PDA

Voir la version complète : [JDR] [DnD5] Les Lumières Vagabondes : Campagne terminée !



Page : 1 2 3 4 [5]

Gobbopathe
19/09/2019, 12h44
Ah bah bravo, quand c'est un autre gars qui écrit le résumé à ta place tu ne devrais pas être fier :ninja:

Bon, mince, c'était la session d'avant. Laisse tomber, je suis complètement débordé en ce moment.
Je m'en occupe aujourd'hui.

Gobbopathe
19/09/2019, 17h55
Bon j'ai mis mon résumé de la (bonne) session du 4/9 :) A l'occasion vu que je me suis cramé je continuerai d'éditer le 11/9, quitte à ce que Dargrim nous partage sa vision des choses (d'un point de vue un peu moins élevé, de fait)

CHbox
19/09/2019, 19h18
Je m'en voudrais de te couper dans ton élan :ninja:

CHbox
27/09/2019, 19h32
Session du 25 Septembre
Notre groupe est face à Yrgo, ce dragon nous a filé entre les pattes une fois mais nous comptons bien lui faire payer pour le capharnaüm qu'il a provoqué, et notre motivation se ressent vite car le misérable ne résiste pas longtemps à notre fougue. D'abord chevauché par Yaevinn alors qu'il tentait de rester hors de notre portée en volant, il se fait inonder de coups tous plus meurtriers les uns que les autres, Néméia encaissera la majorité de sa colère et il finira découpé en morceau par tout le groupe lorsqu'il tente de fuir la mêlée finale.

Nous partons nous reposer avant d'enchainer sur Onozul, ce bâtard va payer pour l'hécatombe qu'il a laissé derrière lui et pour s'être servis de mon frère mort pour ses basses œuvres. Après un discours inspiré je fais apparaitre mes ailes d'or et d'argent et je fonce sur lui à une vitesse ahurissante, emporté par une colère profonde il ne peut parer mon 1er coup de hache, le reste du groupe met un peu de temps à nous rejoindre alors qu'il m'attaque à son tour, totalement focalisé sur l'attaque j'en oublie ma garde et je finis rapidement par cracher du sang mais je tiens bon. Rimor parvient à lui lancer un sort qui nous permet de prendre le dessus sur sa défense, et lorsque Néméia arrive à son contact je profite de ce moment d’inattention pour trancher nette l'une de ses ailes, Néméia termine en le décapitant net.

Après un nouveau repos, nous sommes prêt pour notre dernier adversaire, Vael, ce diable dont le corps aux multiples bras semble onduler entre feu et glace sans parvenir à se fixer et avec qui Néméia à quelques comptes à régler. Elle est étonnamment calme et en maitrise pendant ce combat, inspirée par ses nouveaux idéaux de justice, mais ce diable est bien plus coriace que ce à quoi je m'attendais et il nous dérouille sévèrement tout en encaissant toutes nos attaques, déviant une grande parties des coups de Yaevinn et résistant aux sorts pourtant redoutables de Rimor. Le combat s'allonge et notre endurance s'amenuise, je me retrouve encore pissant le sang malgré l'aide de Rimor, mais sa patience finit par s'écorner également et il commence à nous projeter des tornades de feu et de glace. Après lui avoir porté un violent coup de hache révélant ses viscères je m'attend à le voir s'écrouler mais il parvient encore à se tenir debout, il repousse mon arme et se téléporte en arrière pour nous engloutir de nouveau de ses tornades, mettant inconscient Néméia et Rimor, mais notre amie demi-elfe est en paix avec elle-même et parvient à trouver un dernier élan de force pour lui renvoyer sa colère enfouit depuis si longtemps, cela ne suffit malheureusement pas. Yaevinn et moi nous jetons à corps perdu sur lui, notre meilleur chance de sauver nos amis est d'en finir immédiatement, j'échoue à l'achever, éreinté par ce combat et aveuglé par la colère, mais Yaevinn est un guerrier implacable et il achève la bête d'un ultime coup de dague.

Je me jette sur Néméia pour lui faire boire une potion pendant que Yaevinn s'occupe de Rimor, paniqué à l'idée de revivre ce qui est arrivé à Gobledilgou et à ma sœur je regarde anxieux son visage livide craignant de la voir elle aussi mourir dans mes bras, retenant mon souffle je la redresse et elle ouvre les yeux, Tyr était prêt à l’accueillir mais elle est bien trop têtue pour se laisser crever maintenant, quelle tête brulée celle là !

Nous n'avons même pas le temps de récupérer que l'arène change totalement, la lumière nous submerge et nous nous retrouvons au centre face à la Dame des Douleurs, cette dernière nous félicite, nous avons remporté l'ascension ! Ceci dit, elle comprend qu'aucun de nous n'acceptera de devenir un Dieu et de se séparer des autres, ses paroles me touchent et je comprend qu'elle a raison. Cette aventure nous a rapproché, nous sommes tous devenu tellement plus que ce que nous étions au départ, plus forts et plus sages, à quoi bon devenir un Dieu, à quoi bon tant de puissance si nous perdons ce qui nous a construit. Elle nous propose plutôt de devenir les champions des dieux de notre choix, nous prenons tous un petit temps de réflexion et nous lui répondons....

A suivre :trollface:

fenrhir
02/10/2019, 22h55
C'était fort émouvant

https://pbs.twimg.com/media/CV5UzgHW4AAx6xC.jpg

On recommence quand ? :emo:

CHbox
02/10/2019, 22h59
Je poste ma dernière tirade sur la fin de Dargrim, j'encourage mes amis à faire de même pour immortaliser cette fin de campagne géniale :)

Dernière lettre de Dargrim
Dargrim semble réfléchir et sort du fond de sa poche une petite pièce en or, une pièce qu'il avait finit par oublier, un vieux cadeau de son père pour ses 20 ans. La pièce représente la déesse des richesses, Waukeen, les paroles de son père lui reviennent à l'esprit, "mon fils, l’or Nain est assurément le plus finement taillé, le plus orné et le plus brillant de ces terres, mais entassé dans un coffre scellé sa beauté a autant d’importance qu’un glaire d’Auroch". Il comprend maintenant ces paroles, il les comprend réellement et son choix est fait, il sera le champion de Waukeen.
Il fait le point sur lui-même, ses années à la guilde de la Pénombre ont été des années troubles, résultant de sa tristesse, tout ça ne lui a apporté que des ennuies et de la solitude, il n'a jamais été aussi vivant que depuis qu'il a rencontré les lumières vagabondes. Son attrait pour l'or et le pouvoir font parti de lui-même mais il comprend et réalise maintenant que c'est l'aventure avec ses amis qui l'a rendu heureux, trouver des trésors ensemble, utiliser l'or non pas pour s'acheter babiole mais pour le partager et acheter de quoi continuer ses aventures, devenir plus puissant pour aider les autres. Son passé n'a plus rien à lui offrir, sa famille est morte et sa guilde l'a renié, son futur sera pavé d'or sur lequel tous pourront circuler !

Il sera le garant d'un commerce florissant sur la côte des épée, il va commencer par retrouver Lurbami et Grim, mettre en place avec eux un système de commerce rapide, fiable et équitable à travers les villes, ouvrir des marchés et s'assurer de la circulation des biens et des richesses et que nul ne s'accapare quoique ce soit au dépend des autres. Il reprendra également contact avec la Guilde de la pénombre, leurs méthodes sont mauvaises mais leur cause reste malgré tout souvent juste, ils sauront trouver un accord avec eux pour leur laisser le contrôle d'un marché noir qu'ils contrôleront et alimenteront conjointement, mais en s'assurant de mettre fin à leurs activités d'assassinat. Le vol n'est pas une chose qu'il encourage mais il est parfois nécessaire d'avoir recours à ses méthodes moins orthodoxes pour forcer la main des riches qui s'accrochent à leurs terres au dépend des autres, et si quiconque tente de venir mettre à mal cet équilibre ou utiliser son or pour faire souffrir, alors Dargrim sera plus que ravis de ressortir sa hache de son coffre.

Une seule requête à Waukeen, il a pris goût au ciel et à la liberté qu'il lui inspire, il aimerait pouvoir être définitivement paré de ses ailes d'or et d'argent, quiconque en apercevra le reflet furtif dans le ciel saura alors que sa caravane est en sécurité et qu'il trouvera acheteur pour ses marchandises.

ExServ
02/10/2019, 23h33
J'ai relancé l'illustrateur si jamais on parvient à finaliser l'idée d'immortaliser notre équipe de taré(s) !

Maintenant que la mission ultime des Lumières Vagabondes s’est terminée, Yaevinn se retrouve pour la toute première fois sans personne à protéger et surtout aucun but précis. La dame des douleurs a pourtant été très claire, devenir un dieu ou servir un dieu en tant que champion. Bien qu’il s’agisse d’un elfe, il n’a jamais été particulièrement porté sur la religion et le choix semble presque impossible.
Il envisage un temps d’accompagner son ami Dargrim, auprès duquel il a découvert que sa morale était plus flexible qu’il ne l’aurait imaginé. Mais cette liberté toute neuve pour lui est aussi l’occasion qu’il attendait depuis toujours : il va pouvoir se mettre en quête de sa soeur puis tenter d’intégrer les Gardiens Gris. Protéger la forêt et intégrer une nouvelle communauté semble être la décision la plus sage qu’il ait prise depuis bien des lunes.

C’est d’ailleurs vers la Lune qu’il doit désormais se tourner, en hommage à son amie Sirthaal qui a su pour sa part emprunter sa propre voie. Un tel destin n’est pas pour Yaevinn qui choisit de se mettre au service de Selûne, la déesse de la nuit et patronne de l’antique tribu des elfes Lythari. Lui sait bien qu’il ne s’agit pas d’une légende et devenir son champion sera un moyen de ne jamais oublier Sirthaal.
Grâce aux innombrables combats auquel il a pris part, Yaevinn est désormais un guerrier hors pair, capable de tenir tête face aux créatures les plus imposantes et il décide de proposer sa lame aux Gardiens Gris, l’antique Ordre où son père avait lui même fait ses preuves. Avant il se met en route pour La porte de Baldur, en quête de sa soeur qu’il ne connaît pas mais qu'il finit enfin par rencontrer. A sa grande surprise, elle n'est nullement dans le besoin et a vécu une très belle vie dans l'armée puis auprès de sa femme humaine dans Baldur. Elle est aujourd'hui formatrice de futurs soldats et sa rencontre avec sa jeune soeur perdue a inspiré Yaevinn. Plutôt que protéger il va désormais former, enseigner et guider.

Tout en marchant dans les traces de ses parents, Yaevinn retrouve les gardiens gris et met une dernière fois sa lame au service des autres mais avec un nouvel objectif : entraîner les futures générations d'elfes qui grâce à Dame Amlaruil connaîtront un monde où les elfes ne vivront plus en autarcie sur leur île. Il leur apprendra que les gens possédés par un démon peuvent être des personnes fiables malgré leur pacte avec le diable, que les gnomes sont les meilleurs compagnons pour des soirées réussies, que les Tieffelin ne sont pas tous maléfiques et enfin que les nains sont des êtres au grand coeur même quand ils font partie d'une guilde de voleurs.

Ah et il ne manquera pas d'apprendre aux jeunes à tirer à l'arc, ça peut servir.



Merci pour cette année et demie en votre compagnie :) A très vite !

fenrhir
04/10/2019, 20h33
Néméia, dans un premier temps, continuera à se battre dès qu'elle le peut contre les forces du Mal, et à lutter pour défendre les opprimés. Mais avec le temps et le développement de ses réflexions, et de ses études de la trame magique du monde, Néméia se rend bien compte de l'utopie qu'est l'espoir d'un monde pacifié uniquement par la force, fusse-t-elle physique ou magique.

Les voyages de Néméia prendront alors une nouvelle tournure. Sans rechigner à prendre les armes, et rejoignant régulièrement ses anciens compagnons d'aventure pour le plaisir ou pour une quête, elle passera plus de temps à étudier, et finira même pas prodiguer conseils et enseignements. Le Savoir est le Pouvoir, selon les enseignements d'Ogma. Hasard ou clin d'oeil du destin, l'implication de ce dernier dieu dans sa propre destinée a laissé sa marque.

Le temps passant, Néméia cherche à lever les complots, révéler les conspirations, et passe autant de temps à renouer d'anciennes alliances, tant parmi les rencontres datant des Lumières que dans ses nouvelles relations familiales, qu'à enseigner les méthodes magiques qui révèlent la vérité pour apporter la lumière de la Justice dans la Côte des Épées.

Elle passe aussi le plus de temps possible à aider les peuples elfiques à regagner leur place sur le continent, en harmonie avec les autres peuples.

Enfin, Néméia veille sur les dangers de la sorcellerie, et dès qu'elle le peut, à éloigner les pauvres âmes prisonnières de pactes infernaux ou anciens, sans les tourmenter mais en les aidant et en les accompagnant. Elle sait qu'un jour, elle perdra peut-être son âme pour en sauver une, mais elle sait que le jeu en vaut la chandelle. Que chaque flammèche ainsi sauvée sera une lumière de plus dans les ténèbres qui menacent Féérune.

- - - Mise à jour - - -

Merci à tous pour ces mois, ces dizaines de soirées et ce partage qui m'aura beaucoup apporté, en votre compagnie !

Gobbopathe
05/10/2019, 19h17
Rimor décide de continuer sa quête éternelle de connaissance sous l'étendard d'Oghma. Il vise à révéler tous les mystères de l'univers, à la découverte des artefacts antiques des Royaumes Oubliés. Il n'a de cesse les années qui suivent cette formidable aventure aux côtés des Lumières Vagabondes de pister toute trace d'histoire extraordinaire, de creuser toute rumeur étrange pour en extraire la substantifique moelle. Il compilera frénétiquement toutes ses découvertes dans un grimoire qu'il dissimulera dans un sanctuaire caché sur Éternelle Rencontre.

Il retrouvera avec plaisir ses compagnons de fortune lors de soirées rythmées par ses chants envoûtants. Il écoutera avec délice les récits des exploits de Gobledilgou, sans qui cette troupe n'aurait sans doute jamais vaincu le terrible Pazraël. Puis il se replongera dans les ombres, à l'affût de nouveaux mystères...

hijopr
05/10/2019, 20h07
Le retour des elfes d’éternelle rencontre sur le continent ne se fait pas sans son lot de problèmes, mais avec le temps ils sont acceptés dans les différentes villes de la côte des épées. LuneArgent entre autres devient un bastion de la culture ancestrale elfique, grâce à la reine Amlaruil qui y établi ses quartiers.
La pénombre quand à elle est loin de perdre en influence, mais calme son jeu et reste une société certes crainte, mais invisible, en partie sous l'impulsion de Bon aux portes de Baldur.
Lorsque des nouveaux chantiers s'ouvrent à Adbar, certains d'entre vous alertent la ville sur l'existence de Gloria afin d'éviter tout conflit.
Sirthaal, elle, passe d'enfant à jeune femme responsable avec les années, et devient une ambassadrice du monde Sylvestre. Avec sa sœur Syviis, elles s'occupent aussi de la population restée à Éternelle rencontre.


Si chacun d'entre vous fait désormais sa vie, vous ne manquez pas de vous réunir, parfois après plusieurs années au loin, parfois plus souvent. Une occasion de parler de l'avenir, de vous souvenir de vos aventures passées ensemble, mais aussi de vous reconnecter à ceux avec qui vous serez toujours liés, d'un lien indestructible. Car vous êtes les tueurs du démon d'EauProfonde, les réunificateurs des elfes, les vainqueurs de l'ascension divine : vous êtes pour toujours, les Lumières Vagabondes.



Merci encore à tous pour cette campagne incroyable :) Et merci à toutes celles et ceux du forum qui nous ont suivis, j'espère que ces aventures vous ont permis de vous changer un peu les idées :)

A dans quelques temps pour une nouvelle campagne !