Crunchez vos adresses URL
|
Calculez la conso électrique de votre PC
|
Hébergez vos photos
Page 1 sur 57 1234567891151 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 1687
  1. #1
    Gynsu2000
    Guest


    Très intéressant pour ceux qui ne comprennent rien.
    Dernière modification par Doc TB ; 26/09/2008 à 15h01. Motif: Ajout Tag politique

  2. #2
    Sinon, il y aussi la crise de 29 expliquée aux étatistes : http://jesrad.wordpress.com/2008/09/...vaches-mortes/
    "The world stole prosperity from the future for year after year, with the full collusion of governments, regulators, and central banks. Now the future has arrived."

  3. #3
    Oui, c'est classe !
    Mis à part que c'est du comic sans ms et que pour cela il mérite d'être pendu par les testicouilles !
    ...Bunch of fuckin' amateurs !

  4. #4
    Citation Envoyé par Gynsu2000 Voir le message
    http://lh3.ggpht.com/rue89.com/SNJoU...0Rue89.001.jpg

    Très intéressant pour ceux qui ne comprennent rien.
    Joli
    Citation Envoyé par Dicsaw Voir le message
    c'était déjà beaucoup plus agréable que ces merdes de GTA
    :trollover9000:

  5. #5
    Bon et il se passe quoi ensuite?
    Les investisseurs sont fauchés donc ils n'investissent plus? Ils hurlent sur les assurances qui n'ont pas de quoi payer et se cassent la gueule?

  6. #6
    Sympa l'explication !


    Citation Envoyé par Lucaxor Voir le message
    Bon et il se passe quoi ensuite?
    Les investisseurs sont fauchés donc ils n'investissent plus? Ils hurlent sur les assurances qui n'ont pas de quoi payer et se cassent la gueule?
    Les investisseurs n'obtiennent pas leur argent et sans doute ne récupèrent pas non plus leur mise d'origine.
    Les banques qui ont prêté à certains de ces investisseurs ne récupèrent donc pas d'argent.
    Les assurances font faillite ou pratiquent la politique de l'autruche.
    ...Pas mal de gens sont ruinés et se retrouvent, en plus, à la rue.

    Les Etats sont obligés de mettre la main à la poche et d'énoncer certaines règles (jusqu'au 2 octobre, interdiction de spéculer à la baisse sur certains cours, par exemple), ce qui constitue la preuve éclatante que contrairement au principe fondamental du libéralisme l'auto-régulation du marché est une légende.


    Mais rien ne change.
    Manuscrit : ça parle bouquins, et c'est tout. Aujourd'hui Ask Maïa ! ou la preuve qu'au moins une bloggueuse sait écrire.

  7. #7
    Le grand capital nous aurait menti

  8. #8
    Pas du tout! c'est parce que le marché n'est pas assez libre! Il faut supprimer la sécurité sociale, dérèglementer les lois du travail, privatiser l'assurance chômage, supprimer les impôts (surtout sur les entreprises et les riches).
    C'est tout ça qui fait que ça ne tourne pas rond!

    :chicagoboystyle:
    Dernière modification par nils ; 19/09/2008 à 15h57.

  9. #9
    Citation Envoyé par Lucaxor Voir le message
    Bon et il se passe quoi ensuite?
    Les investisseurs sont fauchés donc ils n'investissent plus? Ils hurlent sur les assurances qui n'ont pas de quoi payer et se cassent la gueule?
    Au lieu de laisser les mecs qui ont fait de la merde faire faillite en partie à cause des régulations, les hommes politiques accusent le manque de régulation. Et la populace derrière est toute heureuse qu'on sauve ces institutions avec leur argent, ce qui fait durer la crise et prépare la prochaine (car de nouvelles régulations sont ajoutées).
    "The world stole prosperity from the future for year after year, with the full collusion of governments, regulators, and central banks. Now the future has arrived."

  10. #10
    Hier, dans "ce soir ou jamais", le sujet a été abordé. Un des invités disait que cette crise était néccessaire, qu'il fallait que certains portefeuille aillent à la faillite, avec pour objectif de ne jamais retrouver ce genre de situation. Un sorte d'avertissement en quelque sorte. Le hic c'est le contribuable qui paye pour redresser le privé.

  11. #11
    alonzobistro
    Guest
    Ce qui me fait bien marrer dans cette histoire, c'est l'état américain qui devient actionnaire majoritaire d'AIG, et de ce fait nationalise cette boite, pour la sauver de la banqueroute. Le royaume de l'ultra-capitalisme, la terre d'élection du dogme qui veut que le marché s'autorégule , qui se livre à une basse manœuvre d'état interventionniste. J'espère que tout les idiots de zélotes de l'antifiscalisme primaire et de la finance libérée de toutes entraves (Et pourtant elles n'en a pas beaucoup !) sauront apprécier l'ironie de la chose

  12. #12
    Citation Envoyé par sissi Voir le message
    Hier, dans "ce soir ou jamais", le sujet a été abordé. Un des invités disait que cette crise était néccessaire, qu'il fallait que certains portefeuille aillent à la faillite, avec pour objectif de ne jamais retrouver ce genre de situation. Un sorte d'avertissement en quelque sorte. Le hic c'est le contribuable qui paye pour redresser le privé.
    Évidemment : nationalisation des pertes et privatisations des profits.

    Le contribuable américain a une ardoise de 250 milliards de $...

    Si on suivait la logique ultra-libérale jusqu'au bout (ce que certains font !!!), on devrait dire "bah c'est la loi du marché, les plus faibles doivent périr, c'est comme ça..."

  13. #13
    Citation Envoyé par Jeremy Voir le message
    Au lieu de laisser les mecs qui ont fait de la merde faire faillite en partie à cause des régulations, les hommes politiques accusent le manque de régulation. Et la populace derrière est toute heureuse qu'on sauve ces institutions avec leur argent, ce qui fait durer la crise et prépare la prochaine (car de nouvelles régulations sont ajoutées).
    Visiblement t'as rien compris.

    La crise de 29 c'est bien gentil mais c'est il y a 80 ans. Montre-moi à quel endroit les régulations sont la cause du désastre actuel.
    Manuscrit : ça parle bouquins, et c'est tout. Aujourd'hui Ask Maïa ! ou la preuve qu'au moins une bloggueuse sait écrire.

  14. #14
    Citation Envoyé par alonzobistro Voir le message
    Ce qui me fait bien marrer dans cette histoire, c'est l'état américain qui devient actionnaire majoritaire d'AIG, et de ce fait nationalise cette boite, pour la sauver de la banqueroute. Le royaume de l'ultra-capitalisme, la terre d'élection du dogme qui veut que le marché s'autorégule , qui se livre à une basse manœuvre d'état interventionniste. J'espère que tout les idiots de zélotes de l'antifiscalisme primaire et de la finance libérée de toutes entraves (Et pourtant elles n'en a pas beaucoup !) sauront apprécier l'ironie de la chose
    Cette remarque serait valable si les US avaient un marché libre. Ce qui n'est pas le cas depuis bien longtemps (surtout en ce qui concerne la finance).

    Citation Envoyé par ElGato Voir le message
    Visiblement t'as rien compris.

    La crise de 29 c'est bien gentil mais c'est il y a 80 ans. Montre-moi à quel endroit les régulations sont la cause du désastre actuel.
    Qui gère les taux des prêts interbancaires qui sont le déclencheur de la crise ? La FED au US.
    Dernière modification par Jeremy ; 19/09/2008 à 17h07. Motif: Fusion automatique
    "The world stole prosperity from the future for year after year, with the full collusion of governments, regulators, and central banks. Now the future has arrived."

  15. #15
    Citation Envoyé par alonzobistro Voir le message
    Ce qui me fait bien marrer dans cette histoire, c'est l'état américain qui devient actionnaire majoritaire d'AIG, et de ce fait nationalise cette boite, pour la sauver de la banqueroute. Le royaume de l'ultra-capitalisme, la terre d'élection du dogme qui veut que le marché s'autorégule , qui se livre à une basse manœuvre d'état interventionniste. J'espère que tout les idiots de zélotes de l'antifiscalisme primaire et de la finance libérée de toutes entraves (Et pourtant elles n'en a pas beaucoup !) sauront apprécier l'ironie de la chose
    Cette remarque serait valable si les US avaient un marché libre. Ce qui n'est pas le cas depuis bien longtemps (surtout en ce qui concerne la finance).
    "The world stole prosperity from the future for year after year, with the full collusion of governments, regulators, and central banks. Now the future has arrived."

  16. #16

  17. #17
    Citation Envoyé par Jeremy Voir le message
    Sinon, il y aussi la crise de 29 expliquée aux étatistes :
    Tu es lourd.

    Citation Envoyé par Jeremy Voir le message
    Cette remarque serait valable si les US avaient un marché libre.
    Wabon, comme si ça pouvait exister, et surtout, comme si c'était souhaitable.
    une balle, un imp (Newstuff #491, Edge, Duke it out in Doom, John Romero, DoomeD again)
    Canard zizique : ?, , Φ, , ¤ , PL, 10h, , , , , , 💩, , 🎮, 🎸 𝄢 🎹, 🥁, 🎼, , , blues, BOF, BOJV, , 👅, 👄, 8, 🎻, 𝄞, 🌽, 2, 80, 🎹, , , funk, fusion, 🎸, , 🏭, 🗻, 🎷, 🌴, 🍔, 💀 , noise, pop, , , $ $, , et ⚑, soul, , 🍄, (allez là si vous ne voyez pas les miquets)

  18. #18
    Même version simple c'est dur à bien se représenter.
    Citation Envoyé par Julizn
    Sinon, moi j'en ai jamais utilisé. Le gingembre frais ça s'achète en petite quantité. Y'a des glucides partout, dans les systèmes communistes.

  19. #19
    Citation Envoyé par ducon Voir le message
    Wabon, comme si ça pouvait exister, et surtout, comme si c'était souhaitable.
    Restons dans le lourd : il est vrai que tous les exemples d'économies planifiées ont superbement bien fonctionnés.

    Je ne comprends pas ce qui ne serait pas souhaitable à une économie libre.
    "The world stole prosperity from the future for year after year, with the full collusion of governments, regulators, and central banks. Now the future has arrived."

  20. #20
    Citation Envoyé par Jeremy Voir le message
    Je ne comprends pas ce qui ne serait pas souhaitable à une économie libre.
    Si tu commençais par varier un peu tes lectures déjà, ça pourrait t'aider à comprendre.
    Citation Envoyé par Julizn
    Sinon, moi j'en ai jamais utilisé. Le gingembre frais ça s'achète en petite quantité. Y'a des glucides partout, dans les systèmes communistes.

  21. #21
    Citation Envoyé par Aghora Voir le message
    Si tu commençais par varier un peu tes lectures déjà, ça pourrait t'aider à comprendre.
    Oui donc, de manière plus constructive (si besoin, demandons un splittage de topic) : qu'y a t'il de mal à une économie libre dans une société libre ?
    "The world stole prosperity from the future for year after year, with the full collusion of governments, regulators, and central banks. Now the future has arrived."

  22. #22
    Pas le temps d'énumérer chaque inconvénient et de les développer. Mais...tu peux persister à dire que c'était pas 100% libre échange, mais la crise des subprimes est un parfait exemple de ce que peux provoquer un marché où tout le monde fait ce qu'il veut.
    Citation Envoyé par Julizn
    Sinon, moi j'en ai jamais utilisé. Le gingembre frais ça s'achète en petite quantité. Y'a des glucides partout, dans les systèmes communistes.

  23. #23
    Je crois que t'as pas vraiment compris le fait que la subprime crisis provient uniquement du fait qu'il y a eu dérégulation dans le secteur. En 1999, avec le Gramm-Leach-Bliley Act pour être précis.
    Source :
    http://losangeles.injuryboard.com/mi...oogleid=242468
    et
    http://www.prospect.org/cs/articles?...ortgage_crisis
    et
    http://www.commondreams.org/archive/2008/01/22/6531/

    Je pourrais empiler des tonnes d'autres d'articles, mais grosso-modo le consensus est quand même que cette crise est la conséquence d'une dérégulation, donc d'un marche plus libre.

    Dans un souci d'objectivité je me dois de mentionner ce genre de courant de pensée inverse (la crise provient de trop de régulation) aussi :
    http://biglizards.net/blog/archives/...me_mccain.html
    Mais ces arguments ne me convainquent guère.

    Et dernière chose, bien que le débat fasse rage sur comment la qualifier exactement (indépendante?, privée?), la FED n'est pas un organisme public.

  24. #24
    Citation Envoyé par Jeremy Voir le message
    une économie libre dans une société libre ?
    Ben, les deux me semblent contradictoires, surtout que mon petit doigt me dit que la liberté de la société n'a pas le droit d'intenter à la liberté de l'économie, la réciproque étant fausse : avec ce genre de gugusse, la liberté de l'économie a le droit d'intenter à la liberté de la société.
    une balle, un imp (Newstuff #491, Edge, Duke it out in Doom, John Romero, DoomeD again)
    Canard zizique : ?, , Φ, , ¤ , PL, 10h, , , , , , 💩, , 🎮, 🎸 𝄢 🎹, 🥁, 🎼, , , blues, BOF, BOJV, , 👅, 👄, 8, 🎻, 𝄞, 🌽, 2, 80, 🎹, , , funk, fusion, 🎸, , 🏭, 🗻, 🎷, 🌴, 🍔, 💀 , noise, pop, , , $ $, , et ⚑, soul, , 🍄, (allez là si vous ne voyez pas les miquets)

  25. #25
    Qu'est ce qu'une économie libre?

    Une économie libérale et concurrentielle. Auquel d'accord, je pense que l'on devrait avoir le choix des produits que l'on achète (et surtout à quel prix).
    Mais si tu penses que la crise des subprimes est dut en partie à une trop grande intervention de l'état (FED...), alors tu as tout faux.

    La politique économique américaine s'appuie en partie sur les conseils du CEA. De plus le président de la FED est nommé par le président des États unis.
    L'augmentation des taux directeurs qui a déclenché la crise des subprimes est lié à l'envolée des prix des matières premières, qui est lui même lié à la spéculation financière des Hedge funds.
    La FED n'a fait que réagir à la situation du marché. Elle n'a pas enclenché le cercle vicieux. En clair les banques se sont owned elles même.
    "On peut rire de tout, mais pas avec n'importe qui." Pierre desproges

  26. #26
    Citation Envoyé par J-D Voir le message
    Qu'est ce qu'une économie libre?

    Une économie libérale et concurrentielle. Auquel d'accord, je pense que l'on devrait avoir le choix des produits que l'on achète (et surtout à quel prix).
    Mais si tu penses que la crise des subprimes est dut en partie à une trop grande intervention de l'état (FED...), alors tu as tout faux.

    La politique économique américaine s'appuie en partie sur les conseils du CEA. De plus le président de la FED est nommé par le président des États unis.
    L'augmentation des taux directeurs qui a déclenché la crise des subprimes est lié à l'envolée des prix des matières premières, qui est lui même lié à la spéculation financière des Hedge funds.
    La FED n'a fait que réagir à la situation du marché. Elle n'a pas enclenché le cercle vicieux. En clair les banques se sont owned elles même.
    Quand l'état oblige les banques à accepter de faire crédit (tout le monde propriétaire qu'ils disaient), il me semble normal qu'elles tentent de se refaire ailleurs.
    Pas de chance, leur chateau de carte créé sur ces crédits s'est effondré. Donc elles font faillite.

    Si on laisse ainsi, de manière "libre", les glandus font faillite, les moins glandus en tirent la leçon et aprés quelques mois, la finance ayant enfin rejoint la réalité économique la crise est terminée.
    Pas de chance, certains gouvernements sont décidés à utiliser l'argent des contribuables pour faire survivre les boulets. Les trucs surévalués qu'il détenaient restent surévalués plus longtemps, le seul message passé est que "faites les cons, il y a toujours l'état pour vous sauver derrière"; la crise dure et la prochaine est préparée.

    Citation Envoyé par ducon Voir le message
    Ben, les deux me semblent contradictoires, surtout que mon petit doigt me dit que la liberté de la société n'a pas le droit d'intenter à la liberté de l'économie, la réciproque étant fausse : avec ce genre de gugusse, la liberté de l'économie a le droit d'intenter à la liberté de la société.
    Pourquoi contradictoire ?
    Dernière modification par Jeremy ; 19/09/2008 à 21h11. Motif: Fusion automatique
    "The world stole prosperity from the future for year after year, with the full collusion of governments, regulators, and central banks. Now the future has arrived."

  27. #27
    Citation Envoyé par alonzobistro Voir le message
    Ce qui me fait bien marrer dans cette histoire, c'est l'état américain qui devient actionnaire majoritaire d'AIG, et de ce fait nationalise cette boite, pour la sauver de la banqueroute. Le royaume de l'ultra-capitalisme, la terre d'élection du dogme qui veut que le marché s'autorégule , qui se livre à une basse manœuvre d'état interventionniste. J'espère que tout les idiots de zélotes de l'antifiscalisme primaire et de la finance libérée de toutes entraves (Et pourtant elles n'en a pas beaucoup !) sauront apprécier l'ironie de la chose
    On peut aussi souligner qu'ils ont laissés tomber Lehman & Brothers.

    Mais pour ce qui est de l'interventionnisme des USA, il faut quand même être en hibernation depuis des lustres pour s'en étonner.

    Le capitalisme américain n'est certainement pas libéral, on peut même dire que c'est le champion incontesté du protectionnisme (automobile, agriculture et plus récemment aéronautique, mais les exemples ne manquent pas)

    Et les ricains sont tous sauf dogmatiques en ce qui concerne le libéralisme et le capitalisme, ils ont toujours été pragmatiques même avant le New Deal. Les partisans des vrais dogmes feraient bien de s'en inspirer.

  28. #28
    alonzobistro
    Guest
    Citation Envoyé par Elinol Voir le message
    On peut aussi souligner qu'ils ont laissés tomber Lehman & Brothers.

    Mais pour ce qui est de l'interventionnisme des USA, il faut quand même être en hibernation depuis des lustres pour s'en étonner.

    Le capitalisme américain n'est certainement pas libéral, on peut même dire que c'est le champion incontesté du protectionnisme (automobile, agriculture et plus récemment aéronautique, mais les exemples ne manquent pas)

    Et les ricains sont tous sauf dogmatiques en ce qui concerne le libéralisme et le capitalisme, ils ont toujours été pragmatiques même avant le New Deal. Les partisans des vrais dogmes feraient bien de s'en inspirer.
    Pourquoi faudrait souligner qu'ils ont laisser tomber Lehman & Brothers Ca équilibrerait ? Ca annulerait leur interventionnisme sur AIG ? Tu dois sans doute savoir qu'ils les ont laisser couler simplement parceque la réserve fédérale "n'avait pas les moyens" de sauver les deux en même temps ...

    Ensuite, je sais bien le protectionnisme que pratique l'état américain (l'arbitrage Boeing / Airbus récent en est un "bel" exemple ..) depuis des lustres, mais je soulignais justement, à la lumière de ce fait d'actualité, le décalage entre les discours US ou ceux de leurs supporteurs ici et là, et les faits. Aucun officiel US ou une andouille genre Minc admettra officiellement que les USA sont protectionnistes . Et tu peux aussi pinailler sur pragmatique ou dogmatique (J'ai utilisé le terme à dessein pour me payer - gentiment - la tronche de tout les héraults de l'ultra-capitalisme triomphant et autres anti-gauchistes primaires pour qui le seul dogme existant est socialiste ..) mais l'évangile du marché et de l'économie selon Friedman est un dogme parmi d'autres ...

  29. #29
    Citation Envoyé par J-D Voir le message
    L'augmentation des taux directeurs qui a déclenché la crise des subprimes est lié à l'envolée des prix des matières premières, qui est lui même lié à la spéculation financière des Hedge funds.
    Je comprends pas. Ou alors je n'ai jamais regardé le début de la crise sous cette oeil.

    Le diapo est assé bien fait. J'aime bien le petit coups d'oeil sur ce village norvégien d'ailleurs.

    Mais il reste pas mal de couche à gratter au sujet des subprime qui ne sont pas aborder dedans.

  30. #30
    Citation Envoyé par Gynsu2000 Voir le message
    Très intéressant pour ceux qui ne comprennent rien.
    J'ai toujours rien compris, mais ça a l'air bien pourri.

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •