Crunchez vos adresses URL
|
Calculez la conso électrique de votre PC
|
Hébergez vos photos
Page 2 sur 42 PremièrePremière 1234567891012 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 60 sur 1233
  1. #31
    Citation Envoyé par Lucaxor Voir le message
    J'utilise Latex mais sous couvert de révisions sous word on me tient par les ballz of steelz.
    Juste par curiosité, comment on peut travailler à plusieurs sur un document Word?

    J'ai souvent vu la compatibilité avec n'importe quel système de contrôle de versions comme la raison numéro 1 de préférer LaTeX à Word, mais c'est la première fois que je vois l'argument invoqué dans l'autre sens.

  2. #32
    Perso je trouve qd même assez ésotérique, les quelques manuels que j'ai trouvé font vraiment très peur.
    Sinon google wave pour le travail colaboratif, qqn a déjà essayé pour la relecture d'article (cad pas comme sur le topic concerné) ?
    Vu les retour généraux sur google wave ca donne pas trop envie mais ca a l'air d'être un outil sacrément adapté.

  3. #33
    Oui LaTeX c'est assez rebutant au début, perso je me suis forcé pour mon mémoire de DEA et franchement, depuis, je suis fan de ce truc et je fais tout avec (articles, rapports, thèse, présentations).

  4. #34
    Citation Envoyé par Møgluglu Voir le message
    Juste par curiosité, comment on peut travailler à plusieurs sur un document Word?

    J'ai souvent vu la compatibilité avec n'importe quel système de contrôle de versions comme la raison numéro 1 de préférer LaTeX à Word, mais c'est la première fois que je vois l'argument invoqué dans l'autre sens.
    Alors bizarrement ça se fait pas trop mal. Par contre c'est vraiment un mode "révision", quelqu'un modifie le texte que tu lui as envoyé, et les corrections/commentaires sont affichés selon un code de couleur dépendant du correcteur. Ca devient le bordel au-delà de trois personnes donc faut quand même accepter des trucs à intervalle régulier.

    Bon, j'attendrai d'être entre gens de bonne société pour tout rédiger en LateX.

  5. #35
    C'est moi ou la correction orthographique de TExniccenter est naze ?
    J'utilise les dictionnaires de ce site : http://www.dicollecte.org/download.php?prj=fr
    Et il manque pas mal de mots j'ai l'impression !!
    Dernière modification par Dr.Kant ; 19/03/2010 à 17h29.

  6. #36
    Sympa ce site. Et dire que je suis passé à côté durant ces 3 ans...

    ---------- Post ajouté à 16h52 ----------

    Citation Envoyé par Dr.Kant Voir le message
    C'est moi ou la correction orthographique de TExniccenter est naze ?
    J'utilise les dictionnaires de ce site : http://www.dicollecte.org/download.php?prj=fr
    Et il manque pas mal de mots j'ai l'impression !!
    Non mais c'est valable pour tout les dictionnaires sous Latex. C'est tout à fait normal.
    Citation Envoyé par Julizn
    Sinon, moi j'en ai jamais utilisé. Le gingembre frais ça s'achète en petite quantité. Y'a des glucides partout, dans les systèmes communistes.

  7. #37
    Huggy les bons tuyaux Avatar de kayl257
    Ville
    Paris / Toulouse
    Citation Envoyé par Aghora Voir le message
    Sympa ce site. Et dire que je suis passé à côté durant ces 3 ans...

    Un thésard qui ne connait pas ça n'est pas un vrai thésard

  8. #38


    Je connaissais la bande dessinée, j'avais vu quelques strips ici ou là. Mais je savais pas qu'ils avaient un site.
    Citation Envoyé par Julizn
    Sinon, moi j'en ai jamais utilisé. Le gingembre frais ça s'achète en petite quantité. Y'a des glucides partout, dans les systèmes communistes.

  9. #39
    Suite à un sujet sur nofrag, je poste un truc en plus :
    http://cjc.jeunes-chercheurs.org/

  10. #40
    Bonjour à tous,

    Voici quelques réponses et questions @ Møgluglu et @ Lucaxor :
    Citation Envoyé par Lucaxor Voir le message
    Alors bizarrement ça se fait pas trop mal. Par contre c'est vraiment un mode "révision", quelqu'un modifie le texte que tu lui as envoyé, et les corrections/commentaires sont affichés selon un code de couleur dépendant du correcteur. Ca devient le bordel au-delà de trois personnes donc faut quand même accepter des trucs à intervalle régulier.

    Bon, j'attendrai d'être entre gens de bonne société pour tout rédiger en LateX.
    Pour ma part il faudrait que plusieurs auteurs de différentes institutions qui n'ont pas tous un accès internet mais un mail, puissent apporter leur contribution aux documents LaTeX que j'écris dans le cadre de ma thèse (articles...).
    De plus la rédaction de mon manuscrit approchant j'aimerais avoir une solution simple et efficace.
    L'utilisation des outils de révision de Word me paraît être une solution à condition de pouvoir exporter correctement avec latex2rtf ou mk4ht (pour .odt ensuite enregistré en .doc). Par correctement j'entends images exportées au même format par rapport à la page, formules exportées (ce n'est pas le cas de latex2rtf), liste bibliographique exportée avec renvoi des références...
    Peut être que certains ont des solutions, sinon je ne vois que réaliser un export vers Word pour les révisions finales....

    Merci !

  11. #41
    Citation Envoyé par b@d Voir le message
    Pour ma part il faudrait que plusieurs auteurs de différentes institutions qui n'ont pas tous un accès internet mais un mail, puissent apporter leur contribution aux documents LaTeX que j'écris dans le cadre de ma thèse (articles...).
    Sans accès Internet c'est la merde, sinon un système de contrôle de code source (CVS, Subversion, git, etc.) aurait été nickel.

    Si les auteurs sont bien disciplinés et/ou ont une vague expérience de développeurs tu peux leur demander d'utiliser diff-patch :
    - Tu leur envoie une version de base.
    - Ils en font une copie et gardent soigneusement l'original.
    - Ils modifient la copie.
    - Ils font un diff entre la copie modifiée et l'original.
    - Ils t'envoient le diff.
    - Tu l'applique à ton document avec patch, en arbitrant éventuellement les conflits entre les auteurs (alternative : tu appliques les patchs à ton cvs/svn/git...).

    Mais c'est galère, surtout quand les gens commencent à se tromper de version, faire des patchs à l'envers, sans parler de la gestion des binaires genre les figures...

    Sinon, annotation de PDF, mais c'est toi qui dois te taper l'intégration des modifs dans le document final... (jamais utilisé, mais y parait qu'il y a des softs qui font ça)

    Dans tous les cas, l'utilisation d'un outil de contrôle de version est vivement conseillée pour tes papiers et ta thèse même si tu es le seul à bosser dessus, ne serait-ce que comme backup (y compris contre les "oops, je me rends compte que j'ai effacé cette section la semaine dernière sans faire gaffe") et pour travailler sur plusieurs machines.

    Edit:
    Autre solution, le poor man's CVS:
    - Tu crées un repository CVS avec l'article.
    - Tu récupère une version locale (checkout) différente pour chaque auteur.
    - Tu leur envoie les sources du papier.
    - Tu récupères leur version modifiée.
    - Tu modifie la version locale correspondant à cet auteur.
    - Tu fais un update et commit dans cette version locale (comme si c'était eux qui l'avaient fait).
    Faut juste faire gaffe à pas faire d'update avant d'avoir appliqué les modifs...
    Dernière modification par Møgluglu ; 01/07/2010 à 00h22.

  12. #42
    Merci pour toutes ces infos Møgluglu.

    A vrai dire je ne connais pas bien le monde des CVS, subversions etc. mais ça a l'air pas mal je vais m'y intéresser quand j'aurai le temps.

    Ton edit me résoudra effectivement le problème d'accès internet.
    Par contre le problème reste toujours posé des personnes à qui tu ne peux imposer l'utilisation d'un éditeur LaTeX ou éditeur de texte usuel, et qui n'ont surtout pas envie de se compliquer la vie à éditer du texte brut avec balises LaTeX etc. Qui plus est sans correcteur orthographique automatique de Word quand même bien pratique...

    De même avec des outils d'annotations de pdf, Okular le fait c'est bien sympa, je pense tout de même que la majeure partie des gens préfére s'imprimer le document et le réviser à la main...
    La conversion vers du format .doc reste donc à mon avis obligatoire, mais à ce moment là peut être en effectuant les exports une fois les parties bien mûries...

    Sinon pour vérifier l'orthographe et la grammaire un export vers Word reste quand même une bonne solution efficace, sinon comment faites vous ?

    Merci!

  13. #43
    Citation Envoyé par b@d Voir le message
    Sinon pour vérifier l'orthographe et la grammaire un export vers Word reste quand même une bonne solution efficace, sinon comment faites vous ?

    Merci!
    Euh....beeeen...c'est à dire queeee...j'essaie d'écrire sans faire de fautes de grammaire et d'orthographe. Et après c'est mes encadrants qui corrigent le manuscrit .

    D'ailleurs le mien vient d'être envoyé aux rapporteurs. Voilà, le sort en est jeté...
    Citation Envoyé par Julizn
    Sinon, moi j'en ai jamais utilisé. Le gingembre frais ça s'achète en petite quantité. Y'a des glucides partout, dans les systèmes communistes.

  14. #44
    Je déterre ce topic parce qu'on est en août, le seul moment de l'année où on peut bosser tranquille pour rédiger des papiers.

    Je suis donc en quête de tournures de phrases classes pour enrober (l'absence de) science, et je lis un peu ce qui se fait. Dans mon domaine, ça donne ça (avec les traductions offertes) :

    In this paper, we introduce a new architecture named SPAM, a random acronym. SPAM require little modification to existing hardware. SPAM enable significant power savings without sacrificing performance. SPAM is different than TLA in that SPAM is a four-letter acronym. We presented SPAM. In conclusion, SPAM will save the humanity.
    On soumet à une conf d'architecture des ordinateurs.

    To our knowledge, there has been no prior study that shows X
    Pour autant qu'on sache, on n'en sait rien, mais on n'est pas surs.

    We conducted an extensive sensitivity analysis and found that external factors bear little impact on the performance of X.
    On a fait 3 tests en changeant quelques paramètres au pif, et bah ça change rien.

    We present a high-level power and performance model.
    Voici l'estimation qu'on a faite à midi en gribouillant quelques chiffres au pif sur une serviette en papier.

    We developed a trace-driven, parameterized performance model that accounts for detailed timing events.
    On a du écrire quelques lignes de Perl pour filtrer les données.

    We develop a taxonomy of architectures by partitioning across the data-parallel, instruction-level parallel, and memory hierarchy axes, and by optimizing the hierarchical register organization to operate on streams of data.
    Quand tu seras prof à Stanford ou au MIT, tu pourras écrire des phrases comme ça.

    We select a set of emerging data-parallel applications ranging across image processing, scientific computing, physics simulation, machine learning and data mining.
    On s'est fait une compil des pires morceaux de code Fortran du labo.

    A detailed evaluation of the proposed solution is beyond the scope of this paper.
    Avis aux relecteurs : nous faites pas chier avec ça!

    Our work is orthogonal to [42], as explained in Section 2.4.
    Mais putain puisque je te dis que ça n'a rien à voir!
    - ou -
    On cite ce papier parce qu'on est obligé {pour augmenter notre H-factor|parce que l'auteur est dans le comité de programme}, mais que ce soit clair ça n'a aucun rapport avec ce qu'on fait.

    We thank the anonymous reviewers for their insightful comments.
    Ça fait 3 fois qu'on re-soumet le papier, y'a intérêt qu'il passe cette fois.

    We thank the anonymous reviewers for their comments, and especially Chuck Norris for his inspiring suggestions.
    Oups...

    Je suppose qu'on doit pouvoir compléter avec plein d'autres exemples de pipeaulogie dans les autres disciplines?

  15. #45
    Je ne sais pas si ça rentre dans ce que tu cherches, mais pour être sûr que personne ne lit une partie (par exemple si tu n'es pas vraiment sûr de ta preuve mais que ton résultat te plait quand même), tu peux l'introduire comme ça :
    The proof is boring and the reader is warmly encouraged to skip it.
    Précision, c'est publié dans une (bonne) revue à comité de lecture. Je vous laisse googler si vous ne me croyez pas.

    D'ailleurs, l'un des deux auteurs avait une fois commencé un exposé en disant qu'il allait expliquer des choses pas intéressantes du tout.

  16. #46
    Ah oui, c'est très classe.
    En plus ça a le mérite d'être honnête et ça part certainement d'une bonne intention…



    Pour nous, la technique de bluff et d'enfumage privilégiée est plutôt d'asséner une déclaration de façon péremptoire en l'accompagnant d'une citation à un bouquin de référence du domaine, de préférence le plus épais possible, dans l'espoir que le lecteur renonce à chercher et prenne ça pour un argument d'autorité.
    Par malheur, très souvent, ça marche.

  17. #47
    On cite ce papier parce qu'on est obligé {pour augmenter notre H-factor|parce que l'auteur est dans le comité de programme}, mais que ce soit clair ça n'a aucun rapport avec ce qu'on fait.
    Ou
    Parce qu'un des reviewers est l'auteur de ce papier, qu'il a voulu un "reject" parce qu'il affirme qu'on a copié la même chose mais qu'on lui a bien expliqué que NON, ça n'a rien à voir mais comme c'est le reviewer on va lui cirer les pompes.

    C'est quand ça devient comme ça que j'ai horreur de la recherche...
    Citation Envoyé par Julizn
    Sinon, moi j'en ai jamais utilisé. Le gingembre frais ça s'achète en petite quantité. Y'a des glucides partout, dans les systèmes communistes.

  18. #48
    C'est exactement ça.

    Comment écrire une review? Voici plein de bons arguments pour refuser un papier:

    - Grosses chevilles : Ils ne me citent pas, alors que je suis la référence du domaine. Reject.
    - Syllogisme : Vous ne faites pas comme moi. Or moi j'ai raison. Donc vous avez tord. Reject.
    - BD : J'ai rien compris, c'est mal expliqué. Reject. (J'ai regardé que les dessins, le texte c'est chiant à lire.)
    - Expérimentaliste: Y'a pas de courbe de speedups. C'est nul. Reject.
    - Théoricien: Y'a pas de théorème. C'est nul. Reject.
    - Pragmatique: Ça sert à rien. Reject.

    ---------- Post added at 17h47 ---------- Previous post was at 17h38 ----------

    À ce propos, une keynote intéressante qui illustre l'ampleur du problème... :
    http://lazowska.cs.washington.edu/naughtonicde.pdf

    Avec l'exemple de la conf avec 4 accept sur 350 soumissions...

  19. #49
    Citation Envoyé par Møgluglu Voir le message
    - Pragmatique: Ça sert à rien. Reject.
    Mon premier papier de conf : "Reject" à cause de ça, pour un type de conf avec 50% d'acceptation en gros.
    Citation Envoyé par Julizn
    Sinon, moi j'en ai jamais utilisé. Le gingembre frais ça s'achète en petite quantité. Y'a des glucides partout, dans les systèmes communistes.

  20. #50
    J'ai jamais eu un seul rejet à toutes les dizaines de conf où j'ai soumis des papiers pour l'instant.
    Mais bon le domaine est (beaucoup) moins compétitif et surtout j’écris (vraiment) tous les abstracts exactement comme cela :
    We develop a taxonomy of architectures by partitioning across the data-parallel, instruction-level parallel, and memory hierarchy axes, and by optimizing the hierarchical register organization to operate on streams of data.

  21. #51
    Pauvres relecteurs.
    En fait Grosnours il participe à des compétitions de générateurs automatiques de papiers.

  22. #52
    This paper presents a new algorithm that generates automatically a basic computer science conference paper. Simulation results are this current contribution you are just reading.
    Citation Envoyé par Julizn
    Sinon, moi j'en ai jamais utilisé. Le gingembre frais ça s'achète en petite quantité. Y'a des glucides partout, dans les systèmes communistes.

  23. #53
    C'est un véritable art, l’écriture en "buzzwords", jargon et phrases à rallonges tout en restant cohérent et pertinent.
    Et encore un abstract ce n'est rien, imagine quand c'est des propositions pour des projets, qui elles font dans les 100 pages.

    Par contre je confirme que, ayant été moi même relecteur, c'est une plaie à lire !

  24. #54
    On est tous relecteurs si on se sert d'articles pour notre recherche.

    Mais c'est vrai que quand on est reviewer, on le subit de plein fouet ! Et quand c'est mal écrit en plus (fautes, etc)...
    Citation Envoyé par Julizn
    Sinon, moi j'en ai jamais utilisé. Le gingembre frais ça s'achète en petite quantité. Y'a des glucides partout, dans les systèmes communistes.

  25. #55
    Je voulais dire reviewer pour une conf, pas relecteur. Mais tu as tout à fait raison.

  26. #56
    De toute façon, il arrive souvent que les deux ensembles soient confondus…

    (Et encore, des fois c'est pas évident que les referees aient vraiment lu le papier…)

  27. #57
    J'ai un ami justement qui fait du traitement d'images astro. Il a voulu publier dans une revue d'astrophysique, assez renommée dans le domaine. Un des reviewers avait gueulé à cause des références, du genre "Toutes ces références, c'est n'importe quoi, vous les expliquez même pas, j'ai pas que ça à faire de toutes les lire", ce genre de truc.
    Citation Envoyé par Julizn
    Sinon, moi j'en ai jamais utilisé. Le gingembre frais ça s'achète en petite quantité. Y'a des glucides partout, dans les systèmes communistes.

  28. #58
    Moi j'ai eu droit à un peu tout comme reviews, mais surtout le type "touche pas à mon nonoss".

    Les pires sont les ingénieurs, quand tu expliques qu'on pourrait faire bien mieux que le produit qu'ils ont développé, ils prennent ça pour une attaque personnelle, se mettent sur la défensive et font tout ce qu'ils peuvent pour couler le papier en insinuant (lourdement) que les auteurs n'y comprennent rien et feraient mieux de changer de métier. Et passent complètement à côté de l'intention constructive du papier.
    Le tout écrit sur un ton condescendant et/ou limite insultant. Mais qu'est-ce que vous ai fait?

    Mais bon, des fois, il arrive aussi qu'on ait une critique constructive qui fasse comprendre qu'il manque un truc.

    L'autre solution pour avoir des reviews constructives, c'est de contacter directement des gens compétents et intéressés (des thésards, donc ) et leur demander s'il veulent bien donner leur avis sur le papier qu'on va / vient de soumettre. Quand il n'y a plus le couvert de l'anonymat, les reviews deviennent bien plus modérées, étrangement. Vous faites ça vous ?
    (Bien sûr, il faut connaître des gens intellectuellement honnêtes, qui n'iront pas te piquer tes idées ni te répondre que tu es le plus beau le plus fort alors que le papier est miteux.)

  29. #59
    Ca a l'air d'être une bonne idée mais encore faut il que les gens que tu connaisses aient le temps de lire ton papier. Et en France c'est pas évident !
    Citation Envoyé par Julizn
    Sinon, moi j'en ai jamais utilisé. Le gingembre frais ça s'achète en petite quantité. Y'a des glucides partout, dans les systèmes communistes.

  30. #60
    D'où l'intérêt de s'adresser à des jeunes, qui en plus ont les mains dans le cambouis et maîtrisent les points techniques. Et pas de raison de se limiter à la France, au contraire.

    Ça vaut toujours le coup d'envoyer un mail à un thésard qui bosse sur un sujet très proche à l'autre bout du monde sous prétexte de questions techniques sur sa recherche. En général, il est tellement content de trouver enfin quelqu'un qui comprend ce qu'il fait et qui pose des bonnes questions qu'il te mange dans la main.

    Le côté psycho-socio est super important en fait. Quand quelqu'un que je ne connais pas publie un truc sur mon sujet, ma première réaction est aussi celle du chien à qui on essaie de piquer son nonosse. Mais si c'est quelqu'un avec qui j'ai discuté, je l'identifie comme un allié et ma réaction est plutôt "ah ouais, machin il a des résultats intéressants".

    Et une fois que tu as un contact dans un autre labo, c'est toujours plus facile pour monter des collaborations ou remonter jusqu'au chef pour négocier un post-doc.

    Edit: Aux canards potentiellement intéressés par la recherche qui sont en train de s'enfuir en courant: oui, je présente tout de façon très cynique. Mais en fait, la recherche c'est cool, ça permet de rencontrer plein de gens avec qui discuter de choses intéressantes et se faire des potes, de voyager… Ça rend juste aigri et cynique par effet de bord, mais c'est un moindre mal.
    Dernière modification par Møgluglu ; 20/08/2011 à 19h56.

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •