Crunchez vos adresses URL
|
Rejoignez notre discord
|
Hébergez vos photos
Page 1 sur 2 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 37
  1. #1
    Voilà un moment que je cherchais une occasion de vous parler d'Arturo Pérez-Reverte, ancien journaliste espagnol devenu auteur de best-sellers, sans trouver d'alibi valable : sa série consacrée aux aventures du Capitaine Alatriste se déroule en effet au 17e siècle, ce qui cadre difficilement avec le thème de la chronique "Guerre et Pègre". Et puis j'ai découvert, planqué derrière les rideaux sales de mon ignorance crasse, que ce bougre d'hidalgo avait aussi écrit de soit-disant "thrillers". Qu'à cela ne tienne, il ne me restait plus qu'à en lire un, à en causer ici et à en profiter pour dire deux mots de ses autres écrits. Exécution !
    Première étape : lecture de l'édition de poche du "Tableau du maître Flamand". Ce roman d'Arturo Pérez-Reverte date de 1990, mais qu'importe, il a eu un tel succès qu'il est réédité et facile à trouver. Facile à trouver, mais pas facile à finir… c'est là qu'intervient l'étape deux.
    Deuxième étape : pousser un soupir de soulagement une fois tournée la dernière page, et rassembler ses pensées. Ainsi donc Julia, jeune restauratrice en œuvre d'art, travaille sur un tableau hollandais qui doit être nettoyé avant sa prochaine vente aux enchères. Le tableau représente deux joueurs d'échecs observés par une jeune femme, et notre héroïne découvre bientôt que le peintre a camouflé à l'époque sous une couche de couleur supplémentaire une mystérieuse inscription : "Qui a pris le cavalier ?". Celle-ci se rapportant manifestement à l'assassinat d'un des joueurs représentés, Julia mène l'enquête pour résoudre ce crime vieux de plusieurs siècles en faisant appel à un spécialiste du jeu d'échecs. Tout se corse lorsque de nouveaux crimes ont lieu, apparemment liés au tableau et à l'échiquier.
    Il y a les personnages un peu bancals, l'intrigue assez bas de gamme, le super mystère de l'échiquier qui fait un peu pitié dès lors qu'on sait au moins déplacer les pièces, le dénouement final qui mérite à peine plus qu'un bâillement poli, bref déjà plein de bonnes raisons de lire autre chose. Mais le principal, c'est qu'on s'ennuie plus qu'à une partie de curling en plein brouillard : tout est mou, et en particulier le style.
    Troisième étape : enchaîner habilement sur les aventures du Capitaine Alatriste. En qualité d'immense fan d'Alexandre Dumas, lorsque mon libraire m'alerte sur une série de romans d'aventures qui relève du même esprit, je déverse immédiatement un torrent de salive, avant de m'excuser pour la pile de BHL-Houellebecq ainsi gâchée. Pensez donc : des hidalgos ! des duels à l'épée ! des intrigues de cour ! de la pasión ! de la Sainte Inquisition !
    Hélas, ma deceptión, pour ne pas dire ma consternatión, fut grande et je me suis contenté des deux premiers volumes ("Le capitaine Alatriste" et "Les bûchers de Bocanegra", tous deux en livres de poche, écrits gros, interligne double). Non seulement il ne se passe pas grand chose, mais en plus on ne retrouve ni le souffle ni la jubilation qui font des romans de Dumas de purs bonheurs de lecteurs. Alors, je vous en conjure, ne vous fiez pas aux films ou aux séries que vous auriez pu voir : si vous n'avez jamais lu "Les trois Mousquetaires", vous avez une chance incroyable de pouvoir découvrir ce chef-d'œuvre pour la première fois, alors foncez !
    Conclusion : Et dire que j'en suis réduit à acheter un mauvais thriller paru il y dix-huit ans dans l'unique but de vous parler in fine d'Alexandre Dumas…

    "Le tableau du maître flamand", un roman policier pas bien d'Arturo Perez-Reverte, en Livre de Poche, 6 euros environ.
    "Les trois mousquetaires", un grand roman qu'il est formidable d'Alexandre Dumas, en Livre de poche aussi, 6 euros environ aussi.



    Voir la news (1 image, 0 vidéo )

  2. #2
    Toi lecteur, si tu aimes le roman historique et intelligent, je te conseille à peu près tous les livres d'Umberto Eco : "Le Pendule de Foucault", "Le Nom de la Rose", "L'Ile du jour d'avant" ou "Baudolino". Tu deviendras incollable en sciences hermétiques, en histoire médiévale et en duels d'espions.

    Edit : Moi aussi, "Le Capitaine Alatriste" m'est tombé des mains mais le film avec Aragorn m'a bien plus...

    Dernière modification par Super_Newbie ; 20/11/2008 à 15h54.

  3. #3
    Ben ça alors... "Le Tableau du Maître Flamand" est certainement mon meilleur souvenir de lecture...

    Une intrigue que je trouve géniale, des personnages attachants, je me suis pas ennuyé une seconde et d'ailleurs je l'ai fait lire à toute ma famille et à un paquet d'amis qui ont tous été emballés par ce roman... Comme quoi tous les goûts sont dans la nature.

  4. #4
    Je sais que je l'ai lu il y a longtemps moi aussi mais je n'en ai pas un souvenir assez vivace pour émettre un jugement positif ou négatif dessus. Mais si je l'ai fini, c'est que j'ai dû aimer...

  5. #5
    Huhu, "Les trois mousquetaires".
    Ca doit etre le premier vrai gros livre que j'ai jamais lu, je devais avoir 11 ou 12 ans.

    Putain faut absolument que je le relise, il est vraiment genial ce bouquin.
    I see that you're enticed by my daughter's awesome rocking tits

  6. #6
    Désolé, je ne peux décemment pas laisser Ivan écrire ça sans peser sérieusement de l'autre côté de la balance. En tant que grand fan de Dumas moi aussi (aussi bien pour le Comte de Monte Christo que pour les trois mousquetaires), j'apprécie au plus haut point les Aventures du Capitaine Alatriste... Contrairement à toi (on se tutoie, hein, si tu le permets...),Ivan, j'y retrouve, sous une écriture maitrisée et logiquement plus latine, toute la ferveur, l'héroïsme, les intrigues, et les belles âmes qui m'avaient fait chavirer dans les 3 Mousquetaires. J'ai été littéralement transporté par toute l'aventure se déroulant pendant la guerre des Flandres et enchanté de retrouver une vraie continuité dans les romans ( du moins pour les 5 premiers, j'attends hâtivement que le dernier sorte en poche à un prix plus décent...)

    Si je dois émettre une réserve sur ces bouquins, elle ne concernera peut être que le recueil de poèmes un relou qu'on trouve à la fin...

    En tout cas, ces livres m'ont donné envie de me pencher plus sérieusement sur les autres oeuvres d'Arturo Perez Reverte, et si je n'ai pas grand avis pour l'instant sur "le tableau du maître flamand" puisque je viens tout juste de le trouver à 30 centimes d'euro chez Emmaeus, je ne peux que conseiller dans la même veine que les Aventures du Capitaine Alatriste, le roman "le maitre d'escrime" et dans un registre plus moderne, l'excellent "la reine du Sud" (qui aurait tout a fait sa place ici puisqu'il narre la "carrière" d'une dealeuse débutante jusqu'à son apogée au sein d'un influent cartel de la drogue) et le bon (mais sans plus) "Club Dumas" dont s'inspire le mauvais (mais sans plus) film de Polanski,"La Neuvieme Porte".

    " Couette alors ! " dit le matelas...

  7. #7
    C'est bizarre que tu n'ait pas lu le Club Dumas du même auteur quand même ! C'est le roman (que j'ai beaucoup aime d'ailleurs, par contre fuyez le film) ou Perez-Reverte parle le plus de son amour assez évident pour Dumas.
    Alors effectivement qui dit admiration pour un auteur ne dit pas talent et souffle égaux, et Perez-Reverte a un style parfois inconsistant, mais je ne rate pas un livre de cet auteur.

    Comme Jud_Dread, j'ai trouve un vrai souffle dans les aventures d'Alatriste, même si somme toute ces aventures sont assez sombres et désabusées, elles arrivent a nous faire revivre cette période flamboyante de lente et douloureuse déchéance de l'Espagne.

    Par contre son dernier roman, Le Peintre des Batailles, m'est plus que tombé des mains, je ne l'ai tout simplement pas fini (ce qui ne m'arrive presque jamais).

    En conclusion être fan de Dumas et ne pas avoir le Club Dumas est pour le moins criminel ! Mais si le roman est loin d'être parfait, il est parsemé de références, d'anecdotes et de clin d'œil a propos du maitre.

  8. #8
    Bien d'accord, grand Fou d'Ivan, Arturo c'est du tout bon. Et le "Tableau.." est un très bon livre.

    Et je plussoie sur GrosNours : "Club Dumas" est un livre tout à fait extraordinaire. Je bouffe du bouquin depuis tout petit, et celui-ci fait partie des meilleurs que j'ai pu lire.

  9. #9
    C'est marrant, je suis également en train de lire le "Tableau..." et je dois dire que le livre me tombe des mains alors que, en grand fan de "mysteries" et du jeu d'échec, je m'attendais à un grand bouquin. Les personnages surtout sont des caricatures ambulantes et l'histoire n'avance pas. Hop, next.

  10. #10
    Citation Envoyé par zurgo Voir le message
    Et je plussoie sur GrosNours : "Club Dumas" est un livre tout à fait extraordinaire. Je bouffe du bouquin depuis tout petit, et celui-ci fait partie des meilleurs que j'ai pu lire.
    Autant je reste sceptique sur la partie cape & épée de APR, autant j'ai pris moi aussi beaucoup de plaisir avec le Club Dumas.

    Certes c'est écrit avec les pieds (ou traduit du Castillian sans génie, je ne lis pas la langue de Sa Majesté Juan-Carlos, peux pas juger) autant les personnages sont attachants, l'intrigue intéressante pour le fan absolu des memoires (bidonnés) du comte de la Fère écrits par Gaston de Courtilz que je suis (et du demi plagiat de Macquet & Dumas), et hormis le personnage de la nana définitivement too much et le final un peu trop guiglolesque, ça se lit très bien, même si ça reste du casual.
    Bref, Monsieur Le Fou, je vous le recommande. Pour ce qui est du film de Polsanski, il est à éviter. Dans le style épouvante qui aurait dû imprégner le Club Dumas, je vous invite à vous jeter sur l'incroyable "Le Locataire" de et avec Polanski. Ca envoie du bois sévère.

    Citation Envoyé par Pelomar Voir le message
    Huhu, "Les trois mousquetaires".
    Ca doit etre le premier vrai gros livre que j'ai jamais lu, je devais avoir 11 ou 12 ans.

    Putain faut absolument que je le relise, il est vraiment genial ce bouquin.
    Oui. Et jette toi par la même occasion sur 20 ans après, puis le Vicomte de Bragelonne avant d'enchaîner sur Monte Christo & La reine Margot, qui valent largement leur pesant de papier du romancier payé à la ligne.
    Dernière modification par Trebad ; 20/11/2008 à 19h05. Motif: Fusion automatique
    "Plus de crise, plus de chômage, plus de guerres, plus de Nain, plus de famines... Plus rien!
    Cthulhu for President
    ! "

  11. #11
    Citation Envoyé par Yka04 Voir le message
    C'est marrant, je suis également en train de lire le "Tableau..." et je dois dire que le livre me tombe des mains alors que, en grand fan de "mysteries" et du jeu d'échec, je m'attendais à un grand bouquin. Les personnages surtout sont des caricatures ambulantes et l'histoire n'avance pas. Hop, next.
    Ouf, je commençais à me sentir bien seul, sur ce coup-là...
    ________________________
    "Bien faire, et laisser braire."

  12. #12
    Le Club Dumas, il n'aurait pas vaguement inspiré un film avec Johnny Depp et une petite dizaine de portes ?
    "ça me rappelle quand je bloquais comme un con sur le jeu du tyrollien dans le juste prix" - yavin
    Ce qui aurait pu être : Troika Games Untitled Post-apocalyptic RPG ... :'(

  13. #13
    Citation Envoyé par Jud Dread Voir le message
    ...et le bon (mais sans plus) "Club Dumas" dont s'inspire le mauvais (mais sans plus) film de Polanski,"La Neuvieme Porte".
    Je crois que tu as oublié de lire le topic...

  14. #14
    Tant qu'à rester dans la thématique "romans d'aventure un brin historique", je vous conseille "Rouge-Brésil" de Jean-Christophe Rufin. L'histoire relativement plausible de la (tentative de) conquête française du Brésil (et oui!) qui a valu un prix Goncourt (2001) à son auteur. M'étonnerait pas d'ailleurs que ce dernier ait eu sa p'tite période de dépendance à Colonization '94, comme tout l'monde...

    Sinon, toujours dans le roman d'aventure, mais dans un cadre heroico-médievalo-fantastique (sans l'options elfes-nains-et-orcs inside), je viens de découvrir (oui, ça commence à dater...) le cycle de l'assassin royal de Robin Hobb. Pour ceux qui ne connaissent pas encore, c'est une belle série qui ne doit rien à Tolkien (ouf, enfin !) et se rapproche plus des "Trois mousquetaires" de ce brave Dumas (si-si, quelque part en cherchant bien, j'en suis sûr). A lire d'urgence donc, si ce n'est pas déjà fait !

    ps : faut p'têt que je lise le "Club Dumas", mais... j'ai presque honte de l'écrire, mais... j'ai bien aimé le film de Polanski, moi ! L'ambiance m'a rappelé les Gabriel Knight/Broken Sword et puis le duo Johnny/Roman... tout d'même, excusez du peu !

  15. #15
    Citation Envoyé par PurpleSkunk Voir le message
    Je crois que tu as oublié de lire le topic...
    Je crois que t'as oublié qu'on est sur un forum de discussion.



    En tout cas, ces livres m'ont donné envie de me pencher plus sérieusement sur les autres oeuvres d'Arturo Perez Reverte, et si je n'ai pas grand avis pour l'instant sur "le tableau du maître flamand" puisque je viens tout juste de le trouver à 30 centimes d'euro chez Emmaeus, je ne peux que conseiller dans la même veine que les Aventures du Capitaine Alatriste, le roman "le maitre d'escrime" et dans un registre plus moderne, l'excellent "la reine du Sud" (qui aurait tout a fait sa place ici puisqu'il narre la "carrière" d'une dealeuse débutante jusqu'à son apogée au sein d'un influent cartel de la drogue) et le bon (mais sans plus) "Club Dumas" dont s'inspire le mauvais (mais sans plus) film de Polanski,"La Neuvieme Porte".
    J'ai visiblement du mal avec les phrases dont le point final est situé à plus de 500 caractères du début.
    "ça me rappelle quand je bloquais comme un con sur le jeu du tyrollien dans le juste prix" - yavin
    Ce qui aurait pu être : Troika Games Untitled Post-apocalyptic RPG ... :'(

  16. #16
    C'était pas méchant, juste histoire de signaler que la réponse se trouvait quelques posts au-dessus.

  17. #17
    Citation Envoyé par PurpleSkunk Voir le message
    Je crois que tu as oublié de lire le topic...
    J'ai beau relire très attentivement le topic, PurpleSkunk, je dois bien avouer que je ne comprends pas le sens de ta remarque ....

    Soyons beau joueur, un point pour BSRobin, je me suis grave emballé sur la longueur de la phrase, là ... Mea culpa

  18. #18
    Il voulait dire a BSRobin que tu en avais deja parle et a donc mis en exergue ta phrase. D'ou l'invitation a la relecture du topic. Voila c'est tout.
    Ah oui, et tes phrases sont trop longues....

  19. #19
    Oui c'était exactement ça, mais beaucoup moins bien exprimé de ma part !

    Désolé si je t'ai froissé BSRobin, ce n'était pas le but !

  20. #20
    Arrrfff... Ok, pas de problème.Et GrosNours.depuis ce.topic. mes phrases.sont beaucoup.plus. courtes.

    " Couette alors ! " dit le matelas...

  21. #21
    T'as pensé au coupe-circuit? Avatar de Jeckhyl
    Ville
    Crétin des Alpes
    Majuscules.


  22. #22
    Arturo Pérez Reverte est un génie.

    je conseille également et très très vivement deux autres romans :

    La peau du tambour et Le cimetière des bateaux sans nom. Inclassable, entre roman d'aventure, roman initiatique, tableau psychologique.

    C'est écrit dans une langue sympathique, et avec un rythme très juste.

  23. #23
    Citation Envoyé par Yka04 Voir le message
    En grand fan de "mysteries" et du jeu d'échec, je m'attendais à un grand bouquin.
    Puisque tu es fan du jeu d'échec, as-tu lu Le Maître ou le tournoi de go, de Kawabata? Bon, il n'est qu'un peu question d'échecs dans ce roman, mais on trouve dans ce récit une dramaturgie proche de celles des grandes et célèbres oppositions entre joueurs d'échecs renommés.

    Et je crois qu'une nouvelle de Stefan Zweig aborde le thème des échecs.

    Voilà voilà...

  24. #24
    Citation Envoyé par mamieyannick Voir le message
    Sinon, toujours dans le roman d'aventure, mais dans un cadre heroico-médievalo-fantastique (sans l'options elfes-nains-et-orcs inside), je viens de découvrir (oui, ça commence à dater...) le cycle de l'assassin royal de Robin Hobb. Pour ceux qui ne connaissent pas encore, c'est une belle série qui ne doit rien à Tolkien (ouf, enfin !) et se rapproche plus des "Trois mousquetaires" de ce brave Dumas (si-si, quelque part en cherchant bien, j'en suis sûr). A lire d'urgence donc, si ce n'est pas déjà fait !
    Mettre Dumas et l'assassin royal sur le meme pied, c'est proche de l'hérésie

    Citation Envoyé par AlanSmithy Voir le message
    Et je crois qu'une nouvelle de Stefan Zweig aborde le thème des échecs.

    Voilà voilà...
    Les échecs est plus un prétexte qu'autre chose dans cette nouvelle, mais "Le Joueur d'echecs" est un tres bon livre.
    I see that you're enticed by my daughter's awesome rocking tits

  25. #25
    Citation Envoyé par Pelomar Voir le message
    Mettre Dumas et l'assassin royal sur le meme pied, c'est proche de l'hérésie
    Ma foi, je ne suis pas loin de le penser, en effet !
    Ceci dit, "L'assassin royal" c'est de la bonne fantasy. Même si c'est un genre qui par ailleurs, à mon goût, tend de plus en plus vers une forme de mièvrerie sentimentalo-arlequinesque.
    ________________________
    "Bien faire, et laisser braire."

  26. #26
    Tain j'accroches pas à l'Assassin Royal.
    Mince je suis HS...euh

    Je profite de ce topic pour remercier Sieur Ivan concernant la critique de Millenium, qui m'a fait découvrir un excellent auteur de polar. Et ce n'était pas gagné, je ne suis pas spécialement fan du genre d'habitude.

    Donc merci.

    Voilà voilà...


    Le fond de l'air est frais ce soir...
    Citation Envoyé par Dicsaw Voir le message
    c'était déjà beaucoup plus agréable que ces merdes de GTA
    :trollover9000:

  27. #27
    Citation Envoyé par Ivan Le Fou Voir le message
    Voilà un moment que je cherchais une occasion de vous parler d'Arturo Pérez-Reverte
    Je ne serais pas aussi critique que toi sur ces livres, surtout Alatriste (mais en effet, rien à voir avec des romans d'aventure à la Dumas... ceci dit, c'est la faute de ton libraire, pas de Reverte).

    Par contre, Reverte a écrit d'autres trucs très bien. Le roman Club Dumas est infiniement mieux que le film par exemple, le Cimetière des bateaux sans nom a également pas mal de qualités pour lui. Je pourrais aussi citer son deuxième roman, Le maître d'escrime, mais il a encore des erreurs de jeunesses bien visibles.

    Citation Envoyé par Ivan Le Fou Voir le message
    Ma foi, je ne suis pas loin de le penser, en effet !
    Ceci dit, "L'assassin royal" c'est de la bonne fantasy. Même si c'est un genre qui par ailleurs, à mon goût, tend de plus en plus vers une forme de mièvrerie sentimentalo-arlequinesque.
    Bah quand on commence à classer L'assassin royal dans la bonne fantasy, c'est sûr que ça donne une image un peu curieuse de la fantasy. C'est pas de la vraiment mauvaise fantasy, mais ce n'est pas de la bonne non plus.

    C'est assez comparable à Eddings en fait... c'est une bonne introduction à la fantasy (pour les 8-12 ans, donc). Quand on a un peu plus de culture, ça se laisse lire mais ça ne décolle pas vraiment des pâquerettes.
    Dernière modification par Jérémie ; 25/11/2008 à 05h49. Motif: Fusion automatique

  28. #28
    L'assassin royale c'est du bon roman de fantasy de gare. L'avantage d'Eddings sur Hobb c'est qu'au moins ses bouquins sont plutôt marrant, même si cela reste en effet assez basique et très répétitif.
    Et je me répète, mais le Club Dumas est un excellent livre, indispensable a lire pour tout fan de Dumas
    Spoiler Alert!
    (et de cosplay)
    justement.

  29. #29
    Citation Envoyé par Jérémie Voir le message
    Bah quand on commence à classer L'assassin royal dans la bonne fantasy, c'est sûr que ça donne une image un peu curieuse de la fantasy. C'est pas de la vraiment mauvaise fantasy, mais ce n'est pas de la bonne non plus.

    C'est assez comparable à Eddings en fait... c'est une bonne introduction à la fantasy (pour les 8-12 ans, donc). Quand on a un peu plus de culture, ça se laisse lire mais ça ne décolle pas vraiment des pâquerettes.
    C'est quoi la bonne selon toi, alors ?
    Je parle de Fantasy contemporaine, hein, pas des classiques.
    ________________________
    "Bien faire, et laisser braire."

  30. #30
    Jordan ? Williams ? Pour prendre deux exemples bien connu. Aller un troisième, Gavriel Kay.

    Après, faut voir où tu arrêtes la fantasy (pour prendre un truc récent et français, tu mets Pevel dedans ?), et où tu arrêtes le contemporain (L'assassin royal ça date d'il y a 13 ans quand même).

    Je n'ai pas inclus la «grande» fantasy dans le lot (moi j'y mets Jordan, mais c'est assez personnel), mais sinon on peut bien sûr rajouter Cook ou Martin, encore une fois pour prendre de l'ultra connu.

    Après si tu veux du moins connu pour découvrir et pas juste pour la discussion sur la bonne et la mauvaise fantasy, je peux farfouiller mes étagères, mais en trucs vraiment récents je ne dois pas avoir grand chose, voir pas du tout. J'ai arrêté de lire un livre par jour il y a quelques temps déjà

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •