Crunchez vos adresses URL
|
Rejoignez notre discord
|
Hébergez vos photos
Page 2 sur 90 PremièrePremière 123456789101252 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 60 sur 2689
  1. #31
    Je pose mon drapeau (breton) ici, vu qu'on en a pas vu au Capitole.

  2. #32
    Citation Envoyé par Nasma Voir le message
    le GOP prendrais le risque de vraiment se facher avec les supporters de Donald en votant un impeachment ?
    Je pense que beaucoup de conservateurs soutenaient Trump avec beaucoup de patience parce que c'est lui qui apportait les électeurs, même les pires de ce que les US peuvent avoir. Il y a déjà eu beaucoup moins d'élus pour le soutenir dans sa campagne de procès pour faire recompter les votes puisqu'on peut rappeler qu'absolument aucun de ces procès n'a pu apporter la preuve qu'il y avait eu fraude. Maintenant, à part les quelques fanatiques de son cercle rapproché, le reste l'a laissé tomber. Même Mike Pence qui était son plus grand soutien pendant 4 ans a l'air d'avoir vécu le 6 janvier comme une trahison envers lui.

    Les républicains risquent donc de s'orienter vers un renouvellement sans la base électorale de Trump, ou en tous cas vont tenter de faire revenir ceux qui sont capable de raisonner un minimum. Pour les plus fanatiques, j'ai peur que ça débouche sur une nouvelle formation politique plus extrémiste, même si le nombre ne sera peut-être jamais assez important pour pouvoir gagner des élections. Enfin, avec les États-Unis, il ne faut jamais dire "jamais", donc on verra bien.

    Edit :
    Apparemment, le financement du rally était douteux :
    https://www.cnbc.com/2021/01/09/pro-...hill-riot.html

    Et ils ont utilisé des appels de bots pour encourager les gens à marcher sur le Capitole la veille :
    https://www.nbcnews.com/news/us-news...pitol-n1253581

  3. #33
    Et pour ajouter à ma réponse (re: Twitter censure bouh), cela a été dit brillamment dans le topic d'à-côté :

    Citation Envoyé par fractguy Voir le message
    La solution ne viendra pas d'une entreprise privée, mais bien d'une précision par la loi des usages numériques, en premier lieu pour tous ceux qui ont un mandat gouvernemental.

  4. #34
    Citation Envoyé par Clad Voir le message
    Franchement je suis partagé par la suspension du compte twitter de Trump.

    C'est quand même le président, normalement le politique doit être au dessus de l'économique, donc avoir d'avantage de légitimité à determiner qui peut ou ne peut pas être client d'une entreprise. Je veux dire, un supermarché ne peut pas en théorie dire "je n'accepte comme client que les gens qui partagent mes opinions politiques".

    Ce serait dans 15j une fois que Trump n'est plus président, ok, aucun problème. Il suffit d'attendre la première connerie qu'il dira après la prestation de serment de Biden (et ça ne prendrait que quelques minutes),et hop, on le dégage.

    Après on pourra me retorquer qu'il a toujours accés au compte POTUS, et qu'on respecte bien la differenciation entre les deux corps du Roi. Ça s'entend: c'est Trump-la-personne qui est ban, pas Trump-le-président. C'est un peu limite mais c'est entendable.

    On peut aussi dire que bon, la personne qui est morte au Capitol ne le serait peut être pas si il ne racontait pas de la merde sur son Twitter, et que l'on peut tout à fait imaginer que laisser son compte à un con pareil, c'est risquer que ça se reproduise. Twitter peut estimer qu'il sauve des vies avec ce ban, et là aussi ça va un peu loin mais au fond ça se défend.

    Mais quand même. Imaginons que par exemple TF1 (à l'époque proche du PS) décide en 86 de refuser de diffuser toute intervention de "Facho Chirac" comme on l'appellait à l'époque. (on a oublié, mais Chirac jusqu'au début des années 90 était très très à droite). Je prend un exemple volontairement ancien pour respecter le "on parle pas d'actu", mais on peut imaginer des scenarios plus actuels. Ça vous choquerais pas ? Vous n'auriez pas brandi cette citation apocryphe de Voltaire, "monsieur, je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites mais..." ? Moi si.

    Evidemment on est pas des américains, notre mode de pensée est tellement éloigné du leur que nous avons du mal, moi le premier, à ne pas avoir de mépris envers un con pareil. Mais chez eux, il représente une grosse proportion de leur electorat. Il est légitime à incarner le pays encore au moins jusqu'à la semaine prochaine. Difficile d'être démocrate et de se rejouir que l'on lui ai coupé l'accès au media qu'il privilegie pour communiquer avec ses supporters.
    Plusieurs choses.

    Déjà Twitter n'est pas un média. C'est un réseau social.
    Un support privé dont le contenu n'est pas traiter par un intermédiaire (journaliste). La seule modération qui y est appliquée, c'est du tout ou rien soit tu est autorisé à publier ce que tu veux soit tu ne l'est pas.
    Donc encore une fois en tant que société américaine privée et en tant que telle elle peut gérer ses utilisateurs à sa guise.
    La comparaison du moment fait référence à l'histoire du pâtissier autorisé à ne pas faire de ne gâteau de mariage à un couple gay. Là idem une société a choisi de refuser son service à une personne.

    Pour la comparaison avec la presse, je ne suis pas d'accord. C'est le rôle de la presse de transmettre la parole du président mais aussi de la critiquer. Et ils ne se gênent pas.
    Et dans le cas Trump, c'est arrivé plusieurs fois qu'ils coupent des allocutions en direct parce que le monsieur disait de la merde et c'est tout à fait leur rôle.
    Avec un éléphant, tu fais 1000 pots de rillettes

  5. #35
    Citation Envoyé par Franky Mikey Voir le message
    Très bon exemple, qui permet justement de montrer les limites des analogies en mode "mais quand même".
    La télévision française est tenue au pluralisme politique : débat contradictoire, équilibre des temps de parole en période électorale. C'est encadré par la loi et contrôlé par le CSA, qui a le statut d'AAI (Autorité administrative indépendante).
    Il n'existait d'ailleurs pas encore en 1986, mais sa création date justement de cette période où l'essor de l'audiovisuel privé pose des défis nouveaux au législateur.

    Bref. Tu veux répandre une parole politique à la télé, à la radio, dans les journaux : c'est possible, à condition de respecter certaines règles encadrant ce droit.

    Tu veux faire ta propagande sur Twitter et Facebook ? Alors là par contre, c'est open bar : pas de régulateur indépendant, aucun préalable, le seul garde-fou étant les conditions d'utilisation définies par les entreprises privées gérant la chose, et visant uniquement à leur permettre de prospérer en évitant les emmerdes.
    Résultat : des discours décomplexés, profitant pendant des années d'une modération à la ramasse (non je ne suis pas en train de décrire le forum ) et utilisant même l'outrance permanente comme stratégie pour saturer l'espace et étouffer les voix modérées.

    Il n'y a pas de précédent à la situation actuelle. Les réponses sont peut-être imparfaites, mais néanmoins nécessaires : il y a eu des morts, et une sérieuse menace à l'état de droit en plein cœur de la plus grande démocratie occidentale. Même sous forme de sentences lapidaires de 280 signes, les mots ont un sens, et les paroles irresponsables balancées en l'air peuvent se traduire par des drames bien concrets.
    C'est vrai. Est ce qu'on veut une régulation d'internet aussi stricte que celle qui prévaut à la télévision ? Je ne pense pas. Après tout c'est aussi pour ça qu'il n'y a presque plus personne qui regarde la TV dans la génération qui a toujours connu l'informatique.

  6. #36
    Citation Envoyé par Shosuro Phil Voir le message
    Mais est-ce que le fait d'être inéligible empêcherait forcément Donnie de se présenter à la primaire républicaine, et de tout défoncer? Pour ensuite hurler au déni de démocratie...
    Je ne connais pas les régles des primaires républicaines mais je présume qu’être éligible au titre de potus (Age, née sur le territoire US, ne pas étre inéligible) est un prérequis a la participation.

  7. #37
    Un ex-ministre de la Défense appelle Biden à renoncer au contrôle exclusif des codes nucléaires

    Citation Envoyé par PAR AGENCE FRANCE-PRESSE - 9 JANVIER 2021
    Un ancien ministre américain de la Défense, William Perry, a appelé le futur président américain Joe Biden à renoncer au contrôle exclusif des codes nucléaires, jugeant le système actuel « antidémocratique, dépassé, inutile et extrêmement dangereux ».

    Dans une tribune publiée par le quotidien Politico, M. Perry, qui fut ministre de la Défense de Bill Clinton de 1994 à 1997, note que Donald Trump, accusé d’avoir encouragé les violences au Congrès mercredi, « a encore le doigt sur le bouton nucléaire ».

    « Il est temps de retirer le football nucléaire à ce président et à tous les présidents qui lui succéderont », ajoute-t-il. « Il n’est plus nécessaire et son existence même représente un danger pour notre sécurité nationale ».

    Le président des Etats-Unis est accompagné en toutes circonstances d’un aide militaire qui transporte une valise, surnommée « le football », contenant tous les éléments nécessaires à une frappe nucléaire.

    L’ancien chef du Pentagone rappelle qu’une fois élu, un président américain « obtient le droit absolu de lancer une guerre nucléaire ». « Il n’a pas besoin d’une seconde opinion. Le ministre de la Défense n’a pas son mot à dire. Le Congrès ne joue aucun rôle ».

    « Pourquoi prenons-nous ce risque? Pensons-nous vraiment qu’un président devrait avoir le pouvoir divin de détruire instantanément la planète? », demande M. Perry.

    C’est le président Harry Truman qui, après l’enfer nucléaire d’Hiroshima et Nagazaki, décida il y a 75 ans de ne plus jamais faire usage de l’arme atomique, rappelle l’ancien ministre.

    « Pour lui, ça voulait dire la retirer des mains des militaires. Truman a donc déclaré qu’aucune bombe atomique ne pourrait être larguée tant qu’il ne l’aurait pas autorisé personnellement », raconte-t-il. « Truman a alors créé le dangereux précédent d’un contrôle par une seule personne ».

    M. Perry appelle donc M. Biden à annoncer dès sa prise de fonctions qu’il « partagera le droit d’utiliser l’arme nucléaire avec un groupe limité d’élus ».

    « Le 20 janvier, si tout va bien, le pays et le monde vont pouvoir pousser un énorme soupir de soulagement », conclut-il. « Dès que Joe Biden aura prêté serment, le football nucléaire sera à lui. Il lui reviendra alors de se débarrasser du football et de s’assurer que nous ne confions plus jamais la machine à tuer la plus puissante jamais créée à un unique et faillible être humain ».

  8. #38
    Citation Envoyé par Playford Voir le message
    La comparaison du moment fait référence à l'histoire du pâtissier autorisé à ne pas faire de ne gâteau de mariage à un couple gay.
    Mais justement, c'est illegal ça ! Et c'est très bien.

    Et dans le cas Trump, c'est arrivé plusieurs fois qu'ils coupent des allocutions en direct parce que le monsieur disait de la merde et c'est tout à fait leur rôle.
    Là nous ne sommes pas d'accord. Trump dit de la merde, c'est un fait. Mais c'est le président, les medias d'information ne devraient pas avoir le droit ni de refuser de transmettre une allocution présidenielle ni de la couper.

    Une entreprise, c'est une personne (morale). Elle a une nationalité, et donc un chef ultime: celui de son pays.

  9. #39
    Citation Envoyé par Clad Voir le message
    C'est vrai. Est ce qu'on veut une régulation d'internet aussi stricte que celle qui prévaut à la télévision ? Je ne pense pas. Après tout c'est aussi pour ça qu'il n'y a presque plus personne qui regarde la TV dans la génération qui a toujours connu l'informatique.
    S'agissant de parole politique et de discours haineux, à une époque où un pauvre tweet peut avoir autant d'impact qu'une intervention en direct au 20h, je répondrais clairement oui pour ma part.
    Ton argument aurait tenu il y a 15 ans. L'internet de 2021 est encore plus mainstream que la télé des années 1990.

  10. #40
    Citation Envoyé par Nasma Voir le message
    Je ne connais pas les régles des primaires républicaines mais je présume qu’être éligible au titre de potus (Age, née sur le territoire US, ne pas étre inéligible) est un prérequis a la participation.
    Je ne connais pas non plus les règles, mais il ne me semble pas impossible que personne n'ait pris la peine de les écrire: vu que l'objectif est de choisir le futur candidat du parti à la présidentielle, il semble évident qu'un candidat qui ne remplirait pas les conditions d'éligibilité n'aurait aucune chance, et donc ne claquerait pas des millions pour la tenter.

    Sauf qu'avec un zozo comme ça, rien n'est clair, et je ne parierais pas cher sur le fait qu'être légalement inéligible lui nuise réellement pour remporter la primaire. Quant à modifier les règles du GOP pour y inscrire ces points de bon sens (en supposant qu'elles n'y soient pas déjà), ce serait également dangereux, ça lui donnerait une caisse de résonance sur le mode "regardez ils sont en train de changer les règles juste pour m'empêcher d'être candidat et vous voler une deuxième fois votre victoire".

    (Drapal, au passage)

    - - - Mise à jour - - -

    Citation Envoyé par Clad Voir le message
    Là nous ne sommes pas d'accord. Trump dit de la merde, c'est un fait. Mais c'est le président, les medias d'information ne devraient pas avoir le droit ni de refuser de transmettre une allocution présidenielle ni de la couper.
    Rien qu'en France, tu nous ramènes 50 ans en arrière, à l'époque de l'ORTF...

  11. #41
    Citation Envoyé par Clad Voir le message
    Mais c'est le président, les medias d'information ne devraient pas avoir le droit ni de refuser de transmettre une allocution présidenielle ni de la couper.

    Une entreprise, c'est une personne (morale). Elle a une nationalité, et donc un chef ultime: celui de son pays.
    Tu décris le fonctionnement de la plupart des dictatures modernes.
    En démocratie, le "chef ultime" de toute entreprise vaguement journalistique, c'est la déontologie. Car les médias libres sont un contre-pouvoir.
    Aucune Constitution démocratique à ma connaissance (certes limitée) ne garantit au chef de l'État un droit illimité à raconter ce qu'il souhaite sur le canal privé de son choix sans interruption ni contradiction.

  12. #42
    Ce monde est trop bizarre pour moi.

    Le président des Etats-Unis suite à se défaite devant les urnes demande à ses militants les plus extrémistes de marcher sur le Capitole pour interrompre la validation des résultats de l'élection qu'i a perdu. Deux jours plus tard, le monde entier est terrorisé et se demande ce que va devenir le monde car il a été BANNI DE TWITTER.

  13. #43
    En plein dans le sujet : Suspension des comptes de Trump : les plates-formes numériques entre opportunisme et aveu d’échec (Le Monde)

    Twitter, Facebook, Google et d’autres acteurs ont pris des mesures pour limiter la portée de la parole du président des Etats-Unis. Tardives, ces réactions ne doivent pas faire oublier leur part de responsabilité dans l’émergence d’un terreau propice aux théories complotistes, ni leur difficulté à mettre en place des politiques de modération transparentes et légitimes.
    60% de l'article est derrière un paywall mais l'essentiel est dit dès le chapeau : trop peu, trop tard, et il va falloir faire beaucoup mieux que ça à l'avenir. D'autant que la future administration démocrate pourrait s'intéresser de près à leur position de monopole (Facebook fait d'ailleurs déjà l'objet d'une procédure).

  14. #44
    Citation Envoyé par Franky Mikey Voir le message
    En plein dans le sujet : Suspension des comptes de Trump : les plates-formes numériques entre opportunisme et aveu d’échec (Le Monde)



    60% de l'article est derrière un paywall mais l'essentiel est dit dès le chapeau : trop peu, trop tard, et il va falloir faire beaucoup mieux que ça à l'avenir. D'autant que la future administration démocrate pourrait s'intéresser de près à leur position de monopole (Facebook fait d'ailleurs déjà l'objet d'une procédure).

    On va pas se mentir, suspendre un compte à 85 millions de followers, que ce soit pour twitter, facebook, ou autre, ça reviens à s'arracher les poils de cul.
    Citation Envoyé par Nasma Voir le message
    Bon normalement il devrait n'y avoir personne mais ce n'est pas l'absence de cible qui va nous empêcher de tirer.

  15. #45
    Citation Envoyé par Caleb Voir le message
    Ce monde est trop bizarre pour moi.

    Le président des Etats-Unis suite à se défaite devant les urnes demande à ses militants les plus extrémistes de marcher sur le Capitole pour interrompre la validation des résultats de l'élection qu'i a perdu. Deux jours plus tard, le monde entier est terrorisé et se demande ce que va devenir le monde car il a été BANNI DE TWITTER.
    Non, mais parceque c'est un gamin colérique et capricieux, qu'il est encore POTUS pour 10 jours et qu'on vient de lui retirer son jouet préféré.
    Ces acteurs ne sont pas des joueurs.

  16. #46
    Citation Envoyé par Tankodesantniki Voir le message
    On va pas se mentir, suspendre un compte à 85 millions de followers, que ce soit pour twitter, facebook, ou autre, ça reviens à s'arracher les poils de cul.
    Oui, c'est douloureux mais quand ils sont pleins de caca, c'est parfois plus simple que de les nettoyer.

  17. #47
    En parlant d'opportunisme, Twitter a beau avoir banni Trump, ça n'a pas empêché la phrase "Hang Mike Pence" ("Pendons Mike Pence") d'être en tête des sujets :
    https://nypost.com/2021/01/09/twitte...ter-trump-ban/

    https://twitter.com/yashar/status/1347791913806532609


  18. #48
    Je vous invite à regarder la dernière vidéo de Tatiana Ventose.
    Pas mal sur l'actualité des dernières pages du topic.
    https://youtu.be/QSOv4yac5aU

  19. #49
    Citation Envoyé par Franky Mikey Voir le message
    L'internet de 2021 est encore plus mainstream que la télé des années 1990.
    Pas d'accord. L'Internet d'aujourd'hui c'est plutôt la radio au tournant des années 80: il y a les stations "mainstream" comme tu dis (facebook/France Inter), et aussi des stations plus ou moins pourchassées, plus ou moins tolérées (les radios "libre", comme on a 4chan ou les sites TOR). Et des trucs entre les deux ou qui évoluent depuis le pirate vers le mainstream (les forums AOLDeco, qui sont devenu ceux de uSNIFF/AFFD, puis ratiatum, et maintenant numerama devenu une sorte de clubic bis)

    Evidemment 95% du traffic va vers les sites archi-polissés (et policés) detenus par les grands groupes. Mais putain qu'internet serait chiant sans les petits trucs indépendant qui résistent.

    Après, quand on voit ce qu'est devenu la bande FM, on est en droit d'avoir un peu peur du futur...

  20. #50
    Citation Envoyé par acdctabs Voir le message
    Je vous invite à regarder la dernière vidéo de Tatiana Ventose.
    Pas mal sur l'actualité des dernières pages du topic.
    https://youtu.be/QSOv4yac5aU
    Tatiana a oublié la volonté de capturer des élus en vue de conserver le pouvoir.

    C'est un putsch.

    Soulèvement, coup de main d'un groupe politique armé, en vue de prendre le pouvoir.

    Bisous Tatiana.

  21. #51
    Citation Envoyé par Playford Voir le message
    Plusieurs choses.

    Déjà Twitter n'est pas un média. C'est un réseau social.
    Un support privé dont le contenu n'est pas traiter par un intermédiaire (journaliste). La seule modération qui y est appliquée, c'est du tout ou rien soit tu est autorisé à publier ce que tu veux soit tu ne l'est pas.
    Donc encore une fois en tant que société américaine privée et en tant que telle elle peut gérer ses utilisateurs à sa guise.
    La comparaison du moment fait référence à l'histoire du pâtissier autorisé à ne pas faire de ne gâteau de mariage à un couple gay. Là idem une société a choisi de refuser son service à une personne.

    Pour la comparaison avec la presse, je ne suis pas d'accord. C'est le rôle de la presse de transmettre la parole du président mais aussi de la critiquer. Et ils ne se gênent pas.
    Et dans le cas Trump, c'est arrivé plusieurs fois qu'ils coupent des allocutions en direct parce que le monsieur disait de la merde et c'est tout à fait leur rôle.
    Je ne suis pas d'accord. Les réseaux sociaux peuvent être considérés comme des médias. La question est plus compliqué qu'ils n'aimeraient le faire croire. Parce qu'ils diffusent des informations (qu'ils ne produisent pas certes, mais sur lesquelles ils se rémunèrent). Ils sont au moins un canal de diffusion, et il n'est pas aberrant de leur demander une responsabilité éditoriale. à partir de là, si des coups d'Etat s'organisent sur leur plateforme, on peut légitimement leur rappeler leurs responsabilités. Si demain daesh se met à organiser des attentats sur twitter, personne n'osera dire "c'est privé ils font ce qu'ils veulent". Mon point de vu c'est que ce serait à la loi de définir les limites de leurs responsabilités, en prenant en compte que c'est un média participatif, et donc en ne calquant pas ce droit sur celui de la presse. Mais sans laisser au CA de twitter et facebook le rôle d'encadrer la liberté d'expression.

  22. #52
    Citation Envoyé par acdctabs Voir le message
    Je vous invite à regarder la dernière vidéo de Tatiana Ventose.
    Pas mal sur l'actualité des dernières pages du topic.
    https://youtu.be/QSOv4yac5aU
    Bon, elle est énervante et assez clivante, elle mâche pas ses mots, ce qui n'aide pas, mais il y a beaucoup de points intéressants dans cette vidéo, je recommande.
    Citation Envoyé par Nasma Voir le message
    Bon normalement il devrait n'y avoir personne mais ce n'est pas l'absence de cible qui va nous empêcher de tirer.

  23. #53
    Citation Envoyé par Tankodesantniki Voir le message
    Bon, elle est énervante et assez clivante, elle mâche pas ses mots, ce qui n'aide pas, mais il y a beaucoup de points intéressants dans cette vidéo, je recommande.
    Elle est intéressante, mais il faut se dire qu'elle est issue d'un groupe politique dont elle a quitté le mouvement.

    De plus, c'est une spécialiste en propagande et diffusion idéologique. (Achtung politique française)

  24. #54
    Citation Envoyé par Herman Speed Voir le message
    Tatiana a oublié la volonté de capturer des élus en vue de conserver le pouvoir.

    C'est un putsch.

    Soulèvement, coup de main d'un groupe politique armé, en vue de prendre le pouvoir.

    Bisous Tatiana.
    Tu voudrais dire qu'elle prends les faits et les expose avec les biais de ses propres positions qui sont assez arrêtées et visibles ?
    Ce serait surprenant

    Je suis pas convaincu de vouloir m'imposer sa vidéo aux souvenirs de ce que j'ia déjà vu d'elle.

  25. #55
    Ce que Tatiana oublie, c'est qu'ici c'est l'échec d'un putsch et non un "putsch" haha

  26. #56
    Citation Envoyé par Eloso Voir le message
    Tu voudrais dire qu'elle prends les faits et les expose avec les biais de ses propres positions qui sont assez arrêtées et visibles ?
    Ce serait surprenant

    Je suis pas convaincu de vouloir m'imposer sa vidéo aux souvenirs de ce que j'ia déjà vu d'elle.
    Monsieur Eloso, dans mon régime Média et Merdia, il est nécessaire de s'informer de ce qui s'écrit et se dit tout Azimut.
    Comme certains le savent, je m'informe depuis Breitbart jusqu'au spectre politique opposé. Ce qui m'a valu des pertes de points en santé mentale.

    Madame Ventose est une de ces égéries qu'il faut suivre de temps en temps. Même quand elle est invitée sur SudRadio pour défoncer le gouvernement de licornie.

    Pour info : Breitbart, c'est la débandade ! Même les commentaires se vident. Alors qu'avant ,il y avait des milliers de commentaires, maintenant, nous sommes à moins de mil.

    HILLARY CLINTON CELEBRATES TWITTER’S PERMANENT TRUMP BAN
    HANNAH BLEAU - 402

    BIDEN’S DHS NOMINEE RAKED IN MILLIONS FROM BIG TECH, WALL STREET
    JOHN BINDER - 39

    POLL: 53% SAY BETTER FOR THE COUNTRY IF CONGRESS WORKS WITH BIDEN ADMIN
    HANNAH BLEAU - 249

    MAN ACCUSED OF CARRYING PELOSI’S LECTERN THROUGH CAPITOL ARRESTED
    AMY FURR - 324

    HOUSTON CHRONICLE EDITORIAL BOARD CALLS FOR TED CRUZ TO RESIGN
    HANNAH BLEAU - 134

    ET le MAX

    TWITTER PURGE: CONSERVATIVE SOCIAL MEDIA PERSONALITIES REPORT LOSING THOUSANDS OF FOLLOWERS
    LUCAS NOLAN - 1,437

    Dernière modification par Herman Speed ; 09/01/2021 à 21h46.

  27. #57
    Citation Envoyé par Clad Voir le message
    Mais quand même. Imaginons que par exemple TF1 (à l'époque proche du PS) décide en 86 de refuser de diffuser toute intervention de "Facho Chirac" comme on l'appellait à l'époque.
    L'exemple est mal trouvé : à l'époque TF1 était une chaîne publique, or Twitter est une entreprise privée.
    Tout a commencé par une nuit sombre, alors que je cherchais un raccourci clavier que jamais je n’ai trouvé.
    Citation Envoyé par Djal Voir le message
    Omar est drôle. Toujours.

  28. #58
    Citation Envoyé par OMar92 Voir le message
    L'exemple est mal trouvé : à l'époque TF1 était une chaîne publique, or Twitter est une entreprise privée.
    Exact, j'avais 84 dans la tête pour la privatisation mais 84 c'est la création de la première chaine privée (C+), la privatisation de la 1 c'est 87.

  29. #59
    Citation Envoyé par Herman Speed Voir le message
    Monsieur Eloso, dans mon régime Média et Merdia, il est nécessaire de s'informer de ce qui s'écrit et se dit tout Azimut.
    Comme certains le savent, je m'informe depuis Breitbart jusqu'au spectre politique opposé. Ce qui m'a valu des pertes de points en santé mentale.

    Madame Ventose est une de ces égéries qu'il faut suivre de temps à temps. Même quand elle invitée sur SudRadio pour défoncer le gouvernement de licornie.
    Je suis tout à fait en phase avec ce genre de démarche, qui sont très instructives sur le monde politique, surtout quand des acteurs de ce genre prennent le temps de détailler leur expérience propre de la politique dans des vidéos parfois longues (beaucoup moins sur des vidéos engagées à mon sens, ou le naturel reviens au galop) mais je confirme qu'il faut avoir un gros pool de SAN C'est pas des dongeons pour petit level
    Citation Envoyé par Nasma Voir le message
    Bon normalement il devrait n'y avoir personne mais ce n'est pas l'absence de cible qui va nous empêcher de tirer.

  30. #60
    Citation Envoyé par Clad Voir le message
    Et ben prend 87 au lieu de 86, pour ce que ça change...
    Vous avez une vision utopique du rôle des médias (au sens large, j'inclus internet avec toutes ses plateformes permettant de propager de l'information): elles n'ont pas à permettre a tout elle monde de dire n'importe quoi, c'est pas ça la liberté d'expression.
    Dans le cas présent, empêcher un discours haineux et mensonger n'a rien de censure. C'est pas une question de point de vue ou d'avis, c'est une question de vérité et de sécurité des personnes.

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •