Crunchez vos adresses URL
|
Rejoignez notre discord
|
Hébergez vos photos
Page 3 sur 19 PremièrePremière 123456789101113 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 61 à 90 sur 565
  1. #61
    Citation Envoyé par Medjes Voir le message
    Citation Envoyé par ElviejoDragon Voir le message
    Oui, mais il faut payer 2 pouvoirs pour ça.
    Mais ils ont Boulon qui annule la valeur de ta carte aussi O_o "Tywin qui ? Ben il vaut zéro de toute façon".
    CPC Power.
    Bravo tu l'as summon, il regarde le post maintenant.
    Souriez !
    Venez participer au beta test de Offworld Empires sur tabletop simulator. Canards Needed!

  2. #62
    Oui voila ! C'est la combinaison de ces deux cartes qui permet au moins une fois a coup sur d'assurer la victoire des Greyjoy contre les lannister ^^ Grrrrrr. Le nombre de fois que ça m'as donné envie balancer le plateau en l'air ! xD
    Aarghlb lub blohrub je pourtant clair, ne pas ?
    CA : SW-7075-4159-1225 - Steam : mickakun - https://twitter.com/mickakun

  3. #63
    Merci pour le CR Elviejo, il représente assez bien la partie qui était vraiment sympa à jouer.
    Au final, j'ai passé la moitié du jeu à te taper dessus, mais j'aurais peut être du continuer sur Rekka comme au début...

    Citation Envoyé par ElviejoDragon Voir le message
    Le dernier tour s'engage et il apparaît clairement que Martell a les moyens de prendre la forteresse qu'il convoite, en possession des Tyrell. De plus, au lieu de défendre, les Tyrell désertent et abandonnent la région, déclenchant l'ire des Stark. Un complot se forme alors contre Martell : Stark annonce qu'il va tenter de prendre un château Baratheon, ce qui lui permettrait d'avoir une majorité de places fortes et de gagner, aux dépens de Martell. Mais pour réussir, il a besoin du soutien de Lannister et Greyjoy qui sont à côté dudit château.
    En l'occurence, au dernier tour, je voulais surtout contrer Chiff en lui reprenant Peyredragon, mais il a beaucoup trop défendu pour que ce soit faisable. Je me suis rabattu sur la capitale de Rekka vraiment en dernier recours, pour ne pas rester sans rien faire...

    Une partie extrêmement serrée de bout en bout, tout le monde aurait pu gagner à part peut être les Lannisters qui ont fini la partie avec un pauvre chevalier errant.

    Merci à tous!

    EDIT: j'ai oublié, félicitations à Rekka, qui a fait un dernier tour particulièrement impressionnant... Mais c'est tout de même triste de voir le chevalier des fleurs sur le trône.
    Dernière modification par Crayle ; 10/12/2013 à 11h28.

  4. #64
    Citation Envoyé par Crayle Voir le message
    Mais c'est tout de même triste de voir le chevalier des fleurs sur le trône.
    En même temps, tu es assuré qu'à sa mort, il y aura une crise de succession qui permettra un nouveau Jeu du Trône.
    "Nemo mea poena effugit !!!"

  5. #65
    Citation Envoyé par Crayle Voir le message
    EDIT: j'ai oublié, félicitations à Rekka, qui a fait un dernier tour particulièrement impressionnant... Mais c'est tout de même triste de voir le chevalier des fleurs sur le trône.
    Jaloux. Pour une fois que je gagne!
    Jeux de société et BDs en vente (màj le 05/07) - Petites annonces Okkazeo
    Profils Steam / CPC Gifts / SteamGifts (CPC Gifts : None / SG : None)

  6. #66
    Citation Envoyé par ElviejoDragon Voir le message
    Ce samedi, nouvelle partie du Trône de Fer :
    "A Clash Of Kings"
    OP mis à jour. Merci Dragon !

  7. #67
    j'ai également fait un compte rendu de kennedy vs nixon....Il te plait pas, tu préfère que je l'efface ?
    c'est chiant la 3D

  8. #68
    Citation Envoyé par Amnorian Voir le message
    j'ai également fait un compte rendu de kennedy vs nixon....Il te plait pas, tu préfère que je l'efface ?
    Houla, complètement zappé. Oubli réparé. Merci Amnorian. Garde le sourire mec.

  9. #69
    T'inquiète je garde le sourire, j'ai d'ailleurs écris ça avec un grand sourire, preuve ça à bien marché .
    Le topic des CR commence à prendre forme de plus en plus.
    Qui sera le 10ème.......(quel teaser !)
    c'est chiant la 3D

  10. #70
    Ce samedi, nouvelle partie du Trône de Fer :
    "A Storm Of Swords"

    Avec de nouvelles têtes !

    Toutes les maisons sont attribuées par tirage au sort, sauf les Stark que Amnorian tient absolument à jouer. Il commence donc la partie au nord, avec peu de ravitaillement. À l'ouest de Westeros, le hasard remet Gobbopathe aux commandes des Greyjoy, forts de leurs nombreux bateaux, et Rekka à la tête des Tyrell et de leur puissante cavalerie. En face, les Baratheon sont menés par Pad Ranoïaque, et leurs voisins immédiats, les Martell, par Dyce. J'hérite donc des Lannister, une maison difficile à jouer car coincée entre les Greyjoy et les Tyrell, mais je relève le défi.

    (pour bien visualiser, cf. carte de Westeros dans le compte-rendu de la première partie).

    La partie commence après un petit rafraîchissement des règles : le jeu reste logique mais il est important d'en connaître les subtilités pour définir une stratégie d'ensemble. Et puis on ne va pas jeter les débutants dans l'arène sans explication non plus !

    Comme d'habitude, les premiers tours servent à prendre position sur le plateau : on déploie ses forces, on surveille son voisin, on prépare ses armes. Les Lannister proposent un pacte de non-agression aux Greyjoy pour avoir la paix sur leur front nord. Lesdits Greyjoy acceptent, ayant tout intérêt à avoir la paix au sud.


    Trust me I'm a Greyjoy

    Les hostilités s'ouvrent au troisième tour. La cavalerie Tyrell, voulant mettre la main sur du ravitaillement, attaque à pleine puissance les marches du front de mer au sud de Lannisport. C'est Loras Tryell qui mène la charge, espérant enchaîner sur Lannisport lui-même après avoir conquis le front de mer. C'est sans compter sur Tyrion qui le renvoie dans ses 22.

    De l'autre côté de Westeros, les Baratheon et les Stark s'affrontent pour le contrôle de la mer, qui permettrait de soutenir les nombreux combats à venir sur le continent. Les Stark sont également sous la menace des Greyjoy, qui cherchent à avancer vers l'est.

    Restent les Martell, qui la jouent pacifistes en restant dans leur coin. Ils s'échangent même des politesses avec les Baratheon, demandant si le château d'Accalmie est un bon coin, si la taxe foncière n'est pas trop élevée, ou si les frais de chauffage ne sont pas trop importants.

    Pourtant, la guerre menace. Les armées grossissent, et faute d'un ravitaillement qui n'arrive jamais, les mouvements de troupes sont limités. Les Stark souffrent plus que les autres maisons, car le nord est sans merci pour qui ne dispose pas de nourriture. Poussé par la faim, Stark descend plus au sud, et s'empare des Eyrie sous le nez de Baratheon, qui ne voit pas d'un très bon oeil qu'on vienne si près de chez lui.


    Ned, tu as encore oublié le pain, t'abuses !

    À ce stade, les Lannister sont dans une situation difficile : ils ont avancé à l'est sur Harrenhal pour étendre leur territoire et limiter l'influence Baratheon, mais les Tyrell menacent toujours au sud. Or le manque de ravitaillement empêche les Lannister d'être puissants des deux côtés. Une puissante attaque leur permet d'arriver aux portes de Port-Réal, mais les Tyrell en profitent pour avancer vers Lannisport, moins bien défendu, malgré le soutien des Greyjoy. Lesdits Greyjoy livrent d'ailleurs de farouches batailles navales contre les Tyrell qui mènent des incursions de plus en plus lointaines vers le nord... sans perdre de vue les Martell, de l'autre côté, qui pourraient bien débarquer dans leur dos.

    C'est dans ce climat délétère que surgissent les Sauvageons, prenant tout le monde de court : personne n'a de quoi repousser leur attaque ! Dans ce cas, le Trône de Fer (Baratheon, ici) choisit qui en subit les conséquences : c'est Stark qui est choisi, et deux de ses unités sont sacrifiées pour la cause. Un tel affaiblissement permettra notamment à Baratheon de leur prendre les Eyrie par la suite.

    Bien que les Martell amassent des troupes et des navires aux frontières, ils ne passent pas à l'offensive pour le moment, ni contre Tyrell, ni contre Baratheon. Baratheon en profite pour déclencher une foudroyante offensive contre Lannister qui a mis les pieds chez lui. Le coup était bien calculé : faute de ressources, Lannister n'a pas pu bien se placer sur les pistes d'influence et est au bas de chacune d'entre elles, donnant à Baratheon un net avantage, tant en termes d'ordre de jeu que de combat. Du coup, l'armée Lannister est mise en déroute et se replie chez elle...

    ... où elle est TRAHIE par Greyjoy, dont la vilenie n'a d'égale que la couardise. Voyant un château occupé par des chevaliers en retraite, les pirates s'en emparent sans coup férir. Les Lannister se retrouvent à battre la campagne à cheval, car pour couronner le tout, dans le même temps, Lannisport est prise par l'armée Tyrell menée par Loras.


    L'enculé !*

    Toutefois, la guerre n'est pas finie ! Malgré cette récente conquête, les Greyjoy sont toujours aux prises avec les Stark au nord. Ils réussissent un spectaculaire débarquement sur Winterfell, et la dernière heure des Stark semble venue... mais c'est sans compter sur leur formidable capacité de résistance, et le soutien des Baratheon qui ne souhaitent pas que les Greyjoy s'enhardissent trop vite. Après de rudes combats, les Stark reprennent l'avantage et boutent les Greyjoy hors de leurs terres.

    Au sud, Martell et Tyrell en sont finalement venus aux mains. Les combats restent très localisés, mais Martell reste une véritable épine dans le pied : le temps de dire ouf, et Tyrell se retrouve au bas de la piste des Fiefs, ce qui signifie que toute égalité lors des combats à venir lui sera automatiquement défavorable. Lannister, qui n'a pas mis son honneur de côté, réussit à reprendre Lannisport aux chevaliers à la rose.

    C'est le moment que choisit Baratheon pour délivrer une puissante attaque : Martell est engagé contre Tyrell et n'est toujours pas une menace, et les Greyjoy sont affaiblis par de nombreux combats. Lannister et Stark, quant à eux, ne sont plus dans la course au Royaume (bien qu'une heureuse enchère ait permis aux premiers de s'asseoir sur le Trône de Fer, ce qui est un plaisir simple).

    Or Baratheon est à deux châteaux de la victoire ! En plus de Peyredragon et Port-Réal, il a pris les Eyrie aux Stark, et chassé les Lannister de Claquepince et Harrenhal. Greyjoy tente de défendre Vivesaigues, mais en pure perte ; il ne reste qu'un seul château entre Baratheon et la victoire finale. Trop tard pour l'arrêter : un château reste facilement accessible, celui du Bief, inoccupé depuis le début de la partie. Baratheon y envoie ses troupes, et remporte la victoire !


    Rien ne cerf de courir, il faut partir à point (Ho ho ho)

    Une belle partie donc, équilibrée comme il faut, et où l'absence de ravitaillement a joué un rôle déterminant. De mon point de vue il reste difficile de jouer les Lannister (surtout dans ces conditions) mais c'est un challenge tactique intéressant ! Les Stark ont beaucoup souffert du ravitaillement aussi.

    À une prochaine !

    (* authentique)

    EDIT: des petites images pour aérer la lecture
    Dernière modification par ElviejoDragon ; 28/01/2014 à 18h58.
    Venez participer au beta test de Offworld Empires sur tabletop simulator. Canards Needed!

  11. #71
    Bon compte-rendu as usual. J'ai pas pu faire grand chose de mon côté à part bouter le Lannister hors de ses terres. Sans ce foutu ravitaillement, je pouvais pas trop me permettre de me barrer de chez moi avec le Martell en embuscade. Très beau dernier tour de Pad qu'on avait pas vu venir (décidément, se faire oublier ça paye à ce jeu) avant qu'il ne soit trop tard pour l'arrêter.
    Jeux de société et BDs en vente (màj le 05/07) - Petites annonces Okkazeo
    Profils Steam / CPC Gifts / SteamGifts (CPC Gifts : None / SG : None)

  12. #72
    Citation Envoyé par ElviejoDragon Voir le message
    Ce samedi, nouvelle partie du Trône de Fer :
    "A Storm Of Swords"
    Ça fait rudement envie ! Chouette compte-rendu, indexé, comme il se doit, en open post. Merci Elviejo !

  13. #73
    Citation Envoyé par ElviejoDragon Voir le message
    (* authentique)
    Haaan méta
    Spoiler Alert!
    spoiler
    inside ! (générique pub intel)
    Tutos Youtube Dwarf Fortress, Dungeon Crawl Stone Soup, Cataclysm DDA et Aurora 4X : Gobbostream (synopsis et vidéos à télécharger ici). Chaîne Twitch. Chan CPC mumble Dwarf Fortress dans la section Divers

  14. #74
    Citation Envoyé par Gobbopathe Voir le message
    Haaan méta
    Spoiler Alert!
    spoiler
    inside ! (générique pub intel)
    Nan ça veut juste dire que c'est une authentique citation de la partie
    Venez participer au beta test de Offworld Empires sur tabletop simulator. Canards Needed!

  15. #75
    Hop une nouvelle partie du Trône de Fer :
    "A Feast for Crows"

    Au tirage au sort de début de partie, Septa, qui est le petit nouveau, récupère les Stark. Il ne connaît pas encore la musique, mais il apprend vite. Son voisin Baratheon est joué par Crayle, vétéran de plusieurs parties. Plus au sud, Thigr occupe les terres des Martell, et pourrait bien vouloir s'en prendre aux Baratheon dès le début. À moins bien sûr que ses plans ne soient contrecarrés par Gobbopathe et ses Tyrell. Les Lannister sont aux mains du vainqueur de la dernière partie, j'ai nommé Pad Ranoïaque. Pour ma part, j'hérite de ces pirates de Greyjoy.

    Comme d'habitude, les premiers tours sont plutôt timides. Chacun préfère renforcer sa position même si les Greyjoy s'enhardissent à prendre un ou deux châteaux non défendus. Inutile d'être trop belliqueux à ce stade cependant, sous peine de s'attirer les foudres de toutes les autres maisons. Greyjoy et Lannister passent un pacte de non-agression pour avoir les mains libres.

    Dès le deuxième tour cependant, le premier conflit armé éclate entre Martell et Baratheon dans la Baie des Naufragés. Baratheon se défend bec et ongles : la baie est la porte de Peyredragon et surtout un pont vers le continent de Westeros, qu'il ne tient pas à perdre. Au troisième tour cependant, les Tyrell qui ouvrent le feu sur le front ouest des Martell, leur contestant le contrôle de la région des Osseux. Forcé de se défendre, Martell laisse Baratheon tranquille et se tourne contre son nouvel ennemi, qui le restera durant toute la partie. Baratheon profite de l'occasion pour s'emparer du château d'Accalmie, étant déjà installé à Port-Réal.

    Pendant ce temps plus au nord, le conflit ne dépasse pas le stade des menaces. Greyjoy et Stark savent bien que la guerre finira par éclater, mais pour le moment rien de concret. Stark en profite pour descendre vers les Eyrie. Lannister quant à lui s'étend vers l'est : les Tyrell, occupés contre les Martell, ne lui cherchent pas querelle. La partie progresse ainsi jusqu'au cinquième tour, durant lequel les Lannister attaquent les Baratheon qui sont parvenus jusqu'au sud de Pierremoûtier.


    Cinquième tour de jeu. Notez les Greyjoy et les Stark qui se regardent en chiens de faïence, les Lannister et les Baratheon qui préparent une énorme bataille au centre du plateau, et l'offensive des Tyrell contre les Martell au sud. Notez aussi les bières : l'une d'entre elles finira sur le plateau, ce qui devient une sorte de tradition.

    Contre toute attente les Baratheon parviennent à repousser les Lannister ; mais plutôt que de rentrer chez eux ceux-ci traversent les lignes pour se retrouver... au Bief, aux portes de Port-Réal. Ils sont certes en déroute, mais il ne leur faudra qu'un tour pour se relever et constituer une menace.


    Les troupes Lannister défaites se regroupent au Bief pour frapper de nouveau.

    Pendant ce temps, Martell et Tyrell se déchirent toujours sur terre et sur mer. Une importante bataille navale a lieu dans la Mer d'Été, au sud de Westeros. Au nord, les eaux de la Baie des Glaces rougissent elles aussi : les Greyjoy sont passés à l'attaque et entendent bien établir une ligne continue de navires entre Pyk et Winterfell, une ligne qui leur permettrait de menacer directement la citadelle des Stark.


    Rompus au combat maritime, les Greyjoy vont remporter ce combat et constituer une sérieuse menace pour les Stark.

    Sur ces entrefaites, les Sauvageons attaquent Westeros ! Ils attaqueront d'ailleurs de nouveau quelques tours plus tard. Lors du premier assaut, les maisons sont toutes à court de ressources et ne peuvent pas s'opposer à l'attaque. Les conséquences restent heureusement limitées. Le deuxième assaut est repoussé sans dommages.

    La guerre continue sur le continent et comme on pouvait l'attendre, les Greyjoy attaquent Winterfell avec tout ce qu'ils peuvent et s'emparent de la citadelle. Toutefois les Stark, qui ont décidé de jouer à la russe, s'enfuient en lieu sûr sans subir de pertes. Pour Greyjoy c'est une situation difficile : certes Winterfell est pris, mais pour combien de temps ? Tant que les armées Stark ne seront pas détruites, ce ne peut être que temporaire. Greyjoy amène du renfort depuis le sud pour être en mesure de réagir.

    Au sud, justement, ce sont les Martell qui commencent à inquiéter, avec quatre châteaux en leur possession, dont Accalmie pris aux Baratheon.


    La carte à la fin du tour 7. Winterfell est aux Greyjoy mais encerclé de toutes parts par de puissantes armées de Stark en colère. Lannister a perdu du monde dans le conflit contre Baratheon et se regroupe. Les Tyrell et les Martell se battent toujours.

    Fort de son armée, Stark contre-attaque dès le tour suivant et reprend Winterfell... mais Greyjoy qui avait prévu l'embrouille ré-attaque immédiatement et reprend la citadelle dans la foulée... encore une fois sans détruire l'armée Stark qui bat en retraite dans le nord.

    Plus au sud, Lannister tient maintenant quatre châteaux et commence à devenir menaçant. Baratheon a perdu plusieurs régions au combat et se replie en hérisson, repoussant quiconque essaie de l'attaquer. Tyrell s'empare du Bief et se rapproche pour menacer à la fois Baratheon et Martell, tandis que ces derniers tentent plusieurs coups de main sur des régions Tyrell.

    La fin du jeu approche et les ambitions de chacun se révèlent. Stark lance une formidable contre-attaque contre les Greyjoy et anéantit ses troupes situées à Winterfell et alentour. Dans le même temps, Lannister profite de l'occasion pour faire remonter ses troupes du Sud, et attaquent Salvemer tenue par les Greyjoy. Affaiblis sur deux fronts, les pirates ne peuvent que courber l'échine (autant dire qu'ils prennent cher). Le dernier tour sera crucial... les Stark se sont refaits et menacent à présent le reste de Westeros ; les Lannister ont étendu leur pouvoir de manière impressionnante, et les autres maisons se tiennent en embuscade pour la victoire : pendant que le nord bataillait, les Tyrell et les Baratheon ont considérablement réduit l'influence des Martell en leur prenant chacun un château, ce qui les rend aussi dangereux l'un que l'autre.


    La carte à l'aube du dernier tour.

    C'est le dernier tour et les Lannister tentent le tout pour le tout en essayant de débarquer à Pyk. Mais les Greyjoy avaient prévu le coup et misent tout sur la défense maritime pour empêcher les Lannister de débarquer. Le combat naval livré dans la baie du fer-né se solde par la défaite des Lannister, et sonne le glas des rêves de conquête de l'armée au lion : sans navires, impossible de s'emparer de la forteresse des îles de fer.

    Voilà qui arrange bien les affaires de Stark : fort d'un réseau maritime étendu à l'est et avec une armée toute fraîche, les hommes du nord descendent sur Moat Cailin et prennent la presqu'île de Claquepince aux Baratheon. Rien ne résiste à la furie des Stark qui passent devant tout le monde au nombre de châteaux au dernier tour : malgré leurs efforts, les autres maisons ne parviendront pas à les rattraper.


    Fin du jeu. Les Stark ont cinq châteaux et l'emportent devant les Lannister à égalité avec les Tyrell. Derrière, on trouve les Baratheon, puis les Martell et les Greyjoy (snif.)


    C'est donc une belle victoire des Stark sur cette partie, remportée par Septa qui n'avait encore jamais joué ! Félicitations Ser.




    Crédits photos : Pad Ranoïaque et Thigr (merci à eux !)
    Dernière modification par ElviejoDragon ; 04/05/2014 à 14h59.
    Venez participer au beta test de Offworld Empires sur tabletop simulator. Canards Needed!

  16. #76
    Excellent CR d'un jeu non moins excellent Et bravo pour cette victoire ^^
    Association Ludopoly ; Festival Ludinord ; Instagram ; Ludotheque

  17. #77
    Super compte-rendu ! J'ai une question du coup : combien de temps durent vos parties en moyenne ? C'est facile à appréhender ou difficile pour les débutants ?

  18. #78
    Merci
    Pour 6 joueurs je dirais cinq heures environ, un peu moins quand on maîtrise tout sur le bout des doigts, un peu plus quand on se réfère régulièrement au bouquin de règles.

    Pour l'accessibilité ça dépend ce que tu appelles un débutant. Un débutant total qui n'a jamais joué à autre chose qu'au Monopoly risque d'être perdu. Pour un joueur qui a un peu de bouteille ça ira déjà mieux. Le jeu en lui-même n'est pas si complexe, mais il y a tout un tas de petites règles à connaître qui compliquent un peu la tâche.
    Venez participer au beta test de Offworld Empires sur tabletop simulator. Canards Needed!

  19. #79
    Merci pour le CR!

    Une partie extrêmement défensive pour moi faute de ravitaillement: je n'ai jamais réussi à bouger de mon niveau initial, et pourtant je crois que je n'ai jamais fait autant de batailles sur un trône de fer.
    J'avais tout de même de quoi prendre la capitale Martell au dernier tour si Septa ne m'avait pas attaqué dans le dos à ce moment la.

  20. #80
    Citation Envoyé par ElviejoDragon Voir le message
    Hop une nouvelle partie du Trône de Fer :
    "A Feast for Crows"
    Je découvre la série TV depuis quelques jours. Ton compte-rendu met sacrément l'eau à la bouche. Indexé en OP. Merci Elviejo !

  21. #81
    C'est génial ce topic, merci pour vos compte-rendus!! J'essaierais d'en faire à l'occasion étant aussi féru de jeux de plateau.

  22. #82
    Joli compte-rendus.
    Effectivement j'ai joué plus Bolton que Stark.
    Tu te caches dans la forêt avec tes cavaliers. Et à la fin tu backstabbe ton presque-allié pour gagner de peu.

    C'était bien fun. Encore merci à Evil pour l'accueil et le compte-rendu.

  23. #83
    Citation Envoyé par Septa Voir le message
    C'était bien fun. Encore merci à Evil pour l'accueil et le compte-rendu.
    Ça correspond bien à la mentalité du personnage.
    Jeux de société et BDs en vente (màj le 05/07) - Petites annonces Okkazeo
    Profils Steam / CPC Gifts / SteamGifts (CPC Gifts : None / SG : None)

  24. #84
    Citation Envoyé par Rekka Voir le message
    Ça correspond bien à la mentalité du personnage.
    Evil. Elvie...
    Oui bon.

  25. #85
    Bravo pour ce beau compte rendu.

  26. #86
    Ce samedi, pour changer du Trône de Fer, on s’est fait une petite UCGC Civilization (FFG).

    Qui ne connait pas Civilization ? Dans cette nouvelle édition du grand classique de Sid Meier, chaque joueur incarne une grande puissance mondiale et affronte les autres autour d’un vaste plateau de jeu pour la suprématie militaire (prendre une capitale ennemie), économique (atteindre 15 pièces d’or), culturelle (atteindre le bout de la piste culturelle) ou scientifique (atteindre l’unique technologie de niveau 5). Plus d'infos sur le Une Semaine, Un Jeu de Big Brother.

    Cette partie se joue avec l’extension Gloire et Fortune et quelques ajustements : les tuiles de reliques ont été retirées du jeu, et l’on joue sans les investissements, les caravanes et les fortifications. Pour le reste, les nouvelles civilisations, technologies et personnalités ont été intégrées au jeu.


    Le plateau de jeu en cours de partie. Voyez les civilisations jouées ci-dessous. À gauche de la photo, en jaune, c'est la Chine (oui.)

    Les civilisations sont attribuées par tirage au sort. Autour de la table, on retrouve donc Dyce à la tête de la Chine, de Wu Zetian. À sa gauche s’étendent les terres de Rekka, aux commandes de l’Inde de Gandhi. Ironie du sort, le voisin immédiat du chantre de la non-violence n’est autre que Crayle qui a hérité des Allemands de Bismarck. En face de lui, de l’autre côté du plateau, c’est Pad Ranoïaque et ses Égyptiens qui fourbissent leurs armes, sous la houlette de Cléopâtre. Enfin, je récupère les Romains de César (excusez du peu) et commence la partie encadré par les Chinois de Dyce et les Égyptiens de Pad. Ce qui nous donne au final un bloc asiatique Chine-Inde, un bloc antique Rome-Égypte, et un bloc… allemand.



    Chaque civilisation dispose d’avantages spéciaux. Ainsi dès le départ les Égyptiens ont droit à une merveille antique gratuite. Cléopad s’empresse donc de construire des Pyramides, mais les specs n’étaient pas claires...


    "C'est une pyramide ça oui ou merde ? ... Bon !" - Les Égyptiens construisent le Chichen Itza.

    Les Indiens eux commencent déjà à embrouiller tout le monde en faisant passer de la soie pour de l’encens et du blé pour du fer, parce que voyez-vous ils ont le sens des affaires. Pendant ce temps, les Chinois se fortifient et les Allemands rassemblent de puissantes forces armées. Dans l’ensemble toutes les civilisations explorent le plateau, dont la plus grande partie est encore recouverte du brouillard de guerre. Ainsi on découvre qu’une véritable mer intérieure sépare les Romains des Égyptiens (la Méditerrannée sans doute) tandis qu’un minuscule cours d’eau sépare les Indiens des Allemands (le Danube ? le Gange ?).

    L’exploration révèle aussi les huttes et villages occupés par les barbares. Les huttes peuvent être pacifiquement assimilées, mais les villages ont la fâcheuse habitude de se défendre… et ils se débrouillent pas mal en début de partie !

    Après quelques tours le premier conflit éclate : les Romains, forts d’avoir découvert la navigation, traversent la Méditerranée pour aller refaire le portrait d’une armée égyptienne non loin de là. Ils sont renvoyés chez eux avec pertes et fracas, aux cris de “heee les Romains vous êtes des Romaines”. Par la suite César ne cherchera plus à s’en prendre à Cléopâtre, d'autant qu'il n'en a pas les moyens.


    "Ce n'est pas qu'une question de moyens."

    Arrivent alors les Chinois (voisins de Rome) qui ne veulent surtout pas donner dans le cliché et copient la technologie de la navigation des Romains. Mais comme ils sont cools, ils offrent l’agriculture en échange, et Rome devient immédiatement une métropole capable d’exploiter davantage de ressources.

    La partie progresse et peu à peu une tendance se dessine pour chaque civilisation. L’Inde est partie sur la recherche scientifique en s’efforçant de découvrir de nouvelles technologies chaque tour : une stratégie à long terme qui peut s’avérer dévastatrice en fin de partie en cas de conflit. Et c’est peut être raisonnable, car l’Allemagne, son voisin immédiat, construit des baraquements à tours de bras pour avoir des bonus de combat. L’Égypte semble aussi partir sur la voie militaire, mais ne renonce pas à la science pour autant et développe son arbre technologique. Les Romains se cherchent encore un peu à ce stade, mais à terme ils viseront la victoire économique. Enfin, les Chinois se consacrent à la culture autant que possible, en passant par des merveilles mondiales telles que le fameux Stonehenge de Pékin ou le Taj Mahal de Shangaï.


    Comment, une copie ? Ce sont les Indiens qui ont copié.

    De nouvelles villes apparaissent sur le plateau, et c’est l’inévitable conflit entre les Allemands de Crayle et les Égyptiens de Pad. Les deux civilisations sont bien armées et se livrent de petites batailles d’escarmouche aux abords de villes ou même de simples villages de barbares. Voyant qu’une armée égyptienne va s’emparer d’un village, une force allemande s’interpose et met les Égyptiens en déroute pour mettre la main sur le magot.

    Les villes à grosse production peuvent se permettent de lancer la construction de nouvelles merveilles liées à l’axe de développement choisi. Ainsi, le monde entier voit apparaître l’Angkor Vat et la Pagode de Porcelaine en Inde, tandis que Bismarck construit la Grande Muraille d’Allemagne. À noter d’ailleurs que suite à une manigance de l’Inde, le Chichen Itza d’Égypte est tombé en désuétude (depuis le début de la partie, il augmentait la production des villes égyptiennes). Cléopâtre se console avec le Colosse.


    Qui marche sur la Grande Muraille d'Allemagne conquiert die Bravitüde.

    De l’autre côté, les Indiens continuent de développer leur technologie et avancent vers le centre du plateau. Les Chinois eux commencent à engager d’illustres savants asiatiques tels que Nikola Tesla, Lloyd Wright et Jim Henson pour développer leur culture. Les Romains, eux, après avoir été longtemps en république, proclament la démocratie. Ils ne peuvent plus attaquer de cités ennemies, mais reçoivent plus de commerce en échange, ce qui leur permet par ricochet de booster leur économie.

    D’autres civilisations changeront aussi de régime politique. Chine et Inde optent pour la monarchie, tandis que les Allemands proclament la république (on sait comment finit ce genre d’initative). Les Égyptiens eux restent dans le despotisme, parce que sinon ils ne peuvent plus faire la blague du phare à on.

    Plus tard, les Romains passeront en féodalisme pour avoir une pièce d’or supplémentaire. Le danger de la victoire économique est réel, et la Chine utilisera la technologie de l’écriture pour annuler une action qui aurait fait gagner encore une pièce supplémentaire aux Romains.


    L'arbre technologique des Romains, optimisé pour l'économie.

    Pour acquérir l’or nécessaire à la victoire économique, les Romains doivent donc remporter des combats : la technologie du code de lois leur donne une pièce par victoire. Ils entreprennent donc de prendre manu militari les villages barbares voisins. Voyant la manoeuvre, les Allemands se rapprochent et les privent d’une victoire facile en attaquant un village barbare avant eux ; puis dans la foulée ils attaquent l’armée romaine elle-même. Or les Romains n’ont qu’une puissance militaire modeste, de taille à rivaliser avec des barbares mais certainement pas avec des Allemands endurcis et qui ont grandi dans des baraquements. C’est la déroute. Rome est directement menacée : si elle tombe, c’est l’Allemagne qui gagne la partie !

    Dans le même temps Cléopâtre découvre la combustion, ce qui lui permet de faire de puissants Panzer égyptiens qui foncent sur Berlin. On a donc une situation assez amusante, où l’armée égyptienne est aux portes de Berlin pendant que l’armée allemande est aux portes de Rome. L’armée romaine pourrait être aux portes d’Alexandrie pour fermer le triangle, mais elle préfère se rapprocher d’un petit village barbare qui résiste.

    Ce n’est d’ailleurs pas le seul : plus loin, un fier village barbare a tenu tête à plusieurs assauts des Chinois et des Indiens. On ne sait pas ce qu’ils défendent, mais ils le défendent bien en tout cas. C’est finalement Gandhi qui réduira le village au silence, parce que la non-violence ça va bien cinq minutes. Et c’est à ce moment-là que les Indiens comprennent pourquoi les barbares se battaient si désespérément : ils ont de l'uranium !


    Oui certaines choses ne changent jamais : Gandhi a TOUJOURS de quoi vous nuker.

    À ce stade, l’équilibre des forces est quasi parfait :
    - les Chinois progressent vers la victoire culturelle, ayant encore quelques cases à parcourir sur la piste de culture. Aucun danger immédiat ne les menace.
    - les Indiens disposent d’uranium (même si personne ne le sait) et pourront raser une ville au prochain tour s’ils recherchent la théorie atomique.
    - les Allemands approchent de Rome et pourraient s’en emparer dans deux tours ;
    - les Égyptiens approchent de Berlin et bloquent déjà la production de la banlieue ;
    - les Romains n’ont plus que deux pièces à trouver pour remporter la victoire économique.

    Alors, comment cela va-t-il se finir ? Les Égyptiens lancent une violente attaque autour de Berlin et infligent des pertes aux Allemands lors d’un combat épique, mais la ville tient bon. Les Allemands, quant à eux, font mouvement vers Rome, et s’arrêtent dans la banlieue : ils sont trop loin pour s’emparer immédiatement de la ville.


    Les armées allemandes aux portes de Rome. Ça sent le Tannenbaum.

    C’est alors que les Romains rassemblent suffisamment de culture pour débloquer un personnage illustre qui leur rapporte une pièce d’or. Dorénavant à une pièce de la victoire, ils lancent leur vaillante chevalerie contre le village barbare resté intact à proximité, et s’en emparent aussitôt, ramassant ainsi leur dernière pièce (et même une pièce en prime qui se trouvait dans le village en question) !

    C’est donc une victoire de votre serviteur, à l’issue du 10e tour de jeu. Je ne m’estimais pas spécialement bien parti, étant notamment le dernier à avoir construit ma 2e ville (et n’ayant pas construit de 3e ville). Tout s’est accéléré à partir du moment où j’ai débloqué la démocratie. Une belle partie en tout cas !


    Ça valait bien une image un peu badass.

    Merci à tous !
    Crédits photos Pad Ranoïaque & Dyce
    Dernière modification par ElviejoDragon ; 28/05/2014 à 09h50.
    Venez participer au beta test de Offworld Empires sur tabletop simulator. Canards Needed!

  27. #87
    Très bonne partie effectivement. Serrée jusqu'à la fin. C'était une première pour moi (je n'avais vu que le jeu tourner) et je dois dire que ça m'a bien plu. Les règles sont simples (malgré le bordel qu'il y a sur la table) et au final, les tours s’enchaînent bien et sans temps mort vu qu'on réfléchit toujours à ce qu'on va faire par la suite pendant que les autres jouent. Bref, un bon petit jeu. Enfin "petit", ça nous a quand même pris environ 5h, explications de règles comprises.
    Jeux de société et BDs en vente (màj le 05/07) - Petites annonces Okkazeo
    Profils Steam / CPC Gifts / SteamGifts (CPC Gifts : None / SG : None)

  28. #88
    Oui, excellente partie avec un bon jeu en bonne compagnie. Pour une première, je n'ai pas été déçu, le jeu restant relativement abordable. Il faut juste ne pas se laisser intimider par le matos pléthorique. Avec un peu d'expérience, ça peut être tendu. Gageons d'ailleurs qu'aux prochaines, avec des joueurs et leur première expérience, sachant mieux se retrouver dans le développement et la recherche, il y aura davantage d'échanges économiques. Je ne sais comment fonctionnent les caravanes, mais ça pourrait être intéressant.
    "Nemo mea poena effugit !!!"

  29. #89
    Excellent AAR en tout cas. Je l'ai lu avec plaisir.

  30. #90
    Superbe resumé qui retranscrit bien l'ambiance de cette belle partie.

    Tendue de bout en bout, avec 3 optiques de victoires bien differentes et bien equilibrées. Tout le monde pouvait encore gagner 2 tours avant la fin.....bien que l'economiste avait pas mal d'avance !


    Très pressé d'en refaire une autre, en rajoutant quelques petits plus des extensions.

    Clairement, le jeu rentre dans mes favoris désormais.
    Do not fear me. Ours is a peaceful race, and we must live in harmony...
    Ma Ludothèque

Page 3 sur 19 PremièrePremière 123456789101113 ... DernièreDernière

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •