Crunchez vos adresses URL
|
Calculez la conso électrique de votre PC
|
Hébergez vos photos
Page 3 sur 93 PremièrePremière 12345678910111353 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 61 à 90 sur 2780
  1. #61
    Citation Envoyé par chebrou Voir le message
    Et c'est caractéristique de l'appauvrissement de notre vocabulaire : solutionner est correct (mais moche), mais surtout il est du premier groupe ce qui est beaucoup plus facile à conjuguer.
    Repuis que j'ai lu «résolvé» dans un mémoire de master...
    Horum omnium fortissimi sunt Jelbae

  2. #62
    Citation Envoyé par chebrou Voir le message
    C'est caractéristique de l'appauvrissement de notre vocabulaire : solutionner est correct (mais moche), mais surtout il est du premier groupe ce qui est beaucoup plus facile à conjuguer. Vous en connaissez, vous, des "nouveaux" verbes qui n'en sont pas ?
    Ce n'est pas (que) de la fainéantise. Consciemment ou non, le cerveau parfumé au camembert du français moyen aura tendance à considérer que le premier groupe est la conjugaison normale/par défaut : c'est la plus régulière et la première qu'il a apprise...

    Aussi il est normal qu'au moment de changer un substantif en verbe, il crée son infinitif en ajoutant "-er" à la fin.

    Et pourtant, je suis d'accord, "pixelir" aurait beaucoup plus de gueule que "pixeliser".

    Citation Envoyé par Neo_13 Voir le message
    Moi, depuis quelque jour, c'est "assumer" qui me cause du soucis. J'assume d'ailleurs très bien le problème, mais mes interlocuteurs assume d'être des burnes dans la langue de Shakespeare et donc ont des difficultés, quand, avant le troisième café et ma descente à leur niveau, je dis quelque chose approchant de "Je peux assumer que tu vas le faire ?".
    "Supporter", je hais.

    "Supporter", en français, signifie "subir patiemment quelque chose de pénible de pénible, endurer", en aucun cas "soutenir" (au sens d' "encourager" ou de "défendre").

    En France, on ne supporte pas son équipe ou un projet, on les soutient.
    Sauf bien sûr si le projet est archi-foireux ou l'équipe le PSG, mais le mot n'a alors plus le même sens.

  3. #63
    Ce sont donc des souteneurs ?
    Every time we try to impose order we create chaos we create chaos

  4. #64
    Citation Envoyé par mescalin Voir le message
    Ce sont donc des souteneurs ?

    Je n'avais jamais pensé à ça.

  5. #65
    A vous deux, si par hasard vous doutiez encore de ce que le droit, et la linguistique, sont des sciences bien molles :

    Journal officiel du 22/09/2000
    supporteur, -trice, n.
    Domaine : Sports
    Définition : Personne qui soutient un concurrent ou une équipe.
    Note : Le verbe « supporter » ne doit pas être utilisé dans le sens de « soutenir un concurrent ou une équipe ».
    Équivalent admis : supporter (en)
    Source : Arrêté du 18 février 198
    Source : http://franceterme.culture.fr/France...recherche.html


  6. #66
    Citation Envoyé par Yank31 Voir le message
    Note : Le verbe « supporter » ne doit pas être utilisé dans le sens de « soutenir un concurrent ou une équipe ».
    C'est ce qu'on disait, non ?

    Je ne parlais pas du substantif "supporter" [sypϽrtεr], qui est passé dans la langue, mais du verbe "supporter" [sypϽrte]

  7. #67
    Citation Envoyé par olih Voir le message
    Le pire, celui que je ne supporte pas c'est "Au jour d'aujourdhui".
    Ce n'est pas très vieux, c'est apparu dans les média du jour au lendemain, c'est un pléonasme et c'est moche .
    Entièrement d'accord.

    Mais nous nous battons contre plus fort que nous :

    Au jour d’aujourd’hui Au jour d’aujourd’hui, particulièrement redondant puisque aujourd’hui comporte déjà deux fois l’idée du « jour où nous sommes » (c’est le sens de hui, qui vient du latin hodie), se trouve parfois dans la langue littéraire, chez de fort bons auteurs, et très bien employé, lorsqu’il y a volonté d’insistance, pour bien marquer soit une étroite limite temporelle, soit une immédiate actualité. Ainsi chez Maurice Genevoix : « Une riche plaine bien de chez nous, aussi belle qu’au jour d’aujourd’hui ». On l’emploie souvent avec une nuance de plaisanterie. L’essentiel est de n’en pas abuser, mais en elle-même, cette tournure n’est pas incorrecte.


    Source : http://www.academie-francaise.fr/langue/index.html

  8. #68
    Citation Envoyé par Agar Voir le message
    C'est ce qu'on disait, non ?

    Je ne parlais pas du substantif "supporter" [sypϽrtεr], qui est passé dans la langue, mais du verbe "supporter" [sypϽrte]
    Oui ! mais décidément je dois mal m'exprimer, récemment tous mes messages sont lus à côté de la plaque (alors soit vous êtes tous niais, soit...).

    Bref je voulais simplement souligner le ridicule qu'il y a à admettre le mot supporteur / supporter comme quelqu'un qui soutient une équipe, alors pourtant que le verbe supporter n'a pas du tout ce sens, et signifie quasiment l'inverse.

  9. #69
    Citation Envoyé par olih Voir le message
    Le pire, celui que je ne supporte pas c'est "Au jour d'aujourdhui".
    Ce n'est pas très vieux, c'est apparu dans les média du jour au lendemain, c'est un pléonasme et c'est moche .
    Ah, les journalistes...
    - Aux quatre coins de l'Hexagone.
    - Vous n'êtes pas sans ignorer que...
    - Après qu'il ait fait...
    - "Littéralement" utilisé pour dire "au sens figuré" (la nouvelle l'a littéralement pétrifié)

    Les hommes politiques de la nouvelle génération ne sont pas mal non plus. Je me souviens d'un discours sur la fiscalité de Sarkozy qui valait son pesant de cacahouètes ("si y en a que ça les démange d'augmenter les impôts..." -- EDIT: Fixed). Il doit être quelque part sur YouTube ou DailyMotion.

    Citation Envoyé par Yank31 Voir le message
    Bref je voulais simplement souligner le ridicule qu'il y a à admettre le mot supporteur / supporter comme quelqu'un qui soutient une équipe, alors pourtant que le verbe supporter n'a pas du tout ce sens, et signifie quasiment l'inverse.
    Oui, j'avais compris, mais j'aime la mauvaise foi.

    EDIT: Pinaillons. On peut considérer que "supporter" (le nom commun) est un import direct et que le verbe "supporter" préexistait dans la langue française avec son sens propre.
    Dernière modification par L-F. Sébum ; 15/01/2010 à 18h17.

  10. #70
    Citation Envoyé par Yank31 Voir le message
    Source : Arrêté du 18 février 198
    Je soupçonne fortement cet arrêté d'être antidaté
    Athmos : Ça confirme ce que je suspectais depuis toujours, Ash_Crow est un vicieux. Son âme retorse ne vit que pour semer d'embûches le chemin des honnêtes canards, et sa fourberie n'a d'égale que sa profonde méchanceté. :fear:

  11. #71
    « C'est un mot qui est inventé. Une barbarité, bien sûr ! C'est tout à fait bouleversifiant »

    Citation Envoyé par Amantine Aurore Lucile Dupin
    Donnez-moi la première babiole que vous aurez sur vous... Tenez, cette pokeball d'ivoire émaillé que vous avez là en main.

  12. #72
    Citation Envoyé par Agar Voir le message
    Les hommes politiques de la nouvelle génération ne sont pas mal non plus. Je me souviens d'un discours sur la fiscalité de Sarkozy qui valait son pesant de cacahouètes ("si y en a que ça les démange d'augmenter les impôts..." -- EDIT: Fixed). Il doit être quelque part sur YouTube ou DailyMotion.
    Tous ne sont pas aussi incorrects dans leur langue. Mais Sarkozy est vraiment gratiné, c'est désespérant. Imaginez un grammairien préhistorique partouzeur de droite, il doit faire des cauchemars épouvantables.

  13. #73
    Citation Envoyé par George Sable Voir le message
    « C'est un mot qui est inventé. Une barbarité, bien sûr ! C'est tout à fait bouleversifiant »

    C'est un topic qui a des couilles?
    Born to be aigri.

  14. #74
    Citation Envoyé par chebrou Voir le message
    Et c'est caractéristique de l'appauvrissement de notre vocabulaire
    J'ai du mal à concevoir comme un appauvrissement de la langue les nombreux ajouts chaque année de vocables plus pitoyables les uns que les autres: footballeur, tennisman, homophobe, courriel ...

    Ce n'est que le reflet de ce qu'est la langue française depuis toujours: une approbation temporelle des barbarismes les plus incongrus.

    C'est en cela que je suis d'accord avec je sais plus qui: c'est une question d'âge le fait d'être choqué. Les vocables de notre génération sont normaux pour la plupart, alors que nos (grand) parents pétaient des durites devant ce langage délirant ; maintenant les enfants ont grandi et viennent râler à la place des anciens.

    Vivement la simplification extrême, toute cette stérilité n'a jamais enfanté que ... ce qui fait enrager chaque génération.

  15. #75
    La seule chose qui importe c'est de pouvoir véhiculer l'information de manière précise tout en adaptant son discours à l'interlocuteur.

    Donc un respect presque dogmatique de règles (qui de toute façon ont évolué et évolueront encore) arbitraires n'est pas nécessaire, excepté face à un interlocuteur qui souhaite un tel respect (le créateur de ce sujet par exemple :p ).

  16. #76
    Ça m'importe aussi de ne pas parler un jargon horrible ponctué de termes mal traduits alors qu’ils existent déjà en français.
    une balle, un imp (Newstuff #491, Edge, Duke it out in Doom, John Romero, DoomeD again)
    Canard zizique : ?, , Φ, , ¤ , PL, 10h, , , , , , 💩, , 🎮, 🎸 𝄢 🎹, 🎼, , , blues, BOF, BOJV, , 👅, 👄, 🎻, 𝄞, 2, 80, 🎹, , , funk, fusion, 🎸, , 🏭, 🗻, 🎷, 🌴, 🍔, 💀 , noise, pop, , , $ $, , et ⚑, soul, , 🍄, (allez là si vous ne voyez pas les miquets)

  17. #77
    Citation Envoyé par Ash_Crow Voir le message
    Je soupçonne fortement cet arrêté d'être antidaté
    Rooh, genre tu connais toutes les lois passées par Septime Sévère...
    Horum omnium fortissimi sunt Jelbae

  18. #78
    Citation Envoyé par ducon Voir le message
    Ça m'importe aussi de ne pas parler un jargon horrible ponctué de termes mals traduits alors qu’ils existent déjà en français.
    "En s'adaptant à l'interlocuteur" j'ai dit, si tu parles au stéréotype du patron imbécile qui utilise un jargon horrible ponctué de termes mals traduits avec un langage qui ne lui convient pas, pas assez "hype" et trop précieux, tu communiques mal.

  19. #79
    Citation Envoyé par olih Voir le message
    Le pire, celui que je ne supporte pas c'est "Au jour d'aujourdhui".
    Ce n'est pas très vieux, c'est apparu dans les média du jour au lendemain, c'est un pléonasme et c'est moche .
    C'est un peu comme le "Incessamment sous peu", au départ c'est une connerie lancée par un journaliste peu inspiré et puis ça finit par rentrer dans le langage courant, entourés d'analphabètes que nous sommes

  20. #80
    On accorde mal, maintenant ?
    une balle, un imp (Newstuff #491, Edge, Duke it out in Doom, John Romero, DoomeD again)
    Canard zizique : ?, , Φ, , ¤ , PL, 10h, , , , , , 💩, , 🎮, 🎸 𝄢 🎹, 🎼, , , blues, BOF, BOJV, , 👅, 👄, 🎻, 𝄞, 2, 80, 🎹, , , funk, fusion, 🎸, , 🏭, 🗻, 🎷, 🌴, 🍔, 💀 , noise, pop, , , $ $, , et ⚑, soul, , 🍄, (allez là si vous ne voyez pas les miquets)

  21. #81
    Citation Envoyé par ducon Voir le message
    On accorde mal, maintenant ?
    Le pire c'est que non content de confondre adverbe et nom, il arrive à se tromper de pluriel
    Athmos : Ça confirme ce que je suspectais depuis toujours, Ash_Crow est un vicieux. Son âme retorse ne vit que pour semer d'embûches le chemin des honnêtes canards, et sa fourberie n'a d'égale que sa profonde méchanceté. :fear:

  22. #82
    Citation Envoyé par ducon Voir le message
    On accorde mal, maintenant ?
    Non?

  23. #83
    Citation Envoyé par Kamikaze Voir le message
    Non?
    Ben , pas quand c'est un adverbe...
    Horum omnium fortissimi sunt Jelbae

  24. #84
    Citation Envoyé par Kamikaze Voir le message
    Non?
    Prononce à voix haute "ponctué de termes maux traduits" pour voir...
    Athmos : Ça confirme ce que je suspectais depuis toujours, Ash_Crow est un vicieux. Son âme retorse ne vit que pour semer d'embûches le chemin des honnêtes canards, et sa fourberie n'a d'égale que sa profonde méchanceté. :fear:

  25. #85
    J'ai souvent entendu "les mals aimés" (avec le bon gros zzz en liaison) de la part de je ne sais plus quel professeur ainsi que "les mals entendants" mais vu que mon correcteur firefox me le souligne en vaguelettes rouges je vais allez poster dans la révélation du jour.



    Bref tout ça pour dire que le sens et le respect de l'interlocuteur devraient primer sur de telles règles arbitraires.

    Pardon ducon (pourquoi ce pseudo d'ailleurs ).

  26. #86
    Citation Envoyé par Kamikaze Voir le message
    Bref tout ça pour dire que le sens et le respect de l'interlocuteur devraient primer

    Voilà.
    Ce respect qui exige un respect des règles arbitraires.
    Horum omnium fortissimi sunt Jelbae

  27. #87
    En parlant de mals et de révélation, en voilà une pour moi :
    mals

    1. Pluriel de mal dans certaines expressions.
    * Un de ces mals de chien.
    http://fr.wiktionary.org/wiki/mals
    Athmos : Ça confirme ce que je suspectais depuis toujours, Ash_Crow est un vicieux. Son âme retorse ne vit que pour semer d'embûches le chemin des honnêtes canards, et sa fourberie n'a d'égale que sa profonde méchanceté. :fear:

  28. #88
    Citation Envoyé par Ash_Crow Voir le message
    En parlant de mals et de révélation, en voilà une pour moi :

    http://fr.wiktionary.org/wiki/mals
    Tiens, marrant ça, pas de traces de cela dans le dico de l'académie...
    Horum omnium fortissimi sunt Jelbae

  29. #89
    Citation Envoyé par helldraco Voir le message
    J'ai du mal à concevoir comme un appauvrissement de la langue les nombreux ajouts chaque année de vocables plus pitoyables les uns que les autres: footballeur, tennisman, homophobe, courriel ...
    Contradiction spotted*.

    Et combien, dans le même temps, de mots disparaissent ? On parle chaque année des nouveaux venus dans le dictionnaire, assez peu de ceux qui partent à la corbeille.

    Quand bien même le nombre total de mots augmenterait (je n'ai pas les chiffres en tête), ce n'est pas le wordcount** qui compte. Il faudrait peut-être un jour penser en qualitatif et pas seulement en quantitatif.

    Citation Envoyé par helldraco Voir le message
    Vivement la simplification extrême, toute cette stérilité n'a jamais enfanté que ... ce qui fait enrager chaque génération.
    C'est un gros problème. D'un côté je suis tenté d'être d'accord avec toi : après tout, l'argument "non mais vous avez vu/entendu/lu les jeunes, rhalala où va le monde ?" est ressassé à chaque génération depuis... ben depuis toujours, en fait.

    De l'autre on peut quand même s'interroger devant l'appauvrissement du vocabulaire et le délitement de la syntaxe dans l'élite. Écoute un discours de n'importe quel homme politique de la génération de Rocard, par exemple, et compare-le à ce qu'on nous sert tous les soirs aux infos (sans aller jusqu'à Sarko ou Royal qui sont des cas extrêmes). Même chose pour les journalistes. Même chose chez les étudiants : on voit dans des mémoires de master (!) des choses qu'on s'attendrait à trouver chez des élèves de primaire.

    Mais ça ne concerne pas que le haut de la pyramide sociale... Récemment je suis tombé par hasard, sur France 5, sur une émission dans laquelle une adolescente parlait dans un français parfait, dont serait incapable la plupart de nos dirigeants actuels, de sa passion pour Sheila. C'était devant un disquaire, dans les années 60. Et puis j'ai imaginé les borborygmes que produirait une ado actuelle à qui on demanderait d'expliquer pourquoi elle aime Lorie.

    Quant à la simplification extrême, je n'en dirai qu'une chose : doubleplusungood. Moins un peuple est sensible aux subtilités de la langue, plus il a tendance à voter pour le premier populiste venu. En exagérant un peu, je pourrais dire qu'un peuple sans subjonctif est un peuple mûr pour la dictature. Sans aller jusque là, il est évident qu'un individu qui raisonne avec cent mots et une syntaxe rafistolée n'a pas la même capacité à penser qu'un individu qui dispose de trente mille vocables. Jetez un coup d'oeil aux commentaires de n'importe quel site d'actu et demandez-vous s'il n'y a pas un lien entre l'indigence du fond et la nullité de la forme.

    * Oui, c'est un anglicisme, mais justifié par le mème.
    ** Celui-là n'est pas justifié, mais je le trouve clair et joli.
    Dernière modification par L-F. Sébum ; 20/01/2010 à 22h58. Motif: HONTE ! HONTE ! FAUTE D'ORTHOGRAPHE !

  30. #90
    Citation Envoyé par Sidus Preclarum Voir le message
    Tiens, marrant ça, pas de traces de cela dans le dico de l'académie...
    Ou n'importe où que ce soit sur le web.
    Athmos : Ça confirme ce que je suspectais depuis toujours, Ash_Crow est un vicieux. Son âme retorse ne vit que pour semer d'embûches le chemin des honnêtes canards, et sa fourberie n'a d'égale que sa profonde méchanceté. :fear:

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •