Crunchez vos adresses URL
|
Calculez la conso lectrique de votre PC
|
Hbergez vos photos
Page 10 sur 11 PremirePremire ... 234567891011 DernireDernire
Affichage des rsultats 271 300 sur 306
  1. #271
    Citation Envoy par perverpepere Voir le message
    D'aprs ton liens on voit surtout que c'est EDF qui informe l'ASN d'ventuel dfaut.
    Pour dtecter les dfauts EDF fait appel des sous traitant, donc les contrleurs sont pays par le contrl.

    C'est pas pour autant que le travail de contrle a t ou sera mal fait, c'est juste douteux comme procd.[COLOR=Silver]
    Yes, dans ce cas l c'est EDF qui a alert, mais n'empche l'ASN n'est pas toujours passive. Elle doit s'assurer que tout ce qui peut tre critique pour la sret est ok, du coup pour cela elle peut demander EDF de raliser des tests, de faire une tude (en faisant parfois en parallle la mme en interne, pour confronter aprs).
    Ca veut pas dire que des trucs peuvent pas passer entre les mailles, mais en thorie ya un suivi srieux qui est fait.

  2. #272
    Oui en thorie
    Tu sais ce qui se dit dans le milieu du nuclaire?
    Moins on contrle moins on dtecte de problme, donc mieux on est pay. (sous entendu chaque contrle on lve des loups)

    Bon videmment ceci est dit avec humour heureusement les contrles sont souvent fait avec rigueur
    N'empeche que la mise en service du portique 350T fut un beau dsastre.
    Citation Envoy par rapport de la Dlgation gnrale la langue franaise et aux langues de France
    .Il est presque impossible dcrire en franais correctement avec un clavier commercialis en France ,

  3. #273
    Citation Envoy par perverpepere Voir le message
    L'ASN parle de problme sur le couvercle ET le fond de cuve.

    Vu le schma qu'on nous prsente je vois mal comment remplacer le fond de cuve sans d'abord dmonter la cuve.
    J'ai lu en vitesse, mais il me semble qu'un problme a seulement t dtect sur le couvercle et comme le fond de cuve est produit par le mme fournisseur l'ASN demande un contrle des deux. Si le fond est pas bon c'est trs probablement une nouvelle cuve qu'il faudra, c'est un problme financier remplacer et d'ingnierie la changer (fin c'est une gros truc quand mme).

    Citation Envoy par perverpepere Voir le message
    Oui en thorie
    Ben l'oprateur doit produire un contrle de suret qui sera analys par l'ASN qui dcidera ensuite si c'est acceptable ou non.

    Citation Envoy par perverpepere Voir le message
    Tu sais ce qui se dit dans le milieu du nuclaire?
    Moins on contrle moins on dtecte de problme, donc mieux on est pay. (sous entendu chaque contrle on lve des loups)
    Bizarre, parce que moi j'entends plus : "Plus on contrle, plus on peut anticiper et corriger et moins on a de soucis moins on a ractions irrationnelles."
    Citation Envoy par Lt Anderson Voir le message
    Et viens pas me faire la leon, tenshu, [...], j'ai le recul que tu n'as pas, alors que tu restes avec ton nez coll sur le mur de tes fantasmes politiques (de tes haines?).

  4. #274
    On doit pas frquenter les mme gens
    Moi ma source analyse les paisseurs des parois en bton des centrales.
    Citation Envoy par rapport de la Dlgation gnrale la langue franaise et aux langues de France
    .Il est presque impossible dcrire en franais correctement avec un clavier commercialis en France ,

  5. #275
    Citation Envoy par perverpepere Voir le message
    Oui en thorie
    J'ai voulu paraitre mesur en disant "en thorie" pour faire le gros pro-nuclaire (ou naf), mais avec tous les anti-nuclaires super au taquet je pense que si la surveillance de l'ASN laissait en pratique dsirer, a se saurait.

  6. #276
    Citation Envoy par perverpepere Voir le message
    On doit pas frquenter les mme gens
    Moi ma source analyse les paisseurs des parois en bton des centrales.
    Moi c'est les gens qui font les rapports de suret, y a pas forcment besoin de faire 40 000 mesures si elles sont bien penses (bon, avec les soucis rcents en Belgique les cuves ont gagns quelques points de surveillance ).
    Un racteur nuclaire dfinitivement ferm (donc qui a un soucis important) c'est cher, trs cher.
    Citation Envoy par Lt Anderson Voir le message
    Et viens pas me faire la leon, tenshu, [...], j'ai le recul que tu n'as pas, alors que tu restes avec ton nez coll sur le mur de tes fantasmes politiques (de tes haines?).

  7. #277

  8. #278
    Je ressort un bout de mon message puisque je suis aussi pri de ranimer ce fil.

    @cailloux : un petit graphique intressant en bas de page ici : http://www.photovoltaique.info/Du-po...ronnement.html
    Voir aussi le projet Desertec par xemple : https://fr.wikipedia.org/wiki/Projet_Desertec

    @ cailloux - 2 : le problme des accumulateurs est leur faible "retour sur investissement nergtique" ("ROI"). Grosso modo, un accu de 1 MWh va peser ( 50 Wh/kg) 20 tonnes dont beaucoup de mtal, chaque tonne de ce mtal (plomb, lithium, nickel, ...) ncessitant des dizaines de MWh "d'nergie grise" pour sa production. Au final, on peut approcher le GWh d'nergie de construction, pour un accu qui va stocker 1 MWh chacun de ses 2 000 cycles, donc 2 GWh. Le ROI sera donc de 2 seulement. Il faut donc amliorer la cyclabilit pour amliorer le ROI, car il est peu probable qu'on rduise la quantit d'nergie pour la fabrication (sauf passer des accus organiques, ou flux ?).
    Je crois que le ROI des barrages hydrauliques est plutt de 20 voire 50 (barrage en bton "lourd" ou en en terre/gravats).

    Des chercheurs du DOE ont calcul qu'en installant en puissance pic environ trois fois la demande nergtique prvue, il pourrait alors y avoir un effet de lissage de la production l'chelle d'un pays (voire d'un continent) et on peut alors de passer de stockage intermdiaire. Reste estimer ce qui cote le plus cher, accus, centrales gaz de secours ou panneaux/oliennes.

    Vu les performances atteintes par les cellules solaires provskites en peine 7 ans, il y a peut-tre aussi une rvolution attendre par ici. Le cot du solaire PV est dj infrieur celui des nergies fossiles dans certains endroits (Inde par exemple, qui ne fera pas une transition "classique" vers une industrie nergtique lourde - ou partiellement).
    Je ne suis pas sr que les panneaux solaires chinois soient plus pourris que les autres. Seulement, ils en fabriquent trois fois plus (au moins) et bnficient d'conomies d'chelle, au moins 20-25 % sur le prix de revient (Loi de Verdoorn, cf un vieil article de "Physics Today" dont je n'ai pas les rfrences en tte). C'est surtout le cot nergtique qui prime, peu la main d’œuvre (purifier et chauffer le silicium est trs gourmand).

    Attention, ceci ne concerne que l'lectricit. Or elle n'est elle-mme qu'une partie de notre consommation nergtique. Reste grer les transports et l'industrie chimique/du plastique entre autres. Ouch.

  9. #279
    Citation Envoy par cailloux Voir le message
    Nous fmes redirig...

    Bon on en t aux systme de stockage.
    Le stockage (d'electricit) aujourd'hui c'est encore un sujet peu explor grande chelle, en dehors des STEP (les stations de pompage) videmment qui constituent l'essentiel des capacits actuelles. Ces dernires ont de fortes puissances et elles ont un bon rendement, bref c'est la meilleures solution qu'on avait trouv. Le truc c'est qu'aujourd'hui d'un point de vue social, cologique ou mme gologique c'est quasi mission impossible pour en crer de nouvelles.
    Pour info je bosse dans le secteur nergies renouvelables & du stockage d'nergie.

    Il y a eu l'anne dernire un grosse tude motive par des politiques dans plusieurs rgions pour identifier les solutions dployables grande chelle.

    Rsultats: aujourd'hui on a que le Power to Gas qui est techniquement faisable et dployable.
    a pose normment de problme en tant que solution gnralisable (un rendement dgueux, un changement de vecteur nrgtique, une fiabilisation du process difficile et un plafond max impos par les contraintes du rseau de gaz) mais il y a quelques rgions notamment en Normandie qui tente de se lancer l dedans.

    Aujourd'hui quels que soit les scnarios de renouvelables on sait que d'ici 10 ans le rseau franais aura besoin de fortes capacit de stockage (RTE en a pris conscience petit petit mme s'ils disent que leur rseau est trop fort, les politiques au niveau local eux le ralisent depuis 1 an environ).
    Hors si on veut pas simplement tout transformer en gaz et pas en rcuprer grand chose de cette lectricit renouvelable, il faut "inventer" les solutions.

    Y a beaucoup de pistes, mais c'est encore du domaine de la R&D (l o je bosse justement).
    Some days, some nights, some live, some die in the way of the samurai
    Some fight, some bleed, sun up to sun down, the sons of a battlecry

  10. #280
    Un projet intressant a vu le jour en 2014 mais je viens seulement d'en entendre parler, il s'agit de l'habitat La Cigale Genve. Il combine habilement plusieurs technologies en un ensemble plutt russi, je vais essayer d'expliquer (pour voir si moi aussi j'ai compris).

    On parles de 2 anciens immeubles de 1953 de 273 appartements en tout (19'000 m2 de surface habitable, en sachant qu'en Suisse, cette surface est compte depuis les faades extrieurs, murs compris donc. Faut virer 10-20% pour avoir la surface libre), du gros machin donc.
    On a 2 toits couverts de panneaux solaires thermiques, une pompe chaleur, une chaudire gaz pour l'appoint et surtout un stockage eau-glace ... changement de phase.

    Vite fait, quelques explications pour ceux qui ne connaissent pas,
    - la pompe chaleur
    Spoiler Alert!
    est une machine qui va prendre de l'nergie un milieu A (air, eau, terre) pour la balancer dans un milieu B (maison). Bien sr, ce faisant, elle va refroidir le milieu A.


    On peut tout fait imaginer que le milieu gauche va passer de 10C 5C alors qu' droite on passe de 18C 22C. Je donne des chiffres au pif mais c'est le principe de la PAC.
    Une PAC consomme de l'lectricit, mais a un coefficient de performance plus ou moins lev selon les conditions. Par exemple, une PAC qui a un COP de 3 veut dire qu'elle avalera 1 kWh lectrique pour transporter 3 kWh de chaleur.
    En application relle, un boiler lectrique classique bouffera 18 kWh pour chauffer 200L d'eau froide, l o un chauffe-eau PAC en consommera 3x moins (mais en refroidissant quelque chose, l'air extrieur par exemple).

    - le changement de phase
    Spoiler Alert!
    est le passage de la matire d'un tat un autre, par exemple l'eau qui devient glace et inversement. Par exemple, une eau 0 "donne" de la chaleur et devient de la glace 0. La temprature n'a pas boug, c'est seulement l'tat qui a chang. La chaleur perdue ou donne est la chaleur latente. Plus il y a de flotte, plus on pourra jouer avec.


    L'ide est d'utiliser le solaire et de stocker l'nergie dans la flotte, pour avoir tout moment de la chaleur dispo. On a la chaudire gaz en secours pour les coups dur ou bien au cas o a merde, mais l'objectif est bien sur de s'en passer au maximum.

    Partons du principe que tout le stock est en glace. En journe, les panneaux solaires vont chauffer le circuit, qui va dgivrer le stock. Et hop la nuit, la pompe chaleur va transporter la chaleur depuis la flotte jusque dans l'habitation. On l'aura compris, l'eau va alors geler nouveau, et rebelote le matin suivant.

    L'avantage avec le "solaire en direct qui fait de l'eau chaude", c'est que dans ce dernier cas a marche bien en t, moins bien en hiver lorsqu'il fait -8C et que t'as besoin d'eau chaude 40C dans ton ballon.

    Ici, l'histoire du changement de phase fonctionne autour de 0C, et marche donc en tout temps, ds que le soleil apparait.
    Bon, en ralit c'est un poil plus compliqu...



    ... mais vous avez saisi le principe.

    Rsultat, non seulement on utilise une nergie gratuite, le solaire, mais en plus on stocke et on l'utilise volont et ce, toute l'anne. Certes, tout ce bordel consomme de l'lectricit : il y a des pompes, des vannes et une PAC mais on est loin, trs loin d'un chauffage lectrique direct ou n'importe quelle autre chaudire combustible fossile.
    Et on ne parle pas de haute technologie mais d'un assemblage de systmes largement prouvs et facile trouver : solaire thermique, stockage de flotte (la blague), PAC, pompes et quelques kilomtres de tuyeaux en acier.


    Financirement, il est clair que a cote un peu plus que de juste planter une chaudire gaz ou Mazout de 500 kW, autant en matos qu'en honoraires d'tude. Par ailleurs, on parle d'une installation inaccessible au particuler et rserv aux grandes entreprises, rgies immobilires, ou pourquoi pas collectivit publique..
    Mais il est certain que sur un projet de cette envergure, les retours sur investissement et autres variables conomiques ont t soigneusement calcules. Et si a s'est construit, c'est que le rsultat a du tre concluant.


    Pas mal d'infos sur un petit rsum ici. Bref, un beau petit projet que j'avais envie de partager. Si a peut donner des ides...

  11. #281
    Tiens dans le mme ordre d'ides, il y a une architecte sur Toulouse dont le dada est le captage solaire arien avec stockage inter-saisonnier par tunnel galets.

    En gros la base du concept : on rcupre de la chaleur en t travers une serre ou des capteurs solaires air - un dispositif assez simple, je vais tenter d'en fabriquer moi-mme : un caisson en bois, une vitre, un lment absorbeur sombre (l'ardoise est pas mal pour a, sinon des lments en aluminium peint voire mme de btes canettes de soda) et on fait circuler de l'air derrire l'absorbeur.

    En hiver, on rcupre cette chaleur directement (si il y en a assez), en t et en mi-saison si il y a excs c'est ventil dans des tunnels souterrains remplis de galets, en somme le principe de puits canadien mais avec une grosse inertie. Du coup en sortie on rcupre aussi de l'air frais pendant cette priode.

    En hiver on va directement aspirer de l'air travers les tunnels, donc on rcupre la chaleur qui y a t stocke tout en rafrachissant les galets pour l't.

    Pour un double effet kiss cool, si les tunnels sont enterrs sous la maison, la chaleur qui se perd par diffusion sera en bonne partie rcupre.

    Bref un systme au rendement assez naze, mais trs simple et avec un cot de mise en place ridicule. Si il n'y avait pas une grosse nappe d'eau sous a maison que je viens d'acheter, j'aurais sans doute tent le coup.
    Citation Envoy par Sidus Preclarum Voir le message
    Ben du caramel pas sucr alors...
    "Avant, j'tais dyslexique, masi aujorudh'ui je vasi meiux."

  12. #282
    Dois falloir un sacr volume pour avoir l'inertie ncessaire
    Citation Envoy par rapport de la Dlgation gnrale la langue franaise et aux langues de France
    .Il est presque impossible dcrire en franais correctement avec un clavier commercialis en France ,

  13. #283
    Citation Envoy par perverpepere Voir le message
    Dois falloir un sacr volume pour avoir l'inertie ncessaire
    Non a va, de mmoire le bloc de base c'est environ 2m3 de galets dans une tranche de 5m de long entre 2 et 3m de profondeur. Faut pas faire plus long pour des questions de perte de charge de la ventilation, on doit faire plusieurs tunnels en parallle pour plus de capacit.

    Soti on l'utilise en mode puits canadien direct, dans ce cas deux tranches remplacent les doigts dans le nez un tuyau de puits canadien classique de 50m.
    Soit on part sur du stockage long terme, et l il faut compter 5 ou 6 tunnels pour une maison dans les 100m.

    Mais au final on ne stocke pas que dans les galets, ils servent d'changeur et toute la masse de terre autour participe au stockage.
    Citation Envoy par Sidus Preclarum Voir le message
    Ben du caramel pas sucr alors...
    "Avant, j'tais dyslexique, masi aujorudh'ui je vasi meiux."

  14. #284
    Ouaip, j'ai du mal estimer le tas de cailloux, qui en plus doit tre vachement tendu si c'est pour le rchauffer/refroidir avec de l'air qui passe dessus.

    Mais a me rappelle le btiment o on a nos bureaux. Il est chauff avec une pompe chaleur forages gothermiques, qui va chercher la chaleur 120m sous terre (une dizaine de sondes espaces de 8m les unes des autres, places sous le btiment). En thorie, on donne une dure de vie de sonde d'environ 50 ans : en pompant la chaleur du sol, ce dernier se refroidit progressivement et arrive un moment o tu n'aura plus que de la glace autour de ta sonde.

    Mais chez nous, on a une sorte de clim en t. Quand il fait bien chaud, on pompe l'eau du sol 10C et on la fait circuler dans le chauffage au sol. C'est une climatisation "gratuite" via dalle rafraichissante. L'eau redescend 15C et bim, elle rgnre les sondes, dont la dure de vie est ainsi prolong.

    Bon, faut savoir que c'est top mais c'est bien quand tu as de l'argent : les forages cotent quand mme les yeux de la tte (on parle de 80-100€ le mtre) par rapport une bte chaudire gaz.

  15. #285
    En gros vous glacez le sous sol
    C'est peut tre cologique, mais es-ce ethique? Les pauvres petites taupes
    Citation Envoy par rapport de la Dlgation gnrale la langue franaise et aux langues de France
    .Il est presque impossible dcrire en franais correctement avec un clavier commercialis en France ,

  16. #286

    Des taupes sous un immeuble, j'en ai pas vu des masses. Et 100m de profondeur non plus.

  17. #287
    Pour continuer ici la discussion dmarre sur le topic thique sur le bilan CO2 du photovoltaique et du nuclaire, Rinuel me dit que le PV met plus de CO2 que le nuclaire :

    Citation Envoy par Rinuel Voir le message
    Aller hop c'est parti :

    Mix nergtique Franais ( la louche), voir l :

    Nuclaire 75%
    Hydraulique : 10%
    Gaz : 9%
    Charbon : 3%
    olien : 3%

    Les mission par source d'nergie (voir l) :
    Nuclaire : 6 gCO2/kWh
    Hydraulique : 4 gCO2/kWh
    Gaz : 427 gCO2/kWh
    Charbon : 978 gCO2/kWh
    olien : 12 gCO2/kWh

    Rsultat : La production lectrique en France produit, selon les chiffres donns plus haut, une moyenne de 73 gCO2/kWh pour un panneau photovoltaque chinois donn 85 gCO2/kWh.

    En fouillant un peu sur internet, on peut trouver des chiffres diffrents, voir l et l :

    Nuclaire : 22 gCO2/kWh
    Hydraulique : 35 gCO2/kWh
    Gaz : 450 gCO2/kWh
    Charbon : 1000 gCO2/kWh
    olien : 60 gCO2/kWh

    On a une moyenne de 92 gCO2/kWh pour une installation photovoltaque 100 gCO2/kWh.

    Notre mix nergtique met peu de CO2 et vu que les panneaux sont produits en Chine (plus de 70 % de la production mondiale d'aprs wiki) o l'nergie provient de centrales charbon, j'ai du mal voir l'intrt.
    Le problme ici est que nous avons aucune info sur le dtail de calcul des missions CO2. Si c'est relativement facile calculer pour les combustibles fossiles, c'est plus dur dans le cas de produits manufacturs (solaire PV) ou transforms (Uranium, centrales).
    Tu avance 6 gCO2/kWh pour le nuclaire. Mais en comptant quoi ?
    Oui, une centrale en fonctionnement n'met presque aucun CO2, comme le PV.

    Mais o pose-t-on la limite ? Faut-il compter le cot en carbone de construction de la centrale ? De l'extraction, transport et enrichissement de l'uranium ? Du traitement et stockage des dchets ?
    Et le dmantlement dont on peine encore aujourd'hui mesurer l'envergure, le cot et le temps, on le prends en compte ?

    Si oui, j'ai alors comme un doute sur ces 6g/kWh. Le problme dans les bilans CO2 et analyses de cycle de vie est qu'il est trs difficile de trouver des chiffres clairs et exacts. Tu le montre dans ton post, un peu de recherche donne des chiffres du simple au triple selon la source, source o d'ailleurs on a aucune info sur le mode de calcul.

    J'en ai aussi, des sources, par exemple une tude qui dissque 103 analyses de cycle de vie du nuclaire pour tomber sur 66.08 gCO2/kWh (en page 10). Tout de suite, le mix nergtique franais devient bien moins propre.

    La problmatique est exactement la mme pour le photovoltaque : extraction et raffinage du silicium, fabrication, recyclage.. la diffrence qu'une fois en fonction, ils ne consomment aucun combustible et que le traitement en fin de vie est moins compliqu.

    Attention, je n'affirme rien, j'alerte seulement sur le fait que c'est vraiment difficile d'tre certain de quoi que ce soit sur ce genre de sujet. Il s'agit d'enjeux tellement importants avec des montagnes de fric la cl ( se faire ou perdre) de tout bord qu'il est quasi impossible d'avoir un avis objectif entre les antis- et les lobbys.

  18. #288
    Citation Envoy par znokiss Voir le message

    Des taupes sous un immeuble, j'en ai pas vu des masses. Et 100m de profondeur non plus.
    J'ai dis taupe mais y'a pleins de vie sous la surface j’espre qu'on valeur livrer des doudounes.
    La rflexion derrire le troll c'est: "aucune nergie n'est gratuite tous ce qu'on fait un impact sur l'environnement".

    Aprs je prfre perturber l'environnement local pendant quelques annes que balancer dans l'environnement des produits qui mettront des milliers d'anne disparaitre
    Citation Envoy par rapport de la Dlgation gnrale la langue franaise et aux langues de France
    .Il est presque impossible dcrire en franais correctement avec un clavier commercialis en France ,

  19. #289
    Citation Envoy par znokiss Voir le message
    Pour continuer ici la discussion dmarre sur le topic thique sur le bilan CO2 du photovoltaique et du nuclaire, Rinuel me dit que le PV met plus de CO2 que le nuclaire :
    Je ne dis pas exactement a. Je dis que le PV chinois, en France, met plus de CO2 que ne produit les moyens de production franais. Si les panneaux viennent d'un pays comme la Sude, o uniquement 1.7% (cf wiki) de l'lectricit provient de combustibles fossiles, j'aurai rien contre.
    En soit, je n'ai pas de problme avec les PV du moment qu'il contribue faire diminuer les missions CO2 du mix nergtique. Or en France, c'est loin d'tre vident que ce soit le cas.

    Je suis bien conscient que la premire source ne donne pas la mthode de calcul des missions CO2. Ils donnent cependant une info sur tous les moyens de production lectrique concerns et sont agrs par l'ADEME. Donc j'imagine, et c'est peut tre une connerie, que leur mthode de calcul est pas trop conne et qu'elle est utilise pour tous les moyens de production. A partir de cette base, je fais la comparaison qui vaut pas grand chose en tant que telle mais qui permet de situer le problme.
    Je suis bien conscient que les valeurs donnes sont sujettes caution. C'est pour a que j'ai cherch une autre source, et mme l, le gain en CO2 est loin d'tre vident.

    Citation Envoy par znokiss Voir le message
    Attention, je n'affirme rien, j'alerte seulement sur le fait que c'est vraiment difficile d'tre certain de quoi que ce soit sur ce genre de sujet. Il s'agit d'enjeux tellement importants avec des montagnes de fric la cl ( se faire ou perdre) de tout bord qu'il est quasi impossible d'avoir un avis objectif entre les antis- et les lobbys.
    Je suis tout fait d'accord et pour rpter, j'ai rien contre le PV (ou le nuclaire) mais justement, vu le fric en jeu, il me semble ncessaire d'tre sr de quoi il est question.

  20. #290
    Le photovoltaque a/avait un bilan carbone dsastreux cause de la fabrication du silicium : il faut d'abord le purifier 99,99999% (je ne sais mme plus combien il y a de 9...) puis obtenir un monocristal de silicium partir de matire fondue vers 1 400C, avant d'en perdre la moiti la dcoupe. Horriblement coteux en nergie, fossile (c'est une industrie comme une autre). Mais il y a d'autres technologies (couches minces notamment) moins gourmandes.
    Attention : aujourd'hui, le solaire PV est trs rentable dans le sens o les panneaux remboursent leur nergie de fabrication en quelques annes, voire quelques mois maintenant. SAUF si on veut un systme autonome avec accumulateurs. Eux ont un bilan nergtique dsastreux, et le solaire -et l'olien- restent des nergies "capricieuses" faute d'une solution de stockage correcte pour lisser les variations.

    Les panneaux solaires chinois ont grosso modo le mme cot de revient (nergie, matriaux, ...) que les panneaux allemands : technologies similaires. Ils sont moins chers car produits en plus grandes quantits, ce qui fait baisser le prix de revient unitaire (loi de Verdoorn). Le cot de la main d’œuvre entre peu en compte la fabrication, trs automatise.
    Le cot est par contre lev l'installation, et a devient un facteur important, plus que les cots de fabrication eux-mmes.

    Pour le nuclaire, j'ai aussi essay de trouver des chiffres et ce n'est pas clair. L'article de mta-analyse sur 103 tudes est/serait controvers car la valeur de 66 g CO2 ne serait pas une moyenne des tudes mais une mdiane. EDF affirme qu'il existe de plus le bon chasseur nuclaire, videmment franais, moins de 10 g CO2/kWh, et le mauvais, genre sovitique -je suppose- qui serait plus polluant. Je ne sais pas si les cots du retraitement et stockage longue dure ont vraiment t estims.

    Concernant le nuclaire, je pense que le gros problme franais va tre le vieillissement : plusieurs racteurs sont rgulirement en panne (cf Canard Enchan d'il y a deux-trois semaines), plus de la moiti des racteurs franais va atteindre les 40 ans d'ici 2025, et je serais curieux de voir quel gouvernement s'amusera proposer un programme de reconstruction de racteurs qui nous engagera pour un demi-sicle de plus. Et quelle technologie franaise : l'EPR, Super-Phnix (pardon, c'est Astrid maintenant) ? Bientt le retour la bougie ?

    Pompes chaleur : attention, ce n'est pas la panace, au point que l’tat ne dfiscalise plus certaines installations, notamment les air-air si je ne m'abuse. "Que Choisir" crie rgulirement l'arnaque sur ces systmes. Une pompe chaleur est caractrise par son COP = coefficient de performance, souvent de l'ordre de 2 4, c'est--dire qu'avec 1 kWh inject dans la pompe on peut esprer en retirer 2 4 de l'extrieur. Et dans les bonnes plages de temprature qui plus est.
    La facture nergtique est donc rduite de 50 75 % mais elle reste loin d'tre gratuite.

    Le stockage diffr de chaleur, c'est vieux comme le "mur Trombe" par exemple, voire vieux comme les glises et toute construction murs pais ou semi-enterre. Je lisais dans ma prime jeunesse des livres sur les nergies renouvelables remplis de projets o des citernes grosses comme des piscines permettaient de stocker la chaleur l't pour la restituer l'hiver. Mais il faut donc 6 mois de capacit thermique... Le sol le fait sans problmes, d'o l'intrt du chauffage gothermique. Il est possible de rinjecter justement la chaleur capte l't dans le sol, mais il faut quiper son toit de panneaux thermiques en sus.

  21. #291
    J'ai une question.

    A la radio rcemment j'ai entendu une pub d'un marchand d’lectricit verte dont j’ai oubli le nom.
    Mais qui parl d'inject sur le rseau l'quivalent de ce qu'on avait consomm.

    Ma question c'est intgre t'il le % de perte due au transport dans ce qui est inject?

  22. #292
    Je ne pense pas non, car il n'en connait pas l'importance.

    Tout dpend du rseau ERDF par lequel il passe (arien, sous terrain, la distance jusqu'au transfo etc ...). Et je ne pense pas qu'ERDF communique ce genre d'infos, mais peut tre que je me trompe.

    Et n'oublie pas que ce n'est qu'une pub l'lectricit verte a n'existe pas.
    Je trouve que les gens sont trop durs en gnral, vous en pensez quoi ?

  23. #293
    Citation Envoy par ZenZ Voir le message
    Et n'oublie pas que ce n'est qu'une pub l'lectricit verte a n'existe pas.
    Ah si




    Celle qu'on produit pas et qu'on consomme pas est tout fait verte.

    Et parce qu'il faut bien aider les amis :
    La provence

  24. #294
    Citation Envoy par Neo_13 Voir le message
    Ah si




    Celle qu'on produit pas et qu'on consomme pas est tout fait verte.
    Si elle existe.




  25. #295
    Bref pour rpondre srieusement, l'effet joule (je suppose que tu parlais de a) peut tre calcul par ladite socit jusqu' son point de livraison sur le rseau, mais pour le reste, il n'a aucune donne sur le rseau qui sera utilis pour amener l'lectricit jusque chez le client.

    Puis vu qu'on parle de perte, il n'a aucun intrt le faire entrer en jeu dans son calcul de rendement.

    Vivement la transmission d'nergie par onde gravitationnelle
    Je trouve que les gens sont trop durs en gnral, vous en pensez quoi ?

  26. #296
    Pour feuilleter la revue de l'lectricit et de l'lectronique de temps en temps, je crois qu'il est possible de calculer approximativement les "pertes en ligne". On doit tre 2-3 % sur l'ensemble du rseau franais ?

    Sinon pas besoin d'ondes gravitationnelles : la VRAIE rvolution dans le domaine lectrique/lectrotechnique serait la supraconductivit temprature ambiante. Transmissions sans pertes, accumulateurs lectriques sans pertes (stockage lectrique garanti 1 000 ans ou plus !), moteurs 99 % ou plus, etc.

    D'ailleurs, en balanant un petit coup de laser bien plac, on multiplie la temprature critique par 10 sur un chantillon de fullernes. Reste convaincre les molcules de bien vouloir rester correctement excites ...

    https://www.sciencedaily.com/release...1025140520.htm

    Et pour la "simpsonite" : https://www.google.fr/imgres?imgurl=...act=mrc&uact=8

  27. #297
    Citation Envoy par Tremex Voir le message
    Sinon pas besoin d'ondes gravitationnelles : la VRAIE rvolution dans le domaine lectrique/lectrotechnique serait la supraconductivit temprature ambiante. Transmissions sans pertes, accumulateurs lectriques sans pertes (stockage lectrique garanti 1 000 ans ou plus !), moteurs 99 % ou plus, etc.
    En matire de SF c'est un must have comme technologie.

    Et en matire de joueur pc goste c'est un pc sans ventilateur.

  28. #298
    D'ailleurs il me semble avoir entendu rcemment qu'on a trouv un nouveau matriau suppraconducteur des tempratures presque ambiantes, genre -60C ou un truc du genre, c'est dj moins pire que -250C ...

    Mais ouais effectivement la personne qui met jour un matriau supraconducteur une temprature positive, il remporte direct le prix Nobel, et rsoudra presque instantanment le problme du rchauffement climatique, mme s'il est dj trop tard
    Je trouve que les gens sont trop durs en gnral, vous en pensez quoi ?

  29. #299
    Citation Envoy par Tremex Voir le message
    D'ailleurs, en balanant un petit coup de laser bien plac, on multiplie la temprature critique par 10 sur un chantillon de fullernes. Reste convaincre les molcules de bien vouloir rester correctement excites ...

    https://www.sciencedaily.com/release...1025140520.htm
    Citation Envoy par ZenZ Voir le message
    D'ailleurs il me semble avoir entendu rcemment qu'on a trouv un nouveau matriau suppraconducteur des tempratures presque ambiantes, genre -60C ou un truc du genre, c'est dj moins pire que -250C ...


    Mais ouais effectivement la personne qui met jour un matriau supraconducteur une temprature positive, il remporte direct le prix Nobel, et rsoudra presque instantanment le problme du rchauffement climatique, mme s'il est dj trop tard
    Les tempratures ngatives n'existent pas en physique.
    Sinon, ce qui a l'air intressant dans l'article, ce n'est peut-tre pas tant d'obtenir de la supraconductivit "haute" temprature ambiante genre 200K pendant quelques picosecondes, mais surtout le fait de pouvoir contrler prcisment cette transition. a peut faire un composant lectronique intressant. Mme si on aimerait mieux que ce soit supraconducteur par dfaut et semiconducteur sur demande que le contraire...

  30. #300
    Pour avoir pas mal frquent des gens qui sont depuis l'origine dans les supra HT (https://fr.wikipedia.org/wiki/Bernard_Raveau tait l'un de mes profs), plus grand ne crois la supra temprature ambiante. Les records avec des matriaux qui puent sont de l'ordre de 210K si je me souviens bien. Et ma tentative d'en un avec des matriaux moins merdiques a foir.

    Et parce qu'il faut bien aider les amis :
    La provence

Rgles de messages

  • Vous ne pouvez pas crer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des rponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pices jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •