Crunchez vos adresses URL
|
Calculez la conso électrique de votre PC
|
Hébergez vos photos
Page 75 sur 75 PremièrePremière ... 2565676869707172737475
Affichage des résultats 2 221 à 2 228 sur 2228
  1. #2221
    Citation Envoyé par Grosnours Voir le message
    Mouais, bof.
    Enfin pourquoi pas, il a en partie raison sur le besoin de social, c'est un fait, mais en même temps jouer les donneurs de leçons ce n'est pas exactement une position dans laquelle il ferait mieux de se trouver.



    Comme disait Einstein, la folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent.



    Mais non, on est dans un forum quantique, c'est tout. Il est à la fois interdit et autorisé de parler de politique.
    C'est simple !
    Einstein ça me convient parfaitement:
    Je suis convaincu qu’il n’y a qu’un seul moyen d’éliminer ces maux graves, à savoir, l’établissement d’une économie socialiste, accompagnée d’un système d’éducation orienté vers des buts sociaux. Dans une telle économie, les moyens de production appartiendraient à la société elle-même et seraient utilisés d’une façon planifiée.
    Il peut donner toutes les leçons qu'il veut puisqu'il n'est ni responsable de l'état de la Grèce en ce moment, et qu'il ne peut même pas appliquer son programme originel. Par contre l'austérité, c'est 20 ans de perdu pour la Grèce, et les 10 prochaines années bien troubles. Même le FMI à l'air con, parce qu'il n'a pas le droit d'aider ce qu'il juge insoutenable, or même le FMI s'accorde à dire que ce n'est pas soutenable actuellement.
    http://www.lesechos.fr/monde/europe/...18-2001133.php
    "Les faits sont têtus."

  2. #2222
    Citation Envoyé par Laya Voir le message
    Il peut donner toutes les leçons qu'il veut puisqu'il n'est ni responsable de l'état de la Grèce en ce moment, et qu'il ne peut même pas appliquer son programme originel.
    Non.
    Tu restes pas au pouvoir pendant tellement de temps et à travers tellement de tempêtes tout en gardant ton totem magique d'immunité "ah ben rien n'est de ma faute de toutes manières je ne peux pas faire ce que je veux".
    De deux choses l'une : ou tu ne peux pas faire ce que tu veux du tout et on se demande alors ce que tu branles encore là à rien foutre de la journée, ou tu peux faire des trucs et alors tu endosses une part de responsabilité certaine.

    - - - Mise à jour - - -

    Citation Envoyé par Laya Voir le message
    Même le FMI à l'air con, parce qu'il n'a pas le droit d'aider ce qu'il juge insoutenable, or même le FMI s'accorde à dire que ce n'est pas soutenable actuellement.
    http://www.lesechos.fr/monde/europe/...18-2001133.php
    Au cas où tu l'aurais raté (c'est passé d'une manière extrêmement discrète aux infos, même ici), officiellement tout va bien, circulez y a rien à voir.
    Officieusement le compte des réformes promises n'y est pas, mais la situation est en effet difficilement tenable et tout cela finira par des astuces à base d'extension de durée de prêts et autres pour tout balayer gentiment sous le tapis sans bruit. Une sorte d'intérêt commun qui arrange tout le monde.

  3. #2223
    Citation Envoyé par Grosnours Voir le message
    Non.
    Tu restes pas au pouvoir pendant tellement de temps et à travers tellement de tempêtes tout en gardant ton totem magique d'immunité "ah ben rien n'est de ma faute de toutes manières je ne peux pas faire ce que je veux".
    De deux choses l'une : ou tu ne peux pas faire ce que tu veux du tout et on se demande alors ce que tu branles encore là à rien foutre de la journée alors, ou tu peux faire des trucs et alors tu endosses une part de responsabilité certaines.
    J'ai déjà dit que la Grèce aurait du quitter l'Europe pour faire un véritable programme social. Maintenant qu'il a décidé d'y rester c'est un pantin de l'Europe sur 3/4 de ces réformes, il peut endosser ce qu'il arrive à changer pour le reste ce n'est pas lui au commande. Je sais que tu ne crois pas en la possibilité de réforme de ton propre peuple, mais tu ne va pas lui mettre sur le dos en + les réformes qui ne viennent pas de lui.

    D'autant que j'irais pas parier sur la stabilité politique de la Grèce pendant les prochaines 10 années, même si ça peut très bien jouer à la chaise musical avec la droite.
    "Les faits sont têtus."

  4. #2224
    Citation Envoyé par Grosnours Voir le message
    Tu veux dire faire confiance à un gouvernement grec de quelque parti politique qu'il soit pour réellement mettre en œuvre des réformes et ne pas céder à la pression des groupes d’intérêt divers et variés qui se vautre joyeusement dans la fange du système pourri actuel ?

    Oui effectivement, là on peut dire que la troïka est folle.
    Non, je veux dire appliquer les mêmes mesures d’austérités débiles qui n'ont marchés nulle part dont même le FMI a reconnu la nocivité.
    Et je ne fais pas vraiment confiance à la Troïka pour ne pas céder aux groupes d'intérêts privés et ne pas se vautrer dans la fange, comme tu dis.
    Mais sinon, je reste fasciné par ta capacité à accepter qu'un pays soit mis sous tutelle et qu'on lui impose des "réformes structurelles indispensables, difficiles, blabla néolibéral" depuis l'étranger. J'étais persuadé que la démocratie c'était choisir un destin commun, y compris celui d'aller dans le mur si on le souhaite. Faut croire que non, seul le "bien" (déterminé par quoi et qui ? Osef) compte, tant qu'on est soit-même d'accord évidemment, sinon c'est chiant.
    Les démocrates qui refusent au peuple de se tromper (selon eux), de vrais comiques.

  5. #2225
    Citation Envoyé par Laya Voir le message
    J'ai déjà dit que la Grèce aurait du quitter l'Europe pour faire un véritable programme social. Maintenant qu'il a décidé d'y rester c'est un pantin de l'Europe sur 3/4 de ces réformes, il peut endosser ce qu'il arrive à changer pour le reste ce n'est pas lui au commande. Je sais que tu ne crois pas en la possibilité de réforme de ton propre peuple, mais tu ne va pas lui mettre sur le dos en + les réformes qui ne viennent pas de lui.
    A un moment il faut être franc : si le système ne peut se réformer de l'intérieur (et j'avais un peu foi en Tsipras, l'homme nouveau, pour cela moi qui suis pourtant un type de droite) alors soit tu le laisses comme il est en priant pour que le temps arrange les choses soit tu le réformes de l'extérieur.

    Étant plutôt d'un caractère cherchant à réparer les choses, l'intervention extérieure m’apparaît comme seule solution.
    Malheureusement il est plus que probable que ce qui se passera au final c'est plutôt qu'un continent entier tombe à genoux en une prière discrète et ignore soigneusement la situation réelle. Beaucoup de bruit pour rien comme dirait l'autre.

    Citation Envoyé par Laya Voir le message
    D'autant que j'irais pas parier sur la stabilité politique de la Grèce pendant les prochaines 10 années, même si ça peut très bien jouer à la chaise musical avec la droite.
    C'est possible. Après une alternance guignolesque PASOK-ND pendant des années on pourrait se trouver avec une alternance SYRIZA-ND. L’extrême droite a Dieu merci échoué dans ses tentatives de percée et le reste des partis est trop morcelé pour avoir un grand rôle.

    Citation Envoyé par Snydlock Voir le message
    Non, je veux dire appliquer les mêmes mesures d’austérités débiles qui n'ont marchés nulle part dont même le FMI a reconnu la nocivité.
    Et je ne fais pas vraiment confiance à la Troïka pour ne pas céder aux groupes d'intérêts privés et ne pas se vautrer dans la fange, comme tu dis.
    Mais sinon, je reste fasciné par ta capacité à accepter qu'un pays soit mis sous tutelle et qu'on lui impose des "réformes structurelles indispensables, difficiles, blabla néolibéral" depuis l'étranger. J'étais persuadé que la démocratie c'était choisir un destin commun, y compris celui d'aller dans le mur si on le souhaite. Faut croire que non, seul le "bien" (déterminé par quoi et qui ? Osef) compte, tant qu'on est soit-même d'accord évidemment, sinon c'est chiant.
    Les démocrates qui refusent au peuple de se tromper (selon eux), de vrais comiques.
    Les blagues les plus courtes sont les meilleures.
    Le peuple qui se "trompe" depuis plus de quarante ans cela devient un tant soit peu usant quand même comme running gag.

    Dans l'absolu j'en ai strictement rien à foutre que le système pourri de clientélisme et de corruption se prolonge ad vitam aeternam, chacun fait ce qu'il veut, hein ?
    Seulement le problème est que je vis dans ce pays, que j'y paye mes impôts et élève mes enfants. Qu'au jour le jour il est toujours aussi indispensable de passer par l'ami d'un ami pour obtenir ce que tu veux en temps et en heure, "qu'oublier" de demander un ticket arrange en fait beaucoup, que la moitié au moins de l'économie fonctionne au black quoi qu'il arrive, que les incompétents continuent de pointer tous les jours à ne rien faire parce qu'ils sont le cousin de tu sais qui, etc, etc...

    C'est extraordinairement pernicieux un système pareil : à partir du moment où tu fais la moindre concession tu en devient que tu le veuilles ou non le complice au moins passif. C'est sans doute extrêmement romantique de se faire le champion d'un système dans lequel les peuples éclairés décident par eux-mêmes d'un commun accord le meilleur chemin, malheureusement nous sommes des hommes et pas des fourmis.
    Si on nous plonge dans un système pareil notre réaction la plus commune sera de l'entretenir par inertie, pas de le briser de l'intérieur en voulant améliorer contre vents et marée les choses. Les grecs sont moralement au moins autant victimes que coupables, c'est certain. Mais cela ne change rien à l'affaire, le système actuel est totalement pourri.
    Dernière modification par Grosnours ; 24/06/2016 à 19h01.

  6. #2226
    Les négociations reprennent entre la Grèce et ses créanciers.
    http://www.lemonde.fr/economie/artic...6915_3234.html

    Dans ce contexte, Alexis Tsipras a de nouveau dénoncé dimanche le « désaccord constant entre les institutions européennes et le FMI », entravant, selon lui, une sortie de crise du pays. Le FMI n’a toujours pas décidé s’il participerait au troisième plan de renflouement de la Grèce, n’étant pas persuadé que la dette du pays soit gérable et que ses objectifs budgétaires soient réalisables.
    Maintenant c'est limite si le FMI semble progressiste, c'est dire le niveau qu'on a atteint. En même temps il n'a pas le droit d'aider un pays dont il estime la dette insolvable, donc s'il est lucide il devra se retirer.
    Si je me souviens bien historiquement, seule la Grande Bretagne a payé une énorme dette comme celle-ci.
    "Les faits sont têtus."

  7. #2227
    Un Anglais paie toujours ses dettes.
    Champion de Formule Dé CPC2017

  8. #2228
    Citation Envoyé par Seymos Voir le message
    Un Anglais paie toujours ses dettes.
    C'est pour ça qu'ils haïssent les islandais

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •