Crunchez vos adresses URL
|
Rejoignez notre discord
|
Hébergez vos photos
Page 291 sur 299 PremièrePremière ... 191241281283284285286287288289290291292293294295296297298299 DernièreDernière
Affichage des résultats 8 701 à 8 730 sur 8957
  1. #8701
    Citation Envoyé par deathdigger Voir le message
    Concernant l'intérêt des SSII, dans certains domaines, ce que cherchent les clients de SSII, c'est de l'expertise, chose qu'il est très difficile d'avoir en interne.
    Yeah, mais hélas, je pense qu'il y pas mal d'hypocrisie dans tout ça. Le client veut de l'expertise à pas cher (les SSII se gavent et sont chères, mais font de grosses marges, on le sait, même les clients), donc il ne peut qu'avoir une expertise de débutant. C'est débile.
    Un expert débutant c'est un jeune qui sort de l'école, ou qqun avec un peu d'xp mais qui vient d'arriver sur le projet et ne sera jamais formé. La SSII vend au client une équipe d'experts dévoués, mais au bout d'un moment, ledit client doit bien se rendre compte que quand il a au bout du fil une voix de jeune ou des mails bourrés de fautes d'orthographe ou des formules propres aux débutants (signature qui change à chaque mail ^^...), il devrait tilter.

    Comble de la débilitude avec un exemple : sur un ancien projet en SSII, client étatique, l'ancienne équipe avec de l'xp s'est barrée (enfin... le nouveau chef de service a voulu réorganiser toutes les équipes). Ca n'a pas empêché le client de demander régulièrement à joindre untel ou unetelle, et, lol, nous avions comme consigne de dire qu'ils étaient en vacances. Soucis : tu le sens le rictus quand, au tél avec le client, tu dois dire que oui oui, untel est encore en vacances, ça fait 6 mois déjà. Il revient quand ? Rho, bientôt. Interdiction de dire que l'équipe a bougé, et que la connaissance métier s'est perdue, et que 6 des 7 devs sortent de l'école ou de reconversion (le 7eme, avec de l'xp, c'était bibi et il a craqué au bout d'un an et s'est barré). Un an plus tard, d'après mes anciens collègues, l'équipe a encore bougé, cette fois ci car quasiment tout de monde dans l'équipe en a eu marre et s'est barré soit sur d'autres projets soit a posé sa dem. Le client, lui, paye toujours une expertise. Quelle blague.

    Fort heureusement, toute les boites ne sont pas comme ça. Mais en SSII, c'est tout de même une tendance. Si tu veux la main sur l'expertise, tu l'embauches. Je le vois chez mon client Canadien en ce moment (gros FAI canadien), on paie des gens externes (ex: des experts de chez Cisco, etc), mais purée ce sont des tronches, et ils n'ont plus 20 ans. Quand ils parlent tu les écoutes et tu prends des notes ^^. Les jeunes, eux, sont justement des jeunes et ils sont encadrés. Je ne vais pas généraliser, c'est juste que je trouve la comparaison choquante. Je ne pense pas que l'on ait une si mauvaise mentalité en France, ou des valeurs basses, c'est plutôt qu'on sait très bien ce qui ne va pas, mais qu'on fait tout notre possible pour l'ignorer et pour que ça ne s'améliore pas. On en parle tous durant la pause café, et la seule solution c'est de se résigner, ou d'aller voir ailleurs pour essayer de trouver une des rares boites vraiment cool.
    Après tout, quant ton PDG te sort qu'un fort turnover c'est bien car ça fait du sang neuf (ce qui est en totale opposition avec la notion d'expertise), t'as tout compris :D
    Dernière modification par gros_bidule ; 18/01/2021 à 18h18.

  2. #8702
    Citation Envoyé par Neo_13 Voir le message
    Le fait qu'il y a une culture RH toute pétée en France occasionne que la majorité du volume des ESN sont du volumique JD pour éviter d'avoir à gérer ses salariés.
    (Junior Débutant: JD ?)

    Le calcul, ça serait de faire appel à la presta pour réduire le coût salarial du pôle gestion administrative (RH, ...) de sa boite ?

    (Sinon pour recentrer sur la question de Kamikaze : ze sais pas).

  3. #8703
    Certaines boîtes apprennent de leurs erreurs.

    Pour mon client actuel mon poste (planning) était interne mais déporté (pas sur le site de production). Comme ça ne c'est pas bien passé, ils ont voulu mettre une junior pas cher sur place pour compléter le poste.
    Comme c'est partie encore plus en couille (problèmes de profils et de personnes) ils se sont dis tant pis on va payer pour une personne expérimentée (moi) résultat malgré des besoins que je vais qualifier de variable ça fait plus d'un an que j'y suis et c'est repartie pour 6 mois minimum par ce qu'ils ont ce qu'ils veulent avec moi.

    Après, mon client précédent, ça ce passait bien, on montait un projet qui prenait de l'ampleur et quand mon chef a quitté la boîte, son remplaçant à tout stoppé "par principe" pour partir sur autre chose et marquer le service de son emprise empreinte.

  4. #8704
    Quand t'es en interne, t'as tendance à t'encrouter. En externe, vu que t'es confronté à des milliers de cas différents, que tu dois te tenir au courant de toutes les évolutions, tu acquières énormément de compétences. Je généralise un peu par rapport à mon vécu, mais je le constate tous les jours et j'en ai même fait l'expérience.
    C'est peut-être aussi lié à la mentalité. Il y'a peut-être plus de mecs qui cherchent la tranquillité en étant embauché en interne.
    Pouet.

  5. #8705
    Interne ça ne se limite pas à être dans une entreprise de 50.000 employés. En start-up et PME et tu aura aussi 36 nouveaux trucs par jour à gérer.

    Par contre la presta pour créer une compétence réelle ça peut être aussi bien galère, les types qui ont fait 6 mois dans un domaine, 6 mois dans un autre, et ce pendant 3 ans ; ils n'ont certainement pas développé une quelconque compétence à la fin...

  6. #8706
    Citation Envoyé par Ze Venerable Voir le message
    (Junior Débutant: JD ?)

    Le calcul, ça serait de faire appel à la presta pour réduire le coût salarial du pôle gestion administrative (RH, ...) de sa boite ?

    (Sinon pour recentrer sur la question de Kamikaze : ze sais pas).
    Jeune diplômé.

    Le calcul, c'est que les salariés, ils ont envie d'une progression de carrière. Du coup la RH doit les accompagner dans cette envie. Alors que quand c'est des presta, rien à foutre, c'est le problème de quelqu'un d'autre. Le prestataire est une ressource ordinaire, un presta=un presta, rien à cirer. Ce raisonnement est toxique, et amène à penser que les boites de presta ne sont que des agences d'interim pour ingénieurs. Alors qu'il y a de ça, clairement.

    A titre perso, j'ai la combinaison de la volonté et de la chance de pouvoir faire et vendre de la presta d'expertise depuis des années, dans lesquels :
    1) je vends pas un nombre de tête
    2) je vends pas à un prix bas des gens tous pareils (et ceux, peu importe ce que dit le contrat cadre, y compris quand c'est moi qui l'ait négocié).
    3) je gère les montées en compétence de mes équipes
    4) je gère les affectations de mes équipes. Et quand un client chouine parce que je lui pique "son" mec, je m'assure que la notion de délit de marchandage est limpide. Idem pour les congés et les consignes, d'ailleurs.
    5) je me fais piquer des collaborateurs sur lesquels j'ai beaucoup investi par des clients, ça ne me fait pas raler (c'est le jeu ma pov' lucette et c'est bien la preuve que je fais correctement mon taff : en général, il a postulé chez le client avant de postuler chez moi, mais à l'époque le client ne l'a pas pris). Principalement quand je perds, réorg oblige, la main sur les points précédents. Indépendamment de la rémunération, je n'ai jamais eu qu'une influence très mineure sur la rémunération de mon équipe. Et ça entraine un symptôme bien visible : dans la dernière équipe que j'ai montée from scratch, toute l'équipe a été embauchée par le client (ou un client proche) dans les 9 mois qui ont suivi mon départ. Alors que ça n'avait jamais été envisagé ni par le collab', ni par le client avant mon départ. Sauf les indep qui le sont toujours, et qui tentent assez souvent de me dire "euh, dans ton nouveau taff, t'aurais pas besoin de ...", alors qu'ils sont toujours en poste.
    6) c'est sous entendu dans le point d'avant : je suis le chef de mon équipe. Pas seulement le manager. Par exemple, une règle avec moi, c'est que si t'as du bien à dire d'un de mes collab', ça me fait plaisir, mais moi je sais déjà qu'il est bon, je l'ai embauché. Dit le lui plutôt à lui directement (et quand le client le fait en mentionnant "j'ai discuté avec ton chef et je voulais te dire que [...], tu prends un bonus de leadership +50). Par contre, si tu veux engueuler mon équipe, c'est à moi que t'en parles. Toujours. Tu n'as aucun moyen de savoir que ce que tu prends pour une connerie, c'est pas une consigne que je lui ai donné. Donc c'est moi que t'engueules, et je décide qui et comment je redescend l'embrouille. Sinon tu me trouveras systématiquement devant à défendre mon équipe (même quand ils ont fait de la merde), et c'est une perte de temps pour nous 2. Et ça vaut pour le client comme pour les miens, de chef.

    Dans d'autre pays, j'avais une approche différente : l'organisation étant naturellement plus saine, je recrutais des mecs avec les bonnes compétences directement chez les concurrents de mon client et c'était fait (situation en Inde, par exemple)
    Suite à une suggestion, je vais utiliser cette signature pour des canards en manque de ranking pro. Ou des quotes idiots.

  7. #8707
    Ton point 6 fait vraiment de toi un bon chef.

    Je me rappelle du directeur de mon ancienne agence qui ne voulait pas qu'on soit au courant des mails de remerciements de la part des clients parce que "sinon les gars ils vont commencer à faire leurs divas, déjà qu'ils sont chiant à recruter"

  8. #8708
    Citation Envoyé par zatura Voir le message
    Ton point 6 fait vraiment de toi un bon chef.

    Je me rappelle du directeur de mon ancienne agence qui ne voulait pas qu'on soit au courant des mails de remerciements de la part des clients parce que "sinon les gars ils vont commencer à faire leurs divas, déjà qu'ils sont chiant à recruter"
    Mes collègues manager ne comprenaient pas pourquoi ça ne me faisait pas gueuler que mes collaborateurs actualisent leurs profils linkedin/viadeo/monster/... Qu'ils le fassent, qu'ils comparent, et qu'ils restent ou pas, mais en connaissance de cause. Et en 10 ans de management en société de service (sachant que le seul moyen d'avoir une vraie augmentation, c'est de partir à la concurrence), j'ai environ... 0 collab qui est parti à la concurrence. Chez les clients, oui, chez les concurrents, jamais.
    Suite à une suggestion, je vais utiliser cette signature pour des canards en manque de ranking pro. Ou des quotes idiots.

  9. #8709
    Citation Envoyé par Neo_13 Voir le message
    Jeune diplômé.

    Le calcul, c'est que les salariés, ils ont envie d'une progression de carrière. Du coup la RH doit les accompagner dans cette envie. Alors que quand c'est des presta, rien à foutre, c'est le problème de quelqu'un d'autre. Le prestataire est une ressource ordinaire, un presta=un presta, rien à cirer. Ce raisonnement est toxique, et amène à penser que les boites de presta ne sont que des agences d'interim pour ingénieurs. Alors qu'il y a de ça, clairement.
    Ben ça me semble pas super logique à moi. Je serais le client, et à condition que j'ai l'assurance que la charge correspondante soit sur une durée suffisamment longue pour justifier de prendre des CDI, j'embaucherais un RH faisant le genre de suivi de carrière que tu fais, afin d'avoir cette équipe d'experts en interne et non en presta. Vu de loin, ça me semble plus intéressant financièrement.
    Après je suis peut-être bien à la masse, je n'ai jamais fréquenté la presta de luxe : passedelapommade:
    Par curiosité ce genre d'expert que tu gères est payé combien, pour cb d'années d'expérience ? Et il revient 2x plus cher au client qui le prend en presta ?
    Sinon, probablement osef pour toi, mais je viens de tilter en regardant son linkedin que j'ai un ancien collègue qui est "managing consultant" dans ta boite (il me semble ) et dans ton secteur (me semble aussi).

  10. #8710
    Citation Envoyé par Ze Venerable Voir le message
    Ben ça me semble pas super logique à moi. Je serais le client, et à condition que j'ai l'assurance que la charge correspondante soit sur une durée suffisamment longue pour justifier de prendre des CDI, j'embaucherais un RH faisant le genre de suivi de carrière que tu fais, afin d'avoir cette équipe d'experts en interne et non en presta. Vu de loin, ça me semble plus intéressant financièrement.
    Après je suis peut-être bien à la masse, je n'ai jamais fréquenté la presta de luxe : passedelapommade:
    Par curiosité ce genre d'expert que tu gères est payé combien, pour cb d'années d'expérience ? Et il revient 2x plus cher au client qui le prend en presta ?
    Sinon, probablement osef pour toi, mais je viens de tilter en regardant son linkedin que j'ai un ancien collègue qui est "managing consultant" dans ta boite (il me semble ) et dans ton secteur (me semble aussi).
    Je sais pas en France mais en belgique t'as des pans entiers de gestion de projet qui passe en externalisation. Typiquement dans le pharma, une boite a besoin de chef de projets ou de "sous-chef" de projet, elle va en avoir assez peu en interne et prendre des externes.

    Parce que c'est pas dans leur "core business". Idem pour le pan d'activité que je fais plus particulièrement (Commissioning, Qualification, Validation) : ce sont des étapes "obligatoire" selon les réglementations du médicament mais la grande tendance est à l'externalisation soit avec des gros bureaux d'études qui font tout de A à Z(PM group, NNE, Foster Wheeler) soit avec des SSII qui ont des gens qui savent faire spécifiquement ce pan et on laisse la partie Design/Constrution à un autre bureau d'étude (souvent plus petit que ceux qui font du total clé en main).

    ça va dépendre du secteur quoi.

  11. #8711
    Citation Envoyé par Ze Venerable Voir le message
    Ben ça me semble pas super logique à moi. Je serais le client, et à condition que j'ai l'assurance que la charge correspondante soit sur une durée suffisamment longue pour justifier de prendre des CDI, j'embaucherais un RH faisant le genre de suivi de carrière que tu fais, afin d'avoir cette équipe d'experts en interne et non en presta. Vu de loin, ça me semble plus intéressant financièrement.
    C'est là le nœud du problème.

    Un projet, ça dure au mieux quelques années et c'est fini donc tu risques de te retrouver avec une ressource difficile à recaser.
    Combien même les projets s'enchaines, il est parfois difficile d'estimer la charge sur plusieurs années surtout que ça peut se créer et s'annulé assez facilement.

    Et encore, ça c'est l'aspect "pratique", il y a aussi des aspects plus "comptable" pour afficher un certain nombre d'employés interne et un certain pourcentage de "coûts externes", d'un point de vue comptabilité pure, tu ne "joues" pas avec ces chiffres de la même façon.
    Avec un éléphant, tu fais 1000 pots de rillettes

  12. #8712
    En parlant de LinkedIn, ce serait pas intéressant qu'on s'y mette en contact entre canards ? Je sais pas si la question est déjà passée mais à titre personnel un peu de visibilité ne me ferait pas de mal, et c'est toujours sympa .

    Après je comprends qu'il puisse y avoir une préférence de s'y ajouter au cas par cas.

  13. #8713
    Excellente idée !
    Puis mince, parfois je me dis que j'en sais plus sur les potos de CPC que mes anciens collègues de certaines (peu, heureusement) boites ^^.

  14. #8714
    Citation Envoyé par sosoran Voir le message
    En parlant de LinkedIn, ce serait pas intéressant qu'on s'y mette en contact entre canards ? Je sais pas si la question est déjà passée mais à titre personnel un peu de visibilité ne me ferait pas de mal, et c'est toujours sympa .

    Après je comprends qu'il puisse y avoir une préférence de s'y ajouter au cas par cas.
    Mes DM sont ouverts
    Suite à une suggestion, je vais utiliser cette signature pour des canards en manque de ranking pro. Ou des quotes idiots.

  15. #8715
    Done pour sosoran et gros_bidule et idem MP ouverts.
    Battletag : Sariyah#2734 / ID PS4 : Oo_Sariyah_oO



  16. #8716
    Citation Envoyé par Playford Voir le message
    d'un point de vue comptabilité pure, tu ne "joues" pas avec ces chiffres de la même façon.
    Nan mais voilà pourquoi je ne comprends pas les comptables. Ils jouent avec des chiffres ! Impensable !

  17. #8717
    Citation Envoyé par gros_bidule Voir le message
    Excellente idée !
    Puis mince, parfois je me dis que j'en sais plus sur les potos de CPC que mes anciens collègues de certaines (peu, heureusement) boites ^^.
    Citation Envoyé par Neo_13 Voir le message
    Mes DM sont ouverts
    Magnifique, je vous envois mes demandes ainsi que toutes les personnes futures qui trouveront l'idée bonne

  18. #8718
    Citation Envoyé par Playford Voir le message
    C'est là le nœud du problème.

    Un projet, ça dure au mieux quelques années et c'est fini donc tu risques de te retrouver avec une ressource difficile à recaser.
    Combien même les projets s'enchaines, il est parfois difficile d'estimer la charge sur plusieurs années surtout que ça peut se créer et s'annulé assez facilement.

    Et encore, ça c'est l'aspect "pratique", il y a aussi des aspects plus "comptable" pour afficher un certain nombre d'employés interne et un certain pourcentage de "coûts externes", d'un point de vue comptabilité pure, tu ne "joues" pas avec ces chiffres de la même façon.
    Oui, ça je le comprends bien. De même que les exemples de recours à la presta donnés par Jaycie, qui me rappellent dans une certaine mesure l’exemple d'Apple qui ne fait pas ses propres processeurs mais achète chez un fabriquant, ce dernier fournissant plusieurs clients il bénéficie d'un effet de série plus important que ce qu'aurait Apple en fabriquant des processeurs uniquement pour lui même.
    Mais l'exemple de Néo sur le recours à la presta afin d'éviter de gérer les carrières ça me parle moins.
    Bon après je suis fatigué, vu qu'on est le fil de l'emploi je peux le dire, je téleboulotte encore un peu là et je commence à être claqué !

    Pour le linkedin, j'ai l'impression que vous être en majorité en info, donc intérêt bof, et de toute façon je n'ai pas de compte.

  19. #8719
    Citation Envoyé par Ze Venerable Voir le message
    Oui, ça je le comprends bien. De même que les exemples de recours à la presta donnés par Jaycie, qui me rappellent dans une certaine mesure l’exemple d'Apple qui ne fait pas ses propres processeurs mais achète chez un fabriquant, ce dernier fournissant plusieurs clients il bénéficie d'un effet de série plus important que ce qu'aurait Apple en fabriquant des processeurs uniquement pour lui même.
    Mais l'exemple de Néo sur le recours à la presta afin d'éviter de gérer les carrières ça me parle moins.
    Bon après je suis fatigué, vu qu'on est le fil de l'emploi je peux le dire, je téleboulotte encore un peu là et je commence à être claqué !
    Quand t'as besoin de 3000 ingénieurs jeunes diplômés en conception méca pour, au hasard, concevoir un nouveau moteur d'avion et en parallèle, un presse papier chauffant en plus. Quand 5 ans plus tard, le moteur est conçu et le presse papier annulé, et qu'il n'y a pas d'autres conception moteur derrrière, tu fais quoi de tes 3000 concepteurs ? Ben une partie, tu vas les former en interne pour en faire des ingénieurs d'indus, de prod, de qualité, de ... mais ça te demande une quantité considérable de ressources de le gérer.

    Si ces mecs sont des presta, t'en as plus rien à cirer : c'est le problème de leur employeur et tu peux même avoir le souffle de lui reprocher le temps qu'il mets à reprendre les concepteurs et à te fournir des ingé indus. au passage, dans le cas de la presta, en plus, tu n'as même pas à te préoccuper de savoir si ce sont les mêmes, si ça se trouve, les concepteurs sont partis concevoir ailleurs, et on te fournit des mecs qui sont déjà spécialistes d'indus. Ou tu peux demander qu'au moins une partie aient "de bonnes connaissances sur la conception du moteur [...]" en plus de leur compétence d'indus pour t'assurer que la boite qui répond se tape, en plus, elle même, la gestion de la connaissance.

    Pour le linkedin, j'ai l'impression que vous être en majorité en info, donc intérêt bof, et de toute façon je n'ai pas de compte.
    Dans mon cas, c'est super récent, et c'est pas forcément appelé à continuer trop longtemps. C'était surtout une brique logicielle à influence monumentale sur tout le reste de la boite et que j'ai trouvé fort mal adressé jusque là : OK, j'arrive, il faut faire mieux, et il y a de la place pour faire mieux. On verra si je reste durablement sur ce sujet ou si je repasse si le produit ensuite. Avantage de la presta : je pourrais demander en interne de switcher (si ça devait arriver, on verra s'ils acceptent). Je pourrais même le faire à l'opportunité/au besoin, y compris pour des cadrages, des actions coup de poing pour correction ou démarrage rapide, ...
    Suite à une suggestion, je vais utiliser cette signature pour des canards en manque de ranking pro. Ou des quotes idiots.

  20. #8720
    Citation Envoyé par Neo_13 Voir le message
    Quand t'as besoin de 3000 ingénieurs jeunes diplômés en conception méca pour, au hasard, concevoir un nouveau moteur d'avion et en parallèle, un presse papier chauffant en plus. Quand 5 ans plus tard, le moteur est conçu et le presse papier annulé, et qu'il n'y a pas d'autres conception moteur derrrière, tu fais quoi de tes 3000 concepteurs ? Ben une partie, tu vas les former en interne pour en faire des ingénieurs d'indus, de prod, de qualité, de ... mais ça te demande une quantité considérable de ressources de le gérer.

    Si ces mecs sont des presta, t'en as plus rien à cirer : c'est le problème de leur employeur et tu peux même avoir le souffle de lui reprocher le temps qu'il mets à reprendre les concepteurs et à te fournir des ingé indus. au passage, dans le cas de la presta, en plus, tu n'as même pas à te préoccuper de savoir si ce sont les mêmes, si ça se trouve, les concepteurs sont partis concevoir ailleurs, et on te fournit des mecs qui sont déjà spécialistes d'indus. Ou tu peux demander qu'au moins une partie aient "de bonnes connaissances sur la conception du moteur [...]" en plus de leur compétence d'indus pour t'assurer que la boite qui répond se tape, en plus, elle même, la gestion de la connaissance.
    Ok, merci.

    On verra si je reste durablement sur ce sujet ou si je repasse si le produit ensuite.
    Je me demande si ce produit en question c'est pas un truc qui se nomme "... 2".

  21. #8721
    Tiens, question qui me vient à l'esprit : quand on parle de la presta, on évoque parfois la possibilité (et la facilité) de changer de projet.
    Je n'ai peut être pas eu de chance (et ne suis pas assez corpo pour être bien vu des chefs, ça joue...), car à chaque fois pour moi c'était niette. Travail en agence : le chef de service décide quand il veut, toi tu bosses où qu'il a dit de bosser. Travail chez le client : bah on attend que le client n'ait plus besoin de toi pour voir une autre mission.

    La seule fois où j'ai pu toucher volontairement à un autre projet, c'était dans une petite ESN, où j'avais de bonnes relations avec le chef (et il tait très sympa et intelligent). Il avait un besoin sur un autre projet et personne pour s'en occuper, le chef était trop staffé, j'ai pris le lead direct pour le soutenir, et ça s'est super bien passé, félicitation à la clef etc. Enfin voilà, c'est plus de la collaboration quoi, je gardais mon ancien projet en parallèle.

    Quand à mes collègues, qui eux étaient très corpo, c'est un peu pareil. Ils ont pu changer volontairement de projet mais uniquement parce qu'il y a une gueguerre entre services et filiales qui se piquent les bons éléments. Changer de projet au sein du même service : non, pas de contrôle dessus.

    De votre côté, ça se passe comment ? Vous vous y prenez comment pour changer de mission au sein de la même société de presta ? Par ex ça fait 1 ou 2 ans que vous êtes sur le projet, vous en avez fait le tour et voulez bouger. Ou bien, peut être le faites vous dans un autre contexte ?
    Dernière modification par gros_bidule ; 22/01/2021 à 18h45.

  22. #8722
    Citation Envoyé par Neo_13 Voir le message
    Si ces mecs sont des presta, t'en as plus rien à cirer : c'est le problème de leur employeur et tu peux même avoir le souffle de lui reprocher le temps qu'il mets à reprendre les concepteurs et à te fournir des ingé indus.
    C'est d'ailleurs un des principaux problèmes de la méca en France aujourd'hui, une fois le projet terminé on dégage tout le plateau. Toute la compétence/connaissance est perdue à chaque rotation. Sur du court terme ça peut faire illusion mais faudra pas venir pleurer dans 10-15 ans quand tout aura été bouffé par les Japonais, voir les Chinois.

    J'ai même des potes qui me racontent que plus le temps passe moins il arrivent à bosser avec certaines boites Françaises car les boomers permanents sont progressivement remplacés par des presta parachuté là, et comme ils restent pas (forcément) c'est un éternel bordel car la connaissance ne se diffuse plus, ne reste plus.

  23. #8723
    Citation Envoyé par gros_bidule Voir le message
    Tiens, question qui me vient à l'esprit : quand on parle de la presta, on évoque parfois la possibilité (et la facilité) de changer de projet.
    Je n'ai peut être pas eu de chance (et ne suis pas assez corpo pour être bien vu des chefs, ça joue...), car à chaque fois pour moi c'était niette. Travail en agence : le chef de service décide quand il veut, toi tu bosses où qu'il a dit de bosser. Travail chez le client : bah on attend que le client n'ait plus besoin de toi pour voir une autre mission.

    La seule fois où j'ai pu toucher volontairement à un autre projet, c'était dans une petite ESN, où j'avais de bonnes relations avec le chef (et il tait très sympa et intelligent). Il avait un besoin sur un autre projet et personne pour s'en occuper, le chef était trop staffé, j'ai pris le lead direct pour le soutenir, et ça s'est super bien passé, félicitation à la clef etc. Enfin voilà, c'est plus de la collaboration quoi, je gardais mon ancien projet en parallèle.

    Quand à mes collègues, qui eux étaient très corpo, c'est un peu pareil. Ils ont pu changer volontairement de projet mais uniquement parce qu'il y a une gueguerre entre services et filiales qui se piquent les bons éléments. Changer de projet au sein du même service : non, pas de contrôle dessus.

    De votre côté, ça se passe comment ? Vous vous y prenez comment pour changer de mission au sein de la même société de presta ? Par ex ça fait 1 ou 2 ans que vous êtes sur le projet, vous en avez fait le tour et voulez bouger. Ou bien, peut être le faites vous dans un autre contexte ?

    ça fait 13 ans que je bosse pour la même "ESN" (celle qui vient de se faire racheter par Cap Gémini) et à part les 2 premières missions, j'ai toujours choisi mes missions. Après c'est pas de l'info, je suis des projets de création de nouvelles lignes de production, donc en gros pour les plus gros ça dure 3 ans le temps que ça se termine. Ma 2ème et 3ème mission ont duré 3 ans d'ailleurs

  24. #8724
    Plein de chose interessantes a discuter ici, avec pas mal d 'angles de vue différents. C'est vraiment instructif de "saisir" le regard des autres.

    1er point qui me fait sourire: L'emploi du mot expert. Je ne suis pas calé en info, mais dans mes domaines d'action , les experts ils ont 20-25 ans dans les pattes minimum, et on ne les trouve pas pas paquet de 12. Si j'en ai 2 par domaine précis, je suis le roi du monde
    Un "expert" qui a moins de 30 ans, son domaine c'est la nouvelle Nespresso ou le pack Office....

    Concernant les presta, freelance et autres, obligé d'en truffer son equipe. Ca reste cher mais ca nous permet de conserver de la flexibilité sur l'avenir (on a du boulot pour apres ou pas...). Comme dit avant, le bon "exterieur" on l'embauche... En regle générale, le tres bon exterieur (il est excellent et il le sait) continue a etre extérieur pour des raisons financieres ou de choix de mission .
    Le bon équilibre pour moi est 50-50 interne-externe, pour un paquet de raisons evoqueés ici (acquis, dynamisme, motivation).
    Maintenant, sur mes projets, on est a 20-80 en repartition, et donc pour gerer ces effectifs, je bascule plus sur de l'admin que du technique ds mes taches. Vous rajoutez a ca une composante internationale et donc des postes ouverts a certaine nationalites et pas d'autres, pas forcement les memes budgets.... Bref pas simple...
    Sans parler du management direct de tout ce beau monde. La encore je souris car sur Internet, je vois les messages de types qui se paluchent sur leur capacite a gerer des mecs, avec des discours montrant comme ils sont bons, comment il faut faire etc... 25 ans de carriere pour ma part, moultes societes, et des mecs 100% taillés pour ca , j'en ai pas croise plus de 5... Quand j'étais militaire, on disait que le bon officier c'était celui qu'on suivrait au feu sans se poser une seule question. En transposant au civil, le bon manager c'est celui que je suivrai sur le projet le plus pourri possible sans sourciller.

    Et je reviens sur un point concernant le recrutement. Dieu sait que je ne menage pas mes ingenieurs francais, mais d'un point de vue international, les JD sont vraiment bons compares aux autres. on m'envoie un jeune inge francais, je ne suis pas inquiet, on m'envoie un indien 5 ans plus vieux avec un CV long comme mon bras, je transpire a grosses gouttes et je sens venir le malaise...
    Dernière modification par Aigle4 ; 23/01/2021 à 04h29.

  25. #8725
    Citation Envoyé par Aigle4 Voir le message
    Et je reviens sur un point concernant le recrutement. Dieu sait que je ne menage pas mes ingenieurs francais, mais d'un point de vue international, les JD sont vraiment bons compares aux autres. on m'envoie un jeune inge francais, je ne suis pas inquiet, on m'envoie un indien 5 ans plus vieux avec un CV long comme mon bras, je transpire a grosses gouttes et je sens venir le malaise...
    Tu pourrais expliquer pourquoi tu sens venir ce "malaise" dont tu parle ? Je suis pas sûr de bien saisir ton propos..

  26. #8726
    Citation Envoyé par sosoran Voir le message
    Tu pourrais expliquer pourquoi tu sens venir ce "malaise" dont tu parle ? Je suis pas sûr de bien saisir ton propos..
    Pour avoir travaillé avec des asiatiques, je dirai que c'est l'absence de prise d'initiative qui doit le gêner. Autant quand t'as affaire à un ouvrier, c'est logique, autant qu'en l'ingé attend que tu lui pondes l'analyse toute faite et qu'il a juste à copier-collé ton code à la ligne indiquée, ça me chagrine un peu.

    Pour le choix des missions, même si mon patron me place sur des projets (je ne bosse pas en régie), je peux choisir mes clients quand j'amène du business. C'était la première SSII qui m'a formaté comme ça (on était tous indépendants les uns des autres), et je transpose ça dans ma SSII actuelle (grosse SSII mondiale, du coup, ils n'ont pas l'habitude )
    Pouet.

  27. #8727
    Citation Envoyé par sosoran Voir le message
    Tu pourrais expliquer pourquoi tu sens venir ce "malaise" dont tu parle ? Je suis pas sûr de bien saisir ton propos..
    Pardon de ne pas avoir ete clair : A la lecture du CV, tu as l'impression que le type a cree la NASA, a donne des cours d'info a Bill Gates, et sur son temps bricole un ordinateur quantique dans son garage... Et quand il arrive, est peu fiable, tres lent et sans aucune initiative si ca merde...

  28. #8728
    Citation Envoyé par gros_bidule Voir le message
    Tiens, question qui me vient à l'esprit : quand on parle de la presta, on évoque parfois la possibilité (et la facilité) de changer de projet.
    Je n'ai peut être pas eu de chance (et ne suis pas assez corpo pour être bien vu des chefs, ça joue...), car à chaque fois pour moi c'était niette. Travail en agence : le chef de service décide quand il veut, toi tu bosses où qu'il a dit de bosser. Travail chez le client : bah on attend que le client n'ait plus besoin de toi pour voir une autre mission.

    La seule fois où j'ai pu toucher volontairement à un autre projet, c'était dans une petite ESN, où j'avais de bonnes relations avec le chef (et il tait très sympa et intelligent). Il avait un besoin sur un autre projet et personne pour s'en occuper, le chef était trop staffé, j'ai pris le lead direct pour le soutenir, et ça s'est super bien passé, félicitation à la clef etc. Enfin voilà, c'est plus de la collaboration quoi, je gardais mon ancien projet en parallèle.

    Quand à mes collègues, qui eux étaient très corpo, c'est un peu pareil. Ils ont pu changer volontairement de projet mais uniquement parce qu'il y a une gueguerre entre services et filiales qui se piquent les bons éléments. Changer de projet au sein du même service : non, pas de contrôle dessus.

    De votre côté, ça se passe comment ? Vous vous y prenez comment pour changer de mission au sein de la même société de presta ? Par ex ça fait 1 ou 2 ans que vous êtes sur le projet, vous en avez fait le tour et voulez bouger. Ou bien, peut être le faites vous dans un autre contexte ?
    Quand j'étais en presta (mes 6 premières années après le diplôme), j'ai toujours plus ou moins choisi mes missions.
    Par contre c'était toujours à ma demande, à part pour le premier changement où le projet sur lequel j'avais commencé était terminé.
    Y'a une fois où j'ai du aller jusqu'au bras de fer (poser ma démission sous le nez du chef en disant "au plus tard dans 3 mois je suis plus sur le projet, avec ou sans vous"), parce que c'était en train de me démolir le moral tellement c'était merdique, donc il fallait que je réagisse pour ma propre santé.
    Mais sinon, je me suis toujours casée sur les projets qui me tentaient, parfois par chance (discussion avec un collègue pendant un pot à l'agence alors que je commençais à m'ennuyer, il cherchait un lead tech pour un projet rigolo qui commençait le mois suivant, j'ai négocié un mi temps avec mon client le temps qu'il trouve et forme mon remplaçant), parfois en cherchant (changement de mission chez un même client en allant expliquer à mon responsable client que je commençais à m'ennuyer mais que j'aimais bien la boîte, du coup il m'a trouvé une place sur un autre projet).
    Par contre, si j'avais attendu que ça vienne de ma boîte ou si j'avais abandonné au premier "non" d'un chef, je serai toujours sur mon projet pourri et j'avais pas de très bonnes relations avec mes commerciaux, qui appréciaient pas spécialement que je négocie avec les clients en off pour m'épargner leurs argumentations pénibles. Mais comme c'était pas mes responsables hiérarchiques et que lesdits responsables généralement me laissaient faire dans la mesure où j'étais toujours pro, où je faisais toujours attention de pas laisser le client dans la mouise s'il avait été cool avec moi et où j'avais des bonnes évaluations, ben j'en avais un peu rien à faire qu'ils m'aiment pas.
    Citation Envoyé par Arteis Voir le message
    scie pieds sous terre

  29. #8729
    Personnellement pour changer de projet je préconise une technique de vicieux: plutôt que de demander à ton boss pour passer sur un autre projet, garde les oreilles ouvertes dans ta boîte sur les projets en cours, trouve un projet qui te plaît, et va trouver le boss qui supervise le projet en question. Si tu arrives à le convaincre que tu serais bon pour ce projet, c'est lui qui ira fighter ton boss actuel pour que tu changes
    Citation Envoyé par poneyroux Voir le message
    Lupuss qui croit encore qu'il y a des conséquences à quoique ce soit aux US
    Edit : mon Dieu, il y a des conséquences ! Il a démissionné !

  30. #8730

Page 291 sur 299 PremièrePremière ... 191241281283284285286287288289290291292293294295296297298299 DernièreDernière

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •