Crunchez vos adresses URL
|
Calculez la conso électrique de votre PC
|
Hébergez vos photos
Page 3 sur 38 PremièrePremière 123456789101113 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 61 à 90 sur 1128
  1. #61
    Citation Envoyé par balinbalan Voir le message
    Je préférais quand même le style de Kirby, plus "déjanté".
    Voir la façon dont il illustra Deux Fleurs sur les premiers bouquins.
    "Mais, je vous jure, il est décrit comme ayant quatre yeux. Et la possibilité qu'il soit décrit du point de vue de quelqu'un n'ayant jamais vu de lunettes ne m'a jamais effleuré l'esprit."
    Kidby semble être plus "terre à terre" (si c'est possible en parlant du DW), moins grouillant.

  2. #62
    Citation Envoyé par daam Voir le message
    Salut ,

    n'ayant lu que les 10 premiers tomes (ordre de parution chez pocket) j'ai trouvé les deux premiers tomes (8eme couleur et 8eme sortilège) vraiment hilarants comparés aux autres (excepté Mortimer). Alors c'est moi ou certains le pensent aussi ? Peut être à cause de la découverte.

    Sinon je suis curieux de voir les téléfims dont je ne connaissais pas l'existence.

    Puis +1 pour la VF.

    daam
    Les premiers sont plus basés sur la déconne et le parodique.
    Par la suite Pratchett se sert de l'univers pour raconter des histoires plus fouillées et abordant souvent des sujets contemporains.
    D'ailleurs j'apprécie la capacité de l'auteur à mêler habilement humour et gravité sans que ça ne tombe dans le portnawak ou le décousu. C'est un exercice très difficile de passer du rire aux "larmes" sans se vautrer comme une merde. Je pense notamment à Ronde De Nuit, avec le "duel" Vimaire Vs Carcère sur fond de révolution. Mais c'est le cas de la plupart de ses livres.
    Je ne connais pas beaucoup d'auteurs capable de maîtriser ce genre de montagne russe émotionnelle.
    Citation Envoyé par Dicsaw Voir le message
    c'était déjà beaucoup plus agréable que ces merdes de GTA
    :trollover9000:

  3. #63
    Citation Envoyé par Mr.Vimaire Voir le message
    il faut aussi mentionner les Loup-garou et les Vampires, dont l’étude est loin d'être simpliste.
    Et les elfes ...
    "Nobliaux et sorciéres" était génial tellement il allait a l'encontre de la vision habituel des elfes dans la fantasy .

  4. #64
    Citation Envoyé par Monsieur Cacao Voir le message
    Les premiers sont plus basés sur la déconne et le parodique.
    Par la suite Pratchett se sert de l'univers pour raconter des histoires plus fouillées et abordant souvent des sujets contemporains.
    D'ailleurs j'apprécie la capacité de l'auteur à mêler habilement humour et gravité sans que ça ne tombe dans le portnawak ou le décousu. C'est un exercice très difficile de passer du rire aux "larmes" sans se vautrer comme une merde. Je pense notamment à Ronde De Nuit, avec le "duel" Vimaire Vs Carcère sur fond de révolution. Mais c'est le cas de la plupart de ses livres.
    Je ne connais pas beaucoup d'auteurs capable de maîtriser ce genre de montagne russe émotionnelle.
    C'est clairement pour moi la plus grande qualité de Pratchett. Ce ne sont pas juste des histoires amusantes ou parodiques, ce sont des thèmes souvent sérieux abordés sérieusement mais avec suffisamment d'humour pour que ça reste un peu léger. Ronde de Nuit est d'ailleurs probablement mon préféré, une vraie histoire tragique, sombre et violente et qui est rédigée de sorte à faire en sorte que le lecteur en prenne conscience mais s'amuse quand même. C'est aussi pour ça que mes histoires préférées sont généralement celles du Guet. Il a une manière très intéressante de faire ressentir à son lecteur le danger ou le pouvoir de ses personnages. Une créature fantastique classique peut devenir terrifiante sous sa plume.
    Pratchett a aussi une autre qualité, c'est la gestion de ses fins d'histoires. Là encore, on a beau être dans l'humour mais il y'a toujours une sorte de souffle épique sur les 50 dernières pages de ses romans qui m'emporte à chaque fois. Et c'est la combinaison de ce talent d'écriture, de cet humour et de cette maitrise parfaite des différents aspects de la narration qui rendent ces livres aussi bons.

  5. #65
    Un exemple réussi de cette "dualité" c'est l'histoire de Vimaire entre "Le Cinquième éléphant" et "Jeux de Nains" avec sa peur de "la bête intérieure".

    J'adore vraiment "Jeux de Nains" en fait.

  6. #66
    De toute façon, Vimaire > All.
    Non négociable.
    Citation Envoyé par Dicsaw Voir le message
    c'était déjà beaucoup plus agréable que ces merdes de GTA
    :trollover9000:

  7. #67
    Fais gaffe au bibliothécaire toi :summon Mdt:

  8. #68
    Citation Envoyé par Monsieur Cacao Voir le message
    De toute façon, Vimaire > All.
    Non négociable.
    Non. Le duo Vimaire + Vétérini, oui.

  9. #69
    Bof, un peu de Bagage et de Bibliothécaire de temps en temps c'est toujours drôle. Avec Vimaire et Veterini c'est toujours grave. Dans le registre Drôle on a aussi la MORT.

  10. #70
    On est d'accord, la plupart des personnages "principaux" sont bons.
    N'empêhe que Vimaire > All, na. Bon ok Veterini n'est pas loin derrière. J'adore leurs chamailleries
    Citation Envoyé par Dicsaw Voir le message
    c'était déjà beaucoup plus agréable que ces merdes de GTA
    :trollover9000:

  11. #71
    Citation Envoyé par TheToune Voir le message
    Et les elfes ...
    "Nobliaux et sorciéres" était génial tellement il allait a l'encontre de la vision habituel des elfes dans la fantasy .
    Ah oui, je les avais oublié ceux-la. En effet, c'est assez couillu comme conceptualisation, tout en étant plus proche des légendes originelles...
    Je trouve ça beaucoup plus "logique", en fait, que la représentation Tolkienne générique.

    Dans le genre vraiment bien trouvé, il faut aussi parler des Dieux, petits et grands, et des mortels qui leur donne vie (et mort) par leur foi.
    Le concept des Dieux dans le DM est vraiment d'une élégance rare, tout se tient parfaitement...

    Edit: Et je plussoie, Vimaire+ Véterini FTW.
    Il faut quand même rendre à César ce qui est à César :

    Citation Envoyé par Pieds d'argile

    – Mais, Monseigneur, vous auriez pu régler l'affaire avec diplomatie ! Au lieu de quoi il a passé son temps à semer la pagaille partout, à faire enrager des tas de gens et à leur faire peur…
    – Oui. Oh là là. Tss tss.
    – Ah, fit Tambourinœud.
    – Voilà, dit le Patricien.
    [...]
    – Il me vient l'idée, monsieur, que si le commissaire divisionnaire Vimaire n'existait pas, il vous aurait fallu l'inventer.
    – Vous savez, Tambourinœud, c'est ce que j'ai fait, je crois bien. »

    — Tambourinœud et Havelock Vétérini.
    "Quand les dieux ont crée l'être humain, ils lui ont laissé un sérieux vice de conception. Sa trop grande facilité à plier au niveau des genoux."

  12. #72
    Petite rectification tout de même, il ne me semble pas que ce soit Pratchett qui est a l'origine des dieux vivant grâce a la foi des hommes (apparaissant, naissant, mourant etc...), cela dit tu a raison, il le fait avec élégance, et ça se tient parfaitement.

  13. #73
    Pas faux, ouais.
    C'est un concept assez simple en fait et même logique, à base de conservation de l'énergie.
    J'aimerais d'ailleurs bien connaitre les racines philosophique de cette vision, si quelqu'un en sait plus...
    "Quand les dieux ont crée l'être humain, ils lui ont laissé un sérieux vice de conception. Sa trop grande facilité à plier au niveau des genoux."

  14. #74
    J'aime aussi beaucoup le délire sur les héros vieillissants, devenus invincibles grace à leur expérience acquise malgré leurs physiques grabataires.
    Un délire de rôliste véritablement "cohérent d'absurdité" (formule perso quand on me demande pourquoi j'adore le disque-monde).
    DE CHELONIAN MOBILE


  15. #75
    C'est logique si tu es athée en fait: un dieu n'existe que parce que des gens y croient.

  16. #76
    Citation Envoyé par Nilsou Voir le message
    Petite rectification tout de même, il ne me semble pas que ce soit Pratchett qui est a l'origine des dieux vivant grâce a la foi des hommes (apparaissant, naissant, mourant etc...), cela dit tu a raison, il le fait avec élégance, et ça se tient parfaitement.
    C'est justement une des inspiration commune entre Gaiman et Pratchett ...
    American Gods et totalement basé sur ce concept.

  17. #77
    Oui, c'est vrai, je pense que je vais me payer toute sa bibliothèque à Gaiman, il y a de jolies édition en France? (les équivalent de l'Atalante avec Pratchett? )

  18. #78
    Non, rien de folichon. Du Albin Michel pour les anciennes éditions, et plus récemment au diable vauvert.
    Citation Envoyé par Rose Bifle Voir le message
    Quand on se balade avec une plume dans le cul au milieu d'une prairie, faut pas s'étonner de se prendre une cartouche dans le bec.

  19. #79
    T'as pensé au coupe-circuit? Avatar de Jeckhyl
    Ville
    Crétin des Alpes
    Dans le genre de livres qui résume le Pratchett arrivé à maturité, il y a aussi Jingo ("Va-t'en-guerre"), histoire du guet qui parle pas mal de racisme quotidien et de l'imbécilité générale de la guerre. Avec certaines scènes, ah mon dieu, je me suis presque pissé dessus de rire à les lire.

  20. #80
    Citation Envoyé par Jeckhyl Voir le message
    Dans le genre de livres qui résume le Pratchett arrivé à maturité, il y a aussi Jingo ("Va-t'en-guerre"), histoire du guet qui parle pas mal de racisme quotidien et de l'imbécilité générale de la guerre. Avec certaines scènes, ah mon dieu, je me suis presque pissé dessus de rire à les lire.
    "Ils ont inventés le zéro...c'est rien ça!"

  21. #81
    Citation Envoyé par Jeckhyl Voir le message
    Dans le genre de livres qui résume le Pratchett arrivé à maturité, il y a aussi Jingo ("Va-t'en-guerre"), histoire du guet qui parle pas mal de racisme quotidien et de l'imbécilité générale de la guerre. Avec certaines scènes, ah mon dieu, je me suis presque pissé dessus de rire à les lire.
    "Ils ont inventés le zéro...c'est rien ça!"

  22. #82
    T'as pensé au coupe-circuit? Avatar de Jeckhyl
    Ville
    Crétin des Alpes
    Ouais .

  23. #83
    Le dernier que j'ai lu s'appelle "Procrastination". Dans le genre pas très rigolo (sauf Igor, un homme normal avec deux pouces sur chaque main) mais très captivant, il est pas mal !
    Citation Envoyé par Julizn
    Sinon, moi j'en ai jamais utilisé. Le gingembre frais ça s'achète en petite quantité. Y'a des glucides partout, dans les systèmes communistes.

  24. #84
    Les Igor il y en a partout, c'est un running gag.

  25. #85
    J'en ai vu dans Carpe Jugulum et celui-là. Mais il y avait une ligne de dialogue qui m'avait marqué quand il discutait avec le médecin de la guilde des horloger à propos de l'autre névrosé dont j'ai oublié le nom.
    J'ai pas le livre sous la main hélas.
    Citation Envoyé par Julizn
    Sinon, moi j'en ai jamais utilisé. Le gingembre frais ça s'achète en petite quantité. Y'a des glucides partout, dans les systèmes communistes.

  26. #86
    Ils apparaissent à partir du "Cinquième éléphant" il me semble.

  27. #87
    Que je n'ai pas lu...je crois que j'en ai manqué pas mal après "Va-t'en-guerre" ou bien après "Le dernier continent".
    Citation Envoyé par Julizn
    Sinon, moi j'en ai jamais utilisé. Le gingembre frais ça s'achète en petite quantité. Y'a des glucides partout, dans les systèmes communistes.

  28. #88
    T'as pensé au coupe-circuit? Avatar de Jeckhyl
    Ville
    Crétin des Alpes
    Ouais les Igor apparaissent dans le Cinquième Éléphant, forcément dans le contexte de majordomes d'un manoir de vampires .

  29. #89
    Et ensuite ils sont presque partout, je crois ne pas en avoir vu un par la suite sans igor, un des dernier "monnayé" il y en avais un également avec une scène absolument énorme, attendait je cherche:
    Page 450 de l'édition Atalante, j'ai la flemme de retranscrire, ceux qui l'ont pourront attester.

  30. #90
    Je viens de me rendre compte,grâce à ce topic, que depuis Pieds d'argile je suivais les annales du disque-monde moins régulièrement.
    J'ai fait fait un méga saut en zappant les bouquins jusqu'au 5eme Éléphant. J'ai repris le rythme avec La Vérité. Puis j'ai encore fait un petit saut puisque je lis en ce moment Ronde de Nuit (très sombre je trouve).

    J'ai donc 6 bouquins à rattraper . Et d'autres à venir.

    Je conseille aux lecteurs potentiels de les faire dans l'ordre au moins au début pour ressentir l'évolution dans l'écriture de l'auteur, mais aussi dans l'évolution du monde en lui même.
    D'un monde volontairement cliché (les 2 premiers tomes sont une parodie de la fantasy de bas étages) Pratchett a su en tirer le meilleur pour nous offrir un monde certes loufoques mais très "vivant".
    Dernière modification par El lobo Tommy ; 13/07/2011 à 23h50. Motif: C'était 6 bouqins en fait Don un sur le Guet !

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •