Crunchez vos adresses URL
|
Calculez la conso électrique de votre PC
|
Hébergez vos photos
Page 5 sur 5 PremièrePremière 12345
Affichage des résultats 121 à 139 sur 139
  1. #121
    Wahhh l'homéopathie c'est la pire merde qui existe, je ne comprends toujours pas pourquoi c'est de 1) acheté par tellement de monde pour des sommes hallucinantes et de 2) VENDU en pharmacie!!! Non mais ho! Vous êtes cinglés les gens ou quoi? Genre rendre cette connerie légitime!!!! Pour que les derniers connards y croient. Dieu, que cela m'éxaspère!

  2. #122
    Ce n’est pas la pire merde qui existe, au moins ça ne fait pas de dommage direct (sauf à un diabétique).
    une balle, un imp (Newstuff #491, Edge, Duke it out in Doom, John Romero, DoomeD again)
    Canard zizique : ?, , Φ, , ¤ , PL, 10h, , , , , , 💩, , 🎮, 🎸 𝄢 🎹, 🎼, , , blues, BOF, BOJV, , 👅, 👄, 🎻, 𝄞, 2, 80, 🎹, , , funk, fusion, 🎸, , 🏭, 🗻, 🎷, 🌴, 🍔, 💀 , noise, pop, , , $ $, , et ⚑, soul, , 🍄, (allez là si vous ne voyez pas les miquets)

  3. #123
    Citation Envoyé par salameche Voir le message
    Wahhh l'homéopathie c'est la pire merde qui existe, je ne comprends toujours pas pourquoi c'est de 1) acheté par tellement de monde pour des sommes hallucinantes et de 2) VENDU en pharmacie!!! Non mais ho! Vous êtes cinglés les gens ou quoi? Genre rendre cette connerie légitime!!!! Pour que les derniers connards y croient. Dieu, que cela m'éxaspère!
    C'est génial l'homéopathie. Un traitement garantie sans effet secondaire pour tous les soucis pour lesquels les traitements ne servent à rien (genre la grippe, le rhume ou le stress) mais ou un médecin classique n'osera jamais te renvoyer sans rien te prescrire de peur d'être pris pour un mauvais et perdre sa clientèle. Et bon, même le paracétamol peut te tuer....

    Cerise sur le gâteau, les homéopathes en France ont aussi fait de la vrai médecine et sauront reconnaître les rares problèmes graves qui nécessitent un vrai traitement.

    Je ne crois pas une seconde que les médicaments homéopathiques ont un quelconque effet curatif autre que placebo mais c'est déjà un meilleur rapport risque/bénéfice que plein de "vrais" médicament prescrits à tort et à travers. Vive l'homéopathie.

  4. #124
    Non, ça coûte des ronds pour du susucre en boulette et ça fait croire de la merde aux gens.
    une balle, un imp (Newstuff #491, Edge, Duke it out in Doom, John Romero, DoomeD again)
    Canard zizique : ?, , Φ, , ¤ , PL, 10h, , , , , , 💩, , 🎮, 🎸 𝄢 🎹, 🎼, , , blues, BOF, BOJV, , 👅, 👄, 🎻, 𝄞, 2, 80, 🎹, , , funk, fusion, 🎸, , 🏭, 🗻, 🎷, 🌴, 🍔, 💀 , noise, pop, , , $ $, , et ⚑, soul, , 🍄, (allez là si vous ne voyez pas les miquets)

  5. #125
    Je déterre un post qui m’a un peu interloqué au sujet de la kiné/ostéopathie étant moi-même actuellement étudiant en école de masso-kinésithérapie.

    Citation Envoyé par malmoutt3 Voir le message
    Le problème des ostéo c'est :

    _pas rembourser par la sécu (mais certaine mutuelle ou autres payent quelques séances par an)

    C'est dû au fait qu'il ne sont pas intégrés au système de santé actuel (même si on cherche actuellement à les intégrer) .

    Le problème de l'ostéopathie c'est également que si elle veut rentrer dans le système de santé actuel et c'est ce qui se passe , elle va se dénaturer .

    C'est simple , actuellement il y a un combat pour récupérer l'ostéopathie entre :

    _les ostéopathes purs qui se sont battues pendant des années pour exercer et faire accepter l'ostéopathie et qui ont fais de ce métier leur seul spécialité contrairement aux kiné ostéo
    (comme je l'ai dit précédemment l'ostéopathie était interdite et la différence de formation (puisque non standardisée) fut énorme ce qui donne encore actuellement des rebouteux , des gens qui font n'importe quoi etc ...)

    _les kiné et medecins qui ont refoulés (en gros) pendant des années cette pratique et qui se battent actuellement pour en faire une SPECIALITE de leur domaine respectif .

    En gros c'est un combat de vision des choses et de gros sous de chaque coté , tout le monde défend son petit prés .

    Le problème la dedans c'est que pour être un bon ostéopathe il faut des années , car il travaille sur énormément de dimensions (visuelles et biomécaniques , nerveuse , musculaire , articulaire , viscérales , osseuse , liquidienne) et il doit former sa main ce qui prend énormément de temps même si il bouffe des exo pratique tous les jours , de plus c'est une véritable philosophie , je n'ose imaginer la formation accélérée en 2 ans de kiné et medecin ...

    De plus un ostéo et un kiné ont un métier totalement différent .

    Le kiné fait ce que le medecin à prescrit alors qu'un ostéo fait un diagnostic différentiel (le patient est il pour lui ou pas) ce qui engage une somme de connaissance théorique et pratique supplémentaire.
    L'ostéo travaille sur la globalité , le kiné sur une zone etc ...


    Et pour répondre , c'est sûr que être medecin ou kiné c'est un concours alors qu'une école privée d'ostéopathie c'est le fric .
    Mais bon une fois rentré des 2 cotés il faut des résultats pour avancer .
    Mais tout cela changera bientôt pour le pire ou le meilleur .
    Pour ce qui est de la prescription de kiné : le médecin prescrit un certains nombres de séances de kiné avec parfois quelques indications (par exemple les consignes habituelles sur la période sans appuis lors d’une pose de prothèse au membre inférieure) mais en générale les médecins généralistes ont très peu de connaissances sur la pratique kinésithérapique (en fait ils connaissent que dalle !), on est relativement libres sur l’organisation de nos séances. Et de toutes manières chaque acte kinésithérapique doit être justifié et basé sur un bilan précis effectué sur le patient (cutané-trophique, musculaire, articulaire ou fonctionnel…), en accord avec le projet thérapeutique du patient. Donc le fait que les kinés agissent uniquement sous les ordres du médecin sans aucun diagnostic c’est de la connerie en barre.

    La grosse différence entre la pratique MK et ostéo : la pratique kinésithérapique doit respecter certaines règles : non douleur (tout est relatif), progressivité des manipulations, respect de la physiologie de la partie du corps traité. Et donc pas question d’exercer une manipulation ostéopathique qui peut mettre en danger l’intégrité du corps du patient. D’où forcément un diagnostic nécessairement très poussés et exhaustif des ostéo avant d’appliquer n’importe quel acte.

    Mais on peut très bien arriver au même résultat qu’une manipulation ostéo avec des actes kiné (levés de tension, renforcement ou travail sur l’équilibre, en chaine… avec parfois un travail global sur l’ensemble du corps, faut arrêter de croire que le kiné va se limiter uniquement à la zone visée). Et effectivement cela nécessite d’avoir les connaissances et l’expérience (ce qui demande de nombreuses années je vous l’accorde).

    D’ailleurs L’ostéopathie a surtout profité que beaucoup d’anciens kinés, dans leur formation initiale n’avait aucun enseignements sur le rachis ; un patient se pointant avec un problème de lombalgie ou de cervicalgie se voyait alors le plus souvent rembarré.

    Et puis un acte ostéo n’est pas forcément anodin. Il va très bien traiter dans un premier temps le symptôme douloureux (notamment en libérant d’une position antalgique). Mais la manipulation, dont les effets dans le temps sur les tissus ne sont pas prévisible, peuvent après plusieurs années avoir des conséquences posturales pouvant même aggraver la pathologie du départ.

    Et j’estime qu’un praticien kinésithérapeute qui a 10 années de pratiques professionnelles, avec ses « 3 malheureuses années » d’études initiales, même s’il fait sa formation d’ostéo en 2 ans par alternance, de part son expérience manuelle sera toujours plus performant que n’importe quels bleu sortie d’une formation de 5 ans n’ayant presque jamais pratiqué. Ou alors faut croire que le MK se touche la nouille dans leurs cabinet avec des semaines à plus de 50 heures …

    En fait l’activité MK et Ostéo se complète. La plupart des jeunes formateurs de mon école d’ailleurs ont la double compétence. Actuellement beaucoup de MK qui exerce en libérale en ville et qui ne font pas de domicile s’ils veulent avoir une patientèle suffisamment pérenne se doivent d’avoir une spécialisation en ostéopathie.

    De toute façon il n’y a pas une pratique d’ostéopathie mais en fait différentes techniques manuelles (et des charlatans aussi…) avec différentes écoles. Dans d’autres pays comme la Suisse ou la Belgique les ostéopathes suivent le même cursus que les MK (MK qui a un cursus en 4/5 ans mais bon c’est un autre débat…). Et il faut préciser que chaque école d’ostéopathie n’ont pas le même niveau (ce qui est hélas aussi le cas entre les différentes écoles de kiné…), avec parfois une sélection à l’entrée (donc la sélection ne se fait pas uniquement sur l’argent ; sélection par l’argent qui est hélas aussi présente chez les MK, en tout cas pour les écoles privées)

    En conclusion il n’y pas des bons ou des mauvais ostéo/MK, il y a seulement des bons ou des mauvais praticiens.

    P.s. : Oui l’homéopathie c’est caca
    Dernière modification par Kornog ; 18/08/2013 à 19h17.
    (François Rabelais) "Celui-Là qui veut péter plus haut qu'il n'a le cul doit d'abord se faire un trou dans le dos."

  6. #126
    C’est rigolo de voir un tenant d’une pseudo-médecine taper sur une autre.
    une balle, un imp (Newstuff #491, Edge, Duke it out in Doom, John Romero, DoomeD again)
    Canard zizique : ?, , Φ, , ¤ , PL, 10h, , , , , , 💩, , 🎮, 🎸 𝄢 🎹, 🎼, , , blues, BOF, BOJV, , 👅, 👄, 🎻, 𝄞, 2, 80, 🎹, , , funk, fusion, 🎸, , 🏭, 🗻, 🎷, 🌴, 🍔, 💀 , noise, pop, , , $ $, , et ⚑, soul, , 🍄, (allez là si vous ne voyez pas les miquets)

  7. #127
    Citation Envoyé par ducon Voir le message
    C’est rigolo de voir un tenant d’une pseudo-médecine taper sur une autre.
    Parce que manipuler les os pour, par exemple, remettre un bassin déplacé qui a comme conséquence des maux de dos, c’est une pseudo-médecine ?
    Artemis: "la nouvelle génération a été conditionné QUE pour consommer et la on voit les dégats des societes occidentale pourris a l'argent [...] J'avais vu ca au zapping"

  8. #128
    Citation Envoyé par ducon Voir le message
    C’est rigolo de voir un tenant d’une pseudo-médecine taper sur une autre.
    Une pseudo médecine? J'imagine que t'as les pseudo-connaissances pour te rééduquer tous seul si t'as un accident ...

    Tu n'as rien lu de de ce que j'ai écris.... Je n'oppose pas l'ostéopathie à la kinésithérapie qui de toute manière font partie toute les 2 d'un ensemble plus large que sont les techniques manuelles.

    Dans le premier quote ce qui m'a légèrement irrité c'est le discours "ho les vilains et incompétents kiné-ostéo qui volent le pain des ostéopathes".

    En resumé, peu importe le diplôme c'est la pratique qui détermine si un praticien est compétent ou non.
    (François Rabelais) "Celui-Là qui veut péter plus haut qu'il n'a le cul doit d'abord se faire un trou dans le dos."

  9. #129
    Citation Envoyé par Kornog Voir le message
    Pour ce qui est de la prescription de kiné : le médecin prescrit un certains nombres de séances de kiné avec parfois quelques indications (par exemple les consignes habituelles sur la période sans appuis lors d’une pose de prothèse au membre inférieure) mais en générale les médecins généralistes ont très peu de connaissances sur la pratique kinésithérapique (en fait ils connaissent que dalle !), on est relativement libres sur l’organisation de nos séances. Et de toutes manières chaque acte kinésithérapique doit être justifié et basé sur un bilan précis effectué sur le patient (cutané-trophique, musculaire, articulaire ou fonctionnel…), en accord avec le projet thérapeutique du patient. Donc le fait que les kinés agissent uniquement sous les ordres du médecin sans aucun diagnostic c’est de la connerie en barre.
    Je parle de diagnostic différentiel.
    En médecine c'est le rôle du généraliste qui l'oriente chez toi point barre.
    Après on peut disserter sur la capacité des ostéo à le faire correctement mais c'est un autre débat, l'essentiel est que ce n'est pas le rôle du kiné.
    Citation Envoyé par Kornog Voir le message
    La grosse différence entre la pratique MK et ostéo : la pratique kinésithérapique doit respecter certaines règles : non douleur (tout est relatif), progressivité des manipulations, respect de la physiologie de la partie du corps traité. Et donc pas question d’exercer une manipulation ostéopathique qui peut mettre en danger l’intégrité du corps du patient. D’où forcément un diagnostic nécessairement très poussés et exhaustif des ostéo avant d’appliquer n’importe quel acte.
    Dans un sens tu as raison (diagnostic pour appliquer un traitement qui ne doit pas nuire au patient) mais la raison la plus importante est de reconnaître si un patient est pour soi ou non (conséquence direct du fait que les ostéo n'étaient pas intégrés au système de santé), le rôle premier du diagnostic est d'orienter le patient si son "mal" ne relève pas de sa compétence, le diagnostic différentiel.
    Après tes règles qui ne sont pas valables en ostéo pardonne moi mais c'est n'importe quoi.

    Citation Envoyé par Kornog Voir le message
    Mais on peut très bien arriver au même résultat qu’une manipulation ostéo avec des actes kiné (levés de tension, renforcement ou travail sur l’équilibre, en chaine… avec parfois un travail global sur l’ensemble du corps, faut arrêter de croire que le kiné va se limiter uniquement à la zone visée). Et effectivement cela nécessite d’avoir les connaissances et l’expérience (ce qui demande de nombreuses années je vous l’accorde).
    Je te répondrai oui mais non.
    Certaines techniques sont plus ou moins communes.
    Certaines approches sont différentes mais peuvent plus ou moins arriver au même résultat superficiellement ou pas.
    Certaines dimensions corporelles ne sont même pas envisagées par les kiné (viscérale, cranienne etc.), alors pour les atteindre lors d'un soin c'est du bricolage.

    Citation Envoyé par Kornog Voir le message
    D’ailleurs L’ostéopathie a surtout profité que beaucoup d’anciens kinés, dans leur formation initiale n’avait aucun enseignements sur le rachis ; un patient se pointant avec un problème de lombalgie ou de cervicalgie se voyait alors le plus souvent rembarré.
    L'ostéopathie en dehors d'un phénomène de mode réel a profité (Après à tort ou à raison ça c'est autre chose) comme la plupart des autres courants du fait que la médecine généraliste ne guérissait pas certains maux, de certains incompétents, d'une recherche d'approche différente par des patients et pleins d'autres petites causes, mais ce que tu cites doit être une des plus infimes.

    Citation Envoyé par Kornog Voir le message
    Et puis un acte ostéo n’est pas forcément anodin. Il va très bien traiter dans un premier temps le symptôme douloureux (notamment en libérant d’une position antalgique). Mais la manipulation, dont les effets dans le temps sur les tissus ne sont pas prévisible, peuvent après plusieurs années avoir des conséquences posturales pouvant même aggraver la pathologie du départ.
    Dès que tu touches, conseilles un patient il y a des répercussions peut importe la discipline, je ne parle nulle part d'acte anodin.

    Citation Envoyé par Kornog Voir le message
    Et j’estime qu’un praticien kinésithérapeute qui a 10 années de pratiques professionnelles, avec ses « 3 malheureuses années » d’études initiales, même s’il fait sa formation d’ostéo en 2 ans par alternance, de part son expérience manuelle sera toujours plus performant que n’importe quels bleu sortie d’une formation de 5 ans n’ayant presque jamais pratiqué. Ou alors faut croire que le MK se touche la nouille dans leurs cabinet avec des semaines à plus de 50 heures …
    Bien sûr ce sera un plus, mais l'approche est différente.
    Il va devoir découvrir et remettre en question certaines de ses vérités absolues ce qui peut être totalement contre productif.
    Un exemple qui vaut ce qu'il vaut, imagine si ce même kiné devait aller apprendre le diagnostique des 3 pouls de la médecine chinoise.
    Toucher un poignet il peut l'avoir fait 40 000 fois, il va galérer.
    L'approche, le lieu et le pourquoi de ta focalisation (mentale) change, du coup le toucher également.


    Citation Envoyé par Kornog Voir le message

    En fait l’activité MK et Ostéo se complète. La plupart des jeunes formateurs de mon école d’ailleurs ont la double compétence. Actuellement beaucoup de MK qui exerce en libérale en ville et qui ne font pas de domicile s’ils veulent avoir une patientèle suffisamment pérenne se doivent d’avoir une spécialisation en ostéopathie.
    Je te suis, Ostéo et kiné se complètent.
    De ma petite expérience, j'ai souvent observé chez les sportifs de haut niveau ou ailleurs que l'osmose entre l'équipe de soignants doit être complètes et les kiné et ostéo en font partie.
    Maintenant ça ne veut pas dire qu'elles sont compatibles dans une même pratique.
    En l'état actuel des choses l'ostéopathie diffère réellement de la kinésithérapie.
    Je ne place pas l'une de ses disciplines au dessus de l'autre, toi par contre, dans le fait d'utiliser le terme "spécialisation de la kinésithérapie" on décèle ta préférence.
    Et en un sens c'est complètement aberrant, cela va à l'encontre de que tu dis (une spécialité ne complète pas, elle spécialise justement, pour se compléter il faut se former à d'autres disciplines).
    De plus l'absorption de l'ostéo en tant que spécialité va totalement dans le sens de la récupération à la va vite par les instances universitaires, qui ne l'envisage pas comme une discipline à part entière mais plutôt comme un manne financière.

    Qu'un praticien fasse les 2 personnellement ça m'interpelle, si en plus le seul argument qui justifie cela est le coté pécunier (je n'invente rien c'est toi qui le dit) alors là c'est le drame complet, on va droit dans le mur.

    Citation Envoyé par Kornog Voir le message
    De toute façon il n’y a pas une pratique d’ostéopathie mais en fait différentes techniques manuelles (et des charlatans aussi…) avec différentes écoles. Dans d’autres pays comme la Suisse ou la Belgique les ostéopathes suivent le même cursus que les MK (MK qui a un cursus en 4/5 ans mais bon c’est un autre débat…). Et il faut préciser que chaque école d’ostéopathie n’ont pas le même niveau (ce qui est hélas aussi le cas entre les différentes écoles de kiné…), avec parfois une sélection à l’entrée (donc la sélection ne se fait pas uniquement sur l’argent ; sélection par l’argent qui est hélas aussi présente chez les MK, en tout cas pour les écoles privées)

    En conclusion il n’y pas des bons ou des mauvais ostéo/MK, il y a seulement des bons ou des mauvais praticiens.
    Je disais sur un ancien post que les formations tendent à s'uniformiser mais elles restent différentes sur quelques points.
    Je ne connais pas le cursus belge mais l'ostéopathie a pour point d'origine les états unis.

    Ta conclusion va dans le bon sens pour moi et je ne l'ai nulle part contredite, à aucun moment je ne crache sur les kiné.
    Je parle de politique et d'argent facile, certaines personnes veulent récupérer à des fins plutôt troubles, ce sur quoi elles ont crachées pendant des années, qui plus est, en le dénaturant.

    Par contre je peux te dire une chose.
    Tu es un étudiant, comme tout étudiant tu découvres ton futur métier.
    Tu n'es pas un kiné à l'heure actuelle et donc tu ne maîtrises toute les données quand tu en parles alors que tu bosses 5 jours par semaine pour l'intégrer.
    Je suppose que ton expérience sur l'ostéo s'arrête à des on dits, des vérités de kiné à spécialité ostéo et autres petites découvertes, c'est à dire clairement biaisée et encore plus flou que ton futur métier.
    Je te conseillerai donc d'écouter ce que dit ton entourage direct mais de garder ton jugement en tâche de fond afin de ne pas passer à coté de choses qui pourraient t'être très utiles, et d'avoir plus tard un point de vue personnel sur certains sujets comme l'ostéopathie ou l'homépathie par exemple.
    Dernière modification par malmoutt3 ; 19/08/2013 à 23h20.

  10. #130
    Citation Envoyé par malmoutt3 Voir le message
    c'est à dire clairement biaisée et encore plus flou que ton futur métier.
    Hôpital, charité, toussa. En plus c’est dans le ton du topic.

  11. #131
    Citation Envoyé par Kornog Voir le message
    En resumé, peu importe le diplôme c'est la pratique qui détermine si un praticien est compétent ou non.
    Tu te ferais tripoter par un diplômé rebouteux ?
    une balle, un imp (Newstuff #491, Edge, Duke it out in Doom, John Romero, DoomeD again)
    Canard zizique : ?, , Φ, , ¤ , PL, 10h, , , , , , 💩, , 🎮, 🎸 𝄢 🎹, 🎼, , , blues, BOF, BOJV, , 👅, 👄, 🎻, 𝄞, 2, 80, 🎹, , , funk, fusion, 🎸, , 🏭, 🗻, 🎷, 🌴, 🍔, 💀 , noise, pop, , , $ $, , et ⚑, soul, , 🍄, (allez là si vous ne voyez pas les miquets)

  12. #132
    Je parle de diagnostique différentiel.
    En médecine c'est le rôle du généraliste qui l'oriente chez toi point barre.
    Après on peut disserter sur la capacité des ostéo à le faire correctement mais c'est un autre débat, l'essentiel est que ce n'est pas le rôle du kiné.
    Dans les faits, on se retrouve avec une ordonnance du médecin généraliste par exemple sur une lombalgie et un nombre de séances sans plus de précisions, alors qu’il peut y avoir plus de 50 causes différentes (et autant de traitements). Fautes d’informations valables du médecin, comment voulez-vous qu’un MK honnête puisse traiter une pathologie sans avoir une démarche de diagnostic différentiel ? (ce qui voudrait aussi dire dans le cas contraire il y aurait un certain nombre de MK malhonnêtes… )

    Et puis bon c’est assez paradoxale dans un discours de mettre ensemble diagnostic différentiel (grosso modo démarche scientifique ) avec médecine chinoise, homéopathie …

    Dans un sens tu as raison (diagnostique pour appliquer un traitement qui ne doit pas nuire au patient) mais la raison la plus importante est de reconnaître si un patient est pour soi ou non (conséquence direct du fait que les ostéo n'étaient pas intégrés au système de santé actuel), le rôle premier du diagnostique est d'orienter le patient si son "mal" ne relève pas de sa compétence, le diagnostique différentiel.
    Après tes règles qui ne sont pas valables en ostéo pardonne moi mais c'est n'importe quoi.
    Tu réinterprètes mes dires. En schématisant grossièrement, la kiné s’inscrit plus dans une démarche hygiéniste de prévention du mal (une médecine douce), là où l’ostéopathie a vraiment une démarche d’acte médicale (d’où notre fameux Diagnostic différentiel). Au risque de me contredire je peux comprendre que certains MK étaient frustrés dans certaines situations de ne pas avoir les outils pour agir.

    De plus l'absorption de l'ostéo en tant que spécialité va totalement dans le sens de la récupération à la va vite par les instances universitaires, qui ne l'envisage pas comme une discipline à part entière mais plutôt comme un manne financière.
    Mais bon la sphère universitaire c’est aussi des gens qui font de la recherche, publient, échangent entre eux ; bref, qui font avancer leur domaine. Et pas une bande de talibans …

    Qu'un praticien fasse les 2 personnellement ça m'interpelle, si en plus le seul argument qui justifie cela est le coté pécunier (je n'invente rien c'est toi qui le dit) alors là c'est le drame complet, on va droit dans le mur.
    Hélas on ne vit pas d’amour et d’eau fraiche, faut bien payer les charges, les locaux, son responsable… (Ce qui est également valable pour n’importe profession libérale). Et avec toute la bonne volonté du monde, à moins de vivre dans le monde des bizounours, faut quand même un minimum d’activité pour que le cabinet soit rentable (comprendre au moins ne pas être écraser par les dettes). La séance de MK n’est pas payée 100€ je vous le rappelle …
    De toute manière un MK/ostéo s’il est honnête sépare ses deux activités. Il a tout intérêt d’ailleurs, sinon il peut être contrôlé et se voir payer une forte amende. Certains MK libéraux notamment à Paris ont même l'essentiel de leurs activité en consultation ostéopathique (ils doivent bien galérer vu qu'il ne connaissent pas le diagnostique des 3 pouls de la médecine chinoise )

    l'ostéopathie a pour point d'origine les états unis.
    A ce petit jeu là les techniques manuelles étaient déjà présentent chez les grecs de l’antiquité…

    Je parle de politique et d'argent facile, certaines personnes veulent récupérer à des fins plutôt troubles, ce sur quoi elles ont crachées pendant des années, qui plus est, en le dénaturant.
    T'as raison, tous pourris!
    (François Rabelais) "Celui-Là qui veut péter plus haut qu'il n'a le cul doit d'abord se faire un trou dans le dos."

  13. #133
    Citation Envoyé par Kornog Voir le message
    Dans les faits, on se retrouve avec une ordonnance du médecin généraliste par exemple sur une lombalgie et un nombre de séances sans plus de précisions, alors qu’il peut y avoir plus de 50 causes différentes (et autant de traitements). Fautes d’informations valables du médecin, comment voulez-vous qu’un MK honnête puisse traiter une pathologie sans avoir une démarche de diagnostic différentiel ? (ce qui voudrait aussi dire dans le cas contraire il y aurait un certain nombre de MK malhonnêtes… )
    Dans les faits c'est le généraliste qui envoie le patient faire une radio / irm etc. c'est lui qui défriche le terrain et oriente le patient.
    Les prescriptions chez le kiné ne représente qu'une petite partie de ses orientations.
    Après le médedin n'est pas un kiné, du coup c'est votre boulot de trouver la cause et un traitement adapté, ce n'est pas un diagnostic différentiel ou alors en de rares exceptions ou le généraliste s'est planté, si tu ne comprends pas ça je ne peux rien faire pour toi.

    Citation Envoyé par Kornog Voir le message
    Et puis bon c’est assez paradoxale dans un discours de mettre ensemble diagnostic différentiel (grosso modo démarche scientifique ) avec médecine chinoise, homéopathie …
    Beau troll, j'aime ton humour si piquant.


    Citation Envoyé par Kornog Voir le message
    Tu réinterprètes mes dires. En schématisant grossièrement, la kiné s’inscrit plus dans une démarche hygiéniste de prévention du mal (une médecine douce), là où l’ostéopathie a vraiment une démarche d’acte médicale (d’où notre fameux Diagnostic différentiel). Au risque de me contredire je peux comprendre que certains MK étaient frustrés dans certaines situations de ne pas avoir les outils pour agir.
    D'ou est ce que tu sors que l'ostéopathie n'est pas une médecine douce mais fait dans l'acte médical ?
    Peux tu me définir medecine douce et acte medical s'il te plait ?

    Citation Envoyé par Kornog Voir le message
    Mais bon la sphère universitaire c’est aussi des gens qui font de la recherche, publient, échangent entre eux ; bref, qui font avancer leur domaine. Et pas une bande de talibans …
    J'ai dû mal me faire comprendre, je parle des dirigeants, de politique.
    Si tu ignores les implications du copinage, de la politique dans le milieu universitaire, médical et scientifique français tu l'apprendras bien vite à tes dépends.


    Citation Envoyé par Kornog Voir le message
    Hélas on ne vit pas d’amour et d’eau fraiche, faut bien payer les charges, les locaux, son responsable… (Ce qui est également valable pour n’importe profession libérale). Et avec toute la bonne volonté du monde, à moins de vivre dans le monde des bizounours, faut quand même un minimum d’activité pour que le cabinet soit rentable (comprendre au moins ne pas être écraser par les dettes). La séance de MK n’est pas payée 100€ je vous le rappelle …
    De toute manière un MK/ostéo s’il est honnête sépare ses deux activités. Il a tout intérêt d’ailleurs, sinon il peut être contrôlé et se voir payer une forte amende. Certains MK libéraux notamment à Paris ont même l'essentiel de leurs activité en consultation ostéopathique (ils doivent bien galérer vu qu'il ne connaissent pas le diagnostique des 3 pouls de la médecine chinoise )
    En gros si je comprend bien un kinésithérapeute pur n'arrive pas à vivre de son activité.
    Sous la pression des dettes il doit se former à l'ostéopathie, discipline qui va même pouvoir prendre l'essentiel de ses consultations.
    En sachant que l'acte kinésithérapeutique est remboursé par la sécu et que celui ostéopathique non, quel est donc l'intérêt de faire de l'ostéopathie une spécialisation de la kinésithérapie ?
    Quels sont les enjeux en présence ?
    De l'aveu même de ton post on nage en pleine récupération.
    Au lieu de changer de cursus le kiné n'a simplement qu'a rajouter sa nouvelle spécialité et hop, il va pouvoir enfin vivre de son métier, quelle blague.
    Après ta blague sur les 3 pouls, c'est vraiment très rigolo, qu'elle présence d'esprit de sortir les choses de son contexte.

    Citation Envoyé par Kornog Voir le message
    A ce petit jeu là les techniques manuelles étaient déjà présentent chez les grecs de l’antiquité…
    Evidemment qu'il y a des origines plus lointaines, mais la mise en forme, les règles, la philosophie, les protocoles de ce qu'on appelle l'ostéopathie sont l'oeuvre d'un homme au départ A.T.STill, je n'en reviens pas de devoir t'expliquer quelque chose d'aussi basique.

    Citation Envoyé par Kornog Voir le message
    T'as raison, tous pourris!
    Que dire...
    d'abord je vois que tu sembles discuter dans une démarche d'honnêteté, de respect et que tu as une envie réelle de faire avancer le schmilblick au travers d'une remise en question sincère et d'arguments réfléchis et sensés.

    C'était bien sympa de discuter avec toi, mais si la discussion prends une telle direction, je vais devoir te laisser rigoler avec tes aphorismes et tes blagues d'une finesse inégalées, pour ma part je reprend le cours de mes vacances.
    Alors je te souhaite bonne chance dans ton futur métier ou tu feras plus d'ostéopathie que de kinésithérapie sous la pression des dettes.
    Dernière modification par malmoutt3 ; 20/08/2013 à 11h24.

  14. #134
    Quand je lis ça : « Toute maladie remonte à quelque désordre mécanique dans la machinerie du corps humain » j’ai envie de fuir loin même si, bien entendu, les ostéopathes ne peuvent plus dire ça aujourd’hui ; quoique, visiblement, la discipline ostéopathique n’interdit pas à certains ostéopathes d’interdire les médicaments.
    http://www.osteopathie.org/58-grand-public.html
    « les bons ostéopathes ne réfutent pas l'usage des médicaments »
    Donc l’ostéopathie craint du boudin. Aucune discipline médicale digne de ce nom ne peut laisser interdire les médicaments en soi.

    Parmi les techniques employées, il y a ça : techniques d’énergie musculaire. Késkeucé ? Une connerie de newageux ou non ?

    J’entends fréquemment des gens parler d’ostéopathie pour le crâne des gosses récemment nés. Il doit y avoir un problème parce que même le site officiel de la discipline dit que c’est contre indiqué. « Squelette non mature: pré pubères, ostéochondroses »
    http://www.osteopathie.org/contre-indications.html
    Sans oublier les actes interdits : « Manipulations du crâne, de la face et du rachis chez le nourrisson de moins de six mois »
    http://www.osteopathie.org/actes_interdits.html
    Je trouve qu’il y a problème dans la discipline, parce que ce que j’entends à droite ou à gauche, par des gens qui lui sont favorables, n’est pas ce qui est officiellement écrit.

    Enfin, à la lecture du site, on ne voit pas très bien la différence avec les massages. En revanche, on se demande bien ce que peuvent venir faire là les chiropracteurs.
    une balle, un imp (Newstuff #491, Edge, Duke it out in Doom, John Romero, DoomeD again)
    Canard zizique : ?, , Φ, , ¤ , PL, 10h, , , , , , 💩, , 🎮, 🎸 𝄢 🎹, 🎼, , , blues, BOF, BOJV, , 👅, 👄, 🎻, 𝄞, 2, 80, 🎹, , , funk, fusion, 🎸, , 🏭, 🗻, 🎷, 🌴, 🍔, 💀 , noise, pop, , , $ $, , et ⚑, soul, , 🍄, (allez là si vous ne voyez pas les miquets)

  15. #135
    Citation Envoyé par Franckii Voir le message
    J'ai une question qui me taraude, mais je sais pas si c'est le bon topic.

    Est-ce que les ostéopathes sont des charlatans?
    Citation Envoyé par --Lourd-- Voir le message
    Bonjour, je m'appelle Jean-Pierre Petit et je vous écris d'un B-2 américain volant à la vitesse de la lumière.

  16. #136
    Oui.
    une balle, un imp (Newstuff #491, Edge, Duke it out in Doom, John Romero, DoomeD again)
    Canard zizique : ?, , Φ, , ¤ , PL, 10h, , , , , , 💩, , 🎮, 🎸 𝄢 🎹, 🎼, , , blues, BOF, BOJV, , 👅, 👄, 🎻, 𝄞, 2, 80, 🎹, , , funk, fusion, 🎸, , 🏭, 🗻, 🎷, 🌴, 🍔, 💀 , noise, pop, , , $ $, , et ⚑, soul, , 🍄, (allez là si vous ne voyez pas les miquets)

  17. #137
    Citation Envoyé par SAï Voir le message
    Citation Envoyé par Franckii
    J'ai une question qui me taraude, mais je sais pas si c'est le bon topic.

    Est-ce que les ostéopathes sont des charlatans?

  18. #138
    Il vaut mieux relire le topic en effet, surtout qu’il n’y a pas de réponse binaire oui/non, n’en déplaise à ducon

  19. #139
    Pour l’ostéopathie, si. Pour les ostéopathes, c’est à voir selon s’ils suivent les préceptes du fondateur ou non (auquel cas, ils n’en sont plus même s’ils s’en réclament).
    une balle, un imp (Newstuff #491, Edge, Duke it out in Doom, John Romero, DoomeD again)
    Canard zizique : ?, , Φ, , ¤ , PL, 10h, , , , , , 💩, , 🎮, 🎸 𝄢 🎹, 🎼, , , blues, BOF, BOJV, , 👅, 👄, 🎻, 𝄞, 2, 80, 🎹, , , funk, fusion, 🎸, , 🏭, 🗻, 🎷, 🌴, 🍔, 💀 , noise, pop, , , $ $, , et ⚑, soul, , 🍄, (allez là si vous ne voyez pas les miquets)

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •