Crunchez vos adresses URL
|
Calculez la conso électrique de votre PC
|
Hébergez vos photos
Page 2 sur 75 PremièrePremière 123456789101252 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 60 sur 2228
  1. #31
    Citation Envoyé par Naiaphykit Voir le message
    Et pour la France, j'espère sincèrement qu'Hollande va enfin se voir pousser des couilles ( ou des gonades, ne soyons pas sexiste ou discriminant ), se faire agrandir la bite, et faire l'hélicoptère sur le bureau de Merkel.
    Vu son action en Afrique, je crois que le Hollande il est fourni.
    Citation Envoyé par Lt Anderson Voir le message
    Et viens pas me faire la leçon, tenshu, [...], j'ai le recul que tu n'as pas, alors que tu restes avec ton nez collé sur le mur de tes fantasmes politiques (de tes haines?).

  2. #32
    Citation Envoyé par Truf Voir le message
    Il joue d'ailleurs la dessus car après qu'on nous ai vendu y a quelques années la peur panique de la sortie de la Grèce, maintenant on nous dit que en fait ce serait pas bien grave... y a du bluff des 2 cotés
    En fait, je crois qu'on s'en cogne un peu de la Grèce en tant que telle. Elle ne pèse pas grand chose dans l'économie européenne, et cela n'aurait sans doute pas une énorme influence sur les "gros" pays européens.
    En revanche, ce qui est surtout craint, c'est l'image que cela peut donner, avec la peur d'une propagation.
    Dans cette optique, et même si cela m'ennuie pour les Grecs, je suis plutôt pour que l'Europe reste ferme vis-à-vis de la Grèce puisque vu le niveau de corruption et autres tares cumulées par ce pays, on n'aurait sinon qu'un puits sans fond dans lequel déverser des euros par milliards.
    Et vu que je ne vois pas la Grèce tenir davantage ses engagements à l'avenir, je suis donc plutôt pour que ce pays sorte de la zone Euro et essaye de repartir avec sa propre monnaie, au risque d'un gros coup de massue inflationniste dans les premiers temps, mais peut-être préférable à ce pourrissement éternel auquel on a droit.
    En revanche, sortir de l'euro ne veut pas dire sortir de l'UE, comme je l'avais dit précédemment, on n'a aucune raison de nous acharner sur le corps non plus.

    Citation Envoyé par Grosnours Voir le message
    Tiens un commentaire d'un grec sur un site qui résume bien la façon de penser de beaucoup :
    Le souci, c'est que le leader providentiel s'appelle Tsipras, et ça n'a pas l'air d'être une flèche pour ce qu'on en a vu pour le moment.
    "Mauvaise expérience aujourd'hui : j'ai éternué pendant que j'urinais. Pas terrible sur terre, désastreux ici" - Alan Bean, astronaute

  3. #33
    Like Takis, I continue to remain optimistic as well, mainly because I have the unshakable belief that despite our past and present difficulties, Greece has the potential to become an awesome country.
    What has continually held us back over the years is genuine leadership.
    We need a leader who will reform every aspect of government, downsize and streamline it, improve our educational and healthcare systems and focus on economic growth rather than politics.
    We need a leader who will bring in foreign business to create jobs, removing the barriers and simplifying the creation of small and medium business.
    We need a leader courageous enough to stand up to the unions and special interest groups that benefit a few at the expense of the many.
    We need someone who will lead the Greek people away from dependence on the government to self-sufficiency. As U.S. President John F. Kennedy said during his inaugural address, Greeks should also : "Ask not what your country can do for you, ask what you can do for your country."
    I optimistically believe that ultimately, we will find that leader and Greece will face the brighter future she deserves.
    En gros ils veulent que je me présente à leur présidentielle.
    Citation Envoyé par Rose Bifle Voir le message
    Quand on se balade avec une plume dans le cul au milieu d'une prairie, faut pas s'étonner de se prendre une cartouche dans le bec.

  4. #34
    Citation Envoyé par Mdt Voir le message
    En gros ils veulent que je me présente à leur présidentielle.
    Non, parce que le premier truc que tu feras c'est de les transformer en romains (ou en roumains si tu foires ta politique).
    Artemis: "la nouvelle génération a été conditionné QUE pour consommer et la on voit les dégats des societes occidentale pourris a l'argent [...] J'avais vu ca au zapping"

  5. #35
    Citation Envoyé par Bah Voir le message
    Non, parce que le premier truc que tu feras c'est de les transformer en romains (ou en roumains si tu foires ta politique).
    Nope, le premier truc que je fais c'est nommer Rose Bifle porte parole du président.
    Tous les matins, à la conférence de presse :

    Salut les PD ? Pas trop mal au cul ? Bon, aujourd'hui on va...
    Citation Envoyé par Rose Bifle Voir le message
    Quand on se balade avec une plume dans le cul au milieu d'une prairie, faut pas s'étonner de se prendre une cartouche dans le bec.

  6. #36
    Citation Envoyé par Maalak Voir le message
    En revanche, sortir de l'euro ne veut pas dire sortir de l'UE, comme je l'avais dit précédemment, on n'a aucune raison de nous acharner sur le corps non plus.
    Ça j'en suis pas sur, j'ai lu tout et son contraire à ce sujet. Quelqu'un a du solide là-dessus ?

    Sinon j'oubliais la grosse info du jour : Hiéronymus s'engage pour le "oui". Ça ne vous dit rien, mais cela veut dire que l’archevêque d’Athènes (et donc toute l’Église orthodoxe) vient de prendre position. Ce qui est au passage est étonnant puisqu'il milite d'habitude pour une stricte séparation du temporel et du spirituel. Cela risque d'en faire des piles de votes ça...

  7. #37
    Pour l'instant, on va clairement vers le Roumain plutôt, oui.

    D'ailleurs, peut-être que si les Grecs acceptaient de redescendre au niveau de vie des Roumains, cela permettrait de voir des projets industriels émerger grâce aux faibles salaires et ainsi permettre de redresser petit à petit le pays.
    Mais bon, je pense que ce ne sera que contraints et forcés que les Grecs accepteront de genre de deal (de même pour nous si cela devait nous arriver, du reste).
    "Mauvaise expérience aujourd'hui : j'ai éternué pendant que j'urinais. Pas terrible sur terre, désastreux ici" - Alan Bean, astronaute

  8. #38
    J'ai ca mais c'est un peu vieux... mais bon les textes n'ayant pas du changer entre temps ca doit rester valable :
    http://www.lopinion.fr/5-janvier-201...ropeenne-19995

  9. #39
    Citation Envoyé par Grosnours Voir le message
    Ça j'en suis pas sur, j'ai lu tout et son contraire à ce sujet. Quelqu'un a du solide là-dessus ?
    Je crois qu'il n'y a rien de prévu à ce sujet.
    Ainsi, la procédure serait une sortie de l'UE, puis une réintégration, mais sans entrer dans la zone euro.
    Mais bon, ce serait peut-être l'occasion de réfléchir à la question et éviter ce genre de méthodologie pour le coup.

    [Edit] Ah ben voilà, grillé par truf.
    "Mauvaise expérience aujourd'hui : j'ai éternué pendant que j'urinais. Pas terrible sur terre, désastreux ici" - Alan Bean, astronaute

  10. #40
    Citation Envoyé par Grosnours Voir le message
    Ça j'en suis pas sur, j'ai lu tout et son contraire à ce sujet. Quelqu'un a du solide là-dessus ?

    Sinon j'oubliais la grosse info du jour : Hiéronymus s'engage pour le "oui". Ça ne vous dit rien, mais cela veut dire que l’archevêque d’Athènes (et donc toute l’Église orthodoxe) vient de prendre position. Ce qui est au passage est étonnant puisqu'il milite d'habitude pour une stricte séparation du temporel et du spirituel. Cela risque d'en faire des piles de votes ça...
    En même temps l'Eglise est elle tres concernée par les mesures proposées ?

  11. #41
    Mais Grosnours tu crois vraiment que l'Europe est mieux placé que Syriza pour changer la Grèce, puisque c'est ce que tu sembles préférés?
    Que tu n'ais pas confiance en Syriza, je le comprend , j'ai moi même pas mal de doute. Mais l'Europe n'en avait rien à faire de la politique Grecque jusqu'aux révélations du PASOK. Elle vous a laissé, ce qui comptait c'est que les gouvernements adopte le libéralisme, le reste ils s'en tamponnent.
    Syriza est probablement l'un des seuls partis actuellement qui pourrait changer les choses.
    L'actuel politique de l'EU lui met des bâtons dans les roues plutôt qu'autre chose.
    D'autant que d'un point de vue légitimité c'est les mieux placé.

    edit:
    Tiens l’église avec les conservateurs, ça serait pas la première fois...

  12. #42
    Citation Envoyé par Truf Voir le message
    En même temps l'Eglise est elle tres concernée par les mesures proposées ?
    Tu connais la réponse à la question...
    Je ne sais pas si celui qui va attaquer les privilèges et la puissance de l’Église est encore né. Tsipras, pourtant athée revendiqué, a bel et bien rendu visite à l’archevêque le jour de son inauguration, politique oblige.

  13. #43
    Citation Envoyé par Grosnours Voir le message
    Je ne sais pas si celui qui va attaquer les privilèges et la puissance de l’Église est encore né. Tsipras, pourtant athée revendiqué, a bel et bien rendu visite à l’archevêque le jour de son inauguration, politique oblige.
    Faut être athée ET avoir des couilles. Un vrai chef ne s'abaisse pas à saluer un type qui porte une robe.

  14. #44
    Citation Envoyé par Laya Voir le message
    Mais Grosnours tu crois vraiment que l'Europe est mieux placé que Syriza pour changer la Grèce, puisque c'est ce que tu sembles préférés?
    Que tu n'ais pas confiance en Syriza, je le comprend , j'ai moi même pas mal de doute. Mais l'Europe n'en avait rien à faire de la politique Grecque jusqu'aux révélations du PASOK. Elle vous a laissé, ce qui comptait c'est que les gouvernements adopte le libéralisme, le reste ils s'en tamponnent.
    Syriza est probablement l'un des seuls partis actuellement qui pourrait changer les choses.
    L'actuel politique de l'EU lui met des bâtons dans les roues plutôt qu'autre chose.
    D'autant que d'un point de vue légitimité c'est les mieux placé.
    Ils sont absolument légitimes, d'où d'ailleurs l'absurdité d'un referendum de ce strict point de vue.
    Par contre ils n'ont pas montré dans les faits pas une once de programme décrit ci-dessus en anglais par un internaute grec et que beaucoup ici aimerait voir appliquer.

    Tu fais la remarque que tout le monde se ficher de la politique intérieure grecque auparavant, tout à fait. Et c'est une des racines du problème. Si un pays a du mal à se reformer lui-même, son appartenance à une entité supra-nationale regroupant d'autres pays ne partageant pas ses problèmes devrait être un atout. Pourquoi ne pas demander à des fonctionnaires français ou allemands du Trésor public de faire de la consultation en masse par exemple ? Attention, avec un avis qui aura du poids, pas pour le show comme cela a souvent été le cas.
    Un exemple classique est le cadastre. La Grèce n'en a pas. Elle a reçu une tonne de pognon dans le cadre d'un programme de l'UE pour en crée un, où penses-tu donc qu'il est passé ? Et là c'est la faute de l'UE de ne pas avoir tapé sur la table pour exiger des resultats.

    ---------- Post added at 20h00 ---------- Previous post was at 20h00 ----------

    Citation Envoyé par Rose Bifle Voir le message
    Faut être athée ET avoir des couilles. Un vrai chef ne s'abaisse pas à saluer un type qui porte une robe.
    Tu te chauffes pour ta future fonction de porte-parole ?

  15. #45
    Citation Envoyé par Grosnours Voir le message

    Tu te chauffes pour ta future fonction de porte-parole ?
    Je m'y entraînes en effet. La canicule du moment m'a un peu affaibli. Je dois reprendre du poil de la bête.

  16. #46
    Je m'insurge contre ce nouveau titre : Le fromage Salakis n'est aucunement de la Feta AOP !

  17. #47
    Ce que je comprends pas trop bien en fait, c'est pourquoi la sortie de la Grèce de l'euro serait si problématique? La Pologne s'en sort très bien avec ses Zlotis, le RU avec ses Livres, et ça ne les empeche pas d'etre Européens.

    Quand à la dette grecque et les miiyards engloutis, soit le défaut n'a que peu d'impact sur notre économie et donc pourquoi tant d'acharnement à vouloir leur faire rembourser une dette devenue ingérable, soit y a un vrai risque de contagion (les PIS moins le G) et dans ce cas-là le bras de fer est particulièrement stupide, vu qu'on a tous interet à ce que les choses se finissent bien.

  18. #48
    Que les pays donnent des conseils des pistes de réformes, pourquoi pas, mais c'est à la Grèce de faire appliquer et voter des plans de changement, ce n'est pas à l'Europe de lui imposer. D'autant quand les plans conseillés c'est de privatiser le plus possible, augmenter la TVA, pour faire de l'argent vite fait.
    Je suis le premier qui dirait oui si on supprimait l'argent liquide en France. Si on a des moyens de suivre l'argent il faut le faire.
    Actuellement en Grèce Syriza est la formation la mieux placé pour ces réformes. Si eux ne le font pas, je ne vois pas qui d'autres.
    S'il ne font rien de ce qu'ils disent je vous rejoindrai pour dire que Syriza ne fait pas assez, mais il faut leur laisser les commandes un temps soit peu. La ils sont pris à la gorge, avec peu de marge de manœuvre. Sortir de l'Euro me semble la meilleurs idée pour retrouver cette marge.
    Pire j'ai bien peur qu'il accepte en cédant beaucoup et il ne pourra pas avoir de plan ambitieux pour la Grèce.

  19. #49
    Citation Envoyé par Laya Voir le message
    Que les pays donnent des conseils des pistes de réformes, pourquoi pas, mais c'est à la Grèce de faire appliquer et voter des plans de changement, ce n'est pas à l'Europe de lui imposer. D'autant quand les plans conseillés c'est de privatiser le plus possible, augmenter la TVA, pour faire de l'argent vite fait.
    Je suis le premier qui dirait oui si on supprimait l'argent liquide en France. Si on a des moyens de suivre l'argent il faut le faire.
    Actuellement en Grèce Syriza est la formation la mieux placé pour ces réformes. Si eux ne le font pas, je ne vois pas qui d'autres.
    S'il ne font rien de ce qu'ils disent je vous rejoindrai pour dire que Syriza ne fait pas assez, mais il faut leur laisser les commandes un temps soit peu. La ils sont pris à la gorge, avec peu de marge de manœuvre. Sortir de l'Euro me semble la meilleurs idée pour retrouver cette marge.
    Pire j'ai bien peur qu'il accepte en cédant beaucoup et il ne pourra pas avoir de plan ambitieux pour la Grèce.
    Quand t'as un gamin qui fait que bouffer sans faire de sport, et ce pendant plusieurs années, tu lui imposes une restriction alimentaire et du sport. Parce que de lui-même il changera pas ses habitudes s'il doit perdre en confort à court terme.
    Citation Envoyé par Lt Anderson Voir le message
    Et viens pas me faire la leçon, tenshu, [...], j'ai le recul que tu n'as pas, alors que tu restes avec ton nez collé sur le mur de tes fantasmes politiques (de tes haines?).

  20. #50
    "Le topic de la crise Grecque et des métaphores pourries"

  21. #51
    Les grecques ne sont pas une seule personne. Trop d'approximations tuent l’approximation.

    En + ça marche rarement de s'immiscer dans les pays qui ne sont pas les nôtres.

  22. #52
    La FAQ du FMI sur la Grèce :
    http://www.imf.org/external/country/grc/greecefaq.htm
    Plutôt clair, et on voit qu'il y a de l'élasticité possible dans les délais.

    Les tour-operators américains ont arrêté de payer les hôteliers grecs. En effet d’après eux tout paiement pourrait être saisi par le FMI. Sur le même ton mais dans un autre domaine, il m'est impossible de faire le moindre achat en ligne hors de Grèce, puisque cela reviendrait à faire sortir de l'argent du pays. Pan, cartes déclinées !

    Citation Envoyé par fractguy Voir le message
    Ce que je comprends pas trop bien en fait, c'est pourquoi la sortie de la Grèce de l'euro serait si problématique?
    Dette existante + défaut => aucun moyen de se refinancer
    Tous les avoirs grecs sont instantanément transformés en drachmes => comme le gouvernement ne peut se financer il est obligé d'imprimer de la monnaie à tire-larigot => inflation énorme => les avoirs en question se dévaluent extrêmement vite.
    Ce n'est que sur le long terme, quand l'avantage d'avoir une monnaie faible pour les exportations se fera sentir qu'on aura enfin des effets positifs. Avant ce sera très très dur.
    Et comme de toutes façons la Grèce n'est pas un pays exportateur...

  23. #53
    Citation Envoyé par Snakeshit Voir le message
    Quand t'as un gamin qui fait que bouffer sans faire de sport, et ce pendant plusieurs années, tu lui imposes une restriction alimentaire et du sport. Parce que de lui-même il changera pas ses habitudes s'il doit perdre en confort à court terme.
    Voilà.
    J'aime cet exemple.

    Et je rajouterai que tout parent ( Europe) responsable, à l'obligation, pour le bien être de son enfant fainéant (la Grèce) de lui mettre un bon gros coup de pied au cul s'il persiste dans son obésité malsaine.
    Et si l'enfant ne veut définitivement pas faire un effort pour se sauver lui même, alors qu'il disparaisse à tout jamais dans les méandres de ses bourrelets, par la selection naturelle.

  24. #54
    Sinon on peut pas juste faire se balader la Grèce avec un panneau "voleuse" autour du cou.

  25. #55
    L'Eurogroupe déclare qu'il ne se passera plus rien avant le referendum au niveau négociations.
    Le discours de Tsipras d'aujourd'hui a aussi beaucoup beaucoup énervé là-bas, il devrait vraiment écrire un bouquin sur "comment se faire des amis et réussir des négociations avec eux".

    ---------- Post added at 20h23 ---------- Previous post was at 20h22 ----------

    Citation Envoyé par FanDeBouvard Voir le message
    Sinon on peut pas juste faire se balader la Grèce avec un panneau "voleuse" autour du cou.
    Voilà.
    C'est bien beau les solutions simples mais ce n'apporte rien.


    EDIT : Le nouveau post du blog de Varoufakis, "pourquoi voter non en 6 points brefs" : http://yanisvaroufakis.eu/2015/07/01...bullet-points/
    Je ne sais pas pour vous, mais moi cela me fait de la peine pour lui de lire ce genre de choses. Ça part dans tous les sens, c'est confus et cela ne répond pas vraiment à la question.

  26. #56
    Oui enfin là le gamin en question on lui demande de soulever des haltères de 200kg depuis 3 ans et on s'étonne qu'il n'y arrive pas. En plus cite moi une fois dans l'histoire un cas où un pays s'est fait réformer de l'exterieur. Ca a toujours été un fiasco, sauf quand c'est une politique locale qui l'impusle avec un soutien populaire.

    Pour Grosnours: d'où la deuxieme partie de ma réponse.

    Soit le défaut c'est bézef au niveau européen => on les sorts de l'euro, on restructure la dette, et on les laisse emprunter à la BCE un peu histoire d'assurer la transition pour pas que le pays explose.

    Soit le défaut fait tout péter => pas question de les sortir de l'euro, mais à ce moment là faudrait arreter de jouer les gros durs et commencer à chercher un consensus à peu près acceptable.

  27. #57
    En plus cite moi une fois dans l'histoire un cas où un pays s'est fait réformer de l'exterieur.
    La Chine des Yuan.
    Citation Envoyé par Rose Bifle Voir le message
    Quand on se balade avec une plume dans le cul au milieu d'une prairie, faut pas s'étonner de se prendre une cartouche dans le bec.

  28. #58
    Les invasions militaires ne comptent pas

  29. #59
    Le Protectorat français au Maroc ?
    Citation Envoyé par Rose Bifle Voir le message
    Quand on se balade avec une plume dans le cul au milieu d'une prairie, faut pas s'étonner de se prendre une cartouche dans le bec.

  30. #60
    Surtout, plus les Grecs sont pauvres, plus ils ont vu leur revenu fondre. Les deux chercheurs ont en effet étudié l’évolution de chaque décile. Les 10 % des foyers les plus modestes (le 1er décile) ont vu leurs revenus avant impôt s’effondrer de 86 % entre 2008 et 2012. Pour les 2e et 3e déciles, la baisse a été respectivement de 51 % et de 31 %. Entre le 4e et le 7e décile, la baisse a été comprise entre 25 % et 18 %. Quant aux 30 % des foyers les plus riches, ils ont perdu entre 20 % et 17 %. En 2012, près d’un tiers des foyers disposaient d’un revenu annuel inférieur à 7000 euros.
    http://www.lemonde.fr/economie/artic...7494_3234.html

    Franchement comment on peut oser défendre le peuple Grec quand on soutient des réformes qui ont ce genre de résultats?
    Je crois que c'est Daedaal qui condamnait les grecs pour avoir truquer leurs comptes, mais il oubliait un peu vite que le complice de cette affaire fut Goldman Sachs. Y'a des personnes qui se sont gavées pendant l'époque dorée, et ces individus ont bien profités de l'arnaque. Au final ce sont les plus pauvres qui paient le plus pendant que les plus aisés peuvent se permettre de foutre leur pognon à l'abri, à l'étranger.

    Je comprend pas comment on peut fermer les yeux sur le contexte et soutenir que le problème majeur c'est le manque de réformes de la Grèce.
    Un jour faudra parler de l'europe dans sa forme actuelle, celle ou des fonctionnaires viennent foutre en l'air le travail de parlementaires qui prennent des décisions intelligentes. Hier soit on s'exclamait sur BFM de la fin des frais d'itinérance mais pas un mot sur le recul du concept de la "neutralité". Evidemment c'est d'attenter à cette fameuse neutralité qui va permettre (en partie au moins) de remplir les poches des opérateurs.

    Un référendum européen pour trancher la question aurait eu de la gueule.

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •