Crunchez vos adresses URL
|
Calculez la conso électrique de votre PC
|
Hébergez vos photos
Page 1 sur 16 12345678911 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 467
  1. #1
    Je voudrais crier mon amour aux cons. Non, c'est vrai, un con, c'est émouvant. D'abord, le con croit tout ce qu'on lui dit, ce qui explique qu'il ne peut s’empêcher de voter entre la poire et le fromage après avoir regardé TF1, rabâchant à l'envi que c'est un devoir de voter, parce que nos ancêtres sont morts pour qu'on en ait le droit, ah Le con. Et pis il pense sincèrement qu'une société meilleure émergera du processus démocratique alors que, bon, qu'est-ce qui peut bien sortir d'une urne à part des cendres, les cendres de nos espoirs déçus, poil au cul ? Je vous le demande.
    Un con ça croit aussi en Dieu, d'où l'expression populaire "mon Dieu qu'il est con" et en la justice d'où l'autre expression populaire "aujourd'hui, les tribunaux sont saisis pour un oui ou pour un con".
    Jusqu'alors, les cons étaient éparpillés dans le monde en une diaspora douloureuse née de la quête, ô combien noble, de retrouver leur roi. Mais la tâche était ingrate car les prétendants au poste de roi des cons étaient nombreux. Heureusement, l'idée germa de donner aux cons un pays ; mieux, une autre vie, une seconde vie pour rattraper la première. Ainsi naquit le MMORPG Second Life et ce fut jour de fête pour les cons du monde entier qui, enfin, pouvaient se retrouver exclusivement entre eux.
    Mais voilà, la société LINDEN, qui édite le jeu Second Life, se dit que ça serait quand même ballot de ne pas profiter de la situation. Alors il fut proposé aux joueurs d'acquérir des propriétés immobilières, qui leur appartiendraient vraiment, à eux et pas à la société LINDEN, et que ces cons pourraient revendre leurs biens à d'autres cons. C'est vrai que l'opération était osée. Dans tous les autres MMORPG, le joueur n'a aucun droit sur ses possessions. Il est d'ailleurs en général interdit de les revendre contre du vrai argent à d'autres joueurs. Mais LINDEN, qui cherchait à attirer l'attention sur son jeu, prit le contre-pied de cette politique et conféra donc un droit de propriété exclusif à ses joueurs. Disons qu'il s'agit plus de propriété intellectuelle que de droit réel mais, passons. L'idée fit son chemin et l'on vit des cons se pavaner avec des îles, des maisons, des parcs, clamant à qui voulait l’entendre qu’ils en étaient bien propriétaires. LINDEN, bien sûr, n’agissait pas par gentillesse, alors la société décida de taxer les propriétaires, introduisant ainsi une forme d'impôt dont les cons s'acquittèrent le sourire aux lèvres (en réalité, les joueurs désirant acheter un bien immobilier dans Second Life devaient payer un abonnement premium mensuel, dont le quantum est calculé en fonction des m2 possédés, genre 5 $ par mois pour 500 m2.).
    Pendant quelque temps, les cons furent heureux d'être propriétaires de terrains et buildings numériques, dans lesquels ils pouvaient folâtrer sous la forme de pénis géants. Puis LINDEN, cette gigantesque agence immobilière, décida de cesser la vente de biens immobiliers virtuels pour s'engager dans l'open source. Ce changement a eu un impact considérable :
    D'une, désormais n'importe qui dans Second Life peut posséder un territoire, sans verser de droit, ce qui a pour conséquence de dévaluer à zéro les biens immobiliers déjà existants et pourtant payés un bon paquet de pognon par les joueurs qui, depuis des années, s'acquittaient de leurs "taxes" de propriétaires, dans la perspective de revendre un de ces jours leurs propriétés, pour un autre bon paquet de pognon.
    De deux, il a fallu réorganiser Second Life pour passer à de l'open source. Pour ce faire, LINDEN a littéralement exproprié des joueurs de leurs possessions ; elle a nationalisé, sans aucune contrepartie financière, les territoires pourtant détenus par des joueurs. En bref, elle les a pris pour des cons.
    Mais voilà, un con, ça peut aussi s'énerver. Et c’est ainsi que cinq cons de nationalité américaine - non, ne riez pas, on en a chez nous aussi, croyez-moi, j'en connais ; il y en a même parmi vous, si, si, je vous le dis – ont saisi un Tribunal de Pennsylvanie pour faire juger que, et je cite des passages de la plainte, LINDEN avait instauré en réalité une dictature qui a attiré les joueurs, sous la fausse promesse de leur octroyer un droit de propriété, leur a fait créer des infrastructures immobilières puis a décidé de nationaliser brutalement ces actifs en virant les soi-disant propriétaires. Ils réclament 5 millions de dollars à titre de dommages et intérêts.
    Alors, moi, je salue l'initiative. C'est vrai que, d'un point de vue juridique, la question se pose : si contractuellement vous vous engagez à conférer définitivement la propriété d'un bien, fût-il constitué de lignes de code, à quelqu'un qui vous paye en échange pour cette possession, puis que vous le lui retirez brutalement, vous commettez une violation de votre engagement contractuel. D'un autre côté, peut-on dire que le joueur est vraiment propriétaire d'un bien numérique comme il pourrait l'être d'un "vrai" bien, sous prétexte que c’est ce que l'éditeur du jeu a pu claironner ? Non mais c'est vrai, après tout, si un con a pu croire un jour à ce genre de bêtise, faut-il le plaindre ?
    On attend donc avec impatience de savoir si le juge va indemniser les cinq cons ou s'il va même carrément ordonner que l'armée américaine attaque cette ignoble dictature à faire pâlir un Taliban de jalousie. Je prédis d'ailleurs que nous verrons prochainement un mod d'America's Army: Assault on Second Life. Permettez-moi d'apporter ma contribution, après tout, je ne suis pas moins con qu'un autre.
    Je propose d'en faire un stand alone intitulé "le con de la rivière Kwaï".

    Voir la news (1 image, 0 vidéo )

  2. #2
    On vie vraiment une époque de cons...

  3. #3
    Excellent article maître, j'espère que tu nous tiendra informés des suites de l'affaire ! Payer un loyer virtuel pour un truc aussi vide d'intérêt et de contenu, je dois reconnaitre que ça me dépasse ...

  4. #4
    Hallucinant
    Tais-toi, mange ta soupe, sniffe ton joint, fume ta bière et bois ta coke.
    PS : quand vous jouez avec moi en ligne, appelez-moi Fred, pas Dark.

  5. #5
    C'est passionnant de bêtise, je pense que Second Life devrait faire partie du patrimoine mondial de l'Unesco vu le nombre de service qu'il rend : rendre le MMO hype, rassembler tous les Grands Reporters dans le même jeu auquel eux seuls jouent, faire office d'appeau à blaireau (c'est pas tout à fait la même chose)...




    Juste une question technique : quand un Américain floué dans son bon droit attaque en justice et qu'il réclame des millions de dollar...C'est parce qu'il espère vraiment les obtenir - cette fameuse histoire de justice non-euclidienne, ou platonique, ou aristotruc, je sais plus ? Ou c'est juste qu'en réclamant beaucoup il espère avoir un peu ?
    Manuscrit : ça parle bouquins, et c'est tout. Aujourd'hui Ask Maïa ! ou la preuve qu'au moins une bloggueuse sait écrire.

  6. #6
    Ces cons-là n'étaient donc pas propriétaires, mais locataires. Il y a eu duperie sur la marchandise. Je ne suis pas avocat - bien qu'il m'arrive de porter des robes - mais une affaire comme celle-là doit se plaider assez facilement, si les cons en question avaient la présence d'esprit de se former partie civile.
    J'imagine que, individuellement, le préjudice est assez faible, quelques dizaines de dollars, mais si on multiplie pas le nombre de "propriétaires", ça représente un gros paquet de brouzoufs que l'éditeur aurait du rembourser.
    Il aurait du racheter au moins les titres de propriétés, les taxes payées, c'est autre chose.

    Mais enfin bon, les business virtuels, c'est vraiment particulier, à mon sens vendre de l'immatériel devrait être interdit, tout comme on devrait interdire la vente de parcelles de terrain sur la lune ou sur Mars.
    On sait bien qu'il y aura toujours des cons pour oser en acheter.
    Comme disait Audiard: "les cons, ça ose tout, c'est d'ailleurs à ça qu'on les reconnaît".

  7. #7
    Très bon article. J'imagine déjà la vague de suicide chez les joueurs de Second Life et probablement un très bon add-on pour ArmA 2 très prochainement. "Operation Third Life" avec des énormes blindés qui évoluent dans un environnement totalement destructible qui ne se répare jamais. Non mais s'il venait à l'esprit des créateurs de cette bouse de la transformer en jeu cheapos de guerre, je m'y jette corps et âme.

  8. #8
    Excellent article.
    LIDEN a quand même du se faire un paquet de frics avec tout les cons qui leur ont payé un loyer, il pourrai en rendre un peu.
    Même si c'est très con d'acheter du terrain virtuel, c'est d'autant plus mal honnête des les exproprier comme ça.

    Il n'y avait pas des tartine juridique à approuver quand tu achetais ton bien virtuel?
    Ou c'était juste "CGV : Kikou! Lol! mdrrrrrrrr!" ?
    www.pirates-caraibes.com un jeu gratuit et full web, fait par bibi!

  9. #9
    GMB a oublié de préciser que les cons écrivaient aussi des News juridiques sur des jeux de cons
    Mais bon tout doit être en bonne et due forme du coté de Liden, mais comme les cons ne lisent pas les conditions auxquelles ils achètent...

  10. #10
    Citation Envoyé par ElGato Voir le message
    Juste une question technique : quand un Américain floué dans son bon droit attaque en justice et qu'il réclame des millions de dollar...C'est parce qu'il espère vraiment les obtenir - cette fameuse histoire de justice non-euclidienne, ou platonique, ou aristotruc, je sais plus ? Ou c'est juste qu'en réclamant beaucoup il espère avoir un peu ?
    Oui. Il peut espérer en obtenir autant, car les dommages et intérêts ont pour objectif aux USA de punir le fautif pour qu'il ne recommence plus, tandis qu'en France, ils ne servent qu'à rétablir le préjudice. Un joueur français pourrait au mieux obtenir le remboursement de ses abonnements mensuels, tandis que le joueur américain peut obtenir beaucoup plus. Après, 1 million de $ ça fait beaucoup pour une société comme LINDEN. Pour faire mal à coca cola et l'inciter à ne plus reproduire un comportement fautif, il faut y aller à grands coups de millions de $, sinon, elle rigole. pour LINDEN, c'est un peu beaucoup je pense.

    ---------- Post ajouté à 10h31 ----------

    Citation Envoyé par Augusto Giovanni Voir le message
    GMB a oublié de préciser que les cons écrivaient aussi des News juridiques sur des jeux de cons
    Mais bon tout doit être en bonne et due forme du coté de Liden, mais comme les cons ne lisent pas les conditions auxquelles ils achètent...
    Pfff....Tu aurais pu au moins t'élever au niveau du "c'est celui qui dit qui est"....

  11. #11
    La propriété intellectuelle est-elle une véritable propriété au sens du Code civil, en contient-elle tous les démembrements ? that is the question...

  12. #12
    Tiens je rebondis sur le post de Shivu. Un joueur français pourrait arguer de ce que l'expropriation de ses biens immobiliers s'analyse en une contrefaçon d'oeuvre de l'esprit. LINDEN lui a reconnu un droit de propriété intellectuelle sur une oeuvre de l'esprit (par exemple, l'île que possède le joueur ou son manoir) et en lui retirant, LINDEN exploite (ou détruit) son oeuvre de l'esprit. Cela viole son droit patrimonial et moral.

  13. #13
    Citation Envoyé par BigDams Voir le message
    Ces cons-là n'étaient donc pas propriétaires, mais locataires. Il y a eu duperie sur la marchandise. Je ne suis pas avocat - bien qu'il m'arrive de porter des robes - mais une affaire comme celle-là doit se plaider assez facilement, si les cons en question avaient la présence d'esprit de se former partie civile.
    J'imagine que, individuellement, le préjudice est assez faible, quelques dizaines de dollars, mais si on multiplie pas le nombre de "propriétaires", ça représente un gros paquet de brouzoufs que l'éditeur aurait du rembourser.
    Il aurait du racheter au moins les titres de propriétés, les taxes payées, c'est autre chose.

    Mais enfin bon, les business virtuels, c'est vraiment particulier, à mon sens vendre de l'immatériel devrait être interdit, tout comme on devrait interdire la vente de parcelles de terrain sur la lune ou sur Mars.
    On sait bien qu'il y aura toujours des cons pour oser en acheter.
    Comme disait Audiard: "les cons, ça ose tout, c'est d'ailleurs à ça qu'on les reconnaît".
    préjudice individuel faible, cela dépend : il me semble qu'à un moment, il y avait beaucoup de transactions immo sur 2nd life. De ce fait, les terrains intéressants ont pris beaucoup de valeurs. Donc, normalement (en France ce serait ça), en cas de "nationalisation", tu indemnises en fonction de la valeur du terrain: le m2 dans le larzac coût moins cher que le m2 à Paris. Le préjudice peut donc être important même à titre individuel.

    Ensuite, sur l'interdiction de vente de terrains sur la lune ou sur mars, cela est dû aux conventions internationales. Comme il n'y en a pas qui régissent la propriété virtuelle, tout est possible.

  14. #14
    Citation Envoyé par Grand_Maître_B Voir le message
    Tiens je rebondis sur le post de Shivu. Un joueur français pourrait arguer de ce que l'expropriation de ses biens immobiliers s'analyse en une contrefaçon d'oeuvre de l'esprit. LINDEN lui a reconnu un droit de propriété intellectuelle sur une oeuvre de l'esprit (par exemple, l'île que possède le joueur ou son manoir) et en lui retirant, LINDEN exploite (ou détruit) son oeuvre de l'esprit. Cela viole son droit patrimonial et moral.
    La violation est encore plus flagrante si le joueur a mis sur son île ou dans sa maison des objets qu'il a créé lui-même via différents outils (photoshop, 3DS max)? Il me semble que c'est possible dans 2nd life, non ?

  15. #15
    Sorti la même année que Second Life, Project Entropia est encore plus piège à cons. Les types qui ont dépensés des fortunes (en milliers voire dizaines de milliers de dollars) pour acheter des terrains sont sans doute pire que ces cons là. C'est un peu la classe mondiale. Peut-être même les champions du monde.

  16. #16
    Citation Envoyé par shivu Voir le message
    Ensuite, sur l'interdiction de vente de terrains sur la lune ou sur mars, cela est dû aux conventions internationales.
    C'est à dire? Il y des lois prévu dans les conventions internationales pour mars ou la lune?
    La lune et mars n'ont pas de "propriétaire", donc comment c'est possible de vendre des parcelle du coup, si cela n'appartient à personne? A moins que la conventions prévois que la 1ier personne qui découvre un terrain vierge en devient propriétaire?
    Dans ce cas la lune appartient à Amestrong, et mars à un petit robot métalic qui fait bip bip?

    Remarque on a bien le cas en amerique du sud, ou des gros "propriétaire" arrive sur de terre avec 30 gars avec AK47 et vire des paysans en leur disant que le terrain leur appartient, avec des titres propriété plus ou moins bidon ou fictif.
    Alors j'imagine pas les pbs avec des bien virtuel...

    En même temps les jeux qu'on achète sur Steam ne sont-ils pas déjà des biens virtuels? On peut pas nous les retirer a moins qu'on viole la charte non?
    www.pirates-caraibes.com un jeu gratuit et full web, fait par bibi!

  17. #17
    Merde alors. Ces 2 hectares que j'ai achetés sur al lune, c'est peut-être du pipeau ?

  18. #18
    Personnellement, je trouve à peine plus con de payer une taxe foncière pour un bien immobilier dans second life que de payer pour des vêtements d'avatar sur 360 ou encore (si j'ai bien compris le principe) payer à la partie des jeux arcade dans la nouvelle "salle d'arcade" de microsoft.

  19. #19
    Citation Envoyé par Grand_Maître_B Voir le message
    les cendres de nos espoirs déçus, poil au cul ?
    Le reste j'ai pas trop compris... bah quoi j'ai le droit d'exprimer mon point de vu, ya quand même des gens qui sont mort pour ça ! non ? :smile:
    Bon je retourne sur mon MMO.

    EDIT: sujet du jour, "peut-on comparer cette news avec l'affaire des zones à risque dévastée par la tempête Xynthia ? parce que obliger des gens à déménager sur un coup de tête est-ce légal ? sécurité ou pas !" c'est juste que ça m'a fait tilter... vous avez la journée.
    Dernière modification par Flipmode ; 14/05/2010 à 13h31.

  20. #20
    Ha, comme c'était bon à lire.
    Finis ta clope, et on remet ça.

  21. #21
    Citation Envoyé par AgentDerf Voir le message
    C'est à dire? Il y des lois prévu dans les conventions internationales pour mars ou la lune?
    Les conventions internationales relatives au droit de l'espace disposent que les corps extra-planétaires ne sont pas appropriables. C'est aussi pour ça qu'on ne peut pas acheter d'étoiles ou d'exo-planètes même si des sociétés US en vendent.

  22. #22
    Ouai mais extra-planétaire ? pas sur la planète ? donc les informations étant sur la planète c'est pas le cas ici ! je chipote ou ...?
    Parce qu'à partir de là une musique n'est la propriété de personne vu qu'elle n'a pas de corps juste un support comme ces maison dans le jeu ? je demande hein ...

    Ou c'est un fake cette convention ?
    Dernière modification par Flipmode ; 14/05/2010 à 15h08.

  23. #23
    Citation Envoyé par Flipmode Voir le message
    Le reste j'ai pas trop compris... bah quoi j'ai le droit d'exprimer mon point de vu, ya quand même des gens qui sont mort pour ça ! non ? :smile:
    Bon je retourne sur mon MMO.
    Non mais la blague c'est que les gens qui disent que c'est un devoir d'aller voter sortent une hérésie juridique. C'est un droit, pas un devoir (ce n'est pas une obligation juridique, comme à l'époque où les garçons devaient faire l'armée par exemple). Du coup, ton droit, tu l'exerces ou tu ne l'exerces pas, ce n'est pas critiquable, c'est, au vrai sens du terme, ton droit.

    Alors dire que c'est un devoir de voter parce que nos ancêtres sont morts pour qu'on en ait le droit, c'est con. D'où la blague.

    Non mais c'est pas grave, ça ne fait rien, ça ne fait rien.

  24. #24
    Citation Envoyé par Grand_Maître_B Voir le message
    Non mais la blague c'est que les gens qui disent que c'est un devoir d'aller voter sortent une hérésie juridique. C'est un droit, pas un devoir (ce n'est pas une obligation juridique, comme à l'époque où les garçons devaient faire l'armée par exemple). Du coup, ton droit, tu l'exerces ou tu ne l'exerces pas, ce n'est pas critiquable, c'est, au vrai sens du terme, ton droit.

    Alors dire que c'est un devoir de voter parce que nos ancêtres sont morts pour qu'on en ait le droit, c'est con. D'où la blague.

    Non mais c'est pas grave, ça ne fait rien, ça ne fait rien.
    D'un point de vue juridique, le devoir d'aller voter c'est peut-être une hérésie mais d'un point de vue moral ça se tient donc c'est critiquable. J'en déduis donc que tu ne votes pas, c'est mal.

  25. #25
    Citation Envoyé par Grand_Maître_B Voir le message
    Non mais la blague c'est que les gens qui disent que c'est un devoir d'aller voter sortent une hérésie juridique. C'est un droit, pas un devoir (ce n'est pas une obligation juridique, comme à l'époque où les garçons devaient faire l'armée par exemple). Du coup, ton droit, tu l'exerces ou tu ne l'exerces pas, ce n'est pas critiquable, c'est, au vrai sens du terme, ton droit.

    Alors dire que c'est un devoir de voter parce que nos ancêtres sont morts pour qu'on en ait le droit, c'est con. D'où la blague.

    Non mais c'est pas grave, ça ne fait rien, ça ne fait rien.
    Tu froisses tes lecteurs belges là

  26. #26
    Citation Envoyé par AgentDerf Voir le message
    C'est à dire? Il y des lois prévu dans les conventions internationales pour mars ou la lune?
    La lune et mars n'ont pas de "propriétaire", donc comment c'est possible de vendre des parcelle du coup, si cela n'appartient à personne? A moins que la conventions prévois que la 1ier personne qui découvre un terrain vierge en devient propriétaire?
    Dans ce cas la lune appartient à Amestrong, et mars à un petit robot métalic qui fait bip bip?
    La lune est considéré comme territoire international, et tout l'espace aussi en fait.

    Tout les pays ayant signé la convention sur l'espace blabla bla sont obligé de respecté ceci, comme pour les eaux en hautes mer.

    C'est a dire, interdiction de vendre du terrain, interdiction de transporter/utiliser des armes, ect ect...

    Si une entreprise privé enfreint ces règles , alors l'état dont la société est membre doit s'en occuper, l'état est considéré comme responsable.

    Donc les ventes de sois disant terrain sur la lune et cie, sont caduque.

    Le seul cas douteux est le cas d'un type ayant acheté la lune avant la signature de ces accord, ce qui pose un problème juridique, mais c'est considéré communément comme caduque...

    Voila voila.

  27. #27
    Citation Envoyé par Grand_Maître_B Voir le message
    Alors dire que c'est un devoir de voter parce que nos ancêtres sont morts pour qu'on en ait le droit, c'est con. D'où la blague.

    Non mais c'est pas grave, ça ne fait rien, ça ne fait rien.
    Voter n'est pas un devoir juridique (pas en France en tout cas) mais un devoir civique.

    Et que ceux qui ont acheté des propriétés dans Second Life, qu'ils soient cons ou non (c'est de la spéculation au même titre que la bourse - à voir si ça pouvait théoriquement être rentable) se sont fait avoir, cette fois-ci juridiquement, et on le droit de vouloir être remboursés...

    A traiter trop vite les autres de cons, on le devient fatalement un peu soi-même

  28. #28
    Ah enfin un joueur de Second Life qui s'exprime ! Et en plus, lui fait au moins l'effort de se mettre au niveau du "c'est celui qui dit qui est". L'un d'entre vous devrait en prendre de la graine.

  29. #29
    Citation Envoyé par bensa Voir le message
    Voter n'est pas un devoir juridique (pas en France en tout cas) mais un devoir civique.
    "Devoir civique", j'ai beau connaître, ça me fait toujours le même effet. Un peu comme "citoyen du monde".

    Sauf erreur de ma part, c'est ce qu'on appelle une proposition vide de sens (unsinnig) en philosophie du langage.

  30. #30
    Cet article était magnifique, merci GMB.
    Par contre on vient de me signaler que Second Life était open source depuis 2006.
    Les attaques sont récentes ou c'est une histoire qui date un peu ?

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •