PDA

Voir la version complète : Stranglehold - John Woo Style



Benedetto
26/02/2008, 15h01
Bon, je viens de faire l'acquisition de Stranglehold starring Chow Yun Fat. J'avais bien accroché aux Max Payne et là, la claque. Visuellement ç'est trèès zoli, les mouvement de Fat sont surrealistes mais il faut avouer, ça poutre méchament. C'est repetitif (bah c'est dur shoot hardcore..) mais c'est un bon défouloir (GoW..). Je me relis les reviews dans différents mag', sur des site et dans l'ensemble il est plutôt bien noté. Alors je me demande : POurquoi personne n'en parle de ce jeu ? ON dirait qu'il est tombé aux oubliettes vidéoludique... Bon c'est n'est pas vitale non plus comme état d'âme mais ça me chafouine un peu...

O.Boulon
26/02/2008, 15h03
Ouh... Mais, on en a parlé mon bon monsieur.

Tu devrais voir avec Getcha.

Goji
26/02/2008, 15h05
Je ne vois pas ce que le mouvement Surréaliste vient faire là-dedans…

getcha
26/02/2008, 15h06
La suite par PM, je t'indiquerais des adresses loin des railleries et de la moqueries organisé par les grands de ce forum.

Vivons libres, vivons cachés.

Sérieux, évite de parler de ca ici, tu va finir comme moi, humilié avec un sous titre dégradant pendant 3 mois. Ya des clubs privés pour parler de ce que le JV a fait de mieux en terme de poésie et d'originalité, le genre de jeux qui laisse un sillon au fond de toi même lorsque tu arrete de jouer, te persecutant tout les jours lorsque que tu croise un visage aux yeux bridés qui semble soudain animé d'une flamme hostile et terrifiante, qui te rappelle lorsque tu engrangé les frags en totale apesanteur, flottant entre shorts a fleurs, visages déformés par la haine, et chorégraphies empreintes de la plus extreme classe.

Joue en multi, c'est que du bonheur, c'est une expérience qu'un sous être comme El Gringo ne peut apprecier, alourdis par les boulets qui l'engluent dans son microcosme sociétal-hippie qui se refuse à admettre la Vérité Vraie : les asiatiques nous en veulent. Grave.