Crunchez vos adresses URL
|
Calculez la conso électrique de votre PC
|
Hébergez vos photos
Page 3 sur 229 PremièrePremière 12345678910111353103 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 61 à 90 sur 6861
  1. #61
    Citation Envoyé par ToasT Voir le message
    L'image ? Bien sûr que non, ça s'appelle un meme...
    Ya tellement de truc a dire sur ce genre de comportement que je commencerai même pas.
    Tu veux pas bêler un coup pour voir ?

  2. #62
    Citation Envoyé par Johnny Ryall Voir le message
    Moi j'aime bien voir les profs se plaindre et chouiner, surtout que je n'arrive pas a avoir une quelconque compassion pour eux.
    Sur la totalité des profs que j'ai jamais eu, un bon 90% était là pour rien glander, le quota de vacances appréciable et la tranquillité de l'emploi, et surtout ils ne s'en cachaient pas.
    Grand merci à eux de m'avoir fait détester l'idée même de "système éducatif".
    On devait avoir les même , à 1 ou 2 exceptions , y'a bien quelques profs qui m'ont marqués dans le bon sens , passionnés par leur truc , pédagogues et parfois super cool/sympa/déconneurs. Surtout celui que j'ai eu en terminale en électrotechnique , il aura marqué toute ma scolarité

  3. #63
    Ouais mais ça le gosse il y est pour rien.
    Ouais, bah il survit le gosse. Tu sais visiblement lire, écrire, sûrement compter, donc c'est déjà une petite réussite.

  4. #64
    Johnny est banni du topic des profs. Continuez brave gens.
    Conspiracy forever - Lordz of Ragequit for the win - Choupinou un jour, Choupinou toujours

  5. #65
    En salle, vous avez un objet fétiche que vous aimez tripoter ? Une règle jaune géante, un bout de patafix, ou tout objet pouvant blesser un élève ? Moi j'ai une énromre règle jaune dont le bout est pété à force de taper sur des élèves (c'est la légende urbaine qui tourne dans mon bahut ... ).

  6. #66

  7. #67
    Citation Envoyé par KiwiX Voir le message


    Réinstalle SF4 que je te dose la tête, tu iras te coucher plus tôt comme ça. P'tit con.
    Non, j'vais plutot ranger le pc dans un carton et réviser comme un porc, ensuite je reviendrais ici avec l'admissibilité
    No brain, no headache.

  8. #68
    Citation Envoyé par ToasT Voir le message
    En salle, vous avez un objet fétiche que vous aimez tripoter ? Une règle jaune géante, un bout de patafix, ou tout objet pouvant blesser un élève ? Moi j'ai une énromre règle jaune dont le bout est pété à force de taper sur des élèves (c'est la légende urbaine qui tourne dans mon bahut ... ).
    J'ai toujours un truc dans les mains, une craie, un stylo... Juste parce que je ne sais pas m'en empêcher...

    Et ce matin, j'arrive en classe, et que vois-je ? Une règle, comme la tienne...
    Terrible : je l'ai claquée une fois ou deux sur l'estrade, et j'ai eu un calme royale pendant toute l'heure...




    Mais je me rappelle d'un prof que j'avais au collège, qui avait une grosse armoire ne acier, avec un côté tout défoncé. Pour ce marrer, on l'imaginait péter un cable et taper dedans.
    Mais un jour, trop de bavardage / glandage / foutage de tronche, il s'approche de l'armoire et lui file une putain de direct du gauche...


    Pareil, plus un bruit pendant toute l'année...








    Mais il a sans doute dû se défoncer les métacarpes...
    En ce moment :_ ...< Un projet à mettre en avant ?

  9. #69
    Citation Envoyé par ToasT Voir le message
    En salle, vous avez un objet fétiche que vous aimez tripoter ? Une règle jaune géante, un bout de patafix, ou tout objet pouvant blesser un élève ? Moi j'ai une énromre règle jaune dont le bout est pété à force de taper sur des élèves (c'est la légende urbaine qui tourne dans mon bahut ... ).
    J'avais une prof d'anglais en Term qui sortait des poupées de son sac pour ornementer son bureau et qui nous parlait comme à des maternelles. Elle me faisait peur
    Every time we try to impose order we create chaos we create chaos

  10. #70
    Citation Envoyé par ToasT Voir le message
    En salle, vous avez un objet fétiche que vous aimez tripoter ? Une règle jaune géante, un bout de patafix, ou tout objet pouvant blesser un élève ? Moi j'ai une énromre règle jaune dont le bout est pété à force de taper sur des élèves (c'est la légende urbaine qui tourne dans mon bahut ... ).
    Le marqueur que je m'amuse à bouchonner/débouchonner.

    Et des tics de langage ? Moi je...je sais pas .
    Citation Envoyé par Julizn
    Sinon, moi j'en ai jamais utilisé. Le gingembre frais ça s'achète en petite quantité. Y'a des glucides partout, dans les systèmes communistes.

  11. #71
    Je dit tout le temps "hop", "hopla" ou "et hop".
    Every time we try to impose order we create chaos we create chaos

  12. #72
    Tu ne serais pas Alsacien ?
    une balle, un imp (Newstuff #491, Edge, Duke it out in Doom, John Romero, DoomeD again)
    Canard zizique : ?, , Φ, , ¤ , PL, 10h, , , , , , 💩, , 🎮, 🎸 𝄢 🎹, 🥁, 🎼, , , blues, BOF, BOJV, , 👅, 👄, 8, 🎻, 𝄞, 🌽, 2, 80, 🎹, , , funk, fusion, 🎸, , 🏭, 🗻, 🎷, 🌴, 🍔, 💀 , noise, pop, , , $ $, , et ⚑, soul, , 🍄, (allez là si vous ne voyez pas les miquets)

  13. #73
    Mais alors, pas du tout.
    Every time we try to impose order we create chaos we create chaos

  14. #74
    Citation Envoyé par Raphi Le Sobre Voir le message
    Exact.
    Mais elle est banni du forum pour le moment.

    Sinon, je me destinais moi aussi à une carrière de prof/instit'. Mais depuis que je vis avec l'un d'entre eux, et que j'ai multiplié les témoignages de proches/potes étant en place, tout mon intérêt pour le truc fut coupé.

    Pas que je cherche un travail bien payé avec plein de vacances, mais quand je vois l'équation:

    [Elèves teubés + Parents d'élèves teubés/violent/méprisant/hautains/je-m'en-foutiste/autre + Organisation à chier + Moyens dérisoires + hiérarchie débile et désintéressé + disparitions de certains organismes visant à aider/gérer/intégrer les élèves en grande difficulté (autrement dit, on les balance dans les classes, les profs géreront) + disparition du concours et formation débile alors qu'on est déjà dans la fosse aux lions ]
    /
    Motivation du prof + patience + capacité à prendre sur sa vie personnelle et familiale pour assurer en cours = dépression

    je dis stop.
    (presque) same here.

    L'enseignement m'a toujours attiré, mais avec une mère instit et un père prof (de maths, en plus, il cumule), la "vocation" elle a eu du mal à rester, j'aurais jamais eu le courage ni la patience.

    L'idée reste tout de même dans un coin de ma tête, j'aimerais bien trouver un jour m'essayer à un métier d'enseignement, reste à trouver quand et comment.

    Je m'étais renseigné pour faire vacataire à mon ancien IUT, mais, en galère, ils ne prennent presque plus aucun privés, et j'ai pas vraiment la possibilité ou l'envie de passer un doctorat pour devenir maitre de conf.
    A part ça, j'avais un peu démarché des organismes de formation pour donner des cours d'informatique, faudrait que je regarde de nouveau de ce côté.

  15. #75
    Citation Envoyé par Zevka Voir le message
    Je m'étais renseigné pour faire vacataire à mon ancien IUT, mais, en galère, ils ne prennent presque plus aucun privés, et j'ai pas vraiment la possibilité ou l'envie de passer un doctorat pour devenir maitre de conf.
    Et vacataire en école d'ingé ? T'y as pensé ?
    Citation Envoyé par Julizn
    Sinon, moi j'en ai jamais utilisé. Le gingembre frais ça s'achète en petite quantité. Y'a des glucides partout, dans les systèmes communistes.

  16. #76
    Citation Envoyé par Aghora Voir le message
    Et des tics de langage ? Moi je...je sais pas .
    Pffff, ne m'en parle pas : je suis toujours en train de dire "What else ?"





    Alors les "Nespresso", en classe, c'est marrant une fois, mais au bout d'un moment, stop !
    En ce moment :_ ...< Un projet à mettre en avant ?

  17. #77
    Citation Envoyé par Zevka Voir le message
    L'idée reste tout de même dans un coin de ma tête, j'aimerais bien trouver un jour m'essayer à un métier d'enseignement, reste à trouver quand et comment.
    Personnellement, je me pose la question concernant les établissements privées professionnels, reconnus par l'Etat et en liaison avec les entreprises. Du genre de ceux où j'ai passé mon BTS de Transport.

    Y'a autant de matières professionnelles que généralistes, et les embauches se font comme dans le privé, non pas par concours. Du coup, je tente de me renseigner un peu pour voir si ça peut se faire.

  18. #78
    Je ne crois pas que la vocation soit un critère à considérer : elle peut jouer en bien comme en mal et, d'expérience, très souvent en mal. J'ai vu des minettes tellement à fond dedans que leurs premiers échecs les descendirent en flamme quand des glandeurs ayant réussi par chance s'en sortaient mieux.

    Le grand défaut de notre système, c'est qu'il permet très peu aux postulants de s'essayer au métier, contrairement à ce qui se fait en Allemagne par exemple. Le métier, sauf dans le cas des vacataires (qui de toutes manières ont peanuts de chances d'avoir le concours) se découvre après une année de préparation trop prenante pour abandonner une fois le concours obtenu.

    Comme cette année de préparation ne sélectionne pas spécialement les candidats en fonction de leur aptitude à enseigner, forcément, le premier contact avec une classe est, trop souvent, une révélation type "je ne suis pas fait pour se métier" : une découverte plus tôt, avant d'être engagé jusqu'au cou dans une année prépa, permettrait à bien des candidats de comprendre leur inaptitude au métier, et épargnerait bien des problèmes à l'éducation nationale.

    Quand je pense à tous mes amis de Maîtrise qui ont fait la prépa aux concours, et que je vois ceux qui aujourd'hui sont en poste, j'ai toujours l'impression que ce ne sont pas les bons qui ont été choisis. Après tout, le charisme, l'aisance sociale, qualités essentielles d'un professeur, se retrouvent plus souvent chez les étudiants passant leur préparation au café que chez ceux campant douze heures par jour dans la bibliothèque. Je fus le seul admis sur mon groupe de travail, assez "cool" (enfin, selon les critères de l'agrégation hein) mais composé de mecs qui auraient fait de super prof, alors que d'autres sinistres crétins inadaptés au monde moderne passaient puis se plantaient devant 35 ados.

  19. #79
    Citation Envoyé par Diwydiant Voir le message
    Pffff, ne m'en parle pas : je suis toujours en train de dire "What else ?"
    En conférence, j'ai assisté à deux présentations d'un américain, professeur à l'université blablabla chais plus quoi. J'ai rapidement remarqué un truc: une phrase sur deux il rajoutait un discret "m'kay ?" à la fin. Je me suis dit "ah ! un tic de langage, il a dû vite se faire repérer par ses étudiants".
    Et puis c'est seulement maintenant que j'ai fait le rapprochement à un personnage d'un célèbre dessin animé avec 4 sales mômes...je vous laisse deviner à qui je pense .
    Citation Envoyé par Julizn
    Sinon, moi j'en ai jamais utilisé. Le gingembre frais ça s'achète en petite quantité. Y'a des glucides partout, dans les systèmes communistes.

  20. #80
    Tout à fait d'accord, Mdt.
    J'ai eu la chance de faire un an d'assistanat en Ecosse, face à des gamins entre 11 et 17 ans, ce qui m'a permis de rentrer en France en me disant "c'est ce que je veux faire."

    Mais ce n'est quasiment rien par rapport à une mise en situation face à une classe, qui est presque totalement absente aujourd'hui pour ce qui passe le concours.

    D'ailleurs, l'année de stage à mi-temps qui avait encore lieu l'année dernière permettait déjà de faire un écrémage : au bout de deux mois, on entendait parler des premières démissions...



    @Aghora : , m'voyez ?
    En ce moment :_ ...< Un projet à mettre en avant ?

  21. #81
    Citation Envoyé par Mdt Voir le message

    Quand je pense à tous mes amis de Maîtrise qui ont fait la prépa aux concours, et que je vois ceux qui aujourd'hui sont en poste, j'ai toujours l'impression que ce ne sont pas les bons qui ont été choisis. Après tout, le charisme, l'aisance sociale, qualités essentielles d'un professeur, se retrouvent plus souvent chez les étudiants passant leur préparation au café que chez ceux campant douze heures par jour dans la bibliothèque. Je fus le seul admis sur mon groupe de travail, assez "cool" (enfin, selon les critères de l'agrégation hein) mais composé de mecs qui auraient fait de super prof, alors que d'autres sinistres crétins inadaptés au monde moderne passaient puis se plantaient devant 35 ados.

    Tout pareil. En même temps, beaucoup de ceux que je connais qui se sont réorientés ne le regrettent pas à posteriori, surtout quand ils entendent les témoignages de ceux qui sont en poste (pour la plupart instits).
    Every time we try to impose order we create chaos we create chaos

  22. #82
    Quand j'ai fais mon stage, j'avais UNE classe, des secondes. En ZEP certes, mais une seule.

    J'allais vaguement en cours deux jours à l'IUFM (80% de merde, 20% d'utile), et il me restait largement le temps de bosser les programmes (que je ne connaissais pas, en agrégation on ne nous demande pas d'être au jus), de préparer mes cours, de réfléchir un peu à comment j'allais aborder les problèmes rencontrés.

    Au final, ce n'est pas tant la préparation de l'IUFM qui a compté, mais surtout d'avoir le temps de me poser pour réfléchir sur mon approche de l'enseignement.

    Le truc, c'est que même si j'avais fais une allergie aiguë à l'enseignement, quel choix avais-je? Quand tu as 23 ans et une agrégation d'histoire, tu as le choix entre prof ou la manutention. C'est un peu tard pour te réorienter, tu n'as pas des masses de passerelles (surtout à l'époque), tes diplômes feraient rire un recruteur (qui ne pige pas qu'un mec qui choppe une agreg a sans doute la capacité de travail pour rattraper l'ensemble des connaissances accumulées en trois ans d'école de commerce et ce en deux mois)...

    Bref, tu t'accroches, t'as pas le choix, et tu finis par faire un prof aigri qui abuse des arrêts de travail.

    Un stage significatif et obligatoire devrait être imposé dés la Licence à tout étudiant désirant s'orienter vers le métier. Si possible en ZEP et dans un chouette bahut, histoire de sentir un peu les deux extrêmes.

  23. #83
    Le stage avait encore lieu, en licence, il y a encore deux ans... Mais attention, un stage de ouf : une semaine d'observation, yeaheaaaaaaa !



    Je comprends que certains décident de laisser tomber une fois en poste...


    Par contre, si je ne m'abuse, il me semble que ce qui vont en STAPS ont des classes à prendre en charge dès leurs première année de licence... Au moins, ça laisse le temps de se retourner si on voit que ça ne va pas bien se passer...





    D'ailleurs, voilà un lien déjà passé dans la crème des sites web... Ça laisse perplexe...
    En ce moment :_ ...< Un projet à mettre en avant ?

  24. #84
    Citation Envoyé par Diwydiant Voir le message
    Le stage avait encore lieu, en licence, il y a encore deux ans... Mais attention, un stage de ouf : une semaine d'observation, yeaheaaaaaaa !



    Je comprends que certains décident de laisser tomber une fois en poste...


    Par contre, si je ne m'abuse, il me semble que ce qui vont en STAPS ont des classes à prendre en charge dès leurs première année de licence... Au moins, ça laisse le temps de se retourner si on voit que ça ne va pas bien se passer...
    Ouais enfin quand on voit le nombre de postes au concours, ça fait réfléchir aussi

    Ya pas eu une année ou deux où yen a eu carrément aucun ?
    Every time we try to impose order we create chaos we create chaos

  25. #85
    Je ne suis pas d’accord quand certains parlent de vocation à propos du métier d’enseignant. C’est marrant, on parle de vocation à propos de métiers squattés auparavant par les curés et les moines (enseignant, soignant) mais pas à propos de métiers comme caissière ou ouvrier, pourtant…
    De plus, cela sous-entend que quelqu’un qui en bave ne l’a pas, donc que c’est de sa faute et qu’il n’a qu’une chose à faire : changer de métier. La bonne blague par les temps qui courent. Cela veut surtout dire que les enseignants sont complètement seuls devant leurs classes, on les laisse dans leur merde surtout quand ça se passe mal, et pire encore, dans ces cas on les enfonce souvent.
    une balle, un imp (Newstuff #491, Edge, Duke it out in Doom, John Romero, DoomeD again)
    Canard zizique : ?, , Φ, , ¤ , PL, 10h, , , , , , 💩, , 🎮, 🎸 𝄢 🎹, 🥁, 🎼, , , blues, BOF, BOJV, , 👅, 👄, 8, 🎻, 𝄞, 🌽, 2, 80, 🎹, , , funk, fusion, 🎸, , 🏭, 🗻, 🎷, 🌴, 🍔, 💀 , noise, pop, , , $ $, , et ⚑, soul, , 🍄, (allez là si vous ne voyez pas les miquets)

  26. #86
    On peut intégrer les assistants d'éducation dans ce topic ou non ?
    Citation Envoyé par dcao Voir le message
    en faite vous etes vraiment pas simpa !
    ces bon je me casse, vous etes nul et imature

  27. #87
    Mais non, la vocation, comme son étymologie l'indique, désigne tout simplement un appel, façon Jeanne d'Arc, sauf que pour nous, enseignants, c'est le fantôme de Jules Ferry qui apparaît un jour en soirée étudiante.

    Qui tu veux qu'apparaisse à une caissière? Jules-Edouard Leclerc?

    On peut intégrer les assistants d'éducation dans ce topic ou non ?
    Uniquement si on se débarrasse de cet affreux néologisme administratif pour revenir au bon vieux "pion" voire "surveillant".

  28. #88
    Non, on nous sert trop souvent la vocation comme mauvaise excuse pour laisser tomber un collègue.
    une balle, un imp (Newstuff #491, Edge, Duke it out in Doom, John Romero, DoomeD again)
    Canard zizique : ?, , Φ, , ¤ , PL, 10h, , , , , , 💩, , 🎮, 🎸 𝄢 🎹, 🥁, 🎼, , , blues, BOF, BOJV, , 👅, 👄, 8, 🎻, 𝄞, 🌽, 2, 80, 🎹, , , funk, fusion, 🎸, , 🏭, 🗻, 🎷, 🌴, 🍔, 💀 , noise, pop, , , $ $, , et ⚑, soul, , 🍄, (allez là si vous ne voyez pas les miquets)

  29. #89
    Si le collègue a été abandonné par le fantôme de Jules Ferry, c'est qu'il était indigne de le recevoir.

    (je délire hein, j'ai dis plus haut tout le mal que je pensais de la vocation)

  30. #90
    Citation Envoyé par Mdt Voir le message
    Mais non, la vocation, comme son étymologie l'indique, désigne tout simplement un appel, façon Jeanne d'Arc, sauf que pour nous, enseignants, c'est le fantôme de Jules Ferry qui apparaît un jour en soirée étudiante.

    Qui tu veux qu'apparaisse à une caissière? Jules-Edouard Leclerc?



    Uniquement si on se débarrasse de cet affreux néologisme administratif pour revenir au bon vieux "pion" voire "surveillant".
    Ça fait plus joli quand même.

    Je commence à collectionner les cas spéciaux dans le lycée où je suis. 2 semaines après la rentrée, ça me fait déjà flipper .
    Citation Envoyé par dcao Voir le message
    en faite vous etes vraiment pas simpa !
    ces bon je me casse, vous etes nul et imature

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •