Crunchez vos adresses URL
|
Rejoignez notre discord
|
Hébergez vos photos
Affichage des résultats 1 à 8 sur 8
  1. #1
    Je suis à la traine, je viens de commencer de lire le nouveau numéro, et voilà-t-il pas que d'entrée, je tombe sur une news défaitiste de Louis-Ferdinand Sébum concernant les claviers bépo et leur mort déjà titrée.

    Tout d'abord je suis contente que le bépo figure dans cette nouvelle norme, ça veut dire que peut-être, le bépo sera proposé directement dans Windows, plutôt que d'avoir à installer un programme tiers.

    Ensuite, concernant la difficulté d'apprentissage, je comprends que les gens qui ont galéré à apprendre l'azerty flippent un peu, vu la débilité de ce clavier. Il faut reconnaitre qu'apprendre le bépo m'a pris, fiouu, deux jours, et qu'il a été entièrement intégré à mon flux de travail en deux semaines.

    On va juste rappeler brièvement que l'intérêt du bépo, ce n'est pas tant la rapidité d'écriture, que l'économie de mouvement et le fait qu'il contient tous les caractères français (et européens), comme le fait remarquer LFS à bon escient. Cela représente donc un risque considérablement réduit de problèmes de mains, de poignets, de coudes et d'épaules. Donc c'est particulièrement intéressant pour les gens qui écrivent beaucoup dans leur métier, comme le développement logiciel, la traduction (comme c'est mon cas), ou tiens, le journalisme

    Mais comme on dit, vous faites ce que vous voulez avec votre santé. Personnellement, mes douleurs de poignets ont quasiment disparu avec le bépo (et ça m'a rien coûté).

    Pour les jeux, ce qui est chiant, c'est que la plupart se basent sur le qwerty pour leurs binding par défaut, et faut se retaper toute la configuration à chaque fois. Mais certains, comme Ubisoft, offrent la même configuration, quelque soit la disposition de votre clavier (j'imagine qu'ils utilisent les codes matériels des touches), et c'est plutot cool de leur part.

    Et au final, le bépo ne mourra pas, pour la simple raison que ça ne demande quasi aucun effort à installer et que les gens qu'ils l'ont adopté ne vont pas arrêter sous prétexte que les autres veulent pas s'y mettre. Peut-être que le bépo gagnera du terrain petit à petit, peut-être qu'il sera bloqué à jamais à un certain plafond, peut-être qu'il gagnera subitement en popularité le jour ou le ministère de la santé reconnaitra la valeur sanitaire du clavier bépo et voudra réduire les dépenses orthopédiques de la sécurité sociale.

    Mais en attendant, continuons les sarcasmes, comme on se moque du camarade de classe moins populaire et pourtant plus intelligent que soi

  2. #2
    Salut eliz et bienvenu sur le forum.

    Pardonne moi une entrée en matière un peu directe, mais je trouve ton message perceptiblement (passif-)aggressif, ce qui n'est souvent pas le meilleur moyen pour ouvrir une discussion constructive. C'est d'autant plus étonnant que les sarcasmes sébumiens envers un sujet qui te tient à cœur semblent à la source d'icelui.

    Citation Envoyé par eliz Voir le message
    Cela représente donc un risque considérablement réduit de problèmes de mains, de poignets, de coudes et d'épaules.
    le jour ou le ministère de la santé reconnaitra la valeur sanitaire du clavier bépo et voudra réduire les dépenses orthopédiques de la sécurité sociale
    Je vois souvent ces affirmations très fortes dans les arguments en faveur du bépo.

    Or sur ce plan médical, la littérature est très parcélaire et non concluante (et ce pour le Dvorak. La littérature est inexistante en français).

    Il me semble pour le moment que ce sont des affirmations basées sur l'intention derrière le design de la disposition, et que le travail est à faire pour les confirmer ou infirmer.
    Je ne dis pas qu'elles soient fausses à l'instar des histoires de lumière bleue ou de protections anti-ondes, mais il s'agit d'une terra incognita.

    Je note aussi que beaucoup de dispositions alternatives utilisent les mêmes arguments de disposition créées scientifiquement, et ce en français (ex: Coeur 2.0) ou en anglais.
    En parcourant quelques publications, la méthodologie de l'évaluation est intéressante : répartition physique des appuis, distance parcourues par les doigts, parfois complétées par une pondération des doigts puissants. Pas de consensus scientifique sur ce point non plus, ce qui semble normal vu le peu d'études. (Cette thèse semble un bon point d'entrée pour aller plus loin.)

    Il faudrait que je creuse la question, mais à première vue les études sur les Troubles Muscolo-Squelettiques (TMS) pointent surtout la position des mains et bras comme facteurs clés, ce qui appellerait surtout à une modification de la forme physique des claviers plus que de leur disposition.

    il contient tous les caractères français
    Sur ce point, MAEL (Majuscules Accentuées Et Ligatures) permet d'avoir le même contenu sur clavier AZERTY sans rien changer. La disposition AZERTY NF Z71-300 de l'AFNOR le fait en bougeant quelques habitudes. Les QWERTY québécois, AZERTY belge et QWERTZ suisse n'ont pas non plus de problème.

    L'expressivité de la disposition est un point intéressant. J'ai remarqué que le QWERTY est populaire chez certains dévelopeurs français pour une raison simple : les languages informatiques ont été créés dessus. Sur ce point, le papier sur la disposition Coeur me semble apporter un argument intéressant dans le besoin d'utiliser une disposition qui sied à l'usage, c.-à-d. les langues et languages pratiqués.


    Le bépo me fait penser à l'Esperanto. Une idée intéressante mais dont les affirmations sont grandes, et plus espérées que vérifiées.

  3. #3
    Citation Envoyé par Aerdalis Voir le message
    .../...
    Le bépo me fait penser à l'Esperanto. Une idée intéressante mais dont les affirmations sont grandes, et plus espérées que vérifiées.
    Je partage exactement cette impression, qu'on retrouve aussi dans le ton du message d'eliz (dans lequel je vois bien plus de l'envie de voir le BEPO plus largement adopté en raison de ses supposées qualités que de l'agressivité).

    D'ailleurs le parallèle est bien trouvé
    Avec l'informatisation exponentielle des 20-25 dernières années, la disposition de nos claviers est devenue un apprentissage de base au même titre que sa langue maternelle. Donc avec toute la charge non objective qui s'y attache (je ne vais quand même pas dire affective ).
    Tu apprends à taper avec le layout le plus fréquent dans ton environnement culturel (en Licornie, l'AZERTY) et dans la génération des trentenaires et les suivantes c'est un apprentissage qui s'est fait très tôt (ma génération plus chenue a commencé à se servir massivement d'un ordinateur à la fin de ses études supérieures).
    Ergo (hahaha) comme les autres vieux je n'ai aucun attachement à un layout particulier et je switch (re-hahahaha) d'un layout à l'autre assez facilement (j'ai longtemps eu à passer plusieurs fois par jour entre AZERTY, QWERTY et QWERTZ) parce que ça a été des apprentissages "tardifs".

    Chez les gamins prépubères :frourras: l'apprentissage d'un layout se fait presque avant l'apprentissage de l'écriture manuscrite. Toute une série de réflexes s'ancrent donc et sont difficile à faire changer ensuite.
    Il faut absolument tenir compte de cet élément si on tient à observer l'usage des différents layouts et encore plus si on veut le changer.

    La familiarité avec le QWERTY de beaucoup de travailleurs de l'informatique (c'est comme travailleur du sexe, mais en digital ) s'explique à mon avis -pas si humble que ça- par l'écrasante domination hégémonique de l'anglais sur le domaine qui en fait la langue (et la disposition de clavier) par défaut. Tu la connaît forcément à la longue parce que quelle que soit ton layout, tu auras eu besoin de taper en QWERTY à l'aveugle.

    Hop, 2c pour le kickstarter du clavier reconfigurable à la volée avec des écrans oled sur les touches.
    Si ça ne marche toujours pas... Prend un plus gros marteau !
    Citation Envoyé par Daedaal
    Je crois que je cite.

  4. #4
    C'est juste une question de fréquenter les bons milieux.

    Dans ma dernière boîte d'informateux (certains méprisants parleraient de coding monkeys), il y avait environ un cinquième de l'effectif (sur plusieurs centaines de personnes) qui avaient un clavier 'non conventionnel', genre BEPO, typematrix, ergonomique zarbi et compagnie. Donc, des trucs vraiment confidentiels d'une part, et qui demandent un véritable apprentissage d'autre part. Sauf que c'est leur métier de taper sur le clavier comme d'être exposé à des TMS, et de ce fait ça peut avoir du sens et de la finalité de s'approprier des claviers exotiques si ça amène un gain de prod, de confort, ou que ça évite de ne plus pouvoir travailler...

    Moi, perso, je ne m'y fais pas, mais de ce fait je ne fais pas partie des 'trve', je reste dans la plèbe.

    Par contre, pour les paralèles douteux, j'en ai d'autres en stock. Il y a des gens qui travaillent sous windows parce que c'est le système qu'ils ont appris pour jouer à LoL quand ils étaient petits. Il y a aussi des gens qui ont appris l'informatique un peu sérieusement lors de leurs études et qui, du coup, emploient des OS pour professionnels. Un professionnel de l'informatique n'est pas une secrétaire; sa formation l'amène à d'autres choix techniques que ceux affichés en tête de gondole de la grande surface du coin

  5. #5
    Bonjour, personnellement, j’utilise un Typematrix bepo suite à une tendinite de l’épaule droite qui m’a littéralement laissé sur le flanc (quand vous ne pouvez pas dormir, il faut s’inquiéter). Un ou deux mois pour les bases, une bonne année pour frapper comme avant (j’avais plus de vingt ans d’AZERTY). Alors je dois faire partie des geeks frimeurs parce qu’il y a peu de chances que je revienne en arrière. Trouver la touche @ ou un simple é sur un clavier classique me fait couiner maintenant (je sens la tension dans mes articulations quand je vais les chercher).
    Évidemment, je n’ai pas testé toutes les solutions mais je n’ai même pas croisé Mael et Cœur dans mes recherches. Sachant que les pilotes type Mael n’ont en fait aucun intérêt d’un point de vue ergonomique, ils demandent en fait plus de travail des doigts - c’est ce genre de choses que j’utilisais lorsque la tendinite s’est déclarée).

    Je n’ai pas encore entamé la lecture de CPC mais si il est dit que le Bépo est mort, c’est assez rigolo vu son statut qui a toujours été confidentiel. Après, j’imagine que c’est en rapport avec la réflexion ministérielle sur un clavier spécifiquement français. Mais ça signifie alors que le Bépo va continuer sa petite vie obscure, pas qu’il va clamser.

    Après, je suis un peu étonné des commentaires plus ou moins négatifs ici. Le jour où je croiserai sur le Web ou dans la vie une personne qui me dira « J’ai essayé le Bépo pendant trois mois et je préfère largement l’Azerty », j’écouterai son argumentation avec intérêt. Si j’avais l’âge d’être papa, je pense que j’aurais habitué mes enfants aux deux claviers.

    Et pour finir, j’ai en fait raconté mon histoire Bépo ici : https://www.li-an.fr/blog/mon-travai...ages/ami-bepo/
    Windows 10 64 bits – Stardew Valley, an I / Dota Underlords / Fantasy General II

  6. #6
    L'article de CPC est à interpréter. S'il est dit que Bepo est mort, c'est juste parce qu'il existe depuis belle lurette, et que tu as probablement plus de gens qui adoptent un enfant que de gens qui adoptent un Bepo . Mort ne veut pas dire arrêté, juste "c'est mort mec, arrêtes d'espérer". Eliz a fait un caca nerveux car il a lu quelqu'un qui n'était pas d'accord avec lui. Ok, laissons le grandir, ce n'est pas grave.

    Je pense aussi que les usages et les matériels changeants - on utilise de plus en plus un smartphone/tablette plutôt qu'un PC, les dispositions des claviers physiques importent de moins en moins pour le grand public. Puis globalement, le grand public ne tape pas tant que ça au clavier, et pas rapidement. S'il a un soucis, c'est avant tout lié à un bureau/fauteuil/posture non adapté.
    Pour les autres, les littéraires, les informaticiens, et j'en passe, c'est une autre histoire, mais ce sont des populations qui ont des intérêts forts à adapter leur clavier (et souris). Ne faisons pas l'erreur de prendre nos besoins de professionnels pour une généralité.
    Je pense sincèrement que le grand public s'en fiche car il n'en a pas besoin. C'est tout. C'est pour ça que qu'un Bepo largement utilisé (tout comme un clavier Frrrrrançais avec une Marianne sur la touche Windows), c'est mort. CPC s'adresse au grand public et aux gamers, pas plus.
    Dernière modification par gros_bidule ; 01/10/2019 à 19h40.

  7. #7
    En même temps, le grand public tape de plus en plus de texte au bureau ou dans un cadre pro et ce n’est pas sur une tablette. Et les problèmes de tendinite explosent. Mais ce n’est pas grave, le grand public ira chez le médecin (c’est remboursé) et s’achètera un SUV. C’est évident que le grand public préférera toujours le truc le plus répandu.
    Je comprends parfaitement pourquoi le Bépo n’a pas grand avenir (entre les industriels et les vieilles habitudes, hein, genre on va mettre de la laine de verre pour isoler - je viens de refaire l’isolation chez moi ) mais je le regrette. Parce que apprendre à l’école sur un nouveau clavier ou l’ancien, c’est juste le même effort. Ou alors c’est encore un complot des vieux ?
    Windows 10 64 bits – Stardew Valley, an I / Dota Underlords / Fantasy General II

  8. #8
    Je ne suis pas certain que le grand public tape tant que ça au clavier :-p
    Pas autant qu'un rédacteur en tout cas.
    Un secrétaire ou un commercial, s'il va passer du temps devant un PC, ce n'est pas pour taper des romans. Il va lire, beaucoup, utiliser la souris, téléphoner...
    Bref, c'est compliqué. Si la disposition azerty était si catastrophique que ça, tout le monde aurait une tendinite. Or, c'est loin d'être le cas. Et admettons aussi que certaines personnes sont plus fragiles que d'autres sur ce point. Or, les gens qui recommandent le Bepo, ce sont justement souvent des personnes qui ont connu des soucis, témoignage à la clef. Ceux et celles pour qui tout va bien, on ne les entend jamais. Je ne dis pas qu'il n'y a pas de problème, juste qu'il ne faut pas en faire une généralité.
    Ce n'est absolument pas contre les pro-Bepo, soyons clairs, je voudrais juste ne pas dramatiser.

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •