Crunchez vos adresses URL
|
Rejoignez notre discord
|
Hébergez vos photos
Page 172 sur 296 PremièrePremière ... 72122162164165166167168169170171172173174175176177178179180182222272 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 5 131 à 5 160 sur 8878
  1. #5131
    Comment vous le faire tourner sur une HD4890 en 1920*1200 ?

  2. #5132
    Citation Envoyé par Meuhoua Voir le message
    Du coup, une fois qu'on a pris sa baffe graphique et si on accroche pas plus que ça au scénar ou à l'univers, on retombe dans les travers de TW1 et je serais pas étonné que ça fasse chier certains joueurs.
    Faut que j'avance plus dans le jeu, mais pour l'instant, je dirai que autant je me régale avec tout ce qui est scenar'/ambiance/dialogues/choix, autant je me fais à moitié chier sur la partie gameplay. La faute à des combats bof, à une "exploration" pénible et à une interface proprement à chier.

    La dessus, j'ai vraiment trop l'impression d'être comme "coincé" dans le scénario, dans le sens "engoncé", "enfermé". Certains choix ont été prévus, et ça change effectivement plein de trucs, mais au final, je n'ai pas l'impression que nos actes portent tant à conséquence que ça. Je veux dire, dans le grand ordre cosmique des choses quoi. Bien sur, je ne suis pas assez avancé pour pouvoir me prononcer sur ce point, mais je vois bien se profiler des choix du style "je vis l'aventure du coté de X ou du coté de Y" mais ou au final de toute façon ça va "mal se terminer" et ou y'aura plein de cadavres sur le bord de la route, et ce des deux cotés.

    Enfin je me trompe peut-être, et quand bien même, ça n'en fait pas un mauvais jeu pour autant. C'est juste que, malgré toutes les possibilités qu'ont prévus les devs, on se sent vachement prisonnier du scénario en fait. Ouais je sais ça peut sembler paradoxal, mais je pense qu'on retrouve là une problématique d'uncanny valley. Plus on nous donne de possibilités, et plus on s'aperçoit qu'on en est prisonnier, vu qu'en réalité, on n'est pas vraiment libre de s'écarter du scénario principal. Ou alors c'est juste la fièvre qui me fait délirer.

  3. #5133
    Citation Envoyé par HBK Voir le message
    La dessus, j'ai vraiment trop l'impression d'être comme "coincé" dans le scénario, dans le sens "engoncé", "enfermé". Certains choix ont été prévus, et ça change effectivement plein de trucs, mais au final, je n'ai pas l'impression que nos actes portent tant à conséquence que ça. Je veux dire, dans le grand ordre cosmique des choses quoi. Bien sur, je ne suis pas assez avancé pour pouvoir me prononcer sur ce point, mais je vois bien se profiler des choix du style "je vis l'aventure du coté de X ou du coté de Y" mais ou au final de toute façon ça va "mal se terminer" et ou y'aura plein de cadavres sur le bord de la route, et ce des deux cotés.
    C'est un peu ça, mais en fait il y a plein de changement, cependant on construit le scénar par "grosse brique", c'est peu distillé dans le chapitre même où tu fais les choix, du coup il faut attendre la prochaine "brique" pour les voir (changements qui sont parfois assez radicaux).
    L'équilibre de la causalité sur le scénar est un peu l'inverse de celui de DA2. Dans DA2 en fait on a grosso modo un scénar général linéaire que les choix permettent de parcourir de façon ouverte (on peut suivre une voie qui permettra de découvrir un pan du scénar qu'on aurait raté en suivant un autre choix lors d'une autre partie), et dans TW2 on a un scénar ouvert mais qu'on parcours de façon linéaire (certains choix change le scénar d'une partie à l'autre mais on ne peut rien rater de son arc sans le faire exprès).
    DE CHELONIAN MOBILE


  4. #5134
    Je sais pas si c'est passé, mais pour ceux qui ont eu un problème avec le buste de la collector, ils remplacent ceux qui sont endommagés !

    Le lien qui va bien

  5. #5135
    Citation Envoyé par Meuhoua Voir le message
    Dans DA2 en fait on a grosso modo un scénar général linéaire que les choix permettent de parcourir de façon ouverte (on peut suivre une voie qui permettra de découvrir un pan du scénar qu'on aurait raté en suivant un autre choix lors d'une autre partie), et dans TW2 on a un scénar ouvert mais qu'on parcours de façon linéaire (certains choix change le scénar d'une partie à l'autre mais on ne peut rien rater de son arc sans le faire exprès).
    C'est exactement l'impression que ça me donne, ouais.

  6. #5136
    Citation Envoyé par Meuhoua
    Spoiler Alert!
    l'attaque de Vergen coté Roche. J'avais le choix entre aller direct dans la piaule des magiciennes ou intervenir aider Iorveth, sauf que Iorveth, je l'ai envoyé chier depuis le début à chaque choix qui le concernait.
    Du coup, le jeu aurait pu "analyser" ma façon de répondre pour me proposer ce choix plus en rapport avec le roleplay que j'avais suivi au lieu de me faire un gros clin d'oeil racoleur genre "si tu veux changer de camp c'est MAINTENANT".
    Pire encore, lors du 3eme Acte alors que la encore j'ai toujours zappé Iorveth et ait à peine entendu parlé de lui depuis la fin de l'acte 1, voilà que Geralt demande des nouvelles du terroriste au détour d'une discussion hors dialogue avec Triss... Là, j'avoue que ce petit détail m'a franchement fait chier.
    Sauf qu'il n'est à aucun moment question de changer de camp dans le passage dont tu parles et le gus n'est pas franchement reconnaissant non plus.
    Et puis pour ta dernière remarque je sais pas, je trouve que ça fait vraiment enculage de mouche.

    Oui il te place devant des choix, c'est très bien mais c'est qu'un extension de ce qui a été fait dans le premier, pas une évolution.
    Pas d'accords : quand tes choix chamboulent du tout au tout l'expérience de jeu, j'appelle ça une évolution. Parce que entre choisir entre deux camps puis voir les conséquences, et choisir entre deux personnages qui ont chacun leur propre arc narratif changeant radicalement le point de vue de l'aventure, j'estime qu'il y a une grosse différence que ce soit en matière d'implication du joueur, de storytelling, ou de manière d'aborder le jeu.

    Je m'inscris par ailleurs en faux par rapport à ce que tu dis sur le premier : je trouve les choix bien plus intéressants dans cette suite justement parce qu'on est obligé de composer entre le code du sorceleur et le fait que l'on se retrouve dans une situation où il va falloir bon gré mal gré mettre les mains dans le cambouis pour s'en sortir et dénouer le fil de l'histoire, sans parler des dilemmes moraux. (et quand je dis on je parle des gens qui comme moi ont choisi la voie de la neutralité dans le 1)

    Spoiler Alert!
    Genre laisser Vernon tuer ou pas Henselt, j'ai bien du passer dix minutes à peser le pour et le contre, et c'était la première fois dans un jeu que ça m'arrivait : d'un côté j'avais une sérieuse envie de pourrir cette saloperie, de l'autre quel était le point de chercher à prouver l'innocence de Geralt si c'était pour laisser quelqu'un se faire assassiner sous ses yeux fut-il un salopard? Sans parler des conséquences sur le plan géopolitique.


    Par ailleurs tu parles de construire ton personnage... et pourquoi faire? Personnellement si je joue à The Witcher, un jeu s'inscrivant dans l'univers d'Andrzej Sapkowski avec pour personnage principal Geralt de Riv, c'est que je ne suis pas là pour construire un personnage mais pour retrouver le Géralt de Riv. Si j'avais voulu construire la personnalité de mon personnage, j'aurais attendu que sorte un jeu dans cet univers avec un illustre inconnu en protagoniste principal.
    Dernière modification par Le Tyran ; 28/05/2011 à 09h07.

  7. #5137
    Citation Envoyé par Meuhoua Voir le message
    Ce défaut (ou plutôt "cette limite" car ça ne détériore pas vraiment le jeu) est issue du système de dialogue basique du jeu : il ne sert pas à construire le personnage dans l'histoire (dialogues intégrées au roleplay "personnel" en plus de son rôle classique -voir dans la prochaine parenthèse-) mais juste à construire l'histoire (dialogues classiques : d'un coté des infos sans incidence, de l'autre des "checkpoint" pour l'avancé des quêtes).
    Oui, c'est exactement ça, on a aucune marge de manœuvre dans le roleplay. Pour moi ça n'a rien d'une déception, je m'y attendais compte tenu de ce qu'était le premier, mais ça limite en grande partie l'immersion, j'étais davantage curieux du dénouement de l'intrigue qu'impliqué émotionnellement dedans. Heureusement la direction artistique et le level design permettent une autre forme d'immersion.
    Il n'empêche qu'après avoir bouclé le jeu, j'étais ravi de retrouver la liberté des grands espaces de FNV (même pour un dlc aussi médiocre que Honest hearts), parce que mon personnage de FNV est ma créature, mon avatar personnalisé et que j'en suis solidaire, à l'inverse de Geralt qui n'est pour moi qu'un personnage entre autres de la dramaturgie de the witcher 2.
    The witcher 2 est un jeu brillant, mais d'un point de vue rôlistique il est extrêmement limité, et s'impose surtout dans sa dimension action/aventure.


    Cela dit ta remarque sur les dialogues soulève un problème plus vaste : la difficulté de gérer les différentes couches d'enjeux intégrées aux dialogues, qui est un problème de gameplay crucial dans un rpg et dont on est loin d'avoir fait le tour.
    Le problème de la plupart des jeux de rôle, y compris les meilleurs, c'est qu'en une ligne de dialogue plusieurs enjeux se chevauchent et dénaturent toute tentative de roleplay. On va par exemple avoir dans une seule option une visée informative (question), narrative (prise de position), l'expression d'une émotion (tonalité de la phrase), voire une incidence sur le déroulement du jeu (déblocage d'un script via la réaction du pnj).
    Trois conséquences différentes qui sont trois raisons différentes de choisir cette ligne ou de ne pas la choisir. On peut par exemple vouloir suivre une certaine voie, mais ne pas se reconnaître dans la façon dont l'avatar exprime ce choix.
    Pour prendre exemple sur the witcher dans sa dimension rp, il arrive que certaines phrases permettant, par exemple, de prendre parti (concrètement) pour la scoiatel, se déclinent sous le mode de l'indignation envers le traitement infligé aux non-humains, alors qu'il existe bien d'autres raisons de joindre les non-humains qu'une solidarité morale envers eux (geralt peut aussi agir par opportunisme et simplement croire que sa marginalité le place de leur côté). Détail qui éloigne petit à petit le joueur de son personnage. Les jeux évitant au mieux ce genre d'écueils sont ceux où les options de dialogue sont les plus neutres possibles, et se réduisent à une prise de parti concrète ou l'expression d'une compétence particulière (comme dans FNV). Mais on se retrouve alors avec l'impression d'un personnage dénué d'émotion et d'implication dans les évènements qui l'entourent.

    Ce qui fait qu'on se retrouve aujourd'hui avec d'un côté des rpg bac à sable où évoluent des machines froides et calculatrices, et de l'autre des rpg action/aventure où le rp est complètement bridé au profit d'une émotion plus intense et d'une narration rythmée. Ca peut donner d'excellents titres antagonistes comme TW2 et FNV, mais ça force à compartimenter son plaisir de jeu. Je serais réellement comblé le jour où un rpg parviendra à accorder intelligemment ces deux perspectives.

  8. #5138
    Oui, c'est exactement ça, on a aucune marge de manœuvre dans le roleplay. Pour moi ça n'a rien d'une déception, je m'y attendais compte tenu de ce qu'était le premier, mais ça limite en grande partie l'immersion, j'étais davantage curieux du dénouement de l'intrigue qu'impliqué émotionnellement dedans. Heureusement la direction artistique et le level design permettent une autre forme d'immersion.
    Marrant mais moi c'est exactement l'inverse : c'est sans doute parce que j'ai quelque années de jdr derrière moi, mais en l’occurrence quand j’interprète un personnage il se crée une distance qui m’empêche de m'impliquer émotionellement : je ne me dis pas "putain c'est triste" mais "alors face à cette situation comment je vais devoir jouer?", le fait d'être plus spectateur qu'acteur étant à l'inverse un gros plus pour l'implication émotionnelle : je m'attache au personnage et ça me fait vraiment un truc quand il lui arrive une tuile.

    Le seul jeu faisant exception à cette règle étant Planescape Torment où j'ai eu un putain de frisson sur la cinematique de fin... encore que même si on avait des vrais choix niveaux Roleplay, le jeu était quand même vachement linéaire j'avais vraiment l'impression de lire un bouquin par moment tellement on se prend des gros pavés dans la gueule.

    Ce qui fait qu'on se retrouve aujourd'hui avec d'un côté des rpg bac à sable où évoluent des machines froides et calculatrices, et de l'autre des rpg action/aventure où le rp est complètement bridé au profit d'une émotion plus intense et d'une narration rythmée. Ca peut donner d'excellents titres antagonistes comme TW2 et FNV, mais ça force à compartimenter son plaisir de jeu. Je serais réellement comblé le jour où un rpg parviendra à accorder intelligemment ces deux perspectives.
    ça existe et ça s'appelle le jeu de rôle sur table.
    Dernière modification par Le Tyran ; 28/05/2011 à 10h10.

  9. #5139
    J'aimerais savoir ou je pourrais acheter des bombes pour continuer une quête annexe de l'acte 1,
    Spoiler Alert!
    celle ou il faut détruire les tunnels des neckers.

  10. #5140
    Citation Envoyé par Shura974 Voir le message
    J'aimerais savoir ou je pourrais acheter des bombes pour continuer une quête annexe de l'acte 1,
    Spoiler Alert!
    celle ou il faut détruire les tunnels des neckers.

    Spoiler Alert!
    Vas voir Cedric à la sortie est de la ville.

  11. #5141
    Citation Envoyé par Le Tyran Voir le message
    Par ailleurs tu parles de construire ton personnage... et pourquoi faire? Personnellement si je joue à The Witcher, un jeu s'inscrivant dans l'univers d'Andrzej Sapkowski avec pour personnage principal Geralt de Riv, c'est que je ne suis pas là pour construire un personnage mais pour retrouver le Géralt de Riv. Si j'avais voulu construire la personnalité de mon personnage, j'aurais attendu que sorte un jeu dans cet univers avec un illustre inconnu en protagoniste principal.
    Ouais enfin autant je comprend totalement ton point de vue, autant j'ai juste envie de demander : Dans ce cas, pourquoi permettre au joueur de faire des choix "moraux" à la place du personnage ?

  12. #5142
    Citation Envoyé par Meuhoua Voir le message
    Exemple spoalant :
    Spoiler Alert!
    l'attaque de Vergen coté Roche. J'avais le choix entre aller direct dans la piaule des magiciennes ou intervenir aider Iorveth, sauf que Iorveth, je l'ai envoyé chier depuis le début à chaque choix qui le concernait.
    Du coup, le jeu aurait pu "analyser" ma façon de répondre pour me proposer ce choix plus en rapport avec le roleplay que j'avais suivi au lieu de me faire un gros clin d'oeil racoleur genre "si tu veux changer de camp c'est MAINTENANT"
    .
    Spoiler Alert!
    J'ai choisi d'aider Iorveth (parce que je n'avais rien contre lui mais qu'Henselt commençait sérieusement à me faire chier, et surtout parce qu'un ami me l'a demandé), mais ça n'a absolument pas changé le camp dans lequel je me trouvait, j'ai continué à combattre aux côtés de Roche. C'est pas une ficelle aussi grosse que tu ne peux le croire au final, c'est juste le choix d'aider quelqu'un ou non
    .

    Et pour la "liberté de choix" moins présente que dans d'autres jeux, je vous rappelle l'adage : On n'est pas jugé sur nos paroles mais par nos actes. Je préfère un jeu ou mes choix ont de véritables conséquences, tangibles et changeant du tout au tout le jeu, à un jeu ou on se demande toujours si nos choix auront la moindre connaissance et au final n'en avait aucun si ce n'est 2 lignes de dialogues en plus.

  13. #5143
    Citation Envoyé par Le Tyran Voir le message
    Sauf qu'il n'est à aucun moment question de changer de camp dans le passage dont tu parles et le gus n'est pas franchement reconnaissant non plus.
    Et puis pour ta dernière remarque je sais pas, je trouve que ça fait vraiment enculage de mouche.
    Pour moi en temps que joueur, à aucun moment il était question de changer de camp vis à vis du roleplay que j'avais décidé de suivre. Le souci c'est que le jeu expose assez grossièrement l'hypothétique possibilité de le faire, là aussi vis à vis du roleplay que j'avais décidé de suivre.
    Après pour ma dernière remarque, oui, c'est de l'enculage de mouche, clairement, comme je l'ai dit, c'est juste un détail minuscule, mais sur le coup ça m'a vraiment fait tiquer.
    D'un autre coté, si les dev avait prévu un truc genre:
    - j'ai jamais suivi la voie de Iorveth, pas une seule seconde.
    > Dans cette optique de roleplay, Triss me dit ce qu'il en est de lui sans que Geralt pose la question, Geralt répondrait un truc genre "et alors ?", ou "ce ne sont pas mes affaires".
    Là j'aurais, pour un détail franchement anodin, crié au génie et jubilé dans ma petite tête, parce que c'est vraiment ce genre de truc qui dans un jeu de causalité change tout, c'est le souci du détail.


    Citation Envoyé par Le Tyran Voir le message
    Pas d'accords : quand tes choix chamboulent du tout au tout l'expérience de jeu, j'appelle ça une évolution. Parce que entre choisir entre deux camps puis voir les conséquences, et choisir entre deux personnages qui ont chacun leur propre arc narratif changeant radicalement le point de vue de l'aventure, j'estime qu'il y a une grosse différence que ce soit en matière d'implication du joueur, de storytelling, ou de manière d'aborder le jeu.

    Je m'inscris par ailleurs en faux par rapport à ce que tu dis sur le premier : je trouve les choix bien plus intéressants dans cette suite justement parce qu'on est obligé de composer entre le code du sorceleur et le fait que l'on se retrouve dans une situation où il va falloir bon gré mal gré mettre les mains dans le cambouis pour s'en sortir et dénouer le fil de l'histoire, sans parler des dilemmes moraux. (et quand je dis on je parle des gens qui comme moi ont choisi la voie de la neutralité dans le 1)

    [...]

    Par ailleurs tu parles de construire ton personnage... et pourquoi faire? Personnellement si je joue à The Witcher, un jeu s'inscrivant dans l'univers d'Andrzej Sapkowski avec pour personnage principal Geralt de Riv, c'est que je ne suis pas là pour construire un personnage mais pour retrouver le Géralt de Riv. Si j'avais voulu construire la personnalité de mon personnage, j'aurais attendu que sorte un jeu dans cet univers avec un illustre inconnu en protagoniste principal.
    Et bien ingame t'a déjà une forme de construction du personnage, puisque t'a des choix qui touche à son comportement (agir plus ou moins "noblement"/faire usage de force ou de persuasion/ect) le truc c'est que contrairement à AP ou DA2 faire ces choix ne changera pas les choix que tu pourras faire ensuite.
    Du coup en terme de construction de causalité c'est une extension de ce qui a été fait dans le 1 : les choix ne modifient que "l'environnement" et même si l'échelle de la chose a vraiment grandi (on passe d'une série de dialogue à un chapitre différent par rapport au 1), on a pas encore évolué sur le pallier au dessus où en plus de ça, les choix dans la "façon de dialoguer" deviennent partie intégrante du roleplay.
    Cette optique dans le CRPG est relativement nouvelle, c'est un truc qui a commencé à être mis en place avec Kotor de façon succincte, puis le système a atteint une sorte d'équilibre avec ME et depuis évolue au gré du ping pong que joue Bioware et Obsidian (grosse avance pour Obsi avec AP). Et comme l'a fait remarqué Rudolf, c'est une problématique très complexe à mettre en place (entre les variables, la fluidité et les nuances à prévoir), surtout de nos jours avec l'impératif qu'est le doublage des dialogues qui complique la chose sur le plan technique mais surtout financier.
    Moi, j'aurais aimé que CDProjekt mette un pied dedans, du coup c'est un peu l'objet de cette frustration.
    Maintenant qu'ils ont le moteur de jeu qui déboite (qui a du leur bouffer pas mal de ressource et de temps dans le dev' vu le monstre que c'est), peut être qu'ils vont se consacrer à rentrer dans cette équation pour la suite. En tout cas, je l'espère.

    Après, doit on pouvoir avoir cette optique avec un perso préétabli comme Geralt ?
    Moi je ne vois pas le problème, surtout avec le fait que si Geralt a bel et bien un background, le contexte fait qu'il est comme vierge grace au classique coup de l'amnésie. Même si il retrouve ses souvenirs, il en reste déconnecté, comme le Sans-Nom de Planescape face à ses incarnations antérieures. Ce background devient un "environnement narratif" mais ne cloisonne pas sa personnalité, surtout que ses souvenirs impliquent de faire des choix du genre "est ce que je prend en compte le passé dont j'ai été coupé ou le présent que j'ai construit ?" (le final contre Letho par exemple).

    'fin bref, c'est un jeu de rôle quoi.



    Citation Envoyé par chenoir Voir le message
    Et pour la "liberté de choix" moins présente que dans d'autres jeux, je vous rappelle l'adage : On n'est pas jugé sur nos paroles mais par nos actes. Je préfère un jeu ou mes choix ont de véritables conséquences, tangibles et changeant du tout au tout le jeu, à un jeu ou on se demande toujours si nos choix auront la moindre connaissance et au final n'en avait aucun si ce n'est 2 lignes de dialogues en plus.
    L'univers du sorceleur se prête énormément à exploiter à la fois les deux cas (les conséquence à ses paroles et les conséquence à ses actes).
    Et comme j'adore cet univers, je souhaite qu'il ait toutes les cartes de son coté !

    DE CHELONIAN MOBILE


  14. #5144
    Merci pour le tuyau Le Tyran

    Autre question. Je suis à l'acte 1, Flotsam, au début. Mes 3 arbres de développement de Geralt (épée, magie et alchimie) sont bloquées. Ces branches vont-elles être accessible plus tard en suivant le scénario, ou il y a t-il quelque chose en particulier à faire ?

    Merci d'avance
    Dernière modification par Shura974 ; 28/05/2011 à 12h36.

  15. #5145
    Citation Envoyé par Shura974 Voir le message
    Merci pour le tuyau Le Tyran

    Autre question. Je suis à l'acte 1, Flotsam, au début. Mes 3 arbres de développement de Geralt (épée, magie et alchimie) sont bloquées. Ces branches vont-elles être accessible plus tard en suivant le scénario, ou il y a t-il quelque chose en particulier à faire ?

    Merci d'avance
    Au niveau 8 tu pourras te spécialiser.

  16. #5146
    Citation Envoyé par rhyslex Voir le message
    Au niveau 8 tu pourras te spécialiser.
    Ah tiens, et ça veut dire que les points de talent qu'on gagne avant, on peut les conserver pour au lvl8 les mettre dans une branche ou bien il faut obligatoirement les placer dans l'arbre d'entrainement ?

  17. #5147
    Faut mettre 6 points dans la branche witcher avant de pouvoir en mettre ailleurs.

  18. #5148

  19. #5149
    Salut les canards.

    Je suis arrivé au niveau
    Spoiler Alert!
    de la grotte ou je dois cueillir un ingrédient pour tuer la bête de flotsam.


    Je rentre, je bute les quelques monstres. NP. Là je fait la potion demandé après avoir pris la plante. Je décide de sortir de ce trou à rat. Pendant ma remontée un message du didacticiel m'indique qu'avec la touche R je peux lancer des dagues. Très bien j'essaye. Sauf que là la caméra se fige et ne sont qu'effectifs que les touches de déplacement (zqsd). Peut plus ouvrir l'inventaire etc. Ok... je me dit que c'est sûrement un problème passagé. Je save, recharge : c'est pire : cette fois la caméra bouge mais je ne peux plus me déplacer ni rien faire.

    Une solution ?

  20. #5150
    Un bug qui m'arrive super souvent. La seule solution que j'ai trouvé est de me faire taper par un mob, souvent ça règle le problème. Et c'est méga casse couille quand ça arrive contre un boss...

  21. #5151
    Sinon faut faire une roulade, ça débloque aussi le perso.
    DE CHELONIAN MOBILE


  22. #5152
    Damn.

    merci, sauf que là il n'y aucun mob dans les environs...

    ah ! je vais essayer la roulade.

  23. #5153
    Tu peux dégainer l'épée quasi n'importe où et donc entrer en mode de combat pour pouvoir faire la roulade.
    DE CHELONIAN MOBILE


  24. #5154
    Non la roulade ne change rien. Je crois que je suis bloqué à vie.

  25. #5155
    J'ai eu ça une fois, et j'ai du recharger une sauvegarde antérieure. Rien à faire pour débloquer le perso.

  26. #5156
    Citation Envoyé par Meuhoua Voir le message
    Sinon faut faire une roulade, ça débloque aussi le perso.
    Le problème c'est que dans ces cas là, des fois la roulade ne marche même pas.

    Sinon ya quand même des trucs gonflants dans ce jeu :

    Spoiler Acte II, Roche :

    Spoiler Alert!
    J'en suis à la bataille éternelle, je dois buter le visiteur. Vu que c'est super rigoli de jouer les spectres, je n'ai plus l'effet de mes potions quand j'arrive devant le Draugr (je suis spé alchimiste hein, sans potion je n'ai aucun bonus), autant dire qu'en deux coups je me fait aligner et que je peux pas régénérer ma santé. Mais le top du top, c'est qu'on ne peut pas sauvegarder avant le combat. Du coup à chaque fois, je suis obligé de me retaper le speech du héros spectre, de me fader les gardes (avec un personnage qui tape en slow motion et qui peut pas esquiver, np), le porte étendard et enfin le Draugr. Là, j'ai qu'une envie, c'est de désinstaller le jeu, exploser mon clavier contre le mur, sortir bruler une bagnole et tuer le premier passant qui vient.

  27. #5157

  28. #5158
    D'ailleurs, les passages de "transpositions" sont une fausse bonne idée dans le jeu puisque les "avatar" n'ont pas les même possibilité de mouvement que Geralt, le pire étant
    Spoiler Alert!
    le duel Roche/Iorveth et l'intro de l'acte 2
    qui sont purement gratuits et qui aurait gagné à n'être que des cinématiques pour en privilégier la mise en scène.
    DE CHELONIAN MOBILE


  29. #5159
    Oui, ces passages sont complètement ratés.

  30. #5160
    Citation Envoyé par P'titdop Voir le message
    Le problème c'est que dans ces cas là, des fois la roulade ne marche même pas.

    Sinon ya quand même des trucs gonflants dans ce jeu :

    Spoiler Acte II, Roche :

    Spoiler Alert!
    J'en suis à la bataille éternelle, je dois buter le visiteur. Vu que c'est super rigoli de jouer les spectres, je n'ai plus l'effet de mes potions quand j'arrive devant le Draugr (je suis spé alchimiste hein, sans potion je n'ai aucun bonus), autant dire qu'en deux coups je me fait aligner et que je peux pas régénérer ma santé. Mais le top du top, c'est qu'on ne peut pas sauvegarder avant le combat. Du coup à chaque fois, je suis obligé de me retaper le speech du héros spectre, de me fader les gardes (avec un personnage qui tape en slow motion et qui peut pas esquiver, np), le porte étendard et enfin le Draugr. Là, j'ai qu'une envie, c'est de désinstaller le jeu, exploser mon clavier contre le mur, sortir bruler une bagnole et tuer le premier passant qui vient.
    Idem pour moi, ça arrive encore un peu plus tard dans le jeu ce genre de débilités.

Page 172 sur 296 PremièrePremière ... 72122162164165166167168169170171172173174175176177178179180182222272 ... DernièreDernière

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •