Crunchez vos adresses URL
|
Calculez la conso électrique de votre PC
|
Hébergez vos photos
Page 1 sur 346 1234567891151101 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 10361
  1. #1
    Pour que le topic des mulots ne se sente pas trop seul voici celui de son copain boutonneux.


    Étant sur CanardPC je ne parlerai pas ou peu de certains claviers comme les claviers ergonomiques qui concernent un type d'utilisateurs bien particulier pas forcément très présents ici.

    Avant tout, pour les plus pressés :


    Il y a plusieurs critères à prendre en compte pour choisir un clavier, je commence par les plus évidents. Dans le 2e post on ira un peu plus loin et si vous êtes sages on taquinera un peu les drosophiles. Dans le 3e post vous trouverez quelques claviers sympas à différents prix. Je suis ouvert aux propositions (de claviers hein) pour peu qu'elles soient un minimum argumentées. En plus vous aurez bientôt plein d'éléments pour juger un clavier. Allez, on attaque.

    Les touches (du clavier seulement )
    Je laisse de côté les touches un peu exotiques pour ne garder que les plus courantes : les touches type portable et les touches classiques.

    Les touches classiques sont celles qu'on trouve majoritairement sur les PC fixes même si j'ai l'impression qu'elles sont de moins en moins présentes sur les PC de marque. Assez hautes (8 ou 10 mm), elles peuvent se montrer très bruyantes comme le clavier Microsoft à 2 balles sur lequel je suis en train de taper et dont la barre espace tente perpétuellement de réveiller les morts.
    Vous pouvez trouver deux formes différentes sur vos touches. L'empreinte peut-être sphérique ce qui est vraiment rare ou cylindrique.
    Le profil de ces touches est différent d'une rangée à l'autre comme on peut le voir sur cette photo. Il n'est donc pas toujours possible d'inverser deux touches sans gêner la frappe.

    Les touches de type portable sont beaucoup moins hautes (1 voire 2 mm) pour gagner de la place et souvent plus silencieuses. La course des claviers type portable est généralement plus courte, là aussi pour grappiller un ou deux millimètres. On en trouve néanmoins sur des claviers pour ordinateurs fixes et parfois avec des courses normales. À noter que ces touches sont généralement plus larges à leur sommet et plus proche les unes des autres. Cela se comprend très bien avec un petit dessin.

    Ce type de touche est souvent décrié à cause de la piètre qualité de certains claviers de portable. Cependant, un clavier avec de telles touches n'est pas forcément moins bon qu'un clavier avec des touches classiques.
    Avec ou sans-fil ?
    Faire 15 pages là dessus serait inutile, on voit facilement les avantages et inconvénients du sans-fil. Choisissez bien choisissez But pour ne pas prendre un modèle qui nécessite de changer les piles toutes les 2 minutes et ça ira. Les problèmes de latence sont un faux problème pour peu qu'on ne possède pas une daube sans nom. En laissant de côté le bas de gamme on évite la plupart de ces petits soucis.

    Une entreprise témoin suisse expérimente le wifi avec fil. Pour les intéressés, contactez johnclaude (ne me remercie pas de pourrir ta boîte à MP, ça me fait plaisir).
    Le layout (ou disposition des touches mais je suis un flemmard)
    En France on trouve majoritairement de l'AZERTY même si, sans parler des touches alphabétiques, il est loin d'être bien pensé.

    Le QWERTY est déjà un peu plus pratique et mieux organisé. Attention, il existe de nombreux QWERTY différents. On retiendra surtout l'ISO (Royaume-Uni) et l'US-International (États-Unis). La principale différence du QWERTY US étant la taille de la touche Entrée et la disparition d’une touche par rapport à l’AZERTY. Ce dernier point peut s’avérer gênant pour les possesseurs d’un clavier QWERTY mais qui l’utilisent avec un layout AZERTY puisqu’ils vont perdre la touche <>. Pour remédier à ça, il suffit d’un petit script Autohotkey fourni par caribou ici. On dit merci qui ?

    Le QWERTZ, instrument de torture trouvable chez les Allemands et les Suisses, est à éviter à mon avis.

    Passons maintenant aux layouts disons alternatifs, qu'on ne trouve pratiquement jamais tel quel sur un clavier : le Dvorak et l'équivalent français, le BÉPO (vue plus complète). Il existe 15 tonnes de dispositions différentes mais sans trop rentrer dans le détail, le but de ces layouts est de réduire les mouvements des doigts et des mains en changeant la disposition des touches de manières à ce que les lettres les plus utilisées soient plus faciles d'accès. Par exemple sur le BÉPO, les voyelles accentuées et le ç sont plus faciles d'accès, surtout pour les majuscules.

    Skiant a créé une variante du QWERTY ANSI qui défonce, vous pouvez la trouver ici (OSX ou Windows)
    Les switches (ou interrupteurs, je n'ai pas changé depuis la dernière partie mais je vais faire un effort)
    Entrons maintenant dans les entrailles du clavier. Ce sont principalement ces switch qui détermineront le feeling des touches d'un clavier. Je vais faire une rapide comparaison, pour plus de détails reportez-vous au deuxième post et/ou aux liens à la fin du post.

    La quasi totalité des claviers que vous trouverez dans le commerce y compris ceux fournis avec les ordis de marque ou ceux des portables ont des interrupteurs non-mécaniques. C'est un abus de langage étant donné que l'on reste dans la mécanique. Ce qu'il faut comprendre avec ce terme c'est que vous ne trouverez pas de ressort sous votre touche mais du caoutchouc éventuellement accompagné de plastique. Les claviers chers muni de touches classiques, et je vise particulièrement les claviers "gamer", ne sont pas épargnés. Il est quasiment sûr que ces claviers abritent des interrupteurs non-mécaniques.
    Petit résumé
    J'exclue les interrupteurs à dômes, vraiment rares. Je vous fais confiance pour déterminer si un avantage/inconvénient est réellement important ou non. J'ai mis les plus importants selon moi en premier.

    Interrupteurs à ciseaux (les plus courants)
    Avantages : prix, bruit généralement contenu, plus compacts, plus légers.

    Inconvénients : nécessitent d'aller en butée pour activer la touche, s'activent d'un coup, plus fatigants, retour en position plus lent, durée de vie plus courte, sujets au vieillissement (légères modifications du comportement possibles).
    Interrupteurs mécaniques
    Logiquement c'est l'inverse.

    Avantages : plus ergonomique (prise en compte de la frappe avant d'arriver en butée), frappe moins brusque, retour en position plus rapide, excellente durée de vie, facilement personnalisables, très peu sujets au vieillissement.

    Inconvénients : chers voire très chers, potentiellement plus bruyants (le couple mauvaise frappe + MX Blue est parfait pour se faire engueuler), plus lourds, moins compacts et donc difficilement intégrables aux portables.
    Le bruit
    Difficile de donner un conseil général sur ce point. Les touches type portable peuvent se révéler bruyantes, idem pour les interrupteurs à dôme. En dehors des interrupteurs conçus pour générer un bruit bien particulier comme les Cherry MX Blue ou les Buckling Spring on ne peut pas faire de généralités. Même deux claviers avec les mêmes interrupteurs peuvent produire deux sons différents. On peut différencier trois types de bruits que peut produire un clavier :
    1. Le bottom-out (fin de butée). C'est lié à l'habitude des claviers non-mécaniques où il faut impérativement arriver en fin de butée pour que la frappe soit prise en compte. Il peut être amplifié suivant la construction du clavier. Dans le cas d’un clavier mécanique ce bruit peut être atténué avec des o-rings (joints toriques) à placer dans les touches ou des landing pads à placer sur le switch, ou en prenant l'habitude de ne pas enfoncer les touches jusqu'en bout de course après qu'elles aient été activées ;
    2. Le clic sonore. Présent uniquement sur les switches « Clicky » comme les Cherry-MX Blue ou Green. Il s'agit d'un click volontairement produit par le switch lors de l'activation. Il n'est pas possible de l’atténuer vu qu'il fait partie intégrante de la conception du switch ;
    3. Le retour de frappe. Le bruit que peut faire une touche qui revient brutalement à sa position haute après avoir été enfoncée. Généralement bien plus faible que les deux autres mais il peut être amplifié selon la construction du clavier. Il est possible de limiter ce bruit en prenant l'habitude d'accompagner un peu la touche qui remonte, mais c'est assez technique. Sur les claviers mécaniques, un utilisateur qui aura pris l’habitude de ne plus enfoncer les touches à fond réduira aussi ce bruit (la touche qui remonte aura moins d’élan).


    Le seul conseil que je peux donner ici pour se faire une idée est de chercher des vidéos d'une personne tapant sur le clavier qui vous intéresse. Ce n'est pas parfait, le volume de la vidéo dépendant de nombreux facteurs mais cela vous permettra toutefois d'entendre le bruit du clavier et de vous rendre compte s'il vous semble supportable voire agréable. Le top est de trouver une vidéo comparant divers claviers comme on en trouve sur le site de lesnumeriques.com. On peut ainsi facilement se créer son propre classement de claviers en fonction du bruit produit. Comme filmer son clavier et mettre la vidéo sur le net n'est pas très compliqué on trouve assez facilement son bonheur.
    Ghosting, Key Blocking et Key Rollover
    Ces 3 expressions barbares sont liées mais que signifient-elles donc ?

    Le Ghosting
    C'est un phénomène très rare (même un clavier Advance doit en être dépourvu) mais assez pénible. Il correspond à l'envoi d'une touche à l'ordinateur alors que vous n'avez pas appuyé dessus. Par exemple, j'appuie sur A et H, sur mon écran s'affichent AHI. Ce I n'a rien à faire là et pourtant il s'est incrusté, envoyé par le clavier. Pourquoi est-ce rare ? Déjà parce que les fabricants ont fait un petit effort et ensuite car ces mêmes fabricants limitent quasiment tout le temps le Rollover de leurs claviers.
    Key Blocking et Key Rollover
    Le Key Rollover correspond au nombre de touches sur lesquelles vous pouvez appuyer simultanément sans qu'une seule ne soit oubliée. Le Key Blocking est le phénomène qui apparait quand vous atteignez la limite du Rollover de votre clavier : vous avez beau appuyer sur une touche, rien ne se produira. Le ghosting ne peut donc pas apparaitre une fois la limite du rollover atteinte.

    Pour tester ce Rollover je vous conseille cette page (le lien que j'utilise habituellement est mort, j'ai trouvé celui-là rapidement mais j'en chercherai un meilleur). Essayez de tester des touches que vous êtes susceptibles d'utiliser simultanément, notamment en jeu. Les touches Ctrl, Alt, Maj, Win (ou équivalent) et parfois Suppr ne comptent pas. Elles bénéficient normalement d'un traitement spécial et ne vous bloqueront pas. On parle de X-Key Rollover (ou XKRO) où X est le nombre maximale de touches prises en compte en même temps. Le NKRO correspond au cas où toutes les touches peuvent être activées au même moment.

    Cette limite va dépendre de la conception du clavier et bien sûr, avoir du NKRO coûte plus cher que du 2KRO. Vous verrez que cette limite n'est pas la même selon que vous utilisiez des touches proches les unes des autres ou non. Cela dépend généralement des lignes/colonnes des touches concernées. La plupart des claviers sont limités à 2, 3 voire 4KRO. Les claviers "gamer" présentent parfois l'argument du NKRO ou de l'antighosting (c'est censé être la même chose). La plupart étant en USB ce n'est normalement pas possible (voire section suivante) mais on n'a que dix doigts. Quand on approche de 5, 6KRO il est très très rare d'être gêné.
    PS/2 ou USB ?
    USB me direz-vous, il est partout. Sauf que ce n'est pas si évident que ça. Le PS/2 présente plusieurs avantages et un désavantage. On commence par le désavantage comme ça c'est fait : il y a de moins en moins de ports PS/2 sur les ordinateurs et quasiment jamais sur les portables. Ceci dit, un adaptateur généralement fourni règle le problème. Petit inconvénient donc. Voyons les avantages.
    Le PS/2 supporte le NKRO alors que l'USB est "limité" à 6 touches en plus des touches de combinaison (Ctr, Alt, Shift et Win/Méta/Commande). Certaines entreprises comme Microsoft essaient de régler le problème et sur le Noppoo Choc Mini cela semble marcher.
    Alors que le clavier en USB attend qu'on lui demande si une touche a été enfoncée, celui en PS/2 envoie l'information. Un peu moins de latence et pas de soucis en cas de surcharge de l'USB.
    En cas de soucis avec une CM, il peut être salvateur d'avoir un clavier en PS/2 à portée de main.
    Le PS/2 est donc un peu plus intéressant mais ne vous prenez pas trop la tête là-dessus. Si vous le choisissez, attention, deeg me fait remarquer qu'un débranchage/rebranchage à chaud peut flinguer le port PS/2 de la CM (uniquement le port).
    Ergonomie
    Vaste sujet, je vais essayer de ne pas être trop long. De toute manière on ne peut pas faire énormément de choses sans que les fabricants ne se bougent le popotin. Dans l'idéal, voilà ce qu'un clavier et son utilisateur devraient respecter.
    L'avant du clavier (côté barre d'espace) doit être plus élevé que l'arrière pour éviter l'extension du poignet fatiguant les muscles et les tendons. Bon, déjà on s'aperçoit que c'est un peu mort vu ce que nous propose les fabricants. Très peu de claviers bénéficient de cette inclinaison.

    Pour la même raison, les coudes doivent être à la même hauteur que le clavier (poignets alignés avec les avant-bras). Un sous-main est un plus mais on évite les daubes habituellement fournies, trop dures et pas assez hautes.

    La force nécessaire à l'activation d'une touche ne doit pas être trop élevée. J'ai vu conseillée une force d'environ 50 cN (~50 g) comme seuil à ne pas dépasser. On oublie donc les interrupteurs à dôme et on dit bonjour aux mécaniques.

    La course nécessaire à l'activation des touches doit être bien inférieure à la course totale avec idéalement une baisse de la résistance de la touche lorsque la frappe est prise en compte. Ceci permet de ne pas taper systématiquement le fond du clavier et demande moins d'effort. Argument de plus en faveur des mécaniques.

    Les touches situées sous les index sont marquées physiquement. Ça c'est bon.

    La souris est proche du clavier. Pour les droitiers il faudrait donc que le pavé numérique soit à gauche ou qu'il ne soit pas. Ce décalage dû au pavé numérique vous incite aussi à vous décaler sur la droite. Dans cette position, le poignet droit à tendance à être plié vers l'intérieur (abduction) ou vers l'extérieur (adduction) et il est pas super fan.
    Remarque : un pavé numérique accessible via une touche de fonction (Fn) comme sur les portables reste sur la partie droite du clavier sans gêner la position de la souris. Je trouve que c'est un bon compromis.
    Les touches ne devraient pas être disposées en diagonale mais suivant des lignes droites perpendiculaires. Ça c'est bien alors que ceci est à éviter. Une fois de plus, la balle est dans le camp des fabricants et ils n'ont pas l'air joueurs.

    Dernier point déjà en partie évoqué, le layout. Les Dvorak et compagnie ne permettent pas uniquement de taper plus vite mais aussi d'avoir une frappe plus reposante. L'adaptation est assez rapide, le problème principal étant la disposition physique des touches sur le clavier, pas évidente à changer pour ces layouts bien meilleurs mais trop peu répandus.
    Conclusion : Elle est double. D'une, les claviers vendus comme ergonomiques sont souvent complètement à l'ouest. De deux, les interrupteurs mécaniques c'est bien mais ça ne suffit pas. Sans tomber dans les extrêmes conçus pour des gens tapant au kilomètre, les fabricants pourraient faire un petit effort. Seulement il faudrait que les consommateurs consentent aussi à changer leurs habitudes.
    Le rétroéclairage
    Dernière partie, courte, sur le rétroéclairage. Il se répand doucement et avec une qualité variable. La seule chose que l'on puisse réellement dire est vis-à-vis des claviers mécaniques. Le rétroéclairage de ceux-ci est beaucoup plus difficile à cause de la présence d'un interrupteur imposant sous chaque touche. On trouve néanmoins certains claviers le proposant mais pour une obscure raison les fabricants de clavier s'évertuent à utiliser une police d'écriture immonde sur les claviers rétroéclairés. Exemple. Ah, on me signale une réaction de vos yeux :
    Hhhmm. Désolé je préviendrai la prochaine fois. Sinon il y a le Razer BlackWidow mais c'est pas super non plus. Le top étant l'Illuminated Keyboard de Logitech mais le rapport qualité/prix n'est pas forcément génial suivant votre utilisation.
    Conclusion
    Les claviers "gamers" devraient vous paraître nettement moins intéressant maintenant. Ils sont beaucoup plus chers pour pas grand chose comparés à un clavier à 20 €. Les interrupteurs ? Ce sont les mêmes. Le bruit ? Souvent pire. La durée de vie ? Bof. Les touches programmables alors ? 105 touches sur un clavier classique ça devrait suffire. Surtout que ces touches macros sont souvent trop loins. "Oui mais elles sont programmables". Ben comme les 105 autres touches. C'est faisable soit dans le jeu soit via un programme tiers qui lui est gratos (voir fin du 2e post).
    Restent deux choses : l'éventuel écran (certains semblent s'en servir même si je prendrais plutôt un vrai écran d'occasion à la place) et le look. Mouais, ça fait pas énorme.
    Vous avez des sous à dépenser dans un clavier ? De mon point de vue il y a deux possiblités.
    Vous ne jouez pas, peu, ou d'une manière qui ne sera pas entravée par un Key rollover trop bas ? L'ergonomie vous importe peu ? Jetez un oeil sur l'Illuminated Keyboard. Vous vous retrouverez avec des interrupteurs/touches proches des modèles moins chers mais vous aurez un clavier qui a de la gueule, bien rétroéclairé et silencieux. Si vous ne tapez pas énormément et que vous n'avez pas à appuyer sur plusieurs touches en même (Shift+Z+Espace semble ne pas passer) alors vous ne le regretterez pas.

    Vous essayez de rendre hommage à Paul le Poulpe sur Starcraft 2 ? Amateur de FPS ? Développeur ? Secrétaire ? Orientez-vous vers des claviers mécaniques. Robustes pour les rageux, réactifs, plus confortables, vous accrocherez vite (attention au porte-monnaie, une fois le doigt dans l'engrenage on a tendance à vouloir du mécanique de partout).
    Sources :
    Dernière modification par Frypolar ; 02/07/2014 à 14h26.

  2. #2
    Level up !

    Les touches level 2
    Deux matières sont habituellement utilisées pour produire ces touches, le PBT et l'ABS.

    Polybutylene terephthalate
    Assurément le meilleur choix. Plus cher, ce plastique est plus solide et l'effet brillant que l'on trouve sur les touches usées met beaucoup plus de temps à apparaître. Il résiste aussi aux solvants.
    Acrylonitrile butadiene styrene
    Moins cher, les touches faites de ce plastique deviennent plus vite brillantes et n'aiment pas du tout les solvants. Ces touches sont aussi plus légères.

    Les switches level 2
    Les interrupteurs "non-mécaniques"

    Les interrupteurs à dôme en caoutchouc sur membrane ou rubber dome switches (photo)
    Comme son nom l'indique, sous chaque touche se trouve un dôme en caoutchouc qui sera comprimé lors de la frappe. Une membrane à 3 couches est située sous ce dôme. Les couches supérieure et inférieur constituent les deux bornes de l'interrupteur. Elles sont maintenues loin l'une de l'autre par la membrane intermédiaire. Sous la pression du dôme les deux bornes de l'interrupteur entrent en contact et la frappe de la touche est enregistrée. La partie conductrice supérieure peut également se trouver sous le dôme et non pas sur une couche de la membrane mais c'est plutôt rare et pas forcément très pratique.

    Sur les appareils électroménagers notamment vous trouverez aussi cette technologie sous ces petits boutons quasiment plats. Dans ce cas on appuie directement sur la membrane supérieure et le dôme est absent.

    L'inconvénient du dôme est que la touche a tendance à partir sur les côtés lors de la frappe et que le dôme a tendance à s'abîmer conférant à l'interrupteur une durée de vie de 1 à 10 millions d'activations. La sensation n'est pas terrible et la touche s'enfonce brusquement pour aller directement buter contre la membrane. L'avantage est que l'interrupteur est plutôt bien isolé et surtout cela ne coûte pas cher à fabriquer. La course est assez grande, entre 3.5 et 4 mm. En termes de résistance, voici une courbe qui indique la force requise pour enfoncer la touche. Vous remarquerez qu'il faut en quelque sorte appuyer deux fois jusqu'à environ 65 cN (~65g). Ceci est important pour la comparaison avec les autres interrupteurs.
    Les interrupteurs à ciseaux ou scissor switches (photo)
    Ici on reprend le principe précédent en ajoutant des ciseaux en plastique sur les côtés. Le but est d'améliorer le guidage de la touche lors de la frappe et donc de l'empêcher de partir sur les côtés.
    On améliore aussi la durée de vie du dôme qui passe à environ 10 millions d'activations. La course est réduite à environ 2 mm. J'ai aussi pu lire que ces ciseaux réduisaient l'espace disponible sous la touche laissant moins de place aux saletés. J'ai une expérience un peu différente avec des miettes (un vrai fléau) qui venaient se coincer entre les branches du ciseau empêchant d'appuyer sur la touche. Pour ce qui est de la force requise lors de la frappe, on considèrera que la résistance est la même qu'avec les interrupteurs à dôme.

    Ce type d'interrupteur est celui que vous trouverez quasiment tout le temps sur vos claviers. Oui, oui, même les claviers à 100 € sont logés à la même enseigne que ceux à 15 balles. Les claviers uniquement équipés de dômes sont rares et on ne va pas s'en plaindre.
    Les interrupteurs "mécaniques"

    Là on change de gamme et donc de prix. Il y a beaucoup de choix dans cette catégorie et j'éviterai volontairement de trop parler de certains interrupteurs comme les ALPS (c'est un peu le bordel avec tous les modèles existants) ou les Buckling Spring d'IBM qui sont rares sur des claviers neufs.

    Tous ces interrupteurs ont un point commun très important : il n'est pas nécessaire d'enfoncer la touche complètement pour que la frappe soit prise en compte (enfoncer la touche de 2 mm suffit alors qu'on peut aller jusqu'à 4 mm). Une fois cette habitude prise, c'est assez rapide, le bruit généré lors de la frappe et l'effort requis sont très réduits. On peut aussi rajouter la durée de vie plus longue (jusqu'à 50 millions d'activation), un retour en position plus rapide et une meilleure résistance à la saleté les interrupteurs étant complètement isolés.
    Buckling Spring (Photo)
    Je suis obligé d'en parler un petit peu vu leur célébrité. Ce sont les interrupteurs conçus par IBM dans les années 70-80 et qui sont devenus assez communs. Le principe est assez simple et je pense que le gif animé suffit à en comprendre le fonctionnement. Ces interrupteurs procurent une baisse de la résistance de la touche lors de la prise en compte de la frappe en plus d'un *clic* assez sonore recherché par certains nostalgiques. Ces deux sources d'information sont utiles pour l'utilisateur puisque cela lui permet de savoir quand il peut relâche la touche.
    Les Buckling Spring peuvent se révéler fatiguant sur la durée à cause de la force nécessaire à l'activation de la touche (70g, voir courbe de résistance)
    Cherry MX
    Ce sont les interrupteurs mécaniques les plus faciles à trouver et l'intérêt dont ils semblent bénéficier, entre autre de la part de Razer et Steelseries, risque de confirmer cette tendance.

    Il existe plusieurs modèles qui se différencient par la force nécessaire pour l'activation, la présence d'un clic sonore et d'un point tactile (modification de la résistance de la touche au niveau de la prise en compte de la frappe).
    Interrupteurs linéaires
    Ceux-ci produisent une résistance augmentant de manière linéaire au fur et à mesure que la touche est enfoncée. Dans cette catégorie on trouve les Cherry MX Black (Image) et les Cherry MX Red (Image). Les Black demandent une force de 60 g (courbe de résistance) contre 45 g pour les Red (courbe de résistance).
    Interrupteurs avec point tactile seulement
    Cette fois-ci la résistance de la touche va légèrement augmenter puis diminuer juste avant que la frappe ne soit prise en compte. Ces interrupteurs correspondent aux Cherry MX Brown (image) et Cherry MX Clear (Image). Les Brown ressemblent aux Red pour ce qui est de la force nécessaire à l'activation avec ses 45 g, 55g juste avant l'activation (courbe de résistance). Les Clear sont un peu plus durs avec 55g, 65g avant activation (courbe de résistance).
    Interrupteurs avec point tactile et clic sonore
    On se rapproche du comportement d'un Buckling Spring. Seuls les Cherry MX Blue (Image) se comportent de cette manière. Ils restent néanmoins plus souples que ceux d'IBM avec une résistance de 50g, 60g avant activation (courbe de résistance).

    Topre Realforce
    Si vous avez l'occasion de tester un tel clavier, vérifiez avant l'état de votre compte en banque. Ici on mélange les dômes et les ressorts pour obtenir un interrupteur avec un toucher mécanique, sans à-coups donc, mais avec un bruit contenu. Petite image ici. Il existe différents modèles dont la résistance varie comme on peut le voir sur ces courbes (rangez vos rouleaux de sopalin, ce n'est pas ce que vous croyez).

    Généralement, sur les claviers équipés de ces interrupteurs la résistance des touches varient suivant les doigts devant accéder aux touches. Ce sera plus compréhensible avec ce petit dessin.

    Le son produit est aussi plus sourd et moins désagréable. Je vous laisse juger avec cette vidéo.
    Le marquage

    Le marquage des touches peut avoir l'air d'être un point de détail mais voir ses touches s'effacer en quelques semaines n'est pas forcément très agréable. Il y a 4 manières de marquer une touche et chacune a ses avantages et inconvénients.

    Simple impression
    C'est la méthode la moins chère et donc la plus fréquente. On imprime le caractère sur la touche et éventuellement on ajoute un revêtement pour améliorer la durée de vie. Parfois ça se rapproche carrément d'un espèce d'autocollant (hop). On peut avoir un marquage de plusieurs couleurs, collable n'importe où sur la touche mais on sent la lettre imprimée (apparemment gênant pour certains) et surtout, ça s'use très vite.
    Marquage au laser
    Le nom parle de lui-même, on brule la touche au laser. La durée de vie est bonne étant donné qu'il faut complètement user le dessus de la touche pour voir le marquage disparaitre mais la lettre apparait légèrement floue et sera forcément noire. Sur des touches noires ça peut-être gênant (ou voulu). Là encore on peut sentir le marquage.
    Sublimation
    Cette fois on va déposer de l'encre sur une petite profondeur (quelques dizaines de microns). Même si on use un peu la touche le marquage reste présent. On peut l'appliquer sur n'importe quelle face de la touche et utiliser différentes couleurs. Pour les plus tatillons, on ne sent pas le caractère. Il y a une condition à respecter : l'encre doit être plus sombre que la touche. Ça a l'air super mais c'est super cher, logique. On n'en trouve pas souvent d'ailleurs.
    Double Shot (double injection)
    Encore une technique un peu plus coûteuse que ce qu'on trouve habituellement sur nos claviers. Deux moulages sont réalisés. On crée d'abord une touche plus petite sur laquelle le marquage sera en relief. Ensuite on crée une deuxiéme touche en injectant le plastique autour de la première de manière à ce que le texte en relief reste visible. Voilà une image regroupant différents procédés dont le double shot à la 2e ligne. La touche bleue correspond à la première touche, plus petite, comportant le texte.

    Deux petites photos de l'envers d'une touche pour mieux comprendre : 1 et 2. On voit bien les deux couleurs différentes entre la partie servant au texte et l'enveloppe.

    Cette technique permet d'avoir un marquage qui ne partira jamais et qu'on ne sentira pas au doigt. En dehors du prix, l'inconvénient est qu'on est limité à deux couleurs, une pour la touche intérieure et une pour la touche extérieure.

    Sources :
    Dernière modification par Frypolar ; 15/03/2011 à 17h17.

  3. #3
    Liste de claviers et feedbacks

    Le mot "Tenkeyless" correspond à un clavier normal amputé du pavé numérique.

    Bluestork Pack clavier souris sans-fil 13 €
    Touches : Portable
    Layouts : AZERTY possible
    Switches : Ciseaux
    Key Rollover : ??
    Divers : Portée du sans-fil très faible ?


    Cherry G80-3000 80 €
    Touches : Classique
    Layouts : AZERTY possible
    Switches : Cherry MX
    Key Rollover : ??


    Cherry G84-5200 80 €
    Touches : Portable
    Layouts : AZERTY possible
    Switches : Cherry ML1A
    Key Rollover : ??
    Divers : Layout particulier


    Cherry Strait Corded Keyboard JK-0300 40 €
    Touches : Portables
    Layouts : AZERTY possible
    Switches : Ciseaux
    Key Rollover : ??
    Divers : Touches multimedia


    Cherry Stream XT G85-23100 25 €
    Touches : Portables
    Layouts : AZERTY possible
    Switches : Ciseaux
    Key Rollover : ??
    Divers : Touches multimedia


    CoolerMaster Storm QuickFire Pro 90 €
    Touches : Classique
    Layouts : AZERTY possible
    Switches : Cherry MX Red
    Key Rollover : 6KRO
    Divers : Touches multimédia, rétro-éclairage partiel


    CoolerMaster Storm QuickFire TK 90 €
    Touches : Classique
    Layouts : AZERTY possible
    Switches : Cherry MX Blue, Brown, Red
    Key Rollover : NKRO
    Divers : Touches multimedia, rétro-éclairé, câble détachable.


    Corsair K70 120 €
    Touches : Classique
    Layouts : AZERTY possible
    Switches : Cherry MX Blue, Brown, Red
    Key Rollover : complet
    Divers : Touches multimedia, boîtier aluminium, rétro-éclairage, port USB supplémentaire.


    Corsair K95 130 €
    Touches : Classique
    Layouts : AZERTY possible
    Switches : Cherry MX Red
    Key Rollover : Complet
    Divers : Touches multimedia, macro, rétro-éclairage, boîtier en aluminium, port USB supplémentaire.


    Das Keyboard Ultimate Silent ~$130
    Touches : Classique
    Layouts : ?
    Switches : Cherry MX Blue, Brown
    Key Rollover : 6KRO en USB, complet en PS/2
    Divers : HUB USB, pas de marquage sur les touches.


    Ducky Shine 2 DK9008 ~150 €
    Touches : Classique
    Layouts : AZERTY possible
    Switches : Cherry MX Black, Blue, Brown, Red
    Key Rollover : 6KRO ou complet
    Divers : câble USB détachable, rétro-éclairage, touches multimédia.


    Ducky Zero Shine DK2108S ~$120
    Touches : Classique
    Layouts : AZERTY possible
    Switches : Cherry MX Black, Blue, Brown, Red
    Key Rollover : 6KRO ou complet
    Divers : Rétro-éclairage


    Filco Majestouch ~140 €
    Touches : Classique
    Layouts : QWERTY ANSI ou QWERTY ISO
    Switches : Cherry MX Black, Blue, Brown
    Key Rollover : complet, 6KRO en USB
    Divers : /s


    Filco Majestouch 2 ~160 €
    Touches : Classique
    Layouts : AZERTY possible
    Switches : Cherry MX Black, Blue, Brown.
    Key Rollover : 6KRO en USB, complet en PS/2


    Filco TKL Ninja 125 €
    Touches : Classique
    Layouts : pas d’AZERTY ?
    Switches : Cherry MX Black, Blue, Brown, Red
    Key Rollover : NKRO, 6KRO en USB


    Func KB-460 100 €
    Touches : Classique
    Layouts : AZERTY possible
    Switches : Cherry MX Blue, Brown, Red
    Key Rollover : NKRO
    Divers : Touches multimédia, rétro-éclairage, 2x USB


    Gigabyte Aivia Osmium 120 €
    Touches : Classiques
    Layouts : AZERTY possible
    Switches : Cherry MX Brown ou Red
    Key Rollover : 64KRO (complet quoi)
    Divers : Rétro-éclairage (blanc pour MX Brown, bleu pour MX Red), port USB 3 + jacks audios (casque/micro), touches multimédia.


    I-Rocks KR-6251 ?? €
    Touches : Classiques
    Layouts : pas d’AZERTY a priori
    Switches : Cherry MX Red
    Key Rollover : 6KRO
    Divers : ports USB


    KBC Poker 2 ~125 €
    Touches : Classiques
    Layouts : AZERTY possible
    Switches : Cherry MX Black, Blue, Brown, Red
    Key Rollover : NKRO
    Divers : câble USB détachale, rétro-éclairage possible, touches multimédia


    KBT Pure 110 €
    Touches : Classiques
    Layouts : AZERTY possible
    Switches : Cherry MX Black, Blue, Brown, Red
    Key Rollover : NKRO
    Divers : câble détachable, rétro-éclairé
    Dernière modification par Frypolar ; 22/06/2014 à 01h17.

  4. #4
    Où acheter ?


    Pour les claviers AZERTY on en trouve un peu dans les boutiques habituelles : ldlc, materiel.net, Rue du Commerce, etc. Le site pure-gaming.fr propose aussi des claviers intéressants.

    Pour les claviers plus rares, quasiment toujours en QWERTY, il faut passer par The Keyboard Company (Royaume-Uni), elitekeyboards.com (USA donc attention à la douane et aux frais de port) ou des forums comme geekhack ou deskthority. Ce dernier dispose d’une section française.


    Commandes groupées


    Set de touches AZERTY (entre autres) en PBT : http://forum.canardpc.com/threads/54...=1#post7631736

    Set de touches AZERTY voire BÉPO en doubleshot : http://forum.canardpc.com/threads/54...=1#post4863837
    Commande groupée régulière de touche : FR, EN (c’est la même).

    N’hésitez pas à les signaler.

    Occasion


    QPad MK80 (Cherry MX Blue), 110€ fdp in : http://forum.canardpc.com/threads/64...=1#post5026250
    Claviers Logitech par Wobak (G19, G15, G510) : http://forum.canardpc.com/threads/64...viers-Logitech

    G510 par Chartreuse : http://forum.canardpc.com/threads/65...-G510-Logitech
    Filco Majestouch avec Cherry MX Brown, 80€ fdp in : http://forum.canardpc.com/threads/63...8FKB104M-EB%29
    Steelseries 6Gv2 (Cherry MX Black), 50€ fdp in : http://forum.canardpc.com/threads/64...22#post5048622

    Divers


    Petit simulateur de Model M.
    Site pour tester le ghosting/rollover.
    Petit guide pour s’occuper d’un clavier victime de bière, coca ou autre liquide.
    Dernière modification par Frypolar ; 03/03/2015 à 02h13.

  5. #5
    Egoiste, 4 posts, je crois pas que ça soit assez .


  6. #6
    Bah ca va vite, j'ai presque atteint les 2 posts sur mon topic

  7. #7
    Oui et puis un clavier c'est plus grand qu'une souris pour les photos .
    Si j’aurais su, j’aurais pas venu.

  8. #8
    Il y aura moins de photos directement dans le message en fait. A part pour le 3e post.

  9. #9
    Bonne initiative, mais c'est étonnant qu'il n'y en ai pas eut plus tôt !
    Citation Envoyé par doshu Voir le message
    le gros engin de Vladtepes

  10. #10
    Bon ba je commence avec un post vraiment constructif: Au boulot j'ai un Cherry RS 6000 M. Et c'est de la daube.
    Heureusement, la semaine prochaine, tout va changer: Fin de mon contrat de travail

  11. #11
    Premier post terminé, si vous voyez des fautes/erreurs n'hésitez pas.

    Edit : 16 000 signes sans espaces, record battu . Et pour les médisants, les url sont toutes raccourcies.

  12. #12
    C'est une bonne initiative ce topic. Je ferais un feedback un petit peu plus poussé de l'illuminated une fois qu'il sera revenu du SAV à cause des trois touches Z+Shift+Space qui ne peuvent s'activer en même temps.
    Citation Envoyé par doniazade Voir le message
    Nan mais faut leur regarder le cul, de face, elles sont laides.

  13. #13
    Citation Envoyé par Akajouman Voir le message
    C'est une bonne initiative ce topic. Je ferais un feedback un petit peu plus poussé de l'illuminated une fois qu'il sera revenu du SAV à cause des trois touches Z+Shift+Space qui ne peuvent s'activer en même temps.
    T'as réussi à le faire passer en SAV ? Un canard s'était fait jeter car l'Illuminated n'est pas un clavier de joueur.

  14. #14
    Question :
    Es que l'on peu modifier le layout du g6v2 de Steelseries sans perdre en qualité de frappe ?
    Genre le faire passer en qwerty juste en inversant les touches ?
    Si j’aurais su, j’aurais pas venu.

  15. #15
    Le clavier en photo a été testé par boulon dans le CPC à la couverture jaune sur madworld, même que c'est moi qui lui ai acheté.
    http://s3.amazonaws.com/drbimages/m/005pd.jpg

  16. #16
    Je comprend pas trop pourquoi "Les touches ne devraient pas être disposées en diagonale mais suivant des lignes droites perpendiculaires."
    Ce serait bien qu'il y ait une précision là-dessus.
    Citation Envoyé par Cartapouille Voir le message
    mais quel bonheur de taper mes enfants!!

  17. #17
    Citation Envoyé par Staga Voir le message
    Question :
    Es que l'on peu modifier le layout du g6v2 de Steelseries sans perdre en qualité de frappe ?
    Genre le faire passer en qwerty juste en inversant les touches ?
    Si tu échanges deux touches situées sur le même ligne, a priori pas de soucis. Pour passer en QWERTY depuis un AZERTY ça va coincer. Les touches A et Z sont assez hautes et elles vont se retrouver à côté de touches beaucoup plus basses. Ensuite, en dehors des lettres ça change pas mal.

    Au boulot je suis sur un QWERTY et chez moi j'ai un AZERTY (UltraX). En écrivant les posts de ce topic j'ai craqué et j'ai tout passé en QWERTY US mais seulement dans Windows, sans changer les touches physiquement. On s'y fait vite. Le plus pénible est le M je trouve.

    Si tu n'as jamais tapé régulièrement sur un QWERTY les symboles vont te poser problème. Il faudrait que tu imprimes sur une feuille le layout et que tu la poses à proximité pour la regarder quand tu tapes.

    L'autre solution est de prendre un Ducky avec la commande groupée. Le prix sera à peu près le même et tu l'auras fin mars/début avril. Tu auras un layout US qui ne changera pas grand chose comparé à un QWERTY UK. Le principal avantage face à un Steelseries c'est que tu auras un layout tout ce qu'il y a de plus normal et pas un truc à la con. Si jamais tu veux changer des touches en rachetant un kit ce sera plus facilement compatible.

    Je vais finir le 2e post aujourd'hui, d'ailleurs je vais déjà mettre ce qui est fait, et dedans tu trouveras plus d'infos sur le changement de touche et les modifications du layout dans windows (très pratique pour faire des lettres accentuées sans se prendre la tête).

    Citation Envoyé par johnclaude Voir le message
    Le clavier en photo a été testé par boulon dans le CPC à la couverture jaune sur madworld, même que c'est moi qui lui ai acheté.
    Je sais bien, c'est toi qui l'avait montré sur le forum et c'est pour ça qu'il est là .

    Citation Envoyé par Scorbut Voir le message
    Je comprend pas trop pourquoi "Les touches ne devraient pas être disposées en diagonale mais suivant des lignes droites perpendiculaires."
    Ce serait bien qu'il y ait une précision là-dessus.
    Je vais faire ça avec un dessin. En gros, aujourd'hui les touches sont rangées selon la même diagonale tout le long du clavier ce qui est hérité des machines à écrire. C'est particulièrement pénible pour la main droite. Une solution un peu meilleure serait d'avoir la même diagonale, un peu moins prononcé, sur la gauche et sa symétrie sur la droite un peu comme ici. Mais cette solution a toujours tendance à te forcer à rapprocher tes deux mains au lieu de laisser tes bras/avant-bras/poignets/mains bien alignés. D'où ce genre de clavier ou encore ceux-là. Dans ce cas, avoir les touches en diagonale t'obligerait à tordre tes doigts au lieu de les plier et de les déplier de manière normale.

    Avec un dessin ça ira mieux, le problème étant que je ne vais probablement rien trouvé sur le net et que je dessin comme un pied sur ordi.

  18. #18
    Citation Envoyé par johnclaude Voir le message
    Le clavier en photo a été testé par boulon dans le CPC à la couverture jaune sur madworld, même que c'est moi qui lui ai acheté.
    Oh putain, le souvenir de cauchemar.
    Tu sais qu'il est toujours accroché au dessus de ma bibliothèque, juste à côté d'une tête de cerf empaillée...
    "T'es jaloux ma bande a toutes les lunettes et on va te marave ta gueule."
    Aristophane

  19. #19
    Citation Envoyé par O.Boulon Voir le message
    Oh putain, le souvenir de cauchemar.
    En même temps c'était à l'époque sans lettre "q", tu méritais bien de souffrir un peu aussi .

  20. #20
    Bon tant pis, ce n'est pas grave je revendrai un jour mon G6v2 pour me prendre un mécanique QWERTY, cela me servira surement pour plus tard étant donné que je souhaiterai faire quelques études à l’étranger.
    Sinon le Noppo Choc tout pitit m'avait l'air sympa.
    Ou alors si quelqu'un souhaite échanger un clavier méca QWERTY contre un AZERTY ?
    Si j’aurais su, j’aurais pas venu.

  21. #21
    Citation Envoyé par Staga Voir le message
    Ou alors si quelqu'un souhaite échanger un clavier méca QWERTY contre un AZERTY ?


    T'as une photo du 6Gv2 en AZERTY ?

  22. #22
    Citation Envoyé par Frypolar Voir le message


    T'as une photo du 6Gv2 en AZERTY ?
    Ici


    Après j'ai toujours utilisé un clavier azerty mais bon le qwerty avait celon tes dires toutes les qualités du monde .
    Mais il me tarde vraiment de recevoir ce clavier, rien que pour voir le toucher mécanique que tout le monde vend comme le messie du geek de bon goût .
    Si j’aurais su, j’aurais pas venu.

  23. #23
    Il est neuf vu qu'apparemment tu ne l'as pas encore reçu. Tu le revendrais combien ? Parce que je suis potentiellement intéressé et du coup tu pourrais profiter de la commande groupée pour te prendre un Noppoo ou autre à la place. J'y réfléchis et je te dis ça avant que la commande groupée ne soit terminée donc avant demain.

    Sinon dis-toi que tu peux facilement le revendre ou peut-être acheté un kit de touches pour le transformer en QWERTY mais je sais pas comment ça se passe avec le Steelseries. Je vais regarder ça, comme ça t'as deux solutions.

  24. #24
    Citation Envoyé par O.Boulon Voir le message
    Oh putain, le souvenir de cauchemar.
    Tu sais qu'il est toujours accroché au dessus de ma bibliothèque, juste à côté d'une tête de cerf empaillée...
    Mais j'ai jamais vu le test de la tête de cerf!
    Et alors il cerf à quoi ce clavier depuis le test? :rimshot:
    http://s3.amazonaws.com/drbimages/m/005pd.jpg

  25. #25
    Citation Envoyé par Frypolar Voir le message
    Il est neuf vu qu'apparemment tu ne l'as pas encore reçu. Tu le revendrais combien ? Parce que je suis potentiellement intéressé et du coup tu pourrais profiter de la commande groupée pour te prendre un Noppoo ou autre à la place. J'y réfléchis et je te dis ça avant que la commande groupée ne soit terminée donc avant demain.

    Sinon dis-toi que tu peux facilement le revendre ou peut-être acheté un kit de touches pour le transformer en QWERTY mais je sais pas comment ça se passe avec le Steelseries. Je vais regarder ça, comme ça t'as deux solutions.
    C'est vrai ça serait cool et simple le passage en QWERTY grâce a à un kit de touches.
    Sinon la photo n'est pas de moi, je n'ai pas encore reçu le clavier j'attends toujours un mail de sa part pour me dire que le clavier est bien parti de la poste où il travaille.
    Si j’aurais su, j’aurais pas venu.

  26. #26
    Ce topic tombe bien.

    Mon Illuminated s'est mangé un peu de coca sur la barre espace du coup elle est un peu collante en dedans.

    J'envisage de changer et je ne jure que par l'illuminated au cas ou vous auriez oublié.
    J'ai donc logiquement pensé au K800 mais voilà un clavier à 90 boules ça me refroidit.

    D'autant plus qu'il me faut un clavier de Warrior imperméable aux attaques d'un verre de coca ou à tout ce qui peut s'échapper entre mon assiette et ma bouche.
    Car mon bural me sert de salle à manger la plupart du temps.
    Dernière modification par Jolaventur ; 27/04/2013 à 14h20.

  27. #27
    Désolé je suis à la bourre, j'ai passé la soirée sur le topic des suggestions (et à jouer à Crysis 2 ). Je regarde d'abord pour les touches du Steelseries de Staga et je finis ça en incluant un ou des claviers coca-proof.

  28. #28
    Le Ultra X est étanche apparemment mais je préfère un toucher souple.

    Et si possible rétro-éclairé.

  29. #29
    Citation Envoyé par Staga Voir le message
    C'est vrai ça serait cool et simple le passage en QWERTY grâce a à un kit de touches.
    Bon, j'ai regardé pour le Steelseries 6Gv2. La version AZERTY a une touche de plus donc tu peux passer sans soucis en QWERTY. Il te faut juste un kit de touches pour la partie centrale (lettres, chiffres, symboles). Pas besoin des touches Ctrl, Shift, Alt et compagnie. Pas non plus besoin de changer le pavé numérique ou les touches fléchées/Début/Fin/etc.

    Un kit de ce genre doit couter 30 € en double shot. J'expliquerais plus tard mais en gros c'est le type de touche le plus résistant donc le plus cher. On peut trouver des kits moins chers donc (15/20 € peut-être). Il y a une commande groupée sur geekhack mais l'andouille qui organise ça ne propose pas de touches noires, seulement des grises et c'est moche. Exemple : http://i.imgur.com/1RibZ.jpg

    Donc soit tu gardes ton 6Gv2 et à l'occasion tu achètes des touches pour le mettre en QWERTY soit tu achètes directement un QWERTY en revendant le 6Gv2.

    ---------- Post ajouté à 18h03 ----------

    Citation Envoyé par Jolaventur Voir le message
    Le Ultra X est étanche apparemment mais je préfère un toucher souple.
    J'irai vérifier demain mais normalement le toucher de l'Ultra X est le même que celui de l'Illuminated. Et il n'est pas plus étanche, juste moins cher donc ça pique moins pour le remplacer .

  30. #30
    Citation Envoyé par Frypolar Voir le message

    J'irai vérifier demain mais normalement le toucher de l'Ultra X est le même que celui de l'Illuminated. Et il n'est pas plus étanche, juste moins cher donc ça pique moins pour le remplacer .
    Mais il n'est pas rétroéclairé.

Page 1 sur 346 1234567891151101 ... DernièreDernière

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •