Crunchez vos adresses URL
|
Rejoignez notre discord
|
Hébergez vos photos
Page 1 sur 281 1234567891151101 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 8404
  1. #1

    Sommaire de l'OP

    1. La liseuse, qu’est-ce que c’est et quel intérêt ?
      1. Préambule
      2. L’intérêt par rapport à un livre papier
      3. L’intérêt par rapport à une tablette
      4. Lumière bleu et sommeil
    2. Choisir sa liseuse
      1. Identifier ses besoins
      2. Vers quelle liseuse se tourner ?
      3. Kobo vs Kindle
      4. Est-ce que l’éclairage est indispensable ?
      5. Un étui pour sa liseuse c’est vraiment utile ?
    3. Après l’achat
      1. Acheter ses livres
      2. Gérer sa bibliothèque
    4. FAQ


    1. La liseuse, qu’est-ce que c’est et quel intérêt ?

    a. Préambule

    Il existe plusieurs idées reçues sur les liseuses, l’une des principales étant qu’une lecture prolongée sur un écran doit être fatigante et désagréable. Il convient donc de préciser ce qui distingue fondamentalement la liseuse de la tablette, à savoir sa technologie d’affichage.

    Les liseuses sont en effet équipées de la technologie dite E Ink (encre électronique en français) tandis que les tablettes embarquent une dalle LCD. Sans rentrer dans les détails, l’E Ink est une fine couche de microcapsules dont chacune a environ le diamètre d’un cheveu et qui sont électroniquement réarrangées pour former un élément graphique, soit un mot ou une image. L’affichage se fait pour le moment en noir et blanc, bien que des prototypes couleurs aient vu le jour, sans toutefois se révéler très convaincant.

    De par le fort contraste d’affichage, il est parfaitement possible de lire l’écran d’une liseuse sans éclairage. Réflectif, il utilise la lumière ambiante à l’instar du papier classique. Une autre particularité de l’E Ink est qu’il n’y a en principe besoin d’énergie que pour changer le contenu affiché. Vous constaterez donc que votre liseuse, même éteinte, peut conserver une image affichée (souvent la couverture du livre).

    Cette technologie consomme ainsi très peu d’énergie. Non votre liseuse ne sera pas déchargée au bout de quelques heures. Lorsque l’on parle de durée de vie d’un cycle de charge pour une liseuse, c’est en effet plutôt en semaines qu’il faut compter. Votre batterie peut par exemple tenir un mois à un rythme de deux heures de lecture par jour, éclairage enclenché. Faites-vous en tout cas à l’idée que recharger votre liseuse sera un geste anecdotique et en rien comparable avec celui d’un smartphone ou d’une tablette.

    S’agissant de l’éclairage, une autre distinction doit également être faite. La quasi-totalité des liseuses actuelles sont désormais dotées d’une option d’éclairage. On parle toutefois ici « d’éclairage » et non de « rétro-éclairage ». La grande différence entre les deux est que la lumière n’est pas directement envoyée dans les yeux du lecteur mais plutôt par les côtés. Un film est en effet superposé au-dessus de l’écran et diffuse sur toute sa surface la lumière produite par les LEDS placées sur les côtés. La fatigue induite par une lecture lorsque la liseuse est allumée est ainsi moindre et en rien comparable à celle d’une tablette rétroéclairée. Vous trouverez néanmoins beaucoup d’articles parlant de liseuses et de rétroéclairage mais il s’agit d’un abus de langage.

    b. L’intérêt par rapport à un livre papier

    On entend souvent dire que « rien ne vaut un bon livre papier ». Oui sauf que voilà, la liseuse présente malgré tout de grands avantages.

    Premièrement, le confort de lecture sur liseuse ou sur livre papier est identique, voire meilleur pour certains. La technologie E Ink a en effet vocation à reproduire le plus fidèlement possible le ressenti d’une lecture sur papier. Côté confort, on notera par exemple la possibilité d’éclairer sa liseuse et d’ainsi profiter de pouvoir lire dans un environnement sombre ou au contraire en plein jour lorsque le soleil aurait été aveuglant sur papier, de pouvoir lire sur le dos Guerre et Paix à bout de bras sans en supporter le poids, d’éviter de devoir changer de position pour tourner une page, pouvoir lire dans son bain sans peur de mouiller les pages, ouvrir son livre directement à la page où l’on en était resté ou encore de lire secrètement votre dernier SAS sans vous faire griller dans le métro.

    Deuxièmement, les liseuses possèdent une capacité mémoire permettant d’emmener plus d’un millier de livres avec soit. Cela présente le double avantage d’éviter l’encombrement en déplacement et surtout de ne pas se limiter dans ses choix.

    Enfin, les liseuses offrent certains outils dont on a de la peine à se passer par la suite. Une simple pression du doigt sur un mot permet en effet d’en afficher la définition ce qui se révèle particulièrement pratique lors de la lecture d’un livre dont on ne maîtrise pas forcément toutes, voire pas du tout, les subtilités de la langue. Le surlignage permet également de sauvegarder certains passages de son livre, que l’on peut ensuite partager ou importer sur son ordinateur.

    Le principal désavantage de la liseuse par rapport au papier se trouve probablement dans le catalogue disponible. Même si celui des eBooks est désormais très étoffé, il est inévitable que si vous êtes amateur d’une littérature très pointue ou confidentielle, vous allez devoir vous tourner vers l’offre papier. Pour certains canards c’est toutefois l’inverse qui s’est produit : il est bien plus facile de commander son eBook en anglais que d’importer un livre papier de l’étranger par exemple. Cela peut valoir la peine de faire un petit repérage de l’offre disponible de votre genre littéraire de prédilection avant de vous lancer. Rien ne vous empêche, comme beaucoup de canards, de passer à la liseuse et de continuer à acheter des livres papiers en parallèle, que ce soit parce qu’il est indisponible en eBook ou parce que l’édition papier en vaut la peine.

    Contrairement à ce que l’on serait en droit de penser, l’eBook n’est malheureusement pas un choix économique franchement plus intéressant que le papier. Les prix sont sensiblement les mêmes (voire plus haut pour l’eBook parfois !) entre les deux supports. Si vous appréciez la littérature classique toutefois, des centaines de livres sont désormais tombés dans le domaine public et sont disponibles gratuitement en eBook. Reportez-vous à la section « Où acheter mes eBooks » pour en savoir plus. Malgré cela, à l’instar de toute offre numérique, il est très agréable de pouvoir choisir tranquillement son livre sur internet depuis chez soi et de l’entamer directement après son achat.

    c. L’intérêt par rapport à une tablette

    Cette question est récurrente mais traduit en réalité la méconnaissance des deux objets. On parle en effet de deux choses très différentes : la liseuse dispose d’un affichage en noir et blanc et se destine quasi-exclusivement à la lecture. Il existe quelques gadgets (jeux, navigation internet etc…) mais qui se révèlent très anecdotiques, probablement en raison de la réactivité de la liseuse.

    En effet, les liseuses ne sont pas des bêtes de course et la latence est bien plus importante que sur une tablette. La technologie E Ink implique que l’écran doive se rafraîchir au bout d’un moment, ce qui se caractérise par une disparition très brève et momentanée de l’affichage lors d’un certain nombre de pages tournées. Les liseuses actuelles sont cependant très réactives si bien que cela ne gêne absolument pas la lecture. Certaines actions comme le scroll et le redimensionnement restent encore assez peu confortables comparé à une tablette, mais une fois encore, nous ne parlons pas de la même chose et on ne saurait donc qualifier les liseuses de « mauvaises tablettes » pour les raisons évoquées au-dessus.

    En tous les cas, en termes de lecture, pour autant que vos lectures soient des livres où les éléments graphiques n’ont pas un rôle prépondérant, la liseuse offre un confort de lecture incomparable grâce à son écran qui, contrairement aux LCDs des tablettes, ne fatigue pas plus que sur un livre traditionnel. Identifiez cependant bien vos besoins avant de passer à l’achat. Si vous êtes principalement lecteur de BDs/Mangas/Comics ou de presse (à quelques rares exceptions de journaux qui proposent un format eBook comme Le Monde Diplomatique), il semble qu’opter pour une liseuse ne soit pas le choix le plus judicieux. Gare aux PDFs également qui ne sont pas fait pour être lu sur liseuse, bien que cela soit techniquement possible (voir chapitre suivant).

    d. Lumière bleue et sommeil

    Être exposé à un écran avant de s’endormir n’est pas vraiment conseillé. Ce qui est dans la ligne de mire des médecins, c’est la fameuse lumière bleue, émise aussi bien par le soleil que par votre smartphone. Le problème de la lumière bleue, c’est qu’elle met le cerveau en éveil et perturbe ainsi l’horloge interne, entrainant dans la foulée une réduction des niveaux de mélatonine. C’est pour cela qu’il est conseillé de limiter l’usage d’appareils émettant ce type de lumière avant le coucher.

    Cependant, comme décrit dans le préambule, la lumière émise par une liseuse n’est en rien comparable à celle d’un écran d’ordinateur, de smartphone ou de tablette. Les LEDS sont placées sur les côtés de la liseuse si bien que l’utilisateur profite d’une lumière indirecte, contrairement au rétro-éclairage qui dirige la lumière directement sur le visage. Vous trouverez pourtant beaucoup d’articles qui mettent en garde contre l’utilisation de « liseuses » avant l’endormissement. Il ne faut pas les lire bien longtemps pour s’apercevoir que, dans la plupart d’entre eux, la prétendue liseuse est en fait une tablette ou que l’auteur est parfaitement ignorant de la distinction entre les deux éclairages.

    Néanmoins et malgré le nombre d’experts certifiés sur ce forum, personne n’est à même de vous garantir que la lumière de votre liseuse n’a aucun impact sur votre sommeil. Ce qui est sûr c’est que la lumière que vous recevez et bien plus atténuée que celle d’une tablette et, si l’on se réfère au problème de la lumière bleue, l’effet néfaste devrait en être réduit d’autant. Si c’est un sujet qui vous préoccupe, sachez que dans le doute, il est toujours possible d’éteindre complètement l’éclairage de sa liseuse et de l’éclairer avec une source de lumière externe. Vous aurez alors l’exact équivalent d’un livre entre les mains.


    2. Quel modèle choisir ?

    a. Identifier ses besoins

    Avant de se décider pour une liseuse, soyez sûr que c’est effectivement ce dont vous avez besoin, puisque, non, ce n’est pas forcément la meilleure option pour lire. Comme évoqué dans le chapitre « L’intérêt par rapport à une tablette », une liseuse est un périphérique relativement lent et dont l’affichage est en noir et blanc. De plus, elles sont principalement optimisées pour afficher des eBooks (formats ePub, AZW, mobi principalement). Le format PDF est a contrario peu agréable à manipuler sur une liseuse : trop lent, déplacement sur une page laborieux, zoom peu ergonomique etc… Les liseuses Booken intègrent désormais une fonction « reflow » permettant d’adapter le PDF à la petite taille des liseuses et qui rend leur lecture et manipulation beaucoup plus agréable.

    On retiendra donc que si vos lectures principales s’orientent vers la BD, le Manga, les Comics, que vous souhaitez lire des rapports scientifiques, de la presse, des magazines, ou toutes autres lectures recourant à des images, des couleurs ou dont le format principal est le PDF, l’achat d’une liseuse n’est pas franchement recommandé pour cet usage. Orientez-vous dans ce cas-là vers une tablette et son topic dédié, sachant qu’un avantage entraine un inconvénient et que vous perdrez le confort de lecture qu’offre une liseuse.

    En revanche, si vos lectures usuelles se tournent vers de la littérature classique au sens où le texte à la part belle, foncez ! On dénombre aussi un certain nombre de canards qui se sont remis à la lecture ou dont l’achat d’une liseuse en a relancé l’intérêt.

    b. Vers quelle liseuse se tourner ?

    Ce dont il faut tout d’abord être conscient, c’est qu’à gamme équivalente, les liseuses partagent quasiment le même hardware. C’est un marché qui bouge peu et dont la technologie n’évolue que très lentement. Le web regorgeant déjà de tests et comparatifs, il ne semble pas pertinent de faire une liste exhaustive des liseuses. On notera que certains modèles sont appréciés des canards, notamment :

    La Tea Touch Lux 3, La Kobo Glo HD, le Kindle Voyage, la Kobo H2o (Attention toutefois il ressort de plusieurs tests et de l’expérience de canards que le revêtement autour du cadre de l’écran marque beaucoup et les traces de vos petits doigts tous gras seront très visibles), la Kobo Aura HD (taille supérieure aux autres citées) et la Cybook Muse Frontlight.

    Vous pourrez retrouver un comparatif évolutif et des tests des différentes liseuses sur le Blog d’Aldus 2006 (Les meilleures liseuses pour l’hiver 2016-2017).

    Côté prix, c’est très stable depuis 2 ans. Comptez entre 100 € et 150 € hors promo. Côté mémoire, certaines liseuses embarquent un port Micro SD mais en règle générale, la mémoire interne est déjà largement suffisante pour le commun des mortels et ne devrait ainsi pas être un critère d’achat décisif sauf besoin spécifique d’embarquer une grande bibliothèque ou des formats lourds (mangas/BDs).

    Les deux acteurs principaux du marché Kindle (Amazon) et Kobo (en partenariat avec la Fnac en France) proposant des modèles de liseuses dont le hardware est quasiment identique (à gamme équivalente), il convient d’expliquer les principales différences entre ces deux marques.

    c. Kobo vs Kindle

    La liseuse la plus accessible pour un non-initié est probablement le Kindle en raison de sa boutique native Amazon plutôt bien faite. L’inconvénient est d’être lié à Amazon et leur format propriétaire d’eBook avec DRM (AZW et AZW3). Toutefois de nombreuses boutiques tiers proposent désormais le format mobi (un AZW sans DRM) que le Kindle peut lire (Immatériel, ePagine etc…) en sus du standard ePub. Rien ne vous empêche non plus de convertir un fichier ePub standard au format mobi pour pouvoir le lire ensuite sur votre Kindle.

    Chaque Kindle possède sa propre adresse email. Il est possible d’envoyer des articles ou autres sur celui-ci et le Kindle se charge de le rendre lisible.

    La Kobo, quant à elle, a des possibilités de gestion de la bibliothèque un peu plus poussée, notamment grâce à la création de collections et le classement par série lorsque l’on passe par Calibre. Ceci est cependant vrai pour les grandes bibliothèques. Si l’on possède en effet une dizaine de livres à la fois sur sa liseuse, la gestion de la bibliothèque sera aussi aisée sur une Kobo qu’un Kindle.

    Un autre avantage de la Kobo face à un Kindle est qu’elle est plus ouverte. On est, de base, plus libre de choisir une boutique de son choix bien que, comme écrit ci-dessus, tout est contournable au final en jonglant avec les différents formats.

    Les Kobos n’ont pas l’équivalent d’une adresse email dédiée à chaque appareil mais disposent en revanche de l’excellent service Pocket permettant, via à un compte, d’enregistrer des articles ou pages internet depuis le web et de les lire ensuite sur sa liseuse après l’avoir synchronisée par Wifi.

    Pour résumé, on dira donc que ces deux marques offrent des liseuses sensiblement similaires. On choisira un Kindle pour la richesse et l’accessibilité de sa boutique native alors qu’on préfèrera une Kobo pour ses formats plus ouverts et sa meilleure gestion des grandes bibliothèques. Au final, vous vous apercevrez que votre choix n’a pas grande influence, les liseuses d’une même gamme partageant comme mentionné la majorité de leur hardware et qu’il est possible grâce à Calibre de modifier les formats des eBooks pour passer d’une liseuse à l’autre.

    d. Est-ce que l’éclairage est indispensable ?

    Non, il est parfaitement possible de s’en passer mais cela reste un grand plus en terme de confort lorsqu’il fait sombre ou en plein soleil pour améliorer le contraste. La question ne se pose à vrai dire plus vraiment maintenant que la quasi-totalité des liseuses en sont équipées.

    A noter encore une fois que l’on parle ici « d’éclairage » et non de « rétro-éclairage ». La grande différence entre les deux est que la lumière n’est pas directement envoyée dans les yeux du lecteur mais par les côtés. Un film est en effet superposé au-dessus de l’écran et diffuse sur toute sa surface la lumière produite par les LEDS placées sur les côtés. La fatigue induite par une lecture lorsque la liseuse est allumée est ainsi moindre et en rien comparable à celle d’une tablette rétroéclairée. Vous trouverez néanmoins beaucoup d’articles parlant de liseuses et de rétroéclairage mais il s’agit d’un abus de langage.

    e. Ecran tactile ou pas tactile ?

    La question est un peu un faux problème pour la même raison que l’éclairage ; la majorité des liseuses récentes sont en effet dotées d’un écran tactile. C’est une option appréciée notamment parce qu’elle permet l’utilisation du dictionnaire d’une simple pression sur le mot recherché ainsi que pour le défilement des pages d’un simple clic. Certains restent attachés à des boutons physiques pour cette tâche et il existe des modèles de liseuse le permettant, comme la Cybook Muse Frontlight ou la Tea Touch Lux 3 qui sont équipées de boutons physiques en sus de l’écran tactile.

    f. Un étui pour sa liseuse c’est vraiment utile ?

    Oui, l’écran des liseuses est relativement fragile n’étant pas couvert par une vitre. Il est particulièrement sensible aux pressions et protéger son écran au moins pendant les transports est important.


    3. Après l’achat

    a. Acheter ses livres

    En sus des principales librairies natives des liseuses (Amazon et Kobo Store), il existe un grand nombre de librairies et ligne ou de librairies physiques offrant un vaste choix d’eBooks. Vous pouvez trouver une liste très complètes des librairies numériques sur le blog Aldus 2006 : Librairies numériques.

    Notez qu’il existe plusieurs librairies offrant une sélection légale et gratuite de livres tombés dans le domaine public, à l’instar du Projet Gutenberg ou de Framabookin. On relèvera aussi les librairies Numilog, 7Switch (anciennement Immatériel.fr) ou encore ePagine, fréquemment citées par les canards.

    b. Gérer sa bibliothèque

    Un logiciel de gestion des eBooks fait ici l’unanimité : Calibre. Bien que celui-ci ne soit pas un modèle d’ergonomie, c’est une véritable usine à gaz de l’eBook qui vous permettra de gérer efficacement votre bibliothèque d’eBooks aussi bien sur votre ordinateur que sur votre liseuse. N’hésitez pas à consulter la FAQ de celui-ci au début.


    4. FAQ

    • J’achète un eBook sur Amazon, pourrais-je le lire sur une liseuse autre que Kindle ?

      Oui, en changeant le format avec Calibre (en général, vers un .epub). Un nombre important d’eBooks sont protégés par des DRM, mais il n’est pas impossible qu’un plugin de Calibre puisse le faire sauter.

    • J’achète une Kobo, suis-je lié au store de la Fnac ?

      Non, la Kobo n’étant pas liée à une boutique en particulier, il est possible d’acheter ses eBooks où l’on le souhaite (sauf Amazon pour les ePub si on ne passe pas par Calibre).

    • J’ai deux (ou plus) liseuses dans mon ménage, est-ce possible d’utiliser la même installation de Calibre ?

      Il est possible de gérer autant de liseuses que nécessaire avec Calibre, sans devoir multiplier les installations. Ceci est également valable avec des liseuses de marques ou modèles différents.

    • J’ai surligné des passages d’un livre sur ma liseuse, puis-je les importer sur mon ordinateur ?

      Oui, c’est possible de le faire mais ce n’est pas une fonction native. Il faut passer via Calibre :

      • Clique droit sur le livre concerné
      • Option « Envoyer vers le dispositif »
      • Récupérer les annotations
      • Clique droit sur le livre concerné
      • Afficher les détails du livre

      Une autre possibilité est également de publier ses notes sur Facebook pour les récupérer ensuite (Kobo) ou encore de passer par un script.

    • Est-ce possible de convertir un PDF en ePub ?

      Oui, via Calibre mais le résultat est très hasardeux. Pour ceux qui ont un Kindle, il est possible de s’envoyer le PDF sur l’adresse email de sa liseuse avec comme sujet « convert ».

      J’ai plusieurs périphériques de la même marque, est-ce possible de synchroniser ses lectures entre-elles ?

      Sur Kobo, seuls les kePub provenant du store Kobo ou Fnac seront synchronisés. Un ePub acheté ailleurs de sera par contre lui pas synchronisé.

    • Il y a une différence entre un kePub et un ePub ?

      Non, le format kePub est simplement le format de la Kobo. C’est un ePub avec quelques métadonnées de plus pour les liseuses Kobo mais n’importe quel périphérique lisant les ePub pourra le lire.

    • La numérotation des pages est étrange sur ma Kobo, il faut tourner plusieurs pages avant que la liseuse ne m’indique que je suis passé à la suivante, est-ce normal ?

      Oui, c’est parfaitement normal. Les pages sont numérotées de manière fixe par l’eBook. Selon la taille de l’écran, le réglage des marges, la police choisie et sa taille, la numérotation va donc varier. Il faudra ainsi faire défiler autant de texte que la page en a en réalité pour que la numérotation soit incrémentée, ce qui implique par exemple que pour passer de la page 1 à la page 2, il faille en réalité tourner 2 ou 3 fois de page.

    • Sur ma Kobo, est-ce possible d’afficher la couverture du livre en cours en lieu et place du logo Fnac ?

      Oui, c’est possible en suivant cette marche à suivre :

      1. Branchez la Kobo sur l'ordinateur et accédez à sa racine.
      2. Ouvrez le dossier « .kobo » (affichez vos fichiers cachés si vous ne le trouvez pas).
      3. Editez le fichier « affilliate.conf » à l’aide d’un éditeur de texte type Bloc-Note.
      4. Trouvez et modifiez la ligne [General] affiliate=fnac en [General] affiliate=kobo
      5. Sauvegardez la modification et débranchez votre Kobo

      Si vous vous retrouvez avec un écran blanc, activez l’écran de veille dans Paramètres, Mode veille et alimentation, Economiseur d’écran, Afficher la lecture en cours.

    • Sur ma Kobo, est-ce possible de télécharger mes livres sans passer par le Store officiel ni la connecter à l’ordinateur ?

      Oui, c’est possible. Vous pouvez par exemple héberger vos ePub sur votre Dropbox ou un autre compte de Cloud et les récupérer en passant par le navigateur internet intégré (Paramètres, suppléments, navigateur internet, commencer).

      Il est également possible d’accéder à distance à sa librairie Calibre en émulant un serveur de contenu (menu Connecter/Partager de Calibre, Démarrer le serveur de contenu, accédez ensuite à votre librairie en tapant l’adresse IP affichée par calibre suivie du port dans votre navigateur. Cela donne quelque chose comme 192.168.1.19 :8080).
    Dernière modification par eKaps ; 29/03/2017 à 21h31.
    Citation Envoyé par Franckii Voir le message
    Tu verrais ma vie, tu en serais très étonné. Là je suis entrain de lire Peleliu 1944 the forgotten coin of hell en écoutant la BO de la Ligne rouge tout en sirotant une bonne vieille chimay triple.

  2. #2

  3. #3
    Citation Envoyé par Captain Igloo Voir le message
    D'ailleurs, si en plus vous avez des sources pour trouver ce genre de bouquins, ce serait sympa de partager les bonnes adresses. Merchi d'avance
    Wikisource pour les livres du domaine public.
    Athmos : Ça confirme ce que je suspectais depuis toujours, Ash_Crow est un vicieux. Son âme retorse ne vit que pour semer d'embûches le chemin des honnêtes canards, et sa fourberie n'a d'égale que sa profonde méchanceté. :fear:

  4. #4
    les formats eBook les plus répandus sont l'ePub (adapté au format) et le pdf (plus universel).
    Concernant les appareils, le Kindle est très apprécié, ainsi qu'un ou deux eReader de Sony. Je n'ai pas plus d'infos.

    Et pour des bouquins libres de droit, je connais une bonne adresse :
    http://www.inlibroveritas.net/
    嫌な顔されながらおパンツ見せても?? ?いたい

  5. #5
    Les meilleurs ebook readers pour l'instant sont ceux d'iRex mais ils sont super chers.

    Les Kindle et Sony ne sont pas les plus appréciés, simplement les plus achetés. Evidemment, ça n'a rien à voir avec leur qualité intrinsèque...

    Le Kindle est pas terrible, puisqu'entre autres emmerdements (encombrement en particulier) il ne lit pas de pdf ! Il faut passer par un convertisseur, donc c'est un peu relou...L'un des Reader de Sony est mieux, mais les avis divergent; le PRS 700 avec son écran tactile semble être moins lisible que le PRS 505, qui n'a pas d'écran tactile et dont les boutons prennent donc plus de place.

    Mais la technologie est assez au point, l'autonomie titanesque (quelques milliers de pages). Les inconvénients actuels c'est la taille de l'écran, la réactivité assez pourrie, et les tas de gadgets inutiles qui plombent le prix et l'autonomie: lecture de mp3, Wifi, et j'en passe...


    A mon humble avis, c'est une vraie connerie d'en acheter un maintenant vu que pendant le CES plein de modèles seront proposés, avec de plus grands écrans (9-10" plutôt que 6-7 aujourd'hui), et souvent pour moins cher.
    Attendez 2 ou 3 mois.



    Si vraiment vous en voulez un tout de suite maintenant qui n'ait que les fonctions de base, je vous conseille celui-là pour 79€. C'est vraiment ultra-basique (ça ne lit que les pdf, en gros) mais ça marche bien et avant d'avoir épuisé les livres du domaine public, vous avez le temps...
    En un peu plus évolué (mais donc plus cher), l'Opus de Bookeen fait bien son boulot dans un tout petit format également: 150 g, loin des mastodontes de Sony et Amazon. Attention, 5 pouces seulement, mais en 200 dpi.



    Pour les livres, une excellente adresse en plus de celles précédemment citées, c'est le projet Gutenberg.
    Dernière modification par ElGato ; 05/01/2010 à 11h18.
    Manuscrit : ça parle bouquins, et c'est tout. Aujourd'hui Ask Maïa ! ou la preuve qu'au moins une bloggueuse sait écrire.

  6. #6
    Pas grand-chose à ajouter à ce qu'a dit El Gato.

    De mon point de vue d'éditeur, je pense que la dématérialisation du support de mémoire "papier" (ah, le concept d'hypomnemata de Bernard Stiegler ! Je vous conseille la lecture de Pour en finir avec la mécroissance - Quelques réflexions d’Ars industrialis , qui n'a pas grand chose à voir avec la "mécroissance", mais beaucoup avec l'évolution du livre) va avancer d'un grand pas non pas avec les EBook, mais avec les Tablet PC.

    Les écrans ebook permettent de lire en continue longtemps (+3 heures sans fatigue - enfin ça dépend du bouquin), mais bordel, c'est comme si on demandait à un programmeur de faire des lignes de codes sur un CPC 6128, l'écran ne fait pas envie, et stocker un grand nombre de livre, ça ne sert qu'à un étudiant.

    Alors qu'un tablet PC transportable léger, autonome, multimédia, où l'on pourra avoir une couleur de papier blanc/beige, et qui risque d'être LE support qui va venir en aide à la crise de la presse (j'risque dans les temps qui viennent de bosser peut-être pour les Inrocks, et bien leur situation est pas belle à voir et il n'ont rien prévu en ce qui concerne cette option...), ça va révolutionner les pratique de lecture sur écran, donc la pratique de la littérature (pour ne pas parler de livre).

    Bref, maintenant attendons l'annonce d'Apple le 28 janvier de sa tablet (source Engadget, je suis ça de très prêt comme quelques rares acteurs de l'édition française, hélas), les autres constructeurs sont visiblement sur les starting blocs.

    A mon sens, l'ebook est trop cher (même les dernier, notamment celui de Barnes and Nobles, le Nook), mal pensé et ultimement considère que le livre ne doit pas se mélanger aux autres sources multimédias avançant l'argument qu'il est difficile de lire sur écran/que l'autonomie des tablet est basse. C'est légèrement fatiguant, certes -mais là encore sur un amoled, je pense qu'on s'y retrouvera plutôt que de lire sur des cristaux liquides gris et noir -, mais qui lit plus de trois heures d'affilée un livre papier, honnêtement ?

    Bref, attendez quelque temps.

  7. #7
    C'est vrai que ça fait pas trop envie pour l'instant, mais en attendant l'arlésienne OLED qui risque de coûter super cher, je pense que les readers à grands écrans amélioreront le confort.
    Les Iliad par exemple font beaucoup plus "ereaders du futur" que les Kindle ou les trucs de Sony.

    Et l'écran 3QI semble une bonne approche, aussi; en gros c'est un écran qui fonctionne aussi bien en mode LCD normal qu'en mode "epaper" à très basse consommation, bon contraste. Ça fait un bon compromis.


    Parce que les tablet PC de 10 pouces à écran OLED c'est sans doute très bien mais ça semble un peu surdimensionné pour simplement lire des bouquins.
    Manuscrit : ça parle bouquins, et c'est tout. Aujourd'hui Ask Maïa ! ou la preuve qu'au moins une bloggueuse sait écrire.

  8. #8
    Pour quelqu'un qui passe quasiment toute sa journée devant un écran j'ai quand même l'impression que la technologie des ebooks est reposante pour les yeux même à petite dose.
    ( mais bon j'ai des yeux sensibles qui supportent plus les écrans en fin de semaine )

    Je suis bien tenté, en ce moment de prendre un modèle d'entrée de gamme pour l'accès au classique du domaine publique etc... Mais ne pas pouvoir y lire les bouquins "de gares" récents qui m'intéresse risque de me gonfler vite. Surtout que même en prenant un modèle qui lit du ebook je trouve le prix des ebooks relativement élevé par rapport au support papier.
    ( Surtout pour moi qui pris pas mal de bouquin chez les britons ou aux US à bas prix )

  9. #9
    Citation Envoyé par vwr Voir le message
    mais qui lit plus de trois heures d'affilée un livre papier, honnêtement ?
    Moi, quand j'ai le temps et un livre passionnant.
    Athmos : Ça confirme ce que je suspectais depuis toujours, Ash_Crow est un vicieux. Son âme retorse ne vit que pour semer d'embûches le chemin des honnêtes canards, et sa fourberie n'a d'égale que sa profonde méchanceté. :fear:

  10. #10
    Pareil. Il n'est pas rare que je m'engloutisse un bouquin en 3 voire 2 séances de lecture.
    嫌な顔されながらおパンツ見せても?? ?いたい

  11. #11
    Ah pour ça y'a pas de souci, les readers sont vraiment au point, c'est confortable. La résolution est élevée, le contraste bon, aucun scintillement ou quoi que ce soit de gênant.
    Manuscrit : ça parle bouquins, et c'est tout. Aujourd'hui Ask Maïa ! ou la preuve qu'au moins une bloggueuse sait écrire.

  12. #12
    Je ne dis pas que ça n'arrive pas, moi je passe des heures à lire aussi, mais ça reste un comportement de passionné à lunettes relativement marginal, il faut considérer l'évolution de la pratique de lecture au travers de l'usage du grand public. Déjà que je commence à voir des éditeurs lire vite faite des manuscrits sur iphone...

    Ces réflexions mériteraient bien un thread dans le Bla bla général, tiens, je suis toujours très curieux des avis des lecteurs/utilisateurs.
    Dernière modification par vwr ; 05/01/2010 à 13h19.

  13. #13
    Bon, je note qu'on est en plein CES et donc qu'il est urgent d'attendre, mais en même temps ce serait étonnant que ce qui est annoncé soit dispo avant 6 mois non ?

    Pour le temps de lecture, typiquement en voyage ça peut être très long (pour peu qu'on prenne un avion, qu'on ait une correspondance un peu longue) donc 3 heures, ça arrive pas souvent mais ça arrive.

    Je vais essayer de calmer la dame, et scruter attentivement les nouvelles du CES.

  14. #14
    Ils pensent un jour mettre les BD (de tous horizons) à dispo ? ou c'est déjà dispo ?
    Non parce que je commence une bibliothèque de manga/BD et même sans avoir grand chose (100aine) ça prend déjà beaucoup de place :s

  15. #15
    C'est en cours, mobilire.com fait quelques collaborations, et la grosse platerforme d'édition numérique Flammarion/La Martinière/Gallimard (appelée EDEN) est censé sortir cette année (ces groupes ayant des romans, des classiques, mais possédant aussi des maisons d'édition de BD parmi les plus importantes).

    Honnêtement, je pense qu'il vont se planter - pour avoir un petit aperçu de comment ça se passe en interne -, mais bon, on verra.

    Et là encore, il faut se tourner plus vers les tablet que vers les ebook dans l'avenir.

    Ce que vous ne captez peut-être pas sur les ereader (cf. le kindle, par exemple) et le format livre "XML", c'est que cette formule est créée avant tout comme un moyen de protéger le contenu et les fichiers des livres pour éviter le piratage.
    Dernière modification par vwr ; 05/01/2010 à 23h00.

  16. #16
    Il y avait déjà un topic sur ce sujet (et un autre que j'avais créé, plus ancien, a été supprimé ).

    Pour faire patienter ta dame, installe-lui déjà un logiciel d'e-reader sur son iPhone, ça fera un peu "comme si" en attendant d'acheter un vrai e-reader convenant à tous les deux.

    Concernant les livres gratuits, il y a aussi ce site qui propose de nombreuses oeuvres tombées dans le domaine public.

    J'ai moi-même longtemps hésité, mais j'avoue avoir passé mon tour pour l'instant car il faut avouer que le tableau n'est pas encore très joyeux : entre les e-readers qui coûtent parfois assez chers, les livres qui se payent le luxe d'être plus chers en dématérialisé qu'en vrai et les histoires de DRM qui arrivent à se greffer dessus, cela fait beaucoup.
    En outre, l'idée de lire des BD m'intéressait plutôt pas mal également, donc du coup, le noir & blanc only pouvait s'avérer handicapant. Même si les BD restent anecdotiques, mais c'était aussi pas mal pour le principe.
    Du coup, l'idée a fait son chemin chez moi et tout comme VWR, j'en suis arrivé à la conclusion qu'un tablet PC pouvait être plus adapté à mes attentes. Néanmoins, le soucis qui apparait cette fois est que l'on perd les avantages de la lisibilité en pleine lumière, et je ne parle même pas de l'autonomie et de la transportabilité.

    Donc, au final, je suis également en attente de voir ce que les constructeurs vont nous annoncer sous peu, et l'idée de l'écran pouvant switcher de mode me plait plutôt bien pour le moment.

    Dans l'idéal, j'aimerais trouver un e-book couleur et tactile pouvant autoriser la saisie de notes ou des fonctions basiques de programmation comme pouvant permettre de gérer des "livres dont vous êtes le héros".
    Mais bon, à part le tabletPC, je crois que je rêve

    Pour le tablet PC d'Apple, il a l'air joli, mais le prix est à l'image des produits de la marque à la pomme, et en outre, quitte à avoir un ordinateur en guise de lecteur, je suis de loin bien plus porté sur un système Windows qu'un système Mac, au moins pourrais-je également jouer si l'envie devait me prendre.

  17. #17
    J'ai une Sony PRS 505 depuis quelques mois et elle me convient plutôt bien. Ça fonctionne très bien avec des fichiers en epub et assez bien pour les PDF. Le seul truc que je regrette grandement c'est l'absence de tactile pour pouvoir surligner, prendre des notes et pouvoir exporter le tout sur mon PC.
    La PRS 600 (dernier modèle de Sony en France) est tactile mais ça rajoute une surcouche sur l'écran et provoque des reflets. Du coup, niveau qualité de lecture je préfère la PRS 505.
    Même si je l'ai pas eu en main très longtemps, mon grand coup de cœur c'est le Cybook Opus : petit (5") mais très agréable à prendre en main et avec un confort de lecture remarquable.
    Comme dit précisé plus haut, on est encore face à des produits très basiques, qu'on peut presque considérer comme déjà dépassés et bien loin des possibilité des tablets PC. Mais si l'objectif c'est uniquement de bouquiner et que tu as la chance d'en trouver en solde (ou d'en faire venir des USA), ça fait parfaitement l'affaire.

    Pour quelque chose de plus performant il faudra voir ce que nous réserve le CES et rêver là dessus.

    Pour les plateformes de DL d'ebooks gratuits, j'ai rassemblé celles que je connais sur mon Diigo. Pour de la littérature contemporaine en édition numérique et à prix raisonnable, tu peux jeter un oeil sur publie.net.

  18. #18
    Lire sur un ecran LCD standard (comme les tablettes existantes, ou l'iPhone, etc.), plutot crever. J'ai vu un eBook Sony et la oui, la techno d'ecran me parait tout a fait adequate.

    Pour le reste :

    - livres recents peu dispos en France et a un prix inacceptable
    - les DRM sont inacceptables

    Bref, je ne suis pas pret d'acheter, meme si ca me plairait

  19. #19
    Alors publie.net, et pourtant j'aime beaucoup François Bon, je déconseille à moins d'être très averti. Leurs livres et leurs projets sont vraiment "jetés", pas très travaillés, en gros poursuivant une ligne éditoriale flottante, imprécise, où les auteurs font ce qu'il veulent et - globalement - se regardent écrire, et c'est très rarement heureux (une sorte de sous-Verticales...). Et pourtant j'en ai lu des trucs sur Publie.net pour être convaincu, car j'aime bien les gens qui "offrent" leurs textes sur cette plateforme.

    Pour les iphone et tablet actuelles (lourdes et mal foutues), pour le moment c'est évidemment inadapté, car par fait pour.

  20. #20
    Samsung vient d'annoncer deux produits qui semblent allier un certain design avec des fonctionnalités tactiles, ce qui peut en faire un produit intéressant pour les amateurs.


  21. #21
    400$ pour 6", 700$ pour 10".

    zlol
    Manuscrit : ça parle bouquins, et c'est tout. Aujourd'hui Ask Maïa ! ou la preuve qu'au moins une bloggueuse sait écrire.

  22. #22
    Sorti du Zinky, y'a-t-il un seul modèle qui passe sous la barre des 100€ ?
    Athmos : Ça confirme ce que je suspectais depuis toujours, Ash_Crow est un vicieux. Son âme retorse ne vit que pour semer d'embûches le chemin des honnêtes canards, et sa fourberie n'a d'égale que sa profonde méchanceté. :fear:

  23. #23
    Non. Peut-être un éventuel dérivé du Zinky (qui n'est que l'habillage par Zebook d'un modèle vendu "en blanc"), mais j'en ai jamais entendu parler.
    Manuscrit : ça parle bouquins, et c'est tout. Aujourd'hui Ask Maïa ! ou la preuve qu'au moins une bloggueuse sait écrire.

  24. #24
    C'est pas joyeux pour l'instant, mais en même temps on sent qu'il y a des possibilités.
    Quand je vois le site du projet Gutenberg, je me dis que ça me botterait bien d'avoir un bon e-reader pour pouvoir lire tous ses classiques sans contrainte financière.
    I see that you're enticed by my daughter's awesome rocking tits

  25. #25
    Pour moi le plus réussi reste le Nook de Barnes&Noble (juste l'un des plus gros éditeurs de bouquins), mais hors USA je pense que l'intérêt est limité. Par contre a contrario du kindle il n'y a pas de format propriétaire, les livre sont vendus en .epub généralement sur le site de barnes&noble mais bon tout est en anglais, par contre ça veut dire que vous pouvez quand même charger vos ebooks en français dessus.

    http://www.ebouquin.fr/2009/10/20/le...e-barnesnoble/

    attention : ebook designe le contenu le livre en lui même, et le reader (liseuse pour faire plaisir à l'académie française) la machine.

    C'est pas joyeux pour l'instant
    En europe seulement parcequ'on est des chauvin arrieristes qui ont 10 ans de retard technologique, mais aux états unis ça cartonne (et je dit à steve jobs qui disait il y'a quelque années que de toute façon les américains ne lisaient plus et que Apple ne se lancerait pas dedans parceque Steve "gourou" jobs il est vraiment trop intelligent).
    Ah oui les prix en france comme dit plus haut, sont inacceptable mais une loi va bientot passer pour la repasser a 5,5% comme ça devrait l'être plutôt que 19,6%. Donc sans doute une baisse des prix a prévoir.


    Au passage je suis en train de faire une étude de marché sur les ebooks (donc le contenu, pas les machines).


    Sinon niveau tablet PC le plus adapté me parait le Microsoft Courier mais comme on a pas d'info dessus il risque pas de sortir avant longtemps.
    Citation Envoyé par Sabrovitch
    Trump c'est la déchéance du capitalisme et de la superpuissance américaine en une personne, c'est un peu le Gorbachev orange du bloc de l'Ouest.

  26. #26
    Ha bah zut, des Zinky y'en a plus on dirait...
    Dommage, car à 80€ j'étais bien partant , pour attendre les prochaines générations.

    Pour l'instant, dans le train ou à l'occas dans le lit, je me sert d'un vieux Blackberry de récup que j'ai chopé que pour ça (qui à lui-même remplacer un encore plus vieux Palm)
    C'est pas top confortable ni ergonomique, mais ça dépanne...à raison de - de 5/10 heures par mois.

    Et pour source de eBook, il y a pas mal d'auteur qui publient en CC.
    J'ai commencé par Lessig et Doctorow (forcément ) - et je viens de commencer "TheFuture of the Internet" de Jonathan "siffler" Zittrain...


    Et en passant, le topic est plus ou moins approprié:
    un article sur "la taxe DRM" dans le coût d'un eReader:

    http://www.unicom.com/blog/entry/622

  27. #27
    Citation Envoyé par Darkath Voir le message
    Pour moi le plus réussi reste le Nook de Barnes&Noble (juste l'un des plus gros éditeurs de bouquins), mais hors USA je pense que l'intérêt est limité. Par contre a contrario du kindle il n'y a pas de format propriétaire, les livre sont vendus en .epub généralement sur le site de barnes&noble mais bon tout est en anglais, par contre ça veut dire que vous pouvez quand même charger vos ebooks en français dessus.

    http://www.ebouquin.fr/2009/10/20/le...e-barnesnoble/

    attention : ebook designe le contenu le livre en lui même, et le reader (liseuse pour faire plaisir à l'académie française) la machine.


    En europe seulement parcequ'on est des chauvin arrieristes qui ont 10 ans de retard technologique, mais aux états unis ça cartonne (et je dit à steve jobs qui disait il y'a quelque années que de toute façon les américains ne lisaient plus et que Apple ne se lancerait pas dedans parceque Steve "gourou" jobs il est vraiment trop intelligent).
    Ah oui les prix en france comme dit plus haut, sont inacceptable mais une loi va bientot passer pour la repasser a 5,5% comme ça devrait l'être plutôt que 19,6%. Donc sans doute une baisse des prix a prévoir.


    Au passage je suis en train de faire une étude de marché sur les ebooks (donc le contenu, pas les machines).


    Sinon niveau tablet PC le plus adapté me parait le Microsoft Courier mais comme on a pas d'info dessus il risque pas de sortir avant longtemps.
    Niveau tablet pc, celui de Notion Ink avec son écran hybride pourrait être super sympa.

  28. #28
    Je suis super conquis par le principe des ebook, mais là où ça me coupe la carte bleue c'est quand je vois la pauvreté des fonctions commerciales. C'est juste affligeant.

    Du coup, je remet à plus tard, non pour des problèmes de prix, mais uniquement parce que l'offre de médias est à chier.
    Suite à une suggestion, je vais utiliser cette signature pour des canards en manque de ranking pro. Ou des quotes idiots.

  29. #29
    Citation Envoyé par haik Voir le message
    Ha bah zut, des Zinky y'en a plus on dirait...
    Dommage, car à 80€ j'étais bien partant , pour attendre les prochaines générations.
    Ouaip, pareil.

    J'ai contacté Zebook pour savoir s'ils allaient être réapprovisionnés, et on m'a répondu qu'ils étaient en rupture définitive...

    Je comptais acheter (ou me faire offrir) un e-reader en avril pour mon anniv', mais si 80 € était un prix acceptable pour l'objet, 250 (au bas mot) pour ce que ça fait me tentent déjà moins. D'autant que le seul qui me plaît à peu près est le Nook qui n'est pas dispo en Europe.
    Athmos : Ça confirme ce que je suspectais depuis toujours, Ash_Crow est un vicieux. Son âme retorse ne vit que pour semer d'embûches le chemin des honnêtes canards, et sa fourberie n'a d'égale que sa profonde méchanceté. :fear:

  30. #30
    Tiens, sinon, je vois que personne n'a réagi à l'annonce de Samsung de deux nouveaux lecteurs : un "classique" de 9 pouces (DR-950) et un second, plus original, mais peut-être aussi plus risqué puisque l'on y perd un peu l'esprit initial de l'e-book d'une lecture sans fatigue même en pleine lumière, qui ne fait que 6 pouces mais affiche la couleur avec un écran OLED (DR-570).
    A voir ce que ça donne même si je m'attends déjà à ce que tout le monde tire sur l'ambulance
    En espérant toutefois que l'iSlate subira le même sort si elle s'avère être la même chose (nous le saurons le 27 janvier prochain).
    http://www.clubic.com/actualite-3205...-fin-2010.html

Page 1 sur 281 1234567891151101 ... DernièreDernière

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •