur sans que ça choque personne moi ça me met mal à l'aise.
Et pourtant il m'arrive d'être un pur salopard dans les jeux. GTA je m'amuse à rouler sur les gens, postal à jouer au foot avec une tête, oblivion à trucider les gens qui me parlent mal.

J'aime bien jouer un rôle et m'y tenir, quitte à jouer le méchant vantard et détestable; ça peut être fun. Mais là c'était trop réaliste, ce genre de choses me répugnent et pourtant je suis content que les devs ne se soient pas censurés.

On peut montrer oui, faire jouer c'est autre chose. Enfin c'est mon avis.


Pour ceux dans le bateau j'ai aussi trouvé ça un peu salaud de les tuer dans leur sommeil, par contre celui qui a fait peté la bombe nucleaire sur les USMC c'est le mal, j'aurais bien voulu une scene interactive pour lui enfoncer des clous dans la tête B)


Par contre dans SCDA il y a une scene ou on te propose d'executer Lambert pour sauver ta couverture. J'ai pas pu, c'est un perso sympa depuis tous les SC et pareil pour le pilote de l'hélico. Y a des fois ou j'arrive pas à jouer le coté bad parce que j'aime pas et même si je devais rater un super bonus, tant pis.

Pelomar
17/05/2008, 13h10
Je vais vous faire part de mon experience récente façe à la violence dans les jeux video. Rien à voir avec le viol cela dit.

Je viens de finir CoD4 et quelques scènes m'ont choquées, voir des pauvres mecs endormis se faire trouer la peau, ou voir un soldat se faire torturer et mettre une balle dans la tronche par notre superieur sans que ça choque personne moi ça me met mal à l'aise.
Et pourtant il m'arrive d'être un pur salopard dans les jeux. GTA je m'amuse à rouler sur les gens, postal à jouer au foot avec une tête, oblivion à trucider les gens qui me parlent mal.

J'aime bien jouer un rôle et m'y tenir, quitte à jouer le méchant vantard et détestable; ça peut être fun. Mais là c'était trop réaliste, ce genre de choses me répugnent et pourtant je suis content que les devs ne se soient pas censurés.

On peut montrer oui, faire jouer c'est autre chose. Enfin c'est mon avis.

J'y ai pas joué, mais en plus je crois que dans Cod4, on a pas le choix. Or dans la question de la violence, le choix c'est quand même super important.
Quand dans GTA on écrase un passant, on s'en fout (voir même ça nous fait marrer) parce qu'on l'a fait volontairement. A l'inverse j'ai remarqué que la plupart des scènes qui choquait les joueurs était des moments ou la violence était subie, ou l'on était plus spectateur qu'acteur (voir les stalkers achever les types au sol dans Stalker pour Pluton, ou le scientifique qui se fait dépecer en chialant pour Sylvine).

chenoir
17/05/2008, 13h14
Ca vient peut être du côté non interactif de ces scènes aussi.

Quand on le fait nous même, après tout, ca reste un jeu, et tant qu'on sait que l'on est dans un jeu et que l'on joue ca ne choque pas beaucoup.

Par contre à partir du moment ou on ne joue pas et que c'est un PNJ qui fait les actions, on est témoin direct d'une violence qui autrement ne nous aurait pas choqué. Sans doute parce qu'en voyant quelqu'un d'autre faire ces actions qu'on aurait nous même faites sans soucis, on se dit "Donc ca existe pour de vrai???" ou quelque chose dans le genre. Bref, ca nous ramène à la réalité et c'est donc plus difficile à supporter peut-être.

znokiss
17/05/2008, 13h31
La violence, mais jusqu'à quel niveau ?
Jusqu'au niveau 16 de Mario, là où il faut tuer Bowser. Après, c'est intolérable. :ninja:

Nan mais mon opinion en vrai :

Je me suis déjà pas mal défoulé sur Postal², même si c'est assez atrocement réaliste. Malgré tout, ça reste présenté dans un esprit "jeu" : les PNJ sont affreusement débiles, et le jeu est fait pour rendre la choses poilante et divertissante.. Je me disait souvent : "Hein, mais les développeurs ont pensé à programmer ça.. rhoo, c'est trop bon.."
Je pense pareil pour GTA et consort..

Après, quand ça devient plus réaliste (STALKER, CoD4, Bioshock..) dans le genre de jeu ou on se sent beaucoup plus impliqué dans l'histoire, ça peut être plus dérangeant, mais comme pour les films, je me dit que ce n'est que de la fiction, interactive, certes, mais pas "réelle".

Je pense que la limite du malsain se situe dans des scènes de torture interactives réalistes.. Dans Métal Gear Solid, quand le héros se faisait torturer et qu'il fallait résister en bourrinant la manette, même si c'était 4 polygones, j'avais mal pour lui. Je pense que dans l'autre sens : le joueur peux torturer un perso, ce serait aller trop loin.

Après, on tue des montres depuis Mario, tuer des coréens dans Crysis y ressemble beaucoup.. Tant qu'il n'y a pas trop de possibilités de sadisme gratuit.

Pluton
17/05/2008, 13h33
Ca vient peut être du côté non interactif de ces scènes aussi.

Quand on le fait nous même, après tout, ca reste un jeu, et tant qu'on sait que l'on est dans un jeu et que l'on joue ca ne choque pas beaucoup.

Par contre à partir du moment ou on ne joue pas et que c'est un PNJ qui fait les actions, on est témoin direct d'une violence qui autrement ne nous aurait pas choqué. Sans doute parce qu'en voyant quelqu'un d'autre faire ces actions qu'on aurait nous même faites sans soucis, on se dit "Donc ca existe pour de vrai???" ou quelque chose dans le genre. Bref, ca nous ramène à la réalité et c'est donc plus difficile à supporter peut-être.

Bien sur, car quand tu accomplis toi-même l'acte violent, tu as une interface : clic de souris, HUD, munition qui baisse etc... Quand tu vois la scène se dérouler, c'est moins artificiel et tu peux te concentrer sur ce qui se passe réellement, heureusement qu'il reste encore l'écran.

--Lourd--
17/05/2008, 13h36
Idem que toi Azgh, que ce soit dans Bioshock, Kotor oou n'importe quel autre jeu du style, je n'ai jamais pu me résoudre à jouer un bad guys. C'est au dela de mes forces. Idem pour Dark Messiah of M&M. Voir Leanna transformée en Liche m'a fait souffrir le martyr.

Et maintenant que je reparle de DM, j'ai envie de le refaire d'ailleurs. Monde de merde.

En général je fait un mix des deux. J'aime ni le coté tout blanc et niais, ni le coté tout noir evil of the night. Par contre dark messiah, j'ai adorer voir leanna se transformée. D'ailleurs maintenant je règne avec elle B)^_^

Pangloss
17/05/2008, 13h49
Je viens de finir CoD4 et quelques scènes m'ont choquées, voir des pauvres mecs endormis se faire trouer la peau, ou voir un soldat se faire torturer et mettre une balle dans la tronche par notre superieur sans que ça choque personne moi ça me met mal à l'aise.

Euh... y'avais un topic, fort intéressant, mais fermé pour cause de dérive religieuse (merci les connards) qui parlait de la violence des jeux et de COD4. Et ça avait choqué plein de gens. Dont moi pour la scène de la torture.

Sylvine
17/05/2008, 13h54
Bien sur, car quand tu accomplis toi-même l'acte violent, tu as une interface : clic de souris, HUD, munition qui baisse etc... Quand tu vois la scène se dérouler, c'est moins artificiel et tu peux te concentrer sur ce qui se passe réellement, heureusement qu'il reste encore l'écran.
Ce qui a d'horrible dans les scènes non-interactives c'est justement qu'on peut rien faire.
Le mec qui se fait executer sous tes yeux et toi tu reste planté comme un piquet, tu te sent impuissant alors que d'habitude c'est le joueur qui controle le jeu.
Comme dans les films où le héro coure au ralentit en faisant "NOOOOOOON!". Et puis après il fait "Ahh, j'aurais pu le sauver, c'est de ma faute!".
(qu'est-ce que c'est con les films)

Ah, sinon j'aime pas jouer les "méchants" dans les jeux.
Dans HL j'ai jamais tué un scientifique ou un Barney juste pour le plaisir, dans les jeux multis je prends les CS, les GDF, les alliés...
C'est con parce que dans un certain sens ça veux dire que je prends les jeux trop au serieux.

--Lourd--
17/05/2008, 13h56
Normal les gens ont une vision de la guerre complètement altéré par les jeux vidéo eux même. En vrai c'est moche et des décision doivent être prises. Dans le cas d'un cod4 pendant la seconde guerre mondiale, je ne suis pas sur également que si cette scène de torture se déroulait avec un allemand elle aurait autant choqué. C'est aussi le fait que cod4 est complètement actuel.

Killy
17/05/2008, 14h10
Je dit pas qu'elle aurait pas du être là, au contraire je sais que ça se passe et que ça existe. Je trouve juste ça immoral de torturer quelqu'un comme ça. Surtout que le mec c'était juste un soldat qui passait par là il me semble.

C'est surtout la froideur avec laquelle ça se passait qui m'a fait drôle, limite ça faisait plaisir aux soldats de voir ce mec attaché là se prendre des droites et puis une balle dans le crane.

Pelomar
17/05/2008, 14h16
Ah, sinon j'aime pas jouer les "méchants" dans les jeux.
Dans HL j'ai jamais tué un scientifique ou un Barney juste pour le plaisir, dans les jeux multis je prends les CS, les GDF, les alliés...
C'est con parce que dans un certain sens ça veux dire que je prends les jeux trop au serieux.

Moi si, mais juste parce que les répliques de Barney quand on lui tirait dessus me faisait marrer.
"Vous voulez quoi comme épitaphe sur votre tombe ?"

Sinon effectivement je suis incapable de jouer les méchants dans un jeu ou on peut aussi être gentil.

--Lourd--
17/05/2008, 14h21
C'est surtout la froideur avec laquelle ça se passait qui m'a fait drôle, limite ça faisait plaisir aux soldats de voir ce mec attaché là se prendre des droites et puis une balle dans le crane.

C'est pas parce qu'une personne est froide en exécutant ce genre d'acte qu'elle y trouve du plaisir. Ce serait le cas pour un psychopathe oui. Je crois que c'est pluton qui disait qu'auraient-ils du faire ? Le laisser là et prendre le risque que ce mec organise d'autres attentats ? Ils sont en pleine zones de combat l'extraction est impossible. Le choix est limité. "D'un peu de mal ressort beaucoup de bien".

kharsneg
17/05/2008, 14h35
Ah, sinon j'aime pas jouer les "méchants" dans les jeux.
Dans HL j'ai jamais tué un scientifique ou un Barney juste pour le plaisir, dans les jeux multis je prends les CS, les GDF, les alliés...
C'est con parce que dans un certain sens ça veux dire que je prends les jeux trop au sérieux.

Marrant, moi j'adore des jouer des bad guy, des salopards haut en couleur (je trouve toujours les gentil insipides). Par contre il est vrai que dans la série des HL j'ai toujours fait de mon mieux pour sauver un maximum de monde... le nombre de fois que j'ai recharger une partie pour tenter de garder un barney ou un kleiner en vie !

Après je pense pas que les jeux violents est un impact. évidemment y'a toujours le risque de mettre un golio devant l'ordi et qu'il cherche à reproduire ce qu'il a vue. Mais bon c'est une excuse, un prétexte. Si le mec à pas de console on dira que c'est le pc, la tv ou qu'il a lut un article dans un journal qui lui à donné des idées... Quand les hommes s'habillaient avec des peaux d'animaux morts et se foutaient sur la tronche avec des haches en os et des pointes en silex elle était ou l'excuse ?
Les Assassins adultes de nos jours ou d'il y a quelques années ils regardait le disney club ou hannah barbera, ou même ils jouaient à pong.
Un mec qui a un potentiel dangereux latent aura toujours le risque de devenir réellement dangereux un jour, avec ou sans violence dans les jeux.

A mon sens la violence dans les jeux vidéos n'est pas une abbération, mais faut garder une certaine limite. Comme ça été dit, un viol gratuit et particulièrement cru sans aucun second degré n'a pas sa place dans un jeu.

Killy
17/05/2008, 14h35
Bha j'ai pas envie de disserter sur la question, j'ai juste trouvé ça choquant.
Probablement parceque ça se passe dans la vraie vie et que c'était réaliste (bien plus que le milliard de morts qu'une escouade peut faire dans ce jeu :huh:).

Après je crois que c'est le seul jeu à m'avoir fait ça, j'ai beau creuser ma mémoire rien d'autre ne me vien tà l'esprit.

Pelomar
17/05/2008, 14h35
C'est pas parce qu'une personne est froide en exécutant ce genre d'acte qu'elle y trouve du plaisir. Ce serait le cas pour un psychopathe oui. Je crois que c'est pluton qui disait qu'auraient-ils du faire ? Le laisser là et prendre le risque que ce mec organise d'autres attentats ? Ils sont en pleine zones de combat l'extraction est impossible. Le choix est limité. "D'un peu de mal ressort beaucoup de bien".

Un jeu vidéo Lord, un jeu vidéo...

--Lourd--
17/05/2008, 14h39
Oui et justement le fait que ça gêne est du au fait que forcément les personnes voient plus loin qu'un simple jv. C'est d'ailleurs sur ce point que les jeux vidéo sont le plus souvent attaqués, la frontière réel - virtuel.

Pelomar
17/05/2008, 14h40
le nombre de fois que j'ai recharger une partie pour tenter de garder un barney ou un kleiner en vie !


D'accord pour Barney, mais Kleiner c'était une putain de tête à claque, généralement c'était moi qui l'achevait d'un coup de fusil à pompe :o

Sylvine
17/05/2008, 14h43
Un jeu vidéo Lord, un jeu vidéo...
Oui j'allais le dire.
La facon que vous avez de parler de ce truc, j'ai l'impression que ça c'est vraiment passé, c'est limite flippant. :mellow:

Sinon moi je pense pas qu'il faille imposer des limites.
Si un mec a envie de faire un simulateur de génocide, c'est très bien pour lui, si j'ai pas envie d'y jouer j'y jouerais pas, point.
Le seul truc important c'est de bien mettre les étiquettes sur la boite "Attention, jeu violent où on découpe des gens à la tronconeuse", après c'est aux vendeurs de vérifier l'âge des clients, et surtout aux parents de controler un minimum les loisirs de leurs chiards.

Killy
17/05/2008, 14h44
Le seul truc important c'est de bien mettre les étiquettes sur la boite "Attention, jeu violent où on découpe des gens à la tronconeuse", après c'est aux vendeurs de vérifier l'âge des clients, et surtout aux parents de controler un minimum les loisirs de leurs chiards.

J'aurais tendance à dire 100% d'accord!

Pelomar
17/05/2008, 14h47
Oui et justement le fait que ça gêne est du au fait que forcément les personnes voient plus loin qu'un simple jv. C'est d'ailleurs sur ce point que les jeux vidéo sont le plus souvent attaqués, la frontière réel - virtuel.

Non ce que je veux dire c'est que ta phrase ne ferait pas tâche dans une discussion sur une opération militaire réelle, tu parle comme si Cod4 était un truc non pas virtuel mais bel et bien vrai.

Et ça fait un peu peur :mellow:

Pluton
17/05/2008, 14h47
C'est pas parce qu'une personne est froide en exécutant ce genre d'acte qu'elle y trouve du plaisir. Ce serait le cas pour un psychopathe oui. Je crois que c'est pluton qui disait qu'auraient-ils du faire ? Le laisser là et prendre le risque que ce mec organise d'autres attentats ? Ils sont en pleine zones de combat l'extraction est impossible. Le choix est limité. "D'un peu de mal ressort beaucoup de bien".

Ouh putain non c'est pas moi qui aurais dit ça.<_<
Souviens toi, moi je suis le hippie qui emmerde les militaires, leur logique débile et perverse et qui préfère encore la violence naturelle à la violence institutionnalisée et dite "utile".

Nonok
17/05/2008, 15h18
Je dois être un salaud insensible parce que la torture ne m'a rien fait apres tout...


SPOILER Call Of Duty 4

(surlignez pour lire)


J'ai lu que c'est censé etre un simple soldat mais c'est quand même Al-Asad le grand méchant du jeu qui tue 15.000 marines (dont le joueur) et qui fait aussi mourrir ses compatriotes avec une bombe nucleaire, il m'a fait penser à hitler ce perso, je trouve qu'il merite bien sa punition. D'ailleur c'est peut etre pas juste mais j'trouve que ce qui lui arrive est bien logique.


Fin du spoiler....

Pangloss
17/05/2008, 15h27
C'est pas le problème. Le tuer oui, mais pas comme ça.

Monsieur Cacao
17/05/2008, 15h43
Plus lentement ça aurait été mieux.

Pangloss
17/05/2008, 15h49
Je pensais plus à un procès équitable dans un pays civilisé avec une vraie justice.

--Lourd--
17/05/2008, 16h25
Ouh putain non c'est pas moi qui aurais dit ça.<_<
Souviens toi, moi je suis le hippie qui emmerde les militaires, leur logique débile et perverse et qui préfère encore la violence naturelle à la violence institutionnalisée et dite "utile".

Oui mais je me souviens t'avoir entendu dire 2-3 trucs sensés :ph34r:

Killy
17/05/2008, 16h25
Tain, j'ai vraiment rien suivi moi? Le mec torturé sur une chaise dans le noir et à qui on colle une balle dans le crane dont je parle c'est au milieu du jeu.

C'est un des vilains de l'histoire et pas seulement un troufion? C'était super mal mis en scène alors parceque quand j'ai joué c'était genre "on rentre dans une maison, on flingue tout ce qui bouge. Il en reste un de vivant, posons lui des questions". J'avais pas pigé que c'était un des boss de l'histoire :|

Pelomar
17/05/2008, 16h31
Mais, Killy, chut ! Tu spoile le magnifique et puissamment recherché scénario de Cod4 !

Killy
17/05/2008, 20h25
Boarf pas tant que ça, visiblement j'ai pas compris donc bon :|

Monsieur Cacao
17/05/2008, 20h52
Je pensais plus à un procès équitable dans un pays civilisé avec une vraie justice.

Utopiste va :p

chenoir
17/05/2008, 20h52
Dites, on dérive pas un peu lentement mais surement du sujet principal qui est "mais ou est donc la limite de la violence qu'on acceptera dans un jeu vidéo?"?

Pangloss
17/05/2008, 22h26
Utopiste va :p

Sans aller jusque là, je pense plutôt qu'il y'a un ordre a réspecter :
_On choppe le gars
_On le torture (gentiment hein) pour la forme
_On lui fait un procès pour dire pourquoi on va le démembrer, le noyer puis lui casser l'anus avec un parcmètre et du verre pillé avant de pisser sur son cadavres pendant qu'on le traine dans les rues de la capitale.
_On le bute. Salement si possible et en le regardant se chier dessus de trouille.
_On fini comme on a dit.

L-F. Sébum
17/05/2008, 22h43
_On choppe le gars
_On le torture (gentiment hein) pour la forme
_On lui fait un procès pour dire pourquoi on va le démembrer, le noyer puis lui casser l'anus avec un parcmètre et du verre pillé avant de pisser sur son cadavres pendant qu'on le traine dans les rues de la capitale.
_On le bute. Salement si possible et en le regardant se chier dessus de trouille.
_On fini comme on a dit.

J'aime beaucoup le "on finit comme on a dit", ça donne l'impression que ta check list est le programme d'une soirée entre amis ou un truc du genre... :p

Monsieur Cacao
17/05/2008, 22h52
Dites, on dérive pas un peu lentement mais surement du sujet principal qui est "mais ou est donc la limite de la violence qu'on acceptera dans un jeu vidéo?"?

On a tous notre limite, pas forcément placé au même endroit.

Perso, l'acte dans Bioshock de tuer une petite soeur ne me choque pas, dans la mesure où
1)Je n'en retire pas de plaisir
2) si je fais ce choix, c'est que j'ai décidé de jouer le rôle du personnage qui laisse libre cours à ses instincts et sa soif de pouvoir; il est donc logique que je m'approprie la Little Sister pour récuperer de l' Adam.

Un peu comme dans les JDR: après des années à jouer le gentil de service (ouais le gros Palouf lourdingue), passer du côté obscur n'est pas désagréable, à partir du moment où ça reste dans une optique "d'amusement". Jouer un rôle n'est pas "être", heureusement...Certains acteurs de cinéma auraient du soucis à se faire sinon.
C'est même souvent plus marrants d'envoyer chier les pnj plutôt que de subir leurs petits tracas
"Mais démerdes-toi à retrouver tes vaches, la pécore!! MOi j'vais à la taverne m'envoyer un tonnelet et regarder les ribaudes lever la jambe. Tiens pendant que t'es là, files-ta bourse, j'ai plus de thunes"

Après la limite...Dans le batard de Kosigan, excellent module NWN , on a une séquence où, après avoir sauvé une jeune femme d'un viol, l'auteur laisse la possibilité d'abuser de la victime...Je l'ai fais, par curiosité, pour voir jusqu'où l'auteur voulait mener le joueur...Pour la fin, on peut même l'égorger....Alors ouais, c'est super glauque, mais ça fait partie de l'ambiance voulu par le créateur, un monde médievale situé dans un contexte violent et très sombre.
Libre au joueur d'aller jusque là ou non. Le tout est de savoir garder de la distance, se rappeler que ce n'est qu'un jeu d'une part, et que ce sont des actes inhumains qui n'ont pas leur place dans le monde réel.

Et si le fait de torturer un homme dans un jeu dérange, j'ai envie de dire: tant mieux. Ca montre de la part des joueurs une certaine sensibilité par rapport à l'acte. Reste que l'on devrait toujours avoir le choix pour ce genre de situations, comme dans Splinter Cell où l'on choisit ou non de tuer notre ami.
Tiens c'est ça ma limite: on ne doit pas forcer le joueur sur la voie de la cruauté/violence. Il doit avoir le choix.

Pangloss
17/05/2008, 23h33
Je dois dire que oui, un poil pareil.

Comme dit, contrairement à ce que disent les ignares, on est bien plus pris par un viol qu'on voit au cinéma que celui qu'on serait amené à commettre/empêcher/s'en foutre dans un jeu vidéo. On y joue un rôle avant tout. Et comme je l'ai dit plus haut, les limites d'âge sur les boites de jeu ne sont pas là pour faire jolies. Mettre un God of war dans les mains d'un gamin de 8 ans est idiot.

Après la limite de chacun au niveau de la violence pourra se stabiliser aux "tabous" de la société dans la laquelle il vie. Nous, on peut juger impensable de faire un "camp de concentration tycoon" où le but est de tenir les objectif imposée dans le massacre la torture et le viol des juifs/tziganes/homo/fous... Un néo-nazi sera déjà moins réticent.
Un palestinien n'aura probablement pas grand chose contre un jeu antisémite impossible à seulement évoquer ici (ce qui n'est pas forcément dommage).
Demande à un Taliban, il se foutra pas mal de jouer (On admettra qu'il joue pour les besoin de l'exemple, ça m'étonnerai qu'il le soit en vrai) à un jeu de
lapidation de femmes, d'amputation de bras de voleur ou de viol. Ca risque même de l'amuser ce déviant là.

Après oui, un simulateur de Guy Georges ou de Michel Fourniret serait peut être de trop.

FreeliteSC
18/05/2008, 11h49
Tuer les little sister dans bioshok, ok. Je le fais, parce que je suis dans mon perso ( mme si la première fois je l'ai joué en gentil). Mais sur Stalker, je peux pas refuser un médikit à un gars, et encore moins abattre froidement un mec qui dort. Parce que Stalker c'est sérieux. GTA c'est un peu " la déconne", ça implique pas le joueur.
Quant à CS, même s'il y du sang partout dans certaines AIM qui durent, je joue en random, et je voie le gars un peu comme un joueur de paintball, qui meure pas vraiment : c'est le skill et pas l'acte qui compte. Ca peut paraître un peu con, mais c'est vraimen comme un sport que je vois CS.

chenoir
18/05/2008, 12h03
Moi ce que je vois dans CS c'est un loisir vidéoludique peu folichon avec lequel, quand j'y joue, je m'emmerde mais d'une force...

Pelomar
18/05/2008, 12h06
Sauf que c'est pas le sujet ça.

chenoir
18/05/2008, 12h14
Ben si, comme je supporte pas CS, je supporte pas la violence de CS. C'est tout con.
Mais l'argument qu'a avancé Freelite est pas mauvais du tout.

Pangloss
18/05/2008, 12h14
C'est même carrément hors sujet. J'ai envie de te faire comme ce qu'on fait dans postal. Quitte à me faire traiter de désaxé.

Pluton
18/05/2008, 12h36
Paix sur la terre et dans ton cul mon frère. :ninja:

Pangloss
18/05/2008, 12h42
Bah la paix sur terre, c'est pas de mon ressort et dans mon cul non plus. Donc... Mais on s'éloigne du sujet là.

Ash_Crow
18/05/2008, 13h19
C'est pas parce qu'une personne est froide en exécutant ce genre d'acte qu'elle y trouve du plaisir. Ce serait le cas pour un psychopathe oui. Je crois que c'est pluton qui disait qu'auraient-ils du faire ? Le laisser là et prendre le risque que ce mec organise d'autres attentats ? Ils sont en pleine zones de combat l'extraction est impossible. Le choix est limité. "D'un peu de mal ressort beaucoup de bien".

Qu'auraient-ils* du faire ? Bah faire en sorte que l'extraction soit possible, mais difficile, et coller au joueur la mission de réaliser ladite extraction. Hop, une mission en plus, une scène too-much en moins.

* Les seuls "ils" qui sont pertinents dans cette discussion, ce sont les scénaristes, pas les personnages.

Truhl
18/05/2008, 13h39
Perso, je suis prêt à accepter beaucoup de violence dans un jeu, dans la mesure ou beaucoup de sang ne fait plus grand chose dans un contexte classique de jeu vidéo, où on est un gus qui tue d'autres gus ou autre chose, sans idéologie derrière (Doom par exemple, où de toute façon on incarne les forces du 'bien' contre celles du mal).

Après, comme il a été dit à maintes reprises, il n'y a pas que le sang pour faire la violence. J'ai été vachement plus impressionné dans Bioshock par la violence intrinsèque des actes (quand j'ai décidé de tuer une petite soeur, ma copine en a cauchemardé la nuit...) que dans soldier of fortune, où je passais plus de temps à jouer avec les cadavres que finir les niveaux.

La révulsion liée à la violence est liée à nos propres tabous, comme dit aussi plus haut. Les scènes de tortures choquent selon comment elles sont montrées. Pour celle de CoD4, le problème est qu'elle est montrée comme juste vu que la morale du jeu est à sens unique.

Personnellement, comme pas mal d'autres manifestement, je répugne à faire du mal aux pnjs dans les jeux tels que fable ou black&white, voire même bioshock. J'ai encore trop l'impression d'être jugé par une entité. Une manifestation de ma conscience...

Pour autant, selon le contexte du jeu et la liberté d'action offerte, je pourrais tolérer que l'on y inclue une violence extrême, même si je n'adhèrerais pas forcément à cet aspect du jeu. Il faut avant tout se souvenir que c'est à un jeu que l'on joue. Dans une partie d'INS, j'ai vu des persos commettre les pires exactions objectivement parlant, et pourtant comme le ton du jeu était très léger, ben on s'est marrés et après on a repris nos petites vies sans tenter de détourner le bus pour le faire exploser dans une station d'essence.

Dans un jeu, pouvoir violer, piller ou torturer des enfants sans conséquence sur le reste du jeu, c'est malsain. Je suis pour un système où on peut faire du mal, oui, mais il faudra faire face aux conséquences. Le joueur ne devrait pas pouvoir croire que ses actes resteront impunis. Bon, je parle pour le cas d'un jeu sérieux et très premier degré, hein, dans Dungeon Keeper, ça compte pas...

Après, pour répondre au post de Lord qui a tant fait jaser, je dirais que ce qui m'a gêné, c'est pas tant le fait d'accepter une execution que le fait d'accepter que ce soit sur une personne désignée comme un 'ennemi' par une entité autre que son propre jugement, toute notion d'agréable ou de désagréable mise à part.

Tyler Durden
18/05/2008, 14h13
je pense que l'important c'est que ça reste ludique sinon ça n'as rien à faire dans un jeu vidéo.

Truhl
18/05/2008, 14h27
Ludique, oui, mais équilibré. Pas un enchaînement d'actes horribles juste pour le score. Parce que le score aussi, c'est ludique.

raspyrateur
19/05/2008, 14h41
Dans les JDR pc oldschool faire le méchant ça ne rapportait rien en terme de contenu et pire ça en retirait, j'ai toujours trouvé ça nul comme garde fou :/

Jasoncarthes
19/05/2008, 14h52
moi c'est parfois l'absence de violence qui peut être de mauvais gout exemple :
battlefield : c est la guerre et tout mais c es bien trop propre justement, ça donne une image "cool" et "fun" de la guerre alors que un peu de sang et de démembrement pourrais montrer un peu plus la réalité de la chose...

Pangloss
19/05/2008, 15h20
Ah ça, BF, c'est super propre.

Maintenant, un jeu de guerre ou le but n'est pas la débauche d'effet gore, ça repose. Personellement, le démembrement, je ne trouve pas que ça rajoute a l'action.
Si je HS un type, que la tête disparaisse et qu'on puisse faire un cours d'anatomie avec les morceau restant éparpillé partout ou qu'il tombe, ça va pas changer grand chose.

Guest62019
19/05/2008, 17h09
Si je HS un type, que la tête disparaisse et qu'on puisse faire un cours d'anatomie avec les morceau restant éparpillé partout ou qu'il tombe, ça va pas changer grand chose.

ben si, te rappeler que c'est la guerre, la presque vraie ?

Pangloss
19/05/2008, 17h34
Sauf que c'est pas la vraie guerre...

Guest62019
19/05/2008, 17h36
Sauf que c'est pas la vraie guerre...

d'où le presque, c'est pratique la langue française ;).

ah et parce que c'est vendeur aussi, le sang à profusion a quasi le même effet sur le cerveau que les boobs à profusion.

Truhl
19/05/2008, 19h30
Ca dépend de ce qu'on cherche. Entre le sang et les boobs, ben moi je prends les boobs. Manque de pot, yen a pas quasiment dans les productions actuelles. Après tout, ya pas que le sang pour donner de la maturité à un jeu.

Le gros problème est que de toute façon les jeux sont de nouveau stigmatisés systématiquement dès qu'il y a un élément politiquement incorrect, même si c'est rien comparé au cinéma ou même la daube télévisée habituelle. Du coup pour l'instant je trouve que ça manque de naturel. On dirait qu'il n'y a de la violence dans un jeu que pour la provoc, pas en tant que composante naturelle du jeu.

Pangloss
19/05/2008, 19h56
Faut reconnaitre qu'a chaque fois qu'un jeu doit être violent, ça part très vite dans un trip "too much".

znokiss
19/05/2008, 20h33
Faut reconnaitre qu'a chaque fois qu'un jeu doit être violent, ça part très vite dans un trip "too much".
Ouais, purée, les carapaces qui génocidaient tous les ennemis dans Mario, je m'en suis jamais remis.

Sinon, ça dépend. Bioshock, je trouve ça violent, mais juste ce qu'il faut. Pareil pour STALKER et autre Splinter Cell. Et le "too much" de GTA, Manhunt (ou même Mortal Kombat, avant, quand c'était mieux), c'est assumé par l'éditeur et connu, normalement, de celui qui achète le jeu.

Puis bon, on ne peut pas dire que Postal, un extrême dans le genre, soit "grand public", mais plutôt réservé à un "petit" clan de connaisseurs. A mon avis, si grosse violence il y a, le jeu restera discret.

Et les grosses production de guerre grand public seront toujours édulcorée pour que ça se vende bien.

Donc ça va, non?

Nonok
19/05/2008, 21h15
Ouais, purée, les carapaces qui génocidaient tous les ennemis dans Mario, je m'en suis jamais remis.

Sinon, ça dépend. Bioshock, je trouve ça violent, mais juste ce qu'il faut. Pareil pour STALKER et autre Splinter Cell. Et le "too much" de GTA, Manhunt (ou même Mortal Kombat, avant, quand c'était mieux), c'est assumé par l'éditeur et connu, normalement, de celui qui achète le jeu.

Puis bon, on ne peut pas dire que Postal, un extrême dans le genre, soit "grand public", mais plutôt réservé à un "petit" clan de connaisseurs. A mon avis, si grosse violence il y a, le jeu restera discret.

Et les grosses production de guerre grand public seront toujours édulcorée pour que ça se vende bien.

Donc ça va, non?



C'est exactement la vision des choses que j'avais en créant le sujet, un grand editeur ne prendra jamais le risque de sortir un jeu classé Mature ou interdit à la vente dans des pays conservateurs du style angleterre ou australie sauf si c'est une super serie qui cartonnera à coup sur à l'import/export si il le faut. Mais si les developpeurs franchissaient le pas...

En fait dans mon idée c'etait avant tout de parler des petits developpeurs et leurs jeux semi-amateurs ou bien des petits studios.

C'est souvent une mine à jeux hors normes. Par exemple le simulateur du sniper qui a tué kennedy, les mods 11 septembre, les mini jeux ou on doit tuer des soldats americains en irak... pas la peine de faire un tableau, en cherchant sur youtube on trouve des videos, sur google les jeux complets mais ne comptez pas sur moi pour vous filer les noms des sites ou on trouve ces (heureusement) raretés un peu... crues.


Sinon j'ai aussi un petit truc portant à reflexion sur le 11 Septembre en jeux video.

Pendant quelques temps, le site http://www.garrysmod.org/ , qui propose de nombreux downloads pour Garry's Mod, avait mis en top10 une map nommée dm_wtc_singe_v8.

J'ai decidé, en bon admin d'aller voir de quoi il en retournait sur mon serveur. Cette map reproduisait integralement les deux tours en feu blabla, assez realiste. Seulement j'ai lancé le serveur en mode online et non LAN ce qui fait que des pelerins ont fait une visite sur mon serveur, massivement des americains.

On dirait que ces messieurs avaient lancés une sainte croisade sur les serveurs qui osaient mettre la map. Bon, de toute façon apres que l'integralité de notre pays se soit fait insulter (la joie d'etre français) moi aussi ainsi que mes futurs enfants, je decide d'eteindre le serveur et d'aller filer la map en dl à des amis qui me la reclamaient. Et la.. impossible de la trouver. Il ne reste plus qu'une savegame à dl :

http://www.garrysmod.org/downloads/?tag=dm_wtc

Bon visiblement, les americains ont de suite eut vent de la presence de la map et ont déclarés l'upload illegal... Au grand regret de certaines personnes, dont moi, je pense que priver les autres d'une map meme polémique est très con. Quitte à ce que Bush me botte le derrière, je peux meme l'uploader sur mon site free.fr sauf si les admins/moderateurs y voient un inconvéniant blablabla.. ce que je comprendrais.

Truhl
19/05/2008, 22h00
Ben le tout est de ne pas franchir la barrière entre ce qui peut être acceptable ou pas. Il faut un minimum composer avec les sensibilités de chacun, sans tomber toutefois dans le consensus permanent. La map wtc, perso je ne l'ai pas vue mais ça ne m'intéresse pas le moins du monde.

Avant toute chose, je joue à un jeu pour m'évader, pas pour reproduire ou vivre la cruauté ou les horreurs de la réalité. Si un jeu est trop proche de la réalité dans ce sens, je n'y toucherai pas vu que, toute notion d'éthique mise à part, il ne me fera pas jouer avec mon imaginaire. La violence oui, mais avec suffisamment de fiction.

Guest62019
20/05/2008, 08h51
Avant toute chose, je joue à un jeu pour m'évader, pas pour reproduire ou vivre la cruauté ou les horreurs de la réalité. Si un jeu est trop proche de la réalité dans ce sens, je n'y toucherai pas vu que, toute notion d'éthique mise à part, il ne me fera pas jouer avec mon imaginaire. La violence oui, mais avec suffisamment de fiction.

Et est-ce que pour toi, un jeu comme le dernier COD offre suffisament de fiction et de détachement ?

LaVaBo
20/05/2008, 13h17
Un simulateur 09/11 aurait surement un intérêt limité, mais quand tu dis que préparer un attentat (virtuel) ne peux pas etre fun, je ne suis pas d'accord.
J'ai passé des heures sur les differents Hitman, a préparer une réaction en chaîne, ou l'oeil collé à la lunette d'un fusil, pour exploser la cervelle de mechant_boss_mission_x, et avec beaucoup de plaisir

Le débat sur CoD4, ca s'inscrit dans une tendance plus globale. J'aimais plutôt bien les vieux bouquins de Tom Clancy, et puis il y a quelque chose comme un an, j'ai lu &quot;les [Dents|Griffes] du Tigre&quot;, ou le bonhomme passe la moitié du bouquin (en gros 200 pages) à justifier l'exécution sommaire des terroristes. Pas d'action, l'histoire n'avance que parce que les deux héros (dont l'un est contre) se rendent compte que c'est plus possible, il faut tuer ces enfoirés d'Islamistes. Et on en revient au WTC...

Focke_oeuf
20/05/2008, 15h48
Yop yop !

Sur cette question je vois 2 aspects (dont 1 très bien vu par Pluton):
- violence
- jeux

D'abord la violence. Notre acceptation de la violence varie beaucoup suivant les individus, et donc la limite se situera plus ou moins loin suivant les individus. Pour moi du moment que c'est clairement indiqué sur la boite (type de violence, âge recommandé, etc...) il n'y a virtuellement pas de limite autre que celle des développeur et éditeurs.
Et c'est là qu'on en arrive au jeu. Il ne faut pas oublier qu'un jeu est fait par des hommes (et des femmes) qui ont leur propre sensibilité et qui donc n'iront pas plus loin que celle ci, tout en faisant en sorte de garder à l'esprit que leur "produit" doit être amusant ou au moins procurer du plaisir.
Si dans l'acception commune de l'échelle de violence, le viol est au dessus de la limite du supportable, alors on est sûr de ne jamais en trouver dans un jeu vidéo, même (et je précise que c'est de l'ordre de l'hypothétique) si on arrivait à trouver un moyen de rendre ça amusant ou plaisant par un passe passe de gameplay (genre quick time event par exemple).

D'autant plus qu'un jeu ne se vendra pas s'il dégoûte ses acheteurs potentiels. Si on fait un jeu où le but est de tuer des terroristes irakiens, bah on va forcément pas le vendre aux terroristes irakiens ce jeu (oui j'enfonce des portes ouvertes mais bon c'est pour illustrer).

Quand à la justification du "meurtre" dans les jeux video, c'est justement en les faisant pas passer pour des meurtres que ça passe le plus souvent. On trouve toujours un moyen de justifier le fait de tuer des gens, notamment par la légitime défense (je veux passer par là, sauf que si je butte pas ce gars, c'est lui qui me bute et je peux pas passer par ailleurs pour avancer dans le jeu) ou justement le côté 2nd degré (postal encore lui). Tuer des innocents est rarement possible dans les jeux et généralement le fait de faire ça n'a strictement aucune influence morale sur le joueur dans le sens où il ne voit jamais les conséquences de son actes sur d'autres personnes que lui (et là je rejoins Pluton sur son exemple dans Stalker). Si dans Oblivion en butant un civil il y avait d'autres réaction que le fait que les gardes nous tombent dessus, mais plutôt de voir la famille pleurer le mort et venir nous tambouriner le poitrail en hurlant et en demandant pourquoi on avait fait ça, que le pauvre n'avait rien fait etc..., là le joueur réfléchirait à 2 fois avant de le faire.

Pour résumer mon pavé en deux mots, on tue des pèletées de gens sans remords dans les jeux parce que:
- le jeu nous donne toujours une excuse pour le faire
- on ne voit jamais les conséquences de ces "meurtres"

Pangloss
20/05/2008, 17h52
C'est pas faux. Dans CoD4, je me demande comment on réagirait si dans les crédits ou entre deux missions, on voyait les cerceuils des morts qu'on a fait avec les familles qui pleurent, les ptit chiards qui demandent où est papa et pourquoi il revient plus, les fiancées des tués qui regrettent que leur futur mari aient été forcé de faire cette guerre stupide, les coéquipiers sous tranquillisants pour calmer le stress, le stress post traumatique...

Mais bon, là on s'éloigne carrément du justicier américain qui va pacifier des barbus fous dangereux mangeur de chair humaine qui se marient à des enfants pour rentrer dans une vraie introspection pour le joueur, une vision moins glamour de la guerre et dans une mise face à face avec les conséquences de ses actes.

C'est moins vendeur.

Nonok
20/05/2008, 18h39
C'est pas faux. Dans CoD4, je me demande comment on réagirait si dans les crédits ou entre deux missions, on voyait les cerceuils des morts qu'on a fait avec les familles qui pleurent, les ptit chiards qui demandent où est papa et pourquoi il revient plus, les fiancées des tués qui regrettent que leur futur mari aient été forcé de faire cette guerre stupide, les coéquipiers sous tranquillisants pour calmer le stress, le stress post traumatique...

Mais bon, là on s'éloigne carrément du justicier américain qui va pacifier des barbus fous dangereux mangeur de chair humaine qui se marient à des enfants pour rentrer dans une vraie introspection pour le joueur, une vision moins glamour de la guerre et dans une mise face à face avec les conséquences de ses actes.

C'est moins vendeur.



Bah, tu sais, en s'eloignant un peu du sujet, les americains ont toujours eu en général (pas tous donc) une approche guerrière pour a peu pres toutes les relations entre peuples. La guerre c'est cool d'apres CNN, la guerre c'est cool d'apres les jeux videos, faut l'avouer on risque pas de se faire arracher deux jambes et de passer sa vie en fauteuil...

Va dire à un américain que la guerre c'est pas comme ça et il te rigolera au nez. Sauf ceux qui ont la "chance" d'avoir des amis/parents blessés en irak... voir morts.. Y en a encore beaucoup qui n'arrivent pas à croire ce qui arrive tellement l'armée americaine etait encensé par les medias comme si c'etait un rouleau compresseur invincible. Bon bah comme quoi on apprend pas toujours des erreurs du passé.

Alors leur montrer ça en jeux, c'est le meilleur moyen de se faire destroyer au niveau critique/vente dans un pays qui prône le patriotisme.
(on devrait faire pareil en france, c'est mieux que de voir "phoque la france" ecrit sur toutes les vitres du RER )

Pangloss
20/05/2008, 21h19
C'est pas faux. Bah comme dit, la violence dans les jeux, elle vient bien de quelque part.

J'ai pas fait un effort intellectuel colossal pour sortir cette phrase hautement philosophique, mais au pays des bisounours, on a des jeux de bisounours. Aux Etats-unis, on a God of war, GTAIV ou gears of war. Voila quoi.

Ryldian
20/05/2008, 22h57
http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=746
Sinon y'a ce lien qu'est sympa à matter. ;)

Nonok
21/05/2008, 08h35
http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=746
Sinon y'a ce lien qu'est sympa à matter. ;)


Au risque de me faire taper, le gars qu'ils ont pris pour representer le jeux video me semblait le meilleur. C'est vraiment sa passion, et il a bien defendu notre loisir. Même si le sujet c'est plutot jusqu'à ou pourra t'on tolerer la violence, pas l'image des medias sur le jv :p

Glourp
21/05/2008, 10h32
http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=746
Sinon y'a ce lien qu'est sympa à matter. ;)

J'avais oublié cette vidéo, l'allemand qui devient fou derrière son clavier.

Fameux!

chenoir
21/05/2008, 11h00
En même temps, l'allemand il était comme ca pas parce qu'il jouait, mais parce qu'il arrivait pas à jouer plus de 10 secondes sans planter.

Guest62019
21/05/2008, 11h02
En même temps, l'allemand il était comme ca pas parce qu'il jouait, mais parce qu'il arrivait pas à jouer plus de 10 secondes sans planter.

Surtout que c'est sûrement un fake ste vidéo....

Glourp
21/05/2008, 11h03
Eh ouais. De nos jours, on ne sait plus rien croire, même la folie est fausse :)

Ceci dit, fake ou pas, je m'en cogne les coucougnasses, tant que je rigole bien...

Edit: c'est quoi ce truc, on peut se taper des péripatéticiennes dans GTAIV??? J'ai un coup de vieux, soudainement...

Nonok
21/05/2008, 11h17
Eh ouais. De nos jours, on ne sait plus rien croire, même la folie est fausse :)

Ceci dit, fake ou pas, je m'en cogne les coucougnasses, tant que je rigole bien...

Edit: c'est quoi ce truc, on peut se taper des péripatéticiennes dans GTAIV??? J'ai un coup de vieux, soudainement...


Je l'ai fait une dizaine de fois apres une mission pour regagner de la vie (et pour voir une scene de saiske virtuelle) J'etais etonné de voir qu'ils faisaient exactement la même chose que dans le mod hotcoffee pour san andreas. Pourtant personne a fait de procès à R* cette fois.

Ah et si y en a qui auraient l'idée de faire un proces, j'irais leur demander pourquoi ils s'arrêteraient devant une prostituée virtuelle et qu'ils klaxonneraient volontairement pour qu'elle monte sauf si c'est pour se rincer l'oeil... B)

En plus ça existe depuis GTA 3... B)



edit : le mec il sort... "elle masturbe le vide!"

Je sens venir la video cultissime...

Pangloss
21/05/2008, 12h11
En même temps, l'allemand il était comme ca pas parce qu'il jouait, mais parce qu'il arrivait pas à jouer plus de 10 secondes sans planter.

Nan, l'allemand il était comme ça parce que la vidéo est un gros fake! Quand il a posté la vidéo il précise bien que c'est pour rire. Fait pas ton michel denisot s'il te plait. Sérieux, france 2 va te recruter si tu continue.

--Lourd--
21/05/2008, 12h14
Salut chenoir

http://www.gala.fr/var/gal/storage/images/les_stars/leurs_bio/pujadas_david/images/david_pujadas/239499-1-fre-FR/david_pujadas_reference.jpg

^_^

Glourp
21/05/2008, 12h15
^_^^_^

Pangloss
21/05/2008, 12h28
Hin hin hin ;)

Encore que lui il a l'air con, mais le pire, c'est quand même la truie dans les extraits dans le lien d'en haut. Elle a vraiment une tête à claque.

Guest62019
21/05/2008, 12h37
ho chenoir !

http://www.web-libre.org/medias/img/articles/52c5189391854c93e8a0e1326e56c14f-2.jpg

chenoir
21/05/2008, 14h02
Oui enfin, fake ou pas, une fois ses élucubrations traduites, ca donne "putain de jeu qui veut pas se lancer" entrecoupé de déchirage de clavier en trois.

Truhl
21/05/2008, 18h52
Et est-ce que pour toi, un jeu comme le dernier COD offre suffisament de fiction et de détachement ?


J'ai pas joué à CoD4, ça m'intéresse pas vraiment comme jeu. Après, moi j'en parle surtout puisque manifestement, il a suscité une polémique et je me basais là-dessus. Ce qui me dérange dans ce jeu c'est la morale unilatérale et justicière typiquement américaine.
J'ai joué au 1 et 2 et je me suis contenté du côté pan-pan-grenade sans chercher plus loin. Je suppose que le fait de casser du nazi dédouane de pas mal de choses...

Dans un jeu, je ne recherche pas forcément la surenchère de violence, même si j'ai bien pris mon pied sur God of War 1 et 2, qui sont quand même deux grands moments de bourrinitude bien sadique. Elle doit surtout être bien implantée, avec cohérence.

En fait, je me place totalement du côté de Focke oeuf, il a exprimé un avis similaire au mien avec brio, j'aurais pas pu dire mieux.

Lupuss
23/05/2008, 18h49
Je rebondis sur une notion que j'ai trouvé très intéressante: la différence de perception de la violence dans un FPS et dans un RPG. Comme beaucoup ici, trucider une armée entière d'ennemis dans un Cod (je n'ai joué qu'au 1 je précise) ou un Half-Life ne me dérange pas du tout. Par contre j'ai toujours eu du mal à jouer un méchant dans un jeu de rôle (que ce soit Fallout, BG2, ou des jeux moins typés JDR comme Bioshock). Je me dis que c'est du au fait que dans un JDR tu développes ton propre perso et tu as beaucoup plus de chances de t'identifier à lui qu'au héros d'un FPS. Le perso devient vraiment TON avatar. Cela dit des joueurs arrivent très bien à faire la différence et jouent alors des raclures chaotiques mauvais en y prenant beaucoup de plaisir, et ça ne me dérange pas non plus.


Mais on en revient au débat principal: à quel point peut-on légitimer la violence? un forumeur parlait du côté gnangnan lourdingue des paladins, mais au fond on peut tout à fait être sadique en jouant un paladin. Si un pauvre vole un pain pour nourrir sa famille qui meurt de faim il a quand même commis un vol, qu'est-ce qui m'empêche de l'éventrer avec ma "Hache de Justice céleste + 5 contre les démons"? On pourra justifier l'acte de violence en disant que ce n'est pas un crime qui a été commis, mais au contraire la justice (tordue, certes) qui a été rendue. Au contraire quand je joue à GTA j'évite très souvent de buter tel ou tel personnage parce qu'être pris en chasse par les flics, ben ça m'emmerde plus qu'autre chose.
Bref ici la violence peut être évitée (en partie).

Je vais terminer ce post en passant pour un sadique: les types qui agonisent au sol dans Stalker ça ne m'a jamais dérangé, pour une raison toute simple:
- soit c'est un "gentil" stalker qui est à terre et rien n'empêche de le sauver en plus il devient votre ami!)
- soit c'est un enc*** de mercenaire qui attaque le même campement pour la troisième fois en deux heures de jeu, et là il ne mérite qu'une bonne rafale dans l'entrejambe (les mercs ça pu e:ninja: )

Ash_Crow
23/05/2008, 19h22
- soit c'est un enc*** de mercenaire qui attaque le même campement pour la troisième fois en deux heures de jeu, et là il ne mérite qu'une bonne rafale dans l'entrejambe (les mercs ça pu e:ninja: )
Gaspillage de balles, les mecs à terre tu peux les finir au couteau.

Sinon je ne comprends pas trop le fait que tu opposes les FPS et le fait de jouer un gentil dans les RPG... Dans la plupart des RPG, même en jouant un gentil tu massacre des pillards ou assimilés à tour de bras, et dans CoD ou Half-Life, tu joues le gentil qui essaie juste de faire son boulot/survivre, tout en tuant au passage des hordes de méchants nazis/aliens...

Lupuss
23/05/2008, 22h02
Je n'oppose pas les FPS et les JDR en tant que tel, c'est certains que dans les deux tu vas buter pas mal de mondes (à part quelques exceptions comme Deus Ex ou Planescape Torment) mais je trouve que dans le JDR tu peux vachement mieux t'identifier à ton perso que dans un FPS

Monsieur Cacao
23/05/2008, 22h11
Ouaip, vachement plus facile de s'identifier à un nain alcoolique maniant la hache, qu'a un militaire en opérations en Irak :p

--Lourd--
23/05/2008, 23h02
ou pas.

Focke_oeuf
23/05/2008, 23h08
C'est pas faux

Lupuss
24/05/2008, 11h34
Ouaip, vachement plus facile de s'identifier à un nain alcoolique maniant la hache, qu'a un militaire en opérations en Irak :p

Le nain alcoolique tu es sensé l'avoir crée, tandis que le militaire en Irak est un perso imposé

Pangloss
24/05/2008, 12h12
Et aussi étrange que ça puisse paraitre, je rentre plus facilement dans la peau d'un avatar complètement fantaisiste (genre druide poilu tendance métamorphe bi-classé assassin) qui va vivre des drôle d'aventure (genre sauver le monde 3 fois par semaine) que dans un type chargé par un sergent gueulard d'aller tuer du niakoué/blackos/arabe parce que ce sont les ennemis du moment de l'Amérique.

IrishCarBomb
24/05/2008, 22h54
Et aussi étrange que ça puisse paraitre, je rentre plus facilement dans la peau d'un avatar complètement fantaisiste (genre druide poilu tendance métamorphe bi-classé assassin) qui va vivre des drôle d'aventure (genre sauver le monde 3 fois par semaine) que dans un type chargé par un sergent gueulard d'aller tuer du niakoué/blackos/arabe parce que ce sont les ennemis du moment de l'Amérique.

Tiens c'est curieux moi aussi. Mais c'est le but de l'héroïc Fantasy.

Incarner un personnage dans un monde totalement imaginaire est plus facile car l'univers n'existe pas. En revanche, incarner un troufion dans un conflit moderne est moins aisé car l'univers est calqué sur la réalité et, donc l'éventualité d'être vraiment un soldat est plus plausible, ce qui requiert moins le sens de l'imagination.

Pangloss
24/05/2008, 23h02
Le problème est moins l'imagination que la portée de mes actes.
Démonter un camp de brigand ou tabasser du monstre du plan astral avec mon barbare à hache double poignée cuir et garde amovible +5 qui boit les âmes pose moins de problème éthique qu'une session de jeu retranscrivant l'intervention de l'armée américaine dans un pays au proche orient. Genre l'Irak ou le pays imaginaire de COD4.

Et personnellement, j'ai trouvé COD4 un peu violent sur la scène de torture.

IrishCarBomb
25/05/2008, 02h45
Ouais, c'est aussi ce sue je voulais dire (mais j'avais la flemme).

La scène où on bombarde des irakiens depuis un avion m'a aussi paru limite. Mais bon, j'ai pas envie de rouvrir le débat sur CoD 4.

Pangloss
25/05/2008, 10h14
Bah c'est aussi la violence dans les jeux vidéo hun... Et bof, t'es dans un jeu de shoot, t'as des gros flingue, tu doit protéger tes potes et tuer du méchant...

On peux la prendre comme limite cette scène, mais je me suis plus senti impliqué par la scène de torture où tu ne peux que regarder (et donc acquiescer tacitement à ce qui se passe) que par une mission se rapprochant plus de space invaders par son format comme celle de l'avion. Si en plus tu la fais avec le mode de jeu arcade avec le score qui défile... Maintenant les commentaires des coéquipiers dans l'avion sont... Bref.

Nonok
25/05/2008, 16h02
Ouais, c'est aussi ce sue je voulais dire (mais j'avais la flemme).

La scène où on bombarde des irakiens depuis un avion m'a aussi paru limite. Mais bon, j'ai pas envie de rouvrir le débat sur CoD 4.




Quelqu'un a t'il VRAIMENT joué à CoD 4 ici à part moi ?


:( bon ok c'est pas un monument de l'intelligence ou une ode au jeu parfait mais c'est la deuxieme "betise" que je lis en deux posts.

On bombarde des ultranationalistes russes et ensuite, ils veulent tuer un pauvre agent-double qui boite et une équipe de SAS venus le sauver après qu'ils aient eu un crash d'hélicoptère. C'est pas des irakiens qu'on bombarde !

C'est comme la scene de torture, j'ai tendance à croire que tous le monde dévore un jeu en mode "boom boom tuer tuer ahahaha chapitre suivant" sans faire gaffe au (petit) scénario crée par les developpeurs. On peut pas comprendre qui fait quoi dans une histoire et pourquoi on le fait si on est juste la pour tuer.

(surtout vu le prix des jeux m'voyez ?)


[HS]

Enfin sinon, je lis du Tom Clancy et j'ai bien aimé CoD 4, j'collectionne des casques américains, des balles en tout genre, les jeux estampillés Tom Clancy (j'acheterai surement Hawx) et j'aime bien les jeux qui ont une étiquette parce qu'ils defendent un point de vue et je trouve ça bien.

Bon pas un jeu qui defend un avis néo-nazi faut pas deconner mais j'ai trouvé America's Army très sympathique parce que je suis pas un intégriste de quoi que ce soit.

Pourtant j'suis persuadé qu'on me classe comme gros bourrin pro-américain qui etait content qu'il y ait la guerre en irak et qui est ultra patriotique... en fait non, j'aime bien jouer à Vietcong pour ballancer des headshot aux petits americains perdus dans la forêt, j'aime bien bombarder des gi's dans battlefield 2 et j'aime pas la guerre.

[HS]


Ok c'etait totalement hors sujet mais c'etait juste pour qu'on evite de deriver sur les avis et les pensées/croyances des gens parce que même si c'est vachement bien de voir l'influence que ça a sur la tolérance à la violence, c'est hors sujet.

Et aussi pour expliquer que j'ai zéro point de vue et que je suis totalement hyper neutre.

--Lourd--
25/05/2008, 16h18
Oui mais tu comprends les américains c'est en fait des méchants qui tuent plein de gens, et le patriotisme c'est le mal.

Nonok
25/05/2008, 16h24
Oui mais tu comprends les américains c'est en fait des méchants qui tuent plein de gens, et le patriotisme c'est le mal.

Bha, c'est sur que si tous le monde pense ça, on la mérite bien en meme temps notre réputation de mangeur de grenouilles....

Heureusement que la connerie nous réunit tous :p

Pangloss
25/05/2008, 16h51
Soyez pas con, ça n'a rien a voire avec le patriotisme ou autres idioties. J'ai bien suivi le scénar de COD4 (pas besoin d'être ingénieur pour ça hein) et bon celui qu'ils tabassent et tue c'est le méchant de service qui a fait sauter la bombe nucléaire mais je ne vois pas en quoi ça justifie cette morale à gerber qu'on retrouve en sous main : "la convention de Genève, l'interdiction de la torture toussa, c'est bien joli, mais tout le monde n'y a pas droit. Et surtout pas une ordure de dictateur. Et puis bon hein, on est les gentils quoi merde".

C'est pas une question d'être manichéen, tout blanc ou tout noir, mais simplement d'être évolué. On a pas fait signer des convention protégeant les droits de l'homme et des prisonniers pour les passer sous silence quand c'est moyennement pratique ou que ça arrange pas sur le moment.
Guantanamo c'est exactement ça : y'a des types enfermés la bas, peut être à vie, torturés avec la bénédiction de l'administration, et dont les prisonniers ne bénéficient d'aucun statut. Pas même de charges retenus contre eux. Ca pouvait très bien être un passant dont la gueule ne revenait pas à une patrouille... . Mais on laisse faire.

Et c'est aussi pour ça que la scène de torture me dérange. Pas juste la scène en elle même (on a vu pire au cinéma ou ailleurs, même si vouloir justifier une erreur par un autre est idiot) mais plus par les idées qu'elle véhicule. On torture et on tue, mais c'est pas grave, ils sont méchant nous on est gentil. C'est ptet le mauvais mec qu'ils bousillent en fait, on en sait rien.

Nonok
25/05/2008, 17h13
Je parlais du scénar, pas de la scene :p

Mais sinon c'est vrai que la torture n'est pas justifiée, enfin bon ça reste une tendance actuelle, on trouve le méchant on va pas l'épargner, c'est le boss de fin de niveau boom on le bute sans se poser de question, c'est comme hitler dans son mécha de combat à la fin de wolfenstein 3D (ok c'est un exemple bidon)

J'espere que les jeux comme SWAT 4 (que j'adore à la vie à la mort) ou on doit arrêter les mechants sans tirer un coup de feu se démocratiseront. Deja parce que c'est plus réaliste et ensuite parce que c'est chiant d'etre en face de brutes insensibles qui ont qu'une idée, tuer et tuer. Au moins si on pouvait raisonner nos ennemis, disons en leur faisant une démonstration de force, je trouve que ça en jetterai.

--Lourd--
25/05/2008, 18h07
Et surtout pas une ordure de dictateur. Et puis bon hein, on est les gentils quoi merde".


Un mec tient entre ses mains la vie de milliers de civils. Que serais tu prêt à faire ? C'est ça la question à se poser. Respecter une convention et une morale en sachant que cela mènera à des milliers de victimes ? Moi j'ai fais mon choix. Et c'est pour cela que la torture existe encore dans toute les polices, services secret et armée du monde.



J'espere que les jeux comme SWAT 4 (que j'adore à la vie à la mort) ou on doit arrêter les mechants sans tirer un coup de feu se démocratiseront

Yes mais swat 4 est assez incomparable avec cod4. Ce dernier se déroule en situation de guerre, swat en situation critique de prise d'otage et de sécurisation en milieu civil et pacifique. Les méthodes sont radicalement différentes.

Pluton
25/05/2008, 18h12
Un mec tient entre ses mains la vie de milliers de civils. Que serais tu prêt à faire ? C'est ça la question à se poser. Respecter une convention et une morale en sachant que cela mènera à des milliers de victimes ? Moi j'ai fais mon choix. Et c'est pour cela que la torture existe encore dans toute les polices, services secret et armée du monde.

Putain j'ai grave envie de répondre, mais je partirai en hors charte.
Et en plus j'ai un apero qui m'attend...

--Lourd--
25/05/2008, 18h14
Va buter du mutant dans la zone toi :ph34r:

ElGato
25/05/2008, 18h17
Un mec tient entre ses mains la vie de milliers de civils. Que serais tu prêt à faire ? C'est ça la question à se poser. Respecter une convention et une morale en sachant que cela mènera à des milliers de victimes ? Moi j'ai fais mon choix. Et c'est pour cela que la torture existe encore dans toute les polices, services secret et armée du monde.
Youhou, on est dans un jeu vidéo, pas la vraie vie.
Et si justifier la torture dans le monde réel est déjà particulièrement con, provocateur et cynique, justifier la complaisance d'un jeu vidéo à son égard est tout juste stupide.


Cela dit, je suis pas pour une censure de ce genre de scène. Simplement, ce genre de "détail" (hinhinhin) me donne pas spécialement envie de jouer à un jeu déjà très moyen.
N'en déplaise à tous nos petits cons qui confondent l'amour d'une culture avec le patriotisme, le patriotisme avec la branlette de la hampe du drapeau, la défense du pays avec le port quotidien de la ranger et du crâne rasé (pas skin, hein, juste coupe militaire de bon ton).

Pelomar
25/05/2008, 18h18
Youhou, on est dans un jeu vidéo, pas la vraie vie.
Et si justifier la torture dans le monde réel est déjà particulièrement con, provocateur et cynique, justifier la complaisance d'un jeu vidéo à son égard est tout juste stupide.

Laisse tomber, je crois que Lord a pas réussi à l'assimiler ça...

ElGato
25/05/2008, 18h22
Je parle pas pour Lord, il est juste là pour faire chier et est plutôt rigolo dans l'ensemble - tant que j'ai pas à le croiser tous les jours.

Nonok
25/05/2008, 18h25
Je parle pas pour Lord, il est juste là pour faire chier et est plutôt rigolo dans l'ensemble - tant que j'ai pas à le croiser tous les jours.


Rho, on discute sympa ici...
J'veux dire, pas la peine de vous echarper parce que vous pensez pas la même chose, on est ici pour se detendre m'voyez ? :|


EDIT : Cassez vous la gueule ! La violence la violence haaaaa, Foutez vous des parpaings dans la face, des chaines de vélos, et quand les flics arrivent, lancez leurs des cailloux puis allez acheter Canard PC, @#$µ%! et au passage, si vous pouviez tuer des professeurs de management... (si vous avez le temps)

--Lourd--
25/05/2008, 19h04
Laisse tomber, je crois que Lord a pas réussi à l'assimiler ça...

C'est vous qui ne l'assimilez pas, c'est vous qui fermez les yeux devant une scène de torture dans un jv, c'est vous qui vous plaignez d'une certaine violence dans les jv, c'est pas moi.

El gato, je t'emmerde.

Nonok
25/05/2008, 19h14
Reglez ça à coup de barre de fer dans la rue, sur le parking du e.leclerc à Levallois enfin merde quoi.

J'veux un Lego Grand Theft Auto pour exprimer ma violence :) owi, un Lego Grand Theft Auto : Levallois Perret.

Merde, je veux un Lego Grand Theft Auto : Paris et la banlieue.
Ouais, un défilé de petits chars en legos à Republique et la bam, on pourrait agresser les vendeurs de jeux videos de l'avenue pour leur faire baisser les prix (trop elevés) des jeux d'imports... oh classe, on irait faire des raids PvP au mc donald's du coin en multijoueur. :p

Pangloss
25/05/2008, 19h47
Un mec tient entre ses mains la vie de milliers de civils. Que serais tu prêt à faire ? C'est ça la question à se poser. Respecter une convention et une morale en sachant que cela mènera à des milliers de victimes ? Moi j'ai fais mon choix. Et c'est pour cela que la torture existe encore dans toute les polices, services secret et armée du monde.

Tes opinions (de merde) sur la torture te regarde, mais toute la charnière de ce que je dis est là, même dans tes propos : tu fait ton choix.
Là tu assistes à une séance de torture improvisée. Juste quelques poing dans la tronche, et ça fini vite. Mais le problème est moins dans la séance proprement dite que dans le fait que tu n'ai pas le choix.

Erokh
25/05/2008, 23h40
J'veux un Lego Grand Theft Auto pour exprimer ma violence :)
:wub:

Lupuss
26/05/2008, 00h00
Attendez une minute là, si je comprends bien la fameuse scène de torture dans CoD4 (j'y ai pas joué je précise) c'est juste quelques poings dans la tronche??? Torture est un bien grand mot dans ce cas-là, surtout dans un jeu (enfin, une situation) où ça défouraille dans tous les sens.

Nonok
26/05/2008, 16h28
Attendez une minute là, si je comprends bien la fameuse scène de torture dans CoD4 (j'y ai pas joué je précise) c'est juste quelques poings dans la tronche??? Torture est un bien grand mot dans ce cas-là, surtout dans un jeu (enfin, une situation) où ça défouraille dans tous les sens.


Bha le gars est attaché et se mange quelques tatannes puis il se fait executer. C'est bof bof comme torture.

Surtout quand on tue l'équivalent de toute la population de la Belgique avec sa bite et son couteau pendant 8 niveaux.

Guest62019
26/05/2008, 16h31
C'est bof bof comme torture.


Ben ça rentre quand même parfaitement dans la définition de la torture.

Raphi Le Sobre
26/05/2008, 16h32
Peut être, mais y'a une nuance.

Il s'agit d'un prisonnier, sans défense, sans moyen de protection, qui ne peut rien faire si ce n'est subir la violence de la part de soldat, dans le but de lui faire avouer quelque chose.
Torture n'implique pas forcément du barbelé et des boules de geisha reliées à un câble haute tension. Interroger un prisonnier par la force alors qu'il est attaché, c'est déjà de la torture, et c'est réprimandable, puisque l'on a l'ascendant sur lui physiquement et moralement, ce à quoi on ajoute la violence et la pression psychologique.

EDIT: Je répondais à Nonok et Lupuss, pas à toi Cap'tain

Monsieur Cacao
26/05/2008, 16h34
+1 La torture n'est pas seulement une atteinte à l'intégrité physique. C'est aussi psychologique.
Imaginez un type attaché avec un casque sur les oreilles et qui entend en boucle "Papillon de lumière"...

Guest62019
26/05/2008, 16h37
Imaginez un type attaché avec un casque sur les oreilles et qui entend en boucle "Papillon de lumière"...

Ils y pensent pour le remake d'Orange Mécanique

Lupuss
26/05/2008, 16h49
Peut être, mais y'a une nuance.

Il s'agit d'un prisonnier, sans défense, sans moyen de protection, qui ne peut rien faire si ce n'est subir la violence de la part de soldat, dans le but de lui faire avouer quelque chose.
Torture n'implique pas forcément du barbelé et des boules de geisha reliées à un câble haute tension. Interroger un prisonnier par la force alors qu'il est attaché, c'est déjà de la torture, et c'est réprimandable, puisque l'on a l'ascendant sur lui physiquement et moralement, ce à quoi on ajoute la violence et la pression psychologique.

EDIT: Je répondais à Nonok et Lupuss, pas à toi Cap'tain
Mouais, je suis pas d'accord à 100% là. Le prisonnier en question est visiblement un chef terroriste, surement pas le genre à fondre en larmes dès qu'il reçoit une claque, mais on sort vraiment du sujet là.

Quant au débat de la torture comme un mal nécessaire, ben tant qu'il y aura des danseurs de tektonik...:|

Raphi Le Sobre
26/05/2008, 17h02
Mouais, je suis pas d'accord à 100% là. Le prisonnier en question est visiblement un chef terroriste, surement pas le genre à fondre en larmes dès qu'il reçoit une claque, mais on sort vraiment du sujet là.

Quant au débat de la torture comme un mal nécessaire, ben tant qu'il y aura des danseurs de tektonik...:|

Ouais, mais justifier la torture par le fait que la personne "est un monstre" c'est très limite.
C'est peut être un connard, un trou du cul, un violeur d'enfant, ou un danseur de tektonik, ça n'en reste pas moins un humain, tout comme toi. Torturer, c'est se rabaisser au niveau du "monstre" que l'on combat, c'est mettre son humanité, sa morale, sa conscience de côté. Dire "c'est un chef terroriste on s'en fout" ce n'est sûrement pas assez pour justifier l'emploi de la violence sur une personne diminuée et désarmée.

Justifier un acte horrible, par un autre acte horrible, ou par le passif de la victime, c'est refuser d'assumer ses actes et ses responsabilités, et tenter de se cacher que l'on ne vaut pas mieux que lui, que l'on est pire même. C'est nier l'existence même d'une justice, et d'une morale, et ça justifierait du coup absolument tous les crimes de guerre.

La torture est un acte inhumain, qui bafoue totalement ce pour quoi l'on peut se battre. Torturer au non de la liberté, de la justice, ou de la vérité, c'est un non sens absolu, et ça trahit les idéaux que l'on est sensé défendre.

Guest62019
26/05/2008, 17h13
La torture est un acte inhumain, qui bafoue totalement ce pour quoi l'on peut se battre. Torturer au non de la liberté, de la justice, ou de la vérité, c'est un non sens absolu, et ça trahit les idéaux que l'on est sensé défendre.

Va dire ça à Jack Bauer.
Mine de rien, une série comme 24 me choque 100000000 fois plus que la scène de COD4.

Angelina
26/05/2008, 17h31
Quand tu sais que les soldats irl reproduisent sur le terrain les tortures de jack baueur, qu'ils ont vu la veille en dvd à la caserne, tu seras encore plus choqué...

Guest62019
26/05/2008, 17h42
Quand tu sais que les soldats irl reproduisent sur le terrain les tortures de jack baueur, qu'ils ont vu la veille en dvd à la caserne, tu seras encore plus choqué...

Je le savais ;)

Truhl
26/05/2008, 20h59
Euh je vais faire mon rabat-joie les mecs, mais vous seriez pas en train de vous enflammer là?

Et puis on prend Cod4, mais ptet aussi que c'est parce que CPC l'a vachement mis en avant dans un édito, mais dans l'absolu, un jeu comme Carmaggedon à l'époque pouvait choquer tout autant, parce que là la violence était purement gratuite. Un jeu où tu peux faire des courses mais en te préoccupant moins de ton chrono que du nombre de gens que t'écrases, ben je comprends que ça puisse en bloquer certains. Bien sûr, c'est du total second degré, mais tout le monde ne le ressent pas comme ça.

Comme je l'ai dit, la violence, oui, mais faut que ça soit justifié par quelque chose d'acceptable (notion subjective également) dans le cas d'actes extrêmes.

Et au sujet des posts de Lord controversés, ben détendez-vous un peu. Je trouve que ya matière à réflexion dans ce qu'il dit (sans prendre parti non plus), même si là, ça pousse à la dérive du topic (intéressant au demeurant). Bon après, c'est Lord, il fait pas dans la dentelle...

Raphi Le Sobre
26/05/2008, 21h12
Ah mais attention, personnellement, je ne suis pas choqué par cette scène de torture dans le jeu, pas plus que je ne le suis dans un film ou une série.

Ce qui m'a choqué, c'est qu'on dise "moui, c'est gentillet là, c'est pas de la torture", ou que, plus généralement, on excuse l'emploi de la violence et de la barbarie par un "ouais, mais il est méchant quoi, il mange des enfants", alors qu'aucune raison ne peut justifier que l'on maltraite un autre être humain, qui est incapable de se défendre avec ça, pieds et poings liés.

C'est plus le rapport à la réalité de la chose que la scène du jeu qui me choque. Qu'on puisse accepter la torture comme quelque chose de banal, au nom d'un quelconque combat que l'on trouve juste parce qu'il nous concerne de près ou de loin, c'est juste manquer de discernement et de raison.

Lupuss
26/05/2008, 22h53
Je ne dis pas qu'on doit banaliser ou justifier la torture, mais je maintiens que de mon point de vue, mettre deux beignes à un chef terroriste n'est pas de la torture car le mec connait surement bien pire. Si c'était une instit de maternelle qui étiat attachée sur une chaise et frappée au visage là oui ce serait de la torture (ou une journée à l'école, c'est comme on veut)

C'est peut-être aussi parce que j'estime qu'à partir du moment où tu te permets certains actes (bruler une petite vieille ou lâcher une bombe A sur des gens) c'est que tu renonces en partie à ton humanité...

ethelle
26/05/2008, 22h57
Un mec tient entre ses mains la vie de milliers de civils. Que serais tu prêt à faire ? C'est ça la question à se poser. Respecter une convention et une morale en sachant que cela mènera à des milliers de victimes ? Moi j'ai fais mon choix. Et c'est pour cela que la torture existe encore dans toute les polices, services secret et armée du monde.

Est-ce qu'il existe au moins un exemple concret du méchant-qui-a-caché-une-bombe-surpuissante? Parce que c'est bien gentil la casuistique, mais est-ce que ça vaut la peine de se prendre la tête là dessus?

Pluton
27/05/2008, 09h40
Je ne dis pas qu'on doit banaliser ou justifier la torture, mais je maintiens que de mon point de vue, mettre deux beignes à un chef terroriste n'est pas de la torture car le mec connait surement bien pire. Si c'était une instit de maternelle qui étiat attachée sur une chaise et frappée au visage là oui ce serait de la torture (ou une journée à l'école, c'est comme on veut)

C'est peut-être aussi parce que j'estime qu'à partir du moment où tu te permets certains actes (bruler une petite vieille ou lâcher une bombe A sur des gens) c'est que tu renonces en partie à ton humanité...

Bien sûr, tu dois être plus doté de jugement que ceux qui rédigent et votent des textes de lois, et la déclaration des droits de l'homme...:|

De plus il est ridicule de dire qu'un dictateur ou un être sanglant renonce à son humanité. L'humanité c'est aussi et très souvent le sang, la haine, la bêtise, la perversité et la douleur. On peut faire de grandes œuvres d'art et laisser la moitié de notre espèce crever dans la misère et les génocides, c'est ça l'humanité.

A part ça s'il existe des lois pour protéger n'importe quel enfoiré d'actes de torture, c'est peut-être des textes qui nous viennent du pays des bisounours et qui n'ont aucun sens ?

Quand on vous arrachera les couilles et qu'on vous mettra un fer chauffé à blanc dans l'anus parce que vous êtes considéré comme dangereux et inhumain sur des critères plus ou moins subjectifs ou parce que c'est en temps de guerre et que vous êtes du mauvais côté, vous regretterez vivement ces idées des lumières venant des gentils bisounours.

Je trouve extrêmement graves les posts de Lord et de Lupuss, j'espère franchement pour vous que vous êtes juste deux idiots qui parlent (ou postent) avant de réfléchir.
Lord en plus appartient à cette merveilleuse invention qu'est l'armée, peut-être qu'en plus il aura l'occasion un jour - voir sera fortement encouragé - à mettre ses idées nauséabondes en pratique. Pour le bien de l'humanité peut être, ben voyons.

Quand on cramait des sorcière, je vous rappelle que les 3/4 de la populace, bien entretenus par les autorités religieuses, y croyait. Quel mal y avait-il à bruler des hommes et des femmes puisque de toute façon c'étaient des pas beaux qui mangeaient les enfants et jetaient des sorts ?

Et encore je parle pas de chasses aux sorcières plus "récentes" histoire de pas finir par un point Godwin, mais il existe des moments où la bonne vieille morale et les autorités d'un pays justifient la torture "pour sauver plus de personnes". Ouais, ça se passait en France.

Par contre, dans un jeu comme dans tout autre "produit culturel", je suis pour la représentation de l'humain, dans sa beauté comme dans son horreur, parce que c'est le meilleur moyen de raconter une histoire qui peut nous toucher.

Focke_oeuf
27/05/2008, 10h27
Chuis d'accord avec Serge.

Pluton
27/05/2008, 10h30
Chuis d'accord avec Serge.
http://www.maltete.com/blog/images/portraits/serge_gainsbourg.jpg:blink:

Focke_oeuf
27/05/2008, 10h52
Euh non, plutôt lui :p
http://tbn0.google.com/images?q=tbn:4qDgo2vrloD-aM:http://www.rtl2007.fr/commun/src/sj1182288688.jpg

Rapport aux guignols tout ça.

Sinon ça a un peu dérivé le débat non ?
La question n'est pas la justification de la violence en tant que telle, mais bien y a t-il une limite à la violence dans les jeux vidéo.

Parce que sinon là on n'a pas fini...

Pluton
27/05/2008, 11h07
Ouais mais je tenais à souligner la gravité des propos tenus ici par certaines personnes qui nous rappellent que, finalement, les Lumières et la civilisation, c'est bien juste pour les tapettes, mais que c'est tellement mieux de pas réfléchir, de pas imaginer qu'on peut avoir tort un instant (ou se trouver du mauvais côté), de cautionner des actes cruels par la sacro-sainte réalité qui n'est autre que celle qu'on nous présente chaque jour et qu'on accepte de tolérer ou de préserver, de surtout déshumaniser à toute heure pour que ce soit plus facile de justifier n'importe quoi.

Erokh
27/05/2008, 11h09
de toute façon, c'était évident que ça allait dériver à partir du moment où CoD4 a été cité :sad:

et puis on a fait le tour de la question sur la violence, non?
en gros, chacun a ses sensibilités, et tant que ça ne transgresse pas la loi, on peut tout faire dans un JV. Après, à chacun de voir ses limites à lui pour acheter ou non un jeu violent.
voilà, en gros c'était ça la conclusion, non? :happy2:

Pluton
27/05/2008, 11h13
de toute façon, c'était évident que ça allait dériver à partir du moment où CoD4 a été cité :sad:

et puis on a fait le tour de la question sur la violence, non?
en gros, chacun a ses sensibilités, et tant que ça ne transgresse pas la loi, on peut tout faire dans un JV. Après, à chacun de voir ses limites à lui pour acheter ou non un jeu violent.
voilà, en gros c'était ça la conclusion, non? :happy2:
Ouais. Puis je crois aussi qu'on était d'accord pour dire que la représentation réaliste et crédible de vraie violence n'avait rien de fun ou de plaisant et que donc elle ne trouvait jamais sa place dans un jeu (viol par exemple).
Si tel était le cas, ça voudrait dire que le jeu est produit par une équipe entière de dégénérés, et ne pourrait être acheté et joué avec plaisir que par des psychopathes. Donc à moins d'en faire partie, peu de chance d'en être touché.

Focke_oeuf
27/05/2008, 11h27
Ok c'est bon on a fini !

On ferme ! (ou pas)

ese-aSH
27/05/2008, 11h34
on parle d'un jeu video la hein :o

qu'on puisse y torturer des gens ba... c'est comme ca quoi, dans un JV on peut faire des trucs que dans la vie on les ferait pas...
-dans civilization on peut lacher 50 bombes nucleaires sur une nation ennemie (on peut aussi parler de defcon)
-dans n'importe quel FPS on flingue des mecs par milliers (comme ca, juste parcequ'on les croise et qu'ils ont un curseur rouge au dessus de la tete, on cherche pas a savoir pourquoi on les tu)
-n'importe quel jeu est le pretexte au génocide systematique des especes non humaines (me souvient d'un villaeg d'espece de gobelin bleu dans Baldurs gate ou tu debarques, ils ne sont pas hostiles mais tu dois quand meme tous les tuer. en 3 min tu rases l'especes de la carte ^^)

un jeu video n'as pas forcement de valeur morale, mais quand tu l'achete, tu le sais.
de plus il faut faire le distinguo tres net entre 2 types de violence :
- la violence choisie, celle dont la possibilité est offerte mais dont l'appréciation est laissé au joueur (par exemple les bombes nucleaires dans civ, c'est oti seul qui choisit de les faire)
- la violence imposée, celle inscrite dans le scenario, ou dans des cinématiques.

pour la premiere catégorie il n'existe a mon sens aucune limite. que des developpeurs implementent l'option 'torturer le mec pour le plaisir' ne me derange pas, a condition que l'action ne soit pas un passage obligé et 'normal' pour avancer dans le jeu.
pour la deuxieme catégorie, le parallèle est a faire avec un livre ou un film : il s'agit de contenu imposé, c'est donc l'auteur (le studio de dev quoi) qui en et entierement responsable ici, de meme qu'il existe des scenes de tortures, viols, etc... dans les films ca ne me choque pas qu'il puisse en exister dans les JV, sachant que de toutes facon cela est indiqué sur la boite (et oui le parental advisory ca sert qd meme ^^).

Pangloss
27/05/2008, 12h16
Ouais. Puis je crois aussi qu'on était d'accord pour dire que la représentation réaliste et crédible de vraie violence n'avait rien de fun ou de plaisant et que donc elle ne trouvait jamais sa place dans un jeu (viol par exemple).
Si tel était le cas, ça voudrait dire que le jeu est produit par une équipe entière de dégénérés, et ne pourrait être acheté et joué avec plaisir que par des psychopathes. Donc à moins d'en faire partie, peu de chance d'en être touché.

Voila. Y'a qu'a voir manhunt... Globalement, c'est un simulateur de tuerie où il faut faire le plus trash possible. Testé par curiosité et c'est pourri.
Intérêt ludique = 0

Guest62019
27/05/2008, 12h18
Voila. Y'a qu'a voir manhunt... Globalement, c'est un simulateur de tuerie où il faut faire le plus trash possible. Testé par curiosité et c'est pourri.
Intérêt ludique = 0

J'ai été très décu par manhunt. Pourtant, son pitch un peu à la Running Man aurait pu donner quelque chose de très bon.

IIILazarusIII
27/05/2008, 12h48
Petite contribution à la discussion :
Une distinction peut être faite au sein même du concept de violence, qui peut structurer la discussion à ce sujet.
Fondamentalement le principe même du jeu est basé sur la violence, sur la confrontation. Les échecs sont une forme de violence où on doit battre son adversaire, même les sports en solo où on veut battre des records, etc. La violence c'est toujours une structure où on a un rapport inclusion-exclusion entre soi et un autre. Gagner = exclure l'autre. Perdre = être exclu soi-même. C'est toujours le cas, et c'est principalement clair dans la violence physique de deux personnes qui se frappent, se tuent, etc. Mais le principe de la violence est identique dans toutes les situations de jeu.

Ce qui différencie les jeux, ce sont les représentations de la violence. La violence représentée dans les échecs est différente de celle d'un Call of Duty 4 ou d'un GTA IV. Je pense que c'est la question que tout le monde se pose : quelles sont les REPRESENTATIONS de la violence que nous pouvons accepter en tant que société ? Jusqu'ici, nous avons un système de classification par tranches d'âge. Nous acceptons que telle représentation de la violence soit accessible au -18 ans, telle autre au +18 ans, etc. Mais nous n'avons pas de critères pour toute la gamme qui est "adulte", si ec n'est des critères moraux : le viol dont on a parlé est un des énormes tabous moraux et suscite par conséquent un malaise encore plus grand que la représentation du meurtre. Peut-être parce qu'il est facile de représenter le meurtre de façon potache (rouler sur des piétons sans âme dans GTA), mais que le viol est tout de suite perçu comme beaucoup plus intime et personnel ?

Quoi qu'il en soit le débat "pour ou contre" la violence me semble mal posé. Pour discuter du contenu souhaité dans les jeux, il me semble que la question est : quelle représentation de la violence allons-nous accepter/refuser. Et probablement, personne ne sera jamais d'accord puisque la discussion se basera alors sur des valeurs morales. Certains diront que représenter le viol est dangereux pour l'ordre social, d'autres diront que la liberté est absolue et que c'est un choix individuel que d'acheter ou non un jeu qui a tel ou tel contenu (ce qui est, en fait, la position de la loi dans une société laïque : le liberté est aussi la liberté de "ne pas").

Il me semble aussi, comme toujours, que la réelle question concrète, celle des enfants qui ont les mains sur des jeux 18+ et dont on craint qu'ils les imitent, et développent une mauvaise image du monde etc., cette question donc se gère mieux quand on se la pose en termes de gestion de la violence représentée. La confrontation d'un enfant à la violence n'a aucun effet "automatique", tout dépend de sa capacité à gérer cette représentation de la violence à laquelle il est confronté. C'est-à-dire : tout dépend de sa capacité à juger des modèles qu'il peut imiter et ceux qu'il peut rejeter, mais consulter. Par exemple un enfant est tout à fait capable d'humour noir quand il a compris que la violence, si elle n'est pas prise comme un modèle à imiter, est un vecteur pour raconter des histoires, faire passer des messages, etc.

Si un enfant prend GTA IV comme modèle : la faute à GTA ? Je ne pense pas.

Lupuss
27/05/2008, 14h16
Bien sûr, tu dois être plus doté de jugement que ceux qui rédigent et votent des textes de lois, et la déclaration des droits de l'homme...:|
Sauf que je n'ai jamais parlé de cautionner ces idées ou de les imposer à X ou Y.


A part ça s'il existe des lois pour protéger n'importe quel enfoiré d'actes de torture, c'est peut-être des textes qui nous viennent du pays des bisounours et qui n'ont aucun sens ?J'ai jamais dit qu'il fallait pas respecter des trucs comme la Convention de Genève.


Quand on vous arrachera les couilles et qu'on vous mettra un fer chauffé à blanc dans l'anus parce que vous êtes considéré comme dangereux et inhumain sur des critères plus ou moins subjectifs ou parce que c'est en temps de guerre et que vous êtes du mauvais côté, vous regretterez vivement ces idées des lumières venant des gentils bisounours.C'est bien, là tu deviens carrément insultant et hors de propos. Pour la dernière fois je n'ai jamais dit qu'il fallait accepter la torture (même celle de bisounours) mais que ce dont on parlait dans la scène de CoD4 n'était pas une vraie torture (et tu as tout à fait le droit de pas être d'accord).


Je trouve extrêmement graves les posts de Lord et de Lupuss, j'espère franchement pour vous que vous êtes juste deux idiots qui parlent (ou postent) avant de réfléchir.Et ça continue.


Lord en plus appartient à cette merveilleuse invention qu'est l'armée, peut-être qu'en plus il aura l'occasion un jour - voir sera fortement encouragé - à mettre ses idées nauséabondes en pratique. Pour le bien de l'humanité peut être, ben voyons.Qu'est-ce que l'armée vient faire là-dedans? De plus le jour où quelqu'un décide de t'envahir et, pour reprendre tes termes si poétiques "Quand on vous arrachera les couilles et qu'on vous mettra un fer chauffé à blanc" tu seras bien content qu'une armée soit là pour te défendre (ou au moins essayer ;) ). Comme tu le dis si bien l'humanité ce n'est pas que des bisounours.


Désolé d'avoir continué la dérive sur le sujet mais je refuse qu'on déforme mes propos de cette manière.

Pluton
27/05/2008, 14h23
Bah oui j'ai le droit de pas être d'accord quand on m'explique que détenir quelqu'un, l'attacher, lui mettre des mandales dans la gueule en lui demandant des infos avant de lui mettre une balle dans la tête ressemble pas à de la torture (c'en est pas, c'est un jeu, mais c'est bien une représentation de torture). J'ai le droit d'être choqué qu'on me prenne pour un con de cette manière.
Et quand quelqu'un décidera d'envahir mon pays, ce sera pas une armée qui viendra faire rouler ses tanks et m'arracher les couilles peut être ?

Lupuss
27/05/2008, 14h40
Ce sera peut-être des zombies cyborg:o

Pour en revenir au topic, je pense qu'on est arrivés à un consensus: plus la violence dans un JV est présentée de façon réaliste, plus le joueur la refuse.

Pluton
27/05/2008, 14h42
Ouais, je suis d'accord.
/thread

:ninja:

Lupuss
27/05/2008, 14h47
Bon, on va boire une bière alors?B)

Pluton
27/05/2008, 14h48
Pourquoi juste une ?

Lupuss
27/05/2008, 14h54
Pour se donner bonne conscience

--Lourd--
27/05/2008, 15h07
Pour en revenir au topic, je pense qu'on est arrivés à un consensus: plus la violence dans un JV est présentée de façon réaliste, plus le joueur la refuse.

Normal, une partie des joueurs jouent pour fuir une certaine réalité : psy :

Guest62019
27/05/2008, 15h09
Normal, une partie des joueurs jouent pour fuir une certaine réalité : psy :

pas tous alors, sinon tu squatterais les Alexandra Lederman

--Lourd--
27/05/2008, 15h09
pas tous alors, sinon tu squatterais les Alexandra Lederman

Ban, torture.

juste vite fait :


Quand on vous arrachera les couilles et qu'on vous mettra un fer chauffé à blanc dans l'anus parce que vous êtes considéré comme dangereux et inhumain sur des critères plus ou moins subjectifs ou parce que c'est en temps de guerre et que vous êtes du mauvais côté, vous regretterez vivement ces idées des lumières venant des gentils bisounours.Comme l'armée qui viole et pille ? Pas étonnantes tes réactions vu ta vision des évènement. Si tu mets au même niveau des pains dans la gueule et de la torture psychologique avec des pratiques moyenâgeuses, c'est ton problème et c'est complètement con.

Bon, stop avant le ban. Bonne journée les bisounours.

ese-aSH
27/05/2008, 15h12
Bah oui j'ai le droit de pas être d'accord quand on m'explique que détenir quelqu'un, l'attacher, lui mettre des mandales dans la gueule en lui demandant des infos avant de lui mettre une balle dans la tête ressemble pas à de la torture (c'en est pas, c'est un jeu, mais c'est bien une représentation de torture). J'ai le droit d'être choqué qu'on me prenne pour un con de cette manière.
Et quand quelqu'un décidera d'envahir mon pays, ce sera pas une armée qui viendra faire rouler ses tanks et m'arracher les couilles peut être ?

sauf que c'est pas 'quelqu'un', c'est trois bout de code C++ ^^

tu fais preuve d'une certaine absence de discernement je dirais :rolleyes:

Lupuss
27/05/2008, 15h16
C'est vrai que le C++ ça mérite des des baffes dans sa sale gueule de langageB)

Pluton
27/05/2008, 15h16
sauf que c'est pas 'quelqu'un', c'est trois bout de code C++ ^^

tu fais preuve d'une certaine absence de discernement je dirais :rolleyes:
:|
Je précise dans le post qu'il s'agit d'une représentation.

ese-aSH
27/05/2008, 17h30
Je précise dans le post qu'il s'agit d'une représentation.
certes, représentation que tu as acheté alors que sur la boite c'était écrit 'attention cette oeuvre contient des images choquantes pouvant heurter la sensibilité des plus jeunes'.

regarde les films, les séries télé etc... un mec attaché sur une chaise qui se prend des mandales c'est light :o, et meme si ce n'etait pas light, ca existe, que ce soit bien ou non, ca existe.
si l'interet videoludique est nul, c'est simple suffit de pas acheter le jeu, si le jeu se vend c'est que ca plait, et donc qu'on en rebouffera dans des jeux futurs.

Pluton
27/05/2008, 17h31
certes, représentation que tu as acheté alors que sur la boite c'était écrit 'attention cette oeuvre contient des images choquantes pouvant heurter la sensibilité des plus jeunes'.

regarde les films, les séries télé etc... un mec attaché sur une chaise qui se prend des mandales c'est light :o, et meme si ce n'etait pas light, ca existe, que ce soit bien ou non, ca existe.
si l'interet videoludique est nul, c'est simple suffit de pas acheter le jeu, si le jeu se vend c'est que ca plait, et donc qu'on en rebouffera dans des jeux futurs.
Ptain mais ça n'a rien à voir avec ce que je disais !

Guest62019
27/05/2008, 17h32
Ptain mais ça n'a rien à voir avec ce que je disais !

C'est ce qu'on appelle de la torture de forum :p

ese-aSH
27/05/2008, 18h06
Ptain mais ça n'a rien à voir avec ce que je disais !
euh spa toi qui critique la scene de CoD ou un mec attaché se prend 2 beignes :blink:

Pluton
27/05/2008, 18h30
euh spa toi qui critique la scene de CoD ou un mec attaché se prend 2 beignes :blink:
Bah non pas du tout !
Déjà j'y ai pas joué, en plus je m'autocite :

Par contre, dans un jeu comme dans tout autre "produit culturel", je suis pour la représentation de l'humain, dans sa beauté comme dans son horreur, parce que c'est le meilleur moyen de raconter une histoire qui peut nous toucher.

Pangloss
27/05/2008, 20h29
nope, c'est moi. Je trouve anormal de torturer des gens. Après le montrer dans un jeux vidéo, ca me dérange pas plus que ça, mais ça m'attire carrément pas.

ethelle
27/05/2008, 20h35
Ban, torture.

juste vite fait :

Comme l'armée qui viole et pille ? Pas étonnantes tes réactions vu ta vision des évènement. Si tu mets au même niveau des pains dans la gueule et de la torture psychologique avec des pratiques moyenâgeuses, c'est ton problème et c'est complètement con.

Mais enfin M. Le Juge, vous êtes une tapette, ce n'était pas de la torture, la preuve il lui reste un bras!

Dire que la torture, c'est seulement à partir d'un certain niveau de violence, c'est un comme qualifier un viol en fonction de la longueur de la ...

Monsieur Cacao
27/05/2008, 20h40
Dire que la torture, c'est seulement à partir d'un certain niveau de violence, c'est un comme qualifier un viol en fonction de la longueur de la ...

Oupla, amalgame foireux. Un viol reste un viol, quelque soit la taille de la.....
Mettre une baffe à quelqu'un pour le faire parler (je dis bien baffe, pas coups de rangers dans la gueule) je ne considère pas ça comme de la torture, faut pas exagérer. De l'intimidation oui, une agression aussi, mais de la torture...

kastor
27/05/2008, 20h55
Sur certaines personnes la baffe aura autant d'effet que les doigts de pieds écrasés à la masse pour d'autres...

Pangloss
27/05/2008, 21h05
Il ne s'agit pas de savoir quelle est la résistance de machin ou de truc à la douleur mais de qualification de la torture.

Wikipedia (http://fr.wikipedia.org/wiki/Torture) :
On appelle torture l'activité consistant à produire une souffrance insupportable et parfois longue, psychologique ou physique, en évitant ou du moins en retardant la mort (http://fr.wikipedia.org/wiki/Mort). Elle peut produire des séquelles physiques (ex: mutilations), ou psychologiques (ex: traumatismes).
La torture est interdite par la Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants (Convention de Genève) (adoptée par l'Assemblée générale des Nations unies (http://fr.wikipedia.org/wiki/Assembl%C3%A9e_g%C3%A9n%C3%A9rale_des_Nations_unie s) le 10 décembre (http://fr.wikipedia.org/wiki/10_d%C3%A9cembre) 1984 (http://fr.wikipedia.org/wiki/1984) et entrée en vigueur le 26 juin (http://fr.wikipedia.org/wiki/26_juin) 1987 (http://fr.wikipedia.org/wiki/1987)) et la troisième Convention de Genève (http://fr.wikipedia.org/wiki/Convention_de_Gen%C3%A8ve).

Après si y'a des gros dur des forums qui se croient malins en disant que se faire passer à tabac par des membres du SAS dans une ferme abandonnée en Russie n'est pas de la torture, grand bien leur fasse. Je les traite pas de cons attention, je garde mes insultes de l'autre coté du clavier.

ethelle
27/05/2008, 21h54
Oupla, amalgame foireux. Un viol reste un viol, quelque soit la taille de la.....
Mettre une baffe à quelqu'un pour le faire parler (je dis bien baffe, pas coups de rangers dans la gueule) je ne considère pas ça comme de la torture, faut pas exagérer. De l'intimidation oui, une agression aussi, mais de la torture...

7l3iyECiOXI
V4WIwUnpWEY

helldraco
28/05/2008, 00h19
Mettre une baffe à quelqu'un pour le faire parler (je dis bien baffe, pas coups de rangers dans la gueule) je ne considère pas ça comme de la torture, faut pas exagérer. De l'intimidation oui, une agression aussi, mais de la torture...

Faut aussi pas confondre la baffe que mettra le vigile de continent parce que t'as volé un casque de walkman (ça sent le vécu :p) et la baffe que te mettras un gros moustachu alors que t'es attaché au fin fond d'une forêt dans un pays que tu connais à peine et/ou sans espoir de t'enfuir ...

Même sans frapper tu peux torturer quelqu'un (la goutte d'eau c'est très connu, ça m'avait toujours paru con comme truc, mais quand t'y réfléchi c'est assez horrible), la force physique n'a rien à voir là dedans.

Premier lien google pour décrire la torture de la goutte d'eau (http://fr.clearharmony.net/articles/200409/15819.html)

HS: c'est dingue comment un jeu soulève autant de polémiques chez les gamers mais que dalle dans les masses médias ... y'a surement une leçon à retenir de ce fait.

Erokh
28/05/2008, 00h52
V4WIwUnpWEY

bonjour mademoiselle :wub:

Tyler Durden
28/05/2008, 01h06
Même sans frapper tu peux torturer quelqu'un (la goutte d'eau c'est très connu, ça m'avait toujours paru con comme truc, mais quand t'y réfléchi c'est assez horrible), la force physique n'a rien à voir là dedans.


totalement d'accord, par exemple, les americains sont des experts en torture psychologique, ils empechent tout simplement l'otage de s'endormir,force des musulmans à faire des tas de choses contre leurs religions etc.. etc...

Monsieur Cacao
28/05/2008, 17h38
Citation:
On appelle torture l'activité consistant à produire une souffrance insupportable et parfois longue, psychologique ou physique, en évitant ou du moins en retardant la mort (http://fr.wikipedia.org/wiki/Mort). Elle peut produire des séquelles physiques (ex: mutilations), ou psychologiques (ex: traumatismes).


Okay...Vu la description vous classez une simple baffe dans la catégorie "torture" ?

Fin bref, ça ne vaut pas une bonne ceinture clouté tout ça :p

Pangloss
28/05/2008, 18h18
Excuse moi d'être franc, je suis comme ça, mais t'es con ou tu fait juste le troll?

Ils choppent le mec, le gardent en captivité, le passent à tabac et une fois qu'ils ont l'info désiré, le bute.
Je sais pas, mais si c'est pas de la torture, c'est quoi? Un joyeux picnique entre amis?

Et la seconde citation que j'ai faite sur la convention de genève, elle te passe au dessus parce qu'elle te contredit?

Monsieur Cacao
28/05/2008, 19h05
Hophophop faut sortir un peu de CoD 4 là...Je ne fais pas allusion au jeu.
La "baffe" c'est en réponse à ça:



Dire que la torture, c'est seulement à partir d'un certain niveau de violence, c'est un comme qualifier un viol en fonction de la longueur de la ...

Désolé si je suis cruel, mais UNE baffe normal (qui te chauffe la joue genre 5s) je ne considère pas ça comme de la torture, même si le mec est attaché. Je ne cautionne pas le geste, simplement faut pas sortir le mot torture à la légère, d'ailleurs relis ta définition....

Pangloss
28/05/2008, 21h44
Bah moi je veux bien en sortir de cod4, mais là on en parlait... mais bon.

Monsieur Cacao
28/05/2008, 22h02
Bof Cod 4 on a fait le tour je pense.
Parlons d'Alexandra ledermann et de l'humiliation infligée aux équidées.

Pangloss
28/05/2008, 22h26
Ah non, aller aussi loin dans l'indignité humaine, je peux pas...

Tyler Durden
28/05/2008, 23h07
Bof Cod 4 on a fait le tour je pense.
Parlons d'Alexandra ledermann et de l'humiliation infligée aux équidées.
tu mériterais un BAN pour ça !

ethelle
29/05/2008, 00h02
Désolé si je suis cruel, mais UNE baffe normal (qui te chauffe la joue genre 5s) je ne considère pas ça comme de la torture, même si le mec est attaché. Je ne cautionne pas le geste, simplement faut pas sortir le mot torture à la légère, d'ailleurs relis ta définition....

C'est la définition de Wikipedia. Donc éditable par le premier blaireau qui pense que frapper un gars pour le faire avouer, ce n'est pas de la torture...

Monsieur Cacao
29/05/2008, 02h04
Ouaip donc tu sors une définition, puis en fait nan, elle est pas bonne parce que Wiki machin truc... Joli...

Si pour toi une baffe c'est de la torture, faudrait que tu redescendes de ton nuage de bisounours, parce qu'apparemment t'as pas de très bonne notions sur la Violence en général.

Ash_Crow
29/05/2008, 09h09
C'est la définition de Wikipedia. Donc éditable par le premier blaireau qui pense que frapper un gars pour le faire avouer, ce n'est pas de la torture...

Pfff :| Argument en carton. Dans ce cas, allons voir ailleurs la définition, sur le TLFi par exemple :


TORTURE, subst. fém.
A. http://atilf.atilf.fr/dendien/ima/tlfiv4/tiret.gif Souffrance physique intense infligée à quelqu'un. Synon. martyre, supplice. Torture abominable, affreuse, atroce, cruelle, effroyable, horrible; torture(s) nouvelle(s), raffinée(s); appliquer, infliger, subir une/des torture(s). Aucune volonté ne peut être forcée par la force, aucun assentiment ne peut être extorqué par torture (JANKÉL., Je-ne-sais-quoi, 1957, p. 258):
http://atilf.atilf.fr/dendien/ima/tlfiv4/pucer.gifPour le nègre de la contrée au sud du lac Tjad, il est raisonnable, indispensable, louable, pieux, de massacrer l'étranger aussitôt qu'on peut le saisir, et si on lui arrache le dernier souffle du corps au moyen d'une torture finement graduée, modulée et appliquée, tout n'en est que mieux et la conscience de l'opérateur s'en trouve à merveille.
GOBINEAU, Nouv. asiat., 1876, p. 6.
[...]
2. HIST. DU DR. Synon. question2.
a) HIST. GR. ET ROMAINE. Institution du droit grec et romain, consistant en un ensemble de violences physiques exercées notamment à l'encontre des esclaves dont on voulait obtenir des aveux. J'ai soutenu une thèse en latin sur la manière dont on donnait la torture à Rome (HUGO, Misér., t. 1, 1862, p. 172). Caligula a donné quatre-vingt-un mille sesterces à un esclave voleur que la torture n'avait pas fait avouer (CAMUS, Caligula, 1944, IV, 4, p. 86).
b) [Du Moy. Âge jusqu'à la Révolution] Sanction corporelle très grave, pouvant entraîner la mort, qui était infligée par des tribunaux laïques ou religieux soit pour obtenir des révélations, soit en guise de punition. Tortures de l'Inquisition. Le code de terreur contre les protestants, les supplices cruels et la torture, ont subsisté jusqu'à la Révolution (STAËL, Consid. Révol. fr., t. 1, 1817, p. 107). Il se félicitait de l'adoucissement des mœurs qui s'était manifesté, dans l'ordre judiciaire, par la suppression de la torture et des supplices ignominieux ou cruels (A. FRANCE, Dieux ont soif, 1912, p. 110).
3. Ensemble des procédés provoquant des souffrances physiques et/ou psychologiques intenses employés à l'encontre d'opposants, pour des raisons politiques, idéologiques, afin d'obtenir des aveux, des renseignements, etc. Une mutation est en cours. La torture devient « propre ». Les nouveaux bourreaux revêtent la blouse blanche (...). L'outillage désuet des tourmenteurs professionnels ou amateurs est remplacé par l'électricité, le bistouri et les drogues. Et c'est tellement plus satisfaisant. La vue de la douleur répugne de plus en plus (J.-C. LAURET, R. LASIERRA, La Torture propre, 1975, p. 16).
Ça m'a l'air d'aller dans le même sens, moi...

Et pour en rajouter, la section étymologie :

Étymol. et Hist. 1. Fin XIIe s. « souffrance physique ou morale intolérable » (Sermons S. Bernard, 21, 15 ds T.-L
Mais je suppose que Saint Bernard est allé voir la définition sur Wikipédia pour préparer son sermon, sans se douter que le premier blaireau, etc. était passé par là changer la définition :rolleyes:

tarbanrael
29/05/2008, 11h19
juste pour rajouter 2 sous dans la musique, mais une baffe bien ajustee peut provoquer la mort!
Bon ben voila, maintenant je vais continuer a lire les echanges virulents qui vont s'ensuivre:p

Nono
29/05/2008, 11h34
Ouaip donc tu sors une définition, puis en fait nan, elle est pas bonne parce que Wiki machin truc... Joli...

Si pour toi une baffe c'est de la torture, faudrait que tu redescendes de ton nuage de bisounours, parce qu'apparemment t'as pas de très bonne notions sur la Violence en général.
La torture, c'est pousser à bout quelqu'un. Donc une baffe non, mais ouat mille baffes, ben ça peut finir par être oui.

Et sur le plan de la violence, une seule et unique baffe, même modérée, peut-être considérée comme de la violence. Tout dépend de la personne qui la reçoit. Mettons que je donne une baffe à ma copine un jour, elle en serait choquée à vie je pense. Et moi aussi d'ailleurs.

Focke_oeuf
29/05/2008, 11h34
Ca fait mal une baffe dans le nez.
Et ça peut être insoutenable.

Tyler Durden
29/05/2008, 12h22
Ca fait mal une baffe dans le nez.
Et ça peut être insoutenable.
c'est clair, moi par exemple dès qu'on me touche le pif,je pleure des yeux,j'éternu,j'ai de la morve plein le menton,ça m'enerve,je deviens insultant,donc j'énerve le malotru qui m'a touché le nez et etc.... :rolleyes:

Mr.Vimaire
29/05/2008, 12h32
Après avoir lu les définitions, je voudrais souligner un truc important que certains semble oublier, le contexte. Imaginons que cette scène se soit passé en vrai pendant une guerre et comparons la à un cas de violence "proche":

Une claque d'un vigile à Monoprix parce qu'un môme a volé un pitch n'est pas de la torture pour une raison de contexte. Il s'agit moins d'infliger de la douleur qu'un sentiment de honte afin d'inculquer une leçon.

Maintenant la scène qui nous intéresse dépeint un type qui s'est fait chopper par un groupe d'ennemi très remonté et qui se fait taper par le sergent pendant que les mecs autour regardent, dans le but de recueillir une information. Et lue tue après.

On peut se dire que la violence infligé est objectivement minime mais si on prend en compte l'aspect psychologique, on se rend compte que cela n'a pas d'importance.
Parce que si tu est attaché dans une cabane au fond du Tadjikistan et qu'une bande de soldat te tapent pour avoir des infos, t'a intérêt à parier sur le fait qu'ils ne vont pas s'arrêter là s'il n'ont pas l'information désirée et passé à des méthodes plus.... persuasive.

La question qu'il faut se poser est à mon avis n'est pas celle de l'intensité de la douleur ressentit mais celle de l'intention de celui qui est violent.
La torture se caractérise par un effort répété du bourreau pour "casser" le supplicié dans tout les sens du terme. Celui-ci est avili et brimé (physiquement et mentalement) pour qu'il se sente le plus possible dénié de son humanité et finisse par se comporter en bête traqués dont on peut disposer à sa guise et prêt à tout pour sauver sa peur.

En conclusion, ce qui pour moi fait d'un tel acte de la torture c'est la façon dont ça se termine. Le fait de lui mettre une balle dans la tête une fois que le militaire a eu ce qu'il voulait est typique d'une déshumanisation par le bourreau. J'entend par deshumanisation un statut inférieur qui rend "acceptable" au bourreau des choses qu'il ne ferai pas d'habitude. C'est pour cela qu'il l'abat comme un chien. Donc partant de là il est clair que l'acte perpétré fut de la torture même si le type s'est rendu avant de d'être
salement amoché

On peut saluer les dévs pour avoir été pour une fois assez fin : la scène est plus supportable que s'il avait commencé à le taillader à la machette tout en étant aussi choquante dans le fond. La scène joue, comme la torture elle-même d'ailleurs, sur l'imaginaire pour produire une peur par anticipation.
"Putain, mais qu'est ce qu'il vont lui (me) faire après s'il (je) ne parle pas"

Et je ne me lancerais même pas sur le sujet de "C'est un méchant on peut lui faire ce qu'on veut" parce que je risquerais de m"énerver et de devenir franchement insultant

P.S : pour ceux qui pensent encore que les moyens employés comptent, je rappelle qu'il existe une torture très ancienne visant à chatouiller à mort...

Monsieur Cacao
29/05/2008, 13h46
La torture, c'est pousser à bout quelqu'un. Donc une baffe non, mais ouat mille baffes, ben ça peut finir par être oui.

Et sur le plan de la violence, une seule et unique baffe, même modérée, peut-être considérée comme de la violence. Tout dépend de la personne qui la reçoit. Mettons que je donne une baffe à ma copine un jour, elle en serait choquée à vie je pense. Et moi aussi d'ailleurs.

Ouais mais là je parlais bien d'une baffe, pas d'une série de mandales.
Bah quand à ton exemple, tout dépend des circonstance.L'effet de la baffe t'affectes d'autant plus que tu es lié à la personne.

Guest62019
29/05/2008, 13h47
Ouais mais là je parlais bien d'une baffe, pas d'une série de mandales.
Bah quand à ton exemple, tout dépend des circonstance.L'effet de la baffe t'affectes d'autant plus que tu es lié à la personne.

une baffe prise avec 10 mètres d'élan peut faire mal

ese-aSH
29/05/2008, 14h02
une baffe prise avec 10 mètres d'élan peut faire mal


et une baffe avec 50m d'élan encore plus mal !

Focke_oeuf
29/05/2008, 15h35
Alors de 50m dans le nez...

Monsieur Cacao
29/05/2008, 16h10
Si en plus t'as des bagues aux doigts...

Tyler Durden
29/05/2008, 16h23
et une claque de routier ça doit pas faire le même effet qu'une claque de mamie

Ash_Crow
29/05/2008, 16h24
Ça, ça dépend de la mamie je dirais ^_^

http://img139.imageshack.us/img139/3520/p26hq8.jpg

Monsieur Cacao
29/05/2008, 16h24
Attends que je te présente ma grand- mère :p

Ash_Crow
29/05/2008, 16h27
Ta grand-mère c'est Mam' Goudig ? :mellow:

Focke_oeuf
29/05/2008, 17h22
Attends que je te présente ma grand- mère :p

Elle met des claques dans le nez ?

:runninggagpersopourri:

chenoir
29/05/2008, 17h25
Non mais elle s'appelle maurice

DarkVapeur
29/05/2008, 17h54
Réponses en vrac:
Bon j'avoue qu'après la page 4 j'ai un peu survolé les posts. Mais je ne crois pas avoir vu quelqu'un mentionner la banalisation. Pour moi le problème est à ce niveau.
Tuer des monstres/aliens/soldats/civils/little sisters (what next?) est tout à fait normal. On en tue à la pelle de toutes les manières possibles. Mais je suis sûr que si un jour on commence à voir des viols dans les films, puis les séries tv, on en aura dans les JV. Plus on voit mons on devient sensible. Qui s'offusque encore de voir une femme à poil pour une pub de scie circulaire?

Si le viol reste encore tabou je pense que c'est en grande partie à cause de l'influence chrétienne SEXE = MAL. Comme je ne sais plus qui disait, "les parents préfèrent voir leurs enfants trucider du méchant que mater une scène de sexe!"
Y'a qu'à voir le nombre de jeux occidentaux contenant du sexe/connotation sexuelle par rapport à ce qu'on peut trouver au Japon!

Bref jusqu'où peut aller la violence? Jusqu'au prochain tabou.
Et non, on ne peut pas se cacher derrière un rating sur la boîte ("Mais heu j'avais dit que Torture Tycoon était pour les adultes!!!") parce qu'on sait que dans la réalité ils sont contournés que tous les parents ne surveillent pas à quoi jouent leurs gosses.

Pour COD 4 quand j'ai fait la partie en avion j'ai complètement zappé que je buttais du Russe. Je revoyais ces vidéo de pilotes d'Apache buttant des iraquiens à la caméra IR comme à la foire du trône.
Et pour ce qui est de la torture suivie de l'execution, du coup pirouette et retour sur la banalisation: shooter à la chaîne est sans problème mais tuer de sang froid un homme sans défense on a moins l'habitude et ça gène plus...

Guest62019
29/05/2008, 17h56
Si le viol reste encore tabou je pense que c'est en grande partie à cause de l'influence chrétienne SEXE = MAL. Comme je ne sais plus qui disait, "les parents préfèrent voir leurs enfants trucider du méchant que mater une scène de sexe".

Fais gaffe à ce que t'écris bordel ! T'as une énorme différence entre une scène de viol et une scène de sexe !

DarkVapeur
29/05/2008, 18h08
Fais gaffe à ce que t'écris bordel ! T'as une énorme différence entre une scène de viol et une scène de sexe !
On est bien d'accord mais les deux sont encore tabous. Et je voulais dire que je pense que la raison pour laquelle le viol est inacceptable alors que le meutre au couteau/main nue (presque aussi "personnel") l'est, est le côté sexuel du viol.

Ash_Crow
29/05/2008, 18h11
Ou plutôt parce qu'une victime de meurtre ne risque pas de jouer à un jeu / voir un film / etc, qui lui remettra ce souvenir sous le nez, contrairement à une victime de viol.

Erokh
29/05/2008, 18h19
Et non, on ne peut pas se cacher derrière un rating sur la boîte ("Mais heu j'avais dit que Torture Tycoon était pour les adultes!!!") parce qu'on sait que dans la réalité ils sont contournés que tous les parents ne surveillent pas à quoi jouent leurs gosses.


Et alors quoi? on ne sort plus que des jeux bisounours dans ce cas. Parce que bon, "marquer 18+ sur une boite ne sert à rien". Donc pour sortir un jeu de manière responsable il ne devrait contenir aucune violence, si on suit ton raisonnement

Monsieur Cacao
29/05/2008, 18h22
Banalisation..Mouais...Peut être aussi qu'on a appris à distinguer le virtuel du réel.

DarkVapeur
29/05/2008, 18h28
Et alors quoi? on ne sort plus que des jeux bisounours dans ce cas. Parce que bon, "marquer 18+ sur une boite ne sert à rien". Donc pour sortir un jeu de manière responsable il ne devrait contenir aucune violence, si on suit ton raisonnement

Non mais justement, malgré la limited'âge sur la boîte on ne peut pas tout mettre dans un jeu. D'où la question pertinente de Nonok "Jusqu'où peut-on aller".
Je n'ai pas la bonne réponse mais je dirais jusqu'au prochain tabou. Aujourd'hui le viol, puisque petit à petit le meurtre d'enfant devient moins choquant. (nb: il faut quand même que l'enfant soit pas trop humain ou très méchant. Mais on y arrive...)

@Monsieur cacao: oui mais ça c'est un peu une condition sine qua non pour pouvoir jouer sans prendre une hache et faire pareille dans la rue.

Krapulaxxx
29/05/2008, 18h30
Banalisation..Mouais...Peut être aussi qu'on a appris à distinguer le virtuel du réel.

+1

Importante distinction entre oeuvre et réalité. Perso j'ai pas envie d'utiliser une arme "en vrai" alors que j'en ai buté des méchants avec des blasters...

Truhl
29/05/2008, 21h53
La limite d'âge est d'après moi une simple étiquette sur la boîte parce qu'un jour, Familles de France a voulu mettre son grain de sel dans le business du jeu.Faut voir aussi qu'à l'époque où le jeu était bien plus marginal, le réalisme était bien moins poussé et en ce qui me concerne, quand je voyais Doom, qui était le jeu le plus gore que je connaissais à l'époque, je relativisais vachement. C'était plus caricatural qu'autre chose au final.

C'est comme pour un film porno. On va tout de même pas s'imaginer que seuls les adultes matent ces films là? Pourtant on peut dire qu'ils sont partie de l'éducation chez certains jeunes, vu que le sexe reste un tabou et qu'il est gênant d'en parler en famille, même si ce n'est plus si dramatisé.

Les jeux vidéo ont toujours été un bouc émissaire pour les gens trop contents de pouvoir décharger leurs responsabilités et renier leurs faiblesses. Les crimes commis au nom du jeu vidéo ont été perpétrés par des individus mentalement faibles. Ce genre de chose ne peut pas être empêchée par une simple mention sur une jaquette. Je pense que les autres n'ont pas à en pâtir.

Krapulaxxx
30/05/2008, 10h02
Je suis tombé par hasard sur une citation de Barbey d'Aurevilly qui convient bien à ce topic:

"Une peinture est toujours assez morale quand elle est tragique et qu'elle donne l'horreur des choses qu'elle retrace."

Que cod 4 représente des soldats qui pêtent les plombs et assassinent des prisonniers, n'est pas une incitation mais un témoignage.

NB: Hé les gros! J'ai pas de culture, j'ai juste enregistré "Les diaboliques" sur Direct 8 et c'est au début du film.

LaVaBo
30/05/2008, 11h04
Que cod 4 représente des soldats qui pêtent les plombs et assassinent des prisonniers, n'est pas une incitation mais un témoignage.

Je doute que le point de vue des "scénaristes" soit de témoigner sur les horreurs de la guerre...
Pas plus qu'une incitation.

Pour moi c'est juste que ça fait partie de la guerre, en Irak entre autres, et qu'on en a beaucoup entendu parler, donc qu'il "fallait" intégrer ca dans le jeu, pour avoir un ancrage dans la réalité (un peu comme la séquence décriée dans l'avion, qui rappelle aussi ce qu'on voit à la télé, sans grand intérêt ludique).

Lupuss
30/05/2008, 11h07
Ou plutôt parce qu'une victime de meurtre ne risque pas de jouer à un jeu / voir un film / etc, qui lui remettra ce souvenir sous le nez, contrairement à une victime de viol.

Mouais je suis pas trop d'accord. Tu peux avoir quelqu'un qui s'est fait planter et qui a survécu ou bien quelqu'un qui a vu un ami/un proche se faire buter. Je pense pas que le facteur "survie" soit ce qui joue vraiment dans la distinction meurtre/viol.

Je dirais qu'un meurtre peut -être considéré comme du "business" (rien de personnel) tandis qu'un viol est encore plus gratuit qu'un meurtre (mais ça dépend du jeu/contexte aussi).