Crunchez vos adresses URL
|
Calculez la conso électrique de votre PC
|
Hébergez vos photos
Page 2 sur 57 PremièrePremière 123456789101252 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 60 sur 1687
  1. #31
    Justement, pendant la dernière campagne, même un ayatollah du libéralisme comme Minc a plaidé pour un protectionnisme européen, pour l'énergie par exemple.
    http://www.lesechos.fr/info/france/300128386.htm

    C'est pour ça que je parlais de Lehman & Brothers, pour souligner le pragmatisme du libéralisme et du capitalisme, surtout américain.

    Je ne pourrais pas citer un seul libéral qui prétendrait que les USA ne pratiquent pas le protectionnisme.

    Par contre chez leurs adversaires on pratique allègrement la désinformation en tentant de faire croire que dans les économies libérales la pensée est aussi totalitaire qu'en Corée du nord ou à Cuba (j'exagère à peine).
    C'est une rengaine qui dure depuis la chute du mur. Et à chaque crise ils espèrent pieusement le grand soir.

  2. #32
    http://www.marianne2.fr/Une-affaire-...le_a91329.html

    Une affaire Crédit Lyonnais mondiale

    Par Hervé Nathan. La manière dont les pouvoirs publics américains reprennent à leur charge les créances douteuses des fameux subprimes rappelle l'affaire du Crédit Lyonnais en France. Les profits sont toujours privés, mais les pertes deviennent parfois curieusement publiques.


    Pour répondre à la crise financière gigantesque, le gouvernement américain s'apprête à créer un énorme fond de « défaisance ». Il s'agirait, selon les informations dont on dispose à l'heure actuelle, de permettre aux banques de se « défaire » des créances douteuses, à base de subprimes, qu'elles ne peuvent vendre sur le marché, auprès d'une structure publique. Ce dispositif rappellera quelque chose aux Français : c'est ce que le gouvernement d'Edouard Balladur a mis en place, en 1993, pour faire face à la faillite du Crédit lyonnais. La France avait créé le Consortium de réalisation (CDR), qui avait hérité des dettes et des actifs du Lyonnais (immobilier, filiales, siège, etc…).

    Une autre analogie est possible entre la mésaventure du Lyonnais et la crise des subprimes. Dans les deux cas, les politiques ont tout fait pour renforcer artificiellement la croissance. Dans les années 90, le gouvernement socialiste de Pierre Bérégovoy avait expressément demandé aux dirigeants du Crédit lyonnais de soutenir l'économie. Ils se sont exécuté en commentant d'innombrables et invraisemblables bévues. Avec les subprimes, l'administration Bush trouvait formidable que les marchés se chargent de permettre aux pauvres d'accéder à la propriété, ce qui évite de lever des impôts pour construire de HLM. Les illusions sont toujours dangereuses. Quatorze années plus tard, la facture finale (passif) pour le contribuable français est évaluée entre 1 et 1,6 milliard d'euros.

    1.300 milliards de dollars
    Pour les Etats-Unis, les enjeux sont monstrueux. On estime que les subprimes représentent 1300 milliards de dollars. Quant aux « swaps » (sortes de contrats assurances) entre banques, ils se monteraient à 2000 milliards de dollars. S'il s'agit de couvrir de telles masses, on comprend pourquoi le président Bush en s'adressant aux américains a prévenu : « Ces mesures réclament que nous engagions un montant considérable sur les dollars du contribuable (…) Cela comporte des risques. » George W. a le sens de la litote.

    Ce n'est pas une première outre-Atlantique. Dans les années 80, une solution de ce type avait été mise en place pour sauver les caisses d'épargne de la faillite. De toute façon, le contribuable paye déjà. « Marianne » (numéro en vente samedi) a évalué les engagements pris par le gouvernement, sous forme de plans de relance ou de garantie des institutions financières : l'addition dépasse les 700 milliards de dollars. Et en deux jours (17 et 18 septembre), Washington a levé 140 milliards de dollars sous forme d'emprunts à court terme, pour renflouer la Réserve fédérale (banque centrale des Etats-Unis), qui elle-même prête de l'argent à tombeau ouvert aux banques commerciales.

    L'espoir officiel de l'administration américaine, c'est qu'un jour, le retour à meilleur fortune permettra au contribuable de ne pas perdre d'argent. L'exemple du Crédit lyonnais pourrait le faire réfléchir ! En tous cas les « marchés », comme l'on dit, ont bien compris le message : comme le contribuable va se charger des pertes (on dit « socialiser »), les banques, elles, vont retrouver les profits. Vendredi, la Bourse de Paris a terminé en hausse de 9,27%. La plus forte hausse en vingt ans. Et les valeurs bancaires ont fait bien mieux, de l'ordre de + 20 à + 30%. Merci qui ? Merci Mister Bush.

    Vendredi 19 Septembre 2008 - 19:59
    Hervé Nathan


    http://www.marianne2.fr/Quand-Sarkoz...se_a91326.html

    Quand Sarkozy rêvait de subprime à la française


    Un «crédit hypothécaire» garanti par la valeur du logement des foyers les plus pauvres ? Cette proposition, émise par Nicolas Sarkozy pendant la dernière campagne présidentielle, n'a pas eu le retentissement qu'elle méritait : elle prend toute sa saveur en pleine crise des subprime.


    Visionnaire, Nicolas Sarkozy l'est sans conteste : un an avant que n'implose le marché immobilier américain, le candidat UMP à l'élection présidentielle préconisait avec une fulgurante intuition dans son programme quelque chose qui ressemble étrangement à des subprime à la française : «Je propose que ceux qui ont des rémunérations modestes puissent garantir leur emprunt par la valeur de leur logement.»

    Passée inaperçue au printemps 2007, dans le feu de la campagne présidentielle française, cette formule de «crédit hypothécaire» avait peu de chance d'émerger l'été dernier au moment où l'économie américaine commençait à subir les désastreuses conséquences de ces [«prêts spécial pauvres»]i. «Une économie qui ne s'endette pas suffisamment, c'est une économie qui ne croit pas en l'avenir !», argumentait le candidat de l'UMP pour justifier sa proposition d'emprunt immobilier pour foyers modestes.

    Là encore visionnaire, Sarkozy pariait même sur le mécanisme qui a causé l'effondrement de la finance américaine : il imaginait que les banques se focaliseraient «moins sur la capacité personnelle de remboursement de l'emprunteur et plus sur la valeur du bien hypothéqué». Lors de son prochain discours, tant attendu, à Toulon le 25 septembre, le chef de l'Etat osera-t-il brandir comme solution miracle à la crise du pouvoir d'achat des «subprimes» à la française ?

    Vendredi 19 Septembre 2008 - 16:19
    Sylvain Lapoix

  3. #33
    Tout va très bien! Selon Christine Lagarde, le "risque systémique est derrière nous".

    Sinon, je serais d'avis de déplacer ce sujet dans la catégorie "Tout ou rien".
    Citation Envoyé par Julizn
    Sinon, moi j'en ai jamais utilisé. Le gingembre frais ça s'achète en petite quantité. Y'a des glucides partout, dans les systèmes communistes.

  4. #34
    Citation Envoyé par Jeremy Voir le message
    Pourquoi contradictoire ?
    Je viens de l'expliquer, mais je peux recommencer si tu veux.
    une balle, un imp (Newstuff #491, Edge, Duke it out in Doom, John Romero, DoomeD again)
    Canard zizique : ?, , Φ, , ¤ , PL, 10h, , , , , , 💩, , 🎮, 🎸 𝄢 🎹, 🎼, , , blues, BOF, BOJV, , 👅, 👄, 🎻, 𝄞, 2, 80, 🎹, , , funk, fusion, 🎸, , 🏭, 🗻, 🎷, 🌴, 🍔, 💀 , noise, pop, , , $ $, , et ⚑, soul, , 🍄, (allez là si vous ne voyez pas les miquets)

  5. #35
    Citation Envoyé par ducon Voir le message
    Je viens de l'expliquer, mais je peux recommencer si tu veux.
    Si ceci "surtout que mon petit doigt me dit que la liberté de la société n'a pas le droit d'intenter à la liberté de l'économie, la réciproque étant fausse : avec ce genre de gugusse, la liberté de l'économie a le droit d'intenter à la liberté de la société." est ton explication, j'ai bien peur d'avoir besoin qu'on m'explique longtemps et surtout plus en détail. J'ai du mal à lire dans les pensées à travers l'interweb multimédia.
    "The world stole prosperity from the future for year after year, with the full collusion of governments, regulators, and central banks. Now the future has arrived."

  6. #36
    Citation Envoyé par Jeremy Voir le message
    j'ai bien peur d'avoir besoin qu'on m'explique longtemps et surtout plus en détail. J'ai du mal à lire dans les pensées à travers l'interweb multimédia.
    Eh bien, une société libre doit pouvoir modérer l'économie, sinon elle n'est pas libre.
    Et une économie libre doit s'affranchir de la société qui l'entraverait, sinon elle n'est pas libre.
    Il est clair que je préfère la première solution, on a vu les résultats de la deuxième.
    Et par pitié, arrête de qualifier les gens dans mon genre d'étatistes, c'est ridicule : tu confonds la société avec l'État.
    une balle, un imp (Newstuff #491, Edge, Duke it out in Doom, John Romero, DoomeD again)
    Canard zizique : ?, , Φ, , ¤ , PL, 10h, , , , , , 💩, , 🎮, 🎸 𝄢 🎹, 🎼, , , blues, BOF, BOJV, , 👅, 👄, 🎻, 𝄞, 2, 80, 🎹, , , funk, fusion, 🎸, , 🏭, 🗻, 🎷, 🌴, 🍔, 💀 , noise, pop, , , $ $, , et ⚑, soul, , 🍄, (allez là si vous ne voyez pas les miquets)

  7. #37
    alonzobistro
    Guest
    Citation Envoyé par Elinol Voir le message
    On entre enfin dans le débat d'idées.
    < Amalgame crapoteux qui devrait (normalement) provoquer la honte de son auteur >
    Et toi tu vas en sortir à grands coups de ban si tu t'amuses à nous resservir ce genre de soupe rance d'images qui n'ont rien à voir avec le sujet et qui dénote juste ton antigauchisme primaire et quasi obsessionnel

  8. #38
    Citation Envoyé par Gynsu2000 Voir le message
    http://lh3.ggpht.com/rue89.com/SNJoU...0Rue89.001.jpg

    Très intéressant pour ceux qui ne comprennent rien.
    Super trop cool merci. J'aurais l'air moins con quand je parlerais de ça dans les dîners mondains maintenant.
    Et donc quand tu chies beaucoup , ça veut dire que tu manges beaucoup, et ça veut donc dire que tu est riche, CQFD

  9. #39
    Endettez vous qu'ils disaient...
    Soyons sérieux, quand on est parisien on aime sa ville, on la trompe de temps en temps mais c'est elle avec qui on veut finir nos vies . - Voldain

  10. #40
    Citation Envoyé par Djal Voir le message
    Endettez vous qu'ils disaient...
    Bah si je comprends bien, s'il y a inflation les gens endettés n'auront plus de problèmes... Ils feront moins la gueule que ceux qui ont epargnés depuis 50 ans par exemple.
    Et donc quand tu chies beaucoup , ça veut dire que tu manges beaucoup, et ça veut donc dire que tu est riche, CQFD

  11. #41
    Citation Envoyé par pseudoridicule Voir le message
    Bah si je comprends bien, s'il y a inflation les gens endettés n'auront plus de problèmes... Ils feront moins la gueule que ceux qui ont epargnés depuis 50 ans par exemple.
    Pour le cas ou tu as assez d'argent pour faire un credit de relativement courte durée (- de 15 ans) et donc pour ne pas te retrouver avec une maison que tu as payé le double de son prix (prix de base + intérêts), peût être, si tu as de la chance, tu peux faire un petit bénéfice.

    Je ne suis pas le bon interlocuteur pour cette discussions, car je suis un extrémiste anti-credits et que c'est un peu off-topic.

    Toujours est il que l'on a vendu des credits à des gens qui n'avaient pas les moyens et qui sont étaient formatés pour en être heureux.
    La présidence de la république française n'a pas eu le temps de mettre en place ce genre de système on peut dire qu'on a eu chaud.
    Soyons sérieux, quand on est parisien on aime sa ville, on la trompe de temps en temps mais c'est elle avec qui on veut finir nos vies . - Voldain

  12. #42
    Citation Envoyé par Djal Voir le message
    Pour le cas ou tu as assez d'argent pour faire un credit de relativement courte durée (- de 15 ans) et donc pour ne pas te retrouver avec une maison que tu as payé le double de son prix (prix de base + intérêts).

    Je ne suis pas le bon interlocuteur pour cette discussions, car je suis un extrémiste anti-credits et que c'est un peu off-topic.

    Toujours est il que l'on a vendu des credits à des gens qui n'avaient pas les moyens et qui sont étaient formatés pour en être heureux.
    La presidence de la republique n'a pas eu le temps de mettre en place ce genre de système on peut dire qu'on a eu chaud.
    Nan mais je suis d'accord dans le fait que les crédits sont le mal. J'ai de très bon exemples, comme toi aussi je suppose...
    Et donc quand tu chies beaucoup , ça veut dire que tu manges beaucoup, et ça veut donc dire que tu est riche, CQFD

  13. #43
    Citation Envoyé par ducon Voir le message
    Eh bien, une société libre doit pouvoir modérer l'économie, sinon elle n'est pas libre.
    Et une économie libre doit s'affranchir de la société qui l'entraverait, sinon elle n'est pas libre.
    Il est clair que je préfère la première solution, on a vu les résultats de la deuxième.
    Et par pitié, arrête de qualifier les gens dans mon genre d'étatistes, c'est ridicule : tu confonds la société avec l'État.
    Bon, je dois vraiment manquer des références nécessaires.
    Pourquoi une société libre doit elle modérer l'économie ?
    L'économie n'est elle pas une part de la société, étant l'échange entre les individus ?
    "The world stole prosperity from the future for year after year, with the full collusion of governments, regulators, and central banks. Now the future has arrived."

  14. #44
    Citation Envoyé par Jeremy Voir le message
    L'économie n'est elle pas une part de la société, étant l'échange entre les individus ?
    Pourquoi ça vire au débat philosophique? Il y a des faits, il y a des intervenants, il y a des conséquences...
    Soyons sérieux, quand on est parisien on aime sa ville, on la trompe de temps en temps mais c'est elle avec qui on veut finir nos vies . - Voldain

  15. #45
    Citation Envoyé par Jeremy Voir le message
    L'économie n'est elle pas une part de la société, étant l'échange entre les individus ?
    Le vol fait partie de l'économie, c'est même la base de la notre: Il pourrait (nécessaire mais pas suffisant) y avoir échanges en effet si l'économie était basé sur des coopératives.
    Dernière modification par ERISS ; 21/09/2008 à 20h32.
    Le capitalisme de l'ouest est le pire communisme qui existe: Il égalise tout vers le bas, l'extinction, la Planète de Pâques.

  16. #46
    N'empêche ça me rappelle un truc où il y a quelques mois c'était la FED encore qui avait débloqué quelques Milliards de dollar pour la crise, j'ai oublié les détails mais c'était pour sauver une grosse banque je crois. A la même époque un rapport de l'ONU montrait qu'il y avait urgence concernant la famine dans le monde et qu'il fallait, en gros, des sous.

    Et au zapping, j'ai vu Jacques Attali dans l'émission "Ce soir ou jamais" (qui passe tard sur la 3) qui faisait remarquer qu'on arrive facilement à trouver des milliards pour éviter une crise économique mais qu'on a quand même beaucoup de mal à trouver un petit Million pour sauver des millions d'être humains de la famine.

    Je suis pas fan de ce type, mais à l'époque je lui ai tiré mon chapeau ! Et c'est la même chose pour aujourd'hui : il est plus urgent de sauver une banque en la nationalisant que de résoudre des petits problèmes comme la pauvreté, le système de Santé franchement déplorable des USA, etc.
    Citation Envoyé par Julizn
    Sinon, moi j'en ai jamais utilisé. Le gingembre frais ça s'achète en petite quantité. Y'a des glucides partout, dans les systèmes communistes.

  17. #47
    Citation Envoyé par Aghora Voir le message
    Je suis pas fan de ce type, mais à l'époque je lui ai tiré mon chapeau ! Et c'est la même chose pour aujourd'hui : il est plus urgent de sauver une banque en la nationalisant que de résoudre des petits problèmes comme la pauvreté, le système de Santé franchement déplorable des USA, etc.
    Welcome in our world.
    Soyons sérieux, quand on est parisien on aime sa ville, on la trompe de temps en temps mais c'est elle avec qui on veut finir nos vies . - Voldain

  18. #48
    Citation Envoyé par Djal Voir le message
    Welcome in our world.
    Oh point surpris je ne le suis ! Mais je suis toujours content que l'on mette en lumière les discours hypocrites de nos imbéciles qui nous gouvernent....qu'ils soient en France, aux USA ou ailleurs.
    Citation Envoyé par Julizn
    Sinon, moi j'en ai jamais utilisé. Le gingembre frais ça s'achète en petite quantité. Y'a des glucides partout, dans les systèmes communistes.

  19. #49
    Citation Envoyé par Jeremy Voir le message
    Pourquoi une société libre doit elle modérer l'économie ?
    Par exemple, parce que si elle en a envie, elle peut avoir envie d'interdire certains produits, ce qui est foncièrement contre la liberté de l'économie. Elle peut aussi, en taxer plus que d'autres, en modérer d'autres, imposer des règles salariales.

    L'économie n'est elle pas une part de la société, étant l'échange entre les individus ?
    La société et l'économie, ce n'est pas la même chose.
    une balle, un imp (Newstuff #491, Edge, Duke it out in Doom, John Romero, DoomeD again)
    Canard zizique : ?, , Φ, , ¤ , PL, 10h, , , , , , 💩, , 🎮, 🎸 𝄢 🎹, 🎼, , , blues, BOF, BOJV, , 👅, 👄, 🎻, 𝄞, 2, 80, 🎹, , , funk, fusion, 🎸, , 🏭, 🗻, 🎷, 🌴, 🍔, 💀 , noise, pop, , , $ $, , et ⚑, soul, , 🍄, (allez là si vous ne voyez pas les miquets)

  20. #50
    Notation utilisée pour plus tard "société : l'ensemble des humains"
    Citation Envoyé par ducon Voir le message
    Par exemple, parce que si elle en a envie, elle peut avoir envie d'interdire certains produits, ce qui est foncièrement contre la liberté de l'économie. Elle peut aussi, en taxer plus que d'autres, en modérer d'autres, imposer des règles salariales.
    Ici, une partie de la société diminue la liberté d'une autre partie de la société. Donc, la société peut sodomiser la liberté économique mais pour cela, elle prive une partie d'elle-même de liberté.
    Ok, je vois un peu ce que tu veux dire.

    Par contre, en quoi une économie libre empièterait sur la liberté de la société ?

    Citation Envoyé par ducon Voir le message
    La société et l'économie, ce n'est pas la même chose.
    Tout à fait, c'est une partie, et le contenu peut ne pas être le contenant (cf théorie des ensembles pour faire intelligent).
    Dernière modification par Jeremy ; 21/09/2008 à 21h25. Motif: Fusion automatique
    "The world stole prosperity from the future for year after year, with the full collusion of governments, regulators, and central banks. Now the future has arrived."

  21. #51
    alonzobistro
    Guest
    Citation Envoyé par Aghora Voir le message
    Et au zapping, j'ai vu Jacques Attali dans l'émission "Ce soir ou jamais" (qui passe tard sur la 3) qui faisait remarquer qu'on arrive facilement à trouver des milliards pour éviter une crise économique mais qu'on a quand même beaucoup de mal à trouver un petit Million pour sauver des millions d'être humains de la famine.
    Hmm, tu dois confuser, j'ai vu perso un "ce soir ou jamais" où Attali était invité mais celui qui tint ce discours ce soir là, c'était Jean Ziegler en sa qualité de rapporteur au conseil des droits de l’homme de l’ONU ...

  22. #52
    Gynsu2000
    Guest
    Citation Envoyé par Jeremy Voir le message
    Ici, une partie de la société diminue la liberté d'une autre partie de la société. Donc, la société peut sodomiser la liberté économique mais pour cela, elle prive une partie d'elle-même de liberté.
    Ok, je vois un peu ce que tu veux dire.
    On a surtout compris que tu camperas sur tes positions quoiqu'il arrive.
    Ceci dit, si tu pouvais répondre avec moins de dédains à des personnes ne partageant pas des opinions (que je trouve extrémistes et naïfs) ça serait plus sympa.
    Merci!

  23. #53
    Citation Envoyé par Gynsu2000 Voir le message
    On a surtout compris que tu camperas sur tes positions quoiqu'il arrive.
    Je ne demande qu'a être convaincu. Seulement il me faut des explications pour changer d'avis.
    "The world stole prosperity from the future for year after year, with the full collusion of governments, regulators, and central banks. Now the future has arrived."

  24. #54
    Gynsu2000
    Guest
    Citation Envoyé par Jeremy Voir le message
    Je ne demande qu'a être convaincu.
    Non, tu poses juste des questions faussement naïves ("Je ne comprends pas ce qui ne serait pas souhaitable à une économie libre.") et espères voire ceux qui te réponde sortir des anneries afin qui tu puisses leur mettre le nez dans leurs incohérences (parce que le jour où on verra des gens changer d'avis sur des sujets aussi profond par le simple fait de discuter sur internet n'est pas prêt d'arriver).
    Tu crois au libre-échange et la "main invisible" malgré les récentes crises: tant mieux pour toi.
    Oh, et précision pour les simplets du coin: ne pas être pour une économie totalement libre ne veut pas dire être communiste.


    Signé,
    quelqu'un pas content de voir son fil détourné.

  25. #55
    Citation Envoyé par Gynsu2000 Voir le message
    Non, tu poses juste des questions faussement naïves ("Je ne comprends pas ce qui ne serait pas souhaitable à une économie libre.") et espères voire ceux qui te réponde sortir des anneries afin qui tu puisses leur mettre le nez dans leurs incohérences (parce que le jour où on verra des gens changer d'avis sur des sujets aussi profond par le simple fait de discuter sur internet n'est pas prêt d'arriver).
    Bon, tant pis pour les avertos.
    Il y a 5 ou 6 ans, on aurait demandé mon avis sur le port d'arme à feu, j'aurais été contre. Et ce ne sont ni les médias, ni des conversations IRL qui m'ont fait changer d'avis, mais des conversations sur internet avec des gens qui m'ont donné quelques arguments développés et des liens vers diverses lectures.

    Donc, je ne pense pas être trop fermé. Je suis juste contre le fait d'assener des slogans rabachés en comptant sur la culture qu'on espère que j'ai pour me faire tracer des liens imaginaires entre un fait et une conclusion totalement différents.

    Souvenez vous que la puissance d'internet par rapport au café du coin est que vous pouvez pondre un pavé bien argumenté, de le retravailler si besoin avant de le poster. Et de donner des liens que vos lecteurs peuvent suivre pour approfondir le sujet.

    PS : la "main invisible" est une escroquerie inventée par des gens effrayés par le principe de chaos constructif. Il leur faut quelque chose qui guide (la "main invisible du marché") alors que rien de tel n'existe. Une économie totalement libre ne serait contrôlée par rien du tout.
    "The world stole prosperity from the future for year after year, with the full collusion of governments, regulators, and central banks. Now the future has arrived."

  26. #56
    Citation Envoyé par Gynsu2000 Voir le message
    Oh, et précision pour les simplets du coin: ne pas être pour une économie totalement libre ne veut pas dire être communiste.
    Sans vouloir lancer un débat et détourner le sujet, je dirais même qu'être communiste n'est pas forcément être pour la collectivisation à outrance et la réouverture des goulags...

    Citation Envoyé par alonzobistro
    Hmm, tu dois confuser, j'ai vu perso un "ce soir ou jamais" où Attali était invité mais celui qui tint ce discours ce soir là, c'était Jean Ziegler en sa qualité de rapporteur au conseil des droits de l’homme de l’ONU ...
    Tu as sans doute raison, ça fait quand même un moment que ça s'est passé alors ma mémoire me joue sûrement des tours. Mais quoiqu'il en soit, la remarque reste bien valable.
    Citation Envoyé par Julizn
    Sinon, moi j'en ai jamais utilisé. Le gingembre frais ça s'achète en petite quantité. Y'a des glucides partout, dans les systèmes communistes.

  27. #57
    Gynsu2000
    Guest
    Je simplifié un peu (parce que dans l'imaginaire de la plupart des gens communisme = stalinisme).

  28. #58
    Citation Envoyé par Gynsu2000 Voir le message
    dans l'imaginaire de la plupart des gens communisme = stalinisme
    Normal.
    Le communisme commun est le marxisme: Càd pour Marx, les seuls communistes existant dans une démocratie sont seuls ceux qui luttent par la conquête politique: le vote (donc nécessité d'un parti).
    Hors ces partis communistes avaient accepté de s'inféoder à Lénine, franchise reprise par Staline avec l'accord des PC.
    Donc il est normal de dire que le marxisme 'orthodoxe' mène à l'adoration du stalinisme.

    Par contre, il est vrai qu'il n'existe pas QUE le communisme des marxistes, mais c'est vraiment une petite minorité (dont l'ultra-gauche qui se croit marxiste!) par rapport aux communistes de partis.
    Dernière modification par ERISS ; 22/09/2008 à 15h49.
    Le capitalisme de l'ouest est le pire communisme qui existe: Il égalise tout vers le bas, l'extinction, la Planète de Pâques.

  29. #59
    Citation Envoyé par ERISS Voir le message
    Normal.
    Le communisme commun est le marxisme: Càd pour Marx, les seuls communistes existant dans une démocratie sont seuls ceux qui luttent par le vote (donc nécessité d'un parti).
    Hors ces partis communistes avaient accepté de s'inféoder à Lénine, franchise reprise par Staline avec l'accord des PC.
    Donc il est normal de dire que le marxisme 'orthodoxe' mène à l'adoration du stalinisme.

    Par contre, il est vrai qu'il n'existe pas QUE le communisme des marxistes, mais c'est vraiment une petite minorité (dont l'ultra-gauche qui se croit marxiste!) par rapport aux communistes de partis.
    C'est marrant, j'ai cru pendant des années que le communisme avait été créé par les frères Marx...

    Ce moment détente est sponsorisé par mon psychiatre.
    Et donc quand tu chies beaucoup , ça veut dire que tu manges beaucoup, et ça veut donc dire que tu est riche, CQFD

  30. #60
    Je vois surtout dans ce raisonnement un bon gros sophisme des familles.
    Citation Envoyé par Julizn
    Sinon, moi j'en ai jamais utilisé. Le gingembre frais ça s'achète en petite quantité. Y'a des glucides partout, dans les systèmes communistes.

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •