Crunchez vos adresses URL
|
Calculez la conso électrique de votre PC
|
Hébergez vos photos
Page 49 sur 49 PremièrePremière ... 39414243444546474849
Affichage des résultats 1 441 à 1 470 sur 1470
  1. #1441
    Citation Envoyé par KanarMan Voir le message
    Salut salut !

    Bon question surement con et qui arrive en retard mais bon ...

    Ça me fait chier chaque année de payer la redevance télé à 130 balles car je ne la regarde pas.
    Tout le monde me déconseille pourtant de renoncer à la payer car j'ai tout de même une télé chez moi (même si elle n'est pas reliée à l'antenne), mais aussi la radio dans ma voiture.

    Donc pour le moment je paye mes 130 euros par an, mais l'année prochaine, je sens que je vais arrêter.

    Donc quelles sont les conditions pour ne pas être éligible à cet impôt ?
    Ne pas avoir de télé du tout ? Ni radio dans la voiture ? (en gros c'est impossible quoi).

    Si je montre à l'inspecteur que ma télé ne capte rien ça vaut quelque chose (ça m'étonnerait mais bon ...)
    Et que risque-t-on si on se fait gauler ?

    Parce que vu la qualité de merde de ce qui passe à la télé, ça me fait bien chier de gâcher cet argent.

    Merci !
    Bien que je penses que la réponse de kpouer soit correcte, je te conseille de la poser sur le topic dédié aux impôts.
    Ton prochain tu ne tueras point, le suivant par contre...

  2. #1442
    Comment ils font faire pour taxer ceux qui regardent la télé sur leur ordi ?

  3. #1443
    Penser à mettre un sous-titre Avatar de keulz
    Ville
    ain et agressif
    Citation Envoyé par polopolo Voir le message
    Comment ils font faire pour taxer ceux qui regardent la télé sur leur ordi ?
    Ils ne taxent pas. (en théorie)

  4. #1444
    Salut les canards,

    J'ai récemment ouvert un compte chez Boursorama, en profitant d'une offre chez Vente privée.
    Cette offre prévoie une prime de 80€ pour l'ouverture d'un compte, et une prime de 70€ pour la souscription concomitante à une carte bancaire.

    Les conditions pour souscrire à une carte bancaire gratuite, et bénéficier de la prime, sont soit de justifier de revenus supérieurs à 1200€ par mois, soit d'avoir
    un encours de 2500€ dans cette banque.

    Je fais donc mon ouverture, en demandant une carte bancaire et en prenant des captures d'écran de chaque étape du processus.

    Le problème, c'est que je me suis trompé en envoyant un des justificatifs de salaires, j'ai envoyé deux fois celui du mois de décembre.
    .
    En voyant que ma demande de carte avait été refusé, je contacte par téléphone le service clients pour leurs expliquer mon erreur, et par sécurité je fais un virement de 2500€ vers mon compte Boursorama.
    Je retiens tout de même qu'il n'est pas possible d'alimenter son compte (et donc d'avoir un encours suffisant), avant que Boursorama fournisse un numéro de compte, et donc que la souscription soit effective.

    La conseillère contactée par téléphone me demande d'attendre d'avoir mes identifiants pour avoir accès à mon espace client, fournir le justificatif manquant et re-demander une carte bancaire.


    Le problème, c'est qu'après avoir reçu le justificatif, et un mail expliquant ma demande, le service client prend prétexte du délai entre la souscription de mon compte et ma nouvelle demande de CB pour me refuser la prime,
    alors que j'avais commandée une CB dès l'inscription.

    Dans cette affaire, Boursorama est clairement de mauvaise fois, la question à 70€ est donc: est-ce que j'ai un recours pour récupérer cette prime, quitte à passer un peu de temps au tribunal de proximité.

    Si un recours est possible, je me ferais bien sûr une joie de vous faire une petite chronique de mes aventures juridiques, du même tonneau que celle qui m'avait opposé à SFR.

  5. #1445
    Citation Envoyé par keulz Voir le message
    Ils ne taxent pas. (en théorie)
    Ca a pas ete etendu a tous les ecrans depuis le passage de la teloche hertzienne en numerique ?
    Citation Envoyé par Jack06Norris Voir le message
    (Désoler pour le pavée)

  6. #1446
    Citation Envoyé par Monsieur Odd Voir le message
    Ca a pas ete etendu a tous les ecrans depuis le passage de la teloche hertzienne en numerique ?
    Si je ne m'abuse, c'est limité aux équipements qui possèdent un tuner. Ce qui veux dire qu'un PC sans carte tuner m'implique pas de devoir payer la redevance... et encore j'ai hate de voir le jour ou un controlleur ira ouvrir une tour PC pour dire "haha, c'est une carte tuner que vous avez là, donc vous fraudez!!!"
    La programmation est une course entre le développeur, qui s’efforce de produire des applications à l’épreuve des imbéciles, et l’univers qui s’efforce de produire de meilleurs imbéciles... L’univers a une bonne longueur d’avance !!!

  7. #1447
    Non non a priori, les PC ils s'en fichent, on n'en est pas là. Tuner ou pas
    Tutos Youtube Dwarf Fortress, Dungeon Crawl Stone Soup, Cataclysm DDA et Aurora 4X : Gobbostream (synopsis et vidéos à télécharger ici). Chaîne Twitch. Chan CPC mumble Dwarf Fortress dans la section Divers

  8. #1448
    Penser à mettre un sous-titre Avatar de keulz
    Ville
    ain et agressif
    Citation Envoyé par Monsieur Odd Voir le message
    Ca a pas ete etendu a tous les ecrans depuis le passage de la teloche hertzienne en numerique ?
    Si mes souvenirs sont bons et que ça n'a pas changé, tu ne dois pas en être redevable si par exemple tu utilises un écran (ou même une télé il me semble) comme écran secondaire d'ordi pour regarder la télé, mais tu l'es si tu ne passes pas par l'ordi, genre un écran branché sur une box télé.

    Mais c'est un beau merdier et faut retrouver un truc officiel et à jour...

  9. #1449
    On ouvre pas la porte au contrôleur (qui ne passe qu'en semaine donc si tu bosses y'a pas à se forcer) et on remplit le papier qu'il laissera dans la BàL en indiquant qu'on ne possède pas de de poste télé comme indiqué dans la déclaration d'IR.
    J'y ai droit tous les ans et j'ai jamais vu le visage de celui qui représente mon cher Trésor.

  10. #1450
    Salut!

    Aucune idée si c'est la bonne place pour en parler ou non.

    En gros, je souhaite ouvrir une page Patreon (ou Tipeee) pour mon équipe, au sujet la création de jeux-vidéos.
    Cependant, je ne sais pas si c'est totalement légal de recevoir des dons (ou de faire du financement participatif) sans statut ou société.

    Après je doute que pour quelques euros tous les 4/6 mois, cela pose un vrai problème. Mais je me pose tout de même la question.

  11. #1451
    Tu n'as pas une FAQ sur ces sites là pour te renseigner ?

    Sinon je vis actuellement dans le 77, et nos routes les nuits d'hiver sont squattées par des animaux en tout genre (sanglier, biche, cerf, renard etc ...).
    Mon véhicule est pas terrible mais l'année dernière je me suis mangé un sanglier, résultat tout l'avant mort, radiateur mort etc ... et j'étais assuré au tiers.

    Donc tout pour ma gueule.

    Bref ça m'a servi de leçon, et je voudrai assurer ma voiture contre les animaux sauvages.

    Connaissez vous une telle assurance ? La mienne accepte de m'assurer là dessus si je passe tout risque, sachant que la cotisation tout risque équivaut à un quart du prix de ma voiture, ce n'est donc pas rentable.

    En gros je cherche une assurance au tiers, avec bris de glace, et assurance dommages contre animaux sauvages.

    Vous savez si ça existe ?

    Merci.

  12. #1452
    Salut les canards de la justice !

    Questions sur le code de la consommation pour deux cas précis :

    1 - J'ai acheté une batterie de PC portable reçue le lundi 7 mars 2016 (hier), elle est défectueuse. Le site marchand m'a envoyé une étiquette de retour et m'a proposé un échange. Je sais que je peux demander un remboursement et que le délai de remboursement est de 14 jours à compter de la réception de la marchandise (j'ai donc jusqu'au 21 mars 2016), mais dans le cas de figure où je renvoie la batterie, que je demande un échange, que cet échange n'est possible que le 15 mars 2016 car le site marchand est en rupture sur ce modèle, que je reçois la nouvelle batterie par exemple le 17 mars 2016, est-ce que cela repousse de 14 jours le délai de rétractation donc jusqu'au 31 mars 2016 ou le délai reste inchangé ?

    2 - Un smartphone commandé en Juin 2015 tombe en panne en Janvier 2016, je fais marcher la garantie, le téléphone revient une semaine après réparé avec un rapport stipulant que la carte mère/logique a été remplacée. Le délai de garantie reste-il inchangé ? (jusqu'à juin 2016).

  13. #1453
    Citation Envoyé par Tonton_Ben-J Voir le message
    Salut les canards de la justice !

    Questions sur le code de la consommation pour deux cas précis :

    1 - J'ai acheté une batterie de PC portable reçue le lundi 7 mars 2016 (hier), elle est défectueuse. Le site marchand m'a envoyé une étiquette de retour et m'a proposé un échange. Je sais que je peux demander un remboursement et que le délai de remboursement est de 14 jours à compter de la réception de la marchandise (j'ai donc jusqu'au 21 mars 2016), mais dans le cas de figure où je renvoie la batterie, que je demande un échange, que cet échange n'est possible que le 15 mars 2016 car le site marchand est en rupture sur ce modèle, que je reçois la nouvelle batterie par exemple le 17 mars 2016, est-ce que cela repousse de 14 jours le délai de rétractation donc jusqu'au 31 mars 2016 ou le délai reste inchangé ?

    2 - Un smartphone commandé en Juin 2015 tombe en panne en Janvier 2016, je fais marcher la garantie, le téléphone revient une semaine après réparé avec un rapport stipulant que la carte mère/logique a été remplacée. Le délai de garantie reste-il inchangé ? (jusqu'à juin 2016).
    1 : je sais pas

    2 : le délai de garantie n'est pas prolongé même après une prise en charge avec remplacement de tout ou partie du dit appareil
    La programmation est une course entre le développeur, qui s’efforce de produire des applications à l’épreuve des imbéciles, et l’univers qui s’efforce de produire de meilleurs imbéciles... L’univers a une bonne longueur d’avance !!!

  14. #1454
    J'ai posté sur l'autre topic mais du coup je me suis peut-être planté, je ne comprends pas trop la différence entre les deux. Je reposte donc, que les modérateurs se sentent libre de supprimer celui qui s'est perdu au mauvais endroit.

    Je me retrouve dans une situation assez prise de tête et pas vraiment de mon plein gré.
    Mon employeur prévoit de faire un site pour un client offrant des services, particuliers on va dire.
    Nous sommes établis dans un pays où ce service est légal et le site sera hébergé ici. Bon, a priori, d'accord, pas de risques.

    Maintenant par contre, ce service est prévu pour être étendu à l'international où celui-ci est généralement puni de sévères amendes et de peines de prison. Des clients de ces pays seraient donc mis en relation avec des fournisseur du même pays pour y échanger un service pas légal du tout là-bas.

    Que risquent le créateur, l'hébergeur et le propriétaire du site sachant qu'ils ne vivent pas cachés en Europe de l'Est ?
    Notez que je ne cherche pas tant à savoir si je peux pratiquer des activités louches en toute impunité que de savoir si je peux légitimement refuser de faire un job qui moralement m'emmerde et légalement me semble borderline.

  15. #1455
    Citation Envoyé par Sodium Voir le message
    J'ai posté sur l'autre topic mais du coup je me suis peut-être planté, je ne comprends pas trop la différence entre les deux. Je reposte donc, que les modérateurs se sentent libre de supprimer celui qui s'est perdu au mauvais endroit.



    Notez que je ne cherche pas tant à savoir si je peux pratiquer des activités louches en toute impunité que de savoir si je peux légitimement refuser de faire un job qui moralement m'emmerde et légalement me semble borderline.
    Reste plutôt sur l'autre topic, qui est destiné aux questions des canards face à la justice.

    Ici, c'est plus pour les questions générales sur la justice.
    Citation Envoyé par tompalmer Voir le message
    tu brille de mille feux Ithilsul
    Apposement de texte en bas de message, crotte !

  16. #1456
    Citation Envoyé par Mr Slurp Voir le message
    1 : je sais pas

    2 : le délai de garantie n'est pas prolongé même après une prise en charge avec remplacement de tout ou partie du dit appareil
    Ok, pour le 1, dans le doute j'ai demandé un remboursement du coup.

  17. #1457
    Citation Envoyé par Tonton_Ben-J Voir le message
    Ok, pour le 1, dans le doute j'ai demandé un remboursement du coup.
    Et ils ne sont pas obligés de donner suite : s'ils estiment que c'est moins cher de réparer, ils peuvent choisir cette option.

    Par contre si ça prend plus d'un mois, c'est ta solution qui est prise en compte.
    Dernière modification par Ithilsul ; 16/03/2016 à 15h41. Motif: De. La. Merde.
    Citation Envoyé par tompalmer Voir le message
    tu brille de mille feux Ithilsul
    Apposement de texte en bas de message, crotte !

  18. #1458
    Ithilsul, je ne comprend pas s'il demande le remboursement comment pourraient-ils refuser dans le délais de 14 jours ?
    php inventeur de l'égalité non transitive, ""==0, "0"==0 mais ""!="0"

  19. #1459
    Ithilsul tu parles de la garantie de conformité, les 14 jours c'est l'exercice du droit de rétractation.

    En l'occurrence, étant dans les délai, go for rétractation.

  20. #1460
    Citation Envoyé par kpouer Voir le message
    Ithilsul, je ne comprend pas s'il demande le remboursement comment pourraient-ils refuser dans le délais de 14 jours ?
    Citation Envoyé par wushu_calimero Voir le message
    Ithilsul tu parles de la garantie de conformité, les 14 jours c'est l'exercice du droit de rétractation.

    En l'occurrence, étant dans les délai, go for rétractation.
    Tout à fait, je me suis planté dans la lecture des faits. Vous avez raison, et j'ai raconté n'importe quoi.
    Citation Envoyé par tompalmer Voir le message
    tu brille de mille feux Ithilsul
    Apposement de texte en bas de message, crotte !

  21. #1461
    Bonjour,

    Petite question de curiosité : un twitto indique avoir reçu par virement et par surprise une grosse somme de la part d'une société, somme qui n'a rien à faire chez lui.
    Il a contacté la société émettrice, qui a confirmé s'être trompée de destinataire. Du coup, il va rendre le montant.


    Ma question : est-il légalement obligé de le faire, ou ça regarde la société et sa banque ?

    Merci !
    Citation Envoyé par tompalmer Voir le message
    tu brille de mille feux Ithilsul
    Apposement de texte en bas de message, crotte !

  22. #1462
    Citation Envoyé par Ithilsul Voir le message
    Bonjour,

    Petite question de curiosité : un twitto indique avoir reçu par virement et par surprise une grosse somme de la part d'une société, somme qui n'a rien à faire chez lui.
    Il a contacté la société émettrice, qui a confirmé s'être trompée de destinataire. Du coup, il va rendre le montant.


    Ma question : est-il légalement obligé de le faire, ou ça regarde la société et sa banque ?

    Merci !
    S'agissant d'une somme induement perçue il serait susceptible d’être poursuivi en cas de non restitution oui.

  23. #1463
    J'aime bien le concept du presta [la banque] qui se plante et du fait que ce soit le twitto qui soit éventuellement poursuivi ...

    Et surtout : on nous a menti pendant toutes ces années avec la fameuse "erreur de la banque en votre faveur, touchez xxx brouzoufs" !!!
    "Et c'est le psychothérapeuthe qui vous le dit".

  24. #1464
    Ça dépend comment c'est arrivé sur son compte mais si c'est la banque qui s'est trompé de destinataire dans un virement elle peut même annuler elle même (ça m'est arrivé quand j'ai acheté mon appart, la banque a carrément envoyé les sous du crédit sur le mauvais compte ...)
    Mais si c'est l'entreprise qui a fait l'erreur je sais pas trop, j'aurai tendance à dire que oui on est obligé de rembourser, mais au fond, est-ce qu'elle ne doit pas apporter de preuves ?
    php inventeur de l'égalité non transitive, ""==0, "0"==0 mais ""!="0"

  25. #1465
    On en est vraiment la ?

  26. #1466
    Salut les canards, mes hommages à Grand Maître B.

    Le sujet sur ces jeux qui ne nous appartiennent plus a déjà été abordé plusieurs fois et depuis longtemps dans CPC, mais je me suis posé une question à ce sujet avec une petite nuance.

    Je l'ai surtout constaté sur les jeux mobiles, mais ça pourrait se poser aussi avec un jeu steam avec quelques nuances j'imagine...
    Pour mon exemple je reste sur tablette, quand on achète un jeu on est au courant de certaines autorisations à donner à l'appli pour pouvoir y jouer, on se renseigne avant, si ça nous convient on achète et on joue.
    Mais avec le temps, certains studios font évoluer cette clause et ajoutent des autorisations à valider (même des jeux solo). On est un peu coincés, pour continuer à jouer il faut accepter, si on refuse on n'a plus accès au jeu.

    Autant avec du F2P, on peut toujours arrêter et désinstaller si on n'est plus d'accord avec la nouvelle politique, les nouvelles demandes d'autorisations.
    Mais avec un achat, on devrait pouvoir profiter de son jeu tel qu'il est même en refusant, au pire on sait qu'il restera tel quel et sans doute sans mises à jour, mais on devrait pouvoir y jouer.
    Ou alors si on décide de refuser et ça nous contraint à ne plus pouvoir jouer, ne devraient ils pas nous rembourser ? Après tout, est ce que ce ne sont pas eux qui cassent le contrat établi à la base lors de la vente entre eux et le joueur ?

    Je vais être prétentieux mais si ça vaut la peine et s'il y a matière à développer, c'est le genre d'article que j'aimerais lire dans CPC.

  27. #1467
    Le même problème s'était produit avec Diablo 3: ils ont introduit un jour l'hôtel des ventes, donc mise à jour automatique, nouveau CLUF. Tu signe pas tu peux plus jouer.
    php inventeur de l'égalité non transitive, ""==0, "0"==0 mais ""!="0"

  28. #1468
    Citation Envoyé par Yog-Sothoth Voir le message
    Salut les canards, mes hommages à Grand Maître B.

    Le sujet sur ces jeux qui ne nous appartiennent plus a déjà été abordé plusieurs fois et depuis longtemps dans CPC, mais je me suis posé une question à ce sujet avec une petite nuance.

    Je l'ai surtout constaté sur les jeux mobiles, mais ça pourrait se poser aussi avec un jeu steam avec quelques nuances j'imagine...
    Pour mon exemple je reste sur tablette, quand on achète un jeu on est au courant de certaines autorisations à donner à l'appli pour pouvoir y jouer, on se renseigne avant, si ça nous convient on achète et on joue.
    Mais avec le temps, certains studios font évoluer cette clause et ajoutent des autorisations à valider (même des jeux solo). On est un peu coincés, pour continuer à jouer il faut accepter, si on refuse on n'a plus accès au jeu.

    Autant avec du F2P, on peut toujours arrêter et désinstaller si on n'est plus d'accord avec la nouvelle politique, les nouvelles demandes d'autorisations.
    Mais avec un achat, on devrait pouvoir profiter de son jeu tel qu'il est même en refusant, au pire on sait qu'il restera tel quel et sans doute sans mises à jour, mais on devrait pouvoir y jouer.
    Ou alors si on décide de refuser et ça nous contraint à ne plus pouvoir jouer, ne devraient ils pas nous rembourser ? Après tout, est ce que ce ne sont pas eux qui cassent le contrat établi à la base lors de la vente entre eux et le joueur ?

    Je vais être prétentieux mais si ça vaut la peine et s'il y a matière à développer, c'est le genre d'article que j'aimerais lire dans CPC.

    C'est un débat intéressant et très contemporain, sans doute maintes fois abordé, mais l'idée d'un article de fond sur le sujet est pertinente maintenant que l'on est rentré pour de bon dans l'ère du dématérialisé, du tout numérique. C'est l'avenir, qu'on le veuille ou non.

    Le fil conducteur serait sans doute de mettre en lumière la latitude dont dispose l'acquéreur, le joueur, sur le produit qu'il a acheté, mais finalement surtout les limites qui lui sont imposées, en mettant en rapport trois notions principales :

    1 - Les droits d'auteur et la marge de manoeuvre, grandissante, dont dispose le créateur/distributeur pour faire évoluer ce qui reste finalement une oeuvre de l'esprit, protégée en tant que telle cela va de soi, mais qui est de moins en moins figée dans le temps : Jadis les version "Gold", 1.0, étaient presque auto-suffisantes, finies, carrées. Les patchs plus rares et plus impactants. Enfin leur téléchargement ou non dépendait bien plus de la volonté du joueur (quand ceux-ci n'étaient pas fournis dans les CD accompagnant les magazines papier d'antan ).

    Aujourd'hui l'omniprésence d'internet et du haut-débit, des plates-formes de vente, des Kickstarters, Early Access, des Alpha, Beta fermées puis ouvertes, Extensions et autres DLC, quand ce n'est pas un changement drastique de modèle économique en cours de route, font que le jeu vidéo se mue en une oeuvre changeante, toujours en mouvement. Une oeuvre que l'on finit plus par "louer", "utiliser", que réellement posséder. Dans quelle mesure peut-on encore dire stop à l'évolution du produit? Peut-on réellement continuer à jouer en refusant les mises à jour du logiciel ou des clauses encadrant son utilisation? comment ces principes s'articulent dans des titres payés au prix fort, dans des titres F2P avec magasin d'objets ou autres...Ou même dans des logiciels comme Steam, qui régissent aujourd'hui l'accès à notre ludothèque?

    2 - Quels sont les droits de l'acquéreur aujourd'hui? La disparition de plus en plus généralisée du support physique d'un jeu, du CD, du DVD, emporte avec elle la disparition d'un droit réel et factuel à DISPOSER de la chose que l'on possède. Ce droit de disposition concerne la libre utilisation du produit dans la limite des termes et conditions valides lors de l'achat, mais après, quels choix sont encore disponibles? De même, ce droit de disposer de la chose pouvait autrefois prendre la forme d'un prêt, voire du don d'une oeuvre de l'esprit dont on est propriétaire physiquement, jeu, film en DVD, revente sur le marché de l'occasion (il restait souvent le blocage de la clé-CD c'est vrai, même si ce blocage n'est qu'illusoire, soyons francs)...Tout cela tend à disparaître presque totalement. Le jeu vidéo, ainsi que son marché, devient centralisé et immatériel. Cet état de fait est en partie causé par le piratage, sans doute. Mais la volonté de vendre toujours plus à un coût de revient sans cesse amoindri, tout en verrouillant l'acquéreur dans un cadre qui l'enserre, n'y est certainement pas étrangère non plus. De là à savoir qui de la poule ou de l'oeuf a vraiment engendré l'autre...

    l'impact sur les enseignes physiques, les magasins de jeu vidéo, est réel. Combien d'entre nous ont vu disparaître l'enseigne qu'ils fréquentaient régulièrement, les étals de jeux PC d'occasion? A part quelques grandes enseignes qui résistent encore un peu, ce commerce "traditionnel" bascule dans l'underground, le collector. S'étendre sur l'impact au niveau de l'emploi, que ça soit dans le domaine du jeu vidéo mais aussi d'autres commerces ou services d'ailleurs, pourrait être justifié car d'actualité, même si c'est un peu hors-sujet.

    3 - Le CLUF : Cette hydre qui unit juridiquement l'utilisateur d'une oeuvre de l'esprit et son créateur/distributeur : Quel est le CLUF "type" et comment a t'il évolué ces dernières années ou ces derniers mois? L'ère du dématérialisé donne t'elle un avantage, une position dominante à l'auteur ou au distributeur, au détriment de l'acquéreur qui est finalement devenu un simple "utilisateur final"? Dans quelle mesure protection du consommateur/attributs du droit de propriété/défense de la vie privée et droits d'auteur légitimes, au regard de cette notion "d'utilisateur final", peuvent t'ils évoluer de concert sans asservir l'un à l'autre? Quelle est la doctrine de pointe actuelle sur ce sujet, la position de la France ou même de l'Europe sur ce point, au moment où de grands chantiers sont mis en place pour la généralisation du numérique à très haut débit et donc, des solutions logicielles?
    Dernière modification par Megiddo ; 02/07/2017 à 20h17.

  29. #1469
    Ce serait très intéressant. Sur les nombreux points que tu soulèves, je vois peu d'avantages pour l'utilisateur.

    Citation Envoyé par Megiddo Voir le message
    l'impact sur les enseignes physiques, les magasins de jeu vidéo, est réel. Combien d'entre nous ont vu disparaître l'enseigne qu'ils fréquentaient régulièrement, les étals de jeux PC d'occasion? A part quelques grandes enseignes qui résistent encore un peu, ce commerce "traditionnel" bascule dans l'underground, le collector. S'étendre sur l'impact au niveau de l'emploi, que ça soit dans le domaine du jeu vidéo mais aussi d'autres commerces ou services d'ailleurs, pourrait être justifié car d'actualité, même si c'est un peu hors-sujet.
    C'est le sujet d'Ivan le Fou dans le dernier CPC, et visiblement ils ont pris une grosse claque.

  30. #1470
    Citation Envoyé par Grand_Maître_B Voir le message
    , d'un point de vue juridique, certaines lois et certains projets de loi ont pour effet de permettre un contrôle accru des citoyens.
    Elles font partie du 'DRM' républicain, stratégique, le reste c'est pour l'enrober. Comme pour(TM) Steam, où l'Histoire dira que c'est pour protéger les consommateurs que Gabbe a créé ce drm, DRM veut dire bien sûr Protection des Droits du Consommateur.


    Abbé G.B. de Mably, fan de Sparte (plutôt que d'Athènes), à propos de la république antique de Rome (que les soit-disant "démocraties" actuelles ont copiée)
    Citation Envoyé par AbbéMably
    Par suite de l'équilibre entre les différents pouvoirs, dès que la partie démocratique du gouvernement voulait abuser de son autorité, elle se trouvait sans force, et contrainte par la puissance des magistrats.
    'abuser': Traduire par 'utiliser', le pouvoir démocratique étant par essence tyrannique pour un républicain.
    Dernière modification par ERISS ; 03/12/2017 à 11h13.
    Le capitalisme de l'ouest est le pire communisme qui existe: Il égalise tout vers le bas, l'extinction, la Planète de Pâques.

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •